Groupe2

395 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
395
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
193
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Groupe2

  1. 1. ous sommes en l'an de grâce 1270, dans le fin fond de la Bretagne. Le château du seigneur se dressait sur la colline. Il était colossal, avec un pont levis qui s'ouvrait et se fermait en haut du fossé qui semblait être si profond que l'eau paraissait assez noirâtre. La chambre du seigneur se trouvait près de la grande salle ainsi que des écuries. Ce merveilleux édifice constitué d'une grande muraille protégeait les villageois et le seigneur contre les assauts des assaillants, mais pas contre le monstre. Celui-ci causait des dégâts au sein du château, ce qui déplaisait au seigneur. Alors il décida de faire appel à un héros, car il n'avait pas la force et le courage pour le combattre. Tout le monde effrayé et affolé fut obligé de ne faire confiance qu'à ce héros. Le seigneur de Bretagne appela un des plus grands chevaliers de France pour qu'il aille combattre le dragon qui ravageait le château. Autrix de Clairval était un preux chevalier qui paressait extrêmement raffiné. Ses cheveux blonds brillaient de tout éclat comme son doux visage où se trouvaient ses yeux d'un vert émeraude profond. Il était musclé et il semblait invincible. Armé de son épée, il terrorisait les ennemis dans les tournois. Une fois qu'il chevauchait son destrier, plus rien ne l'arrêtait. Ce dernier entra dans la grande salle : « - Cher chevalier, bienvenu au sein du royaume de Bretagne! N
  2. 2. Autrix répondit: -Pourquoi avez-vous envoyé des troupes à ma rencontre ? -Comme vous l'avez constaté un monstre est venu et a causé beaucoup de dégâts, mes chevaliers et moi n'osons pas sortir pour le combattre. -Mais qu'est-ce qui vous prouve que je viendrai à bout de l’animal ? -Depuis la Belgique jusqu'au nord de la Bretagne vous êtes considéré comme un héros, un mythe vivant. -Ah... je vois que ma dernière conquête a vendu mes mérites. -Votre récompense vous sera offert à votre retour. Si vous en revenait vivant! -La seule récompense que vous pourrez m'offrir est ma fierté! -Très bien. Nous mettons à votre disposition une chambre et tout mon château, vous serez traité comme mon propre fils, faites comme chez-vous ! Mon cher... -Je me reposerai de mon long voyage jusqu'à vous ce soir et demain je serai parti. » Dès l'aube, le chevalier se mit en route sur son loyal destrier pour aller combattre le dragon. Après des heures de recherche, exténué, il finit par tomber sur la grotte où se trouver le dragon. Alors que le chevalier s'apprêtait à entrer dans la grotte, le dragon en sortit. Il était colossal avec des énormes dents. Ses yeux charmeurs cachaient une vraie sournoiserie. Sa gueule avait des dents aiguisées qui lui permettaient de tout détruire. Il avait un nez tellement développé qu'il pouvait sentir de loin comme de prés, puis de sortir de la vapeur à chaque fois qu'il crachait du feu. Son cou qui donnait l’occasion de voir ce qui se passait au bout du monde. De son dos jusqu'à sa queue s'alignaient des épines pointues et tranchantes. Alors Autrix saisit son épée et se jeta sur le monstre. Celui-ci riposta en crachant du feu, mais le jeune chevalier l'évita de justesse. Enragé, il se leva, courut, sauta sur le
  3. 3. pauvre dragon qui n'avait désormais plus de chance de s’en sortir, et lui lança sa lance en plein coeur ! La créature mourut dans une flaque de sang. Il rentra au château, victorieux et heureux d'avoir réussi sa quête. Le seigneur en était soulagé. Il fit un grand banquet en l’honneur de leur nouveau héros. La réussite de cette quête changea tout pour les villageois. Les auteurs : Anne-Laure; Karine ; Audrey ; Chloé ; Samuel.

×