1
élections municipales - 23 et 30 mars 2014
Avec vous
pour Saint-Flour
Saint•Flour2014
une équipe unie autour de Pierre j...
2 3
avec vous pour Saint•Flour
avec vous
pour Saint-Flour
Des services modernisés pour améliorer
le quotidien des Sanflora...
4 5
Saint-Flour
sur la
bonne voie
Après 20 ans d’efforts permanents pour
redresser nos finances locales, notre
ville retro...
6 7Saint•Flour2014
Nos propositions
• Continuer à associer les acteurs
locaux à l’élaboration des projets
• Créer une stru...
8 9
Nos propositions
• Engager l’extension de la ZA du
Rozier-Coren (16 ha)
• Réaliser la deuxième tranche de
la ZA de Vol...
10 11
Nos propositions
• Soutenir notre centre hospitalier
et obtenir une IRM
• Installer une maison de l’habitat
dans l’a...
12 13
Nos propositions
• Développer les animations
de quartiers
• Recruter un agent de médiation
sociale avec Logisens pou...
14 15
Nos propositions
• Réaménager la place d’Armes
et terminer la rénovation des rues
du centre ancien
• Accélérer la ré...
16 17
Saint•Flour2014
être attentif à notre environnement
pour préserver notre qualité de vie
Notre Agenda 21 associe
les ...
18 19
Une ville attachée
à sa jeunesse
et à la vie associative
Nos propositions
• Bâtir un projet éducatif
pour la petite ...
20 21
Nos propositions
• Rendre nos tarifs plus attractifs
Gratuité des musées en période
scolaire
• Créer un espace multi...
22 23
AVECVOUSPOURSAINT-FLOURUneéquiperenouvelée,
unieautourdePierreJARLIER
2 • Martine GUIBERT, 52 ans ■
Directrice d’éta...
24
Avec vous,
Au service
de Saint-Flour
et des territoires
de montagne
Pierre Jarlier travaille sans relâche pour défendre...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journal de campagne elections municipales 23 et 30 mars 2014

1 368 vues

Publié le

Journal de campagne - Elections municipales 23 et 30 mars 2014

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 368
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journal de campagne elections municipales 23 et 30 mars 2014

  1. 1. 1 élections municipales - 23 et 30 mars 2014 Avec vous pour Saint-Flour Saint•Flour2014 une équipe unie autour de Pierre jarlier
  2. 2. 2 3 avec vous pour Saint•Flour avec vous pour Saint-Flour Des services modernisés pour améliorer le quotidien des Sanflorains être attentif à notre environnement pour préserver notre qualité de vie Une ville attachée à sa jeunesse et à la vie associative Un patrimoine, une offre culturelle et des animations porteurs d’attractivité La solidarité et la cohésion sociale au cœur de notre action VU LES CANDIDATS, Impression La Dépêche d’Auvergne Photos Jean-François Ferraton, Pierre Soissons, Gilles Chabrier. Ces prochaines élections municipales sont importantes car elles concerneront pour la première fois directement, avec le même vote, l’avenir de notre ville et celui du Pays de Saint-Flour. Elles se déroulent aussi dans une période de crise qui rend plus difficile le quotidien de chacun et nécessite plus de rigueur dans la gestion municipale. Heureusement,aprèsdelonguesannéesdefragilité, nos efforts collectifs portent leurs fruits et la situation de notre ville progresse. Plus attractive, ses services se développent, ses équipements se modernisent, son cadre de vie s’améliore et de nombreux emplois ont été créés. La population qui avait fortement chuté dans les années 90 s’est stabilisée à Saint-Flour et augmente sensiblement sur le territoire de la communauté de communes. Dans ce nouveau contexte, chacun doit pouvoir continuer à trouver sa place dans notre cité et nous y veillons aux côtés des acteurs sociaux avec un nouveau contrat de cohésion sociale déjà opérationnel pour les trois prochaines années. Nous sommes donc mieux préparés pour surmonter cette période incertaine mais pour cela, plus que jamais, les élus devront rester à l’écoute et travailler main dans la main avec tous les Sanflorains. Je sais maintenant qu’il n’y a pas de fatalité face aux difficultés rencontrées quand toutes les bonnes volontés se rassemblent. Les six années à venir seront décisives. En poursuivant une gestion rigoureuse, nous pourrons bientôt redistribuer aux Sanflorains une partie des efforts qu’ils ont consentis pendant de nombreuses années pour éponger une dette que nous nous sommes attachés à faire baisser de plus de 50 % depuis notre arrivée. Mais il faudra aussi optimiser nos moyens pour améliorer encore le quotidien des Sanflorains dans la perspective d’une baisse durable des dotations de l’état. Et pour donner de réelles chances de développement à notre territoire, notre coopération intercommunale sera appelée à s’élargir. Aussi convaincu qu’avec la mobilisation de tous, nous serons en mesure de relever ces défis, j’ai la volonté de continuer à mettre toute mon énergie au service de Saint-Flour. Pour cela, j’ai réuni à mes côtés une équipe associant des compétences nouvelles, l’expérience acquise et des sensibilités différentes. Nous sommes déterminés à travailler sans relâche pour continuer à faire avancer notre ville et son territoire. Avec vous pour Saint-Flour et avec votre confiance, nous y parviendrons. Pour l’équipe Avec vous pour Saint-Flour Pierre Jarlier Des résultats obtenus avec les efforts de tous Tous mobilisés pour l’emploi aux côtés des acteurs économiques L’amélioration du cadre de vie, une priorité pour les élus saint-flour sur la bonne voie
  3. 3. 4 5 Saint-Flour sur la bonne voie Après 20 ans d’efforts permanents pour redresser nos finances locales, notre ville retrouve progressivement sa santé financière. Elle bénéficie aussi du soutien d’une intercommunalité efficace qui contribue à une nouvelle dynamique territoriale. . La dette de la Ville divisée par deux : En 1992, la dette de la commune atteignait près de 20 Me. Au 1er janvier 2014, elle a baissé de moitié, désormais inférieure à 10 Me. La diminution de la dette va s’accélérer fortement à partir de 2015 avec la fin de 5 emprunts importants, contractés il y a plus de 20 ans. Grâce à ces efforts constants, une nouvelle marge d’action pourra enfin être dégagée. . Aucune augmentation des taux de notre fiscalité locale : Nos taux d’imposition ont diminué depuis 1993 jusqu’en 2001 de 17,50 %. Depuis 2001, ces taux sont identiques. Cependant, l’évolution constatée sur nos avis d’imposition est due aux mesures décidées par l’Etat et au transfert de la part départementale de la taxe d’habitation. . Nos dépenses de fonctionnement maîtrisées : En 2008, les dépenses réelles de fonctionnement s’élevaient à 8,7 Me contre 9,2Me en 2013. Cette hausse de moins de 1% par an a été bien maîtrisée et limitée essentiellement aux augmentations des tarifs de l’éner- gie et aux évolutions automatiques de la masse salariale (carrières, hausses des cotisations aux caisses de retraite, revalorisations du SMIC). Le nombre d’agents municipaux est resté stable (180 agents en 2008 pour 181 en 2013). . La modernisation des équipements : De 2008 à 2013, plus de 24 Me d’investissements ont été portés par la commune de Saint-Flour qui a su ainsi conforter sa place de premier investis- seur public du secteur aux côtés de la Communauté de communes. L’équipe municipale a ainsi tenu à soutenir l’emploi dans les entreprises sans remettre en cause le redressement de son budget. La Ville se redresse grâce à une gestion rigoureuse qui porte ses fruits 24 Me investis par la ville : Remise aux normes des équipements publics : 11,7 Me Travaux de voirie et espaces publics : 6,3 Me Logements et urbanisme : 1,5 Me Eau et assainissement : 4,5Me Intercommunalité, des élus solidaires au service du territoire Dans un contexte difficile, les élus municipaux et communautaires ont su faire preuve de cohé- sion et de complémentarité. Ils ont uni leurs moyens pour faire aboutir les projets indispensables au maintien de la population au pays et répondre aux légitimes attentes des habitants en matière de modernisation des services. Forts de cette solidarité, plusieurs équipements attendus depuis longtemps ont pu voir le jour, notamment : le centre aqualudique, le pôle de santé, le complexe sportif. Ces investissements ont été réalisés en veillant à la bonne santé de notre budget, sans aug- menter les taux d’imposition intercommunaux depuis 6 ans. Aussi, malgré les réformes fiscales successives, nos moyens financiers n’ont pas souffert et notre capacité d’investissement est de nouveau très dynamique. Nos propositions • Poursuivre le désendettement de la ville : Avec une structure de notre dette composée à 67% d’emprunts à taux fixe, nous poursuivrons les efforts de désen- dettement de la Ville • Redistribuer aux Sanflorains une partie des fruits de nos efforts de gestion : - Baisse des taux de la fiscalité : Nous diminuerons la pression fiscale qui pèse sur les foyers sanflorains - Baisse de la taxe d’aménagement Ceux qui veulent investir et s’installer dans notre ville bénéficieront également d’une baisse du taux de la taxe d’aménagement pour sa partie communale - Soutien aux associations et gratuité pour certains services • Adapter les tarifications aux revenus des familles : les tarifs municipaux seront modulés en fonction du quotient familial fixé par la CAF ou la MSA, pour une meilleure solidarité • Optimiser la mutualisation de nos moyens avec la Communauté de communes Attentifs aux nécessaires économies supplé- mentaires pour baisser la dépense publi- que, nous mutualiserons certains services communaux et intercommunaux avec vous pour Saint•Flour Saint•Flour2014 Finances : Marianne d’or en 2007 pour la bonne gestion des finances municipales. Tourisme : Un décret du ministre du Tourisme vient de classer Saint-Flour comme station de tourisme. Environnement : Label du ministère de l’Environnement pour notre « Agenda 21 Local France ». La Communauté lauréate en 2010 du prix « Energie citoyenne ». Patrimoine : Label du ministère de la Culture pour notre « Pays d’art et d’histoire », le seul dans le Cantal. Un travail reconnu au plan national 45 Me c’est le montant investi par la Communauté en 10 ans. 5 000 000 € 3 000 000 € 2 000 000 € 1 000 000 € 4 000 000 € 2008 Évolution des ressources propres de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour entre 2007 et 2013 0 6 000 000 € 2009 2010 2011 2012 20132007 4334266€ 3839969€ 4686950€ 4972507€ 5009114€ 5164307€ 5398709€ 1 000 000 € 600 000 € 400 000 € 200 000 € 800 000 € 2009 Autofinancement disponible depuis 2008 1 200 000 € 2010 2011 2012 2013 20142008 1 400 000 € 1,1 M€ 1 M€ 880 k€ 701 k€ 762 k€ 1,2 M€ 1,4 M€ Démographie : après avoir perdu 10% de sa population dans les années 90, la ville de Saint-Flour a stabilisé sa démographie. Depuis 10 ans, la population des deux cantons sanflorains a augmenté de 4,28%. Emploi : 900 emplois nouveaux crées au cours de la dernière décennie sur la communauté. Attractivité : sur les 5 200 actifs de la Communauté de communes, 4 400 travaillent à Saint-Flour. Des résultats concrets Évolution des ressources propres de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour entre 2007 et 2013 6 000 000 € 1 000 000 € 600 000 € 400 000 € 200 000 € 800 000 € 2009 Autofinancement disponible depuis 2008 1 200 000 € 2010 2011 2012 2013 20142008 1 400 000 € 1,1 M€ 1 M€ 880 k€ 701 k€ 762 k€ 1,2 M€ 1,4 M€ 5 000 000 € 4 000 000 € Évolution des ressources propres de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour entre 2007 et 2013 6 000 000 € € 0€ 507€ 114€ 4307€ 98709€ 1 000 000 € 600 000 € 400 000 € 200 000 € 800 000 € 2009 Autofinancement disponible depuis 2008 1 200 000 € 2010 2011 2012 2013 20142008 1 400 000 € 1,1 M€ 1 M€ 880 k€ 701 k€ 762 k€ 1,2 M€ 1,4 M€ Fruit d’une gestion rigou- reuse de nos dépenses, l’autofinancement de la communauté en 2014 est supérieur à celui de 2008 0,00 % - 10,00 % - 15,00 % - 20,00 % - 5,00 % 5,00 % 1993 10,00 % 356000€ 20 000 000 € 18 000 000 € 16 000 000 € 14 000 000 € 12 000 000 € 10 000 000 € 8 000 000 € 6 000 000 € 4 000 000 € 2 000 000 € 0 19300000€ 17400000€ 16600000€ 15600000€ 15100000€ 13700000€ 14600000€ 13200000€ 12500000€ 11900000€ 11400000€ 11100000€ 10700000€ 10300000€ 10080000€ 10080000€ 10420000€ 10390000€ 10290000€ 10198000€ 9996000€ 9884000€ 2012 2013 2011 2010 2009 2008 2007 2006 2005 2004 2003 2002 2001 2000 1999 1998 1997 1996 1995 1994 1993 1992 Baisse de la dette de la commune de 9,30 Millions d’euros entre 1992 et 2013 Évolution de la dette emprunt exceptionnel dette 15,00 % 20,00 % 25,00 % 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Évolution des taux de fiscalité locale évolution de Saint-Flour + Communauté de communes évolution d’autres villes de même importance - 4,00 % - 7,31 % - 8,39 % - 10,30 % - 12,46 % - 13,10 % - 14,83 % - 16,17 % - 14,83 % - 14,78 % - 14,78 % - 14,71 % - 14,62 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % 20,65 % 20,06 % 19,66 % 18,65 % 18,17 % 17,57 % 16,23 % 15,90 % 13,80 % 12,60 % 10,90 % 8,70 % 6,40 % 5,30 % 5,20 % 4,40 % 3,40 % 2,70 % 1,70 % 1,00 % Baisse de la dette 0,00 % - 10,00 % - 15,00 % - 20,00 % - 5,00 % 5,00 % 1993 10,00 % 20 000 000 € 18 000 000 € 16 000 000 € Baisse de la dette de la commune de 9,30 Millions d’euros entre 1992 et 2013 Évolution de la dette emprunt exceptionnel dette 15,00 % 20,00 % 25,00 % 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Évolution des taux de fiscalité locale évolution de Saint-Flour + Communauté de communes évolution d’autres villes de même importance - 4,00 % - 7,31 % - 8,39 % - 10,30 % - 12,46 % - 13,10 % - 14,83 % - 16,17 % - 14,83 % - 14,78 % - 14,78 % - 14,71 % - 14,62 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % - 14,54 % 20,65 % 20,06 % 19,66 % 18,65 % 18,17 % 17,57 % 16,23 % 15,90 % 13,80 % 12,60 % 10,90 % 8,70 % 6,40 % 5,30 % 5,20 % 4,40 % 3,40 % 2,70 % 1,70 % 1,00 % Maîtrise des taux de fiscalité locale de fiscalité locale évolution de Saint-Flour + Communauté de communes évolution d’autres villes de même importance 20,65 % 20,06 % 19,66 % 18,65 % 18,17 % 17,57 % 16,23 % 15,90 % 13,80 % 12,60 % 10,90 % 8,70 % 6,40 % 5,30 % 5,20 % 4,40 %
  4. 4. 6 7Saint•Flour2014 Nos propositions • Continuer à associer les acteurs locaux à l’élaboration des projets • Créer une structure de concertation permanente avec les forces vives du territoire (conseil de développement) • Ouvrir notre communauté à de nouvelles communes • Lancer un schéma de cohérence territoriale à l’échelle de notre bassin de vie • Favoriser de nouveaux échanges inter-cités en lien avec les associations • Accompagner les projets de nos partenaires • Créer un jumelage avec une ville d’Espagne avec vous pour Saint•Flour Des résultats obtenus avec les efforts de tous Pierre Jarlier et l’équipe municipale ont travaillé sans relâche dans une parfaite cohésion. Les Sanflorains ont été associés au montage des pro- jets, la confiance de nos partenaires a été retrouvée et la coopération intercommunale renforcée. Le travail d’équipe, la complémentarité, la cohésion et la mobilisation de tous les élus pour Saint-Flour au delà de la diversité de leurs opinions personnelles ont contribué fortement à conduire la ville à retrouver sa place dans notre région. Des choix courageux ont été opérés dans les décisions budgétaires et la sélection des projets pour privilégier le redressement financier. Nous nous sommes attachés dans le même temps à améliorer le quotidien des Sanflorains en développant les services de proximité et en modernisant nos équipements publics. Il faut le reconnaître, il reste beaucoup à faire. Cette démarche s’est accompagnée d’un impor- tant travail en commissions en liaison étroite avec les services municipaux qui ont participé activement aux résultats obtenus. Avec cette méthode qui privilégie le consensus, la très grande majorité des délibérations du conseil municipal a été prise à l’unanimité. Notre nouvelle équipe qui associera des élus d’expé- rience et de nouvelles énergies au service de la ville poursuivra cette méthode qui a porté ses fruits. Parce que les projets de la ville et de l’intercom- munalité doivent être partagés par les habitants pour mieux répondre à leurs attentes, l’équipe municipale a privilégié la concertation avec les acteurs socio-économiques de notre territoire. Pour cela, des commissions extra-municipales qui associent toutes les forces vives participent aux décisions comme en matière de circulation et de sécurité routière. Des groupes de travail ont aussi été créés avec les partenaires et les associations concernées pour la définition des projets importants. Une équipe unie pour la ville et une recherche permanente du consensus Grâce à la dynamique démographique retrouvée au pays de Saint-Flour ces dernières années et à une collaboration active avec la Ville et l’Intercommunalité sous l’impulsion de l’équipe de Pierre Jarlier, nos partenaires publics, confiants dans l’ave- nir, ont lancé de nombreuses opérations structurantes de modernisation de leurs équipements. Plus de 50 Me ont été investis depuis 10 ans. 50M€ investis par nos partenaires publics en 10 ans Les Sanflorains et les acteurs locaux associés au montage des projets Une solidarité intercommunale qui s’élargit pour une action plus efficace au service des habitants Dans une période de crise économique et de restriction des moyens des collectivités, le destin de notre territoire dépendra de la capacité des élus à travailler ensemble à une échelle qui dépasse le seul cadre communal. La Communauté de communes du Pays de Saint-Flour s’est engagée dans une démarche soli- daire pour relever le défi du développement local. Grâce à un travail collectif mené dans un très large consensus, de nombreux projets porteurs d’emploi et d’attractivité ont pu voir le jour et la situation de notre bassin de vie a évolué favora- blement malgré un contexte difficile. Cette solidarité au service des habitants du territoire s’est progressivement élargie. Désormais, 29 communes de la Planèze et de la Margeride autour de notre ville travaillent la main dans la main. Mutualiser nos moyens à plus grande échelle De nouvelles coopérations entre les communautés sont nécessaires pour mutualiser les services et maîtriser leur coût à l’exemple de la création de l’Agence Locale de Tourisme qui rassemble 4 communautés de communes ou encore avec le Syndicat des Cramades qui regroupe 9 com- munautés pour gérer le traitement de nos déchets. 15 982 c’est le nombre d’habitants du Pays de Saint-Flour- Margeride. Une ville ouverte à de nouveaux échanges à l’exemple du réseau Saint-Flour-Brioude-Issoire qui organisera une rencontre économique à Saint-Flour en 2014. 93 % c’est le pourcentage des 1 028 délibérations qui ont été prises à l’unanimité. Pierre Jarlier à l’écoute des Sanflorains sur le terrain.
  5. 5. 8 9 Nos propositions • Engager l’extension de la ZA du Rozier-Coren (16 ha) • Réaliser la deuxième tranche de la ZA de Volzac • Développer le pôle bois de la ZA de Vabres • Encourager les filières locales de qualité et de proximité • Engager l’extension de l’atelier agroalimentaire de Volzac • Créer un « village d’entreprises agroalimentaires » dans les anciens abattoirs • Accompagner l’arrivée du très haut débit Internet • Organiser un forum de l’emploi chaque année • Encourager le commerce de proximité en centre ville • Requalifier notre camping des Orgues • Définir un projet touristique pour le site du Colombier avec vous pour Saint•Flour tous mobilisés pour l’emploi aux côtés des acteurs économiques Avec un travail sans relâche des élus, conduit dans la concertation et la transparence, le Pays de Saint-Flour a renforcé son attractivité. Dans un contexte économique difficile, la Ville et la Communauté ont uni leurs moyens pour soutenir et développer l’emploi local. Pour cela, au-delà de l’accompagnement au développe- ment des entreprises, des investissements im- portants ont été réalisés. L’activité du bâtiment et des travaux publics a pu être soutenue avec l’appui de 70 Me investis depuis 10 ans sur le bassin de Saint-Flour par nos deux collecti- vités. Cette politique volontariste a contribué forte- ment à maintenir un taux de chômage parmi les plus faibles d’Auvergne. Elle a été menée en veillant à la bonne santé de nos budgets et sans impact sur les taux de notre fiscalité locale. Des investissements soutenus adaptés à notre capacité financière Grâce à la mobilisation de tous, élus et forces vives, la ville et son bassin de vie retrouvent leur place dans l’économie de notre région, malgré les difficultés actuelles. 60 hectares de zones d’activité entièrement commercialisés Avec l’appui de ses quatre zones d’activité intercommunales intégralement commercialisées et une forte dynamique portée par nos entreprises locales, près de 900 emplois auront été créés sur notre bassin de vie en 10 ans. Avec 60 entreprises installées sur ces zones d’activité et de nouveaux projets importants porteurs d’emploi, de nouvelles perspectives s’ouvrent pour le pays de Saint-Flour. Dès cette année, plusieurs projets de développement d’entreprises sont attendus : Sur la Z.A. du Rozier-Coren, l’entreprise Soubrier-Besse s’installera en juillet avec 40 emplois et les travaux d’extension de l’entreprise Fleurus démarreront dans l’été avec 15 emplois à la clef. Le projet d’extension d’ARDELIS devrait aussi voir le jour dans le courant de l’année. Le village d’entre- prises qui offre des possibilités modulables de bureaux tertiaires affiche lui aussi complet. Sur la Z.A. du Crozatier, les travaux du centre E.Leclerc devraient démarrer dans l’année et plus aucun terrain n’est disponible à la vente. Sur la Z.A. de Montplain-Allauzier, le permis de construire du dernier lot vient d’être obtenu. La zone est intégralement commercialisée. Sur la Z.A. de Volzac, 14 entreprises artisanales ont été installées en 10 ans. Plusieurs terrains sont déjà réservés sur l’extension programmée. Malgré la crise, notre territoire tire parti de son positionnement stratégique le long de l’autoroute A 75 et nous rattrapons peu à peu le retard pris au moment de sa mise en service. Socle de notre économie locale, l’agricul- ture possède de nombreux atouts qui peu- vent contribuer fortement à la création de richesses. Nous allons encourager dès 2014 les pro- Filières locales : un soutien particulier aux démarches de qualité Saint-Flour, la première petite ville d’Auvergne couverte en réseau très haut débit avec l’arrivée en 2015 de la fibre optique Facteur de développement et d’attractivité, la couverture en très haut débit permettra de poursuivre le désenclavement numérique de notre territoire et de ses habitants. Très attendu de tous, le déploiement concernera aussi bien les particuliers, les entreprises, que les établissements d’enseignement et de santé. Sa mise en place permettra de couvrir des quartiers de notre ville qui souffrent aujourd’hui d’une desserte insuffisante notamment à Fraissinet. Dans un contexte concurrentiel fort, les acteurs du tourisme doivent faire preuve d’une forte capacité d’adaptation et d’innovation. Pour répondre à cet impératif, sous l’impulsion du sénateur-maire, les Pays de Saint-Flour-Mar- geride, Massiac, Pierrefort-Neuvéglise ont créé l’Agence Locale de Tourisme des « Pays de Saint- Flour », au 1er janvier. Un travail de plusieurs années de concertation avec nos partenaires. Il s’agit de donner plus de lisibilité à notre accueil et à notre promotion touristique. Unis pour renforcer notre attractivité touristique 37Me c’est le total dépensé tous les ans par les touristes dans les « Pays de Saint-Flour ». ductions de qualité et leur valorisation locale grâce au projet agricole et rural. Première démarche de ce type portée par une intercommunalité en Auvergne, ce program- me d’actions mobilisera 1,5 Me sur 3 ans. • 60 entreprises installées sur les zones d’activité intercommunales • 900 emplois créés par les entreprises en 10 ans • 119 M€ d’investissements publics sur 10 ans • 18 M€ d’investissements privés dans les prochains mois Saint•Flour2014
  6. 6. 10 11 Nos propositions • Soutenir notre centre hospitalier et obtenir une IRM • Installer une maison de l’habitat dans l’ancienne Caisse d’Epargne • étendre le réseau de transport urbain Floribus • Déplacer l’agence postale de la ville basse dans la maison de Pays, place de la Liberté • Installer un centre d’enseignement spécialisé pour jeunes en difficulté dans les anciens locaux de la SEGPA • Créer un service d’accueil pour les nouveaux habitants • Soutenir le maintien de la ligne ferroviaire SNCF • Accélérer la mise en chantier de la rocade prévue par le Conseil général indispensable à la sécurité des Sanflorains et au désengorgement de la ville avec vous pour Saint•Flour Des services modernisés pour améliorer le quotidien des Sanflorains Saint•Flour2014 Pour rendre notre ville plus attractive et répondre aux attentes des habitants, les élus se sont mobilisés pour améliorer les services de proximité. La Communauté de communes a ouvert, en septembre 2011, le Pôle Territorial de Santé. Cet outil accueille aujourd’hui une vingtaine de professionnels de santé. Il favorise l’organisation d’une offre de soins de proximité plus complète et a permis l’ouverture d’un cabinet de radiologie doté d’un appareil de mammographie qui manquait sur notre bassin de vie depuis plusieurs années. Le Pôle Territorial de Santé a été implanté à proximité du Centre Hospitalier pour créer les liens indispensables entre la médecine de ville et l’offre hospitalière. Il répond à une situation inquiétante de déprise médicale avec le départ à la retraite de nombreux médecins et la difficulté en milieu rural d’installer leurs successeurs. 2,1 Me ont été consacrés à sa construction pour laquelle la Communauté de communes a notam- ment obtenu une aide de 956 000 e de l’état dans le cadre d’un Pôle d’Excellence Rurale obtenu par le sénateur-maire. Un Pôle Territorial de Santé indispensable Le Centre Hospitalier de Saint-Flour demeure le premier employeur de la ville. Pierre Jarlier qui en est le président du conseil de surveillance le soutient fortement auprès du ministère de la santé. Avec la modernisation de son plateau technique et les efforts constants de toute la communauté hospitalière, son activité est en hausse et il s’affirme désormais comme la tête de pont du réseau de soins de notre territoire de santé. Un Centre Hospitalier attractif 550 c’est le nombre d’interventions du SIR depuis sa création en avril 2013. 100 c’est le nombre de personnes transportées par Floribus en moyenne chaque jour. Les Sanflorains sont sensibles à la propreté de leur ville et les élus se devaient de répondre à cette préoccupation quotidienne. La ville de Saint-Flour s’est engagée dans une démarche « Ville Propre » afin d’améliorer les dispositifs existants pour la gestion de la propreté. Une nouvelle balayeuse a été acquise en 2013 (120 000 e TTC). Elle nettoie chaque année 1 400 km de voirie et collecte 24 tonnes de déchets. Un Service d’Intervention Rapide a été créé au sein des services techniques de la ville : le SIR. Composé de 6 personnes, il traite des problèmes de propreté et de dégradations de l’espace public à partir du signalement par les habitants sur un numéro de téléphone dédié. 76% des demandes ont été traitées dans les 48 heures. Pour rendre encore plus efficace ce service, un questionnaire sera distribué cette année à l’ensemble des habitants et des professionnels, afin de connaître et d’identifier les points à améliorer. Un service « Saint-Flour Ville Propre » opérationnel Pour faciliter les déplacements, lutter contre l’isolement, la Ville et la Communauté ont décidé d’engager un programme ambitieux de soutien à la mobilité des habitants. Nous avons créé Floribus, un réseau de transport urbain entièrement gratuit. Il est accessible aux personnes à mobilité réduite. Il couvre trois lignes et dessert les lieux stratégiques de la cité sanfloraine avec 33 points d’arrêt. Chaque jour, plus d’une centaine de person- nes l’utilise. De nouveaux modes de déplacements Le club de 3e âge de la ville basse en chantier La Ville s’investit pour offrir aux person- nes âgées des services et des équipe- ments adaptés de qualité. Nous allons aménager une nouvelle salle d’activités pour le club « Les Chemins de l’Amitié ». Ce projet répond à la nécessité de re- mise aux normes de cet établissement. La Communauté de communes en fera un point de départ du portage des repas en ville basse et en Margeride. L’activité du club sera maintenue sur place pendant les travaux. Cette opération s’élève à 747 000 e TTC. Elle bénéficie de 190 000 e de la Communauté de communes, de 187 000 e du CCAS, de 30 000 e du Club et de 10 000 e au titre de la réserve parlementaire du sénateur. La Communauté, pour répondre aux be- soins des personnes non desservies par le réseau Floribus, a mis en place le Transport à la Demande (TAD’i). A partir d’une sim- ple réservation téléphonique sur un numéro dédié, il permet à l’utilisateur de se dépla- cer depuis son domicile jusqu’à Saint-Flour (3 e l’aller et 6 e l’aller-retour). Des aires de co-voiturage signalées aux en- trées de ville sont également en cours d’amé- nagement.
  7. 7. 12 13 Nos propositions • Développer les animations de quartiers • Recruter un agent de médiation sociale avec Logisens pour faciliter les relations de voisinage dans le parc résidentiel • Établir un partenariat avec l’AFPA pour créer un atelier d’insertion mécanique et mieux accueillir les jeunes en formation à Saint-Flour • Créer un accueil de jour pour les personnes souffrant de troubles cognitifs • Créer une maison d‘accueil spécialisée pour personnes âgées • Développer des services de proximité en faveur des personnes isolées • Mettre à disposition de nouveaux jardins familiaux • Développer les missions d’accompagnement des jeunes en difficulté avec la mission locale (aide au permis de conduire et à l’accès numérique par exemple) avec vous pour Saint•Flour La solidarité et la cohésion sociale au cœur de notre action Notre action quotidienne : être attentif à la qualité du lien social à Saint-Flour et particulièrement à la situation des personnes les plus fragiles dans cette période de crise. Une mobilisation de tous les acteurs sociaux autour de la cohésion sociale 2 000 c’est le nombre de spectateurs présents aux séances gratuites de cinéma de plein air. A l’avenir, ces animations seront aussi proposées à Roueyre et Fraissinet. Lieu d’animation ouvert à l’ensemble de la population, le centre social municipal propose des activités pour tous, adaptées aux attentes des habitants, en lien avec les associations. Depuis son ouverture en avril 2012, cet équipement inter-générationnel est un espace de rencontre, d’échange et de partage : activités, stages photos pour adolescents et adultes, initiation à l’informatique, ateliers de musique et autres ateliers culturels, échanges de savoirs, par exemple. 70 adolescents sont déjà inscrits à l’Espace Jeunes du centre social. Ce lieu convivial est équipé d’une télévision, de jeux et d’un espace numérique. Les adolescents peuvent aussi y bâtir leurs propres projets, accompagnés par les animateurs. Un centre social ouvert à tous les Sanflorains 270 c’est le nombre de familles déjà adhérentes au centre social. Une épicerie sociale pour favoriser la réinsertion Son fonctionnement est assuré par un partenariat étroit entre le CCAS et une action collégiale de toutes les associations caritatives de la ville. Sa création a permis d’améliorer consi- dérablement les conditions de soutien aux personnes les plus en difficulté en évoluant d’une logique d’assistanat à celle de responsabilisation, grâce à une participation minime à l’achat des denrées et aux conseils d’une assistante sociale. Ce lieu est aussi un espace d’information et de dialogue. Des actions collectives de sensibilisation et de formation telle que la gestion d’un budget permettent de mieux accompagner le bénéficiaire. 500 c’est le nombre de personnes aidées et accompagnées depuis 2 ans. Depuis 2009, la Ville mène aux côtés de tous les acteurs de la so- lidarité une action ambitieuse autour d’un « contrat social » pour favoriser l’accès au logement, à l’emploi, à la santé, aux biens de première nécessité, à la culture et aux loisirs. Grâce à ce partenariat dont la qualité a été reconnue au plan national, de nombreuses ac- tions concrètes ont pu être menées pour favoriser le lien social dans la cité comme par exemple : l’épicerie sociale, l’antenne Emmaüs, les chantiers d’insertion, les aides à la mobilité, la lutte contre la précarité énergétique, les nouveaux logements temporaires pour les jeunes ou encore les ateliers du bien-être pour les personnes âgées. Les résultats positifs obtenus ont incité les élus et les acteurs sociaux à s’unir une nouvelle fois en élaborant un contrat de cohésion sociale pour 2014-2016. Ouvert à tous les Sanflorains, il associera l’action solidaire de la Ville et le mieux vivre à Saint-Flour pour tous. Attendue depuis long- temps, une antenne Emmaüs s’est implantée à Saint-Flour, en novem- bre 2011, grâce à un partenariat étroit entre la Ville et l’association départementale. Elle répond à notre volonté de favoriser l’insertion professionnelle par l’activité économique et l’accès de tous aux biens de première nécessité. Cinq compagnons sont installés à Saint-Flour aux côtés de 20 bénévoles. Cette équipe dynamique se mobilise chaque jour pour trier et remettre en état les différents produits pour les proposer à la vente à moindre coût. Au-delà de sa mission principale de soli- darité, l’association Emmaüs participe au développement durable par son activité de recyclage de produits en fin de vie. Un partenariat dans ce sens a été mis en place avec le Syndicat des Cramades et la Communauté de communes. Une antenne Emmaüs à Saint-Flour Une insertion sociale accompagnée par la Ville Malgré ses contraintes budgétaires, la Ville participe à l’accès à un premier emploi pour les jeunes et à la réinsertion des personnes en difficulté. 20 contrats aidés ont été signés dans le cadre du contrat social, dont 8 en chantier d’insertion. Par ailleurs, la Ville et la Communauté de communes ont déjà engagé 12 Emplois d’Avenir. Ces contrats font l’objet d’un suivi régulier avec une conseillère en économie sociale et familiale et d’un engagement par les jeunes sur des objectifs professionnels. 1 200 c’est le nombre de jeunes Sanflorains accompagnés chaque année par la Mission Locale des Hautes-Terres en matière d’accès à l’emploi ou à la formation. De nouveaux jardins familiaux seront créés en ville basse et à Champ de Barral.Saint•Flour2014
  8. 8. 14 15 Nos propositions • Réaménager la place d’Armes et terminer la rénovation des rues du centre ancien • Accélérer la rénovation de la voirie des villages et des lotissements • Monter une opération « cœur de ville » en lien avec l’Office de commerce et de l’artisanat • Faciliter le stationnement résidentiel et créer de nouvelles places de parking • Aménager une aire de loisirs sur la plateforme de Besserette • Poursuivre la création de liaisons douces • Viabiliser de nouveaux lotissements d’habitation en ville basse et à Pré Charreire • Poursuivre la rénovation du parc locatif social et privé • Créer des logements pour les jeunes • Engager la requalification de l’espace Felgère en ville basse • Favoriser l’accession sociale à la propriété avec vous pour Saint•Flour L’amélioration du cadre de vie, une priorité pour les élus Notre ville change de visage et a cessé de perdre des habitants. Nous y contribuons avec une forte politique du logement et une rénovation progressive de nos espaces publics qui vont s’intensifier. Saint•Flour2014 Avec une offre renouvelée de logements, la courbe démographique de la ville s’est stabilisée C’est une priorité forte de notre équipe : accueillir de nouvelles familles et améliorer les conditions de logement des Sanflorains. En 10 ans, plus de 500 logements ont été construits ou aménagés. 2,5Me ont été consacrés par les organismes HLM à la réhabilitation du parc de logements sociaux et de nos maisons de retraite. Les trois OPAH successives sur la Communauté de com- munes ont permis de requalifier plus de 800 logements dont 350 sur la Ville de Saint-Flour. Enfin, le dispositif dit Malraux a été mis en œuvre pour créer 14 logements locatifs en centre-ville. Grâce aux nouveaux lotissements com- munaux, une cinquantaine de maisons ont été construites à Fraissinet et à la Croix de Montplain. Les Sanflorains ont également pu accéder à de nouveaux logements sociaux, que ce soit en accession à la propriété ou en location. Pour les étudiants, 12 logements ont été aménagés aux Agials. Les 150 nouveaux logements en projet conforteront la reprise démographique de Saint-Flour. 25 lots seront bientôt disponibles au Bel Air Bas et au moins 50 logements sont prévus dans le secteur du Pré Charreire. Le chantier de l’écoquartier du Champ de Baral sur le point de commencer L’opération du Champ de Baral, pour laquelle le sénateur-maire a obtenu des financements ministériels, permettra de loger 30 familles avec 18 logements sociaux en location et 12 pavillons individuels en accession sociale à la propriété. En visant la sobriété énergétique, ce projet, dont le chantier va démarrer, conciliera qualité architecturale et cadre de vie, avec pour objectif que le prix de vente d’un logement avoisine les 145 000 e. Ce 1er écoquartier sanflorain d’un coût de près de 5 Me sera financé à hauteur de 300 000 e par la Ville pour les espaces publics aériens, les jardins familiaux, les travaux des réseaux d’eau et d’assainissement. 450 c’est le nombre de permis de construire délivrés en 10 ans Redynamisation du centre ancien : une opération « cœur de ville » en projet Le « cœur de ville » doit être redynamisé. Dans la continuité des travaux de requalification des quartiers anciens, un programme pluriannuel de développement et de dynamisation concernera plusieurs domaines : promotion, implantation et modernisation des commerces, logement, urbanisme, signalétique, stationnement, … D’ores et déjà, l’équipe municipale a décidé d’une aide aux travaux de ravalement de façades et de rénovation des vitrines. Pour piloter le projet « cœur de ville », un « manager de centre-ville » recruté par la Ville animera les groupes de travail, avec l’Office de commerce et d’ar- tisanat du Pays de Saint-Flour. Des partenariats publics et privés seront également mobilisés autour d’une large concertation. 6,3 M€ investis pour rénover la voirie et les espaces publics Notre ville compte plus de 80 kilomètres de voirie commu- nale et de nombreux espaces publics qui font l’objet d’une réfection progressive. Les besoins sont conséquents et nous y consacrons près de 40 % de notre budget d’in- vestissement chaque année. Une partie du fruit des nou- velles marges de manœuvre financières sera utilisée pour accélérer leur rénovation. Des liaisons douces pour relier les quartiers Pour la sécurité et le bien-être quo- tidien des Sanflorains, un réseau de liaisons douces est en cours de création. Dans la continuité, le chemin piéton réalisé à Montplain et la sécurisation des accès au Lycée, une liaison douce sera réalisée jusqu’aux allées Pompidou. Après les investissements lourds sur de nombreux bâtiments communaux à Besserette, des aménagements paysagers seront progressivement mis en place pour sécuriser leurs accès dans le cadre de l’étude globale de requalification du quartier. En projet : - Un chemin piéton entre la Ville basse et le Centre aqualudique, le long de la vallée du Résonnet en passant par la ferme du Colombier ; - Une liaison sécurisée entre Fraissi- net et la Croix de Montplain  ; - Une voie cyclable entre la ZA du Crozatier et Bellevue réalisée par la Communauté ; - Un trottoir sécurisé le long de la rue des Verdures qui va être rénovée.
  9. 9. 16 17 Saint•Flour2014 être attentif à notre environnement pour préserver notre qualité de vie Notre Agenda 21 associe les acteurs locaux dans un projet de développement durable autour de l’économie, du social et de l’environnement. Nous avons la chance de vivre dans un environnement d’exception. Sa préservation dépend de notre capacité d’action collective. Un projet ambitieux pour améliorer la qualité de l’eau de nos rivières Notre station d’épuration ne répond plus aux normes qui seront applicables en 2015 pour assurer une bonne qualité de l’eau de l’Ander en aval de Saint-Flour. Le projet de sa reconstruction est engagé et nous avons déjà l’assurance du soutien de l’Agence de l’eau Adour-Garonne pour son fi- nancement. La nouvelle réglementation s’imposera aussi aux particuliers dotés d’un assainissement non collectif. La Communauté de communes a mis en place un Service d’Assainissement Non Collectif qui assure le diagnostic des installations individuel- les et interviendra à la demande des proprié- taires pour minimiser les coûts de remise aux normes. Elle participe aussi à la protection des zones humides en gérant les sites NATURA 2000 de la Planèze. Les agriculteurs peuvent ainsi bé- néficier de soutiens aux pratiques agro-environ- nementales. La qualité de l’eau du l‘Ander en dépend aussi. Des travaux importants pour sécuriser notre ressource en eau potable 3 500m3 c’est la consomma- tion moyenne journa- lière d’eau potable à Saint-Flour. Grâce aux travaux importants réalisés sur notre réseau et sur nos capacités d’approvisionnement, nous sommes en mesure d’assurer désormais l’alimentation de la ville pour les 20 ans à ve- nir. Mais, pour cela, nous avons dû engager le changement de la conduite principale jusqu’au bois des Fraux à Paulhac. C’est aussi un inves- tissement lourd de 3 Me, mais indispensable pour éviter les cassures fréquentes de la vieille canalisation qui provoquent des risques de rup- ture d’alimentation comme en août 2010. Des efforts continus pour économiser l’énergie Nos collectivités se doivent aussi d’être exem- plaires dans ce domaine. La Communauté de communes s’est engagée dans la création de réseaux de chaleur équi- pant (une première en France) la zone d’acti- vité du Crozatier en faisant le pari de l’énergie bois. Après la chaufferie au bois du centre aqualudique, un deuxième réseau collectif est en fonction sur le secteur de Volzac et un troi- sième en projet à Besserette. A l’exemple du complexe sportif, les nouveaux bâtiments publics répondront aux normes BBC d’économie d’énergie. La Ville favorise aussi la baisse des consom- mations avec des dispositifs de régulation de l’intensité lumineuse et des équipements Led comme sur la place de la Halle. Enfin, le programme « Habiter mieux » per- met, avec le soutien de la Communauté et de l’état, d’aider les particuliers à améliorer la performance énergétique de leurs loge- ments. 4 Me c’est le montant investi pour créer des réseaux de chaleur bois depuis 6 ans. Une bonne maîtrise de nos coûts de traitement des déchets ménagers grâce à une action collective efficace 108 tonnes de déchets ont été « évitées » à Saint-Flour. -25tonnescompostéesdans5résidences par193familles -2,5tonnescompostéesparlacrèche,lesécoles, leclubde3e âge,l’épiceriesociale,lecentredeloisirs -80tonnesdetextilescollectés 123 c’est le nombre de communes associées à Saint-Flour pour le traitement des déchets. Avec le Syndicat des Cramades, nos déchets sont valorisés et traités dans un centre technique qui est le seul à être conforme à la réglementation en Auvergne. La valorisation de 60 % de nos déchets recyclables finance les charges du centre de tri et 15 emplois, sans coût pour le contri- buable. Le coût de traitement pour les Sanflorains est nettement inférieur à la moyenne française (60 e/tonne contre 79 e en moyenne) et en réduisant nos déchets nous pouvons baisser no- tre facture. Prochainement, de nouvelles filières locales de valorisation (déchets professionnels, déchets verts, boues) pour maîtriser encore mieux nos coûts vont être mises en place. Nos propositions • Créer un nouveau réseau de chaleur bois à Besserette • Construire une nouvelle station d’épuration à Saint-Flour • Soutenir la mise aux normes des installations d’assainissement non collectif • Elaborer un schéma de gestion des eaux (SAGE) sur le bassin versant de l’Ander-Truyère • Mettre en valeur les milieux humides de la Planèze • Réaménager les Allées Georges-Pompidou • Améliorer encore notre ressource en eau • Poursuivre la rénovation thermique des bâtiments publics • Soutenir la lutte contre la précarité énergétique des logements des propriétaires occupants à faibles revenus • Optimiser encore les conditions de collecte et le traitement des déchets ménagers pour en maîtriser les coûts • Mettre en place une filière de valorisation des déchets professionnels avec vous pour Saint•FlourLe programme de replantation des marronniers des Allées Georges- Pompidou est bien engagé. Chaque année, la Ville remplace une douzaine des 200 arbres pour assurer la sécurité des Sanflorains et la qualité de ce site qui sera rénové. 16
  10. 10. 18 19 Une ville attachée à sa jeunesse et à la vie associative Nos propositions • Bâtir un projet éducatif pour la petite enfance • Augmenter la capacité d’accueil des enfants avant la scolarisation • Rénover les aires de jeux pour enfants et en créer une à côté du complexe intercommunal • Créer un Forum des associations en liaison avec l’OMJS et le RERS • Créer une piste de dirt (vélo cross) et déplacer le rollerpark, projets portés par le Conseil intercommunal des jeunes (CIJ) • Terminer l’équipement numérique de nos salles de classe • Construire un nouveau stand de tir et un local de chasse • Rénover le tennis couvert • Aménager une aire de sport extérieure synthétique • Réaliser un terrain de pétanque découvert • Eclairer le terrain de rugby et sécuriser ses abords • Ouvrir des maisons de quartier à Fraissinet et en ville basse avec vous pour Saint•Flour Des équipements publics modernisés, des activités qui se développent, une vie associative dynamique, notre ville est de plus en plus attractive. Un nouvel Alsh Pour améliorer les conditions d’accueil des enfants, la Communauté de communes investit 650 000 e dans l’extension de l’Accueil de Loisirs Sans Hébergement de l’Amicale Laïque. Outre des espaces plus grands et mieux adaptés, nous avons fait le choix d’un bâtiment basse consommation et de matériaux privilégiant le confort des enfants. Ce projet a bénéficié d’une subvention exceptionnelle du ministère de l’intérieur de 100 000 e obtenue par le sénateur-maire. 1 600 c’est le nombre d’utilisa- teurs, par semaine, du complexe sportif. Une Maison de quartier pour Besserette située dans le même bâtiment que l’ALSH et portée par la Ville ouvrira ses portes en juin 2015. De nouveaux équipements sportifs intercommunaux performants Enfin, un Complexe multisports aux normes ! Inauguré début 2014, il était attendu depuis longtemps. C’est le premier équipement sportif d’Auvergne labellisé Basse Consomma- tion. Grande salle de sport avec gradins, espace multi-activités, mur d’escalade, dojo, services de l’OMJS, sont réunis dans ce bâtiment de 6 000 m². D’un coût de 6 Me, il a été financé à 50% par l’Etat, le Conseil régional et le Conseil général. Le Centre aqualudique Avec ses deux bassins, une pataugeoire pour les plus petits, son espace bien-être et ses salles de remise en forme, le centre aqualudique ouvert depuis 2009 propose dans un cadre « nature » un espace de loisirs complet à des tarifs attractifs (Coût 8Me dont 65% de subventions, 130 000 e de réserve parlementaire du Sénat). 87 000 c’est le nombre d’entrées au centre aqualudique en 2013. 45 000 e c’est la somme mobili- sée chaque année par la Communauté pour une entrée des scolaires à 1 e. Après l’installation d’un boulodrome couvert et d’un club house pour le rugby, la Ville investit 3 Me dans le gymnase de Besse- rette qui vit une seconde jeunesse. La salle sportive vient d’être totalement rénovée. Elle sera accessible aux personnes handicapées par un ascenseur. Les salles d’activités et les vestiaires-sanitaires seront totalement réamé- nagés d’ici 2015. La mise aux normes de nos équipements sportifs existants sera poursuivie Accompagner le quotidien des scolaires La Ville et la Communauté se sont engagées dans l’accompagnement de la réforme des rythmes scolaires. Sa mise en place n’a pas été sans difficulté comme dans beaucoup de com- munes, mais le résultat est positif avec un enfant sur deux inscrit. Sur 3 heures d’activités pé- riscolaires, 1 h est assurée par la Communauté de communes, 2 h par la Ville. De nombreuses activités sont ainsi proposées par l’OMJS, le Pays d’art et d’histoire, le Centre d’enseignement musical intercommunal, le Syndicat des Cramades et le personnel communal. Pour améliorer ce nouveau service, nous préparons avec les équipes éducatives, les parents d’élèves, les associations et nos partenaires, un Projet Educatif Territorial pour la rentrée 2014. 20% c’est la hausse des effectifs dans nos écoles en 5 ans. Saint•Flour2014 Des moyens pour favoriser l’accès aux activités pour les jeunes Avec nos partenaires, nous avons mis en place plusieurs dispositifs pour les plus jeunes : - une aide à la Mission Locale pour soutenir l’insertion professionnelle et sociale des jeunes ; - la carte CIJ de l’OMJS qui permet à 600 jeunes chaque année de profiter de tarifs privilégiés pour leurs sorties sportives, culturelles ou de loisirs ; - les sorties organisées par le Centre social, l’OMJS et le Pays d’art et d’histoire ; - une aide au transport pour faciliter les activités sportives, culturelles ou environnementales. La rénovation de nos écoles publiques sur la bonne voie Entre 2008 et 2011, la municipalité a réalisé d’impor- tants travaux à l’école Louis-Thioleron. Le groupe scolaire et ses abords ont été entièrement ré- habilités pour offrir aux élèves et à l’équipe éducative un cadre de travail de qualité et sécurisé (coût 3 Me). L’école Hugo-Vialatte ayant été réhabilitée durant le pré- cédent mandat, c’est maintenant celle de Besserette qui sera rénovée et agrandie dans les 3 prochaines années. Le projet, porté par la Ville, a été mis au point comme pour les autres écoles en liaison avec les parents d’élèves et les services académiques. Les travaux s’échelonneront entre 2015 et 2017. L’opération est estimée à 4,5 Me.
  11. 11. 20 21 Nos propositions • Rendre nos tarifs plus attractifs Gratuité des musées en période scolaire • Créer un espace multimédia à la médiathèque et améliorer l’accueil du public • Revoir la scénographie de nos musées et réorganiser les réserves pour les ouvrir au public • Mettre en place une signalétique des sites historiques • Organiser des soirées « grands spectacles » en vidéo HD au cinéma Delta • Poursuivre la rénovation du petit patrimoine dans les villages • Soutenir la biennale Chemin d’Art • élaborer un programme d’animations en soirée en centre- ville pendant l’été • Accueillir le Tour de France une nouvelle fois • Recevoir le Concours national de la race Salers d’ici 3 ans • Organiser un Championnat de France de pétanque • Développer l’accueil de congrès adaptés à nos équipements • Renouveler notre convention Pays d’art et d’histoire avec l’Etat avec vous pour Saint•Flour Un patrimoine, une offre culturelle et des animations porteurs d’attractivité Saint•Flour2014 Un projet culturel pour tous les publics La politique culturelle de Saint-Flour a été redéfinie avec l’appui des acteurs locaux. Désormais l’offre culturelle sera organisée dans trois directions : - la lecture publique autour de la médiathèque qui intègrera un pôle multimédia et un accès plus facile aux archives ; - le patrimoine qui associera le Pays d’art et d’histoire, les musées, l’Of- fice de tourisme et leurs partenaires ; - l’accès aux activités culturelles qui rassemblent désormais dans un ca- dre intercommunal l’enseignement et la diffusion artistiques. Ce projet, progressivement mis en place, s’adressera à tous les publics et favorisera le lien social sur le territoire. Il s’accompagne d’une politique tarifaire différenciée pour faciliter l’accès à la culture pour tous. ur LA MUSIQUE AU FUSIL affA3_Mise en page 1 25/11/13 16:37 Page1 Un Centre d’Enseignement et de Diffusion Artistique Créé cette année et porté par la Communauté de communes, il sera doté d’un budget de 350 000 e en 2014. Sa gouvernance est assurée par un conseil d’administration qui associe des élus, des re- présentants des acteurs culturels et des parents d’élèves. Au delà de l’enseignement de la musique et du théâtre, sa vocation est d’offrir aux pratiquants des occasions de se produire en public et de professionnaliser notre programma- tion de spectacles tout au long de l’année. Cette nouvelle structure propose maintenant des ateliers de musiques amplifiées attendus depuis longtemps. Elle travaille aussi de plus en plus en lien étroit avec le CDMDT 15 soutenu par la Communauté de communes. L’Agenda culturel présente le programme de toutes les ac- tivités proposées au Pays de Saint-Flour : spectacles, confé- rences, expositions, ateliers, stages, cinéma Art et Essai… Une offre diversifiée pour tous les publics. Saint-Flour bénéficie d’un patrimoine excep- tionnel et d’une identité culturelle forte. Autant d’atouts de promotion touristique incon- testables. La Ville se dote progressivement d’outils efficaces pour mettre en valeur ces richesses et accompa- gner le développement culturel sur le territoire. Aprèssarénovationcomplète, leDeltaestentré, ilyadeuxans, dansl’èredunumérique. Cetinvestissementde 180000equiabénéficié d’unefortesubventionde l’UnionEuropéenneapermis degarantirlemaintiende l’activitédenotrecinémaet debénéficierplusrapidement des«sortiesnationales». Detrèsnombreusesséances sontdédiéesauxscolaireset unepartsignificativedela programmationestréservée auxfilmsArtetEssai. Unciné-clubvientd’êtrecréé. la Halle aux Bleds Aprèsrestauration,cetédifice emblématiquedelarichesse dupatrimoinesanflorain aouvertdenouvelles perspectives. Toutaulongdel’année, ilaccueilleconférences, concerts,galas,expositions etrencontresmaisaussile marchéhebdomadaire enhiver. Grâceàcenouvel équipement,nouspouvons aussidéveloppernotre attractivitétouristiqueavec l’organisationdecongrès pouvantaccueillirjusqu’à 500personnes. Saint-Flour, Pays d’art et d’histoire Ce label a été obtenu en 2004 auprès du ministère de la Culture par la Communauté de communes. En 2013, plus de 5 000 personnes, dont 1 000 scolaires, ont parti- cipé à ses animations. C’est dans ce cadre que chaque année une ex- position photo est présentée sur les grilles du lycée La Présentation. Un programme de restauration du petit patrimoine a permis notam- ment de rénover la chapelle de Fraissinet. Une nouvelle tranche de travaux permettra la mise en valeur des fours et fontaines de nos villages. Unprogrammedensepour2014:Foiredesrameauxavecjournéeslaitières,Foireauxfleurs,Festivaldes HautesTerres,BiennaleChemind’Art,FêtedeSainte-Christineetconcertenvillebasse,20e anniversairedelaFestadel Païs,Concourshippiquenational,étapesanfloraineavecBernardHinault,Tourdel’Avenirles23et24août,prologue etgranddépart,DépartementalAubracles27et28septembre,expositionsurlesgrillesdelaPrésentationconsacréeà l’Aubrac,FêtedelaGraineàlaSoupe,marchédeNoëletmarchédelagastronomie.
  12. 12. 22 23 AVECVOUSPOURSAINT-FLOURUneéquiperenouvelée, unieautourdePierreJARLIER 2 • Martine GUIBERT, 52 ans ■ Directrice d’établissement médico-social Centre-ville 9 • Erick CHASTANG, 51 ans ■ Hôtelier Camiols 16 • Martine COURTADON, 58 ans ■ Infirmière anesthésiste Sainte-Christine 23 • Pascal COMBE, 39 ans Artisan menuisier Quartier des Thuiles 3 • Michel SEYT, 55 ans ■ Chef d’entreprise Besserette - Foyer Auvergnat 10 • Hélène FLORIS-GRéCO, 36 ans ■ Adjoint administratif Centre Hospitalier Champ de Baral 17 • Christian COUDERC, 45 ans ■ Responsable commercial Fraissinet 24 • Béatrice GRENIER, 48 ans Assistante maternelle Avenue de Verdun 4 • Sylvie CHADEL, 62 ans ■ Infirmière puéricultrice Centre-ville 11 • Jean-Luc FAURE, 49 ans ■ Médecin Place de la Liberté 18 • Fabienne GAY, 41 ans ■ Salariée de la restauration Volzac 25 • Adrien LAMAT, 22 ans étudiant Montplain 5 • Philippe DELORT, 48 ans ■ Agent d’assurances La Fontlong 12 • Marie-Pierre DEVAUX, 51 ans ■ Professeur des écoles Beauséjour 19 • Marc POUGNET, 54 ans ■ Cadre d’entreprise Besserette - Foyer Cantalien 26 • Carole TEIXERA, 36 ans Coiffeuse Le Fayet 6 • Marguerite TARRISSON, 63 ans ■ Enseignante retraitée Champ de Baral 13 • Jonathan LAROUSSINIE, 32 ans ■ Employé de banque Roueyre 20 • Hélène CALEMARD, 33 ans Professeur des écoles Centre-ville 27 • Pierre COUPAT, 70 ans Retraité Avenue du Commandant-Delorme 7 • Jean-Pierre BERTHET, 65 ans ■ Retraité La Vigière 14 • Claudette BRUGEROLLE, 57 ans ■ Retraitée de l’Education Nationale Bel-Air Bas 21 • Jean-Victor PéCOUL, 63 ans Retraité Fraissinet 28 • Carine Casals, 40 ans Responsable magasin Le Chapelou 8 • Mireille VICARD, 65 ans ■ Cadre retraitée de l’Equipement Centre-ville 15 • Nicolas CUSSAC, 38 ans ■ Agriculteur La Chaumette 22 • Marie-Pierre MURAT, 48 ans Ambulancière Avenue du Commandant-Delorme 29 • Guy DELPUECH, 62 ans Retraité Quartier Saint-Jacques 1 • Pierre JARLIER, 59 ans ■ Sénateur du Cantal ■ Le carré bleu indique les candidats à l’élection communautaire. . Pour mener une action efficace, dans cette période difficile, notre ville a besoin de toutes les énergies, loin des débats de politique nationale. C’est pourquoi nous avons fait le choix du parti de Saint-Flour, en nous rassemblant au sein d’une équipe de toutes sensibilités. Représentatifs de tous les quartiers de la commune et de professions différentes, nous sommes déterminés à travailler avec tous les Sanflorains pour continuer à faire avancer notre ville et renforcer l’action intercommunale. POUR LE VOTE Pour la première fois, vous aurez à choisir vos représentants au sein de la Ville et de la Communauté de communes. Ce double vote est indissociable. Pour être valable, votre bulletin, qui présente les candidats au conseil municipal et à l’intercommu- nalité, ne doit comporter aucune modification.
  13. 13. 24 Avec vous, Au service de Saint-Flour et des territoires de montagne Pierre Jarlier travaille sans relâche pour défendre les intérêts de Saint-Flour et des territoi- res de montagne. Il y consacre tout son temps après avoir fait le choix d’interrompre sa carrière professionnelle pour être totalement disponible au service de la ville et du Cantal. Sa position de parlementaire est déterminante pour obtenir les soutiens dont Saint-Flour a bien besoin et faire aboutir les projets surtout dans un contexte où les financements sont rares. Avec l’appui d’une équipe unie, il a su mettre en place une concertation étroite avec les acteurs locaux pour mobiliser toutes les énergies au service du redressement de notre ville. Disponible et attentif aux attentes des Sanflorains, il apprécie particulièrement les rencontres avec la population sur le terrain. Pour bâtir une politique plus efficace en faveur de notre cohésion sociale à Saint-Flour, Pierre Jarlier a travaillé avec son équipe aux cotés de tous les partenaires sociaux locaux. Secrétaire général de l’Association des Petites Villes de France, Pierre Jarlier défend leurs revendications au plan national. Les Assises de l’association ont eu lieu en 2011 à Saint-Flour en présence du président du Sénat. Signature en 2010 de la première convention en France d’aide à la rénovation thermique des logements privés pour Saint-Flour, avec le ministre Jean-Louis Borloo. Moment de convivialité avec les habitants de Camiols à l’occasion de leur fête de quartier. Concertation avec les adhérents du club de 3e âge de la ville-basse pour mettre au point le projet de rénovation de leur restaurant. Devant le congrès de l’Association des Maires de France dont il est vice-président, Pierre Jarlier a défendu la néces- sité d’un soutien au développement des territoires ruraux. Signature avec le ministre Vincent Peillon, le 24 janvier dernier, d’une convention pour le maintien du nombre d’enseignants pour 3 ans dans le Cantal. Une première en France. AVEC VOUS POUR SAINT-FLOUR Grâce aux efforts constants de tous et à une gestion rigoureuse, Saint-Flour est maintenant sur la voie d’un redressement durable. Avec une équipe unie autour de Pierre Jarlier, déterminée à travailler à vos côtés, loin des clivages stériles, nous pouvons continuer à faire avancer notre ville. Avec votre confiance, nous y parviendrons ensemble. Saint•Flour2014

×