>                                                                               p L’avis de l’expert                      ...
>                                                                                                                         ...
‘‘p Interview                       p Le très haut débit à                                                                ...
‘‘                          Hag’net ou                                                    Le développement du             ...
Moins                                                                                                                     ...
‘‘                       La technologie                                               La ville travaille dans             ...
Renforcer la                                                                                                              ...
Intracité relie                                                                                                           ...
‘‘                     Nice, vers                                                    Il nous faut bâtir                   ...
La mairie                                                                                                                 ...
D’eau juste                                                                                                               ...
‘‘                          Optimiser la                                                  La géolocalisation est          ...
‘‘       La géolocalisation                    Une solution d’optimisation       est un outil de gestion       moderne et ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tome 6 : Gestion interne de la collectivité

1 121 vues

Publié le

Intitulé « liberté, égalité, connectés », préfacé par Nicolas Sarkozy, cet ouvrage présente 53 initiatives numériques portées par les territoires de France métropolitaine et d’outre-mer, menées dans tous les domaines de l’action publique locale : développement économique, gestion interne de la collectivité, santé et social, services rendus au public, tourisme, culture et éducation.
Ce nouveau tome propose cette année un traitement éditorial renouvelé, donnant largement la parole aux élus, experts, « grands témoins », dans le cadre d’interviews, de tribunes... Autant de points de vue qui mettent en perspective les stratégies des politiques locales numériques, au regard des enjeux et besoins spécifiques à chaque territoire.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 121
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tome 6 : Gestion interne de la collectivité

  1. 1. > p L’avis de l’expert Sur chaque sujet, un dossier complet peut Gestion interne de “Pour passer ainsi être rapidement constitué en cas de besoin, retraçant l’historique des décisions prises, éclairant les positions respectives, du champ permettant au bout du compte une analyse de fond avant toute décision. L’intérêt est de la gestion aussi bien sûr de pouvoir croiser des infor- mations diverses en activant les outils de interne à une recherche et de produire ainsi des informa- tions nouvelles en fonction des priorités du nouvelle offre moment. Enfin, la prise en compte et le trai- tement des demandes des citoyens aussi de service bien que des services et des élus sont bien sûr accélérés par ce système. La seule dif- public.” ficulté, avouons-le, est que l’actualisation la collectivité quotidienne de cette base documentaire constitue un véritable travail de Sisyphe, un challenge quotidien auquel il faut accepter de consacrer chaque jour du temps pour en Robert Serna, gagner ensuite. directeur général des services, Un autre outil décisionnel plus récent mais ville de Dunkerque, vice-président national particulièrement important est le Système du Syndicat national des directeurs d’information géographique (SIG). L’objec- généraux de collectivités territoriales tif est bien sûr de décloisonner les infor- mations dont sont détenteurs les services L’utilisation des TIC est au cœur du fonc- qui ont une tendance naturelle à fonction- tionnement et des processus de moderni- ner en silos alors que la logique de l’ac- sation des services publics dans nombre tion publique et celle du citoyen est celle de collectivités territoriales qui ont de de la transversalité. La ville de Dunkerque plus en plus besoin d’outils de pilotage et généralise aujourd’hui cette approche d’aide à la décision dans un contexte éco- pour préparer ses décisions les plus quo- nomique, social et même législatif mou- tidiennes, de l’organisation des manifesta- vant – et ici je fais notamment allusion à la éclairage public réforme territoriale en cours qui va géné-mobilier urbain base de données rer autant de problèmes nouveaux qu’elle pourra en résoudre.fibre consommation optimisation logiciel Pour prendre l’exemple de la ville de Dun- kerque, plusieurs systèmes informatisés ont mutualisation été mis en place pour optimiser sa gestion transmissiondématérialisation interne, raccourcir les circuits de décision et travailler dans un environnement plus communicationdéveloppement durable transversal. Le premier, le plus ancien, est constitué par police la base documentaire de la direction géné- fibre gestion centralisée rale, qui regroupe en un lieu unique tous les graffiti courriers entrants et sortants, mais aussi accueil téléphonique 46 46 les notes des services, les études, les cour- riers, études, délibérations, décisions, etc. 47 47
  2. 2. > Gestion interne de la collectivité p Au sommaire répondre de façon homogène et approfon- nicipaux de circulation ou d’interdiction de die à toutes les questions des usagers. Le stationner, les itinéraires protégés cyclables système est en ligne, il est constamment mis à jour par les services et les citoyens ou pour les personnes handicapées. Et le projet bénéficie du soutien des fonds Feder Interview Infographie l’utilisent d’autant plus que nous dévelop- car l’Europe est particulièrement sensible 50 Jean-Paul Alduy, président 70 Une solution d’optimisation pons les téléprocédures. aux usages sociaux des TIC et soucieuse de la Communauté d’agglomération des services collectifs On voit d’ailleurs ainsi comment les TIC qui de contribuer à l’émergence de nouveaux Perpignan Méditerranée, sont d’abord tournées vers l’amélioration de services numériques. sénateur des Pyrénées-Orientalestions à la prise des arrêtés de circulation, la productivité interne peuvent très vite trou- Du dedans au dehors, il n’y a donc qu’unmais aussi les plus importantes comme lagestion des risques majeurs dans une des ver une utilisation citoyenne. À Dunkerque, le SIG a débouché sur une cartographie in- pas à faire. Et le développement des TIC passe ainsi facilement du champ de la ges- Initiativesagglomérations industrialisées de France. teractive, qui s’adresse aux touristes mais tion interne à une nouvelle offre de service 52 Hag’net Communauté deLes approches possibles sont multiples. aussi aux Dunkerquois avec la localisation public. L’amélioration de l’image de la ville, communes de La HagueNous essayons aujourd’hui par exemple et la visite virtuelle des bâtiments remar- de l’efficacité interne des services et de la 54 Moins de papier, plus de réactivitéde corréler l’état de la voirie et le taux quables, l’implantation des services muni- qualité des prestations apportées aux ci- Croissy-sur-Seined’accidentologie pour mieux planifier nos cipaux, des plans historiques, l’organisation toyens procède d’un même mouvement,travaux. Nous dressons une cartographie des manifestations, les itinéraires de rem- d’une même démarche d’utilisation intelli- 56 La technologie au servicedu patrimoine communal pour mieux ana- placement tenant compte des arrêtés mu- gente des TIC. p du nettoyage Grenoblelyser les consommations d’énergie dans la 58 Vidéoprotection grâceperspective de travaux de modernisation à la géolocalisationou de choix de restructuration. Dans tous CAVAMles cas, le SIG permet de développer unevision prospective irremplaçable. 60 IntracitéAutre préoccupation : les collectivités sont Fort-de-Francede plus en plus confrontées à la nécessité 62 Nice, ville durable intelligented’opérer des choix. Comme vous le savez, Nice Côte d’Azurles ressources publiques deviennent en effet 64 La mairie plus à l’écouteplus rares alors que les objectifs des élus La Ferté-Bernardet les besoins du développement écono- p Dunkerque en brefmique et social local ne diminuent pas. Pour Premier port maritime français de la Mer du Nord, pre- 66 D’eau juste ce qu’il fautfaire plus et mieux, il s’agit donc d’évaluer mière plateforme énergétique d’Europe, Dunkerque, cœur Choletet d’organiser l’action publique plus intelli- d’une agglomération de 210 000 habitants, conjugue tra- 68 Géolocalisationgemment. Et là encore, les TIC se révèlent dition industrielle et portuaire avec “développement du- Communauté du bassinparticulièrement performantes. La ville de rable” pour lequel elle a obtenu un premier prix européen. de vie de l’Île-RousseDunkerque est aujourd’hui en train de mettre Siège de l’Université multipolaire du Littoral Côte d’Opaleen place un outil de pilotage de gestion en qui compte plus de 11 000 étudiants, Dunkerque accueilleinterconnectant les fichiers Ressources hu- aussi chaque année des milliers de touristes sur les 15 ki- Surmaines, Patrimoine et Finances. L’objectifest de mieux évaluer les coûts globaux et lomètres de plage de sable fin des “Dunes de Flandres”, où il fait bon flâner. Dunkerque, c’est une tradition festive, parolesdelus.comen même temps de se doter d’indicateursqui permettront d’éclairer les choix des élus à l’image de son Carnaval à nul autre pareil. Dunkerque, c’est enfin et surtout la chaleur et l’énergie des hommes retrouvez aussi :et de mieux servir les citoyens. qui permettent aux projets de devenir réalité. p Transports régulés avec les TICEnfin il ne faut pas oublier l’intérêt de sys- p www.ville-dunkerque.fr p La performance par la téléphonie sur IPtèmes du type intranet. Nous avons ainsi p Déplacer les montagnes grâcedéveloppé une démarche, intitulée “DIM” à la visioconférence p Fibre optique pour communauté numérique(Dunkerque info mairie), visant à améliorer p Mieux collaborer à distancela qualité d’accueil, en utilisant les TIC. p Hag’net ou comment faire circulerConcrètement, plus de 800 fiches ont été l’information sur son territoireélaborées par les services pour pouvoir …et d’autres sujets 48 49
  3. 3. ‘‘p Interview p Le très haut débit à p Paroles d’élus Dans le cadre de Perpignan Méditerranée sa compétence en matière de déve- “Avec sa solution très haut débit, Perpignan Perpignan Méditerranée Méditerranée vit pleinement à l’heure du web 2.0Capter THD est une solution complète et performante loppement économique, la Commu- nauté d’agglomération Perpignan et se hisse au niveau des grandes métropoles françaisesles entreprises qui propose le Très haut débit (THD) aux Méditerranée, que vous présidez, a développé une offre très haut débit sur fibre optique. Pou- et européennes et de leurs centres d’affaires.”innovantes entreprises installées dans la communauté vez-vous nous expliquer ce choix en nous en Jean-Paul Alduy, président de la Communauté d’agglomération Perpignan Méditerranée, sénateur des Pyrénées-Orientales d’agglomération, avec des rappelant les principaux objectifs ?Le lancement d’un réseau débits symétriques de 2 p Jean-Paul Alduy Il s’agit de faire bénéficierà très haut débit et la à 20 Mo. Immédiatement les entreprises de Perpignan Méditerranée disponible, posée, livrée,construction d’un hôtel paramétrée, elle inclut une d’une solution très haut débit complète à des TGV. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ger d’échelle, de rejoindre le club des agglomé-d’agglomération dans le sécurité totale et des outils tarifs particulièrement compétitifs. Opération- sur ce bâtiment cubique à la lumineuse façade rations capables de capter et de développer nelle depuis février 2010, cette initiative consti- de verre ? l’économie de la connaissance. Partout le tauxrespect du développement de travail collaboratifs. p Transport combiné tue un indéniable facteur de compétitivité favo- p Jean-Paul Alduy Ce nouvel hôtel d’agglomé- de croissance et la diversité de l’économie sontdurable, autant de chantiers Près de 40 millions d’euros risant le développement de nouvelles activités. ration est un bâtiment structurant le nouveau les plus forts dans les espaces transfrontaliersqui révèlent la logique de ont été investis par les L’architecture technique et l’offre sont particu- pôle gare TGV “Centre du Monde” qui demain et les échanges à grande vitesse, qui vont secompétitivité et d’attractivité collectivités, l’État et lièrement innovantes et favorables aux entre- va placer Gérone à 20 minutes et Barcelone développer demain vers Gérone et Barcelone, l’Europe dans la plateformedéveloppée sur le long terme de transport combiné prises qui bénéficient de tarifs négociés de 35 à 45 minutes. Il se veut résolument moderne doivent devenir un atout essentiel à la diversifi-par Perpignan Méditerranée. rail/route de Perpignan à 70 % inférieurs aux offres standard. L’abou- et transparent, incarnant ainsi les priorités de cation et au dynamisme de l’économie locale.Véritable plaque tournante Saint-Charles pour doubler tissement de Perpignan Méditerranée THD est Perpignan Méditerranée : l’essor économique La concentration de l’emploi hautement qualifié la capacité de traitement l’un des événements les plus importants des et transfrontalier, ainsi que le développement est proportionnelle à la présence d’infrastruc-des échanges nord-sud, du site et conserver l’avance dix dernières années sur le territoire pour hisser durable et la transparence démocratique. tures à très haut débit. Or ces infrastructuresau cœur de l’Euro-Région technologique qui pérennise Perpignan Méditerranée au niveau des grandes La conception du bâtiment renvoie au déve- sont trop souvent proposées à des tarifs pro-sud, cette Communauté l’activité des professionnels métropoles françaises, européennes et de leurs loppement durable, enjeu incontournable et hibitifs, notamment pour les jeunes entreprises. du secteur.d’agglomération investit sur p Tecnosud centres d’affaires. Cette ouverture sur l’avenir opportunité nouvelle pour notre territoire. Per- Nous voulons structurer la filière TIC sur notrele long terme en faveur du La plateforme consacrée est un service à valeur ajoutée de l’agglomé- pignan Méditerranée et la ville de Perpignan se territoire afin de créer de la valeur ajoutée et dedéveloppement économique, aux énergies renouvelables ration pour la compétitivité de nos entreprises. sont ainsi engagées, à travers la convention l’emploi hautement qualifié, attirer des entre- (EnR) de Perpignan C’est un atout pour l’attractivité de notre terri- Grenelle 2015 signée avec l’État, à bâtir un prises innovantes et soutenir leur dynamiquede la création d’entreprises Méditerranée, Tecnosud, toire pour les entreprises et pour le développe- territoire à énergie positive à l’horizon 2015. de développement.et contribue ainsi, grâce entre pôle d’excellence qui ment de celles qui y sont déjà installées. L’hôtel d’agglo a donc été conçu dans cette De plus, l’économie numérique est une véritableautres à ses échanges avec comprend des éléments Nous avons mis en place un guichet unique même dynamique et les 400 m² de panneaux locomotive de la croissance, des emplois et du de toute la filière, de lala Catalogne, à l’essor de ce recherche à l’entreprise en pour qu’elles disposent d’un seul interlocuteur photovoltaïques installés en toiture couvrent pouvoir d’achat de demain : 50 % de la crois-premier espace économique passant par l’innovation et la pour toutes les demandes. Nous avons égale- 75 % des besoins énergétiques du bâtiment. sance européenne est tirée à ce jour par leseuropéen. Jean-Paul Alduy, R&D, accueille depuis 2009 ment lancé une campagne de communication, L’hôtel d’agglo est le centre du réseau très haut TIC* ! Parmi les 500 entreprises européennes PolyEnR, la première écoleson président, revient sur d’ingénieurs spécialisés par courriel bien sûr, qui renvoie à un site web débit à partir duquel nous avons conçu notre les plus créatrices d’emplois, 150 sont issuesses enjeux. en EnR d’Europe. où les professionnels disposent de toutes les offre THD pour les entreprises. Sa construction de ce secteur. Le très haut débit est et sera p Identité informations. Perpignan Méditerranée vit plei- s’est accompagnée de la mise en place d’un demain le plus important vecteur permettant le Jean-Paul Alduy, président nement à l’heure du web 2.0 ! L’avenir est à équipement en fibre optique apte à délivrer des développement de nouveaux services commePerpignan Méditerranée de la Communauté la fibre optique, qui permet des connexions débits dont les professionnels ont besoin. En les réseaux sociaux, l’assistance à domicile, leCommunauté d’agglomération d’agglomération Perpignan jusqu’à 1 000 fois plus puissantes. C’est pour- partenariat avec Orange, six offres complètes télétravail, les échanges d’images, la télépré-(Pyrénées-Orientales) Méditerranée, sénateur des Pyrénées-Orientales p Contact Fabrice Urville Tél. : 04 68 08 60 74 Courriel f.urville@ perpignan-mediterranee.org www.perpignanme quoi, en complémentarité de cette offre de service, Perpignan Méditerranée continue à investir dans la réalisation de “fourreaux fibre optique” dans ses parcs d’activités. p Paroles d’élus Vous avez fait appel à l’archi- tecte Dominique Perrault, auteur du site Fran- et compétitives ont ainsi pu être réalisées pour les entreprises, nouvel atout pour l’attractivité de notre territoire ! p Paroles d’élus Au-delà de ces deux réalisa- tions, quelles sont les ambitions de Perpignan Méditerranée en matière de nouvelles techno- ‘‘ sence, etc. C’est pourquoi nous allons conti- nuer à développer le réseau fibre optique sur le territoire de Perpignan Méditerranée, avec pour objectif de labelliser “ZA THD” toutes les zones d’activités économiques de Perpignan Méditerranée. çois-Mitterrand de la Bibliothèque nationale de logies ? Quelle part leur accordez-vous dans diterranee.com www.perpignanme France, pour le nouvel hôtel d’agglomération votre politique d’aménagement du territoire ? diterranee-THD.com et ériger ainsi un “signal urbain” face à la gare p Jean-Paul Alduy Notre ambition est de chan- * Source : bureau d’études TACTIS, 2007. 50 51
  4. 4. ‘‘ Hag’net ou Le développement du numérique a bouleversé Communauté de communes comment nos habitudes de La Hague de travail en facilitant l’accès faire circuler aux informations et (Manche) l’information sur aux services. Aujourd’hui, si un territoire veut exister, son territoire il doit construire le réseau et partager les ressources et ses connaissances.” p Contact Grégoire Martin Michel Canoville, président de la Communauté Tél. : 02 33 01 53 33 de communes de la Hague Courriel : gmartin@lahague.com www.lahague.com p Projet p Mise en œuvre La Communauté de communes de la Hague Hag’net, outil simple et convivial, conçu sur la (19 communes) s’est dotée en 2007 d’un in- base des demandes formulées par les agents, tranet/extranet, Hag’net, pour accélérer, dyna- est issu de la mise en place en juin 2002 d’un miser les échanges entre ses services et les intranet sur le réseau interne. Suite à un excel- communes et gagner en efficacité. Cette mise lent accueil, une extension à un Extranet vers à disposition à tout moment des informations de nouveaux partenaires, dont l’Éducation na- procure à tous un réel gain de temps, tout en tionale et le Trésor public, a été engagée en créant des flux qui servent l’intérêt général et 2007. C’est le webmaster, chef de projet, qui favorisent le dialogue entre l’ensemble des ser- l’a développé en interne et sur fonds propres, vices publics. Par cette politique de communi- sachant résoudre les contraintes techniques. cation, globale et cohérente, l’intercommunalité Sa mise en place a été accompagnée de for- prouve sa capacité à dépasser les clivages et mations et de démonstrations aux élus et aux assied sa légitimité. services. p Enjeux p Bilan et perspectives Ayant intégré 90 % des compétences des com- Les communes de la communauté se sont munes, la Communauté de communes avait approprié Hag’net : le module de suivi des de- besoin de faire partager la même information mandes d’intervention rencontre, par exemple, par les différents acteurs du territoire (mairies, un réel succès. Les élus et les services, qui centres techniques, cuisine centrale et ses se sentent plus impliqués, disposent d’infor-Hag’net, un 14 restaurants scolaires, cyberbase, 17 écoles, mations mises en commun 24 heures sur 24intranet/extranet centre intercommunal d’action sociale ou Trésor et travaillent dans la transversalité sur un sitepour dynamiser public). Grâce au partage du SIG, des bases de sécurisé. Cette réussite repose sur le dialogueles échanges données, de l’organigramme et des annuaires, entre les partenaires, le leadership accepté deau sein de des agendas, des procédures et des formulaires l’intercommunalité, les compétences en internel’intercommunalité en ligne, des textes de référence et des actua- et la mise à jour des informations.et qui légitime lités…, le partage des données et le travail enla structure. réseau progressent. 52 53
  5. 5. Moins Croissy- sur-Seinede papier, (Yvelines)plus deréactivité p Contact Isabelle Vo Thanh Courriel : thomas.even@croissy.com www.croissy.com ‘‘ La dématérialisation p Bilan et perspectives du conseil municipal Plus réactifs, plus motivés aussi, les élus et les s’inscrit dans une agents concernés s’adaptent avec enthou- double démarche de siasme aux nouvelles méthodes de travail in- simplification et d’optimisation duites par la dématérialisation. La réduction de des coûts de gestion de la consommation de papier est d’ores et déjà fla- collectivité dans le respect du grante (2 000 à 3 000 feuilles par convocation), ainsi que le gain de temps pour l’appariteur et développement durable.” l’assistante de direction. La démarche doit être Jean-Roger Davin, généralisée désormais pour l’envoi des convo- maire de Croissy-sur-Seine cations aux commissions. Enfin, le démarrage d’une première phase d’intranet complètera lo- giquement l’engagement innovant de la mairie de Croissy. p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Tous équipés d’un ordinateur portable avec ac- Depuis 2001, la ville de Croissy a fait de Faisant suite à la dématérialisation des inscrip- cès au serveur de la commune, les élus reçoi- l’environnement une de ses préoccupations tions scolaires, des facturations municipales vent, depuis mars 2010, les convocations et les majeures autour de trois axes : confort des et des échanges avec la sous-préfecture, le documents du conseil municipal par Internet. usagers, valorisation du patrimoine culturel projet de dématérialisation du conseil a été Fini les quatre à cinq ramettes de papier et les et diminution des dépenses énergivores. Au confié à CD FAst, filiale de la Caisse des Dé- milliers de photocopies ! Même les feuilles de cœur de cette démarche écoresponsable, la pôts. L’investissement de 6 000 € (ordinateurs, paye, les demandes d’achats en interne, les dématérialisation du conseil municipal réduit paramétrage et installation du logiciel), les frais marchés publics ainsi que les délibérations, non seulement les émissions de papier et de de fonctionnement annuels de 1 500 € (rede- arrêtés et décisions sont dématérialisés par CO2 (en évitant le transport des documents à vance pour l’utilisation de la plateforme d’envoi un dispositif perfectionné de télétransmission, la sous-préfecture), mais développe également des convocations) ainsi que la formation des garantissant la sécurisation du transport des la réactivité des élus. agents (800 €) sont intégralement supportés documents lors des échanges électroniques. par la commune. 54 55
  6. 6. ‘‘ La technologie La ville travaille dans un objectif de netteté Grenoble d’élus p territoires numériques paroles (Isère) au service de l’espace public (propreté horizontale des sols du nettoyage et propreté verticale). Face à de l’espace public ce fléau des tags, nous avons besoin d’outils modernes afin de constituer un historique des dégradations et les traiter p Contact de façon réactive.” Gérard Meyer Tél. : 04 76 87 44 45 Michel Destot, maire de Grenoble, député de l’Isère, Courriel : gerard.meyer@ville-grenoble.fr président de l’Association des maires www.grenoble.fr de grandes villes de France p Projet p Bilan et perspectives Le service “Shoot & Proof” mis en place par L’entretien des espaces collectifs à Grenoble la ville de Grenoble contribue à lutter contre suppose plus de 11 000 interventions par le fléau des tags via une logistique qui sert à an. Application nomade, la solution “Shoot & établir l’historique des opérations de nettoyage Proof” s’intègre parfaitement dans le processus effectuées par les services municipaux ou par interne de la collectivité. Les agents se sont fa- des sociétés sous-traitantes. En centralisant les cilement approprié l’outil. À terme, l’application informations (et les images), la solution “Shoot devrait optimiser les temps de traitement, être & Proof” fournit à l’ensemble des intervenants reliée à d’autre outils et faciliter l’analyse sta- le suivi informatisé des prestations effectuées. tistique. La ville envisage, en effet, de déployer Outre ces avantages logistiques, cette solution cette solution pour d’autres métiers ayant be- apporte aussi la preuve que les opérations de soin de prouver un fait (constat de démarrage nettoyage ont été réalisées. ou de fin de chantier par exemple). p Enjeux p Mise en œuvre Adopter la solution “Shoot & Proof” a répondu Jusqu’en décembre 2007, la gestion des aux trois principales attentes de la ville. Tout graffitis était entièrement assurée par la mu- d’abord, elle fournit la preuve du nettoyage des nicipalité. Désireuse de sous-traiter une partie sites : des photos sont prises avant, puis après du nettoyage, un appel d’offres a été lancé. l’intervention. Elle aide aussi à suivre l’avancée L’entreprise choisie, spécialisée dans la certi-La preuve des interventions par le rapatriement des pho- fication de fichiers multimédias, a été force depar l’image tos prises par les agents dans une base de proposition sur l’application “Shoot & Proof”.au service données consultable en temps réel. Enfin, elle Le montant de ce projet, initié entre la collec-de l’efficacité facilite le suivi des interventions et l’établisse- tivité et la société sous-traitante, s’élève pourdu nettoyage ment des bilans annuels. Utilisée de manière la ville à 19 734 €.de la ville. nomade via un smartphone, l’application a in- cité les agents de la collectivité à automatiser des tâches quotidiennes. 56 57
  7. 7. Renforcer la Communauté p territoires numériques paroles d’élus d’agglomérationvidéoprotection de la vallée de Montmorencygrâce à la (CAVAM)géolocalisation (Val d’Oise) p Contact Dominique Poey Tél. : 01 34 05 20 24 Courriel : dominique.poey@soisy-sous-montmorency www.agglo-cavam.fr ‘‘ La sécurité reste l’une p Bilan et perspectives des priorités fortes Le bilan s’avère positif avec une efficacité ac- des élus. Compte crue sur le terrain et l’amélioration de la sécu- tenu de la vidéoprotection, risation du personnel. La phase de formation de la cartographie dans le va associer l’ensemble des personnels pour temps et dans l’espace des qu’ils s’approprient l’outil afin d’être opération- faits délictueux, du transfert nels dans les plus brefs délais. Grâce à cette solution, il sera désormais possible de désigner des polices municipales à automatiquement les effectifs opérationnels au l’intercommunalité, il était plus près des faits constatés. À terme, il est nécessaire de se doter d’outils envisagé de créer une brigade de nuit, les ef- performants et modernes.” fectifs disponibles étant géolocalisés à la salle Luc Strehaiano, de commandement de la Police Nationale. maire de Soisy-sous-Montmorency, président de la CAVAM, conseiller général du Val d’Oise p Projet p Enjeux p Mise en œuvre La Communauté d’agglomération de la val- Ce projet répond à deux objectifs : permettre Après consultation d’usage et formation des lée de Montmorency (CAVAM) a développé la géolocalisation des policiers (90 agents avec personnels, la géolocalisation a démarré en un important service de sécurité qui constitue 30 véhicules dont 6 motos) afin d’assurer leur mars 2010. Côté process, le système a été en nombre d’agents la police intercommunale sécurité mais aussi faciliter leur déploiement étudié par les chefs de police afin de corres- la plus importante de France. Déjà titulaire en temps réel sur le territoire. Ainsi, les chefs pondre le mieux possible à leur cahier des de moyens mutualisés pour les véhicules, la de police peuvent déployer leurs effectifs en charges ainsi qu’à leurs méthodes de travail formation, les uniformes, radio et logiciel de fonction des faits constatés. La géolocalisation respectives. La solution technique retenue a cartographie de la délinquance, la CAVAM a optimise l’adéquation entre les moyens et les été validée par la Police Nationale. Dernière souhaité apporter, en partenariat avec Orange, besoins sur le terrain : comme l’ensemble des étape : une campagne de communication vers une nouvelle brique technologique au projet de véhicules et des policiers disposent d’une ba- la population et les partenaires. L’investisse- vidéosurveillance via un service de géolocali- lise de géolocalisation, les effectifs sont repérés ment en matériel et logiciels a nécessité un sation mobile affecté au déploiement des huit sur une carte et peuvent immédiatement être crédit de 118 000 €/HT. Le budget de fonction- polices municipales du territoire. mobilisés de manière rationnelle. nement pour les forfaits de communication et la maintenance est estimé à 33 000 €/HT par an. 58 59
  8. 8. Intracité relie Fort-de-France p territoires numériques paroles d’élus (Martinique)les servicespour une plusgrandeefficacité p Contact Raymond Saint-Louis-Augustin Tél. : 05 96 59 60 00 Courriel : mairie@fortdefrance.fr www.fortdefrance.fr ‘‘ En développant le p Bilan et perspectives partage de l’information Les utilisateurs observent une nette amélio- en temps réel entre ses ration de la circulation des informations dans différents sites, la ville entend les services et un gain de temps. Intracité a améliorer son offre de services favorisé la mise en place rapide d’un outil de à la population. Le réseau gestion des crèches au regard de la nouvelle Intracité, avec notamment réglementation de Prestation de service unique (PSU). Malgré des retards dans le déploiement, la dématérialisation, la ville a mis fin aux coupures de liaison qui participe également de notre existaient à certains points du réseau. À l’avenir, engagement en matière de Fort-de-France devrait encore augmenter les développement durable.” débits et lancer de nouveaux services, tels que Raymond Saint-Louis-Augustin, la visiophonie. maire de Fort-de-France p Projet p Enjeux p Mise en œuvre En choisissant la solution Intracité, Fort-de- Intracité offre un accès Internet sur tout le ter- À l’occasion du renouvellement du marché France souhaite connecter ses services ad- ritoire en toute sécurité et favorise le partage des télécommunications en 2006, la ville de ministratifs, éparpillés sur tout le territoire de des données via l’intranet. Pour la collectivité, il Fort-de-France a choisi le dispositif Intracité, la ville, avec plus de 60 écoles et 10 crèches s’agit d’améliorer les accès réseaux, de garantir dont l’installation a commencé en 2008 et s’est municipales. Intracité fait entrer la ville dans le haut débit dans les écoles et de disposer achevée fin 2009. L’investissement comprend les nouvelles technologies de l’information. Ce d’infrastructures en mesure de supporter des une mise en service de 57 800 € et un coût projet doit résoudre les difficultés liées aux an- projets futurs. De plus, le réseau Intracité avec de fonctionnement de 214 980 €, financés sur ciennes liaisons, trop coûteuses, et ouvrir l’ac- la dématérialisation contribue à la politique de fonds propres. cès à la Toile aux écoles, jusqu’à présent mal développement durable de la ville. desservies par Internet. Le dispositif propose une centralisation des ressources en mutua- lisant le filtrage URL pour améliorer la naviga- tion Internet, les antivirus ou encore l’usage des messageries. 60 61
  9. 9. ‘‘ Nice, vers Il nous faut bâtir des cités durables Communauté p territoires numériques paroles d’élus urbaine Nice une ville résolument tournées Côte d’Azur vers ses habitants. Devenir durable le territoire vert de la (Alpes-Maritimes) intelligente Méditerranée, offrir un “mieux vivre pour tous”. Ces nouvelles technologies nous p Contact permettent d’inventer de Véronique Paquis nouvelles villes respectueuses Tél. : 04 97 13 42 71 de l’environnement.” Courriel : veronique.paquis@nicecotedazur.org Christian Estrosi, www.nicecotedazur.org maire de Nice, président de Nice Côte d’Azur, ministre chargé de l’Industrie p Projet p Bilan et perspectives L’expérimentation de “candélabres communi- Ce dispositif innovant a déjà réduit de 20 à quants” à Cagnes-sur-Mer – une première en 30 % les coûts énergétiques d’éclairage de France – est l’un des éléments qui doit doter Cagnes-sur-Mer et en conséquence les émis- la collectivité d’un tableau de bord nouvelle sions de gaz à effet de serre. En termes d’inno- génération : non seulement la puissance et la vation, il conjugue les dimensions sociale, créa- consommation de ces 79 candélabres sont pi- tive, technique, logicielle et organisationnelle via lotées à distance, mais même éteints ces der- le développement de services spécifiques de niers alimentent des caméras, des bornes Wifi monitoring environnemental. Ces systèmes et des mini-capteurs environnementaux, qui seront intégrés à l’opération d’intérêt national relèvent les niveaux de CO2, d’ozone, de bruit “Éco vallée” visant à créer une vitrine française et de qualité de l’eau de pluie. Les informations en matière de développement durable. sont transmises en direct sur Internet grâce une connexion au réseau GPRS d’Orange et à un portail web. p Enjeux p Mise en œuvre Au travers de cette expérimentation innovante, En 2007 et 2008, Orange Labs et Cagnes-sur- Nice Côte d’Azur évalue le concept de “ville Mer ont mené en phase 1 une expérimentation durable et intelligente” et se dote d’une vision sur la supervision environnementale à laquelle globale sur différentes problématiques envi- a succédé une phase 2 avec l’ajout de 70 can- ronnementales (qualité de l’air, niveau du bruit) délabres pilotés et supervisés à distance. UneUne vitrine et sur l’économie des ressources (gestion de phase 3, prévue en 2011, a fait l’objet d’unfrançaise l’éclairage public, de l’eau). Outre son position- dépôt de dossier de subventions au titre dede la future nement comme précurseur au niveau national, l’appel à projets PACA Labs (région PACA/Eu-cité du ce projet concourt à la concrétisation d’un ob- rope), dossier qui a d’ores et déjà reçu un avisdéveloppement servatoire de l’écologie urbaine pour faire en- favorable. Sur le plan financier, la Communautédurable. trer Nice Côte d’Azur dans le club des villes urbaine investit dans les équipements, Orange d’Europe dotées d’un tel outil. Cette démarche Labs mettant en place les services logiciels et Éco-Cité s’inscrit dans le double objectif de le réseau de communication. préservation du site et de son cadre de vie. 62 63
  10. 10. La mairie La Ferté- d’élus p territoires numériques paroles Bernardplus (Sarthe)à l’écoute p Contact Jean-Luc Pohu Tél. : 02 43 60 72 72 Courriel : jlpohu@la-ferte-bernard.com www.lafertebernard.fr/ ‘‘ Avec Marianne, la p Bilan et perspectives gestion des appels Le guichet virtuel a nécessité certains réglages, sur @llo Mairie mais les acteurs de la mairie sont aujourd’hui automatiquement redistribués satisfaits du service. Le succès du projet repose vers les différents services, est principalement sur l’implication de l’équipe mu- simplifiée. L’équipe municipale nicipale qui a construit, en amont, un cahier répond à ses engagements des charges précis en matière d’accueil et de communication. en améliorant le lien avec la À noter que la refonte des accueils télépho- population par un meilleur niques et physiques a été l’occasion d’ajouter service, une meilleure écoute un élévateur pour personnes à mobilité réduite et une meilleure disponibilité.” et des portes automatisées pour rejoindre le Jean-Carles Grelier, nouvel accueil. maire de La Ferté-Bernard, conseiller régional des Pays de la Loire. p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Afin de renforcer le lien avec ses administrés, Le guichet vocal unique a été choisi après un Dans le cadre de ses engagements, le maire, le maire a souhaité simplifier la communication audit ayant démontré la perte de 1 000 appels élu en 2008, a souhaité une nouvelle organi- externe. Par le passé, un agent d’accueil devait téléphoniques par semaine sur le standard de sation des accueils de la mairie. La solution répondre et transférer des centaines d’appels la mairie. Cette solution facilite les liens avec les @llo Mairie de France Télécom Orange, bap- par semaine au bon service, tout en assurant administrés, les appelants externes et internes, tisée Marianne à La Ferté-Bernard, constitue l’accueil du public. Plusieurs centaines d’appels tout en améliorant les accueils physiques de la un véritable accueil virtuel pour les appelants. se perdaient. La mise en place d’un guichet mairie et de chaque service municipal. La ges- Hébergé chez le prestataire, avec une hotline vocal, baptisé Marianne, conserve le principe tion des appels est simplifiée et fédère tous les fonctionnant 24 heures sur 24, le guichet vocal, du point d’entrée unique mais redistribue au- services quelle que soit leur situation géogra- en service depuis janvier 2009, a été déployé tomatiquement et sans perte tous les appels phique. Pour la commune, il s’agit de montrer en neuf semaines. vers les différents services. Pour les Fertois, le une image moderne de proximité et d’efficacité projet n’entraîne ni changement de numéro de puisque le bon interlocuteur est trouvé instan- la mairie ni surcoût pour joindre les services. tanément. 64 65
  11. 11. D’eau juste Cholet (Maine-et-Loire)ce qu’il faut p Contact Dominique Ronceray Tél. : 02 72 77 21 10 Courriel : dronceray@ville-cholet.fr www.ville-cholet.fr ‘‘ La ville de p Bilan et perspectives Cholet applique Grâce à cette gestion différenciée, 31 hectares scrupuleusement sa d’espaces verts sont arrosés au lieu de 507 démarche de développement précédemment. La ville a ainsi réalisé 25 % durable dans tous les secteurs d’économies sur l’arrosage en 2009. L’équipe d’activité. Elle sait utiliser les de maintenance est satisfaite, reconnaissant technologies nouvelles dans quelques difficultés pour calculer le besoin réel en eau pour les massifs de fleurs. Se félicitant une démarche de performance de ce choix, la ville souhaite à terme équiper au service du territoire.” tous ses sites, d’autant que ce système peut Roselyne Durand, accueillir un nombre illimité d’électrovannes. adjointe au maire de Cholet, déléguée à l’aménagement du territoire p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Consciente des excès de consommation d’eau Le logiciel enregistre la valeur de l’évapotrans- Les interdictions d’arrosage lors de la cani- dans l’arrosage des espaces verts (qui repré- piration et la teneur en eau du sol. Il commande cule de 2003 et de la sécheresse de 2005 sente la moitié de ce poste de dépenses des via GPRS le temps d’arrosage des réseaux en- avaient déjà suscité une réflexion des services services municipaux), la direction Paysage et terrés, avec mise à jour des cycles, contrôle techniques de la ville. Les engagements de la Cadre de vie de Cholet s’est engagée dans un des réseaux et surveillance du programma- municipalité pour participer à la préservation chantier de gestion centralisée à distance via teur, en procédant automatiquement à l’arrêt de la ressource en eau et positionner la ville Internet. Les déplacements sur site pour pro- de l’arrosage en cas de pluie. Le système (un en modèle de management environnemental grammer l’arrosage ont été supprimés et les investissement de 250 000 € amortis en huit ont fait le reste. Il était indispensable d’inter- fuites ou anomalies sont immédiatement iden- ans) a fait l’objet d’une étude interne puis d’un venir pour diminuer la consommation des 547 tifiées. Grâce à cette modulation de l’arrosage appel d’offres et d’une installation sur quatre hectares d’espaces verts (en commençant par en fonction des données transmises par une ans (2007-2010). Une demande d’aide euro- les terrains de sport, les plus gros consomma- station météo, Cholet réalise un gain financier péenne est en cours. teurs). Le système est fondé sur la restitution à et conforte son engagement environnemental. la plante et au sol des exactes quantités qu’ils ont transpirées et évaporées la veille. 66 67
  12. 12. ‘‘ Optimiser la La géolocalisation est un outil de gestion Communauté du bassin de vie collecte de tri moderne et performant de l’Île-Rousse qui a permis à la CCBVIR grâce à la d’optimiser ses tournées (Haute Corse) géolocalisation de collecte des déchets et par là même de réaliser des économies substantielles.” Hyacinthe Mattei, président de la CCBVIR p Contact Hyacinthe Mattei Tél. : 04 95 46 31 34 Courriel : ccbir@wanadoo.fr http://cc.bassin-ilerousse.fr p Projet p Mise en œuvre Chaque véhicule de ramassage d’ordures mé- La phase de réflexion a commencé dès l’au- nagères et de tri sélectif de la Communauté de tomne 2009 par une étude du fonctionnement communes du bassin de vie de L’Île-Rousse des usages en vigueur dans la collecte des dé- (CCBVIR) a été équipé d’un dispositif de géo- chets. Une contractualisation est intervenue en localisation (boîtier GSM couplé à un GPS). La décembre 2009 avec une mise en service opé- connaissance en temps réel du positionne- rationnelle en février 2010. Les responsables ment des différents véhicules rend plus réactif des services techniques et administratifs de la le pilotage de la flotte en calibrant l’intervention Communauté de communes ont piloté cette en fonction des besoins. De quoi optimiser la offre, en collaboration avec leur interlocuteur au gestion de ce service, en particulier pendant sein de France Télécom Orange. L’investisse- les périodes estivales lorsque le nombre de ré- ment est de 31 € HT par véhicule et par mois, sidents quadruple. soit 2 600 € par an. p Enjeux p Bilan et perspectives L’optimisation de la collecte des déchets grâce Un bilan ne sera possible qu’après la saison à la géolocalisation (88 tonnes d’emballage, 226 estivale 2010, mais d’ores et déjà on peut tonnes de verre et 106 tonnes de journaux pa- constater que l’adaptation du fonctionnement pier récupérées en 2008) s’exprime à travers des services répond au besoin d’une gestion les avantages suivants. Sur le plan logistique, délicate des flux de population en période es- un gain de temps et de réactivité sur l’ensemble tivale. Grâce à la géolocalisation, le fonction-La géolocalisation des process a été très vite constaté. La loca- nement des tournées de collecte de tri a étéde la flotte lisation immédiate d’un véhicule grâce à de amélioré, avec la possibilité d’intervenir quasi-de collecte la cartographie améliore aussi la sécurité des instantanément en cas de problème.des ordures personnels associés aux véhicules. D’éventuelsménagères pour problèmes de non-collecte sur certaines zonesparer aux flux peuvent être résolus en temps réel. Enfin, desde population. allers-retours coûteux en carburant sont égale- ment évités. 68 69
  13. 13. ‘‘ La géolocalisation Une solution d’optimisation est un outil de gestion moderne et performant des services collectifsqui a permis à la CCBVIRd’optimiser ses tournéesde collecte des déchets etpar là même de réaliser deséconomies substantielles.” Hyacinthe Mattei, président de la Communauté du bassin de vie de l’île Rousse (Haute-Corse)Aujourd’hui, il existe dessolutions performantes,clés en main, pour gérer etlocaliser les flottes de véhiculesen collectivité : boîtierscommunicants, antennes,logiciel de géolocalisation,application de gestion dela flotte et surtout GPS avecécran tactile amovible. Avecla fonction de géolocalisationde Fleet Performance, lasolution proposée par FranceTélécom Orange, il est possibleà tout moment et en temps réelde connaître la position etles déplacements d’un véhiculeou d’une flotte de véhicules,d’identifier ceux qui sont lesplus proches d’un site, degérer différentes alertes oude définir des points d’intérêtsur une cartographie web.Et de disposer ainsi d’unaperçu immédiat et convivialde l’activité. 70 71

×