ATOUT FRANCEAgence de développementtouristique de la France          Tourisme durable   Quel retour sur investissement ?Co...
Le développement durable :Une indispensable prise de conscience planétaireComme en atteste la déferlante durable sur les é...
Devenir une destination ou un opérateur de tourisme durable              exige des engagements concrets     Les opérateurs...
Des opérateurs touristiques engagés… suite    •   L’UCPA , depuis son origine , lutte par le biais de la pratique sportive...
Tourisme international           • Avec près dun milliard de clients, lindustrie du tourisme est leader             au sei...
Tourisme durable dans le monde:       Des pays en pointe                                  6
La France est une destination de tourisme durable :                     « Nature First » !•    Les Parcs Nationaux (10) , ...
Légende       Sites Natura 2000       [directive européenne]       Parcs Nationaux       Parcs Naturels RégionauxSource : ...
Des incompréhensions liées à la présence de différents                concepts en France…..• Tourisme de nature       Un e...
… et une absence de label / norme universellement                    acceptés
Sensibilité des populations au développement durable                  et à lenvironnement La sensibilité déclarée sur ces ...
Dans la pratiqueSi les petits gestes du développement durable s’installent dans le quotidien, en particulierchez les Europ...
Tourisme durable : les freins à la consommation                 La méconnaissance                     du concept  Le manqu...
La question du prix•   Il existe un contexte de relative suspicion sur le prix supposé d’une prestation de tourisme    dur...
La maturité des clientèles7 segments de marchés potentiels avec des maturités et des attentes différentes mettent en      ...
L’ensemble du personnel     de ATOUT FRANCEPour en savoir plus                  en France et à l’étranger,                ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Intervention Atout France - Festival Icare2011

806 vues

Publié le

Présentation de Corinne LESPINASSE TARABA sur le tourisme durable, quel retour sur investissement dans le cadre de la session pro du festival Icare 2011 (28/10/2011)

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
806
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Intervention Atout France - Festival Icare2011

  1. 1. ATOUT FRANCEAgence de développementtouristique de la France Tourisme durable Quel retour sur investissement ?Corinne LESPINASSE -TARABASous Directeur IngénierieDirection de l’Ingénierie et du DéveloppementIcare – Festival du Tourisme ResponsableLes 28,29 et 30 octobre 2011 à Brive-la-Gaillarde
  2. 2. Le développement durable :Une indispensable prise de conscience planétaireComme en atteste la déferlante durable sur les écrans traitant tour à tour duréchauffement climatique, du combat pour l’environnement , de la lutte contre un mondeinégalitaire et les menaces sur les écosystèmes gravement endommagés ,Comme en atteste la prise de conscience des sociétés européennes et occidentales, par lamise en place progressive de gestes éco-citoyens….
  3. 3. Devenir une destination ou un opérateur de tourisme durable exige des engagements concrets Les opérateurs s’engagent par la mise en place de services ou directions du développement durable , par la conduite de démarche éco-responsable ou en se positionnant sur une offre nature à l’image des initiatives de certains hébergeurs (Gîtes Panda et le Fonds Mondial pour la Nature de WWF, Les campings écologiques Huttopia respectueux de l’environnement) … Certaines destinations ne sont pas en reste, adoptant des stratégies environnementales ambitieuses bouleversant ainsi leur image mais renforçant leur qualité d’accueil, en mettant en œuvre des stratégies de développement durable de leur littoral , station…
  4. 4. Des opérateurs touristiques engagés… suite • L’UCPA , depuis son origine , lutte par le biais de la pratique sportive contre l’exclusion sociale et économique des jeunes et a signé une Charte pour la mise en valeur et protection de l’environnement en 1997 • Le distributeur Voyages-sncf.com et ses trophées du tourisme responsable depuis 2007 : ICARE nominé au Trophée de l’information en 2011 - « Cévennes écotourisme», lauréat Trophée Territoires en 2011 • L’association pour un tourisme responsable avec des opérateurs historiques comme Atalante • Vacances Bleues, chaîne hôtelière de loisirs, a développé des voyages solidaires sous lenseigne « Voyager Autrement » depuis 2000
  5. 5. Tourisme international • Avec près dun milliard de clients, lindustrie du tourisme est leader au sein des activités de services dans le monde. Elle représente aujourdhui 12% du PIB mondial, avec un volume dactivité de plusMonde de 850 milliards de dollars en 2009 (OMT, 2010). • Les arrivées de touristes internationaux dans l’Hexagone restent stables à 76,8 millions en 2010. Si l’Hexagone demeure la première destination touristique au monde, les arrivées de touristes étrangers restent en 2010 en deçà du record de 2007 (80,8 millions deFrance touristes) et également du niveau de 2008 (79,2 millions), année d’entrée dans la crise économique. • En 2004, le secteur écotourisme/tourisme de nature a cru 3 fois plus vite que lensemble de lindustrie et pourrait représenter 25% duTourisme tourisme dici 2012.(The International Ecotourism Society) durable 5
  6. 6. Tourisme durable dans le monde: Des pays en pointe 6
  7. 7. La France est une destination de tourisme durable : « Nature First » !• Les Parcs Nationaux (10) , y compris maritimes• Les Parcs Naturels Régionaux (46) et les Hôtels au Naturel• Le Réseau des Grands Sites de France (34)• La Loi Littoral et les sites protégés du Conservatoire du Littoral• Les projets d’envergure à dimension environnementale : la requalification du caractère maritime du Mont Saint-Michel , les actions d’envergure conduites en milieu urbain (Paris)  Sans oublier l’excellence du patrimoine paysager…
  8. 8. Légende Sites Natura 2000 [directive européenne] Parcs Nationaux Parcs Naturels RégionauxSource : Terre Sauvage
  9. 9. Des incompréhensions liées à la présence de différents concepts en France…..• Tourisme de nature Un enjeu de taille : les• Ecotourisme différentes formes de• Tourisme éthique tourisme « alternatif »• Tourisme responsable doivent être rassemblées autour d’un terme générique• Tourisme équitable traduisant le « sustainable » ,• Tourisme solidaire ….Mais lequel adopter ? des• Tourisme social… critères écologiques [CREDOC 2004]
  10. 10. … et une absence de label / norme universellement acceptés
  11. 11. Sensibilité des populations au développement durable et à lenvironnement La sensibilité déclarée sur ces thématiques se situe à un très haut niveau dans tous les pays d’Europe. – 96% des Européens (entre 90 et 97% selon les pays) jugent le sujet de la protection de lenvironnement important ou très important Même si elle varie beaucoup avec l’actualité. – Certaines préoccupations, dont le réchauffement climatique, varient au gré de la couverture médiatique. – D’autres sont par contre stables ou connaissent de lentes évolutions : préoccupations vis-à-vis de la faim dans le monde, par ex. Si les Européens partagent des préoccupations générales, leurs interrogations sur leurs impact personnel sont en revanche, très inégales – 97% des Néerlandais pensent avoir un rôle à jouer dans la protection de l’environnement vs 70% des Lettons et Lituaniens et 86% en France, 90% en Allemagne et 92% au Royaume Uni.
  12. 12. Dans la pratiqueSi les petits gestes du développement durable s’installent dans le quotidien, en particulierchez les Européens de l’Ouest …… Il existe encore un grand écart et des inégalités en Europeentre volonté d’achat « responsable » et consommation réelle - 83% des Luxembourgeois trient leurs déchets vs 20% des Roumains, des Chypriotes et des Bulgares, - Au Danemark, en Suède et en Autriche, la volonté d’acheter des produits écologiques est grande et une consommation importante existe. A l’inverse, chez les Bulgares, les Chypriotes et les Grecs, la volonté est la même mais la pratique plus limitée : 7% d’achats de produits avec une marque de reconnaissance en Bulgarie vs 42% en Suède (moi précédant l’enquête) - Sur les marchés UK, Allemand et Français, certaines pratiques se développent : consommation « bio », consommation équitable…., la France est plus en retrait que ses voisins allemand et britannique. La sensibilité réelle des clientèles s’exprime encore peu aujourd’hui dans l’acte de consommation.
  13. 13. Tourisme durable : les freins à la consommation La méconnaissance du concept Le manque d’offre La peur de accessible l’habillage marketing et identifiable « green washing » L’assimilation à une contrainte
  14. 14. La question du prix• Il existe un contexte de relative suspicion sur le prix supposé d’une prestation de tourisme durable. – 2/3 des touristes français, britanniques et allemands, imaginent qu’une prestation de tourisme durable est nécessairement plus chère qu’une prestation classique.• Or, ladhésion aux produits de tourisme durable est clairement en relation avec le positionnement-prix du produit, même s’il semble quune partie des clients soit prête à s’engager financièrement dans la démarche – La moitié des personnes interrogées se déclarent aujourd’hui être prête à payer plus pour sinscrire dans une démarche "durable" , dont 40% (1/5 de la cible) disent pouvoir aller au-delà de 20% du prix en plus – On retrouve ces chiffres dans d’autres sources sur les Français : • 56% prêts à payer plus cher pour une destination plus écologique • 57% prêts à payer une écotaxe sur le lieu de séjour – Ou au niveau international • 34% des voyageurs internationaux se disent prêts à payer plus pour un hôtel ayant une démarche environnementale • 36% sont prêts à payer plus cher pour une compagnie aérienne ayant une démarche environnementale
  15. 15. La maturité des clientèles7 segments de marchés potentiels avec des maturités et des attentes différentes mettent en évidence 3 grandes masses Les sensibilisés Les jeunes Les attentistes, • 73% de la cible Européens encore plus âgés et plus étudiée peu sensibles mais distants ayant intégré des • 16% de la cible • Clivage gestes de important par étudiée développement nationalité durable dans la vie • un clivage par courante nationalité comparable à ca • 11% de la cible cible des étudiée sensibilisés • Comportements transnationaux 15
  16. 16. L’ensemble du personnel de ATOUT FRANCEPour en savoir plus en France et à l’étranger, reste à votre écouteMerci de votre attention ! MERCI

×