Transition Positive - Dossier de presse

375 vues

Publié le

Dossier de presse 2015 du dispositif Transition Positive

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
375
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Transition Positive - Dossier de presse

  1. 1. PRESENTE Impulser le changement par la force créative et l’énergie des étudiants ! * Open Odyssey est accompagné dans le cadre de l’incubateur des Ecossolies à Nantes (Pôle de coopération et d’innovation sociale) Version 03-sept-15
  2. 2. 2/16 Sommaire Contexte page 3 Plus de 300 étudiants impliqués dès le 1er Trimestre ! page 4 Objectifs page 5 Le Mot du Parrain : Stéphane Paoli page 5 Une initiative labellisée COP21 page 6 Une initiative labellisée Green Week page 6 Les projets participant à Transition Positive page 7 Ateliers de travail page 10 Planning prévisionnel du 4 au 10 septembre 2015 page 12 Prochaines dates à retenir jusqu’à la fin de l’année page 15 Nos partenaires page 16 Pour en savoir plus sur Open Odyssey page 16 Contact page 16
  3. 3. 3/16 Contexte Dans cette période de profondes mutations qui vient réinterroger tout notre modèle de société, les jeunes générations, et notamment la jeunesse étudiante, sont des contributeurs particulièrement utiles et légitimes pour agir, prendre la parole et jouer le rôle d’aiguillon pour le monde de demain, ce monde qu’ils auront en charge et dont ils seront les principaux acteurs. C’est pourquoi l’association Open Odyssey renforce dès la rentrée 2015 le dispositif TRANSITION POSITIVE (initié en 2014 avec l’ADEME et SciencesCom – Audencia Group sur le thème de l’alimentation), pour expérimenter à Nantes, puis déployer ensuite sur d’autres territoires, un dispositif axé sur la transdisciplinarité et la mobilisation des étudiants pour proposer des solutions et des plans d’actions concrets à mettre en œuvre pour impulser le changement et accélérer la transformation du territoire et des organisations. En cette année placée sous le signe des enjeux du climat et dans l’optique de l’année 2016 placée sous celui de la transition énergétique, les étudiants de Transition Positive seront au cœur d’un processus d’intelligence collective multi-acteurs (entreprises, assos, start-up, enseignants, chercheurs, collectivités, habitants, etc.) autour de 2 thèmes clefs du changement climatique :  L’alimentation (autour des enjeux de l’agriculture urbaine et de l’idée de « ville comestible ») avec l’objectif de contribuer à l’élaboration du projet local alimentaire de Nantes Métropole.  Les déchets, avec l’objectif de contribuer à la stratégie d’économie circulaire de la métropole et d’amener des effets leviers pour un « territoire zéro déchet zéro gaspillage ». Orientations et solutions concrètes pour accélérer la Transition des organisations et du territoire
  4. 4. 4/16 Plus de 300 étudiants impliqués dès le premier trimestre ! 64 étudiants en communication et medias (Cycle Bachelor) mobilisés autour de 8 projets porteurs de changement dans les domaines de l’alimentation et des déchets - 3 jours d’atelier pour lancer la dynamique : 4, 7 et 8 sept 2015 - 1 demi-journée d’atelier tous les mardis matin jusqu’au 24 novembre 2015 - Restitution finale le 24 novembre 2015 15 étudiants en communication et medias (Cycle master 1ere année) mobilisés pendant une semaine en décembre 2015 pour compiler et présenter les différents travaux menés depuis septembre dans les écoles participantes - 5 jours d’atelier du 7 au 11 décembre 2015 dont 3 jours de compilation et de préparation à Nantes et 2 jours de présentation des résultats à Paris dans le cadre de la COP21 27 étudiants en web design/graphisme (Cycle Supérieur 3) - Mobilisation du 3 au 27 novembre 2015 pour mettre en forme le travail des étudiants de SciencesCom (charte graphique, identité visuelle, etc.) 100 élèves ingénieurs (5e année) mobilisés pendant 3 jours - Lancement le 7 septembre 2015 sous forme d’un atelier d’intelligence collective. o Construction de la vision de Nantes « territoire zéro déchet zéro gaspillage » en 2030. - Ateliers les 8 et 10 septembre 2015 pour proposer des pistes d’actions concrètes (existantes ou non) à mettre en place, rattachées à cette vision de l’avenir. 30 étudiants en 1ere année au BTS Design Graphique mobilisés pour réaliser un travail d’infographies sur le thème de Nantes « territoire zéro déchet zéro gaspillage » en 2030, en complément du travail des étudiants de l’ICAM. - Lancement le 7 septembre 2015 par un atelier de « Design thinking » - Travail en ateliers jusqu’à mi-octobre 90 étudiants ingénieurs 1ere année mobilisés pour créer le prototype d’une « ressourcerie intelligente » (ou poubelle connectée) à mettre en place dans l’espace public et les zones à fort passage - Problématique : o Quelles solutions innovantes de mobilier urbain connecté à mettre en place dans les zones de fort passage du grand public pour améliorer la sensibilisation au tri tout en réduisant les déchets à la source ? - Action : o Organisation d’un atelier « Speed Défi » de 5 jours lors de la Green Week (19 au 23 octobre 2015) pour construire un premier prototype de mobilier
  5. 5. 5/16 Objectifs  Permettre aux étudiants de proposer des solutions et des plans d’actions concrets qui puissent contribuer à accélérer le changement.  Valoriser la démarche et les résultats obtenus à l’occasion de la Conférence Climat Paris 2015 (COP21) puis à l’occasion du futur Sommet mondial des acteurs de la transition énergétique qui aura lieu à Nantes à la rentrée 2016 pour évaluer la mise en œuvre et les premiers résultats concrets de la COP21.  Développer la transdisciplinarité autour de projets liés à des secteurs clés de la Transition, à commencer par l’alimentation et les déchets.  Faciliter les collaborations entre l’enseignement supérieur et les projets accélérateurs du changement sur ces thématiques.  Faire bénéficier aux porteurs de projets participants de l’énergie et de la force créative des étudiants pour porter un regard neuf sur leurs initiatives et générer de nouvelles idées.  Diffuser les «bonnes pratiques» au plus grand nombre pour en favoriser la reproductibilité.  Poser les bases de la construction d’un nouveau récit autour du « vivre, penser et faire autrement » afin de créer les conditions du passage à l’action. Le mot du parrain Stéphane Paoli, journaliste à France Inter, ex présentateur de « 3D, le journal » et présentateur de la nouvelle émission « Agora » le dimanche midi. Journaliste salué et reconnu pour son professionnalisme et son exigence, Stéphane Paoli est une des grandes voix d’Inter. Concernant Transition Positive, il se dit « très intéressé à l'idée de voir la jeunesse changer les règles du jeu et notre manière de faire en matière d'information et de communication. Ils ont une capacité à voir le monde autrement et à se projeter dans l'avenir. Il faut profiter de leur énergie. La question de l’alimentation et des déchets est par essence politique. Notre planète n’a pas les ressources nécessaires pour satisfaire nos modes de consommation. C’est un enjeu existentiel. L’avenir de l’humanité est en jeu, rien que ça… Et il ne faut pas oublier une chose : la nature sera toujours plus forte que nous ! La seule réponse possible est systémique, collective, collaborative. Je suis curieux de voir comment vont s’engager les étudiants ».
  6. 6. 6/16 Une initiative labellisée COP21 Transition Positive a reçu le soutien officiel du Gouvernement français car le dispositif contribue à la dynamique de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21/CMP11) en tant qu’initiative exemplaire pour mobiliser la société civile autour des enjeux du climat. Transition Positive bénéficiera ainsi d’une mise en avant particulière au niveau national et internationale sur le site officiel de la COP21 qui a lieu à Paris du 30 novembre au 11 décembre 2015. Une initiative labellisée Green Week Du 19 au 23 octobre 2015, Nantes et la région Pays de la Loire accueillent les acteurs et les pionniers de l’économie verte, avec pour objectif de donner à voir les richesses et la dynamique du territoire sur les thématiques du green, et de valoriser les initiatives locales. C’est un espace–temps autour duquel se retrouveront des porteurs de projets, des professionnels, des experts, des associations, des usagers pour échanger autour de nouveaux modèles économiques et de société. Transition Positive s’inscrit dans cette dynamique et a donc reçu le Label Green Week. Dans ce cadre, plusieurs temps seront organisés du 19 au 23 octobre, notamment le lancement officiel de Transition Positive le 19 octobre en présence de Stéphane Paoli, parrain du dispositif.
  7. 7. 7/16 Les projets participant à Transition Positive Dans le domaine de l’alimentation Aujourd’hui, plus de 50% de la population mondiale vit en ville et il est prévu que ce chiffre passe à 60% d’ici 2030. En France, La population est très majoritairement urbaine puisque 80 % de la population de France métropolitaine vit dans une aire urbaine, que ce soit dans le centre ville ou dans un espace directement sous son influence. Face à ce phénomène de croissance urbaine de la population, pour le seul aspect alimentaire, le défi en ville est d’imaginer un nouveau modèle agricole adapté, de la production à la consommation, en passant par la transformation, la distribution et la gestion des déchets et du gaspillage alimentaire. A Nantes, de nombreuses initiatives sont en mouvement pour relever ce défi, regroupées pour plusieurs d’entre elles autour du collectif « Nantes Ville Comestible ». Voici celles auxquelles les étudiants de Transition Positive apporteront leur énergie et leurs compétences. BIO T FULL : Projet pour le développement de l'agriculture urbaine au travers de la mise en place d'une micro-ferme urbaine à Nantes intégrant la permaculture et l'algoculture (production de spiruline) dans un process d'économie circulaire (valorisation des bio-dechets en compost qui servent à cultiver des fruits et légumes qui sont ensuite livrés sous forme de paniers livrés en triporteurs). Problématique générale du projet : Comment diffuser les nouvelles pratiques de l'agriculture en ville auprès du plus grand nombre ? Pour en savoir plus L’EPOPEE PATATOÏDE : Projet porté l'association Planet' Etudiants avec à la baguette deux anciennes étudiantes de l’Ecole d’Architecture de Nantes, Marion Taupin et Adèle Vigneau. Ce projet vise à fédérer les étudiants autour d'une alimentation locale et conviviale avec l'organisation d'opérations itinérantes sur les campus, dont le campus de la Chantrerie qui sera le site pilote. Problématique générale du projet : Quelles clés donner aux étudiants pour qu'ils se réapproprient leurs pratiques alimentaires ? Pour en savoir plus RE-BON : Projet de développement d'un réseau de glanage en région nantaise permettant de lutter contre le gaspillage alimentaire au champ. Re-Bon récolte, à l'aide de bénévoles, les surplus de fruits et des légumes chez les agriculteurs de Loire-Atlantique. Problématique générale du projet : Quels moyens mobiliser pour limiter le
  8. 8. 8/16 gaspillage alimentaire au niveau agricole et informer efficacement le public autour de cette question ? Pour en savoir plus LES MICRO-MARCHES : Porté par l'Association Ecos depuis juin 2013, ce projet a pour objectif général de participer à la mise en place d’un système alimentaire durable sur le territoire de Loire-Atlantique en lien avec les producteurs, les transformateurs, les acteurs (organisations de producteurs, associations…) et les consommateurs. L’objectif spécifique est de construire un réseau de distribution sur le territoire de la métropole nantaise et en zone rurale. Ce réseau de distribution se veut innovant, participatif et respectueux des principes sociaux, environnementaux et économiques du développement durable. Pour cela, il souhaite prendre la forme d’une société coopérative d'intérêt collectif, afin d’associer tous les acteurs des filières concernées ainsi que les consommateurs à la prise de décision et à la participation au fonctionnement de l’entreprise. Ce choix constitue aussi une adhésion à des valeurs telles que l'intégration sociale, économique et culturelle, dans un territoire déterminé par l'objet social. Pour en savoir plus Dans le domaine des déchets Chaque français produit chaque année 590 kg de déchets et leur prise en charge pèse très lourd sur le budget des collectivités locales. Dans le secteur des entreprises, c’est là que sont générés la majeure partie de déchets, notamment le BTP qui en produit à lui seul près de 73% ! Sans compter les nombreuses questions environnementales et sanitaires soulevées par l’exploitation des 250 décharges et incinérateurs français. Quelles solutions ? Parmi elles, l’application à grande échelle de l’économie circulaire et de la fonctionnalité doublée de la prise en compte qu’un déchet n’est finalement qu’une ressource qu’on s’obstine à gaspiller. Comme on le voit dans plusieurs villes qui se sont mises en mouvement ailleurs dans le monde, comme San Francisco par exemple, Le scénario zéro déchet zéro gaspillage, c’est la possibilité de :  faire des économies considérables en matière de traitement des déchets,  créer des emplois locaux dans la collecte, la réparation ou encore le réemploi,  préserver les ressources naturelles et économiser de l’énergie, grâce à des modes de consommation et de production évitant le gaspillage,  développer le réemploi et le recyclage via, en particulier, la généralisation du tri à la source pour un maximum de produits et de matériaux.
  9. 9. 9/16 Comment faire de Nantes un territoire « zéro déchet zéro gaspillage » le plus vite possible ? C’est la question à laquelle tenteront de répondre les étudiants de Transition Positive, en l’abordant autour de 4 projets concrets en particulier qui sont membres par ailleurs du collectif nantais [zéro déchet = 100% ressources] : COMPOST IN SITU : Projet porté par une société à statuts coopératifs qui propose aux établissements producteurs de 5 à 100 tonnes annuelles de matières organiques valorisables un service clé en main de compostage. Il peut être in situ (les équipements sont installés sur place) ou à proximité (les bio-déchets sont pré- compostés sur site, puis transférés pour terminer le processus de compostage chez un maraîcher ou un agriculteur local). Problématique générale du projet : Comment diffuser la pratique du compostage collectif auprès du public et des professionnels ? Pour en savoir plus Ô BOCAL est un projet de boutique sans emballage jetable que se lance à l'automne prochain à Nantes. Objectif : favoriser une distribution alimentaire responsable, sans aucun emballage, en favorisant les produits locaux, les achats en vrac. Chez O Bocal, tous les sacs plastiques moches seront remplacés par de jôlis bocaux! Problématique générale du projet : Comment faire prendre conscience qu'Ô Bocal préfigure le commerce de demain? Pour en savoir plus SOLUTIONS RECYCLAGE : C’est un service sur-mesure de valorisation de déchets pour les entreprises. Elle garantit la traçabilité, le recyclage et le réemploi de 100% des déchets. Problématique générale du projet : Comment amener les salariés et les managers des entreprises à s’approprier le sujet du recyclage et en faire un enjeu collectif ? Comment les inciter à mieux trier ? Pour en savoir plus ENVIRONNEMENTS SOLIDAIRES : Projet associatif pour le développement de l'éco- citoyenneté, notamment la gestion collective des déchets et l'économie d'énergie, via la gestion des encombrants. Elle a été lauréate du dispositif "La France s'engage" en 2014. Problématique générale du projet : Comment promouvoir les pratiques du zéro déchet auprès du plus grand nombre ? Pour en savoir plus
  10. 10. 10/16 Ateliers de travail Des ateliers d’intelligence collective sont organisés tout au long de Transition Positive, avec des formats différents : - Des ateliers « découverte et compréhension des enjeux » au format court (1 demi- journée maximum) basés sur des temps de formation avec des professionnels et sur la rencontre avec des acteurs du territoire qui viennent témoigner. - Des ateliers pratiques au format plus long (2 à 5 jours) débouchant sur des livrables concrets et du prototypage d’idées. Les moyens mis en place sont les suivants : - Formation par l’action, mise en mode projet, - Organisation d’interventions d’experts auprès des étudiants pour les sensibiliser : o à la complexité des enjeux actuels et aux impacts de nos comportements actuels dans les domaines de l’alimentation et de la gestion des déchets - Mise en place de rencontres entre les étudiants et les acteurs du territoire pour qu’ils puissent s’appuyer sur leurs compétences, valoriser des projets existants, et ainsi mobiliser et dynamiser ces réseaux d’acteurs touchant à la thématique de l’alimentation et des déchets, - Soutien aux étudiants dans leur travail de recherche collective et individuel, ainsi que dans la mise en place opérationnelle de leurs projets (mise en lien par exemple avec des professionnels), - Valorisation des travaux et de la démarche par les étudiants eux-mêmes, ainsi que par les partenaires de l’opération, - Sensibilisation des médias aux problématiques de l’alimentation et incitation à ce qu’ils s’impliquent tout au long de la démarche. Les ateliers de travail sont préparés et animés par : - OPEN ODYSSEY : L’association mobilise depuis 2011 l’intelligence collective étudiante pour booster les projets qui font sens pour demain, dans un objectif de décloisonnement, de dynamisation territoriale et de création d’innovation par la transdisciplinarité. Plus de 1200 étudiants issus d’une vingtaine d’écoles (SciencesCom, ICAM, ESB, IUT, Polytech, AgroCampus, SciencesPo Rennes, Université Rennes 1, ENSIBS, etc.) ont ainsi déjà été mobilisés jusqu’à présent, dans le cadre de leur cursus, sur des démarches et projets porteurs d'avenir qui sont au cœur d’une croissance nouvelle (énergie, Green IT, habitat durable, smart city, agro-écologie, économie collaborative, alimentation, économie circulaire, ...). www.open-odyssey.org
  11. 11. 11/16 - SEMER LA CITOYENNETE : Semer, coopérative de formation et d'accompagnement en éducation à la citoyenneté, facilite par ses interventions la conduite du changement. Semer vise à répondre à des besoins constatés de compréhension du monde et des grands enjeux de société : gouvernance, droits humains, développement local, conditions de travail et environnement. Par une démarche et des outils d'éducation populaire, Semer facilite la coopération et la participation active des citoyens dans un contexte professionnel et/ou personnel. https://semerlacitoyennete.wordpress.com - RESTAUR&SENS : Restaur&Sens s’adresse aux entreprises, collectivités et associations pour les sensibiliser et les former au « bien manger » et à la réduction du gaspillage alimentaire à travers des ateliers et évènements. Restaur&Sens accompagne également les professionnels de tous domaines dans leur transition vers des pratiques alimentaires plus durables et responsables. Dans le cadre de Transition Positive, Restaur&Sens apporte sa contribution pour mettre en place des formats d’animations adaptés pour mettre en mouvement les étudiants autour des enjeux de l’alimentation et de la gestion des déchets. http://www.restauretsens.com - COLLPORTERRE : À l’image d’un micro-laboratoire, l’association Collporterre favorise la création et la diffusion de connaissances libres (recherche-action) et accompagne l’appropriation des pratiques collaboratives (formation-action). L’objectif : multiplier les projets de territoires qui favorisent le vivre-ensemble et les communs. www.collporterre.org -
  12. 12. 12/16 Planning prévisionnel du 4 au 10 Septembre 2015 VENDREDI 4 SEPTEMBRE 2015 Lieu : SCIENCESCOM (1 rue Marivaux 44000 Nantes) Objet : Lancement de la dynamique avec 64 étudiants en communication et medias (Cycle Bachelor) qui sont mobilisés 3 jours (4, 7 et 8 septembre 2015) puis une demi-journée (le mardi) par semaine pendant 10 semaines jusqu’au 24 novembre 2015. -- 9h – Accueil 9h30 – Introduction et présentation du contexte (Florence Touzé, SciencesCom) 10h - présentation de Transition Positive : les enjeux, les objectifs, le planning (Samuel Tiercelin, Open Odyssey) 10h30 – Focus sur les thématiques alimentation et déchets (enjeux, contexte) sous forme participative (Helene Ménard, Semer la citoyenneté & Elodie Lassire, Restaur&Sens) 12h30 – Déjeuner 14h – Présentation des projets - 5 mn par projet (C’est quoi ? A quels besoins et/ou problèmes le projet répond ? Les chiffres clefs ? La vision dans 5 ans ? Quels sont les besoins actuels en matière de communication ?) o Anthony Maillard, Bio T Full o Marion Taupin et Adèle Vigneau, L’Epopée Patatoïde o Fanny Courieult et/ou François Poisbeau, Les Micro-Marchés urbains (Ecos Nantes) o Flavie Dupré, Re-bon o Etienne Poidevin, Compost in situ o Johanna Le Mau, Ô Bocal o Olivier Humeau, Solution Recyclage o Didier Gendron, Environnements Solidaires 15h – Ateliers de travail par groupe autour de chaque projet - Répartition des groupes d’étudiants par projet - Prise de contact entre les porteurs de projet et leurs groupes - Prise en mains par les étudiants du projet, de ses enjeux et de ses besoins 17h – Restitution intermédiaire - Chaque groupe passe en plénière (5 minutes par projet) o Résumé de la problématique du projet en une phrase o Présentation des enjeux et des objectifs du projet o Résumé du projet en 5 mots clefs o Quelles sont les actions et le planning envisagés dans les 10 semaines qui viennent ? o Quels sont les besoins pour réaliser les actions (compétences, matériels, etc.) ? 18h – FIN
  13. 13. 13/16 LUNDI 7 SEPTEMBRE 2015 Lieu : ICAM Nantes (35 avenue du champ de manœuvre 44470 Carquefou) Objet : Organisation d’un atelier d’intelligence collective pour construire la vision d’un « territoire zéro déchet zéro gaspillage ». Participants : - 100 élèves-ingénieurs de l’ICAM (5e année) -- 8h – Accueil 8h30 présentation des enjeux de la journée 9h – Début de l’atelier - Construction de l’ordre du jour et des sujets par les participants eux-mêmes - Constitution de groupes de travail tout au long de la journée autour des sujets proposés - Construction progressive de la vision d’un « territoire zéro déchet zéro gaspillage » au fur et à mesure des rendus des groupes de travail 17h30 – FIN LUNDI 7 SEPTEMBRE 2015 Lieu : Pôle Design de Montaigu, Lycée Léonard de Vinci (Rue du Fromenteau, 85600 Montaigu) Objet : Organisation d’un atelier de « design thinking » pour engager la réflexion autour de la thématique « territoire zéro déchet zéro gaspillage ». Participants : - 30 étudiants en 1ere année de BTS Design Graphique -- 9h – Début de l’atelier - Présentation du contexte, des enjeux et des objectifs - Focus sur la thématique « zéro déchet zéro gaspillage », chiffres clefs, exemples - Travail de veille d’information, collecte des chiffres clefs en vue du futur travail de réalisation d’infographies - Restitution intermédiaire 17h30 – FIN
  14. 14. 14/16 LUNDI 7 SEPTEMBRE ET MARDI 8 SEPTEMBRE 2015 Lieu : SCIENCESCOM (1 rue Marivaux 44000 Nantes) Objet : Suite du travail du vendredi 4 septembre / Définition d’un plan d’actions pour les 10 semaines qui viennent autour de chaque projet -- LUNDI 9h : Accueil 9h30 – 16h30 : Travail en groupe autour des 8 projets 16h30-17h30 – Point d’avancement des projets en format pitch -- MARDI 9h : Accueil 9h30 – 12h30 : Travail en groupe autour des 8 projets 12h30-16h30 : Préparation de la restitution intermédiaire 16h30-17h30 – Restitution intermédiaire / Présentation du plan d’actions de chaque projet MARDI 8 SEPTEMBRE ET JEUDI 10 SEPTEMBRE 2015 Lieu : ICAM Nantes Objet : 2 jours d’ateliers pour proposer des pistes de projets concrets (existants ou non) à mettre en place, rattachées à la vision construite le lundi 7 septembre -- MARDI 8h – Accueil 8h30 présentation de la vision commune créée la veille et échanges A partir de 9h30 : Travail en groupe sur les pistes de projets rattachées à la vision construite 16h30-17h30 – Point d’avancement des groupes en format pitch -- JEUDI 8h – Accueil 8h30 – Suite des travaux en groupe et préparation des pitch finaux 10h30 à 14h30 : Participation « à la carte » à un atelier « préparation au pitch » 15h00 – 17h00 : Présentation finale des pistes de projets en présence d’acteurs du territoire (entreprises, écoles, collectivités, etc.).
  15. 15. 15/16 Prochaines dates à retenir jusqu’à la fin de l’année Lundi 19 octobre 2015 – 18h30 – 22h30 Lancement officiel de Transition Positive, en présence de Stéphane Paoli, parrain de l’opération Lieu : Le Solilab (en cours de discussion) Semaine du 19 au 23 octobre 2015 Atelier « Speed Défi » pour créer un prototype de « ressourcerie intelligente » (ou poubelle connectée) pendant la Green Week de Nantes Lieu : Ecole Supérieure du Bois, site de la Chantrerie (7 rue Christian Pauc - 44000 Nantes) Vendredi 23 octobre 2015 – 14h-18h Atelier d’intelligence collective « Transition Positive » pendant la Green Week (ouvert à tous) Lieu : Cité des Congrès de Nantes Mardi 24 novembre 2015 – 9h – 12h30 Restitution finale du travail réalisé par SciencesCom (Cycle Bachelor) et l’AGR Ecole de l’Image Lieu : SciencesCom (1 rue Marivaux - 44000 Nantes) Semaine du 7 au 11 décembre 2015 Atelier avec Les Etudiants en cycle master 1ere année de SciencesCom dans le cadre de la COP21 Lieu : SciencesCom du 7 au 9 décembre 2015 / Paris (lieu en cours) les 10 et 11 décembre 2015.
  16. 16. 16/16 Nos partenaires (en cours de finalisation) Pour en savoir plus sur les actions d’Open Odyssey “La transdisciplinarité permet de comprendre et d'agir pour changer le monde", Journal 3D de Stéphane Paoli, France Inter “Changer de modèle, la plus fabuleuse aventure de notre temps”, tribune publiée sur le site de WeDemain « La Bretagne, Terre de Compétences », WeDemain Initiatives « Petite Révolution nantaise en marche », Presse-Océan « Jardins ou frigos partagés … les idées des étudiants nantais », Ouest-France « Les Journées de l’Algue, Ovation pour l’innovation ! », Récapitulatif de toutes les retombées medias autour du projet mené avec les acteurs des algues « 100 étudiants nantais mobilisés sur Delta Green, un projet de bâtiment tertiaire autonome en énergie tous usages », diffusé sur le site web de Open Odyssey Contact OPEN ODYSSEY - Le Solilab - 8 rue Saint-Domingue - 44200 Nantes - www.open-odyssey.org Samuel TIERCELIN - 06.79.62.40.45 - samuel.tiercelin@open-odyssey.org

×