Dr Ali OUKAOURGastro-entérologue
   Patient âgé de 53 ans, consulte pour    rectorragies évoluant depuis 6 mois de manière    continue sans douleurs ni tr...
   L’examen note une pâleur cutanéo-muqueuse,    l’abdomen est souple sans masse ou    hypertrophie d’organe, pas d’adeno...
   Sigmoidoscopie: Volumineuse formation    ulcéro-bourgeonnante, hémorragique, située à    5cm environ de la marge , à p...
   Bilan biologique retentissement et pré    opératoire   Coloscopie totale   Télé thorax   Echographie abdominale   ...
   Biologie Anémie à 8gr d’hémoglobine   Le reste est normal   Telethorax et échographie normaux   Coloscopie :absence...
   Chirurgie seule   Chirurgie suivie de radio ou et ou    chimiothérapie   Radiothérapie suivie de chirurgie   Radio ...
   Radio chimiothérapie suivie de la chirurgie    après 4 à 6 semaines    Protocole suivi   Radiothérapie curative pré...
   IRM (même matériel même opérateur):    les différentes séquences n’objectivent pas    d’épaississement franc de la pa...
   A la vue des résultat le patient refuse toute    intervention malgré les recommandations des    médecins consultés
   L’ exérèse totale du mesorectum est la    technique de référence, elle réduit le risque de    récidive locale et perme...
   Ceci étant tiré de l’EBM , malgré l’insistance le    patient refuse et accepte une surveillance    rapprochée .   Le ...
   Cette situation –bonne réponse clinique n’est pas    rare, elle est observée chez 10à 45% des patient, la    réponse h...
   Clinique avec TR et rectoscopie    trimestrielle   Tele thorax et échographie semestrielle   TDM thoraco-abdominale ...
   Actuellement , nous sommes à 14 mois de suivi   Le patient est toujours en bonne réponse    clinique, endoscopique, l...
Cancer du rectum
Cancer du rectum
Cancer du rectum
Cancer du rectum
Cancer du rectum
Cancer du rectum
Cancer du rectum
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cancer du rectum

1 921 vues

Publié le

Cas Clinique

Publié dans : Santé & Médecine
1 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 921
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
115
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
1
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cancer du rectum

  1. 1. Dr Ali OUKAOURGastro-entérologue
  2. 2.  Patient âgé de 53 ans, consulte pour rectorragies évoluant depuis 6 mois de manière continue sans douleurs ni trouble du transit Dans ses antécédents, le père et le frère décédés d’un cancer colique
  3. 3.  L’examen note une pâleur cutanéo-muqueuse, l’abdomen est souple sans masse ou hypertrophie d’organe, pas d’adenopathies Le toucher rectal trouve une formation ferme mobile ayant un pédicule à 5cm environ de la marge anale, mobile par rapport au plan profond
  4. 4.  Sigmoidoscopie: Volumineuse formation ulcéro-bourgeonnante, hémorragique, située à 5cm environ de la marge , à pédicule large, occupant le tiers de la lumière Biopsies : adénocarcinome bien différencié
  5. 5.  Bilan biologique retentissement et pré opératoire Coloscopie totale Télé thorax Echographie abdominale TDM thoraco-abdominale IRM Echographie endorectale ACE
  6. 6.  Biologie Anémie à 8gr d’hémoglobine Le reste est normal Telethorax et échographie normaux Coloscopie :absence d’autre lésions IRM épaississement de 11mm situé à 7cm de la marge anale, s’étendant sur 12 mm, sans adénopathies ni atteinte de la graisse peri- tumorale classé T2/T3 N0 M0
  7. 7.  Chirurgie seule Chirurgie suivie de radio ou et ou chimiothérapie Radiothérapie suivie de chirurgie Radio chimiothérapie suivie de chirurgie Exérèse locale
  8. 8.  Radio chimiothérapie suivie de la chirurgie après 4 à 6 semaines Protocole suivi Radiothérapie curative pré opératoire dose totale sur 5semaines 45 Gy, fractionnée sur 1.8 Gy par séance avec 5 séances/semaine associée à une chimiothérapie concomitante Xeloda per os
  9. 9.  IRM (même matériel même opérateur): les différentes séquences n’objectivent pas d’épaississement franc de la paroi rectale ni de rehaussement suspect après injection de gadolinium La graisse perirectale est saine Endoscopie: disparition complète de la lésion On note une zone pale recouverte de pétéchies
  10. 10.  A la vue des résultat le patient refuse toute intervention malgré les recommandations des médecins consultés
  11. 11.  L’ exérèse totale du mesorectum est la technique de référence, elle réduit le risque de récidive locale et permet la préservation (souvent)nerveuse donc minimise les séquelles génito-urinaires La radiothérapie neoadjuvante réalisée pour des tumeurs T3 T4 Diminue le risque de récidive locale
  12. 12.  Ceci étant tiré de l’EBM , malgré l’insistance le patient refuse et accepte une surveillance rapprochée . Le patient a bien répondu à la radio chimiothérapie, une intervention pourrait entrainer des séquelles fonctionnelles génito- urinaires et digestives mal tolérées qui sont souvent accrues parce traitement préoperatoire
  13. 13.  Cette situation –bonne réponse clinique n’est pas rare, elle est observée chez 10à 45% des patient, la réponse histologique n’étant pas connue car la biopsie n’a pas était faite. Une équipe brésilienne a observé chez 265 malades atteint de cancer du bas rectum T2 ou T3 traités par radio chimiothérapie une réponse cliniquement complète chez 27%, ils ont été surveillés sur une période de 57 mois et comparés à un groupe témoin opéré était de 5% contre14% et la survie était meilleure de 100% VS 88%
  14. 14.  Clinique avec TR et rectoscopie trimestrielle Tele thorax et échographie semestrielle TDM thoraco-abdominale semestrielle Echographie endo-rectale trimestrielle Pendant 2ans , puis espacée
  15. 15.  Actuellement , nous sommes à 14 mois de suivi Le patient est toujours en bonne réponse clinique, endoscopique, l’ IRM et echo- endorectale sont normales Nous avons préconisé une enquête familiale avec proposition de coloscopie pour les membres de sa famille…. à suivre

×