PEA-PME : le coup d'envoi

16 352 vues

Publié le

Rapport de l'Observatoire des Entrepreneurs de PME Finance, en partenariat avec CM Economics et AltaValue.

Jamais les petites et moyennes valeurs de la Bourse de Paris n’ont bénéficié de tant d’attentions. Très immédiatement, lesquelles sont éligibles au PEA-PME ? A terme, lesquelles présentent le meilleur potentiel ? Le PEA-PME, que PME Finance avait présenté en 2011, présente ainsi déjà un premier effet positif : il a mobilisé l’attention des investisseurs et des financiers sur un segment jusque-là délaissé de la Bourse de Paris. L’Observatoire des Entrepreneurs - PME Finance, en partenariat avec Altavalue, a déterminé une liste de quelque 900 sociétés, moitié cotées (que nous publions ici) et moitié non cotées, qui devraient bénéficier en priorité des nouveaux apports de fonds. Si son succès se confirme, et que 5 à 9 milliards d’euros viennent à s’investir sur Euronext B, C et Alternext d’ici à fin 2017, le PEA-PME commencera à redresser le principal déséquilibre du financement des PME : une Bourse deux fois plus petite que le capital-investissement, et pourtant chargée d’offrir des « sorties » aux investisseurs en capital. Peu étonnant, dès lors, que les start-up au plus grand potentiel, comme Critéo, aillent se coter outre-Atlantique.

Le PEA-PME peut faire de la place de Paris la Bourse la plus liquide d’Europe pour les PME-ETI. Ce faisant, il posera les fondements d’un nouvel outil de financement du Mittelstand européen. Il deviendra alors une place de marché d’une profondeur sans égale, pour offrir aux start-up et PME à potentiel une réelle alternative de cotation face aux grandes places américaines. Ce « Nasdaq européen » pourra financer des PME avec des levées de plusieurs dizaines, voire centaines, de millions d’euros, plutôt que quelques millions d’euros comme aujourd’hui. Dans cet esprit, PME Finance propose trois actions :
- Remédier à la fragmentation des marchés, qui nuit à la visibilité et l’attractivité des PME-ETI.
- Relancer la constitution d’une Bourse européenne des entrepreneurs. La fusion des places générales en Europe est un sujet difficile et sensible, pour des raisons de souveraineté nationale, de contrôle et de gouvernance.
- Filtrer les sociétés pour renforcer la base des investisseurs. Le PEA-PME favorisera la multiplication des introductions en Bourse et attirera de nouveaux investisseurs vers les PME-ETI.

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
16 352
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5 791
Actions
Partages
0
Téléchargements
117
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

PEA-PME : le coup d'envoi

  1. 1. UN RAPPORT DE L’OBSERVATOIRE DES ENTREPRENEURS PEA-PME : LE COUP D’ENVOI 18 MARS 2014 WWW.PMEFINANCE.ORG
  2. 2. Les auteurs remercient les cabinets CM-Economics & Altavalue : Tous les commentaires et suggestions sont bienvenus à contact@pmefinance.org L’OBSERVATOIRE DES ENTREPRENEURS Rapport d’étape élaboré par : Pierre-Yves Gauthier Chloé Magnier Maxime Mathon Tous droits réservés : PME Finance 2014
  3. 3. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 3 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 1.AVANT-PROPOS : LE GRAND ESPOIR DU PEA-PME 5 2.LE PEA-PME : LES DETAILS DU DECRET 7 2.1 UN DECRET QUI FIXE LES MODALITES D’APPLICATION ET D’OUVERTURE DU PEA-PME 7 2.2 … UN DECRET QUI REND PARTICULIEREMENT COMPLEXE LA DETERMINATION DE L’EGIBILITE DES TITRES DES SOCIETES EMETTRICES 8 2.2.1 Rappel sur la notion de groupe définie par la Commission Européenne 9 2.2.2 Mode de détermination des données de l’entreprise 9 2.2.3 Cas pratiques et conclusion 10 3.LE PEA-PME : LES VALEURS ELIGIBLES 12 3.1 UNE PREMIERE TENTATIVE D’ANALYSE DES LIENS CAPITALISTIQUES 12 3.2 433 VALEURS COTEES FRANÇAISES POTENTIELLEMENT ELIGIBLES AU PEA-PME : CHIFFRES CLES 16 3.2.1 Répartition par taille des entreprises éligibles 18 3.2.2 Répartition géographique des entreprises éligibles 19 3.2.3 Répartition sectorielle des entreprises éligibles 19 3.2.4 Répartition en fonction du nombre d’analystes couvrant ces entreprises 20 3.3 LA REPRESENTATIVITE DU CAC PME PAR RAPPORT A L’UNIVERS 20 3.3.1 La méthodologie de construction de l’indice : le choix de la liquidité 20 3.3.2 Le CAC PME : 40 valeurs dont 5 qui pourraient bien ne pas être éligibles 21 3.3.3 Le CAC PME : un indice peu représentatif de l’univers 23 3.3.4 Le CAC PME : une performance plus volatile que celle de l’ensemble de l’univers 26 3.4 LES VALEURS EUROPEENNES ELIGIBLES AU PEA-PME : UNE PREMIERE ANALYSE DES VALEURS ALLEMANDES ET ANGLAISES 27 3.5 LE NON COTE ET LA TAILLE DU MARCHE POTENTIEL 28 3.5.1 Les 500 sociétés potentiellement candidates à une IPO 28 3.5.2 Première analyse de l’ensemble des valeurs non cotées 30 4.LE PEA-PME : LES FONDS ELIGIBLES 32 4.1 LES FONDS AUJOURD’HUI ELIGIBLES AU PEA-PME 32 4.2 LES FONDS IDENTIFIES AYANT VOCATION A ETRE ELIGIBLES 33 5.LE PEA-PME : QUELS IMPACTS SUR LES PME ET ETI COTEES? 34 5.1 ANALYSE COMPAREE DES VOLUMES ECHANGES 34 5.2 ANALYSE COMPAREE DES PERFORMANCES 36 5.3 LE COMPORTEMENT DES UNIVERS SIMILAIRES EN EUROPE 37
  4. 4. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 4 6.LE PEA-PME : ANALYSE D’UN PHENOMENE : UN NOUVEAU PRODUIT D’EPARGNE PLEBISCITE PAR LES EPARGNANTS, LES ENTREPRISES ET LES PROFESSIONNELS DE LA GESTION D’ACTIF 38 6.1 LE PEA-PME : LE SENTIMENT DES PROFESSIONNELS DE LA GESTION D’ACTIFS 38 6.2 LE PEA-PME : LE SENTIMENT DES FRANÇAIS ET DES INVESTISSEURS ACTIFS 39 6.3 LE PEA-PME : DES ENTREPRISES DANS LES STARTING BLOCK : UNE ACCELERATION DES IPO 40 7.LE PEA-PME : LES CHIFFRAGES 41 7.1 LE PEA-PME : LES HYPOTHESES DE PME FINANCE 41 7.2 4,5 A 8,5 MDS€ A L’HORIZON DE FIN 2017 SELON LES ESTIMATIONS DE PME FINANCE42 BIOGRAPHIE DES AUTEURS 43 A PROPOS ET CONTACTS 45
  5. 5. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 5 1. AVANT-PROPOS : LE GRAND ESPOIR DU PEA-PME Trois propositions pour créer un Nasdaq européen. Jamais les petites et moyennes valeurs de la Bourse de Paris n’ont bénéficié de tant d’attentions. Très immédiatement, lesquelles sont éligibles au PEA-PME ? A terme, lesquelles présentent le meilleur potentiel ? Le PEA-PME, que PME Finance avait proposé en 2011, présente ainsi déjà un premier effet positif : il a mobilisé l’attention des investisseurs et des financiers sur un segment jusque-là délaissé de la Bourse de Paris. L’Observatoire des Entrepreneurs-PME Finance, en partenariat avec Altavalue, a déterminé une liste de quelque 900 sociétés, moitié cotées (que nous publions ici) et moitié non cotées, qui devraient bénéficier en priorité des nouveaux apports de fonds. Si son succès se confirme, et 5 à 9 Md€ viennent à s’investir sur Euronext B, C et Alternext d’ici à fin 2017, le PEA-PME commencera à redresser le principal déséquilibre du financement des PME : une Bourse deux fois plus petite que le capital-investissement, et pourtant chargée d’offrir des « sorties » aux investisseurs en capital. Peu étonnant, dès lors, que les start-up au plus grand potentiel, comme Critéo, aillent se coter outre-Atlantique. Le PEA-PME peut faire de la place de Paris la Bourse la plus liquide d’Europe pour les PME-ETI. Ce faisant, il posera les fondements d’un nouvel outil de financement du Mittelstand européen. Il deviendra possible une place de marché d’une profondeur sans égale, pour offrir aux start-up et PME à potentiel une réelle alternative de cotation face aux grandes places américaines. Ce « Nasdaq européen » pourra financer des PME avec des levées de plusieurs dizaines, voire centaines, de millions d’euros, plutôt que quelques millions d’euros comme aujourd’hui. Dans cet esprit, PME Finance propose trois actions :  Remédier à la fragmentation des marchés, qui nuit à la visibilité et l’attractivité des PME-ETI. Pour cela, il est nécessaire de pousser au rapprochement des Bourses de valeurs moyennes, selon le modèle multi-local de la fusion des carnets d’ordres entre les Bourses de Paris, Bruxelles et Amsterdam. Il est également possible de favoriser les cotations multiples, de viser à l’interopérabilité des systèmes de cotation et de mettre en réseau les différentes Bourses régionales européennes. Tout cela créera, du point de vue des investisseurs, une masse critique sur une nouvelle classe d’actifs à fort Les 4 critères de succès du PEA PME : 1. La confiance viendra de l’effort de pédagogie des distributeurs vis-à-vis des épargnants sur les avantages mais aussi les inconvénients de l’investissement dans des PME 2. Le ruissellement des ETI vers les PME viendra du volume et de la liquidité . 3. Le volume et la liquidité dériveront de la capacité des professionnels de la gestion d’actifs à structurer des fonds diversifiés (actions-obligations) éligibles 4. L’émergence d’une Bourse européenne de PME-ETI
  6. 6. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 6 potentiel et, du point de vue des entrepreneurs, un marché doté d’une profondeur suffisante pour y financer des levées de fonds importantes. La France pourra saisir en ce sens la prochaine Commission de la nécessité de créer un passeport européen, dans l’esprit de la directive Prospectus, pour les phases de négociation et non seulement pour l’offre au public de titres financiers.  Relancer la constitution d’une Bourse européenne des entrepreneurs. La fusion des places générales en Europe est un sujet difficile et sensible, pour des raisons de souveraineté nationale, de contrôle et de gouvernance. En revanche, le rapprochement des marchés de PME et d’ETI peut emporter le consensus, car le financement des PME forme un sujet prioritaire pour la plupart des pays de l’Union. Les travaux, en 2012, des rapports Giami-Rameix et du Comité d’Orientation Stratégique d’Euronext ont posé les bases de la création d’un marché de PME-ETI à vocation européenne. Si Euronext prend l’initiative, en apportant à sa filiale Enternext ses marchés de PME-ETI (Euronext B, C et Alternext), elle créera le moteur de ce rapprochement. Enternext deviendra une entité autonome, bénéficiant pleinement de la liquidité générée par le PEA-PME et capable d’engager des alliances stratégiques avec d’autres marchés de start-up et de PME-ETI en Europe. L’intéressement à son capital des principaux acteurs européens de marché, notamment technologiques, pourra conforter ce mouvement et faire ainsi d’Enternext le noyau d’un futur Nasdaq européen.  Filtrer les sociétés pour renforcer la base des investisseurs. Le PEA-PME favorisera la multiplication des introductions en Bourse et attirera de nouveaux investisseurs vers les PME-ETI. Pour que ce mouvement prenne de l’ampleur et efface le souvenir de la bulle Internet, il est important, notamment pour les sociétés de technologie, que leur confiance soient protégée. PME Finance invite les régulateurs et les autres parties prenantes à ne pas relâcher les critères d’admission des start-up, comme on l’en presse souvent : au contraire, plus d’exigences auprès des émetteurs peuvent générer, in fine, plus d’investissements dans les PME. Jean Rognetta Président de PME Finance Paris, le 18 mars 2014
  7. 7. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 7 2. LE PEA-PME : LES DETAILS DU DECRET 2.1 UN DECRET QUI FIXE LES MODALITES D’APPLICATION ET D’OUVERTURE DU PEA-PME En résumé, ce que dit le décret :  Un nouveau plan d’épargne en actions est créé à côté du PEA dont le plafond est relevé de 132 000€ à 150.000€. Source : Article 1er (qui modifie l’article D.221-109 du code monétaire et financier) :  ce nouveau plan d’épargne en actions est destiné au financement des petites et moyennes entreprises et des entreprises de tailles intermédiaires : - Son plafond est fixé à 75 000€, les modalités d’ouverture de ce nouveau plan sont identiques à celles applicables au plan d’épargne en actions ; - Les particuliers peuvent détenir leur PEA-PME dans un établissement différent de celui dans lequel est détenu leur éventuel PEA classique ; - Le « PEA-PME » bénéficie des mêmes avantages fiscaux que le PEA classique. Source : Article 3 (qui complète l’article R.221.113 du Code monétaire et financier)  Les seuils fixés pour l’éligibilité des entreprises au PEA-PME (moins de 5000 salariés, d’une part, chiffres d’affaires annuel inférieur à 1 500 M€ ou total de bilan inférieur à 2 000 M€ d’autre part, sont appréciés : - sur la base des comptes de la société émettrice des titres concernés et le cas échéant, de ceux des sociétés avec lesquelles elle constitue un groupe ; - A la date d’acquisition des titres ou, pour les fonds, à la date à laquelle le fonds réalise ses investissements. Ceci implique que les titres des entreprises qui franchiraient ces seuils pourront être maintenus dans le PEA-PME. Source : Article 3 (qui renvoie aux articles D.221-113-5 et D.221-113-6 du Code monétaire et financier crées spécifiquement pour le PEA-PME) : Par ailleurs comme inscrit dans la loi, le décret confirme le type de titres éligibles au PEA-PME :  Le PEA-PME peut être investi directement en actions et autres titres donnant accès au capital, émis par des PME et ETI, cotées ou non cotées, principalement françaises et européennes : - Actions ou certificats d’investissement de sociétés et certificats coopératifs d’investissement ; - Part de SARL ou de sociétés dotées d’un statut équivalent ; - Droits ou bons de souscription ou d’attribution attachés aux actions mentionnées ci-dessus (seulement pour ceux existants aujourd’hui – sont exclus les droits et bons qui seront émis en vue d’augmentation de capital) ; - Pour les actions non-cotées, la règle est la même que pour le PEA classique: la participation ne doit pas excéder plus de 25% du capital ;
  8. 8. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 8 - Comme dans le PEA Classique, les titres de sociétés immobilières (Siic) ne seront pas éligibles.  Il pourra également comprendre des parts de fonds et actions de SICAV et FCP, investis à 75% dans des PME et ETI, dont les 2/3 devront être investis dans des « actions » telles que définies au point précédent. 2.2 UN DECRET QUI REND PARTICULIEREMENT COMPLEXE LA DETERMINATION DE L’EGIBILITE DES TITRES DES SOCIETES EMETTRICES En apparence, et pour autant que les données sont disponibles, déterminer l’éligibilité des titres d’une entreprise est simple : celle-ci doit respecter les critères définissant une PME ou une ETI au sens européen du terme. Pourtant c’est bien la définition d’une PME ou ETI au sens européen qui rend les choses particulièrement complexes.  ARTICLE D. 221-13-5 DU CODE MONETAIRE ET FINANCIER PRECISANT LES CONDITIONS D’ELIGIBILITE AU PEA-PME DES TITRES DES SOCIETES EMETTRICES - I. – Le nombre de salariés, le chiffres d’affaires et le total de bilan de la société émettrice des titres inscrits au plan, mentionnés au 2 de l’article L. 221-32-2, sont appréciés dans les conditions définies aux articles 1er, 3, 5 et 6 de l’annexe I au règlement (CE) n°800/2008 du 6 août 2008 de la Commission déclarant certaines catégories d’aide compatibles avec le marché commun en application des articles 87 et 88 du traité. II. – Lorsque la société émettrice des titres a pour objet principal de détenir des participations dans d’autres sociétés, le respect des conditions mentionnées au I s’apprécie au niveau de cette société et de chacune des sociétés dans laquelle elle détient des participations. III. – Les données retenues pour déterminer l’éligibilité des titres de la société émettrice au plan sont celles afférentes au dernier exercice comptable, déposé au greffe du tribunal de commerce ou rendu public par un dispositif équivalent, et qui précède la date d’acquisition des titres. Les données sont calculées sur une base annuelle. IV. –Le titulaire du plan qui demande l’inscription de titres au plan justifie de leur éligibilité auprès de l’organisme gestionnaire. Selon les articles 1er, 3, 5 et 6 de l’annexe I au règlement (CE) n°800/2008, et comme le précise la notice du décret, l’éligibilité des titres doit s’apprécier sur la base des données de la société prise au niveau du groupe que celle-ci peut éventuellement former avec d’autres sociétés ;
  9. 9. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 9 Apprécier les données au niveau du groupe, suppose alors d’étudier les liens capitalistiques tant amont qu’aval que forme chaque société, et d’appliquer ensuite les différentes règles de consolidation des données en la matière. 2.2.1 Rappel sur la notion de groupe définie par la Commission Européenne L’article 3 du règlement de la CE définit trois types d’entreprises (autonome, partenaire, liée) et des critères d’appréciation pour classifier l’entreprise dans l’une ou l’autre de ces trois catégories, qui peuvent porter sur la catégorie de l’investisseur (société publique de participation, SCR, business angels…) et/ou sur des seuils de prise de participation au capital ou de détention de droits de vote, qu’il s’agisse de participations directes ou indirectes. Sans prise en compte des exceptions pouvant être appliquées pour chaque catégorie, on retiendra en substance que :  Deux entreprises sont liées, si une entreprise a la majorité des droits de vote des actionnaires ou associés d’une autre entreprise et/ou détient plus de 50% de son capital ;  Deux entreprises sont partenaires si elles ne sont pas qualifiées comme entreprises liées et entre lesquelles existe la relation suivante : une entreprise (entreprise en amont) détient, seule ou conjointement avec une ou plusieurs entreprises liées, 25% ou plus du capital ou des droits de vote d’une autre entreprise (entreprise en aval) ;  Un entreprise est autonome si elle n’est pas qualifiée comme entreprise partenaire ou comme entreprise liée. Note : pour une liste des exceptions, se reporter à l’article 3 de l’annexe I du règlement 800/2008 de la Commission Européenne. 2.2.2 Mode de détermination des données de l’entreprise Ainsi, afin de déterminer l’éligibilité des titres d’une société au PEA-PME, il convient dans un premier temps de déterminer s’il s’agit d’une entreprise autonome, partenaire ou liée telle que définie par la Commission Européenne. Une fois le statut de la société déterminé, il convient alors dans une deuxième étape d’agréger les données selon les règles ci-dessous établies par l’article 6 du règlement de la Commission Européenne :  Dans le cas d’une entreprise autonome, la détermination des données, y compris de l’effectif, s’effectue uniquement sur la base des comptes de cette entreprise ;  Dans le cas d’une entreprise partenaire ou d’une entreprise liée, les données, y compris l’effectif, sont déterminées sur la base des comptes et autres données de l’entreprise, ou, s’ils existent – des comptes consolidés de l’entreprise (pour des entreprises partenaires ou liées en aval), ou des comptes consolidés dans lesquels l’entreprise est reprise par consolidation (pour des entreprises partenaires ou liées en amont) ;  Dans le cas d’une entreprise partenaire, sont agrégées les données des entreprises partenaires, situées immédiatement en amont ou en aval de celle- ci. L’agrégation est alors proportionnelle au pourcentage de participation au capital, ou des droits de vote (le plus élevé de ces deux pourcentages). En cas de participation croisée, le plus élevé de ces pourcentages s’applique. Si les
  10. 10. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 10 entreprises partenaires sont elles-mêmes liées à d’autres d’entreprises, ils convient d’ajouter aux données de ces entreprises partenaires, 100% des données des entreprises qui leur sont liées, si celles-ci n’ont pas été reprises par consolidation ;  Dans le cas d’une entreprise liée, sont ajoutées 100% des données des entreprises directement ou indirectement liées et qui n’ont pas déjà été reprises dans les comptes par consolidation. Si ces entreprises liées sont elles- mêmes partenaires d’autres entreprises, il convient alors d’agréger proportionnellement à leurs données celles de leurs entreprises partenaires situées immédiatement en amont ou en aval si elles n’ont pas déjà été reprises dans les comptes consolidés dans une proportion au moins équivalente au pourcentage défini dans le cadre du paragraphe précédent. 2.2.3 Cas pratiques et conclusion La première étape peut déjà se révéler particulièrement fastidieuse lorsque la société compte un grand nombre de filiales et/ou d’actionnaires. La seconde étape peut, quant à elle, paraître dans certains cas impossible ne serait-ce que parce que l’information n’est pas disponible et notamment lorsqu’il est impossible de déterminer le processus de consolidation des comptes retenu par les entreprises (% de consolidation retenu).  CAS PRATIQUE N°1 : LE CAS REMY COINTREAU La société Rémy Cointreau dont les données consolidées d’entreprises sont : - Effectifs : 1704 - Chiffre d’affaires : 1 193,30 M€ - Total de Bilan : 2267 M€ La société Rémy Cointreau est a priori éligible au PEA-PME car, si son total de bilan est supérieur à 2 000 M€, son chiffre d’affaires est inférieur à 1 500 M€. Néanmoins, la société Remy Cointreau est détenue à 34,51% par la Société Orpar dont les données consolidées sont : - Effectifs : N.D. - Chiffre d’affaires : 889 M€ - Total de Bilan : 2,651 M€ Suivant la définition, les deux entreprises sont partenaires et il convient d’agréger aux données de la Société Rémy Cointreau, 34,51% des données de la société Orpar. En supposant que la société Orpar n’intègre pas les données de Rémy Cointreau dans ses comptes, il vient alors des données à retenir pour Rémy Cointreau de : - Effectifs : 1 704 + N.D. - Chiffre d’affaires : 1 193 +(34,51% * 889) = 1 499,79 M€ - Total de Bilan : 2 267 + (34,51% * 2 651) M€ = 3 181,86 M€ La société Rémy Cointreau resterait éligible au sens du chiffre d’affaires de 210 000 euros.
  11. 11. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 11 Néanmoins, la société Rémy Cointreau compte 46 filiales : 42 sont liées (plus de 50% de détention) et 6 sont partenaires (entre 25% et 50%). Parmi les sociétés partenaires, la société les ducs de Gascogne détenue à 30% et dont le chiffre d’affaires est de 12,33 M€. En supposant que Rémy Cointreau n’intègre pas, même proportionnellement, les données de la société des Ducs de Gascogne dans ses comptes, Il convient donc d’intégrer 30% du chiffre d’affaires des ducs de Gascogne au chiffre d’affaires de Rémy Cointreau. Il vient alors un chiffre d’affaires de : 1 499,79 M€ + 3,5 M€ = 1 503,50 M€ Conclusion : La société Rémy Cointreau n’est plus éligible au PEA-PME car son chiffre d’affaires dépasse 1 500 M€ ET son total de bilan 2 000 M€
  12. 12. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 12 3. LE PEA-PME : LES VALEURS ELIGIBLES Première cible de choix, la plupart des actions cotées du périmètre d’Enternext, auxquelles s’ajoutent certaines entreprises cotées sur le compartiment A d’Euronext et répondant à la définition d’une ETI, 21 sociétés cotées sur Alternativa et les PME ou ETI cotées sur les autres marchés boursiers européens. Comme développé dans la partie précédente, sachant que les données des entreprises candidates doivent donc s’apprécier au niveau du groupe, il apparait particulièrement délicat de déterminer avec certitude les valeurs réellement éligibles. Il n’existe pas aujourd’hui de liste officielle des sociétés éligibles approuvées par les autorités publiques, le décret précisant que la charge de la détermination de l’éligibilité des valeurs revient à l’investisseur. PME finance avait dressé, en janvier 2014 avant la publication du décret, une première liste de valeurs qui contenait 449 sociétés françaises cotées sur Euronext ou Alternext (sur la base des entreprises cotées à fin octobre 2013 et des dernières données disponibles). Cette liste ne tenait pas compte des liens capitalistiques que pouvaient entretenir les différentes sociétés alors retenues et supposait que l’appréciation ne s’effectuait qu’au regard des données des valeurs candidates consolidées avec leurs éventuelles filiales (soient les entreprises détenues à plus de 50%). Au 10 mars 2014, sur la base des données disponibles dans la base de données publiques et disponibles dans les bases de données Bloomberg et Altarès, et avant analyse des liens capitalistiques, la liste des valeurs françaises « potentiellement éligibles » contient 454 sociétés françaises cotées sur Euronext ou Alternext. Compte tenu de la définition d’une PME et d’une ETI, au sens communautaire retenue (moins de 5000 salariés et un chiffre d’affaires inférieur à 1,5Md€ ou un total de bilan inférieur à 2Md€), et sans appréciation pour le moment de la notion de groupe, cette liste de 454 sociétés potentiellement éligibles :  exclut un certain nombre des entreprises cotées sur le compartiment B d’Euronext, essentiellement sur le critère du nombre de salariés.  ajoute certaines entreprises cotées aujourd’hui sur le compartiment A d’Euronext (9 recensées par PME Finance). 3.1 UNE PREMIERE TENTATIVE D’ANALYSE DES LIENS CAPITALISTIQUES Afin de pouvoir dresser la liste des valeurs réellement éligibles, il conviendrait donc d’analyser l’ensemble des liens capitalistiques amont et aval de 1er niveau des 454 sociétés identifiées, avec toutes les incertitudes que cela engendre :  Concernant l’analyse des liens amont on retiendra pour le moment que, sur les 454 valeurs :
  13. 13. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 13 - 155 sont détenues à 50% ou plus par une autre entité. Conformément au décret d’application, ces valeurs sont liées à une autre société avec laquelle elles forment donc un groupe au sens communautaire du terme. Ce sont les données du groupe (soit consolidé à 100% qui doivent être prise en compte) - 116, sont détenues à 25% ou plus, mais à moins de 50% par une autre entité. Les sociétés sont partenaires et l’éligibilité des valeurs doit s’apprécier en intégrant au prorata du seuil de détention les données des entreprises partenaires identifiées, après vérification de l’intégration ou non dans les comptes de cette entreprise des données de l’entreprise candidate. - 183, sont détenues à moins de 25% par une autre société. Ces sociétés sont dites autonomes. Leur éligibilité s’apprécie au regard des seules données de l’entreprise candidate. REPARTITION DES ENTREPRISES POTENTIELLEMENT ELIGIBLES SELON LEURS LIENS CAPITALISTIQUES AMONTS DE NIVEAU 1 : LIEE, PARTENAIRE, AUTONOME  Concernant l’analyse des liens capitalistiques aval : - On retiendra que seules 35 sociétés n’ont aucune filiale (on entend par filiale, toute entreprise détenue à au moins 25%). Ces sociétés ne sont donc ni liées, ni partenaires en aval. Parmi celles-ci, 11 sont des sociétés autonomes en amont. Elles sont donc éligibles de facto. Ces 11 entreprises sont les seules pour lesquelles on peut se prononcer avec certitude sur leur éligibilité au PEA-PME ((voir tableau du 3.2) ; - Pour l’ensemble des autres sociétés, soient 443 - dont 86 ont plus de 20 filiales et 180 entre 5 et 20) - c’est alors à un véritable travail d’inventaire qu’il convient de se livrer comme exposé dans la partie précédente.
  14. 14. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 14 REPARTITION DES ENTREPRISES POTENTIELLEMENT ELIGIBLES SELON LEURS LIENS CAPITALISTIQUES AVAL DE NIVEAU 1 : NOMBRE DE FILIALES (Au moins 25% du capital détenus) Afin de produire, une nouvelle liste de valeurs potentiellement éligibles, nous avons mené une première analyse des liens capitalistes amont des entreprises identifiées comme liées et partenaires, en vérifiant les données des entreprises dites « mère ». Compte tenu de l’indisponibilité d’un grand nombre de données, de la complexité des analyses à mener, nous ne sommes aujourd’hui pas en mesure de finaliser les liens capitalistes aval. Au total, notre première analyse des liens amont nous conduit à exclure 15 entreprises liées et 6 entreprises partenaires (voir tableau ci-dessous). Nous avons fait le choix d’exclure les entreprises pour lesquelles les données ne nous permettent pas de trancher à 100% mais laissent un doute très fort sur l’éligibilité des valeurs concernées, notamment lorsque sont étudiés dans ces cas les principaux liens capitalistiques avals qu’elles entretiennent (voir l’encadré sur le cas Rémy Cointreau).
  15. 15. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 15 VALEURS POTENTIELLEMENT EXCLUES COMPTE TENU DE LEURS LIENS CAPITALISTIQUES AMONT ISIN Capi (en M€) CA (en M€) total de bilan (en M€) effectif Taille Place de cotation Actionnaire principale % de déten tion Liens amont Banque de la Reunion SA FR0000039612 135,00 131,74 2328,17 441 ETI Euronext C GROUPE BPCE 88,90 liée Blue Solutions FR0011592104 527,74 61,73 167,49 306 ETI Euronext B GROUPE BOLLORE 80,00 liée Boursorama FR0000075228 839,87 201,48 4839,34 795 ETI Euronext B SOCIETE GENERALE 55,6 liée Carrefour Property Development FR0010828137 55,75 1,97 41,501 73 PME Euronext C CARREFOUR 93,68 liée CRCAM Brie Picardie FR0010483768 446,56 1079,91 20054,8 2462 ETI Euronext B CREDIT AGRICOLE SA 25,00 partenaire Electricite de Strasbourg SA FR0000031023 831,65 838,30 1444,59 832 ETI Euronext B EDF 88,82 liée Eutelsat Communications SA FR0010221234 5114,35 1284,10 5605,00 822 ETI Euronext A BPI Participations 25,62 partenaire Gaz transport et technigaz FR0011726835 1695,92 89,49 159,29 ETI Euronext A GDF SUEZ 39,67 partenaire Groupe Go Sport SA FR0000072456 46,35 641,90 324,02 4607 ETI Euronext C RALLYE SA 63,72 liée LeGuide.com SA FR0010146092 100,50 45,60 45,23 99 PME Alternext LAGARDERE SCA 95,84 liée Locindus SA FR0000121352 203,61 54,84 896,41 1 ETI Euronext B CREDIT FONCIER DE FR 68,87 liée Metropole Télévision FR0000053225 2088,41 1382,8 1325,9 2197 ETI Euronext A RTL Groupe 48,84 partenaire Numéricable FR0011594233 2990,12 1302,43 3660,03 ETI Euronext A ALTICE SA 40,00 partenaire Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain SA FR0000052896 157,00 470,33 862,04 574 ETI Euronext B GDF SUEZ 64,39 liée Recylex S.A. FR0000120388 80,80 471,14 225,64 675 ETI Euronext C GLENCORE FINANCE 32,13 partenaire Remy Cointreau SA FR0000130395 3154,28 1193,30 2267,30 1704 ETI Euronext A ORPAR SA 34,51 liée Société d'édition de Canal + FR0000125460 777,88 1878,00 937,00 840 ETI Euronext B CANAL PLUS 48,47 partenaire Societe Francaise de Gestion & d'Investissement SA FR0000030140 130,50 17,48 179,41 1 ETI Euronext C AVIVA VIE 57,09 liée ST Dupont SA FR0000054199 146,47 73,98 74,295 643 ETI Euronext B D&D INTERNATIONAL 60,5 liée Technofan SA FR0000065450 103,18 77,30 66,03 223 ETI Euronext C SAFRAN SA 95,01 liée Union Financiere de France Banque SA FR0000034548 312,49 151,40 166,19 1209 ETI Euronext B AVIVA VIE 74,30 liée
  16. 16. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 16  CAS PRATIQUE N°2 : LE CAS SOCIETE D’EDITION CANAL + La société d’édition de Canal +, dont les données d’entreprises sont : - Chiffre d’affaires : 1 878M€ - Total de Bilan : 937 M€ - Effectifs : 840 La société d’édition de Canal + est a priori éligible au PEA-PME du fait d’un total de bilan inférieur à 2 000M€. Néanmoins, la société d’édition de Canal + est détenue à 48,47% par la Société Canal+. Suivant la définition, les deux entreprises sont partenaires et il convient d’agréger aux données de la Société d’édition de Canal +, 48,47% des données de la société Canal +. Opération a priori envisageable, dès lors que l’on dispose des comptes de la société Canal +. Or, la société Canal +, ne publie pas de compte car elle est détenue à 100% par Vivendi, avec laquelle elle donc liée. Suivant la règle, il convient donc de considérer comme données de la société Canal+, les données de Vivendi (consolidation à 100% dans le cadre d’entreprises liées). Pour déterminer finalement les données de la société d’édition de Canal +, il s’agit alors d’y ajouter à 48,47% les données de la société Vivendi (une fois retraitement fait des données de Vivendi qui intègre à 100% les données de la société d’édition de Canal + dans ses comptes). En conclusion : la Société d’édition de Canal + n’est pas éligible au PEA- PME 3.2 433 VALEURS COTEES FRANÇAISES POTENTIELLEMENT ELIGIBLES AU PEA- PME : CHIFFRES CLES La liste produite aujourd’hui comporte au total 433 valeurs françaises cotées sur Euronext et Alternext (périmètre EnterNext). Cette liste n’est produite qu’à titre indicatif, elle ne peut en aucun cas être considérée comme une liste garantissant une quelconque éligibilité au PEA-PME. Nous préfèrerons ainsi évoquer dans la suite de ce rapport des valeurs « potentiellement » éligibles :  Pour le moment, seules les 11 sociétés identifiées comme autonomes et n’ayant aucune filiale peuvent être considérées comme éligibles « sans aucun doute » ;  Pour les autres, une analyse détaillée des liens capitalistiques aval, lorsqu’elle sera possible, devrait avec une forte probabilité conduire à exclure de nouveau un certain nombre de valeurs.
  17. 17. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 17 LISTE DES 11 VALEURS ELIGIBLES « SANS AUCUN DOUTE » Liste PME Finance ISIN Capi En M€ CA En M € total de bilan en M€ effectif Taille Place de cotation Actionnaire principal % de détention Liens amont Filiales Acropolis Telecom FR0010678284 11,97 6,89 2,66 35 PME Alternext Aucun 0,00 autonome 0 Adocia SA FR0011184241 91,44 4,00 17,64 71 PME Euonext C SOULA FAMILY 24,97 autonome 0 Cibox Inter@ctive SA FR0000054322 6,94 13,47 10,39 6 PME Euonext C CIBOX INTER@CTIVE 10,29 autonome 0 Cogra 48 SA FR0011071570 16,41 16,98 7,34 39 PME Alternext HLM HABITATIONS SA 19,77 autonome 0 DBV Technologies SA FR0010417345 327,57 2,78 11,57 17 PME Euonext C FCPR SOFINNOVA CAPIT 21,05 autonome 0 ERYTech Pharma SA FR0011471135 86,16 NC 10,14 41 PME Euonext C IDINVEST PARTNERS 17,80 autonome 0 genOway SA FR0004053510 16,65 7,40 10,54 74 PME Alternext IFM - INDEPENDENT FU 0,19 autonome 0 Nanobiotix SA FR0011341205 249,68 0,07 14,02 NC PME Euonext C FCPR MATIGNON TECH I 10,98 autonome 0 Novacyt SAS FR0010397232 17,71 1,06 1,51 NC PME Alternext AMPLEGEST 0,77 autonome 0 Solabios SA FR0010757377 0,00 3,31 12,75 13 PME Alternext Aucun 0,00 autonome 0 Spineway SA FR0011398874 32,56 3,60 3,74 NC PME Alternext INVESCO LTD 2,54 autonome 0 Une capitalisation boursière totale de 70,5Md€, les 433 sociétés représentent un chiffre d’affaires total de 67,5Md€ et plus de de 310 000 salariés. REPARTITION DES VALEURS POTENTIELLEMENT ELIGIBLES PAR PLACE DE COTATION Compartiment Nombre de valeur En % Capitalisation en M€ CA En M€ Effectifs Alternext 154 35,6% 7538,09 8820,05 49355 Euronext A 8 1,8% 19386,23 5519,77 23249 Euronext B 68 15,7% 26897,19 25505,56 98063 Euronext C 202 46,7% 16363,80 26783,67 139310 Special 1 0,2% 240,99 894,94 3074 Total général 433 100,0% 70426,31 67523,99 313051 Source : PME Finance à partir des données Bloomberg et Altarès, et auditées par AltaValue
  18. 18. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 18 3.2.1 Répartition par taille des entreprises éligibles 41% de PME et 56% d’ETI. 49,5% des entreprises ont un chiffre d’affaires inférieur à 50M€, 52,5% ont moins de 250 salariés et 40% un total de bilan inférieur à 43M€ REPARTITION DES ENTREPRISES ELIGIBLES PAR TAILLE CA En % <2M€ 7,39% [2M€-50M€[ 42,26% [50M€-1500M€[ 50,35% Effectifs En % <10 salariés 7,85% [10 à 249 salariés] 44,80% [250 à 4999 salariés[ 47,34% Total bilan En % <2M€ 1,62% [2M€-43M€[ 38,57% [43M€-2000M€[ 56,81% >2000M€ 3,00% Source : PME Finance à partir des données Bloomberg et Altarès, et auditées par AltaValue ETI; 55,66% PME; 40,65% NC; 3,70%
  19. 19. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 19 3.2.2 Répartition géographique des entreprises éligibles Des entreprises dont le siège social est sans surprise situé majoritairement en Ile de France. Rhône-Alpes et PACA : 2ème et troisième région. REGIONS % Île-de-France 52,98% Rhône-Alpes 12,84% Provence-Alpes-Côte d'Azur 8,03% Languedoc-Roussillon 2,98% Pays de la Loire 2,52% Midi-Pyrénées 2,29% Nord-Pas-de-Calais 2,29% Aquitaine 2,06% Bretagne 1,61% Alsace 1,38% Bourgogne 1,38% REGIONS % Champagne-Ardenne 1,38% Franche-Comté 1,38% Auvergne 1,38% Poitou-Charentes 1,15% Lorraine 1,15% Dom Tom 0,92% Centre 0,69% Picardie 0,69% Basse-Normandie 0,69% Haute-Normandie 0,23% Source : PME Finance à partir des données Bloomberg et Altarès, et auditées par AltaValue 3.2.3 Répartition sectorielle des entreprises éligibles REPARTITION SECTORIELLE DES VALEURS ELIGIBLES Source : PME Finance à partir des données Bloomberg et Altarès, et auditées par AltaValue
  20. 20. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 20 3.2.4 Répartition en fonction du nombre d’analystes couvrant ces entreprises 37% des valeurs ne sont suivies par aucun analyste. REPARTITION DES ENTREPRISES ELIGIBLES EN FONCTION DU NOMBRE D’ANALYSTES COUVRANT LA VALEUR Source : PME Finance à partir des données Bloomberg et Altarès, et auditées par AltaValue 3.3 LA REPRESENTATIVITE DU CAC PME PAR RAPPORT A L’UNIVERS Euronext a annoncé en février la création d’une famille d’indices devant permettre d’apprécier les performances des actions des PME et ETI de la cote. Premier indice de la famille, le CAC PME qui rassemble les 40 valeurs les plus liquides de la cote parisienne des PME et ETI. Alors que la liste des valeurs réellement éligibles au PEA-PME reste à déterminer, la question est double :  Cet indice sera-t-il en mesure de fournir une image assez fidèle des évolutions boursières de l’ensemble des valeurs éligibles au PEA-PME en général et de l’univers PME en particulier ?  Dans l’attente des autres sous-indices PME, le risque n’est-il pas d’orienter vers les valeurs qui le constituent l’essentiel des flux au détriment des autres valeurs de la cote ? 3.3.1 La méthodologie de construction de l’indice : le choix de la liquidité Une sélection et un poids de chaque valeur basés sur la définition d’un facteur de liquidité :  pour chaque valeur : Fl = Min (Moyenne journalière sur 3 mois des volumes échangés ; 1% du flottant) ;  Les valeurs retenues sont celles qui présentent un facteur de liquidité >250 000 €
  21. 21. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 21 Le CAC PME comporte ainsi par définition, les 40 valeurs les plus liquides de l’univers et accorde aussi, via le critère sur le flottant, une pondération forte aux plus grosses capitalisations. Le tableau ci-dessous compare des taux de rotation moyen (défini comme le nombre moyen journalier de titres échangés / le nombre total de titres en circulation) des valeurs de l’univers global (les 435 valeurs identifiées par PME Finance et Altavalue) et les valeurs de l’indice CAC PME. Il révèle que les valeurs du CAC PME présentent un taux de rotation plus de 2 fois supérieur à celui des valeurs de l’univers global. Nombre moyen de titres échangés par jour Taux de rotation moyen Univers global CAC PME Univers global CAC PME août-13 292 330 318 187 851 385 2,28% 7,87% févr-14 1 148 790 595 379 632 880 8,93% 18,31% 3.3.2 Le CAC PME : 40 valeurs dont 5 qui pourraient bien ne pas être éligibles ISIN Poids dans l'indice capi CA total de bilan effectif secteur Place SHAREHOLDERS % de détentionde cotation Ingenico SA FR0000125346 7,74 3600,3 1370,9 1990,95 3942 Technology Hardware & Equipment Euronext A MORPHO 10,08 Groupe Eurotunnel SA FR0010533075 7,39 4756,4 993,15 7255,2 3688 Industrial Transportation Euronext A GOLDMAN SACHS GROUP 15,51 Eutelsat Communications FR0010221234 6,65 5114,3 1284,1 5605 822 Media Euronext A CAISSE DES DEPOTS ET 25,62 Remy Cointreau SA FR0000130395 6,03 3154,2 1193,3 2267,3 1704 Beverages Euronext C ORPAR SA 34,51 Metropole Television SA FR0000053225 5,57 2088,4 1382,8 1325,9 2197 Media Euronext A RTL GROUP 48,84 Soitec SA FR0004025062 5,4 402,11 262,86 719,24 1704 Technology Hardware & Equipment Euronext B BPIFRANCE PARTICIPAT 9,84 Solocal Group SA FR0010096354 5,38 531,06 998,9 866,17 4554 Media Euronext B MEDIANNUAIRE 18,49 Genfit SA FR0004163111 5 604,78 1,67 23,58 76 Pharma & Biotech Alternext BIOTECH AVENIR 15,2 Etablissements Maurel & Prom FR0000051070 4,89 1393,3 472,1 1643,47 341 Oil & Gas Producers Euronext A PACIFICO 23,66 Innate Pharma SA Class A FR0010331421 3,71 469,32 12,47 48,3 84 Pharma & Biotech Euronext B CAISSE DES DEPOTS ET 11,52 Valneva SE FR0004056851 3,54 389,53 3,43 53,67 94 Pharma & Biotech Euronext B GROUPE GRIMAUD 19,9 Nicox SA FR0000074130 2,89 191,89 7,61 84,15 42 Pharma & Biotech Euronext B GROUPE BPI 5,32 Ipsen SA FR0010259150 2,88 2709,4 1224,8 1565,3 4835 Pharma & Biotech Euronext A MAYROY SA 68,05 AB Science SA FR0010557264 2,67 472,48 1,34 29,98 88 Pharma & Biotech Euronext B AMY SAS 37,28 Saft Groupe SA FR0010208165 2,07 681,76 624,2 974,7 3954 Electronic & Electrical Equipment Euronext B HARRIS ASSOCIATES LP 8,39
  22. 22. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 22 ISIN Poids dans l'indice capi CA total de bilan effectif secteur Place SHAREHOLDERS % de détention Sartorius Stedim Biotech SA FR0000053266 1,92 2433,6 588,4 793,87 3000 Health Care Euronext A SARTORIUS AG 57,33 Carmat SA FR0010907956 1,87 401,58 0 19,7 40 Health Care Alternext MATRA DEFENSE 29,54 Montupet SA FR0000037046 1,86 499,78 399,54 381,25 3113 Automobiles & Parts Euronext B MAGNAN STEPHANE 11,59 Latecoere SA FR0000032278 1,74 164,51 621,1 770,85 4241 Aerospace & Defense Euronext C AMUNDI 7,44 Virbac SA FR0000031577 1,54 1481,4 695,16 827,7 4085 Pharma & Biotech Euronext A DICK FAMILY 49,67 Archos SA FR0000182479 1,47 106,42 154,91 89,47 162 Leisure Goods Euronext C CROHAS HENRI 8,94 BioAlliance Pharma SA Class P FR0010095596 1,35 161,84 1,47 34,08 53 Pharma & Biotech Euronext C FINANCIERE DE LA MON 13,71 MPI FR0011120914 1,31 445,2 0,5 297,44 1 Oil & Gas Producers Euronext B HENIN JEAN- FRANCOIS 24,93 Trigano SA FR0005691656 1,3 357,72 818,19 667,9 4125 Leisure Goods Euronext B FEUILLET FRANCOIS 57,82 Manitou BF SA FR0000038606 1,07 477,36 1176,4 856,78 1851 Industrial Engineering Euronext B BRAUD FAMILY 32,16 METabolic EXplorer SA FR0004177046 1,04 77,02 2,1 75,98 80 Chemicals Euronext C VIVERIS 6,62 Chargeurs SA FR0000130692 0,96 81,99 466,5 454,5 1811 Personal Goods Euronext C ARGOS INVESTMENT MAN 8,33 Albioma FR0000060402 0,95 578,66 364,3 1196,67 325 Electricity Euronext B FINANCIERE HELIOS 36,96 Boiron SA FR0000061129 0,93 1107,2 566,29 579,28 3787 Pharma & Biotech Euronext B BOIRON FAMILY 62,25 Haulotte Group SA FR0000066755 0,91 466,34 355,74 372,74 1500 Industrial Engineering Euronext B SOLEM SA 55,93 Société d'édition de Canal + FR0000125460 0,9 777,88 1878 937 840 Media Euronext B CANAL PLUS 48,47 Transgene SA FR0005175080 0,89 439,33 3,93 160,46 300 Pharma & Biotech Euronext B INSTITUT MERIEUX 48,01 Artprice.com SA FR0000074783 0,87 113,62 5,06 15 39 Media Euronext C ARTPRICE.COM 0,84 Bigben Interactive SA FR0000074072 0,85 126,55 163,54 215,35 277 Leisure Goods Euronext C NORD SUMATRA INVESTI 20,45 APRIL FR0004037125 0,78 682,28 823,08 1514,02 4081 Nonlife Insurance Euronext B EVOLEM 63,61 Interparfums FR0004024222 0,77 798,37 445,46 534,8 199 Personal Goods Euronext B INTER PARFUMS HOLDIN 66,47 Parrot SA FR0004038263 0,75 282,83 235,1 305,09 830 Technology Hardware & Equipment Euronext B SEYDOUX HENRI 35,94 Stentys SA FR0010949404 0,74 123,89 2,53 51,79 35 Health Care Euronext C SOFINNOVA PARTNERS 14,87 Naturex SA FR0000054694 0,7 503,63 299,82 471,63 1515 Food Producers Euronext B SGD SAS 20,72 Recylex S.A. FR0000120388 0,51 80,8 471,14 225,64 675 Industrial Metals & Mining Euronext C GLENCORE FINANCE 32,13 Total 40 40
  23. 23. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 23 3.3.3 Le CAC PME : un indice peu représentatif de l’univers Le choix, d’une sélection et d’une pondération, basé sur un critère de liquidité n’est pas sans conséquence sur la représentativité de l’indice par rapport à l’univers global. Il conduit à une surpondération :  Des valeurs cotées sur les compartiments A et B, soient les plus grosses capitalisations de la cote PME/ETI : - 30% des valeurs ont une capitalisation supérieure à 750M€ et 25% supérieure à 1 000 M€ contre seulement 3,5% dans l’univers global ; - Parmi les 5 premières valeurs de l’indice (en terme de poids), 4 sont cotées sur le compartiment A alors que les valeurs cotées sur le compartiment A ne sont qu’au nombre de 8 dans l’univers global (exclusion faite de celles qui ne respecteraient pas la définition européenne d’une ETI mais qui restent pour le moment dans l’indice CAC PME) ; - 29 des 40 valeurs pèsent moins de 3% de l’indice tandis que les 5 premières représentent près de 34%. REPARTION DU CAC PME PAR SEGMENTS DE MARCHES ET POIDS DANS L’UNIVERS Étiquettes de lignes Nombre de Valeurs En % Somme de capitalisations Somme de CA Somme des effectifs Euronext A 8 20,0% 23577,30 8011,44 22910 Euronext B 20 50,0% 10554,72 9277,17 32987 Euronext C 10 25,0% 4190,93 3081,64 9077 Alternext 2 5,0% 1006,36 1,67 116 Total général 40 100,0% 39329,31 20371,93 65090 En % du total de l’univers 9,1% - 54,1% 29,1% 20,6% Compartiment Univers global En % CAC PME En % Euronext A 1,8% 20% Euronext B 15,7% 50% Euronext C 46,7% 25% Alternext 35,6% 5% Spécial 0,2% 0% Capitalisation Univers global En % CAC PME En % <50M€ 50,58% 0% [50M€ - 150 M€[ 24,94% 17,50% [150 M€ - 500M€[ 18,48% 37,50% [500M€ - 750M€[ 2,77% 15,0% [750M€ - 1000M€[ 0,69% 5,0% >1000M€ 2,54% 25,0%
  24. 24. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 24  Des ETI par rapport aux PME : - 72,5% d’ETI dans l’indice contre seulement 55% dans l’univers global ; - 70% d’entreprises ayant un CA supérieur à 50M€ contre seulement 50,5% dans l’univers global ; - 67,5% d’entreprises ayant plus de 250 salariés contre seulement 47% dans l’univers global. CA Univers global En % CAC PME En % <2M€ 7,39% 12,5% [2M€-50M€[ 42,26% 17,5% [50M€-1500M€[ 50,35% 67,5% >1500M€ 0% 2,5% Effectifs Univers global En % CAC PME En % <10 salariés 7,85% 2,5% [10 à 249 salariés] 44,80% 30% [250 à 4999 salariés[ 47,34% 67 ,5% Total bilan Univers global En % CAC PME En % <2M€ 1,62% 0% [2M€-43M€[ 38,57% 12,5% [43M€-2000M€[ 56,81% 80,0% >2000M€ 3,00% 7,5%  Certains secteurs présents dans l’univers global disparaissent de l’indice CAC PME : - Les valeurs pharmaceutiques et biotechnologies représentent en nombre 25% des valeurs de l’indice alors qu’elles n’en représentent que 6% dans l’univers global ; - Inversement le secteur des logiciels et services informatiques qui représente en nombre 15% de l’univers global est totalement absent de l’indice CAC PME.
  25. 25. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 25 Secteur Univers global En % CAC PME En % Software & Computer Services 15,14% Media 8,72% 12,50% Pharmaceuticals & Biotechnology 5,96% 25% Health Care Equipment & Services 4,82% 7,5% Electronic & Electrical Equipment 4,59% 2,5% Support Services 4,59% Personal Goods 4,36% 5,0% Technology Hardware & Equipment 4,36% 7,5% Financial Services 4,13% Industrial Engineering 3,67% 5,0% Leisure Goods 3,67% 7,5% General Retailers 3,44% Real Estate Investment & Services 3,21% Banks 2,52% Travel & Leisure 2,52% Beverages 2,29% 2,5% Construction & Materials 2,29% Food Producers 2,29% 2,5% Household Goods & Home Construction 2,29% Chemicals 1,61% 2,5% General Industrials 1,61% Aerospace & Defense 1,38% 2,5% Industrial Transportation 1,38% 2,5% Alternative Energy 1,15% Automobiles & Parts 1,15% 2,5% Electricity 1,15% 2,5% Fixed Line Telecommunications 0,92% Forestry & Paper 0,92% Mining 0,92% Equity Investment Instruments 0,69% Food & Drug Retailers 0,46% Oil & Gas Producers 0,46% 5,0% Oil Equipment, Services & Distribution 0,46% Real Estate Investment Trusts 0,46% Industrial Metals & Mining 0,23% 2,5% Nonlife Insurance 0,23% 2,5% Total 100,00% 100,00%
  26. 26. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 26 3.3.4 Le CAC PME : une performance plus volatile que celle de l’ensemble de l’univers Afin de comparer les performances passées des valeurs du CAC PME à celles des valeurs de l’ensemble de l’univers, PME Finance et Altavalue ont :  Crée un indice PEA-PME à partir des données de marché (cours de clôture journalier, capitalisation boursière, nombre de titres en circulation) en totalité pour les valeurs de l’univers. L’indice porte ainsi sur 325 valeurs parmi 435. L’indice est basé 100 au 26 août 2013, jour de l’annonce de la création du PEA-PME par le Ministre de l’économie et des finances  Calculé la valeur de l’indice CAC PME d’Euronext, en suivant la même méthodologie. Le graphique ci-dessous présente l’évolution des deux indices depuis le 26/08/13. Compte tenu de la concentration de l’indice CAC PME et du poids élevé des 10 premières valeurs, l’indice CAC PME amplifie tant à la hausse qu’à la baisse les mouvements de marché. EVOLUTION DU CAC PME (Euronext) ET DE L’INDICE PEA-PME-(Altavalue/PME Finance) Depuis le 26 août 2013 (annonce de la création d’un PEA-PME) Source : PME Finance/Altavalue à partir des données Bloomberg
  27. 27. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 27 3.4 LES VALEURS EUROPEENNES ELIGIBLES AU PEA-PME : UNE PREMIERE ANALYSE DES VALEURS ALLEMANDES ET ANGLAISES Principales concurrentes des valeurs françaises à une incorporation dans le PEA- PME, les valeurs anglaises et allemandes. Afin de dresser un premier comparatif des valeurs françaises, anglaises et allemandes, nous avons retenu pour les valeurs anglaises cotées sur le AIM Market et les valeurs allemandes cotées sur les bourses régionales puis conservé, toutes celles présentant un chiffre d’affaires inférieur à 1 500 M€ et ayant moins de 250 salariés :  Au total, ce sont un peu plus de 2000 entreprises cotées qui seraient éligibles au PEA-PME sur les seuls marchés français, anglais et allemand. Néanmoins, une analyse des liens capitalistiques amonts et avals des valeurs anglaises et allemandes devrait conduire à réduire ce nombre. Le nombre réel doit, à notre sens, s’établir plutôt autour de 1500 entreprises ;  Le nombre de valeurs cotées sur les marchés allemand et anglais est quasiment 2 fois plus important que sur le marché français pour des capitalisations et des chiffres d’affaires totaux équivalent. Ceci implique que les valeurs allemandes et anglaises sont de taille plus petite. Ceci est particulièrement vrai dans le cadre du marché anglais des valeurs cotées sur le AIM Market pour lesquelles le total des effectifs est jusqu’à 2 fois inférieurs à celui des valeurs allemandes et françaises. Nombre de valeur Capitalisation totale en md€ CA total en Md€ Effectif total en milliers Royaume-Uni 799 73 82 184 Allemagne 806 84 108 406 France 433 70 67 313 Total 2038 227 257 903 REPARTITION SECTORIELLE DES VALEURS FRANCAISES, ANGLAISES ET ALLEMANDES En % Source : PME Finance/Altavalue à partir des données Bloomberg
  28. 28. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 28 3.5 LE NON COTE ET LA TAILLE DU MARCHE POTENTIEL 3.5.1 Les 500 sociétés potentiellement candidates à une IPO A fin 2011, la France comptait 141 046 entreprises hors Micro-entreprises et auto- entrepreneurs. Le succès du PEA-PME en matière de financement des PME et ETI françaises, dépendra surtout dans un premier temps, de sa capacité à attirer sur les marchés boursiers des PME et ETI qui ne sont pas aujourd’hui cotées. Nous avons cherché à évaluer le nombre d’entreprises françaises qui pourraient prétendre dès aujourd’hui à une cotation sur les marchés. Pour cela, nous avons posé un certain nombre de conditions :  Entreprise non filiale d’un grand groupe ;  Entreprise non filiale d’un groupe coté ;  Dette Nette / Editda < 6 ;  Marge d’Ebitda > 2% ;  Chiffre d’affaires > 5M€ et < 1500M€ ;  Effectifs < 5000 ;  Capex / Ebitda > 10%  Valorisation comprise en 40 M€ et 800 M€ Sous ces conditions, ce sont aujourd’hui 480 entreprises qui pourraient être admises à la cotation. Ceci conduirait à un doublement de l’univers en nombre de valeur. Tranche de CA Sociétés Tranche de marge d'Ebitda Sociétés 200-500 M€ 1 30% et + 68 100-200 M€ 126 25-30% 18 50-100 M€ 181 20-25% 34 20-50 M€ 131 15-20% 56 10-20 M€ 27 10-15% 98 0-10 M€ 14 5-10% 139 Total général 480 0-5% 67 Total général 480
  29. 29. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 29 Région Sociétés Secteur d’activité Sociétés Alsace 16 Agriculture 8 Aquitaine 20 Autres activités 29 Auvergne 7 Bâtiment 30 Basse-Normandie 7 Commerce de détail 28 Bourgogne 7 Commerce Interentreprises 40 Bretagne 12 Héberg., restaur. débits de boissons 10 Centre 27 Immobilier 34 Champagne- Ardenne 12 Industrie agroalimentaire 31 Corse 1 Industrie manufacturière 174 DOM TOM 1 Information & Communication 30 Franche-Comté 9 Services aux entreprises 50 Haute-Normandie 10 Transport & Logistique 16 Ile de France 195 Total général 480 Languedoc- Roussillon 9 Lorraine 9 Date de création sociétés Midi-Pyrénées 12 Avant 1950 12 Nord-Pas de Calais 20 1950-1959 77 PACA 21 1960-1969 56 Pays de Loire 17 1970-1979 70 Picardie 6 1980-1989 102 Poitou-Charentes 7 1990-1999 114 Rhône-Alpes 55 2000-2004 38 Total général 480 2005-2009 11 Total général 480
  30. 30. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 30 3.5.2 Première analyse de l’ensemble des valeurs non cotées A partir de l’ensemble des sociétés qui publient leurs comptes, l’analyse menée chaque mois par AltaValue permet à ce jour de présenter une liste de plus de 90.000 sociétés qui sont considérées comme éligibles au PEA PME. Sociétés étudiées Sociétés valorisées Valorisation totale C.A. total Ebitda Total 90 263 52 046 494 m€ 1 308 md€ 103 md€ Source : AltaValue, données à fin février 2014. Périmètre des entreprises analysées dans l’univers Altavalue. Les holding et les sociétés financières ne sont pas valorisées 1 million d’entreprises françaises publient leurs comptes Seulement 11% font entre 2M€ et 1.500M€ de C.A. Source : AltaValue
  31. 31. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 31 Il est intéressant de noter qu’à l’intérieur de cet univers, Altavalue opère notamment un traitement des filiales de grands groupes, afin d’isoler les entreprises totalement indépendantes : REPARTITION DES ENTREPRISES EN FONCTION DE LEUR DEGRE D’AUTONOMIE REPARTION SECTORIELLE DES VALEURS NON COTEES Nombre Valorisation Agriculture 333 2 177 784 Autres activités 438 4 411 645 Bâtiment 7 284 40 489 631 Commerce de détail 7 433 25 871 510 Commerce et réparation véhicules 1 204 3 019 275 Commerce Interentreprises 11 020 91 902 815 Hébergement, restauration, débits de boissons 2 223 10 411 618 Immobilier 1 108 47 571 526 Industrie agroalimentaire 1 223 30 067 756 Industrie manufacturière 7 980 104 026 767 Information & Communication 1 906 44 685 517 Santé 1 216 10 295 583 Services aux entreprises 6 190 56 083 795 Transport & Logistique 2 477 23 412 585
  32. 32. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 32 4. LE PEA-PME : LES FONDS ELIGIBLES 4.1 LES PRINCIPAUX FONDS AUJOURD’HUI ELIGIBLES AU PEA-PME OPC ET FCP DE TITRES COTES Société de gestion Nom du fonds Code ISIN Fonds transformé ou fonds crées 100% actions ou fonds diversifiés Actifs nets du fonds CCR AM CCR MICROCAP Transformé AMIRAL GESTION Sextant PME FR0010547869 Transformé diversifié 8,3M€ KEREN FINANCE Keren Essentiels FR0011271550 Transformé FIN.ECHIQUIER Echiquier Entrepreneurs FR0011558246 Créé Min 75% actions 82,2M€ INOCAP Quadrige FR0011466093 Crée Min 75% actions TOCQUEVILLE Tocqueville PME FR0011608421 Transformé 10M€ ARKEON GESTION ARKEON Actions PEA Petites &Moyennes Entreprises Créé ODDO Oddo Active Smaller Companies FR0011606268 Créé TALENCE GESTION Talence sélection PME FR0011653500 Créé MANDARINE GESTION Mandarine PME R0011640945 Créé Min 75% actions 6,94M€ DNCA FINANCE DNCA PME FR0011637057 Créé FIN ARBEVEL Pluvalca Initiatives PME FR0011315696 Créé PORTZAMPARC PORTZAMPARC PME FR0000989543 Transformé AMUNDI Amundi actions PME FR0011556828 Transformé AMPLEGEST Amplegest PME FR0011631050 Créé SYCOMORE AM Synergy smaller cies FR0010376343 Créé CAMGESTION CamGestion Microcap FR0011628288 Transformé CM CIC AM Union PME-ETI Diversifié FR0011635291 Créé CM CIC AM Union PME-ETI Actions FR0011631019 Créé CONSEIL PLUS GESTION FCP PEA-PME R0011640887 Créé DORVAL Dorval manageurs small cap euro R0011645621 Créé FIN TIEPOLO Tiepolo PME FR0011645670 Créé UFF UFF Tremplin PME FR0011654953 Créé CHAUSSIER GESTION FCP cambon ventures FR0007023304 Crée ERASMUS GESTION FCP Mon PEA PME FR0011640895 FCPR ( Titres non cotés) A PLUS FINANCE FCPR Transmission Partenaires Créé 50% actions 50% obligations ENTREPRENEURS VENTURES FCPR Entrepreneurs et export Créé 100% obligations
  33. 33. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 33 4.2 LES FONDS IDENTIFIES AYANT VOCATION A ETRE ELIGIBLES Société de gestion Nom du fonds Code ISIN ALTO INVEST Nova Europe FR0011585520 HMG FINANCE Découvertes FR0010601971 LAZARD GESTION Norden Small FR0011474980 LAZARD GESTION Objectif Investissement microcaps FR0011042811 PALATINE AM Palatine Europe small cap FR0000978454 SYCOMORE AM Sycomore Sélection PME FR0011707470 TURGOT AM Turgot smidcaps France FR0011152404 RAYMOND JAMES Raymond james Microcap FR0010544791 ROCHEBRUNE AM Rochebrune Euro PME KBL RICHELIEU KBL RICHELIEU CROISSANCE PME FR0010092197 PLEIADE AM Pléiade SIB FR0010809327 TRUSTEAM Trusteam Microgarp FR0010220038 Le succès du PEA-PME en matière d’irrigation des PME et ETI françaises va aussi largement dépendre de la capacité des professionnels de la gestion d’actifs à « structurer » des fonds spécifiques, notamment sur le non coté Source : PME Finance à partir des données publiques
  34. 34. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 34 5. LE PEA-PME : QUELS IMPACTS SUR LES PME ET ETI COTEES? 5.1 ANALYSE COMPAREE DES VOLUMES ECHANGES Dans un contexte global d’augmentation de l’activité sur les marchés actions françaises, l’accélération a été plus marquée sur les valeurs PME/ETI depuis l’annonce de la création du PEA-PME. EVOLUTION DES TAUX DE ROTATION DES INDICES PEA-PME, CAC PME & CAC 40 Depuis juin 2013 Source : PME Finance/Altavalue à partir des données Bloomberg Une analyse par quartile de capitalisation révèle que cette augmentation de l’activité a été Inversement corrélée à la taille des entreprises mesurée en termes de capitalisation boursière :  Les valeurs sont classées par ordre décroissant de capitalisation. Le 1er quartile comprend les 25% des valeurs ayant les capitalisations boursières les moins importantes ;  Le 1er quartile marque une progression plus marquée du taux de rotation des valeurs qu’il comprend. Une analyse par quartile de taux de rotation révèle en revanche que :  La progression de l’activité est d’autant plus marquée pour les valeurs dont l’activité mesurée par le taux de rotation était comparativement la plus importante (progression plus marquée du taux de rotation des valeurs du 4ème quartile de taux de rotation). Le taux de rotation du 4ème quartile passe ainsi de 3,17% en juin à près de 28% en février 2014
  35. 35. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 35  La très faible progression des taux de rotations de 25% des valeurs présentant les taux les plus bas en juin 2013 (1er quartile) et indépendamment de la taille de la capitalisation, laisse supposer que l’annonce de la création du PEA-PME n’a pas encore provoqué d’effet de ruissèlement vers les valeurs les moins actives de l’univers. Le taux de rotation du 1er quartile passe de 0,05% en juin (soit une activité quasi nulle) à seulement 0,92% en février 2014. EVOLUTION DES TAUX DE ROTATION PAR QUARTILE DE CAPITALISATION Source : PME Finance/Altavalue à partir des données Bloomberg EVOLUTION DES TAUX DE ROTATION PAR QUARTILE DU TAUX DE ROTATION EN JUIN 2013 Source : PME Finance/Altavalue à partir des données Bloomberg
  36. 36. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 36 5.2 ANALYSE COMPAREE DES PERFORMANCES PERFORMANCES COMPAREES DES INDICES EURONEXT ET DE L’INDICE PEA-PME Depuis le 26 août 2013 (base 100 – Annonce de la création du PEA-PME) Source : PME Finance/Altavalue à partir des données Bloomberg PERFORMANCES PAR QUARTILE DE CAPITALISATION DES VALEURS ELIGIBLES Depuis le 26 août 2013 (base 100 – Annonce de la création du PEA-PME) Source : PME Finance/Altavalue à partir des données Bloomberg
  37. 37. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 37 5.3 LE COMPORTEMENT DES UNIVERS SIMILAIRES EN EUROPE PERFORMANCES DES VALEURS PME ET ETI EN EUROPE Depuis le 26 août 2013 (base 100 – Annonce de la création du PEA-PME) Source : PME Finance/Altavalue à partir des données Bloomberg
  38. 38. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 38 6. LE PEA-PME : ANALYSE D’UN PHENOMENE : UN NOUVEAU PRODUIT D’EPARGNE PLEBISCITE PAR LES EPARGNANTS, LES ENTREPRISES ET LES PROFESSIONNELS DE LA GESTION D’ACTIF 6.1 LE PEA-PME : LE SENTIMENT DES PROFESSIONNELS DE LA GESTION D’ACTIFS Une étude menée par PME Finance avec l’AFG, l’AMAFI, le MEDEF et Paris Europlace en juillet 2013 montre que les professionnels sont intéressés et se tiennent prêts à développer l’offre PEA-PME  Les banques privées haut de gamme, les équipes de gestion de fortune des grands réseaux et les sociétés de gestion de portefeuille sont prêtes à rivaliser sur l’offre d’OPCVM éligibles au PEA-PME sous réserve de la définition des normes AMF ;  Les professionnels de la gestion d’actifs sont prêts à commercialiser, directement ou via leur partenaires (CGP) l’ouverture de compartiments de PEA-PME autonomes mais sont fortement découragés par le transfert de comptes PEA existants. DETENTEURS D’UN PEA AYANT ATTEINT LE PLAFOND  La réévaluation du plafond devrait être absorbée sans difficulté (la question avait été posée pour un plafond à 225 000 euros) et le plafond de 75 000 pour le PEA-PME leur semble bas.  Intérêt fort pour les instruments type OC et obligations mais questionnement sur la capacité à suivre les sociétés émettrices (développer l’offre OPC)  Avantage fiscal supplémentaire sans intérêt fort DETENTEURS D’UN PEA N’AYANT PAS ATTEINT LE PLAFOND  La structuration d’une offre OPCVM adéquate est primordiale  La compétition portera sur les détenteurs de PEA non gérés (détenus dans les réseaux bancaires et banques en ligne) peu attirés par l’offre OPCVM  L’incitation fiscale est déterminante  Le produit mettra quelques années à atteindre son rythme de croisière
  39. 39. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 39 6.2 LE PEA-PME : LE SENTIMENT DES FRANÇAIS ET DES INVESTISSEURS ACTIFS La création d’un PEA-PME est jugée utile par plus d’1 Français sur 2 et par plus de 90% des investisseurs actifs. Question : pour chacun des nouveaux dispositifs suivants envisagés pour les épargnants, les jugez-vous très utiles, plutôt utiles, peu utiles ou pas utiles/sans intérêt pour le fonctionnement de l’économie? Source : Actionaria et Opinion Way Sondage réalisé en octobre 2013 auprès de 1000 Français representatives et 327 pré-inscrits au salon Actionaria Le PEA-PME devrait séduire les investisseurs actifs :  36% des investisseurs actifs considèrent que les avantages fiscaux et 25% que les perspectives de performances sont des critères déterminants pour investir dans les nouveaux produits d’épargne ;  Tandis qu’à 61% les Français plébiscitent la sécurité des placements comme critère déterminant Source : Actionaria et Opinion Way Sondage réalisé en octobre 2013 auprès de 1000 français representatives et 327 pré-inscrits au salon Actionaria
  40. 40. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 40 6.3 LE PEA-PME : DES ENTREPRISES DANS LES STARTING BLOCK : UNE ACCELERATION DES IPO 2014 société Country code ISIN marché mode intro capitaux levés montant (milliers d'euros) le 14 février Crossject FRA FR0011716265 Alternext PG/OPO 17 050,07 le 26 février GazTransport et Technigaz FRA FR0011726835 Euronext PG/OPO 621 000,00 Total tous marchés 2 2013 société Country code ISIN marché mode intro capitaux levés montant (milliers d'euros) le 23 avril Spineguard FRA FR0011464452 Alternext PG/OPO 8 100,01 le 25 avril Ekinops FRA FR0011466069 Euronext PG/OPO 6 738,81 le 30 avril Erytech Pharma FRA FR0011471135 Euronext PG/OPO 18 114,03 le 30 avril Ymagis FRA FR0011471291 Euronext PG/OPO 11 571,90 le 4 juillet Orege FRA FR0010609206 Euronext /ML PG/OPO 20 125,00 le 4 juillet Cardio3 Biosciences BEL BE0974260896 Euronext PG/OPO 23 001,98 le 17 octobre MND FRA FR0011584549 Euronext PG/OPO 21 159,99 le 29 octobre Blue Solutions FRA FR0011592104 Euronext PG/OPO 41 815,56 le 7 novembre Numericable Group FRA FR0011594233 Euronext PG/OPO 652 173,91 le 19 novembre Implanet FRA FR0010458729 Euronext PG/OPO 14 106,66 le 21 novembre Tarkett FRA FR0004188670 Euronext PG/OPO 461 644,19 le 27 novembre Medtech FRA FR0010892950 Euronext PG/OPO 20 000,01 le 13 décembre Carbios FRA FR0011648716 Alternext PG/OPO 13 117,47 Total tous marchés 14 2012 société Country code ISIN marché mode intro capitaux levés montant (milliers d'euros) le 14 février Adocia FRA FR0011184241 Euronext PG/OPO 25 293,63 le 15 février EOS Imaging FRA FR0011191766 Euronext PG/OPO 39 838,24 le 16 février Intrasense FRA FR0011179886 Alternext PG/OPO 5 377,14 le 17 février Inside Secure FRA FR0010291245 Euronext PG/OPO 68 999,98 le 28 mars DBV Technologies FRA FR0010417345 Euronext PG/OPO 40 518,30 le 5 avril Gold by Gold FRA FR0011208693 Alternext PG/OPO 3 136,08 le 12 avril ID Logistics FRA FR0010929125 Euronext PG/OPO le 26 avril Vexim FRA FR0011072602 Alternext PG/OPO 11 006,17 le 6 juillet Methanor FRA FR0011217710 Alternext PG/OPO 2 556,36 le 8 octobre Novacyt FRA FR0010397232 Alternext PG/OPO le 23 octobre Nanobiotix FRA FR0011341205 Euronext PG/OPO 14 169,64 le 5 décembre Theradiag FRA FR0004197747 Euronext PG/OPO le 28 décembre Login People FRA FR0010581363 Alternext / ML PG/OPO 2 511,63 Total tous marchés 13
  41. 41. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 41 7. LE PEA-PME : LES CHIFFRAGES La fourchette est large : Aujourd’hui les estimations donnent selon leurs auteurs de 500 M€ à 4,5Mds € par an pour les PME et ETI via le PEA-PME.  Une estimation fondamentalement délicate du fait de l’absence de données précises officielles sur le PEA depuis plusieurs années ;  La Banque de France ne produit plus de statistiques officielles sur le sujet depuis 2005 : - Les estimations effectuées depuis par l’AFG donnent 95Md€ d’encours en 2013 vs 88Md€ en 2010, soit un flux annuel d’environ 5 Md€ par an (retenues faites des progressions boursières) ; - Le ministère des Finances a communiqué en août 2013 sur 80Md€ d’encours fin 2012 vs 120 Md€ en 2007, soit un flux annuel de souscription d’environ 450M€ (réincorporation faite du recul des marchés boursiers) ; - Une étude de la Banque de France affichait 91,7 Md€ d’encours en 2010 détenus par 15% des ménages français contre 83,6 Md€ en 2004 soit un flux annuel d’environ 1,3 Md€ ;  Nombre de souscripteurs : 4 à 5 millions, dont 2 millions actifs : - Répartition par tranche de souscription et d’encours : 80% en dessous de 45 000€ selon Enternext ; - Nombre de souscripteurs au plafond : 60 000 à 100 000 ; - Evolution annuelle du nombre de souscripteur ayant atteint le plafond ? Source : Enternext, FBF, ministère des Finances (in Le Revenu Hebdo, 1248 du 18/10/13) 7.1 LE PEA-PME : LES HYPOTHESES DE PME FINANCE Sur la base des chiffres connus, un scénario optimiste et un scénario de base…  Données retenues : - 2 millions de PEA actifs en France ; - Encours à fin 2012 du PEA classique : 80 Mds€ ; - 60 000 à 100 000 souscripteurs actuellement au plafond du PEA-PME représentant un encours de 7,9 à 13,2 Md€ ; - 1 900 000 à 1 940 000 souscripteurs en dessous du plafond. Encours moyen de 32 000€ à 37 000€ dont 80% en dessous de 45 000€ ;  Hypothèses : - Forte capacité d’investissement des particuliers détenteurs d’un PEA classique et ayant atteint le plafond. Flux annuel potentiel en rythme de croisière : 25 000€ (estimé sur la base de la part des encours des souscripteurs au plafond dans les encours totaux) ; - Hypothèse basse dite « de base » : seuls les particuliers actuellement au plafond du PEA classique (de 60 000 à 10 000) souscriront dès le départ à un PEA-PME. Ils renforcent d’abord en 2014 leur PEA classique dont le plafond a été relevé de 18 000€ et allouent la moitié de leur flux annuel global vers le
  42. 42. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 42 PEA-PME en 2014. Ils allouent ensuite 25 000 euros par an jusqu’à atteindre le plafond de 75 000 (soit courant 2017). Les détenteurs « grand public » investissent de manière non significative dans le PEA-PME au cours des 4 prochaines années ; - Hypothèse haute : une fraction (10%) des particuliers qui n’ont pas atteint le plafond du PEA classique souscriront dès le départ un PEA-PME du fait des efforts de commercialisation des établissements dans lesquels ils détiennent ce PEA et ce afin d’éviter l’ouverture dans un autre établissement du PEA- PME. Leur flux annuel se répartit à part égale entre les deux PEA (flux annuel total estimé à 5000 €). 7.2 4,5 A 8,5 MDS€ A L’HORIZON DE FIN 2017 SELON LES ESTIMATIONS DE PME FINANCE De 750 M€ à 1,5 Md€ en 2014. De 4,5 Md€ à 8,5 Md€ d’encours à horizon 4 ans HYPOTHÈSE BASSE : 60 000 à 100 000 souscripteurs « fortunés »  18 000 € sont alloués au PEA Classique en 2014  12 500 € sont alloués au PEA-PME en 2014 et 25 000 € les années suivantes jusqu’à atteindre le plafond de 75 000 € :   L’encours atteint 750M€ à 1,25Md€ à fin 2014  Le flux annuel vers le PEA-PME est ensuite de 1,5 Md€ à 2,50 Md€ en 2015 et 2016  Le flux annuel vers le PEA-PME est de 750 M€ à 1,25 Md€ en 2017, les souscripteurs atteignant le plafond de 75 000€  L’encours total du PEA-PME atteint 4,5 M€ à 7,5 Md€ à horizon fin 2017 HYPOTHÈSE HAUTE: 2 millions de souscripteurs potentiels à terme  S’ajoutent aux souscripteurs fortunés, 100 000 souscripteurs (dit grand public)  Ceux-ci allouent 2500€ par an au PEA-PME soit un flux annuel de 250M€ supplémentaire par rapport à l’hypothèse basse   L’encours atteint 1 M€ à 1,5Md€ à fin 2014  Le flux annuel vers le PEA-PME est ensuite de 1,75 Md€ à 2,75 Md€ en 2015 et 2016  Le flux annuel vers le PEA-PME est de 1 Md€ à 1,5 Md€ en 2017, les souscripteurs « fortunés » atteignant le plafond de 75 000€  L’encours total du PEA-PME atteint 5,5 Md€ à 8,5 Md€ à horizon fin 2017 A comparer aux 25 Md€ attendus de la réorientation de l’épargne longue des ménages vers le financement des PME et ETI par le rapport Berger Lefebvre.
  43. 43. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 43 BIOGRAPHIE DES AUTEURS Pierre-Yves GAUTHIER : Président fondateur d’AlphaValue. Administrateur de la SFAF. Analyse de formation, titulaire d’un MBA de York University (Toronto). Il est membre de la SFAF depuis 1985. Il possède une expérience de 30 ans en tant qu’analyste, stratégiste et directeur de la recherche, pour différentes institutions (Crédit Lyonnais, Goldman Sachs, Oddo, Natwest). Avant de fonder AlphaValue, en 2008, il était directeur de la recherche d’Oddo Securities. AlphaValue est le principal bureau de recheche indépendant en europe. Etabli à Paris, avec des réprésentations dans 6 pays, AlphaValue compte 26 analystes et couvre 465 valeurs. A fin février 2014, AlphaValue travaille avec plus de 375 investisseurs institutionnels à travers le monde. En 2013, à l’occasion de la création d’AltaValue, la société Altares est entrée minoritairement au capital d’AlphaValue. Président AlphaValue
  44. 44. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 44 Chloé Magnier : Rapporteure de l’observatoire des entrepreneurs de PME Finance & Directrice associée CM-Economics 40 ans, économiste et économètre de formation, Chloé Magnier est titulaire d’un doctorat en sciences économiques, d’un DEA de Finance et d’une maîtrise d’économétrie. Elle possède une expérience de plus de 15 ans comme économiste, stratégiste, et gérante d’actifs pour différents institutions financières (Groupe CM-CIC, Groupe Crédit-Agricole, Global Gestion, Saxo Banque France) et enseignante (Universités (Paris X)) et Grandes Ecoles (Sciences-Po Paris, Essec). Avant de fonder CM-Economics, Bureau indépendant de recherches, études et analyses prospectives économiques au service des entreprises, associations professionnelles et collectivités publiques, Chloé Magnier était Chef Economiste - directrice des études économiques et statistiques de l’Association Française des Investisseurs pour la Croissance (AFIC). Chloé Magnier est également rapporteur de l’observatoire des entrepreneurs de PME Finance et participe à de nombreux groupes de réflexion & comités de pilotage d’études traitant du financement des entreprises en France et en Europe. Elle dispense périodiquement des conférences dans l’enseignement supérieur et intervient régulièrement dans les medias économiques. T: +33 (0)6 32 22 63 26, c.magnier@cm-economics.com
  45. 45. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 45 A PROPOS ET CONTACTS A PROPOS DE PME FINANCE Créée en 2010 par des entrepreneurs, des investisseurs et des professionnels du financement des PME, PME Finance s’est bâtie avec la conviction que la France ne retrouvera le chemin de la croissance économique qu’en finançant une multitude de projets d’entrepreneurs. L’association soutient la nécessité d’une réforme globale du financement des entreprises pour accélérer le développement des TPE, des PME et des ETI. Elle se propose de donner aux créateurs et dirigeants d’entreprises les moyens de franchir les seuils qui brident leur croissance et qui provoquent le manque de sociétés moyennes en France: accès au capital, internationalisation, innovation. Pour cela, l’association favorise le partage de bonnes pratiques de financement des PME en Europe et à l’international et elle accompagne la réflexion des pouvoirs publics sur les mesures destinées à renforcer l’émergence d’ETI et la croissance des PME françaises. PME Finance regroupe aujourd’hui quelque 250 membres, pour 40% d’entrepreneurs, 30% d’investisseurs et 30% issus d’autres professions. Leur diversité garantit l’indépendance de l’association vis-à-vis de tout intérêt sectoriel ainsi que la richesse des échanges pragmatiques en son sein. Ses idées viennent de ses membres et de la confrontation, sur le terrain, d’intérêts divergents. A PROPOS DE L’OBSERVATOIRE DES ENTREPRENEURS Sous la présidence de Jean-Hervé Lorenzi et dirigé par Chloé Magnier (CM Economics), l'Observatoire des Entrepreneurs – PME Finance surveille la chaîne du financement des TPE, PME et ETI, ainsi que leur développement et leur croissance, notamment à l’international. Il veut donner à la puissance publique des outils d’aide à l’émergence d’un tissu de PME dynamiques, comparable au mittelstand allemand et aux PME italiennes. L’observatoire a notamment publié le 21 janvier 2014 sont étude annuelle, intitulée cette année : Le financement des PME en 2014 : quelles les conditions pour la reprise ?
  46. 46. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 46 A PROPOS D’ALTAVALUE Connecter le tissu économique national à l’environnement mondial Altares, acteur majeur de l’information sur les entreprises, et AlphaValue, leader européen en recherche indépendante sur les actions ont associé leurs savoir-faire pour créer AltaValue, un socle de connaissance unique sur les PME et les ETI françaises. AltaValue dispose de plusieurs dizaines de milliers de valorisations d’entreprises, actualisées mensuellement, fondées sur des méthodes directement issues de l’univers des entreprises cotées (comparables, actualisation des cash-flows futurs), et d’une connaissance très fine de l’ensemble des secteurs d’activité (500 codes d’activité suivis). Parce que l’investissement se porte aussi sur les entreprises non cotées, AltaValue apporte un éclairage unique sur l’univers des PME et des ETI françaises. Les perspectives et valorisations sont construites de sorte à rendre accessible un prix de marché, neutre, offrant ainsi un repère utile à l’ensemble des parties prenantes (Chef d’entreprise, expert-évaluateur, investisseur, conseiller financier, banquier, partenaire sociaux, actionnaire …). A PROPOS DE CM ECONOMICS CM Economics est un bureau indépendant de recherches, études et analyses prospectives au service des entreprises, des associations et des collectivités publiques. Fondé en 2013, il fédère un réseau d’experts, économistes, analystes, statisticiens, chargés d’études économiques et/ou statistiques, indépendants ou attachés à des organisations de renom. CM Economics opère sur l’ensemble du territoire français avec un bureau à Paris et Poitiers.
  47. 47. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 47 CONTACTS PME FINANCE 68 rue du Faubourg Saint Honoré 75008 Paris Presse : Céline Duc Florian Bercault T. :06 45 53 64 05 T.: 06 95 35 47 30 celine@pmefinance.org florian@pmefinance.org ALTAVALUE Christophe Scalabre Maxime Mathon Responsable du développement Communication & Marketing T. : 06 50 98 84 51 T. : 01 70 61 10 52 christophe.scalabre@altavalue.fr maxime.mathon@altavalue.fr CM ECONOMICS Chloé Magnier Directrice Associée Rapporteur de l’observatoire des entrepreneurs PME Finance T. : 06 32 22 63 26 c.magnier@cm-economics.com
  48. 48. PEA PME : Le coup d’envoi – 18 Mars 2014 - Observatoire des entrepreneurs - PME Finance# 48 www.pmefinance.org 68, rue du Faubourg Saint Honoré - 75008 Paris

×