Clôture de la construction d’un projet 
minier : 
Comment gérer le risque social ? 
Symposium PMI Montréal - Octobre 
2014
2 
Introduction
Madagascar 
3
Philanthropie vs risque social 
4
Thèmes abordés 
5 
Quel risque social sur une clôture de 
construction de projet minier ? 
Exemple du Programme AIDE 
Leço...
6 
Quel risque social sur la clôture 
d’un projet ?
Utilisation de la main d’oeuvre 
Exploration 
Etude de 
faisabilité 
Construction Opérations Cloture 
Phases d’un projet :...
Exemple de projet à Madagascar 
8 
 1 mine à ciel ouvert 
 1 pipeline de 220km 
 1 usine de raffinage et 1 infrastructu...
Composition de la main d’oeuvre 
Propriétaire 
Maitre 
d’oeuvre 
Contractant 
1 
Contractant 
2 
Contractant 
3 
Contracta...
Organigramme des entreprises du projet 
10
Programme AIDE 
11 
Pourquoi un tel 
programme ? 
Quel 
fonctionnement ? 
Quels défis ? 
Quel projet?
Leçons apprises
Le risque du transfert de risque 
Bénéfices du 
transfert de risques 
Risques du 
transfert de risques 
13
PLANIFIER = clé de succès 
VRAI pour tous les projets 
Projets en Afrique = augmentation de l’incertitude 
Plus VRAI encor...
Composer avec la différence de culture 
Travailler 
avec des 
personnes 
de culture 
différente 
Travailler 
dans un 
pays...
Ecouter ses parties prenantes 
Pourquoi vos parties prenantes : 
• Ne doivent pas être ignorées 
• Doivent être l’une de v...
Regarder les risques sociaux en face 
Intégrer dès la phase de construction les 
problématiques de la phase de démobilisat...
Conclusion
Bilan du Programme AIDE 
19 
DELAIS 
PARTIES 
PRENANTES 
QUALITE BUDGET
Conclusion en 3 points 
1 
Bien gérer la 
différence de 
culture 
2 
Anticiper / 
Planifier 
3 
Ecouter ses 
parties 
pren...
Des questions ? 
21
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Symposium Cliquez ici pour modifier ce texte. CONF 202 Clôture de la construction d’un projet minier : Comment gérer le risque social ?

894 vues

Publié le

Tout projet minier se doit aujourd’hui de mettre en place une politique active de responsabilité sociale pour optimiser son intégration dans l’économie locale, à la fois par respect du pays ou de la province d’accueil, mais aussi par nécessité d’anticiper les risques sociaux. Cette intégration dans l’économie locale commence dès les premières phases d’un projet (exploration), et prend tout son sens à partir de la phase de construction, période où le besoin en main d’œuvre est fort et où la population réclame souvent son droit au travail. Si l’utilisation des ressources locales devient de plus en plus une obligation morale voire réglementaire pour ces projets, elle induit également une plus grande implication des parties prenantes externes dans le projet (autorités locales, chercheurs d’emploi, familles des travailleurs…), et augmente la pression sociale autour du projet lors de la démobilisation de cette phase de construction, alors même que la pression du sponsor sur le directeur de projet est à son maximum pour remise des livrables dans les délais et le budget impartis. Cette conférence s’attachera à :
• Présenter les composantes du risque social lié à la phase de démobilisation d’un projet de construction – contexte de pays en développement
• Étudier la pertinence d’une réponse à risque de type « transfert »
• Exposer un exemple de projet mis en place à Madagascar pour répondre à ce risque
• Analyser la complexité de la gestion de l’engagement des parties prenantes sur un tel projet.
Biographie

Marie CAPY-LEFEBVRE détient une maitrise en administration des affaires, spécialisée sur la direction d’entreprise et l’entrepreneuriat. Elle possède une expérience principalement internationale avec 8 années passées à Madagascar et une année au Panama. Elle y a été amenée à se positionner comme entrepreneur à 3 reprises, tout en développant ses compétences en gestion de projet : dans un premier temps en organisation d’événements, puis en responsabilité sociale. Engagée par une entreprise sud-africaine spécialisée sur l’optimisation de l’utilisation des ressources locales sur les projets miniers dans les pays en développement, Marie a pris en charge l’ensemble des projets liés à la démobilisation de la phase de construction d’un projet d’extraction de nickel et cobalt (Projet Sherritt International – Investissement $6,2 Milliards). Elle a en particulier élaboré et mis en place, sur la demande de son client, le premier programme au monde d’allocation chômage dans l’industrie minière, destiné à gérer les risques sociaux liés à la démobilisation et faciliter la transition de 20 000 travailleurs vers de nouveaux emplois. Basée à Montréal depuis septembre 2013, Marie a validé ses acquis en gestion de projets en passant sa certification PMP en mai dernier.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
894
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Symposium Cliquez ici pour modifier ce texte. CONF 202 Clôture de la construction d’un projet minier : Comment gérer le risque social ?

  1. 1. Clôture de la construction d’un projet minier : Comment gérer le risque social ? Symposium PMI Montréal - Octobre 2014
  2. 2. 2 Introduction
  3. 3. Madagascar 3
  4. 4. Philanthropie vs risque social 4
  5. 5. Thèmes abordés 5 Quel risque social sur une clôture de construction de projet minier ? Exemple du Programme AIDE Leçons apprises
  6. 6. 6 Quel risque social sur la clôture d’un projet ?
  7. 7. Utilisation de la main d’oeuvre Exploration Etude de faisabilité Construction Opérations Cloture Phases d’un projet : Evolution du volume de main d’oeuvre :
  8. 8. Exemple de projet à Madagascar 8  1 mine à ciel ouvert  1 pipeline de 220km  1 usine de raffinage et 1 infrastructure portuaire
  9. 9. Composition de la main d’oeuvre Propriétaire Maitre d’oeuvre Contractant 1 Contractant 2 Contractant 3 Contractant … Contractant N RRHH RRHH RRHH RRHH RRHH RRHH RRHH 9
  10. 10. Organigramme des entreprises du projet 10
  11. 11. Programme AIDE 11 Pourquoi un tel programme ? Quel fonctionnement ? Quels défis ? Quel projet?
  12. 12. Leçons apprises
  13. 13. Le risque du transfert de risque Bénéfices du transfert de risques Risques du transfert de risques 13
  14. 14. PLANIFIER = clé de succès VRAI pour tous les projets Projets en Afrique = augmentation de l’incertitude Plus VRAI encore quand la marge d’incertitude monte 14 Planifier pour avoir le temps de gérer l’IM-PLA-NI-FIABLE
  15. 15. Composer avec la différence de culture Travailler avec des personnes de culture différente Travailler dans un pays étranger 15
  16. 16. Ecouter ses parties prenantes Pourquoi vos parties prenantes : • Ne doivent pas être ignorées • Doivent être l’une de vos priorités 16 Comment les intégrer ? • Consultations • Système de gestion des réclamations
  17. 17. Regarder les risques sociaux en face Intégrer dès la phase de construction les problématiques de la phase de démobilisation Bien mesurer qui sont les parties prenantes coté travailleurs S’assurer de maitriser les données sur les travailleurs Planifier les programmes de démobilisation 17
  18. 18. Conclusion
  19. 19. Bilan du Programme AIDE 19 DELAIS PARTIES PRENANTES QUALITE BUDGET
  20. 20. Conclusion en 3 points 1 Bien gérer la différence de culture 2 Anticiper / Planifier 3 Ecouter ses parties prenantes 20
  21. 21. Des questions ? 21

×