56  magazine du vendredi 28 août 2015
grandangle I international
terrorisme
contre
tourisme
A
vec au moins huit attentats ...
magazine du vendredi 28 août 2015 57
l’économieetletourisme »,quireprésentaitpasmoins
de 19,3 % du PIB du pays en 2014 (Wo...
PHOTO©pacific-stock/hemis
58  magazine du vendredi 28 août 2015
grandangle I international
était assassiné à Sousse. « Les...
magazine du vendredi 28 août 2015 59
 LesFrançais
sontvisés
en priorité 
Jean-CharlesBrisard
PrésidentduCentred’analysedut...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Interview Le Parisien 28 Aug 2015

151 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
151
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Interview Le Parisien 28 Aug 2015

  1. 1. 56 magazine du vendredi 28 août 2015 grandangle I international terrorisme contre tourisme A vec au moins huit attentats ou tenta- tives d’attentat en neuf mois, dont la dernière il y a une semaine, dans le Thalys reliant Amsterdam à Paris, la France est l’une des victimes les plus régulières d’actes terroristes. Elle n’a, pourtant, jamais accueilli autant de touristes : la barre des 85 millions de visiteurs étrangers devrait être dépassée à la fin de l’année, record mondial. Etonnant paradoxe. « Vu de l’étranger, Paris, en jan- vier, semblait à feu et à sang. Pourtant les gens sont revenus »,constateJean-MarcRozé,secrétairegéné- ralduSyndicatnationaldesagentsdevoyages(Snav). « Avant, il fallait attendre facilement un an après un attentat pour que le tourisme reparte. Désormais, à partir du moment où des vraies mesures de sécurité sont mises en place, la reprise se fait vite », relativise René-Marc Chikli, président du Syndicat des entre- prises du tour opérating (Seto). « Cela dépend aussi du caractère unique ou non de la destination. Une plageméditerranéennen’estpastrèsdifférented’une autre », ajoute Jean-Marc Rozé. Dans ce contexte, la France, réputée sûre (26 000 policiers étaient mobilisés à Paris cet été) et dotée d’un patrimoine unique, sort gagnante. Mais la Tunisie et l’Egypte, victimesrécurrentesd’actesterroristes,ontperduune largepartiedelamannetouristique,quireprésentait respectivement15,2 %et12,8 %duPIBdecespaysen 2014 (selon le World Travel and Tourism Council). Il n’y a pas que dans les pays arabes que les touristes sont pris pour cible, comme l’a rappelé l’attentat de Bangkok, en Thaïlande, il y a onze jours. « Le risque existepartout »,soupireRené-MarcChikli. Thaïlande un effet à court terme mais modéré Le 17 août dernier, l’attaque du sanctuaire hin- douiste d’Erawan, un lieu très fréquenté par les touristes en plein cœur de la capitale thaïlandaise, faisait 20 morts. Selon le ministre de la Défense, Prawit Wongsuwan, « les auteurs voulaient détruire Thaïlande, Tunisie, Egypte… De nombreusesdestinations, théâtresd’attentats, sont délaisséesparlesvisiteurs. La France, elle, s’en sort bien. parStéphaneLoignon FRANCE TUNISIE Tunis Sousse tunisie  Poidsdutourisme dansl’économie :15,2 % duPIBen2014 (contributiontotale, donteffetsindirects).  Derniersattentats : tueriesdumusée du Bardo,àTunis, le 18 mars(22morts)et delaplagedeSousse, le26 juin(38morts).  Impactestimé :baisse de30 %dunombre de touristesfrançais entre 2014et 2015.
  2. 2. magazine du vendredi 28 août 2015 57 l’économieetletourisme »,quireprésentaitpasmoins de 19,3 % du PIB du pays en 2014 (World Travel and TourismCouncil).Grâceàl’affluxdevisiteurschinois, le secteur avait connu un vif rebond depuis le début de l’année : plus de 28,8 millions de touristes étran- gers étaient attendus en 2015, contre 25 millions l’an passé, une période troublée par un coup d’Etat mili- taire. L’impact des récentes attaques reste d’autant plus incertain que les motivations de leurs auteurs n’ontpasétééclaircies.Mais23 paysontdéjàémisdes recommandations de sécurité envers leurs ressortis- sants. Les voyages organisés en provenance de Hong Kong ont été annulés jusqu’à fin août. Un analyste de la banque écossaise Aberdeen Asset Management a prédit, à court terme, une baisse probable de 10 % du nombre de touristes en Thaïlande. Côté français, « les tour-opérateurs adapteront peut-être leurs programmes en allégeant les visites sur Bangkok ou en contournant la capitale », parie Jean-Marc Rozé. Au bout du compte, sauf événement nouveau, l’effet devraitrestermodéré.« Cepaysn’apasdeproblèmes structurelsdesécurité »,jugeOlivierGuitta,directeur delasociétédeconseilenrisquepolitiqueGlobalStrat. Tunisie les anglais désertent, les français se méfient De l’autre côté de la Méditerranée, la fusillade du musée du Bardo, le 18 mars à Tunis, au cours de laquelle 22 personnes ont trouvé la mort, a porté un premier coup au tourisme. « Depuis, les bateaux de croisière italiens n’y vont plus », relève Olivier Guitta. La tuerie qui a suivi, le 26 juin, sur la plage de Sousse, faisant 38 morts (dont 30 Britanniques), a encore renforcé la défiance des vacanciers. « C’est la deuxième attaque la plus meurtrière de citoyens anglais à l’étranger depuis le 11 septembre 2001 », rappelle l’expert. Les tour-opérateurs anglo-saxons Thomas Cook, Thomson et First Choice ont annu- lé tous leurs voyages jusqu’au printemps prochain. ContrairementauRoyaume-Uni,laFrancenedécon- seille pas à ses ressortissants de voyager en Tunisie. Pourtant, le risque existe. Le 19 août, un policier Enunan,lenombrede touristesfrançaisen Tunisieachutéde30 % Thaïlande  Poidsdutourisme dansl’économie : 19,3 % duPIBen2014 (contributiontotale, donteffetsindirects).  Dernierattentat : attaquedusanctuaire hindouisted’Erawan, à Bangkok,le 17 août (20 morts).  Impactestimé :baisse de10 %àcourtterme. éGYPTE Karnak THAïLANDE Bangkok égypte  Poidsdutourisme : 12,8 %duPIBen2014 (contributiontotale, donteffetsindirects).  Derniersattentats : fusilladeàKarnak, le 10 juin(2terroristes tués)etdécapitation d’uncitoyencroate au Caire,le 11 août.  Impactestimé :baisse d’untiersdunombrede visiteursétrangersen cinqans(2010-2014). PHOTOs©patrickescudero/hemis,tonysteinhardt/photononstop,aurasiapress/photononstop,arnaudchicurel/hemis
  3. 3. PHOTO©pacific-stock/hemis 58 magazine du vendredi 28 août 2015 grandangle I international était assassiné à Sousse. « Les services de sécu- rité sont désorganisés depuis la chute de Ben Ali, en 2011.LafrontièreaveclaLibyeenguerreestunepas- soire,etlenombredegensradicalisésesténormepour un si petit pays », explique Olivier Guitta. Cet été, les Françaisn’ontpastotalementboudécettedestination très bon marché, soutenue par plusieurs campagnes de communication dans la foulée des attentats. « Il y aura400 000 à500 000 touristesfrançaisenTunisie en2015,contre700 000cesdernièresannées »,estime Jean-Marc Rozé, du Snav. C’est tout de même une baissede30à40 %,parrapportàuneannée2014qui étaitdéjàmédiocre. égypte le tourisme a baissé d’un tiers depuis 2010 En 2015, aucun touriste n’a été victime du terro- risme en Egypte, mais il s’en est fallu de peu. Le 10 juin, un attentat a été déjoué à Louxor : deux hommes armés ont été neutralisés par la police sur le parking face au temple de Karnak. Un mois plus tard, l’Etat islamique visait le consulat ita- lien au Caire (un mort). De multiples attaques ont également touché l’armée dans le désert du Sinaï. Enfin, un ressortissant croate a été enlevé en ban- lieueduCaireetexécutéparDaechdébutaoût.Cette violence chronique, que le gouvernement militaire ne parvient pas à endiguer malgré une politique répressive, a fait de l’Egypte une destination « mar- ginale » pour les Français, selon Jean-Marc Rozé. Malgré un fragile rebond en 2014 (+ 4 % par rapport à 2013), le pays n’avait accueilli que 9,9 millions de visiteurs étrangers, bien loin du record de 14,7 mil- lions atteint en 2010, avant le renversement du président Hosni Moubarak. Au vu des événements récents, l’objectif de 11,5 millions de touristes fixé pour 2015 semble bien difficile à atteindre. « C’est un cercle vicieux : l’absence de touristes aggrave la situationdanslepays »,regretteJean-MarcRozé. Grèce,Espagne,Italie les destinations de repli « DepuislesattentatsdeParis,ilyaunedéfiancevis- à-vis du monde arabo-musulman. Le Maroc souffre ainsi d’une désaffection, sans raison intrinsèque, tout comme la Turquie. En revanche, la Grèce fait une super saison. C’est le principe des vases com- municants, relève Jean-Marc Rozé. L’Espagne, le Portugal et l’Italie ont profité des problèmes de la Tunisie. » Selon le baromètre des ventes de voyages en agence du Snav, les réservations françaises en Grèce ont progressé de 18 % en juillet. En Espagne ellesontaugmentéde9 %.Lemalheurdesunsfaitle bonheurdesautres. Cetété, la fréquentation du Parthénon, à Athènes, confirmeleregain d’intérêtdes touristes, notamment français,pour la Grèce. DepuislesattentatsdeParis, ilyaunedéfiancevis-à-vis du mondearabo-musulman  Jean-Marc Rozé, du Syndicat des agents de voyages
  4. 4. magazine du vendredi 28 août 2015 59  LesFrançais sontvisés en priorité  Jean-CharlesBrisard PrésidentduCentred’analyseduterrorisme, cetexpertdécryptelastratégiedesgroupes jihadistesquiciblentlestouristes. propos recueillis par stéphaneloignon Pourquoilestouristessont-ils devenusdesciblesprivilégiées desterroristes ? Depuisl’avènementduterrorisme islamistedanslesannées1990,nous faisonsfaceàdesgroupesquivisent lesOccidentauxdemanièreglobale. Desattentatscherchentàlesatteindre surdessitestouristiquesou dansles représentationsdiplomatiques,cibles facilesprochesdesbasesterroristes. L’undespremiersdugenreatouché le templed’HatchepsoutàLouxor, en Egypte,en1997(62morts,NDLR). Aujourd’hui,l’Etatislamiquedispose desympathisantsdansplusieurs pays arabes(Tunisie,Egypte…). CommeAl-Qaïdaparlepassé, l’organisationleurlancedesappels pourqu’ilscommettentdesattentats contrelesOccidentaux. LesFrançaissont-ils particulièrementvisés ? LaFranceaétédésignéecomme cibleprioritaireparlesgroupes terroristes,enparticulierAl-Qaïda au MaghrebIslamique(Aqmi), présentenTunisie.Lesvoyageurs françaisdoiventêtreincités àlaplusgrandevigilance, dufaitdel’engagementmilitaire de notrepays(auMalicontre Aqmi, enSyrieetenIrakcontrel’EI,NDLR). Noussommesplusvisés qued’autresaujourd’hui. Quecherchentcesterroristes ? Ilssontenquêted’unretentissement médiatiqueimportant.Leurs actionsontaussiunfortimpact économique,enTunisiecomme enEgypte.Aprèsl’attentat de Sousse,enjuin,laministre tunisienneduTourismeaévaluéla baissedesrecettesdecesecteur d’activitéà450 millionsd’eurosen 2015.L’Egypte,quifaitfaceàune flambéedeviolence,aconnuelle aussiunechutedefréquentation depuisleprintempsarabe.De nombreuxhôtelsontfermédansla régionduSinaï,oùopèreune organisationaffiliéeàl’Etatislamique (ProvinceduSinaï,NDLR). L’attentatdeBangkokdu17août relève-t-ildumêmetype destratégie ? Ilestencoretroptôtpourlesavoir. L’enquêtenousdirasilesmotivations desauteurssontliéesaucontexte localouinternational.Maison observeuneviolencepolitique persistantedanscepaysdepuis plusieursannées. Commentlespaysvictimes duterrorismepeuvent-ils faire revenirlestouristes ? Lepremierréflexedes gouvernementsestderenforcer lasécuritédessitestouristiques etdesreprésentationsconsulaires. Maiscen’estpassuffisant. EnTunisie,enEgypte,desproblèmes politiquesdefondcontribuent àlapropagationdelaviolence. Ceseraparticulièrementcompliqué enTunisie,oùlegouvernement abeaucoupdemalàcontenir lamenace.Entrel’EI,Aqmi etd’autresgroupesislamistes locaux,leterrorismeaunebase solidedanslepays.Celarisque d’affecterdurablement lafréquentation. PHOTO©abdelhaksenna/afpillustration©ministèredesaffairesétrangèresetdudéveloppementinternational Jean-Charles Brisardincite les Françaisàêtre vigilantlors de leursvoyages, dufaitdenotre engagement militairecontre Daech et Al-Qaïda. la cartedelavigilance Formellement déconseillé(Syrie, Irak, Afghanistan...) Déconseillé,sauf raisonimpérative (est de l’Ukraine...) Vigilance renforcée (Indonésie, Inde...) Vigilance normale Intitulée « Conseils aux voyageurs », cette carte datée du 6 août est publiée par le ministère français des Affaires étrangères. Elle est régulièrement mise à jour.

×