1 
Dépôtd’un mémoireàla Commission CharbonneauBenoîtLalonde, MGP, MBA, ADM.A, PMP, RMP, OPM3Présidentdu PMI-Montréal 
PMI-...
2 
Plan de la présentation 
1.Réflexion stratégique 2014-2017 
2.Pourquoi avons-nous déposé ce mémoire? 
3.Nos constats 
4...
3
4 
Performance organisationnelle 
Services aux membres 
Notoriété 
Trois axes stratégiques 2014-2017 
•WOW factor ! 
•Acce...
5 
Carte du Québec avec codes postaux
2014-09-17 Gabarit PMI-Montréal 6 
Plan match 2014 
Carry-over 
•Mémoire de la Commission Charbonneau 
•Ordre professionne...
7 
Back Office solide et efficace 
Front 
office 
Orientémembres 
Plan 
marketingde services (Cross- selling) 
Plan de com...
Rayonnement du PMI-Montréal 
Municipal 
Gestion de Portefeuille 
Exécutif 
Académique 
Discussions avec GP Québec 
8
Pourquoi avons-nous déposé ce mémoire ? 
Étant la plus grande association professionnelle en gestion de projet au Québec, ...
The highcostof lowperformance 2014Pulse of the profession 
Les pauvres performances des organisations résultent en perte d...
Code de déontologie et de conduite professionnelle 
Tout en veillant au bon déroulement du projet et à l’atteinte de ses o...
Objectifsde notreintervention 
En tant qu’intervenant privilégié du monde de la gestion de projet, le PMI- Montréal a donc...
Nosconstats(6) 
1.Fonctionnement cloisonné 
2.Gestion des avenants 
3.Gouvernance et conflits d’intérêts 
4.Influence sur ...
1. Fonctionnement cloisonné 
14 
Il sembleencore exister, au seinde nombreusesorganisations publiques, un mode de gestiond...
2. Gestion des avenants 
Un rapport récent de KPMG-SECOR fait état d’une culture de la gestion par avenants au sein de nom...
3. Gouvernance et conflit d’intérêt 
Dans quelle mesure le client s’assure‐t‐il de l’impartialité de ses gestionnaires de ...
4. Influence sur le portefeuille des projets 
Les pratiques, ou ne devrait‐on pas dire plutôt l’absence de pratiques, en g...
5. Absence ou manque de données sur la performance des projets 
Il n’existe, au Québec, aucune banque de données centralis...
6. Pratique d’octroi des contrats au plus bas soumissionnaire 
Nous avons de fortes raisons de croire que l’octroi systéma...
Nosrecommandations(8) 
1.Briser les «silos» 
2.Adoption d’une méthodologie en gestion de projet 
3.Gouvernance et gestion ...
1. Briser les silos 
Les bonnespratiquesengestiondeprojetpréconisentunfonctionnementmultidisciplinaireetl’instaurationdurô...
2. Adoption d’une méthodologie en gestion de projet 
PMI‐Montréal recommandequelesorganismespublicssedotentdeméthodesdeges...
3. Gouvernance et gestion 
La mise en place de pratiques de gestion contractuelle permettrait une gestion plus rigoureuse ...
4. Gestion du portefeuille 
Un portefeuille de projet diffusé publiquement, qui inclut notamment l’avancement et l’état de...
5. Pratiques d’octroi des contrats 
PMI‐Montréal recommande que soit abolie la pratique d’octroi de contrats au plus bas s...
6. Gestion des risques 
Une méthode de gestion de projet digne de ce nom incorpore un volet de gestion des risques et prév...
7. Base de données centralisée 
L’application par l’ensemble des joueurs du secteur public de méthodes bien arrimées perme...
8. Gestionnaire de projet sans lien avec des firmes impliquées dans la réalisation des travaux 
PMI‐Montréal croitqu’ilimp...
Conclusion 
Aucune méthode de gestion ne pourra jamais totalement empêcher la corruption et la collusion. Par contre, nous...
RÉSERVER LA DATE : 8 OCTOBRE 2014 
30
31
La parole est à vous: Commentaires et questions 
32
Prochainesactivités 
19 septembre :BBQ Semaine MGP 
15 octobre : Une expérience de la gestion de portefeuille (animé par F...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mémoire déposé à la Commission Charbonneau : 8 recommandations pour une meilleure gestion des projets publics

859 vues

Publié le

En juin dernier, le PMI-Montréal déposait un Mémoire à la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction dans lequel il faisait huit recommandations touchant la gestion des projets publics, notamment en ce qui concerne l’octroi des contrats dans le domaine de la construction et la gouvernance des projets.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
859
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mémoire déposé à la Commission Charbonneau : 8 recommandations pour une meilleure gestion des projets publics

  1. 1. 1 Dépôtd’un mémoireàla Commission CharbonneauBenoîtLalonde, MGP, MBA, ADM.A, PMP, RMP, OPM3Présidentdu PMI-Montréal PMI-Montréal Communautéde pratique Gestionorganisationnelledes projets 17 septembre2014
  2. 2. 2 Plan de la présentation 1.Réflexion stratégique 2014-2017 2.Pourquoi avons-nous déposé ce mémoire? 3.Nos constats 4.Nos recommandations 5.Questions
  3. 3. 3
  4. 4. 4 Performance organisationnelle Services aux membres Notoriété Trois axes stratégiques 2014-2017 •WOW factor ! •Accessibilité •Rétention •Bénévolat •WOW factor ! •Valoriser la profession •Accroître leadership •Contenu original •Communications •Bénéfices •Améliorer les processus d'affaires •Pérennisation •Redéfinir la structure •Gestion financière rigoureuse •Technologies d'information
  5. 5. 5 Carte du Québec avec codes postaux
  6. 6. 2014-09-17 Gabarit PMI-Montréal 6 Plan match 2014 Carry-over •Mémoire de la Commission Charbonneau •Ordre professionnel des GPAQ •développement dossier candidature LIM et Congressen 2017 Nouveaux •Publications des noms des nouveaux PMP dans la Presse •Se doter d'un kiosque PMI Montréal •Production de contenu par les membres (blogues, articles, …) •Développement d'une politique de placement médiatique et de commandites (incomingand outgoing) •Établissement d'un comité de revue de contenu •Production et diffusion vidéo sur médias sociaux •Développement d'une formule AGA •Table de concertation des universités en formation continue •Table consultative des R.E.P. Comité notoriété Comité performance organisationnelle •Maintenir la cartographie des processus d'affaires •Maintenir à jour la définition de chacun des processus existant •Développer les nouveaux processus à venir •Identifier des opportunités d'amélioration et modifier certains processus existants et les documenter •Assurer une vigie interne sur la gestion de projet pour les bénéfices des employés et de nos bénévoles •Assurer la solidité financière du PMI-Montréal (PO4) •Établir une politique de gestion et remerciement de nos bénévoles (volet opérationnel dans le back office) •Définir la structure organisationnelle en fonction de la planification stratégique 2014-17 •Mettre en opération la structure de gouvernance •Gestion de rendements et objectifs des employées •Actualiser nos pratiques comptables en fonction de supporter adéquatement notre planification stratégique 2014-2017 •Évaluer la possibilité d'instaurer un système de gestion du temps •Poursuivre l'amélioration continue du site web PMI-Montréal •Être à l'avant-garde des meilleures pratiques d'utilisation des réseaux sociaux en fonction des besoins d'affaires •Soigner notre identité et image virtuelle •S'assurer d'arrimer les initiatives en TI avec les autres comités de travail Comité services aux membres •Webinaire •Salon de l'emploi •Guide de bienvenueincl. section pour nouveaux arrivant Gouvernance Identifier les besoins / intérêts des bénévoles Développer une stratégie "bénévole" Développer une stratégie de remerciement
  7. 7. 7 Back Office solide et efficace Front office Orientémembres Plan marketingde services (Cross- selling) Plan de communications Plan de commandites •Mix marketing: C4 Stratégies de vente Cross-selling + + + = Performance •Commandites: CPS Médias •Communications: Infrarouge •Refonte Offre Services: E3 Conseil •Sondages satisfaction •Règlements Généraux: Me Martel •Site web: MG2 •Gouvernance: IGOPP
  8. 8. Rayonnement du PMI-Montréal Municipal Gestion de Portefeuille Exécutif Académique Discussions avec GP Québec 8
  9. 9. Pourquoi avons-nous déposé ce mémoire ? Étant la plus grande association professionnelle en gestion de projet au Québec, le PMI-Montréal estime que son expertise peut contribuer à la lutte à la corruption et à la collusion. Nous proposons une série de recommandations visant à minimiser les risques d’écarts et d’abus dans la gestion des projets publics. 9
  10. 10. The highcostof lowperformance 2014Pulse of the profession Les pauvres performances des organisations résultent en perte de plus de 109 M$ pour chaque 1 MM$ investit dans les projets Donc Pour le PQI, 93 MM$ en projets jusqu’en 2024. Ce qui se traduirait à plus de 9 MM$ en perte au Québec seulement 10
  11. 11. Code de déontologie et de conduite professionnelle Tout en veillant au bon déroulement du projet et à l’atteinte de ses objectifs, tout gestionnaire de projet doit également veiller à se comporter en professionnel: «En tant que praticiens du management de projet, nous avons pris l’engagement de faire ce qui est juste et honorable. Nous nous sommes fixés des normes de conduite très élevées et aspirons à satisfaire cette ligne de conduite dans tous les aspectsde notre vie –au travail, dans notre vie privée, au service et dans le cadre de l’exercice de notre profession» Source: Code de déontologie et de conduite professionnelle, Project Management Institute 11
  12. 12. Objectifsde notreintervention En tant qu’intervenant privilégié du monde de la gestion de projet, le PMI- Montréal a donc suivi de près les travaux de la Commission et souhaite, par son intervention, y apporter une contribution constructive. Conscients que la Commission formulera des recommandations touchant la gestion des projets publics, notamment en ce qui concerne l’octroi des contrats dans le domaine de la construction, et sur la gouvernance des projets, nous visons ici deux objectifs: Protéger l’intérêt du public: PMI-Montréal croit être en mesure de fournir à la Commission des pistes de recommandations allant dans le sens de la protection de l’intérêt public. Assurer l’efficacité: nous croyons également que la protection de l’intérêt du public passe aussi par la recherche et l’atteinte d’objectifs de performance et d’efficacité dans les processus de gestion de projet. 12
  13. 13. Nosconstats(6) 1.Fonctionnement cloisonné 2.Gestion des avenants 3.Gouvernance et conflits d’intérêts 4.Influence sur le portefeuille des projets 5.Absence ou manque de données sur la performance des projets 6.Pratique d’octroi des contrats au plus bas soumissionnaire 13
  14. 14. 1. Fonctionnement cloisonné 14 Il sembleencore exister, au seinde nombreusesorganisations publiques, un mode de gestionde projetqu’onpourraitqualifier de « cloisonné » et quenous nommeronsici« gestionfonctionnelle». •Ce mode de gestionfait en sortequepersonnen’aurala vueglobaleet intégréede l’ensembledu projet, nil’imputabilitédu projetglobal. •Les conséquences: plus facile d’occulter les dépassements de coûts à chaque étape du processus, des projets sujets aux contradictions, une reddition de compte plus ardue, l’absence d’expertise quant à la pertinence des changements à apporter au projet.
  15. 15. 2. Gestion des avenants Un rapport récent de KPMG-SECOR fait état d’une culture de la gestion par avenants au sein de nombreuses organisations publiques. Un nombre élevé d’avenants, d’extras, ou de changements au projet découle souvent d’analyses de besoin mal complétées, d’une planification qui ne respecte pas les meilleures pratiques et d’un suivi de l’avancement du projet non rigoureux. Une bonne définition du besoin, définissant bien les inclusions et les exclusions, documentée et approuvée par le client est l’élément de base essential à une saine planification du projet. 15
  16. 16. 3. Gouvernance et conflit d’intérêt Dans quelle mesure le client s’assure‐t‐il de l’impartialité de ses gestionnaires de projet contractuels si ceux‐ci oeuvrent à la fois pour le compte des mêmes employeurs qui réalisent les travaux? •Nous croyons que poser la question c’est y répondre. 16
  17. 17. 4. Influence sur le portefeuille des projets Les pratiques, ou ne devrait‐on pas dire plutôt l’absence de pratiques, en gestion de portefeuille de projets entraînent une grande volatilité dans le déroulement des projets. •Ce phénomène n’ouvre pas seulement la porte à des manoeuvres douteuses, il rend aussi la tâche ardue à l’ensemble du personnel de l’État. 17
  18. 18. 5. Absence ou manque de données sur la performance des projets Il n’existe, au Québec, aucune banque de données centralisée pouvant être utilisée comme référence par les petites et moyennes municipalités. •Leurs fonctionnaires sont à la merci de l’expertise des firmes avec lesquelles ils font affaire. 18
  19. 19. 6. Pratique d’octroi des contrats au plus bas soumissionnaire Nous avons de fortes raisons de croire que l’octroi systématique des contrats au plus bas soumissionnaire est une des sources du phénomène de collusion au Québec. 19
  20. 20. Nosrecommandations(8) 1.Briser les «silos» 2.Adoption d’une méthodologie en gestion de projet 3.Gouvernance et gestion 4.Gestion du portefeuille 5.Pratiques d’octroi des contrats 6.Gestion des risques 7.Banque de données centralisée 8.Gestionnaire de projet sans lien avec des firmes impliquées dans la réalisation des travaux 20
  21. 21. 1. Briser les silos Les bonnespratiquesengestiondeprojetpréconisentunfonctionnementmultidisciplinaireetl’instaurationdurôledegestionnairedeprojetafind’enassurerlebonfonctionnement. •Deux cas qui ont marché •ARAMCO •ChiefConstruction Adviser(CCA) 21
  22. 22. 2. Adoption d’une méthodologie en gestion de projet PMI‐Montréal recommandequelesorganismespublicssedotentdeméthodesdegestiondeprojetsélaboréesselonlesrèglesdel’artetadaptéesàleursréalités. Unetelleméthodologiedevraitcomposeraveclesdimensionssuivantes: •Adaptabilité •Planification des projets •Gestion de l’intégrité du projet •Gestion des changements 22
  23. 23. 3. Gouvernance et gestion La mise en place de pratiques de gestion contractuelle permettrait une gestion plus rigoureuse et de meilleurs résultats en plus de faire ressortir plus aisément les irrégularités. 23
  24. 24. 4. Gestion du portefeuille Un portefeuille de projet diffusé publiquement, qui inclut notamment l’avancement et l’état de santé des projets, améliorerait non seulement l’imputabilité des dirigeants à l’égard des contribuables, mais aussi la stabilité du portefeuille. 24
  25. 25. 5. Pratiques d’octroi des contrats PMI‐Montréal recommande que soit abolie la pratique d’octroi de contrats au plus bas soumissionnaire. Cette pratique a contribué à l’émergence de comportements irréguliers chez certains soumissionnaires. D’autres pratiques d’octroi de contrat ont fait leur preuve comme par exemple le principe du « Best Value ». 25
  26. 26. 6. Gestion des risques Une méthode de gestion de projet digne de ce nom incorpore un volet de gestion des risques et prévoit des mécanismes de protection et de contingence appropriés. 26
  27. 27. 7. Base de données centralisée L’application par l’ensemble des joueurs du secteur public de méthodes bien arrimées permettrait de développer une banque de données centralisée sur les leçons apprises dans les projets, les statistiques de coûts et de délais, la performance des fournisseurs, etc. 27
  28. 28. 8. Gestionnaire de projet sans lien avec des firmes impliquées dans la réalisation des travaux PMI‐Montréal croitqu’ilimportequelesinstancesdécisionnellesd’organismespublicsimpliquéesdanslaréalisationdeprojetsd’infrastructuresincluent, auseindeleursmembres, desexpertsdudomainedelagestiondeprojet. •Reconnaissance du rôle •Rôle exclusif 28
  29. 29. Conclusion Aucune méthode de gestion ne pourra jamais totalement empêcher la corruption et la collusion. Par contre, nous sommes d’avis que les techniques et outils préconisés par des organismes tels que PMI peuvent aider grandement à une saine gestion des fonds publics et à une meilleure efficacité dans les investissements des divers paliers de gouvernements. 29
  30. 30. RÉSERVER LA DATE : 8 OCTOBRE 2014 30
  31. 31. 31
  32. 32. La parole est à vous: Commentaires et questions 32
  33. 33. Prochainesactivités 19 septembre :BBQ Semaine MGP 15 octobre : Une expérience de la gestion de portefeuille (animé par Fabienne Polonovski& AmiroucheSellam) 19 novembre: La mise en place de la gestion de projet agile chez Bell Mobilité Réseau (Jean-François Guay) 10 décembre: Comment maintenir des infrastructures et optimiser les investissements? Analyse de ce défi quotidien des organisations du secteur public (Marie-Hélène Larouche) 33

×