ServiceS au public                 Services au public                                          Les technologies de l’infor...
Saint-Cyr TV est en ligne                                                                                                 ...
L’e-débat alimente l’éolienne...                                                                                          ...
Une Web TV simple et efficace                                                                                             ...
Saut (de puce) technologique                                                                                              ...
Marseille a la fibre !                                                                                                    ...
Le ticket dans le mobile                                                                                                  ...
Les yeux dans les yeux                                                                                                    ...
Liberté, égalité, Wifi(nité)…                                                                                             ...
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Tome 4 : Services au public
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Tome 4 : Services au public

864 vues

Publié le

À l’initiative de l’AMF, de l’AdCF, de l’AMGVF, de l’APVF, de la FMVM et de France Télécom Orange, le quatrième recueil pour une Europe innovante se caractérise par une ouverture européenne avec des initiatives émanant de collectivités de France métropolitaine et d’outre-mer, mais aussi d’autres territoires européens (Portugal, Espagne, Italie, Grèce, Autriche, Slovaquie, Belgique, Pays-Bas, Pologne, Lituanie et Finlande). Il a été réalisé sous l’égide de la présidence française de l’Union européenne, avec un avant-propos du président de la Commission européenne.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
864
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Tome 4 : Services au public

  1. 1. ServiceS au public Services au public Les technologies de l’information et de la communication sont partie intégrante des moyens privilégiés pour améliorer les services rendus au public. Les outils, comme les autriche, belgique, Finlande, France, italie, pologne usages du haut débit, jouent en faveur de l’évolution des pratiques et de la simplification des rapports quotidiens entre collectivités et administrés. Une simplification de la relation citoyen-collectivité qui favorise une diffusion plus interactive de l’information, une plus grande implication de chacun dans le processus collectif de décision. Partout, les technologies de l’information et de la communication apportent leur pierre au développement de la démocratie locale et favorisent ainsi l’avènement d’une démocratie de proximité plus participative. 102 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Services au public / 103
  2. 2. Saint-Cyr TV est en ligne p la ville reçoit de nombreuses personnalitésSaint-Cyr-sur-Loire de tous horizons. afin de conserver une trace de ces rencontres, des interviews sont réalisées et mises en ligne sur le site www.saint-cyr-sur-loire.com. p enjeux p Mise en œuvre p bilan et perspectives Le projet a été l’occasion à la fois de Alors que des magazines vidéo sont en Le projet confirme l’image d’une ville rénover le site Internet et de donner une ligne depuis début 2007, Saint-Cyr TV innovante. Il met en avant les témoigna- nouvelle image de marque à la ville. Saint- a été lancée mi-juillet 2008 sur fonds ges d’élus et valorise des réalisations de Cyr-sur-Loire est en effet précurseur dans propres de la collectivité. Les interviews la commune afin de faciliter la communi- l’utilisation de ce type de média dans la vidéos nécessitent l’intervention d’un par- cation auprès des citoyens. S’appuyant ServiceS au public région. En complément des autres sup- tenaire pour les reportages (ABBC vidéo sur Internet, la ville, résolument dynami- p projet France Commune de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire) 16 421 habitants ports de communication municipaux, les internautes ont désormais accès à tout moment, grâce à Internet, aux interviews et peuvent ainsi plus facilement s’appro- prier ce nouveau média. Pour la ville, il s’agit d’afficher son ambition culturelle. Avec Saint-Cyr TV, elle propose un lieu de réflexion et de débats sur des sujets locaux et nationaux. ’’ reportage) et d’un autre pour la mainte- nance du site de la ville (Click-on). Les choix éditoriaux sont arrêtés par l’élu en charge de la communication qui décide des trois ou quatre sujets traités (5 minu- tes). Le journaliste est ensuite chargé de réaliser les interviews et de procéder à leur montage. que, propose un support de communica- tion novateur en complémentarité avec le bulletin d’information municipale. Lancée à la rentrée 2008, Saint-Cyr TV propose des magazines et des Saint-Cyr TV est née ! La communication est un interviews vidéo produits par la ville et diffusés sur son site Internet. La com- outil culturel et une ambition forte pour l’équipe mune diffuse depuis 2000 dans les accueils et salles d’attente des services municipale. Le débat, l’échange sont les gages de municipaux et depuis 2007 un magazine vidéo sur Internet. Le nouveau toute démocratie et d’une vraie richesse intellectuelle. projet intitulé “15 minutes avec…” présente des interviews de personnalités Troisième ville d’Indre-et-Loire incluse dans la communauté C’est aussi le motif de la création de cette marquantes de la vie locale, mais aussi nationale ou internationale venues d’agglomération Tour(s)plus (14 communes). rubrique que nous lançons aujourd’hui.” à Saint-Cyr à l’invitation de la municipalité. Il peut s’agir de personnalités contact Jean-Yves Couteau, politiques, diplomates, sportifs, artistes ou acteurs économiques. Grâce Tél. : 02 47 42 80 02 à Internet et au média vidéo, Saint-Cyr TV se veut encore plus attractive Courriel : Jean-Yves couteau, premier adjoint au maire info@saint-cyr-sur-loire.com de Saint-cyr-sur-loire, chargé de la culture, et vivante. u www.saint-cyr-sur-loire.com de la communication et des parcs et jardins 104 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Services au public / 105
  3. 3. L’e-débat alimente l’éolienne... p comment faire en sorte que les citoyens apportent leursAtrébatie contributions en amont de la décision politique ? Telle est la question à laquelle a tenté de répondre la communauté de communes de l’atrébatie via un e-débat consacré à l’avenir de l’éolien sur son territoire. p enjeux p Mise en œuvre p bilan et perspectives Alors que le vent de la colère antiéolienne “Au moment où nous vivons une crise de À voir l’impressionnante consultation du soufflait déjà sur la communauté de com- l’énergie, estimez-vous que le territoire de site Internet, on imagine que le débat munes – la réflexion étant à peine enga- l’Atrébatie puisse apporter sa contribution aurait pu se prolonger lors de plusieurs gée – les élus ont décidé de désamorcer avec l’énergie éolienne ?” : autour de ce réunions publiques. Elle révèle aussi tout la crise en prenant deux initiatives : pré- thème, un e-débat aux échanges proje- l’intérêt d’un tel site, outil de liaison etServiceS au public parer entre élus une réflexion avec des tés sur grand écran a été organisé à par- d’échange. À travers cette démarche experts, choisis démocratiquement, et tir d’un site Internet en novembre 2005, (budget :12 000 €, dont 5 000 € finan- p projet France Communauté de communes de l’Atrébatie (Pas-de-Calais) 12 230 habitants organiser une consultation originale des citoyens afin de les associer aux déci- sions du futur “schéma éolien”. Autre- ment dit réduire la distance élus/citoyens et intégrer les préoccupations des habi- tants des villages concernés en faisant appel aux nouvelles technologies. ’’ avec quatre experts, dix animateurs et dix opérateurs de saisie. Un processus où la place centrale a été accordée à la parole citoyenne. Les cinq enjeux les plus populaires ont été débattus lors d’ateliers dont les comptes-rendus, synthèses et réponses ont été rendus publics jusqu’en mai 2006. cés par la Région, 5 000 € par le fonds européen FEDER et 2 000 € par la CC de l’Atrébatie) s’exprimait la volonté de chan- ger la pratique de la démocratie locale. Beaucoup d’élus ont ainsi reconsidéré leurs liens avec les citoyens, acceptant d’être transparents en jouant le jeu de l’information numérique. Source nouvelle d’énergie “propre” mais non dénuée d’inconvénients Le temps des réseaux, des interconnexions, (impacts visuel et sonore), l’implantation de champs d’éoliennes sur un ter- des capacités d’interpellation directe est une chance ritoire est source de débat. En pleine réflexion sur un tel projet d’aménage- pour le monde rural d’offrir une valeur ajoutée à notre ment, la communauté de communes de l’Atrébatie a organisé fin 2005-début société en quête d’un projet juste et riche de valeurs. 27 communes en Pays d’Artois 2006 un débat public via Internet, afin d’associer étroitement les citoyens à réunies en communauté rurale périurbaine, à proximité d’Arras. La mise en ligne de ces contenus et des l’instruction du dossier, puis à la prise de décision des élus. Une discussion contact Hervé Deleersnyder étapes de la décision est un atout fécond communautaire dimportance à l’heure du réchauffement climatique, du ren- chérissement de l’énergie et de la fin annoncée de “l’or noir”. Tél. : 03 21 59 34 59 Courriel : hdeleersnyder@ pour plus de démocratie.” cc-atrebatie.fr u www.cc.atrebatie.fr u www.debat-atrebatie.org pierre Guillemant, président de la communauté de communes de l’atrébatie 106 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Services au public / 107
  4. 4. Une Web TV simple et efficace Grâce à ce type d’engagement, la ville de Créon pourra poursuivre sa dynamique de développementCréon de la citoyenneté. Une télévision locale est non seulement un outil de proximité mais aussi un vecteur d’engagement durable au service des citoyens.” Jean-Marie Darmian, maire de créon, conseiller général de Gironde p enjeux p Mise en œuvre p bilan et perspectives Consciente des limites imposées à une Une fois le logiciel Simply Webcast télé- La mairie souhaite que les associations petite collectivité, la municipalité de Créon chargé, l’utilisateur crée facilement des rejoignent ce projet en cours de lance- souhaitait néanmoins proposer un outil contenus multimédias et les publie en un ment : elle leur propose de produire le multimédia innovant en s‘appuyant sur clic : le contenu est converti et envoyé sur contenu de la web TV locale. La mairie les nouvelles technologies pour que les la plateforme d’hébergement. En retour, espère que ce service de webcast vaServiceS au public habitants mais aussi les internautes de l’utilisateur reçoit (par courriel directement très vite améliorer la notoriété de son passage puissent disposer par un canal dans le logiciel), l’adresse URL sécurisée site et mettre en valeur le dynamisme de de communication sur le web de conte- (https) à laquelle le contenu est consul- Créon. De plus, la convention entre la nus attractifs, grâce au son et à l’image, table. Un lien peut être indiqué sur le site municipalité et France Télécom Orange sur la vie et les animations locales. Avec web afin de le partager avec un large ne porte pas que sur Simply Webcast. pour ambition de faire témoigner les public, ou envoyé par courriel à un public Elle s’ouvre à de nouveaux services utiles citoyens en leur proposant un média plus restreint. L’abonnement au service et pratiques à mettre en œuvre dans la simple, économique, facile à mettre en est de 120 € par mois, avec entre 110 et vie quotidienne des citoyens grâce aux France place et qu’ils puissent vite s’approprier. 200 € par mois d’hébergement selon le technologies de l’information et de la Commune de Créon Bref, de favoriser la citoyenneté. volume d’images. communication. (Gironde) p projet 2 856 habitants La simplicité d’un média grand public comme YouTube au service d’une p avec Simply Webcast municipalité ! Les élus de Créon souhaitaient faire profiter les habitants d’Orange, la ville de créon peut gérer en toute autonomie d’une télé locale. France Télécom Orange a proposé à cette collectivité la création et la diffusion d’être à la pointe de l’innovation, en étant la première à adopter la solution de contenus audiovisuels Simply Webcast. Avec ce nouveau service de Web TV, simple par sa ges- Au cœur de l’Entre-deux-Mers, à forte activité viticole, enrichis. Grâce à ce nouveau tion et à l’hébergement économique, habitants et touristes auront accès, touristique et commerciale. canal, elle renouvelle dès l’automne 2008, à un contenu audio et vidéo local (diapositives, vidéo, contact Tél. : 05 57 34 54 57 la communication de la ville u www.mairie-creon.fr et améliore les échanges audio) par un canal de communication sur le Web. avec les citoyens. 108 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Services au public / 109
  5. 5. Saut (de puce) technologique p À lomme, comme dans n’importe quelle ville deLomme France, il est toujours difficile pour des parents de trouver le temps pour se déplacer en mairie dans les bons créneaux horaires. D’où le recours à une carte à puce et au télépaiement, outils du citoyen d’aujourd’hui. p enjeux p Mise en œuvre p bilan et perspectives Déjà dotée depuis quelques années Chaque école et lieu de rassemblement Pour l’heure, en l’absence d’une étude d’un système de carte à puce à même pour les centres de loisirs est équipé de satisfaction, seuls des courriels (d’uti- de l’aider à mieux gérer son service d’une borne (sans contact) : le matin, lisateurs satisfaits) parviennent aux ser- Enfance, la ville de Lomme a décidé en l’enfant (ou le parent) passe sa carte et vices municipaux en écho à l’ouverture 2006 de pousser plus loin cette logique choisit les activités auxquelles il partici- de cette nouvelle fonctionnalité. À terme,ServiceS au public technologique. Résultat : la mise en ligne pera. Les données envoyées au serveur les familles auront accès à une gestion p projet France Commune de Lomme (Nord) 28 433 habitants d’une fonctionnalité de télépaiement et de suivi en temps réel de son compte monétique ouvert avec la municipalité. Deux mois après sa mise en service, près d’une centaine de télépaiements étaient effectués avec succès sur le site “Lomme Puce”. ’’ sont rassemblées ensuite pour factura- tion. Depuis avril 2008, chaque famille peut se créer un compte en ligne en se connectant sur www.lommepuce.fr, puis le recharger de façon sécurisée par télépaiement. Le projet (coût : 9 000 € d’investissement et 420 € de fonctionne- ment par mois) a été entièrement financé par la ville. approfondie de leur compte monétique, pour préinscrire/inscrire en ligne les enfants aux activités mises en place par la collectivité ou visionner en temps réel si leur(s) enfant(s) a bien pointé le matin, etc. L’objectif à moyen terme restant une réduction du coût de gestion globale de “Lomme Puce”. Et si la puce (électronique) était le meilleur ami de Lomme ? Pour s’en Outre l’aspect novateur à l’époque du lancement convaincre, il n’y a qu’à constater les services qu’elle rend à cette com- de la carte, cette dernière a permis de responsabiliser mune associée de Lille Métropole : depuis avril 2008 – loin de la plaisante- enfants et parents quant à la participation aux rie – les familles lommoises peuvent recharger à distance et sans contact À la périphérie de Lille, dans la activités municipales, de réduire les coûts de gestion. vallée de la Deûle, associée à la leur carte “Lomme Puce” qui gère l’accès et les activités de leurs enfants capitale nordiste depuis l’an 2000, membre de Lille Métropole. Et depuis peu d’effectuer les paiements dans chaque école et centre de loisirs du territoire. Un progrès de taille contact Christophe Kerrinckx, sur le portail citoyen de la ville.” qui aide désormais les parents à concilier emploi du temps professionnel Yannick Muszalski et vie de famille, et à suivre au plus près l’état de leur compte monétique Tél. : 03 20 22 76 22 ; 03 20 08 43 73 ouvert avec la municipalité. Courriel : Didier Delmotte, adjoint au maire de lomme, ckerrinckx@mairie-lomme.fr ; délégué à la solidarité, politique de la ville, action ymuszalski@mairie-lomme.fr économique pour l’emploi, accès au logement et finances 110 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Services au public / 111
  6. 6. Marseille a la fibre ! p Quelle métropole peut afficher une telle statistiqueMarseille en matière d’attractivité territoriale : 73 % des nouveaux arrivants ont moins de 40 ans. Marseille se transforme et change d’échelle… la preuve : la cité phocéenne a déployé la fibre, le futur des réseaux. p enjeux p Mise en œuvre p bilan et perspectives Après le TGV, le tramway et les grands L’expérimentation grandeur nature de Aujourd’hui, le déploiement de la fibre équipements culturels et commerciaux, la technologie FTTH portée par France optique à Marseille se poursuit conformé- la ville de Marseille vient de franchir une Télécom Orange a raccordé son premier ment aux objectifs initiaux. Les premiers nouvelle étape dans la course à l’inno- client en juin 2007. Depuis la fibre opti- retours sont particulièrement satisfaisants. vation. La technologie FTTH irrigue tout que a été amenée au pied de nombreux Les rares difficultés rencontrées tiennentServiceS au public naturellement “Euroméditerranée”, son immeubles marseillais. Dans dix des aux délais d’obtention des autorisations p projet France Commune de Marseille (Bouches-du-Rhône) 980 791 habitants projet de métropole du futur. Elle répond aux besoins en très haut débit de la population phocéenne, avide de nou- veaux usages “au pied de l’immeuble”, à même d’incarner la société de l’infor- mation et les services multimédias. Le sénateur-maire ne s’y est pas trompé en faisant de Marseille l’une des premières capitales régionales “fibrées”. ’’ quartiers sud de la ville (La Capelette, Menpenti, Haut Perrier, Le Rouet, Prado, La Plage, St-Anne, La Rouvière, Bonne- veine et Valmante), chaque abonné au service “La fibre” dispose d’un débit lar- gement suffisant pour satisfaire ses nou- veaux besoins multimédia domestiques. fournies par les assemblées générales de copropriétaires. À terme, c’est tout le territoire de Marseille qui devrait être couvert par cette technologie. Marseille, la cité phocéenne, ne sera pas privée de dessert(e) optique ! Avec le projet Euroméditerranée, Marseille souhaite Bien au contraire, la capitale des Bouches-du-Rhône vient de prendre s’affirmer comme métropole du futur ouverte sur un tour d’avance dans la course à l’innovation et à l’image dynamique en les nouvelles technologies de l’information et de la se dotant depuis l’été 2007 de la technologie FTTH (Fiber To The Home) communication. Le déploiement de la fibre optique dans plusieurs de ses quartiers. À la clé pour ses habitants : des usages 3e agglomération et plus ancienne de France, qui joue sa carte de cité jusque chez le particulier est un des axes multimédias nouveaux tels que la TV haut débit, la téléphonie sur IP haute euro-méditerranéenne, en surfant sur l’économie de la connaissance, de développement de cette politique qualité ou bien encore les échanges/partages de photos et les vidéos le tertiaire supérieur et l’innovation. autoproduites. De quoi renforcer l’attractivité du territoire phocéen, tant contact Olivier Gineste d’aménagement de la ville.” Courriel : chéri par sa population et les visiteurs de passage. ogineste@mairie-marseille.fr u www.marseille.fr Jean-claude Gaudin, maire de Marseille, u avoirlafibre.com sénateur des bouches-du-rhône 112 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Services au public / 113
  7. 7. Le ticket dans le mobile Sous le pilotage des exploitants Keolis et SNCF, et avec le partenariat d’Orange, une expérimentationRennes Métropole a permis de tester fin 2007 la réaction des clients face au service de transport sur téléphone NFC. Le bilan s’est avéré positif et une nouvelle expérimentation est prévue pour tester un autre support : la clé USB NFC.” Guy Jouhier, vice-président de rennes Métropole aux transports et aux infrastructures p enjeux p Mise en œuvre p bilan et perspectives La billettique sur mobile simplifie l’achat Derrière la formule NFC, on trouve une Le bilan s’est avéré positif en termes de titres de transport depuis son mobile technologie du mobile sans contact d’ergonomie d’usage. Les utilisateurs où et quand on veut. De quoi freiner le appelée à devenir familière. Elle s’intègre ont apprécié les fonctions téléphone et phénomène de la fraude passive. Facile sur une nouvelle génération de télépho- transport simultanées. D’un geste simple d’utilisation, le dispositif offre des infor- nes portables capables d’interagir avec et rapide, les services sur mobile ont un ServiceS au public mations sur les horaires ou le plan des leur environnement grâce à cette techno- aspect pratique, familier et malin. Toute- réseaux et améliore aussi l’accès aux logie. Il suffit de les approcher d’un lec- fois, des questions sont apparues quant transports en commun. En couplant par teur doté d’une puce RFID, comme ici au coût de ces services pour l’usager exemple location de vélo, parkings de à Rennes, pour déclencher une action : et à l’utilisation du seul outil téléphone transit et transports en commun, il favo- validation d’un ticket de transport, paie- pour de plus en plus de fonctions de la rise l’intermodalité. Et donne une image ment d’un achat, mais aussi accès à une vie quotidienne, notamment en cas de innovante du transport public. page d’information sur une borne publi- perte, de résiliation d’abonnement ou que par lecture de l’étiquette interactive d’impayé. France NFC qui y aura été apposée. Rennes Métropole et conseil régional de Bretagne p projet 365 000 habitants Pendant deux mois (d’octobre à décembre 2007), 37 usagers des trans- p lors d’une expérimentation ports publics rennais ont expérimenté un service de billettique sur mobile. fin 2007, 37 usagers rennais ont emprunté le Ter, le bus Grâce à la technologie sans contact ou NFC (Near Field Communication), ou le métro avec le mobile ils pouvaient recharger leur carte de transport intégré à leur mobile, valider comme unique support pour le paiement à la montée, obtenir des informations sur les horaires des 37 communes réparties sur 61 000 hectares. tous les titres de transport. en trains ou le trafic. Il leur suffisait pour cela d’approcher leur mobile, fourni contact Vincent Tournedouet améliorant l’accès au service, par Orange Labs, d’un lecteur ou d’une borne prévus à cet effet. L’expé- Courriel : v.tournedouet@ le transport public devrait agglo-rennesmetropole.fr rimentation menée par Orange, la SNCF et Kéolis (bus) visait à vérifier la u www.rennes-metropole.fr gagner des parts de marché et favoriser l’intermodalité. faisabilité technique des nouveaux services afin d’encourager le transport multimodal. 114 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Services au public / 115
  8. 8. Les yeux dans les yeux p Dans son rapport prospectif “Quelle France ruraleMontagnes du Haut-Forez pour 2020 ?”, la DiacT positionne les montagnes du Haut-Forez comme “territoire en transition” et “campagnes en recherche d’équilibre”... De quoi justifier l’implantation de pvp et offrir ainsi un service de proximité prometteur. p enjeux p Mise en œuvre p bilan et perspectives Territoire en transition, les montagnes En octobre 2006, un groupe de travail Les premiers services publics à distance du Haut-Forez abritent un large spec- réunissant les différents acteurs du terri- sont entrés en fonction à Noirétable mi- tre d’activités économiques : élevage, toire décidait de concevoir de nouvelles 2008 avec succès (30 visites hebdoma- plasturgie, broderie, bois, tourisme. Une modalités d’intervention des services daires en moyenne pour la CPAM, 100 vitalité qui a incité la communauté de publics, autour des technologies de mensuelles pour l’ANPE). Déjà utilisés ServiceS au public communes à ouvrir une Maison des ser- l’information. Peu à peu, le projet multi- ailleurs en France, les PVP remplissent p projet France Communauté de communes des Montagnes du Haut-Forez (Loire) 3 700 habitants vices à Noirétable, destinée à maintenir une proximité des services publics et à soutenir la création d’emplois. Ce lieu a été doté de PVP (un téléguichet multi- partenarial pour la CPAM et l’ANPE, une borne guichet automatique pour la CAF), nouvelles technologies utiles au maintien d’une présence des services publics, développées par Orange. ’’ partenarial a pris forme avec l’installation de PVP utilisés par les services publics présents (CPAM, CAF, ANPE, Assedic, conseil général, etc.). Sur place, une ani- matrice a été formée, afin de guider et renseigner les futurs utilisateurs de ces outils interactifs. Coût total du projet : 56 000 € pris en charge par les princi- paux acteurs. leurs missions en limitant les déplace- ments et en rendant un véritable ser- vice de proximité aux citoyens. Conçu comme évolutif, le projet développé à Noirétable – soutenu par l’Établisse- ment public local d’enseignement et de formation professionnels agricoles de Roanne Chervé – sera ouvert, à l’avenir, à d’autres partenaires. À Noirétable, au cœur des Monts-du-Forez, depuis le 1er juin 2008, des Pour des populations rurales relativement isolées, Points Visio Public (PVP) reliés à la CPAM, à l’ANPE et à la CAF, ont vu les bornes de visioconférence amènent les services le jour au sein de la Maison des services de la communauté de commu- « à la maison ». C’est une fabuleuse opportunité nes. Un projet initié afin d’optimiser l’offre actuelle de services (démarches pour rendre accessibles à tous des opérations administratives à distance, diffusion/réception de documents, extension Situé à l’ouest du département qui nécessitaient auparavant des plages horaires d’entretien avec des conseillers spécialisés) et mieux de la Loire, un territoire rurbain de 12 communes à équidistance des déplacements difficiles et coûteux.” répondre aux attentes des habitants de ce territoire en pleine expansion de Clermont-Ferrand et Saint-Étienne. rurbaine. De quoi faciliter l’accès de tous aux services publics, à l’emploi, contact David Commeat à la formation et à la création d’activités. Tél. : 04 77 24 96 28. Étienne bied charreton, président de la communauté de communes des Montagnes du Haut-Forez 116 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Services au public / 117
  9. 9. Liberté, égalité, Wifi(nité)… L’aménagement numérique de notre département est une priorité. À ce titre, j’ai souhaité être le premierFeilluns signataire de la charte Département Innovant. Mais pas question d’en rester là : en finançant le déploiement des Pack Surf Wifi, nous avons développé l’équité d’accès à Internet haut débit.” christian bourquin, président du conseil général des pyrénées-Orientales p enjeux p Mise en œuvre p bilan et perspectives Préserver l’équité d’accès à la technolo- Dans le prolongement du partenariat Outre les élus, initiateurs de la démar- gie Internet haut débit, à tout prix. Quand “département innovant”, signé en 2004, che, les utilisateurs de ces communes on a été l’un des tout premiers départe- les premiers sites Pack Surf Wifi ont été (artisans, professions libérales, télétra- ments à signer la Charte Département mis en service en juin 2006. Aujourd’hui, vailleurs, propriétaires de gîtes, éleveurs, Innovant de France Télécom Orange, il ce sont potentiellement 500 clients des etc.) se montrent particulièrement satis-ServiceS au public y a une logique certaine à tout mettre Pyrénées-Orientales qui bénéficient de faits du résultat obtenu. Les difficultés en œuvre pour que cette déclaration ne ce service grâce au déploiement de cette rencontrées – les premiers sites déployés reste pas lettre morte. Le président du technologie alternative. La forte implica- l’ont été sous technologie Pack Surf Wifi conseil général des Pyrénées-Orientales tion du conseil général, en particulier, de Satellitaire, non opérante – ont permis a décidé que le complément de couver- son président, Christian Bourquin, et de d’affiner des choix techniques devenus ture des communes inaccessibles par la son vice-président, Alain Boyer, qui a entre-temps pérennes. Résultat : d’autres technologie ADSL classique, serait un scrupuleusement expliqué sur le terrain communes se déclarent aujourd’hui inté- objectif prioritaire : 13 000 € en moyenne le choix de cette technologie, ont été ressées, et sont même prêtes à participer France seront accordés par site concerné, pour d’indéniables facteurs de succès. financièrement à ce complément de cou- Commune de Feilluns l’équipement et la mise en service. verture Internet haut débit. (Pyrénées-Orientales) p projet 60 habitants Lorsque certaines technologies montrent leurs limites, d’autres, souvent, p ce projet, unique en France peuvent prendre le relais : grâce au Pack Surf Wifi adapté à l’usage des et qui privilégie le pack Surf Wifi comme outil contribuant faisceaux hertziens, le moindre territoire peut aujourd’hui être numérique- au développement d’usages ment désenclavé et accorder à tous ses habitants l’accès à Internet haut d’internet pour les acteurs débit. À l’image du village de Feilluns, dans les Pyrénées-Orientales, où Petit village des Pyrénées-Orientales, du tissu économique, n’aurait une quinzaine de foyers a adopté cette technologie pour naviguer confor- situé à 50 kilomètres de Perpignan au nord-ouest, jamais pu voir le jour dans tablement sur la Toile. Feilluns est l’une des cinquante communes ayant dans la région du Fenouillèdes. la petite localité de Feilluns, bénéficié de cette initiative volontariste du conseil général, financeur du contact très faiblement peuplée Tél. : 04 68 97 71 77 (60 habitants), sans une forte déploiement dans sa totalité. implication du conseil général. 118 / paroles d’élus p pour une Europe innovante Services au public / 119

×