L’évaluation de la complexité et 
des risques, 
plus qu’un questionnaire
Agenda 
• Bienvenue 
• Section 1: La gestion de projet au Gouvernement 
du Canada 
• Section 2: La gestion de projet à Ser...
3 
Services partagés Canada (SPC) 
Modernisation de 
l’infrastructure du 
GC 
Amiliorer 
l’efficacité, la 
fiabilité, la s...
Section 1: La gestion de projet au 
Gouvernement du Canada 
4 
Lois 
Cadres 
Politiques 
Directives 
Normes 
Lignes direct...
La gestion de projet avant 2012 
• Chaque ministère avait une délégation 
financière (pouvoir de dépenser) 
 Selon le min...
Politique de gestion de projet au 
Gouvernement du Canada, 1 avril 2012 
Politique Politique en GP 
Normes 
Complexité et ...
Résumé de la politique et normes en GP 
• Mise en place progressive depuis 2007. 
• Nouveaux systèmes pour tous les projet...
Catégories de niveau de la capacité 
organisationnelle de gestion de projet 
8 
Les processus aux projets sont intégrés au...
Niveau de complexité et risques 
9 
Peut Exemple: 
entraîner des changements radicaux dans l’organisme 
et Mise en possibl...
Capacité vs niveau 
Note: le Secrétariat du Conseil du Trésor se réserve un droit de 
gestion dans tout projet. 
10
Les avantages du nouveau système 
Fondé sur la taxonomie servant à l’évaluation 
des risques de projets 
Se rapproche des ...
Mise en place dans les ministères et 
agences fédéraux 
Les ministères et organismes fédéraux retiennent 
la gouvernance i...
Section 2: La gestion de projet à Services 
partagés Canada 
13
L’Evaluation de la complexité et des risques 
et le centre d’excellence en GP 
• Responsabilités: 
 Développer la formati...
Gouvernance interne en GP au sein de 
Service partagés Canada 
Directive en GP 
Cadre en GP 
Processus 
15 
Tous alignés s...
Le processus au sein de SPC 
Établis l’autorité 
d’approbation 
Détermine le 
niveau de 
supervision 
Détermine la 
quanti...
Niveau d’approbation des projets à SPC 
Source : Cadre de gestion de projet V. 2.0 
17
Le formulaire d’ECRP 
64 questions en 7 sections 
• 7 types de risque 
• Chaque question peut avoir une valeur de 1 à 5 
Q...
Les 7 section de l’ECRP 
Approvision-nement 
Intégration 
Activités 
19 
Caractéristique 
Ressources 
humaines 
Gestion 
s...
C’est un document évolutif 
Stage 1 
Création de 
l’idée 
Révision avant 
la 
présentation 
au comité 
d’approbation 
Stag...
Section 3: les outils disponibles chez 
Services partagés Canada 
Pour le comité 
d’approbation 
Pour le gestionnaire 
de ...
Pour le gestionnaire de projet 
Interprétation 
des questions 
Formation en 
ligne 
Expertise 
disponible 
Révision et 
co...
Le guide pour l’ECRP, version SPC 
• Un guide pour le gestionnaire de projet 
 Interprétation des questions pour les proj...
Outil de vérification de SPC 
Vérification des questions 
Les 64 questions sont répondues en accord 
avec la documentation...
Valeur ajouter de l’ECRP 
25 
Standard 
• Établte le niveau de gouvenance 
•Utilisation du système intégré de gestion de p...
Défis pour l’utilisation des ECRP 
26 
Établir une 
culture en GP 
Engagement 
Pratique 
• Que depuis 2012 
• Pas beaucoup...
Pour faire face aux défis 
27 
COGP 
Bonne 
gouvernance 
Vérification graduelle 
(selon les phases) 
Promotion des outils ...
En résumé, l’évaluation de la complexité des 
risques : 
28 
Gouvernance 
Registre de 
risque 
Parties prenantes 
Standard...
Conclusion 
Bref, 
L’évaluation de la complexité et des risques, 
oui, c’est plus qu’un questionnaire 
29
30 
Questions
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Symposium CONF 103 L’évaluation de la complexité et des risques – plus qu’un questionnaire

659 vues

Publié le

Depuis 2007, le Gouvernement du Canada a changé sa norme de suivi de projet. L’ancienne norme était basée sur la valeur monétaire du projet, la nouvelle norme est maintenant basée sur la complexité et les risques versus la capacité d’un ministère à gérer ses projets. Bien que cette nouvelle approche ajoute de nouveaux défis, elle a l’avantage d’avoir une approche standardisée. Plusieurs y voient un formulaire de plus à remplir. Ce document est en réalité un outil vivant avec lequel le gestionnaire de projet peut faire partager aux parties prenantes, les différents aspects de la complexité et des risques du projet.
Robert Dominique

Robert débute sa carrière en informatique en 1985, après un certificat en informatique. En 97 il obtient son Baccalauréat, par cumul de certificat, de l’UQAM. En 2005, il termine la maîtrise en TI à l’ÉTS et en 2008, un certificat de premier cycle en gestion de projet de l’U de Laval. Bien que depuis plusieurs années, Robert gère des projets de mise à niveau et de mise en place d’infrastructure informatique au sein de l’agence spatiale canadienne (ASC), c’est en 2005 qu’il est responsable du déménagement de la salle des serveurs. Ce projet vaut à l’équipe le prix du meilleur travail d’équipe, devant plusieurs projets spatiaux. C’est aussi l’année où il est chargé de mettre en place le bureau de projet GI-TI, toujours au sein de l’ASC. En 2012, Robert transfert au sein de Services partagés Canada, ou il est analyste en risque, au sein du centre d’excellence en gestion de projet. Robert a été certifié PMP en 2005 et PMI-RMP en janvier 2014. En parallèle Robert a fait une carrière au sein de la réserve navale des Forces canadiennes qui l’a mené à plusieurs postes, dont celui de commandant de l’unité de Montréal et dernièrement, responsable de la région du Québec. Robert est un passionné de chasse et pratique la photographie et le tir sur cible. Il est également formateur avec les fédérations de chasse et de tir.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
659
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Symposium CONF 103 L’évaluation de la complexité et des risques – plus qu’un questionnaire

  1. 1. L’évaluation de la complexité et des risques, plus qu’un questionnaire
  2. 2. Agenda • Bienvenue • Section 1: La gestion de projet au Gouvernement du Canada • Section 2: La gestion de projet à Services partagés Canada • Section 3: Les outils • Conclusion • Questions 2
  3. 3. 3 Services partagés Canada (SPC) Modernisation de l’infrastructure du GC Amiliorer l’efficacité, la fiabilité, la sécurité Accroitre la productivité 43 ministères du Gouvernement du Canada
  4. 4. Section 1: La gestion de projet au Gouvernement du Canada 4 Lois Cadres Politiques Directives Normes Lignes directrices 1 politique en GP 2 normes en GP Avant 2012 3 politiques En GP Plusieurs Lignes directrices Après 2012 2014 Directive Gestion du rendement
  5. 5. La gestion de projet avant 2012 • Chaque ministère avait une délégation financière (pouvoir de dépenser)  Selon le ministère  Selon le type de projet • Tous les projets ≤ 100M$ → Grand projet de L’État  Politiques et processus séparé des autres projets. 5
  6. 6. Politique de gestion de projet au Gouvernement du Canada, 1 avril 2012 Politique Politique en GP Normes Complexité et risque de projet Capacité organisationnelle de GP 6
  7. 7. Résumé de la politique et normes en GP • Mise en place progressive depuis 2007. • Nouveaux systèmes pour tous les projets du GC :  Évaluation du ministère de sa capacité organisationnelle de gestion de projet : ♦ 92 questions ♦ Preuves à l’appui ♦ Valide pour maximum de 5 ans  Évaluation de la complexité et des risques de projet : ♦ Pour chaque projet ≥ 1M$ ♦ 64 questions ♦ Preuves peuvent être demandées 7
  8. 8. Catégories de niveau de la capacité organisationnelle de gestion de projet 8 Les processus aux projets sont intégrés aux processus et à la structure de l’organisation. Planification et contrôle intégrés de projets multiples Gestion normalisés et collecte centralisée de données sur les projets. Capacité de base en GP Aucune structure uniforme pour la gestion de projets 3 - évolutionnaire 2 - tactique 1 - Soutenu 0 - Limité Note: SPC est actuellement à ce niveau 4 - transformationnel
  9. 9. Niveau de complexité et risques 9 Peut Exemple: entraîner des changements radicaux dans l’organisme et Mise en possiblement place dans du d’autres système de organismes courriel également. unique Effet au négatif sur la réputation de l’organisme auprès du public. Gouverment du Canada Exemple: Mise en place d’un réseau classifié Changements ou à de nouvelles capacités. Composantes importante de GI/TI Exemple: Mise à jour du réseau Répercussions sur de nombreux services et des activités d’approvisionnement Exemple: Fermeture de centre de données Résultat du projet n’a de répercussions que sur un service 4 - Transformationnel 3 - Évolutionnaire 2- Tactique 1- Soutenu particulier.
  10. 10. Capacité vs niveau Note: le Secrétariat du Conseil du Trésor se réserve un droit de gestion dans tout projet. 10
  11. 11. Les avantages du nouveau système Fondé sur la taxonomie servant à l’évaluation des risques de projets Se rapproche des standards de l’industrie (exemple OMPA® du PMI) Tient compte du facteur stratégique Tient compte des facteurs “uniques” du secteur public N’est pas basés sur la valeur, mais sur les risques et la complexité versus la capacité Même référence pour tous les organismes 11
  12. 12. Mise en place dans les ministères et agences fédéraux Les ministères et organismes fédéraux retiennent la gouvernance interne des projets Ils sont responsables de leurs processus internes • Exemple: dans certains ministères avec peu de projets, une seule personne écrit l’ECRP Garde le contrôle du projet jusqu’à leur niveau de capacité 12
  13. 13. Section 2: La gestion de projet à Services partagés Canada 13
  14. 14. L’Evaluation de la complexité et des risques et le centre d’excellence en GP • Responsabilités:  Développer la formation en gestion de projet  Du développement et la mise en place des outils  Du soutien aux gestionnaires de projet et aux comités  De l’adhérence ♦ à la politique de gestion de projet ministérielle ♦ au cadre directeur en gestion de projet ♦ aux processus  De la qualité des documents  L’administration du système de gestion de projet 14
  15. 15. Gouvernance interne en GP au sein de Service partagés Canada Directive en GP Cadre en GP Processus 15 Tous alignés sur ceux du Conseil du trésor Gestion du rendement
  16. 16. Le processus au sein de SPC Établis l’autorité d’approbation Détermine le niveau de supervision Détermine la quantité de documentation obligatoire 16 L’évaluation de complexité et de risques de projet (ECRP) détermine le niveau de gouvernance du projet
  17. 17. Niveau d’approbation des projets à SPC Source : Cadre de gestion de projet V. 2.0 17
  18. 18. Le formulaire d’ECRP 64 questions en 7 sections • 7 types de risque • Chaque question peut avoir une valeur de 1 à 5 Questions génériques pour le Gouvernement du Canada • Pour tous les type de projet • Doit faire une interprétation pour le type de projet • Exemple : les achats verts Chaque réponse se doit d’être accompagnée de référence • Pour faire le lien entre le risque et la documentation • Progressive selon le stage du projet • Facilite les audits de risque 18
  19. 19. Les 7 section de l’ECRP Approvision-nement Intégration Activités 19 Caractéristique Ressources humaines Gestion stratégique Exigences
  20. 20. C’est un document évolutif Stage 1 Création de l’idée Révision avant la présentation au comité d’approbation Stage 2 Lancement du projet Stage 3 Planification du projet Peut être modifié en tout temps Stage 4 Exécution du projet 20 Phase 1: Détermine le niveau d’approbation Phase 4: Vérifie le niveau suite aux demandes de changements Phase 2: Vérification avec la charte de projet Phase 3: Vérification avec le plan de gestion de projet
  21. 21. Section 3: les outils disponibles chez Services partagés Canada Pour le comité d’approbation Pour le gestionnaire de portefeuille Pour le gestionnaire de projet 21
  22. 22. Pour le gestionnaire de projet Interprétation des questions Formation en ligne Expertise disponible Révision et commentaires 22
  23. 23. Le guide pour l’ECRP, version SPC • Un guide pour le gestionnaire de projet  Interprétation des questions pour les projets du ministère;  Liste de vérification pour chaque question  Liste de référence possible  Exemples concrets 23
  24. 24. Outil de vérification de SPC Vérification des questions Les 64 questions sont répondues en accord avec la documentation Chaque question possède une référence / Vérification des risques information Des risques resortent-ils de l’ERCP Le régiste de risque comprent-il les risques Vérification de la qualité Prêt pour le comité d’approbation Suivit des recommandations 24
  25. 25. Valeur ajouter de l’ECRP 25 Standard • Établte le niveau de gouvenance •Utilisation du système intégré de gestion de projets Risques • Liste de vérification • Catégorie de risque Communication • Parties premantes • Standard unique au Gouvernement du Canada Liens • Interdépendances • Plan d’aquisition • Plan des Ressources Humaines
  26. 26. Défis pour l’utilisation des ECRP 26 Établir une culture en GP Engagement Pratique • Que depuis 2012 • Pas beaucoup de spécialistes • Gestion du personnel • Formation en GP • Centre d’excellence • L’Académie • Promotion des outils
  27. 27. Pour faire face aux défis 27 COGP Bonne gouvernance Vérification graduelle (selon les phases) Promotion des outils Formation en GP et en gestion de la performance Garder le plus haut niveau de capacité organisationnel en gestion de projet (COGP)
  28. 28. En résumé, l’évaluation de la complexité des risques : 28 Gouvernance Registre de risque Parties prenantes Standard • Niveau • Approbation • Création • Maintien • Information • Document • Système d’information
  29. 29. Conclusion Bref, L’évaluation de la complexité et des risques, oui, c’est plus qu’un questionnaire 29
  30. 30. 30 Questions

×