>                                                                                      p L’avis de l’expert               ...
>                                                                                                                         ...
Un portail                                                                                                                ...
‘‘                        Rayonner                                                      Le festival des Nuits             ...
Enluminures                                                                                                               ...
‘‘                        Sortir                                                          Vivre Sarlat, c’est,            ...
L’information                                                                                                             ...
‘‘                         Leucate :                                                     Nous allons installer            ...
‘‘                           Le Wifi                                                     Pour la Communauté               ...
La première                                                                                                               ...
‘‘                         Voyage                                                        Le Futuroscope joue              ...
‘‘                           Le Livrophone,                                                   Nous avons choisi de        ...
Le tourisme                                                                                                               ...
Le flashcode                                                                                                              ...
Tome 6 : Tourisme et culture
Tome 6 : Tourisme et culture
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tome 6 : Tourisme et culture

1 155 vues

Publié le

Intitulé « liberté, égalité, connectés », préfacé par Nicolas Sarkozy, cet ouvrage présente 53 initiatives numériques portées par les territoires de France métropolitaine et d’outre-mer, menées dans tous les domaines de l’action publique locale : développement économique, gestion interne de la collectivité, santé et social, services rendus au public, tourisme, culture et éducation.
Ce nouveau tome propose cette année un traitement éditorial renouvelé, donnant largement la parole aux élus, experts, « grands témoins », dans le cadre d’interviews, de tribunes... Autant de points de vue qui mettent en perspective les stratégies des politiques locales numériques, au regard des enjeux et besoins spécifiques à chaque territoire.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 155
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tome 6 : Tourisme et culture

  1. 1. > p L’avis de l’expert oublier le bouche-à-oreille, pour lequel on “Avec les recourt désormais à des professionnels du “lobbying positif” capables de doper le “capital sympathie” d’un produit sur les sites les plus TIC, donner visités comme l’incontournable trip advisor… Ces nouveaux outils posent ainsi autant de envie de nouvelles questions qu’ils en résolvent. Bien sûr, la relation plus directe avec la clientèle venir et facilite la délivrance et l’actualisation de l’in- formation. Mais la technologie autorise aussi de revenir.” les manipulations les plus diverses. Certes, les Tourisme et webcams ne permettent plus de déformer les promesses, notamment pour ce qui concerne la météo, qui constitue toujours un critère dis- criminant et un déclencheur d’achat en ma- David Lisnard, tière de tourisme. Mais l’outil de connaissance premier adjoint au maire de Cannes, sait se muer en outil de propagande et un site président du Palais des festivals Internet peut aussi bien montrer que masquer, et des congrès de Cannes (SEMEC), révéler qu’enjoliver. président de Service Public 2000 Fortes de cette nouvelle donne, comment (AMF/FNCCR), conseiller général les collectivités peuvent-elles défendre leur économie touristique au travers des TIC ? En Le tourisme est sans aucun doute l’un des offrant à leurs visiteurs un service toujours plus secteurs économiques où l’impact des nou- pointu et personnalisé pour leur faire oublier, velles technologies s’est révélé le plus déter- justement, leur statut de touristes. Car la vertu minant. Internet et les nouvelles applications première de cette nouvelle offre technolo- qui fleurissent désormais sur les mobiles (géo- gique, c’est de permettre à chacun, en fonc- culture localisation, visites audioguidées, flashcodes) tion de ses goûts, du temps dont il dispose et ont radicalement transformé l’acte d’achat en de sa connaissance des lieux visités de se les accélérant la désintermédiation. Et c’est toute approprier pour y puiser le meilleur. La réalité la chaîne, du producteur au distributeur, qui augmentée, qui réenchante et donne du sens s’en trouve profondément modifiée. au patrimoine urbain à Rennes, la borne tac- webcam Les TIC ont ainsi non seulement métamor-touriste Flashcode agrégateurs phosé le mode de réservation – avec des centrales intégrées par les destinations, voirepersonnes âgées webcam trip advisor trip advisor Flashcode de nouveaux acteurs “virtuels“ comme les agrégateurs d’offres –, mais aussi la connais- soins à distance sance de la destination, avec la possibilité iPhone Économie touristique d’une première prévisualisation des produits, notamment hôteliers et leur évaluation, avec service destination la montée en puissance des réseaux sociaux. lieux Ces nouveaux comportements de consom- réalité augmentée borne mation doivent, bien sûr, être intégrés très en amont dans les stratégies d’offre.réalité augmentée réservation touriste Finalement, l’internaute choisira sa destination autant pour son contenu – culturel, ludique, destination agrégateurs climatique, exotique – que pour la facilité et l’interactivité de sa mise sur le marché. Sans 134 134 135 135
  2. 2. > Tourisme et culture p Au sommaire Initiatives Infographie 138 Un portail pour les métiers d’art 162 Flashcode, Biot comment ça marche ? 140 Rayonner davantage Troyestile qui facilite la recherche d’une informationdans la langue du visiteur à Bourg-en-Bresse, 142 Enluminures en ligne Retour surle flashcode qui démultiplie l’offre de contenu CA dracénoise 164 Le Guichet du savoir Lyonà Leucate, autant de signes de bienvenue qui 144 Sortir des sentiers battusrenforcent l’attractivité d’une destination ; et grâce à l’e-tourisme Sarlatbénéficient, ne l’oublions jamais, aux résidents 146 L’information au bon endroitpour lesquels les efforts en matière d’accueil, et au bon momentd’embellissement ou de mise en scène de leur Rennesterritoire forment une amélioration permanentede leur cadre de vie. 148 La cité total flashcodeAussi, quel que soit leur positionnement dans Port-Leucatele palmarès des destinations, nos territoires 150 Le Wifi pour les plaisanciersdoivent se familiariser avec l’offre toujours CC du Pays de Sarre-Unionplus abondante d’outils de communication, 152 La première BDsous peine de ne plus pouvoir capter les nou-velles clientèles. Cannes, ville en compétition multimédia interactivemondiale dans le secteur des loisirs et des Bourg-en-Bressecongrès, a intégré de façon volontariste cette 154 Voyage imaginaire en 4 Dproblématique en mobilisant l’ensemble des CG Vienneprofessionnels locaux et en fiabilisant toute 156 Le Livrophonela chaîne de l’offre. Ainsi, à titre d’exemple, Nantesl’office du tourisme (département du Palais p En chiffresdes festivals et des congrès), non seulement 158 Le tourisme au bout des doigtsmet en place tous les outils de promotion en Près de 80 millions de visiteurs CA de Bourg-en-Bressecommun, y compris sur les réseaux sociaux en 2008 : la France est première destination 160 Le flashcode en magazinetels Facebook et Twitter, mais propose une mondiale avec 87 % de touristes venus Doubsformation à la réservation en ligne aux hôteliers d’Europe, 7,1 % d’Amériques.indépendants pour qualifier leur offre et l’inté-grer dans une plateforme unique. 117,6 milliards d’euros en 2007,La compétitivité impose la performance collec-tive, donc la solidarité. Et c’est une autre vertu c’est la consommation touristique de la France. Surmajeure des nouvelles technologies : réduire 6,2 % C’est la part du PIB de la parolesdelus.comles distances et donner à chacun la même consommation touristique (premier secteur retrouvez aussi :visibilité, la même capacité à donner envie de économique en création de richesse).venir, puis de revenir. Ne ratons pas ce virage, p Suivre ses champions grâce auxporteur de prospérité, d’emplois et d’identité 900 000 C’est le nombre minimum d’emplois flashcodes p Sur les sentiers de l’histoire E-guidésterritoriale. p salariés générés par le secteur. p Le Guichet du savoir p Les flashcodes font leur festival 30 milliards d’euros par an p Baladodiffusion au musée ce sont les retombées du tourisme d’affaires p Le Périgord Noir en ligne dont dépendent 300 000 emplois. …et d’autres sujets 136 137
  3. 3. Un portail Biot paroles d’élus p territoires numériques (Alpes-Maritimes)pour lesmétiers d’art p Contact Nadine Pédemarie Tél. : 04 92 91 55 80 Courriel : tourisme@biot.fr www.lesartsdebiot.com ‘‘ Le portail « Les Arts p Bilan et perspectives et Métiers de Biot » Depuis sa mise en ligne, le portail présente a pour but de fédérer 70 artistes, dont six ont déjà un site personnel les artistes et artisans d’art accessible en un clic. Les projets de boutiques et de les inciter à développer en ligne devraient se développer dans les pro- leur activité sur Internet pour chains mois. Grâce à son graphisme de qua- promouvoir leurs savoir-faire lité, le site valorise les artistes et leur travail. Il identifie en outre les professionnels présents à à l’international.” Biot. Il faut encore améliorer le référencement Nicole Pradelli, du portail et sans cesse actualiser les données adjointe au maire de Biot, pour continuer à attirer les visiteurs. déléguée au commerce et à l’artisanat p Projet p Enjeux p Mise en œuvre La commune de Biot a initié un portail Internet En soutenant la présence des artistes et artisans Le projet est né fin 2008 avec le soutien du www.lesartsdebiot.com afin de fédérer les ar- sur Internet, le portail favorise les relations avec Fonds d’intervention pour les services, l’arti- tistes et artisans d’art ayant leur atelier sur le les amateurs d’art, les écoles professionnelles, sanat et le commerce (Fisac). Le portail a été territoire communal. Il s’agit de leur offrir une la presse et les clients du monde entier. Les in- mis en ligne en septembre 2009. Développé meilleure visibilité locale, nationale et interna- ternautes y trouvent l’information centralisée et par une entreprise de la technopole Biot-So- tionale. Plus de 70 artistes et une quinzaine facile d’accès. Pour la commune, il s’agit d’af- phia Antipolis, le site se veut évolutif et facile à de métiers différents sont représentés. Les firmer son identité culturelle et de valoriser le actualiser par l’équipe de l’office de tourisme. professionnels ont ainsi à leur disposition des label “Ville et Métiers d’Art” obtenu en 1996. Le Les prises de vues dans les ateliers qui illus- moyens mutualisés. Ils peuvent également portail référence les professionnels et les métiers trent le portail ont coûté 4 760 € HT et le por- concevoir une boutique en ligne personnelle présents sur son territoire et complète ainsi la tail 13 250 € HT, financés par le fonds Fisac à pour développer leur notoriété et leur activité stratégie de promotion des métiers d’art de Biot. 50 %, le Conseil général à 25 % et la commune commerciale sur Internet. à 25 %. 138 139
  4. 4. ‘‘ Rayonner Le festival des Nuits de Champagne met en Troyes (Aube) davantage grâce exergue l’écriture de la chanson et le métier d’auteur- aux nouvelles compositeur dans une ville qui technologies abrite mille ans d’histoire du livre. Cet événement est un puissant vecteur de notoriété p Contact de notre territoire. Les TIC Pierre-Marie Boccard permettent d’accroître son Tél. : 03 25 72 11 65 rayonnement.” Courriel : pmboccard@nuitsdechampagne.com François Baroin, www.nuitsdechampagne.com maire de Troyes, ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’État p Projet p Bilan et perspectives Les organisateurs du festival des Nuits de Les éditions 2008 et 2009 ont démontré le rôle Champagne souhaitent promouvoir leur évé- incontournable des nouvelles technologies qui nement à l’aide de nouvelles technologies contribuent au rayonnement et au développe- comme un accès Internet Wifi accessible aux ment de la Communauté d’agglomération et festivaliers, mais aussi une campagne Contact de la ville de Troyes. L’édition 2010 aura été Everyone par SMS couplée à une campagne l’occasion de tester de nouveaux usages, de radio. Présent sur les supports de communi- mesurer l’intérêt des festivaliers pour ces nou- cation, un flashcode permet par ailleurs à toute veaux outils et d’anticiper ainsi les nouvelles uti- personne équipée d’un smartphone d’accéder lisations du mobile dans un souci de meilleure à des contenus plurimédias actualisés. Autre circulation de l’information entre les émetteurs usage testé dans le cadre d’une action liée au de messages et le public. développement durable : l’accès à un service gratuit de covoiturage “comuto” via le portail Orange mobile pour optimiser ses trajets. p Enjeux p Mise en œuvre Pour lire ce flashcode, Intégrer les nouvelles technologies aux Nuits Initié en 2008 avec France Télécom Orange, le de Champagne s’inscrit dans le cadre d’une festival continue d’innover à chaque nouvelle envoyer le mot “flashcode” stratégie d’innovation et de développement du édition. Si l’édition 2008 avait été marquée par festival. Sur le plan logistique, ce projet intègre l’avènement du Wifi, celle de 2009 a obtenu par SMS au 30 130. le public au cœur du festival mais aussi facilite le soutien de mazonevideo, portail d’héber- (mode d’emploi détaillé en page 4)Une large l’accès à l’information des différentes parties gement et de partage vidéo et a profité de lapanoplie des prenantes : organisateurs, artistes, maisons de solution Contact Everyone pour promouvoir parnouveaux usages production, médias, partenaires. L’usage des SMS le festival auprès des jeunes. En 2010,liés au mobile nouvelles technologies valorise évidemment la grâce au flashcode et au portail WorMee dé-au service d’un ville de Troyes et son dynamisme, sa capacité ployé par France Télécom Orange, le festivalfestival. d’innovation et sa qualité d’accueil. devient totalement interactif. 140 141
  5. 5. Enluminures Communauté p territoires numériques paroles d’élus d’agglomérationen ligne dracénoise (Var) p Contact Dominique Goedert Courriel : dominique.goedert@dracenie.com ou mediatheque.draguignan@dracenie.com ‘‘ Avec la numérisation p Bilan et perspectives des livres anciens, Les livres numérisés sont accessibles en ligne la Communauté et en poste de consultation sur place à la mé- d’agglomération dracénoise a diathèque. La qualité de numérisation est ex- la chance de pouvoir mettre cellente, le logiciel interactif, ludique et convi- en valeur cette richesse vial. Cette initiative, associant la médiathèque et franchit un pas dans au patrimoine numérique national, incite au développement de partenariats avec d’autres le développement de ses bibliothèques dotées de riches fonds anciens. services aux citoyens.” En 2012, Draguignan hébergera un ambitieux Françoise Barre, pôle culturel rassemblant la future médiathèque maire de Callas, vice-présidente normative, le conservatoire de musique et les de la Communauté d’agglomération Archives départementales. dracénoise en charge de l’action culturelle p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Entre protéger les trésors inestimables que sont Conserver, valoriser et communiquer au niveau Un diaporama des enluminures des manus- les ouvrages anciens et les faire connaître en local, national et international le fonds ancien de crits médiévaux avait été réalisé en 1989, ainsi les ouvrant à la consultation, le dilemme est en- la médiathèque sont les enjeux majeurs de ce qu’un inventaire photographique en 1990. tier. Mais à la médiathèque de Draguignan, pôle projet. Des partenariats en cours et à venir font Lancée en 2006, la numérisation – qui doit associé de la BNF, il a été surmonté grâce au voyager virtuellement les œuvres jusqu’à l’uni- être réalisée dans des conditions optimales projet de numérisation et de mise en ligne des versité de Toronto. Faire connaître la richesse de sécurité et de conservation – est effectuée ouvrages les plus précieux du fonds ancien, du patrimoine dracénois ajoute au prestige de sur le logiciel Old e-book Flash par la société entrepris depuis 2006. Grand public et cher- la collectivité, qui souhaite avec ce projet attirer Arkhenum selon un cahier des charges inspiré cheurs, écoliers varois et étudiants canadiens à la fois les passionnés et les chercheurs du de celui du ministère de la Culture. D’un inves- peuvent désormais zoomer sur les enluminures, monde entier, mais aussi les scolaires et les tissement de 22 000 €, le projet est piloté par déchiffrer les manuscrits et admirer des ex-libris Dracénois curieux. la direction de l’action culturelle de la Commu- uniques. nauté d’agglomération. 142 143
  6. 6. ‘‘ Sortir Vivre Sarlat, c’est, pour ses habitants Sarlat (Dordogne) des sentiers ou ses visiteurs, découvrir et redécouvrir la battus grâce ville à travers une information à l’e-tourisme accessible et mobile, c’est-à-dire libre. Telle a été notre ambition dans ce projet.” Jean-Jacques de Peretti, p Contact maire de Sarlat, ancien ministre Sofiane Rouissi Tél. : 05 53 31 53 31 Courriel : srouissi@sarlat.fr www.sarlat.fr p Projet p Bilan et perspectives Afin d’améliorer l’accès à l’information touris- Les premiers retours utilisateurs sont positifs tique en situation de mobilité, la ville de Sarlat avec plus de 6 000 pages vues sur un an et s’est lancée dans l’expérimentation d’un guide une excellente ergonomie sur iPhone. Le projet touristique mobile accessible grâce au dispositif a bénéficié de nombreuses retombées presse du flashcode (code barre en deux dimensions). (télé, presse écrite…). La prochaine étape Sarlat a donc intégré une cinquantaine de flash- consistera à communiquer autour du projet en codes dans la signalétique patrimoniale appo- distribuant notamment des fiches sur le fonc- sée en façade de ses bâtiments. Les touristes tionnement du dispositif, puis en l’ouvrant aux détenteurs d’un téléphone portable avec appa- personnes handicapés (malvoyants et sourds- reil photo et d’une connexion Internet peuvent muets) et, enfin, en pérennisant le dispositif. ainsi bénéficier d’informations (texte, photo et vidéo) sur les édifices et leur histoire. Sarlat est l’une des villes pionnières à mettre en place cet usage innovant. p Enjeux p Mise en œuvre Pour lire ce flashcode, Ce projet répond aux attentes de la mairie d’of- Une convention de partenariat innovant a été frir aux touristes un service de visite innovant via initiée entre le maire de Sarlat et France Télé- envoyer le mot “flashcode” un nouveau canal de communication, alternative com Orange avant le lancement de ce projet en à la traditionnelle visite guidée ou accompagnée août 2010. Une équipe se partage le projet : la par SMS au 30 130. de la lecture contraignante d’un guide touris- mairie de Sarlat fournit les contenus et Orange (mode d’emploi détaillé en page 4)50 flashcodes tique. Ce guide dématérialisé est accessible aux l’ensemble des prestations techniques. Cin-pour donner Sarladais comme aux touristes et de manière quante sites dans la ville sont balisés à l’aideaux touristes spontanée. Avec ce service, Sarlat réaffirme sa de flashcodes.un accès direct volonté de mettre en valeur son patrimoine toutà des contenus en manifestant sa volonté d’être à la pointe demultimédias l’innovation et de faire parler de Sarlat en valori-sur mobile. sant son territoire. 144 145
  7. 7. L’information Rennes (Ile-et-Vilaine)au bon endroitet au bonmoment p Contact Hugues Aubin Tél. : 02 23 62 14 27 Courriel : haubin@ville-rennes.fr www.rennes.fr ‘‘ Cette expérimentation p Bilan et perspectives innovante de réalité Les utilisateurs, habitants et visiteurs de la ville augmentée à Rennes de Rennes qui ont expérimenté cette applica- a permis d’illustrer, auprès tion, ont témoigné de leur satisfaction lors d’in- du public, la place de premier terviews, évoquant principalement sa simplicité plan de la R&D bretonne d’utilisation… À la vidéo du monde réel filmé dans les télécommunications par une caméra s’ajoute une scène virtuelle po- sitionnée dans ce monde réel. Cette technique et de tester de nouveaux peut d’ailleurs se décliner sur d’autres univers usages très prometteurs.” (jeux, applications en ville, réseaux sociaux, Daniel Delaveau, musées, expositions, mais aussi simulations maire de Rennes, dans l’architecture, l’automobile, la médecine, président de Rennes-Métropole, l’assistance, etc.). président de l’Assemblée des communautés de France (AdCF) p Projet p Enjeux p Mise en œuvre De la bonne information au bon endroit et au La ville de Rennes est attachée à promouvoir L’application de réalité augmentée, dévelop- bon moment : un service dont ont pu profiter l’information, les services au public et favoriser pée par la Ville de Rennes, Niji (une SSII) et les promeneurs dans les rues de Rennes. Ils le tourisme par le biais des TIC. Une intention Orange Labs, repose sur trois éléments inté- ont pu visualiser sur leur écran d’iPhone, grâce qui recoupe le souhait d’Orange Labs de tester grés à l’iPhone : le GPS pour la géolocalisation, à la caméra embarquée, des informations su- des services innovants à forte valeur ajoutée une boussole électronique qui repère l’axe de rajoutées sur l’image de bâtiments publics : sur mobile. Cette application Vivre Rennes la caméra, et des accéléromètres indiquant la description touristique, horaires d’ouverture, augmentée, qui vise à compléter notre per- verticalité du mobile. Elle a représenté un inves- accès, coordonnées téléphoniques. Cette ap- ception du monde réel en y ajoutant en temps tissement de 30 000 € et l’intervention de trois plication innovante de réalité augmentée, qui réel des éléments virtuels, non perceptibles ingénieurs sur trois mois d’expérimentation, ajoute en temps réel des éléments virtuels, a naturellement, a nourri l’image high-tech de la avec une participation financière de chaque été expérimentée par Orange Labs pour la ville collectivité. partenaire. de Rennes en 2009. 146 147
  8. 8. ‘‘ Leucate : Nous allons installer une signalétique Port-Leucate (Aude) la cité dans différents sites touristiques pour accéder à total flashcode un supplément d’information. Et nous sommes en train de travailler sur l’utilisation de ces codes pour le festival p Contact Sol y Fiesta… Nous tenons à Alexandre Carré être à la pointe de toutes les mairie de Leucate nouveautés.” Tél. : 04 68 40 51 32 Courriel : alexandre.carre@mairie-leucate.fr Michel Py, maire de Leucate p Projet p Bilan et perspectives Leucate est la première commune de France à Depuis l’été 2010, les flashcodes sont ap- utiliser les flashcodes pour de multiples usages : parus sur les lieux touristiques de la ville, en contenus étendus du bulletin municipal sous particulier au parc Natura pour accompagner forme de vidéos, carte d’hôte dématérialisée les visiteurs dans la découverte des espèces offrant des avantages aux vacanciers, com- protégées. Bientôt, le festival Sol y Fiesta en pléments d’information sur des événements. sera doté. L’objectif est de banaliser l’usage Au Mondial du Vent, par exemple, grâce aux des flashcodes au quotidien, particulièrement flashcodes, les visiteurs peuvent visualiser les durant la saison estivale lorsque 80 000 per- horaires des transports, l’affiche, etc. Pour va- sonnes fréquentent Leucate. Sous l’impulsion loriser les sites touristiques, les idées ne man- de son maire, Michel Py, Leucate continue sa quent pas ! politique TIC à la pointe de l’innovation et va postuler au label “Ville Internet” 2010. p Enjeux p Mise en œuvre Pour lire ce flashcode, L’ambition de Leucate est de devenir une ville Le déploiement des flashcodes à Leucate a dé- témoin pour l’utilisation globale et au quotidien buté lors du Mondial du Vent les 10 et 11 avril envoyer le mot “flashcode” des TIC et notamment avec des flashcodes. Ap- 2010. Ces icônes placées sur les affiches de portant confort aux utilisateurs, cette technolo- l’événement donnaient accès aux actualités et par SMS au 30 130. gie aide à valoriser le tissu économique et social aux résultats mis à jour. Le bulletin municipal (mode d’emploi détaillé en page 4)Les flashcodes : local et le patrimoine culturel de la cité audoise. s’est aussi paré de ces codes-barres et la carteune technologie Leucate l’utilise pour l’instant dans sa com- d’hôte est en préparation. Le projet était en dis-souple et munication institutionnelle et touristique, mais cussion entre Michel Py, le maire de Leucate, etpertinente, la maîtrise de cet outil ouvre toutes les portes la direction régionale d’Orange (qui fournit cetteadaptée à la pour favoriser la proximité et l’interactivité dans technologie) depuis un an et mis en œuvre parcommunication le quotidien des habitants comme des visiteurs. le responsable TIC de la ville.de proximitéd’une villetouristique. 148 149
  9. 9. ‘‘ Le Wifi Pour la Communauté de communes, Communauté p territoires numériques paroles d’élus de communes pour les l’installation d’une du Pays borne Internet Wifi est de Sarre-Union plaisanciers le « service plus » destiné (Bas-Rhin) aux plaisanciers afin de leur offrir en pleine campagne un port de plaisance attractif avec tous les services.” p Contact Théo Feuerstoss, Julie Feiss maire de Keskastel et vice-président Tél. : 03 88 01 21 00 de la Communauté de communes Courriel : julie.feiss@ccpsu.fr du Pays de Sarre-Union (CCPSU) www.alsace-bossue.net p Projet p Bilan et perspectives Depuis la mi-juillet 2010, le port de plaisance Bien qu’il soit trop tôt pour évaluer le projet d’Harskirchen a équipé sa capitainerie d’une mis en service pendant l’été 2010, ce nouvel borne Internet avec un accès ADSL à 8 Mbit/s. équipement participe à la modernisation du La couverture mobile en 2G s’avérait insuffi- port de plaisance. Ce service sera relayé sur sante pour offrir aux touristes l’accès aux ser- le site web en cours de construction et sur le vices Internet et notamment à la messagerie site de l’office de tourisme alsace-bossue.net. électronique. La nouvelle borne émet en Wifi L’objectif consiste à la fois à augmenter la avec un service d’authentification, ce qui as- fréquentation du port, qui était de 400 visites sure le haut débit en toute sécurité. Pour se annuelles en 2009, et d’allonger la durée des connecter sur leurs embarcations, les plaisan- séjours sur place. En outre, les élus envisagent ciers doivent simplement acheter un accès à déjà d’étendre l’accès Wifi à la zone de loisirs la capitainerie. environnante. Il s’agit de faire profiter d’une ré- gion préservée, attractive et de proposer des services innovants en pleine campagne. p Enjeux p Mise en œuvre Grâce à la borne Internet Wifi du port, les plai- Satisfait du bilan d’un récent équipement Wifi sanciers peuvent rester connectés durant leur au camping de Keskastel, situé à proximité, la escale. Simple et peu onéreux, ce nouveau ser- Communauté de communes a choisi France vice contribue à allonger la durée de leur séjour Télécom Orange comme prestataire de sa dans le port et à améliorer l’image de la région, nouvelle installation Wifi au port. Lancé en fé-Accueillir les épargnée par l’urbanisation et qui a conservé vrier 2010, le projet était opérationnel mi-juillet.plaisanciers dans son cachet rural. Ce projet s’inscrit dans la La mise en service, d’un montant de 4 000 €un port fluvial stratégie de la collectivité de développement du HT, a été financée par la Communauté de com-entièrement tourisme fluvial. Elle a ainsi commencé la mo- munes. Les frais récurrents de maintenancerénové avec de dernisation des installations portuaires fin 2009 (212 € HT par an) et d’abonnement mensuelnouveaux services, avec notamment la rénovation de la capitainerie de 45 € HT sont pris en charge par la mairienotamment l’accès et de son accueil, de nouveaux sanitaires avec d’Harskirchen.Internet en Wifi. douches et l’installation d’une laverie. 150 151
  10. 10. La première Syndicat paroles d’élus p territoires numériques mixte deBD multimédia développement du bassin deinteractive Bourg-en-Bresseau service (Ain)du tourisme p Contact Véronique Guillot Tél. : 04 74 47 25 40 Courriel : vguillot@cap3b.fr www.aupaysdefifrelin-labd.fr www.cap3B.fr ‘‘ Cette BD constitue p Bilan et perspectives une innovation dans la Lancée en juin 2010, il est encore trop tôt pour manière de promouvoir dresser le bilan de la BD multimédia. L’outil un territoire à travers un nécessite une période d’appropriation par les scénario et une réalisation acteurs du territoire, ce qui devrait favoriser une professionnelle et, sur le montée en puissance des ventes. Toutefois, la plan technologique, à travers stratégie ludique à destination des familles et des jeunes adultes a déjà montré son succès. l’utilisation de flashcodes Ainsi, des chasses au trésor, appelées les aven- favorisant la découverte en tures-jeux de Fifrelin, avaient attiré en 2008 vidéo de sites exceptionnels.” 13 000 personnes dans le bassin de Bourg-en Jean-François Debat, -Bresse. maire de Bourg-en-Bresse, président de CAP3B, vice-président du Conseil régional de Rhône-Alpes p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Pour lire ce flashcode, Pour promouvoir son image touristique, le pays Cette innovation cible un nouveau public et fait Dès 2005, le bassin de Bourg-en-Bresse définit de Bourg-en-Bresse innove en éditant pour la parler du territoire. En utilisant le médium de une stratégie de développement touristique lu- envoyer le mot “flashcode” première fois en France une bande dessinée la BD manga, la collectivité souhaite renforcer dique, baptisée “au Pays de Fifrelin”. Soutenue multimédia. Bruno Tamaillon et Hugo Tartaix son image positive et familiale. Cette démarche par la Région au titre de l’innovation touristique, par SMS au 30 130. sont les co-auteurs de la BD manga “La Ca- s’inscrit dans la stratégie d’innovation en faveur la BD a été lancée le 3 juin 2010. Le projet, (mode d’emploi détaillé en page 4) valière au manteau rouge”, dont l’intrigue se du développement touristique du bassin. En ef- d’un montant de 86 000 € hors flashcodes, déroule dans les sites culturels, industriels et fet, le pays de Bourg-en-Bresse scénarise son est financé à 50 % par la Région Rhône-Alpes, naturels du territoire. Accessibles grâce aux offre culturelle et touristique pour cibler un public 11 200 € par le partenariat publicitaire et le flashcodes présents sur les sites, une quin- jeune et familial en créant des jeux adaptés aux reste doit provenir du produit de la vente des zaine de vidéos de deux minutes peuvent être familles ou des balades ludiques. La BD multi- 8 000 exemplaires dans les offices de tourisme, visionnées sur un smartphone ou sur Internet média complète ces outils de promotion. librairies et maisons de la presse de l’Ain et pour découvrir le monastère royal de Brou ou du Rhône. survoler les Dombes en montgolfière. 152 153
  11. 11. ‘‘ Voyage Le Futuroscope joue pleinement son rôle Conseil général (Vienne) imaginaire de locomotive pour la Vienne, devenue département en 4 D touristique de premier plan. Cet investissement a permis de contribuer très fortement à la notoriété de la Vienne p Contact et à son développement Dominique Hummel, Parc du Futuroscope économique.” Courriel : jneveux@futuroscope.fr www.futuroscope.com Claude Bertaud, président du Conseil général de la Vienne, président de la Sem Parc du Futuroscope p Projet p Bilan et perspectives Alchimie unique d’un génie du cinéma et d’un Après une avant-première pendant les va- concentré technologique unique au monde, cances de Noël, “Arthur, l’Aventure en 4D” a “Arthur, l’Aventure en 4D” immerge totale- ouvert le 6 février 2010. Depuis, la fréquenta- ment les visiteurs du Futuroscope dans l’uni- tion du parc est en hausse de 30 % et l’attrac- vers imaginaire des Minimoys. Combinant la tion devient la favorite des visiteurs, avec une projection d’un film d’animation en 3D sur un note de satisfaction de 9,2 sur 10. Le voyage dôme IMAX de 900 m2 et d’un simulateur de de presse organisé avec 200 journalistes et mouvements avec effets sensoriels 4D, cette la promotion couplée à la sortie du deuxième prouesse technologique sur mesure donne aux opus du film “Arthur et les Minimoys” ont eu visiteurs l’occasion unique de se glisser dans un impact indéniable. Pouvant accueillir plus la peau de ces créatures minuscules jusqu’à de 700 visiteurs par heure, “Arthur, l’Aventure sursauter lorsqu’une langue de grenouille en 4D” a encore de nombreux frissons à faire caresse leur joue ! partager ! p Enjeux p Mise en œuvre Un des challenges du Futuroscope est de faire À l’initiative de Luc Besson, le Futuroscope a revenir 60 % des visiteurs. Le parc investit combiné le savoir-faire de ses équipes à celles donc chaque année 20 % de son chiffre d’af- de leaders européens en scénographie, effets faires dans le renouvellement de ses attractions. spéciaux et techniques de simulation. La coor- L’originalité et l’innovation d’“Arthur, l’Aventure dination artistique et technique a été assuréeL’attraction en 4D” maintiennent le Futuroscope à la pointe par le Futuroscope, qui a mobilisé un chef deimaginée par de la technologie, tout en portant de manière projet à plein temps. Le Conseil général a fi-Luc Besson ludique ses valeurs de respect de la nature et nancé les 20 millions d’euros d’investissementassocie une de l’humain. L’impact médiatique de la collabo- en tant qu’actionnaire majoritaire de la Semgrande signature ration avec Luc Besson met en valeur l’esprit Futuroscope.du cinéma pionnier qui le caractérise depuis sa création.au savoir-fairetechnologiquedu Futuroscope. 154 155
  12. 12. ‘‘ Le Livrophone, Nous avons choisi de faciliter l’ouverture du Nantes Nantes culture un livre sonore musée d’histoire de et patrimoine Nantes au plus grand nombre. pour favoriser Pour cela, nous utilisons une (Loire-Atlantique) l’accessibilité grande variété de moyens. Le Livrophone est une belle illustration de cette ambition.” p Contact Jean-Marc Ayrault, David Chatelier maire de Nantes, président de Nantes Tél. : 02 51 17 49 21 métropole, député de Loire-Atlantique Courriel : david.chatelier@chateau-nantes.fr www.chateau-nantes.fr/expositions/miroir/ www.chateau-nantes.fr www.livrophone.com p Projet p Bilan et perspectives Le château des ducs de Bretagne a accueilli Le dispositif a été utilisé par des centaines de au cours d’une exposition temporaire sur “le visiteurs handicapés ou non, avec de bons re- pouvoir politique en images” un Livrophone, tours du public déficient visuel : il leur a paru un livre sonore et visuel d’une quinzaine de adapté à leurs besoins, le texte sonore com- pages qui s’adresse à tout public et particu- mentant l’image et facilitant la lecture tactile. lièrement aux déficients visuels. Cet outil de Cette technologie du Livrophone, qui a l’avan- communication interactif et convivial s’intègre tage de développer un partenariat technolo- dans le parcours de l’exposition présentée en gique avec une entreprise locale en faveur d’un 2008 au musée d’histoire de Nantes, comme outil innovant, pourra être reprise à l’occasion un élément d’accessibilité et de confort pour le d’une prochaine exposition. visiteur. Il concilie à la fois l’innovation technique et l’accueil des publics handicapés, offrant un rayonnement national à la ville sur ces deux problématiques. p Enjeux p Mise en œuvre Au musée d’histoire de Nantes qui s’efforce Le Livrophone, posé sur un pupitre à hauteur d’être accessible, quel que soit le handicap, à d’enfant, comporte six portraits à découvrir tous les publics, l’enjeu de l’accessibilité est in- avec les yeux, les mains et les oreilles. Une tégré non comme une contrainte mais comme page tournée déclenche un commentaire so- une richesse. Avec le Livrophone, conçu par une nore. Les illustrations (tableaux ou photogra- entreprise de la région, le musée d’histoire de phies) sont recouvertes d’une transpositionConcilier images, Nantes, installé dans le château des ducs de en relief, avec des cercles de couleur et deslecture tactile et Bretagne géré par Nantes Culture et Patrimoine indications en braille qui aident les personnescommentaires (une Entreprise publique locale - Epl), participe mal ou non voyantes à repérer certains élé-sonores dans un à l’ambitieux projet culturel de la ville. Le musée ments. Ce projet (budget de 4 500 €) a étédispositif adapté a d’ailleurs été reconnu pour son savoir-faire en construit grâce à une collaboration amont entreà tous publics. matière de multimédia (prix de Laval virtuel 2008) les scientifiques porteurs du contenu avec un et de politique d’accessibilité (prix des musées prestataire technique et en partenariat avec un pour tous en 2009). institut pour handicapés visuels. 156 157
  13. 13. Le tourisme Bourg-paroles d’élus p territoires numériques en-Bresseau bout Agglomérationdes doigts (Ain) p Contact Christophe Feillens Tél. : 04 74 22 49 40 Courriel : communication@ bourgenbressetourisme.fr www.bourgenbressetourisme.fr ‘‘ Le développement du p Bilan et perspectives tourisme des territoires Bien que récente, l’opération positionne déjà passe par un esprit l’office de tourisme de Bourg-en-Bresse d’innovation perpétuelle. Agglomération comme une structure novatrice L’humain doit s’appuyer sur des au service des visiteurs et des prestataires, à technologies novatrices tout l’image des destinations majeures telles que en gardant la valeur du contact, Paris, Nice ou Cannes qui sont également équi- pées de la borne tactile. Les usages devraient la nécessaire convivialité en outre se multiplier. Ainsi, les visiteurs pour- et l’envie de faire aimer ront bientôt consulter les disponibilités d’héber- le caractère de son pays.” gement, ce qui devrait faciliter encore le séjour Thierry Moiroux, sur le territoire. À Bourg-en-Bresse, ce nouvel vice-président de Bourg-en-Bresse outil vivant, grâce au son et aux images, enrichit Agglomération, en charge du Tourisme, des et diversifie la communication touristique. Loisirs, des Sports et de la Communication p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Placée en vitrine de l’office de tourisme et en Destinée aux touristes et aux résidents, la borne La borne tactile installée depuis la fin avril 2010 libre accès 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, interactive est accessible en permanence, y complète la nouvelle communication touris- la dalle tactile d’information est devenue l’élé- compris pendant les périodes de fermeture de tique de Bourg-en-Bresse Agglomération. ment innovant de la communication touristique l’office de tourisme. Elle valorise l’offre locale L’office de tourisme étant situé dans un à Bourg-en-Bresse. Cet écran tactile géant, grâce aux photos, vidéos ou affiches relatives périmètre protégé, l’installation en vitrine a tou- bientôt accessible aux personnes à mobilité ré- aux événements tout en restant très simple à tefois nécessité une étude complexe avec les duite, détaille toutes les prestations disponibles manier. L’utilisateur est libre de rechercher des architectes des Bâtiments de France. Le coût sur le territoire. L’utilisateur peut y consulter une horaires ou des informations dans plusieurs du projet (en leasing) s’élève à 600 € HT par galerie de photos, la météo en direct ou les langues. Ce projet s’inscrit dans la stratégie mois. Il est financé par le budget de l’office de événements à venir. Un plan interactif localise touristique du territoire. Après avoir adopté une tourisme, composé en grande partie de sub- aussi les hébergements, les restaurants et toute nouvelle identité visuelle et créé son site Internet, ventions de Bourg-en-Bresse Agglomération. structure touristique, avec les services et les l’office a souhaité faciliter la diffusion de l’infor- tarifs proposés. mation et la consommation sur le territoire au bénéfice des prestataires locaux. 158 159
  14. 14. Le flashcode Doubspour informerle touristeen mobilité p Contact Damien Mouchet Tél. : 03 81 212 999 Courriel : damien.mouchet@doubs.com www.doubs.travel www.doubs-tourisme.mobi ‘‘ Notre idée est p Bilan et perspectives de donner une Naissante, la technologie du flashcode répond information dynamique, à une logique de transfert du papier vers le mo- actualisée et de proximité bile, en apportant une information complémen- en complément de nos taire, disponible en mobilité grâce à Internet. publications papier. Cette Elle sera désormais intégrée sur toutes les nou- innovation suit l’évolution velles publications du CDT… Elle a déjà suscité d’excellentes retombées et un intérêt certain de la demande de la clientèle tant du grand public que des professionnels. vers un tourisme toujours Le CDT réfléchit maintenant à d’autres applica- plus réactif et mobile.” tions pour proposer toujours plus de contenu Vincent Fuster, et de services personnalisés. président du Comité départemental du tourisme du Doubs p Projet p Enjeux p Mise en œuvre Pour lire ce flashcode, Grâce à l’intégration de flashcodes dans Doubs Attentif à l’avancée de la mobilité sur son sec- Le projet, développé en partenariat avec Mag’, son magazine et dans Dzid, sa brochure teur, le CDT du Doubs s’approprie, dès leur France Télécom Orange, a été lancé à l’au- envoyer le mot “flashcode” de présentation, le Comité départemental du émergence, les nouvelles technologies adap- tomne 2009. Les premiers flashcodes (100 000 tourisme (CDT) du Doubs se lance dans la tées à son marché et souhaite faire bénéficier dans Doubs Mag’, 40 000 dans Dzid) sont ap- par SMS au 30 130. communication à la pointe de l’innovation : il les touristes des dernières solutions technolo- parus en janvier 2010. Le site Web mobile a (mode d’emploi détaillé en page 4) invite le touriste utilisateur à photographier ce giques en leur offrant des informations touris- été développé par l’équipe du CDT. Après té- flashcode (ou code-barres 2D) depuis son té- tiques complètes et de qualité. Le CDT s’est léchargement d’une application de lecture de léphone mobile. Le lecteur obtient ainsi un lien tourné vers le m-tourisme et incite ses utilisa- flashcodes sur son téléphone mobile 3G (en- qui pointe sur un site Internet mobile et accède teurs à naviguer sur Internet pour s’informer en voyer “flashcode” par SMS au 30 130), le tou- alors à une information complémentaire. Cette temps réel, récupérer des vidéos ou réserver riste peut accéder à un site Internet et obtenir politique d’information associant le Web et le un service. Il confirme ainsi sa signature tou- des informations et services supplémentaires papier s’appliquera progressivement et systé- ristique : “Le Doubs, réserve naturelle d’idées au contenu papier : agenda, vidéos, diapora- matiquement sur tous les supports de commu- neuves”. mas, cartes interactives et renseignements pra- nication du CDT. tiques sur une quinzaine de sites touristiques. 160 161

×