Sociologie des réseaux sociaux, 2, EHESS/ENS/ENSAE

732 vues

Publié le

Deuxième séance (8/12/2014) de mon cours "Sociologie des réseaux sociaux", Master 2 "Sociologie et Statistique" (EHESS/ENS/ENSAE).
Intitulé: Relations et structures sociales
Programme de la séance:
Théorie : L’approche structuraliste en sociologie : comprendre les phénomènes sociaux par les structures. Structures locales et globales dans les réseaux
Méthodes : principes de visualisation des données de réseau.
Exercices : combiner des attributs et des données relationnelles dans Gephi.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
732
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
117
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sociologie des réseaux sociaux, 2, EHESS/ENS/ENSAE

  1. 1. Sociologie des réseaux sociaux Sociologie des réseaux sociaux Paola Tubaro ENS/EHESS/ENSAE 8 décembre 2014
  2. 2. Sociologie des réseaux sociaux Introduction Rappel La dernière fois Définitions: qu’est-ce qu’un réseau, qu’est-ce que la sociologie des réseaux sociaux Les applications: que fait-on avec la sociologie des réseaux sociaux Format des données de réseau: Matrice carrée, edge list, node list Liens dirigés et non dirigés Liens binaires et valués
  3. 3. Sociologie des réseaux sociaux Introduction Rappel Exercice pour aujourd’hui Le graphe ci-dessous décrit les relations d’affaires entre les familles marchandes de Florence à l’époque de la renaissance. Representez-le sous forme de edge list et visualisez-le dans Gephi.
  4. 4. Sociologie des réseaux sociaux Introduction Plan Programme pour aujourd’hui Introduction Rappel Plan Théorie Relations et structures Structures locales: isolés, dyades et triades Structures globales Méthodes Métriques de réseau Visualisation (1) Exercices
  5. 5. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Relations et structures L’accent est mis sur les relations Sciences sociales ’classiques’: on met l’accent sur les attributs (catégories) comme classe sociale, genre etc. En analyse des réseaux, les relations comptent plus que les attributs individuels Attributs et catégories peuvent être intégrés comme complément d’analyse
  6. 6. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Relations et structures L’accent est mis sur les relations Sciences sociales ’classiques’: on met l’accent sur les attributs (catégories) comme classe sociale, genre etc. En analyse des réseaux, les relations comptent plus que les attributs individuels Attributs et catégories peuvent être intégrés comme complément d’analyse
  7. 7. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Relations et structures Relations et structures Il ne suffit pas de regarder chaque relation indépendemment des autres (que A et B) Les relations dyadiques sont encastrées dans un ensemble de relations Les structures constituent le contexte de la relation et aident à mieux la saisir
  8. 8. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Relations et structures Relations et structures Il ne suffit pas de regarder chaque relation indépendemment des autres (que A et B) Les relations dyadiques sont encastrées dans un ensemble de relations Les structures constituent le contexte de la relation et aident à mieux la saisir
  9. 9. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Relations et structures Relations et structures Il ne suffit pas de regarder chaque relation indépendemment des autres (que A et B) Les relations dyadiques sont encastrées dans un ensemble de relations Les structures constituent le contexte de la relation et aident à mieux la saisir
  10. 10. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Relations et structures Relations encastrées Figure : Supposons que la relation représentée ici est l’amitié. Comment l’amitié entre A et B peut varier dans ces trois différents contextes?
  11. 11. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Les isolés Nœuds isolés nous parlent de l’absence de relations Parfois, une information importante pour connaître un système social (Phillips, 2011) Cas n. 1 : E est isolé, dans un contexte où tout le monde est isolé
  12. 12. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Les isolés Nœuds isolés nous parlent de l’absence de relations Parfois, une information importante pour connaître un système social (Phillips, 2011) Cas n. 2 : E est isolé, dans un contexte où tout le monde est connecté
  13. 13. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Les isolés En pratique, le calcul de métriques pertinentes est difficile et les isolés sont souvent écartés de l’analyse Il faut faire attention à ne pas perdre de l’information importante (Phillips, 2011)
  14. 14. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Les dyades L’unité la plus petite au niveau de laquelle une relation peut être observée C’est le niveau auquel la décision relationnelle peut être prise par l’individu (sous réserve que la relation puisse être choisie) Aussi, l’unité la plus petite au niveau de laquelle des différences ou similarités de comportements peuvent être observées – et éventuellement mises en relation avec la relation
  15. 15. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Un mécanisme dyadique important: la réciprocité ub uaE' Un mécanisme fondamental de formation et maintien de relations Réduit le ’coût’ implicite des liens (en termes de temps, investissement émotionnel, dévoilement de soi...) La rupture d’un lien réciproque peut être perçue comme plus ’coûteuse’ que la rupture d’un lien non réciproque Importance avérée des mécanismes de réciprocité dans l’explication des comportements (systèmes d’échange de dons et contre-dons)
  16. 16. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Un mécanisme dyadique important: la réciprocité ub uaE' Un mécanisme fondamental de formation et maintien de relations Réduit le ’coût’ implicite des liens (en termes de temps, investissement émotionnel, dévoilement de soi...) La rupture d’un lien réciproque peut être perçue comme plus ’coûteuse’ que la rupture d’un lien non réciproque Importance avérée des mécanismes de réciprocité dans l’explication des comportements (systèmes d’échange de dons et contre-dons)
  17. 17. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Les triades Georg Simmel (1905): la triade est l’unité d’analyse fondamentale en sociologie La dynamique sociale de trois acteurs dans une triade est qualitativement différente de ce qui est issu de l’observation d’une dyade ou d’un individu isolé Les comportements et phénomènes sociaux ne peuvent ps être réduits à des dyades ou individus Le point de départ de la sociologie des réseaux est la triade
  18. 18. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Les propriétés locales d’un réseau Holland & Leinhardt (1975): les propriétés locales d’un réseau sont mises au jour avec un recensement de triades, c-a-d nombre de triades de chaque type Pour les liens non dirigés, quatre cas de figure: u a u a u a u a ub uc ub uc ub uc ub uc ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e Empty One-edge Two-path Triangle
  19. 19. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Exemple d’un recensement de triades Ici: 2 Empty, 5 One-edge, 2 Two-path, 1 Triangle.
  20. 20. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Typologie des triades avec liens dirigés 16 types. Codage numérique: mutuel (2), asymmetrique (1), vide (0) Lettre: haut (U), bas (D), cycle (C), transitif (T) par ex. 210U a 2 liens mutuels, 1 asymmetrique, 0 vide, et orientation U
  21. 21. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Pourquoi c’est utile Holland & Leinhardt (1975): nombre de propriétés des réseaux peuvent être dérivées du recensement des triades Un instrument pour formuler des hypothèses sur la structure des réseaux et leurs effets
  22. 22. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Triades et transitivité (liens non dirigés) u a u a ub uc ub uc ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e Intransitive Transitive Intransitive: liens bilatéraux uniquement Transitive: l’ami de mon ami est mon ami
  23. 23. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Triades et transitivité (liens non dirigés) u a u a ub uc ub uc ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e Intransitive Transitive Intransitive: liens bilatéraux uniquement Transitive: l’ami de mon ami est mon ami
  24. 24. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Trois-cycles vis-à-vis transitivité avec liens dirigés u a u a u a ub uc ub uc ub uc ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e… ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e… ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e eu E E Intransitive Transitive 3-cycles Intransitive : liens bilatéraux uniquement Transitive : l’ami de mon ami est mon ami Trois-cycles : une forme d’échange généralisé
  25. 25. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Transitivité dans les réseaux sociaux La plupart des réseaux sociaux observés empiriquement ont un degré élevé de transitivité Cela veut dire qu’ils ont plus de triades transitives que de triades intransitives En ce sens ils diffèrent de réseaux générés par des processus aléatoires – où un lien peut se former avec la même probabilité entre deux nœuds quelconque La transitivité est une caractéristique essentielle des relations humaines : les êtres humains se lient entre eux par des intermédiaires
  26. 26. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades La ’forbidden triad’ Granovetter (1973): La triade intransitive est instable, on peut prédire qu’un lien se formera par transitivité tôt ou tard Il peut s’agir d’un lien faible On peut reformuler cette hypothèse en disant que s’il y a un lien fort entre A et B, tous les liens forts de A finiront par être connectés à B au moins par des liens faibles Une application actuelle de ce principe: l’algorithme FOAF de Facebook u a ub uc ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e…
  27. 27. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades La ’forbidden triad’ Granovetter (1973): La triade intransitive est instable, on peut prédire qu’un lien se formera par transitivité tôt ou tard Il peut s’agir d’un lien faible On peut reformuler cette hypothèse en disant que s’il y a un lien fort entre A et B, tous les liens forts de A finiront par être connectés à B au moins par des liens faibles Une application actuelle de ce principe: l’algorithme FOAF de Facebook u a ub uc ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ ¡ e e e e e e…E
  28. 28. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Mesurer la transitivité L’indice de transitivité globale d’un réseau: nombre triades transitives nombre triades Il est égal à 1 si tous les nœuds sont liés à tous les autres nœuds (connectivité complète) Dans des réseaux aléatoires, il excède rarement 0.2 Dans les réseaux empiriques, il est souvent compris entre 0.3 et 0.6
  29. 29. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures locales: isolés, dyades et triades Mais toutes les relations ne sont pas transitives! Les relations romantiques entre élèves d’un lycée américain (Bearman et al., 2004)
  30. 30. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Des effets de réseau, au niveau global x a xb xc¡ ¡ ¡ ¡ ¡¡! e e e e eeu x d       xe I Exemple: ceux qui attirent beaucoup de choix, vont en attirer encore plus à l’avenir – effet de réputation ou de ‘Saint-Mathieu’, (Merton, 1968, 1988)
  31. 31. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Des effets de réseau, au niveau global x a xb xc¡ ¡ ¡ ¡ ¡¡! e e e e eeu x d       xe I Exemple: ceux qui attirent beaucoup de choix, vont en attirer encore plus à l’avenir – effet de réputation ou de ‘Saint-Mathieu’, (Merton, 1968, 1988)
  32. 32. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Des effets de réseau, au niveau global x a xb xc¡ ¡ ¡ ¡ ¡¡! e e e e eeu x d       xe I Exemple: ceux qui attirent beaucoup de choix, vont en attirer encore plus à l’avenir – effet de réputation ou de ‘Saint-Mathieu’, (Merton, 1968, 1988)
  33. 33. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Des effets de réseau, au niveau global x a xb xc¡ ¡ ¡ ¡ ¡¡! e e e e eeu x d       xe I Exemple: ceux qui attirent beaucoup de choix, vont en attirer encore plus à l’avenir – effet de réputation ou de ‘Saint-Mathieu’, (Merton, 1968, 1988)
  34. 34. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Relations encastrées
  35. 35. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales La position dans le réseau La position dans un réseau détermine les opportunités et contraintes qui en dérivent Par exemple a est très recherché, et le deviendra de plus en plus dans le temps Quels sont les avantages et désavantages de a par rapport à b (ou c ou d)? x a xb xc¡ ¡ ¡ ¡ ¡¡! e e e e eeu x d       xeI
  36. 36. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Positions, structures, opportunités et contraintes pour l’action La littérature de sociologie des réseaux des années 1980: avantages et désavantages de différentes positions dans les réseaux, avantages et désavantages de différentes structures
  37. 37. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Cohésion et connectivité Des structures cohésives : communication intense, confiance, sanctions sociales Connecter des structures séparées (Burt, 1992) : contrôle sur les flux d’information, opportunités, pouvoir
  38. 38. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Les conséquences de cette perspective: position ou relations? Les positions occupées par les individus dans les réseaux définissent leurs rôles Les rôles se caractérisent par la similarité des relations à autrui Mesures et analyses de l’équivalence structurale ou substitutabilité d’un nœud au sein d’un réseau Une manière de dériver formellement des rôles complexes (par exemple dans les structures de parenté : sœur de sa mère, père de son épouse etc)
  39. 39. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Dériver les rôles des structures Mesures et analyses de l’équivalence structurale ou substitutabilité d’un nœud au sein d’un réseau Une manière de dériver formellement des rôles complexes (par exemple dans les structures de parenté : sœur de sa mère, père de son épouse etc) Source: Wasserman Faust (1994)
  40. 40. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Blockmodels: agrégation émergentes des structures sociales White et al. (1976); Boorman White (1976): les catégories sociales ne sont pas données au départ (’classes sociales’) ni dérivées d’attributs individuels (’les protestants’) mais émergent des structures sociales Blockmodels: agrégation par les relations, non pas par les attributs
  41. 41. Sociologie des réseaux sociaux Théorie Structures globales Vous connaissez maintenant: Au delà des isolés et des dyades, les triades permettent de saisir la structure locale d’un réseau L’importance de la transitivité Les effets globaux L’approche structurale
  42. 42. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Métriques Des mesures des propriétés des structures relationnelles et/ou des positions dans le réseau, indépendamment des attributs des acteurs Des métriques se réfèrent à des sommets/nœuds individuels, d’autres au graphe / réseau dans son ensemble Définies sur la base de la théorie mathématique des graphes, enrichies par une interprétation sociologique Différents algorithmes, mesures et logiciels sont disponibles
  43. 43. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Mesurer la cohésion (globale) : la densité Le rapport entre le nombre de liens qui existent et ceux qui pourraient exister: Densité = L (n∗(n−1)) avec liens dirigés Densité = L (n∗(n−1)) 2 avec liens non dirigés où L = nombre de liens, n = nombre de nœuds Peut varier entre 0 et 1
  44. 44. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau La densité, en pratique La densité est généralement faible dans les réseaux sociaux empiriques, qui tendent à être épars Indique que les liens procurent des bénéfices, mais ont aussi des coûts Bott (1957): dans une étude sur les systèmes de relations des familles, montre que ’Le degré de ségrégation des rôles entre mari et femme varie dans le même sens que la densité du réseau social de la famille’; c’est-à-dire que la séparation distincte dans la répartition des tâches domestiques selon le genre tend à être plus élevée dans un réseau social où les membres sont fortement liés entre eux
  45. 45. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Mesurer la cohésion (locale) : le coefficient de clustering Le coefficient de clustering (ou coefficient d’agglomération), est une mesure de la cohésion dans le voisinage d’un nœud (combien de mes amis sont amis entre eux) Il existe deux mesures: Mesure locale: on calcule d’abord pour chaque nœud i, Cli = nombre liens existants entre amis de i nombre liens possibles entre amis de i , ensuite on prend la moyenne n i=1 Cli n Mesure globale: n i=1 nombre liens existants entre amis de i nombre liens possibles entre amis de i
  46. 46. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Les deux mesures ne sont généralement pas équivalentes: Source: (Jackson, 2008)
  47. 47. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Mesurer la connectivité: définitions préliminaires Chaîne (walk): un parcours sur un graphe non orienté allant d’un nœud à un autre en empruntant des arêtes (liens) On l’appelle Chemin quand le graphe est orienté Une chaîne (un chemin) est élémentaire (path) si chaque nœud y apparaît au plus une fois Géodésique (geodesic): la chaine (le chemin) élémentaire la/le plus court(e) (shortest path) entre deux nœuds Lorsque le départ et l’arrivée de la chaîne (ou du chemin) élémentaire est le même nœud, on parle de cycle Un graphe est dit connexe (connected) lorsqu’il existe un chemin ou une chaîne entre toute paire de nœuds
  48. 48. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Source: (Jackson, 2008)
  49. 49. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Composantes Un graphe est dit connexe (connected) lorsqu’il existe un chemin ou une chaîne entre toute paire de nœuds Composante: un sous-graphe maximalement connecté Les relations romantiques entre élèves d’un lycée américain (Bearman et al., 2004)
  50. 50. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Composantes ’fortement’ et ’faiblement’ connectées Dans un graphe dirigé, une composante est faiblement connecté lorsqu’il existe un chemin ou une chaîne entre toute paire de nœuds (mais on ne regarde pas la direction des liens/arêtes) Une composante est fortement connectée lorsqu’il existe un chemin ou une chaîne entre toute paire de nœuds tout en suivant la direction des liens Gauche: connectivité faible; droite: forte
  51. 51. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Mesurer la connectivité: Distance et Diamètre Distance (géodésique): nombre de pas (plus courts chemins) entre un nœud et l’autre Des nœuds connectés ont distance 1 Des nœuds dans des composantes différentes ont distance infinie Diamètre: la distance la plus longue entre deux nœuds Mini-exercice: calculer le diamètre du réseau A et du réseau B. Que remarquez-vous?
  52. 52. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Diamètre et longueur moyenne des chemins/chaînes élémentaires (Average Path Length, APL) Diamètre: la distance entre deux nœuds les plus distants dans un réseau Average path length, A.P.L.: distance moyenne entre tous les pairs de nœuds dans un réseau (moins sensible à des ’outliers’ que le diamètre) Des chemins plus courts permettent des flux d’information plus rapides
  53. 53. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Eccentricité et rayon Eccentricité: la distance depuis un nœud de départ vers le nœud le plus loin dans le réseau Rayon: excentricité minimale des nœuds: la plus petite distance à laquelle puisse se trouver un nœud de tous les autres (il est infini si le graphe est non connecté) Selon la même logique, on peut voir le diamètre comme l’excentricité maximale du réseau / graphe
  54. 54. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Une application: les petits mondes (small worlds) La plupart des nœuds sont connectés localement (coefficient de clustering souvent élevé) Mais l’APL est petite Gauche: chemins plus longs; droite: chemins plus courts
  55. 55. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Qu’est-ce qui explique le ’petit monde’? Clusters locaux connectés par un petit nombre d’intermédiaires ? Ou présence de gros hubs ? Des combinaisons de logiques de cohésion et connectivité Forsé (2012)
  56. 56. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Des ’six degrés de séparation’ de Milgram... (Milgram, 1967)
  57. 57. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau ... à la ‘distance 4’ de Facebook... (Backstrom et al., 2011)
  58. 58. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau ... Plus précisément, 4.74! (Ugander et al., 2011)
  59. 59. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Métriques de réseau Vous connaissez maintenant Les principales mesures de cohésion: la densité (globale), le coefficient de clustering (local) Les principales mesures de connectivité: distance, diamètre, longueur moyenne des chemins/chaînes
  60. 60. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Visualisation (1) Layouts Les principes de base de la visualisation des données de réseaux sont simples Mais la visualisation des graphes est un problèmes informatique complexe Quelle représentation est la plus adaptée? Laquelle est la plus parlante? Circle
  61. 61. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Visualisation (1) Layouts Les principes de base de la visualisation des données de réseaux sont simples Mais la visualisation des graphes est un problèmes informatique complexe Quelle représentation est la plus adaptée? Laquelle est la plus parlante? Fruchtermann-Rheinhold
  62. 62. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Visualisation (1) Layouts Les principes de base de la visualisation des données de réseaux sont simples Mais la visualisation des graphes est un problèmes informatique complexe Quelle représentation est la plus adaptée? Laquelle est la plus parlante? Kamada-Kawai
  63. 63. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Visualisation (1) Layouts Les principes de base de la visualisation des données de réseaux sont simples Mais la visualisation des graphes est un problèmes informatique complexe Quelle représentation est la plus adaptée? Laquelle est la plus parlante? Spring
  64. 64. Sociologie des réseaux sociaux Méthodes Visualisation (1) Layouts Les principes de base de la visualisation des données de réseaux sont simples Mais la visualisation des graphes est un problèmes informatique complexe Quelle représentation est la plus adaptée? Laquelle est la plus parlante? MDS
  65. 65. Sociologie des réseaux sociaux Exercices Dans Gephi Combiner données relationnelles et attributs (des nœuds / des liens) Calculer des mesures de cohésion et connectivité Tester la qualité de différents layouts graphiques
  66. 66. Sociologie des réseaux sociaux Exercices Pour lundi prochain Lire l’article de Forsé (2012). Répondre (en une demi-page max) à la question suivante: quel est l’intérêt des recherches sur le ’petit monde’?
  67. 67. Sociologie des réseaux sociaux Exercices Bibliography I Backstrom, L., Boldi, P., Rosa, M., Ugander, J., Vigna, S. (2011). Four degrees of separation. ArXiv:1111.4570, 19 Nov 2011. Bearman, P., Moody, J., Stovel, K. (2004). Chains of affection: The structure of adolescent romantic and sexual networks. American Journal of Sociology, 110(1), 44–91. Boorman, S. White, H. (1976). Social structure from multiple networks. ii. role structures. American Journal of Sociology, 81(6), 1314–1446. Bott, E. (1957). Family and social networks (2e edition). The Free Press. Burt, R. (1992). Structural Holes : The Social Structure of Competition. Harvard University Press. Forsé, M. (2012). Les réseaux sociaux d’aujourd’hui. un monde décidément bien petit. Revue de l’OFCE / Notes et Etudes.
  68. 68. Sociologie des réseaux sociaux Exercices Bibliography II Granovetter, M. (1973). The strength of weak ties. American Journal of Sociology, 78(6), 1360–1380. Holland, P. Leinhardt, S. (1975). Local structure in social networks. In D. Heise (Ed.), Sociological Methodology. Jossey Bass. Jackson, M. (2008). Social and Economic Networks. Princeton University Press. Merton, R. (1968). The Matthew effect in science I. The reward and communication systems of science are considered. Science, 159(3810), 56–63. Merton, R. (1988). The Matthew effect in science II. Cumulative advantage and the symbolism of intellectual property. ISIS, 79(4), 606–623. Milgram, S. (1967). The small world problem. Psychology Today, 2, 60–67.
  69. 69. Sociologie des réseaux sociaux Exercices Bibliography III Phillips, D. (2011). Jazz and the disconnected: City structural disconnectedness and the emergence of a jazz. American Journal of Sociology, 117(2), 420–483. Ugander, J., Karrer, B., Backstrom, L., Marlow, C. (2011). The anatomy of the facebook social graph. ArXiv:1111.4503, 23 Nov 2011. Wasserman, S. Faust, K. (1994). Social Network Analysis: Methods and Applications (Structural Analysis in the Social Sciences). Cambridge University Press. White, H., Boorman, S., Breiger, R. (1976). Social structure from multiple networks. i. blockmodels of roles and positions. American Journal of Sociology, 81(4), 730–780.
  70. 70. Sociologie des réseaux sociaux Exercices Questions? Commentaires?
  71. 71. Sociologie des réseaux sociaux Exercices Merci! Paola Tubaro, paola.tubaro@ens.fr

×