201205036 Gastronomie

122 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
122
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

201205036 Gastronomie

  1. 1. 1 | P a g e LA FRANCE PERD SES TRADITIONS GASTRONOMIQUES. DISCUTEZ. (1200 MOTS) « La bonne cuisine est la base du véritable bonheur » a affirmé Auguste Escoffier, qui est encore vénéré par beaucoup de Français et dans le monde de la cuisine française. En citant ‘le roi des cuisiniers,’ il est évident que la gastronomie française et ses traditions soient très importantes dans l’histoire de l’Hexagone mais il faut considérer si ces traditions soient en train de changer ou même disparaitre. Il est évident qu’on ne puisse pas parler d’une seule gastronomie française. La signification du terme ‘gastronomie française’ est différente dans les variées régions de la France y compris celles de chasse, celles frontalières et dans les grandes villes françaises mais aussi parmi les divers classes sociales y compris les actives et les retraités. Donc, pour cette rédaction, on utilise principalement la définition de l’UNESCO pendant que prendre en compte les variées significations pour plusieurs segments démographiques. Dans un premier temps, il est d’abord important de se pencher sur les éléments qui soutiennent l’argument que la France perd ses traditions gastronomiques y compris les habitudes culinaires des Français. Ensuite, on considère les points contre l’affirmation susmentionnée comme la reconnaissance de la gastronomie française dans le monde. Puis, tout bien réfléchi, on conclut si l’affirmation est juste. On présente pourquoi la France perd ses traditions gastronomiques en analysant les chiffres et les arguments qui soutiennent cette affirmation. Il est évident que la France de nos jours soit infiniment diffèrent à laquelle d’Escoffier au début du XXe siècle et par conséquent la France est en train de perdre ses traditions gastronomiques. Des millions de Français travaillent dans les bureaux et, tout simplement, ils n’ont pas le temps de manger un repas gastronomique à midi. Au lieu de prendre le traditionnel apéritif, quatre plats et puis un digestif ; les Français mangent de plus en plus les sandwiches. Selon une enquête du cabinet spécialisé Gira Conseil, en 2012, les Français ont consacré 7,01 milliards d’euros aux sandwiches, une hausse de 6 % comparé à 2011. Il faut mentionner que l’enquête a trouvé que les Français passent seulement 30 minutes en mangent leurs sandwiches en dépit du fait qu’en 1975 les Français passaient, en moyenne, une heure et demie en mangent leurs repas gastronomiques. Il ne faut pas oublier qu’il y a une tendance croissante de ne pas cuisiner de A à Z dans les restaurants et parmi le public en France qui souligne l’argument que la France perd ses traditions gastronomiques. À entendre Michel Geffroy, le propriétaire de La Muette, un restaurant situé dans le 16e arrondissement de Paris, on pourrait conclure qu’il est quasiment inévitable aujourd’hui d’utiliser des produits surgelés à cause des impôts sur le secteur de restauration en France. Il paraît que 31 % des restaurants en France utilisent des produits industriels et ces produits sont utilisés dans un quart de tous leurs plats selon une étude du Syndicat National des Hôteliers, Restaurateurs, Cafetiers et Traiteurs (SYNHORCAT).
  2. 2. 2 | P a g e En outre, il est nécessaire qu’on analyse en détail le fait que les Français mangent de plus en plus fast-food plutôt que des repas gastronomiques. En plus, la France est le deuxième pays de consommation de pizza dans le monde et 1,26 milliards étaient mangées en 2012. L’étude aurait mentionné que le fast-food pèse 54 % de tout le secteur de restauration en France lorsque les restaurants traditionnels souffrent depuis le début de la crise économique en 2007. À titre d’exemple, depuis 2004, il y avait une augmentation de 74 % des ventes du secteur fast-food en France et que maintenant le deuxième marché de McDonald’s dans le monde est la France qui résume la position que la France perd ses traditions gastronomiques et que le repas gastronomique n’est pas important dans la société française d’aujourd’hui. Il est temps de passer aux arguments contre l’affirmation que la France perd ses traditions gastronomiques. Quand on pense à la France et les stéréotypes du pays, tout de suite on pense au bon vin, au bon fromage, au pain frais et aux repas traditionnellement français comme le bœuf bourguignon ou le coq au vin. Bref, la gastronomie est synonyme avec la France et la France est synonyme avec sa gastronomie. En outre, les grands chefs de la France continuent à jouer un grand rôle dans la société française et certains comme Paul Bocuse, par exemple, sont même vénéré pour ce qu’ils ont fait dans la sphère de gastronomie en France. Le succès de Paul Bocuse est qu’il a toujours innové dans sa cuisine, souligné par sa citation que, « les deux secrets de succès : la qualité et la créativité. » Il faut tenir compte que récemment, on a vu que l’UNESCO (l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) a inscrit la gastronomie française à leur liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité et en faisant cela, les traditions gastronomiques de la France et leur importance à l’Hexagone, aux français et au monde étaient tous les deux reconnues officiellement au niveau international. Un autre point qu’il faut noter est que la gastronomie régionale est indispensable à l’économie locale de toutes les régions françaises en encouragent les touristes de goûter des saveurs de la France. Afin de mieux comprendre cette idée, on devrait réfléchir à Lyon, surnommé la « capitale de la gastronomie » par Curnonsky1. On pourrait visiter ses fameux bouchons, les auberges typiques de la ville, qui sont toujours plein de touristes étrangères mais aussi domestiques qui, après avoir bu un apéritif, veulent manger des spécialités lyonnaises et des plats traditionnels de la région comme les quenelles, les saucissons lyonnais ou la cervelle de canut. Bref, les touristes visitent et veulent manger dans les bouchons lyonnais parce qu’ils appartiennent à la gastronomie régionale mais, en plus, ils font partie des traditions gastronomiques de la France. Pour illustrer ce point de tourisme dans une manière plus profonde, il faut parler des séjours gastronomiques en France qui sont offerts par les agences de voyages. Le secteur de tourisme français est plein d’agences qui n’organisent que des séjours gastronomiques pour visiter les vignobles de Bordeaux et goûter du bon vin ou pour faire un cours dans une pâtisserie à Paris, par exemple. Ces touristes viennent en France parce qu’ils sont fascinés par les traditions gastronomiques françaises qui vivent encore. 1 MauriceEdmond Sailland,ditCurnonsky : un gastronome français surnommé« le princedes gastronomes ».
  3. 3. 3 | P a g e Toutes choses considérées, bien que les habitudes de beaucoup de Français aient changé au fil des années, les traditions gastronomiques françaises sont encore important au pays économiquement en ce qui concerne le secteur de tourisme mais, ces traditions continuent à appartenir au tissu social de la France et aux Français. La gastronomie française est très importante au secteur du tourisme de l’Hexagone et ses traditions sont estimées par millions de personnes autour du monde. On est tenté de conclure que le succès de la gastronomie française est dû aux grands chefs comme Paul Bocuse qui innovent dans leurs cuisines toujours mais il est impossible d’avoir tellement succès les Français eux-mêmes qui gardent leurs traditions gastronomiques avec fierté ; même s’ils continuent à manger un sandwich à midi ou une pizza le soir. Enfin, la reconnaissance de l’UNESCO incarne toutes les raisons pourquoi la France ne perd pas ses traditions gastronomiques.
  4. 4. 4 | P a g e Bibliographie Chauvy, Gérard (2010) Au fil de Lyon Châtillon-sur-Chalaronne : Éditions La Taillanderie Ory, Pascal (1998) Le Discours Gastronomiques Français Paris : Gaillimard/Julliard Le Figaro (2015): http://www.lefigaro.fr/gastronomie/2015/05/29/30005-20150529ARTFIG00301-les-15-ans- qui-ont-change-la-gastronomie-francaise.php [Accédé 22/12/15] L’UNESCO (2010) : http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/le-repas-gastronomique-des-francais-00437 [Accédé 22/12/15] Gira Conseil (2015) : http://www.giraconseil.com/ [Accédé 27/12/15] SYNHORCAT : http://www.synhorcat.com [Accédé 27/12/15] La Route des Gourmets : http://www.laroutedesgourmets.fr/ [Accédé 02/01/16] Tourmag.com (2013) : http://www.tourmag.com/Talents-du-CERED-La-route-des-Gourmets-dediee-100-au- tourisme-culinaire-de-France_a60556.html# [Accédé 02/01/16] Café Babel (2014) : http://www.cafebabel.co.uk/culture/article/the-decline-of-french-food.html [Accédé 02/01/16] The Local.Fr (2013) : http://www.thelocal.fr/20130301/fast-food-dethrones-frances-traditional-cuisine [Accédé 02/01/16]

×