Tome 9 - Education

513 vues

Publié le

Tome 9 - Education

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
513
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tome 9 - Education

  1. 1. Toute reproduction du présent ouvrage, totale ou partielle, quel que soit le support, est strictement interdite. Éducation
  2. 2. l’avis de l’expert L’expert Bernard Benhamou, délégué aux usages de l’Internet au ministère chargé des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique 140 Vive la République numérique ! “De nouveaux supports pédagogiques mobiles devraient bientôt transformer le paysage industriel lié aux technologies de l’éducation.” De nouvelles générations d’applications pourraient, en effet, tirer parti des liens entre terminaux mobiles et télévisions connectées pour afficher et interagir de manière collective avec le contenu des applications. À la différence des cours réalisés sur les TBI, l’usage des télévisions connectées, en lien avec les terminaux mobiles, présente l’avantage d’établir un continuum entre les explications fournies en classe par l’enseignant et le cours que les élèves pourront, par la suite, consulter individuellement sur des terminaux mobiles. Afin d’être accessibles, sans formation préalable, à l’ensemble des élèves et des enseignants, les projets de technologies éducatives doivent reposer sur une conception ergonomique plus rigoureuse. De nombreux projets technologiques ont ainsi connu des difficultés auprès des acteurs pédagogiques, en raison d’un défaut initial de prise en compte des retours d’expériences. La montée en puissance des terminaux mobiles est en grande partie liée aux améliorations ergonomiques des systèmes basés sur les écrans tactiles. Ces terminaux mobiles ont ainsi permis la diffusion auprès de l’ensemble des utilisateurs d’une “grammaire gestuelle” qui permet d’accéder plus simplement aux informations. Les objets qui seront connectés aux terminaux mobiles sont aussi devenus un enjeu stratégique pour les industriels. Ces terminaux pourraient constituer la base de nouvelles générations d’appareils scientifiques et éducatifs connectés. Il devient en effet possible de concevoir des objets connectés équivalents aux appareils scientifiques actuels pour une fraction de leur coût habituel. Ainsi, les microscopes traditionnels pourraient être progressivement remplacés dans les classes par des dispositifs optiques couplés aux smartphones. Qu’il s’agisse des enseignements liés aux sciences de la vie et de la Terre, des enseignements techniques, des dispositifs de contrôle environnementaux ou agricoles, le développement d’outils éducatifs connectés aux terminaux mobiles pourrait constituer une importante opportunité de croissance pour les entreprises technologiques françaises et européennes. La France, qui dispose de sociétés parmi les plus avancées au monde dans le domaine des objets connectés aux terminaux mobiles, devra investir en priorité ce champ pour développer l’éducation numérique. Éducation élevé pour envisager une prise en charge par l’État de ces équipements. Il convient donc, dans un premier temps, de privilégier des usages semi-collectifs pour ces outils. Si les tableaux blancs interactifs (TBI) ont été, jusqu’ici, les seuls outils numériques de présentation collective de contenus pédagogiques, de nouvelles interactions entre terminaux mobiles et télévisions connectées pourraient changer la manière de transmettre le savoir, dans le contexte de la classe. Toute reproduction du présent ouvrage, totale ou partielle, quel que soit le support, est strictement interdite. L ’ordinateur personnel est resté, jusqu’à une période récente, le mode d’accès dominant pour les contenus pédagogiques. Or, pour des raisons de coûts ainsi que pour des raisons ergonomiques, il n’a pas été possible d’envisager un déploiement massif de ces technologies au sein de l’Éducation nationale. Désormais, la montée en puissance des nouvelles formes mobiles de consultation de l’Internet pourrait modifier en profondeur le paysage des technologies éducatives. Les smartphones et les tablettes tactiles proposent en effet de nouvelles modalités d’usages pour les élèves, les enseignants et les parents. De nouveaux supports pédagogiques mobiles devraient encore transformer le paysage industriel lié aux technologies de l’éducation. Dans le même temps, l’expérience des utilisateurs face aux contenus pédagogiques pourrait aussi évoluer en fonction de ces technologies. Ainsi, le développement du “livre électronique” pourrait faire évoluer la relation traditionnelle entre les acteurs éducatifs et les supports imprimés. Jusqu’ici séparés, les marchés (et les technologies) liés aux tablettes tactiles et aux liseuses (eBooks) sont sur le point de converger pour créer de nouvelles générations d’outils pédagogiques. Ces nouvelles formes de tablettes “mixtes” serviront à la consultation simultanée des ouvrages traditionnels et des manuels interactifs. Si les institutions éducatives peuvent, à terme, envisager d’équiper l’ensemble des élèves avec des solutions individuelles, le coût de ces outils (smartphones, tablettes ou liseuses) reste encore trop L’Éducation sur parolesdelus.com   Signature et lancement de la convention Connect’Écoles Saint-Joseph : solutions scolaires numériques “Il est important que les enfants, où qu’ils se trouvent, ne soient pas pénalisés par les conditions techniques. Grâce à Connect’Écoles, 22 établissements scolaires vont bénéficier de l’accès au haut débit.” Vanik Berberian, président de l’AMRF “Quand un jeune a des difficultés pour apprendre comme les autres, qu’il n’a pas les mêmes moyens, il faut lui donner cette souplesse, cette agilité numérique. Le fait de combler ce fossé l’amène à participer. C’est un pas vers l’égalité des chances.” Patrick Lebreton, député de La Réunion, maire de Saint-Joseph, vice-président de la Communauté d’agglomération du Sud – Casud > Version non exhaustive. Le texte complet, accompagné de nombreuses notes, est disponible sur le site www.parolesdelus.com. parolesdelus.com 141
  3. 3. 142 adjoint au maire de Figeac, président du Conseil régional Midi-Pyrénées, président de l’Association des petites villes de France (APVF), ancien ministre La Région Midi-Pyrénées contribue au développement du très haut débit sur son territoire. Elle a adopté en mai 2011 un plan très haut débit, doté d’un budget de 50 millions d’euros sur dix ans, afin de soutenir ses collectivités non desservies par l’initiative privée. Par le biais d’Aster, elle prend en charge le raccordement Internet des sites des communautés de l’éducation, de l’apprentissage, de la formation à distance, et les cyberbases Midi-Pyrénées. Vive la République numérique ! les collectivités, l’académie, la Draaf et les établissements ; et de mieux aviser les utilisateurs des actions éducatives et pédagogiques mises en œuvre sur le territoire (orientation, aides spécifiques aux études ou à la vie périscolaire, transport scolaire, culture, partenariats européens et internationaux…). Pour assurer l’accès à l’ENT et, plus généralement, réduire la fracture numérique, Midi-Pyrénées a été la première Région de France à avoir proposé à la rentrée 2010-2011 le dispositif Ordilib’ d’aide à l’acquisition d’un ordinateur portable. Ordilib’ remplit pleinement son objectif de dispositif social, les deux tiers des demandes concernant des foyers aux revenus modestes. Parce que les usages ne se développent pas sans réseau, comment relevezvous ce défi dans la région la plus vaste de France ? Le réseau Aster, lancé en 2000, dessert plus de 450 sites raccordés en haut et très haut débit. Ce marché de service, cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du Feder, offre une prestation de qualité aux lycées, CFA, sites de formation à distance Pyramide et établissements d’enseignement supérieur situés hors de l’agglomération toulousaine. Dans un objectif d’aménagement du territoire et de traitement égalitaire de tous les lycéens, la Région a décidé, en juin 2012, d’installer la fibre optique dans l’ensemble des lycées, quel que soit leur lieu d’implantation, d’ici à septembre 2014. Depuis la rentrée 2013, une centaine de lycées sont en cours de raccordement. Quels types de nouvelles pratiques Aster permet-il en matière de formation ? Des visioconférences, des cours interactifs et de l’autoformation via Internet. Les 14 sites Pyramide qui maillent le territoire régional s’adressent principalement aux demandeurs d’emploi et aux salariés en recherche d’évolution professionnelle. Grâce à la connexion Aster en fibre optique, le réseau Pyramide constitue une réponse de proximité aux besoins en formation des personnes qui ne peuvent ou ne souhaitent pas se déplacer, en s’appuyant sur des outils de “webconférencing” haut débit performants. Toute reproduction du présent ouvrage, totale ou partielle, quel que soit le support, est strictement interdite. L’élu Martin Malvy, premier Paroles d’élus Comment la Région Midi-Pyrénées facilite-t-elle le développement du numérique dans les lycées ? Martin Malvy La Région soutient le financement d’équipements informatiques et d’applications ou de logiciels dans les lycées (ordinateurs, TBI…), et expérimente de nouveaux matériels numériques pédagogiques dans certains établissements. Ainsi, pour l’apprentissage des langues, chacun des 145 lycées publics de MidiPyrénées bénéficie d’au moins deux espaces de langues équipés de systèmes de vidéoprojection et de sonorisation. Depuis la rentrée 2011, tous les lycées publics de la région sont équipés d’un espace numérique de travail (ENT). Les lycéens, parents, enseignants, personnel administratif et agents techniques disposent d’un bureau virtuel et dédié, accessible depuis n’importe quel ordinateur connecté à Internet. L’objectif de l’ENT est de simplifier l’accès aux contenus à usages éducatifs et pédagogiques au sein de la communauté (les enseignants ont accès, à partir d’une connexion Internet, aux ressources hébergées dans l’établissement, tandis que les élèves accèdent depuis leur domicile aux supports de cours déposés par les enseignants sur l’ENT) ; de mettre en œuvre des services en ligne susceptibles d’améliorer la vie scolaire des usagers et les conditions de travail de la communauté éducative ; d’informer le public sur les politiques publiques mises en place en matière d’éducation ; de renforcer le maillage territorial en mettant en réseau Éducation l’interview de l’élu > Pour en savoir plus www.midipyrenees.fr 143 450 sites bénéficient d’Aster, répartis entre six communautés d’utilisateurs (lycées, CFA, Pyramide, cyberbases, enseignement supérieur, télémédecine). Près de 240 000 utilisateurs sur les seules communautés relevant de la Région (lycées, CFA, Pyramide, cyberbases). L’ENTmip en chiffres. Plus de 300 établissements et 150 000 élèves. Plus de 500 000 utilisateurs, soit un peu plus d’un Midi-Pyrénéen sur cinq. Un volume de connexions qui progresse et atteint 1,6 million de visites par mois. L’ENTmip est l’un des plus actifs de France. Financement. Les dispositifs présentés sont cofinancés par l’Union européenne dans le cadre du Feder. parolesdelus.com
  4. 4. 144 maire du Puy-en-Velay, député de la Haute-Loire, ancien ministre Grâce à un partenariat fort initié en 2011 entre sa collectivité et des entreprises privées, Laurent Wauquiez a réussi à équiper plusieurs écoles du Puy-en-Velay en tablettes numériques. Autant d’outils destinés à lutter contre la fracture numérique, et véritables supports d’apprentissage dont il trace le bilan. Vive la République numérique ! des recherches sur Internet ou encore des exercices d’apprentissage individualisé en anglais. Durant les séances de travail en maternelle, les enseignants sont face à un petit groupe d’élèves, tandis que les agents spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) prennent en charge les autres enfants. Ces tablettes sont particulièrement appréciées par les élèves scolarisés en classe pour l’inclusion scolaire (CLIS), qui trouvent de multiples applications pour leur permettre de progresser. Aussi, nous souhaitons impliquer les établissements spécialisés tels que les IMPRO, IME et ITEP implantés sur la commune. Les enfants se familiarisent rapidement à cet outil, qui demeure l’un des moyens éducatifs ludiques qu’ils apprécient. Avez-vous prévu une extension de cette opération ou d’autres projets numériques liés à l’éducation au Puy-en-Velay ? L’idée est bien évidemment, à terme, de doter toutes les écoles publiques et privées de la commune. Nous avons renforcé le plan numérique cette année en vue d’acquérir divers types d’équipements (tableaux blancs interactifs, vidéoprojecteurs, ordinateurs, tablettes). Une consultation a été lancée auprès de différents fournisseurs pour déterminer le type d’équipements qui seront proposés. > Pour en savoir plus www.lepuyenvelay.fr www.wauquiez.net Près de 1 200 élèves sont scolarisés au Puy-en-Velay dans les sept sites maternels et élémentaires des écoles publiques de la ville. 20 000 habitants. Préfecture de la Haute-Loire, Le Puy-en-Velay compte près de 20 000 habitants, au centre d’une agglomération de 60 000 habitants, carrefour commercial, administratif, scolaire, culturel et sportif dynamique. Richesses. De nombreuses animations rythment les saisons de la cité ponote, dont le festival de La Chaise-Dieu. Sa renommée est également liée à la dentelle à la main, fabriquée durant des siècles et dont les gestes et la technique ont été préservés grâce à l’instauration d’un atelier-conservatoire national et au Centre d’enseignement de la dentelle au fuseau. Toute reproduction du présent ouvrage, totale ou partielle, quel que soit le support, est strictement interdite. L’élu Laurent Wauquiez, Paroles d’élus En tant qu’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, que pensezvous de l’apport du numérique dans l’éducation ? Laurent Wauquiez Le numérique est l’outil incontournable de notre quotidien qui permettra d’anticiper l’avenir. Les bienfaits du numérique sont nombreux : éduquer, lutter contre l’échec scolaire et l’illettrisme, améliorer la performance de la lecture, parfaire le niveau d’expression orale, réduire les inégalités scolaires liées au milieu social des enfants, favoriser l’accès aux nouvelles technologies par l’usage, lutter contre la fracture numérique. L’idée est ainsi de permettre à chaque enfant de se familiariser aux technologies numériques de notre quotidien. Dans le cadre d’un partenariat avec les sociétés Samsung et Orange, et grâce à un programme de mécénat portant sur la lutte contre l’illettrisme, accordé par la Caisse d’Épargne Auvergne Limousin, la Ville a doté de 82 tablettes numériques quatre écoles et établissements spécialisés de l’Association Sauvegarde de l’enfant à l’adulte (ASEA). Quel bilan pouvez-vous dresser, deux ans après, de l’équipement en tablettes de quatre écoles primaires au Puy-en-Velay, dont vous êtes le maire ? L’expérimentation menée en 2011 a porté ses fruits, avec un réel succès auprès des enseignants et des élèves. Les tablettes facilitent le travail en autonomie de groupes d’élèves dans les classes à niveaux multiples et sont essentiellement utilisées pour Éducation l’interview de l’élu 145 Retrouvez une initiative du Puy-en-Velay sur parolesdelus.com parolesdelus.com
  5. 5. Thégra (Lot) Éducation Internet haut débit à l’école rurale ✓ Satellite ✓ École rurale ✓ Opération pilote Paul Roualdes, 146 “Les institutrices sont ravies d’avoir ce système : elles n’hésitent plus à aller sur Internet. Le service est satisfaisant en tout point pour ce que j’ai pu observer en tant que bénévole à la bibliothèque. J’ai testé plusieurs fois la vitesse de connexion et obtenu 19 Mbit/s montants et 5 Mbit/s descendants de façon régulière.” Thégra sur parolesdelus.com Vive la République numérique ! ■ Équipement gratuit. Pilotes en région Midi-Pyrénées dans le cadre de l’opération Connect’Écoles, les deux classes de l’école de Thégra ont été équipées, début février 2013, comme 22 écoles rurales (une par région) d’une parabole extérieure et d’un modem mis en place gratuitement par Eutelsat. Les enseignants et les 50 élèves disposent ainsi d’un accès à l’Internet haut débit (20 Mbit/s) pour découvrir les outils éducatifs ludiques, la lecture en ligne, la recherche documentaire ou la visite virtuelle des musées. Pour l’équipe éducative, les tâches administratives en sont d’autant facilitées. Ensuite, la commune pourra conserver gratuitement les équipements installés et souscrire un contrat à un coût comparable à l’ADSL. ■ Kit satellite. Le processus de sélection des écoles a été conduit par l’Association des maires ruraux de France. À Thégra, le prêt d’un kit satellite – dédié à Internet – est principalement destiné aux 50 élèves de l’école et à leurs enseignants afin d’accéder à l’Internet hautdébit (au lieu de 0,9 Mbit/s précédemment). L’équipement a été fourni gratuitement par Eutelsat et l’abonnement, pris en charge par NordNet jusqu’à la fin de l’année scolaire 2012-2013. > mairie.thegra@meshnet.fr Au cœur du Quercy, du Pays de Padirac et du Causse de Gramat, un village de 500 habitants doté d’un patrimoine exceptionnel. Toute reproduction du présent ouvrage, totale ou partielle, quel que soit le support, est strictement interdite. premier adjoint au maire de Thégra 147 parolesdelus.com
  6. 6. Brive-la-Gaillarde (Corrèze) Tableaux et tablettes brivistes Philippe Nauche, maire de Brive-laGaillarde, député de la Corrèze 148 “Le numérique repousse les murs de l’école. À côté des traditionnelles compétences dévolues aux communes en matière d’éducation et de périscolaire résident de véritables enjeux de territoire, dont les principaux sont l’éducation à la citoyenneté. L’école a un rôle fondamental à jouer pour résorber la fracture sociale et culturelle liée au numérique.” Supports numériques. Entre 2010 et 2013, Brive a réalisé un programme de câblage de toutes ses écoles élémentaires, dans lesquelles elle a déployé des tableaux blancs interactifs, avec l’appui de l’Éducation nationale et du Conseil général. À la rentrée de septembre, deux écoles ont été dotées à titre expérimental de packs de tablettes numériques. Brive a fait du numérique à l’école l’une de ses priorités, considérant qu’il lui appartient de transmettre les compétences pour utiliser de façon réfléchie et efficace le numérique et contribuer à former des citoyens autonomes, responsables et doués d’esprit critique. ■ TBI. Le plan prévoit le câblage des 14 écoles élémentaires publiques afin de rendre Internet accessible dans toutes les classes, l’installation de TBI dans chacune des 99 classes élémentaires, avec un ordinateur fixe en fond de classe, ainsi que la mise à disposition pour chaque école d’un pack de tablettes numériques. Depuis 2011 et prévu sur trois ans, le coût global du plan est estimé à 550 000 euros, dont 93 % pris en charge par la Ville (170 000 euros de câblage ; 300 000 euros de TBI, 80 000 euros de tablettes numériques). > francoise.augaudy@brive.fr ■ Ville de 50 000 habitants, Brive compte 3 500 enfants scolarisés dans 30 écoles publiques : 16 maternelles et 14 écoles élémentaires. Vive la République numérique ! Toute reproduction du présent ouvrage, totale ou partielle, quel que soit le support, est strictement interdite. ✓ Tableau blanc interactif ✓ Tablette ✓ Câblage 149
  7. 7. EM Normandie (Seine-Maritime) SmartEcole® pour étudiants digital natives ! ✓ Éducation numérique ✓ Tablette ✓ E-portfolio François RaoulDuval, président 150 “Nous proposons une nouvelle façon d’apprendre, adaptée aux digital natives, qui ont grandi avec le numérique. Impliqués dans les apprentissages, les étudiants seront cocréateurs de savoirs et de savoirfaire.” ■ Apprentissage multimodal. Depuis la rentrée 2013, les étudiants du programme Grande École de l’EM Normandie bénéficient de la SmartEcole®, “l’école intelligente”, et d’une tablette numérique gratuite. Véritables lieux connectés, les campus offrent un apprentissage multimodal à partir d’une plateforme d’e-services pour enseignants et étudiants, comprenant un réseau social privé, une plateforme de formation open source, ou encore un e-portfolio pour administrer les compétences. Cette pédagogie numérique, adaptée à la mobilité, sera progressivement intégrée à d’autres programmes de l’école. ® ■ Collaboration efficace. SmartEcole est née de la collaboration avec Ingenium eLearning, association spécialisée dans la formation à distance, créée par les CCI de Caen et du Havre, l’université de Caen Basse-Normandie et l’EM Normandie. La mise en œuvre du projet, en septembre 2013, a nécessité de former les enseignants et de modifier l’organisation de l’école en l’équipant de connexions WiFi et de murs actifs. Le budget de 250 000 euros a été financé par l’EM Normandie qui a, en outre, aménagé les salles et met gratuitement les tablettes à disposition des étudiants. > l.anger@em-normandie.fr École de commerce et de management rassemblant plus de 2 600 élèves, étudiants en formation initiale et professionnels en formation continue, répartis sur trois campus (Caen, Le Havre et Deauville). Vive la République numérique ! Toute reproduction du présent ouvrage, totale ou partielle, quel que soit le support, est strictement interdite. de l’École de management (EM) Normandie, élu de la CCI du Havre

×