Neoditel labs - L'apport de la 4G

344 vues

Publié le

Ce Slide permet d'avoir une connaissance sur l'état du réseau 4G en France. Il permet de voir quels opérateurs sont les mieux placés.

Publié dans : Mobile
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
344
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
14
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • http://www.frandroid.com/dossiers/105038_dossier-tout-savoir-sur-la-4g
  • 1982, le réseau 2G : Ce réseau, également appelé GSM (Global System for Mobile Communications) ne permet que d’échanger par voix. Cette norme numérique est apparue en 1982, il y a donc plus de trente ans.
    1990-2000 , le GPRS : Signifiant General Packet Radio Service, ce réseau est aussi appelé 2,5G car il est entre la génération 2G et la 3G. Il est cette fois-ci possible avec celui-ci d’échanger des données (SMS, data, appels…), avec un débit théorique maximal de 171,2 kb par seconde.
    La troisième génération de normes de téléphonie mobile (UMTS) propose d’échanger à 1,9 mb par seconde, soit environ 5 fois plus rapide que la génération précédente.
    Avec la quatrième génération (4G LTE), l’échange de données peut dépasser les 100 mb par seconde si ce n’est plus, et ainsi lancer le très haut débit mobile. En réalité, la bande passante est partagée entre les utilisateurs. Moins il y a d’utilisateurs utilisant le réseau et plus le débit est donc élevé
  • Bouygues et Free se servent également de la bande passante 1800 Mhz

    Le 9 juillet 2015, un appel d’offre a été lancé pour l’attribution des fréquences dites en « or » ( les fréquences 700 Mhz). Les enchères devraient s’élevé à 2.5 milliards d’euros.
  • Les fréquences 700 MHz sont une partie du spectre de fréquences radio sur lequel sont émises les communications téléphoniques. Jusqu’ici, ces fréquences étaient réservées aux émissions de la Télévision numérique terrestre. Une meilleure compression des émissions de la TNT va permettre de libérer les fréquences 700 MHz, au profit des opérateurs de mobile, entre le 1er décembre 2015 et le 1erjuillet 2019. L’attribution de la bande 700 MHz revêt une importance stratégique pour le déploiement des réseaux mobiles à très haut débit étendus et performants à court et moyen termes», explique l’Arcep. Autrement dit, elle permet le déploiement de la 4G, puis de la 5G.
    Le cloud computing : Depuis quelques années, on assiste à une migration des données et des activités du offline vers le online. On fait de plus en plus de choses sur des serveurs et non plus en local.
    On travaille sur des documents grâce à une webapp, le document étant stocké sur un serveur. Aujourd’hui, cela est possible sur un ordinateur mais plus compliqué sur un appareil mobile non relié au wifi.
    Avec la 4G, vous pourrez le faire sans lag. Cela vous rendra vraiment mobile car il ne sera plus nécessaire d’attendre d’être en wifi pour faire une modification rapide ou télécharger un document rapidement

    Le cloud Gaming. Avec la 4G, il sera possible de jouer à des jeux de consoles HD directement depuis votre mobile ou votre tablette.
    La video en HD. Avec la 4G, il sera possible de faire des vidéoconférences depuis votre mobile avec une excellente qualité de visio. Plus besoin de demander de répéter car le son s’est coupé à cause d’un débit trop faible. La vidéo sera également plus claire et en HD permettant par exemple de montrer des documents directement à l’écran.
  • Avec cette acquisition, SFR aurait été à la tête du premier opérateur en France et du deuxième opérateur Internet fixe derrière Orange. Le refus de l’offre ne permettra pas à SFR de devenir le premier opérateur 4G en France.


  • Deuxième point - Avec l’amélioration de la vitesse d’exécution vu dans le tableau précédent, les personnes utilisent beaucoup plus internet sur leur téléphone pour regarder des vidéos, utiliser les réseaux sociaux, voir l’actualité, faire des appels en visio… ce qui exploser la consommation Data des forfaits.
    Dernier point - Le président de la République a fixé l’objectif de couvrir en 10 ans l’ensemble de la population en très haut débit, par la mise en œuvre du Plan France Très Haut Débit. Ce plan repose sur deux piliers : l’investissement des opérateurs privés sur la majorité du territoire et le soutien par l’État, à hauteur d’environ 3 milliards d’euros, de l’initiative des collectivités territoriales dans les zones les moins denses. Le Gouvernement s’est fixé pour objectif que l’ensemble des départements ait présenté un projet avant la fin de l’année

  • Attribution bande 700Mhz
    Concernant les modalités de mise en vente justement, le régulateur explique qu'il s'agit d'une enchère par tour. Elle se « déroule sur les 6 blocs de 5 MHz en même temps, avec un prix unique par bloc. Tout au long de la procédure, l'ARCEP, à la manière d'un commissaire-priseur, augmente le prix graduellement. Au tour initial, l'ARCEP demande aux candidats combien de blocs ils sont prêts à acquérir au prix de réserve (416 millions d'euros). À chaque tour, l'ARCEP augmente ensuite le prix de 5 millions d'euros par rapport au tour précédent. Les candidats indiquent combien de blocs ils sont prêts à acquérir à ce prix. Ils ont deux possibilités : maintenir leur demande du tour précédent, ou demander un bloc de moins. Ils ont interdiction d'augmenter leur demande ou de la réduire de plus d'un bloc ».
    Les enchères s'arrêtent quand la demande totale atteint 6 blocs, couvrant ainsi la totalité du spectre disponible. Des procédures sont évidemment mises en place au cas ou on passe de plus de 6 blocs à moins de 6 lors d'un tour. La mise minimum de 416 millions permet d'assurer un revenu de près de 2,5 milliards d'euros concernant cette vente. Mais ce n'est pas tout puisque le régulateur propose également de mettre en place des enchères de positionnement afin que les opérateurs puissent choisir s'ils préfèrent obtenir des blocs en bas ou en haut du spectre. 


    En effet, en passant à un forfait 4G, les clients ont eu la désagréable surprise de voir que la connexion prenait plus de temps qu'avant... L'explication tient dans le basculement sur le réseau 3G, qui prend une dizaine de secondes. En fait, pendant ce laps de temps, l'appelant entend sonner, mais pas son correspondant. Un défaut très embêtant car on peut raccrocher en pensant que l'appelé n'est pas joignable, alors qu'en réalité il n'a même pas encore entendu le téléphone sonner. Quand la communication se fera en 4G, l'appel s'établira au bout d'une seconde. 
    Elle permettra de connecter les objets à internet.
    Dans ce contexte, la 5G sera un réseau capable de supporter des milliards de connexions simultanées, en provenance des smartphones et d’une multitude d’objets dans les maisons, les entreprises et dans les villes.
    Des nouvelles applications vont pouvoir voir le jour.
    Grâce au niveau de latence qui sera considérablement réduit, des applications révolutionnaires vont apparaître. Par exemple, avec la 5G, les voitures pourront parler entre elles et même échanger des informations avec la route.
    Les mises à jour seront un jeu d’enfant.
    Contrairement aux générations précédentes, le réseau 5G reposera entièrement sur des logiciels. En cas de panne ou pour mettre à jour le réseau (augmenter le débit par exemple), il n’y aura pas besoin de changer les équipements mais simplement de reprogrammer le logiciel.
  • Neoditel labs - L'apport de la 4G

    1. 1. Le réseau 4G en France
    2. 2. Historique du réseau 1982 : le réseau 2G 1990-2000 : le réseau GPRS Années 2000 : le réseau 3G 2012 : le réseau 4G Elle est officiellement lancée le 28 novembre 2012 par SFR, qui devient ainsi le premier opérateur à proposer la 4G au public.
    3. 3. Comment ça marche ?  L’ARCEP est le « commissaire priseur » de la vente des fréquences de télécommunication par bloc de 5Mhz (ex : 5Mhz sur la fréquence 2600 Mhz)  En fin 2011, l’ARCEP a attribué des licences 4G (largeur de bande) aux opérateurs sur les bandes de fréquences 2 600 Mhz et 800 Mhz (qui a rapporté à l’état 3,5 Mds d’euros)  SFR gagne 10 Mhz duplex (largeur de bande) en 800 Mhz et 15 Mhz duplex en 2,6 Ghz  Bouygues gagne 10 Mhz duplex en 800 Mhz et 15 Mhz duplex en 2,6 Ghz (Bouygues se sert également de la bande 1,8 Mhz pour la 4G)  Orange gagne 10 Mhz duplex en 800 Mhz et 20 Mhz duplex en 2,6Ghz  Free gagne 20 Mhz en 2,6Ghz  Plus la fréquence est basse, plus elle portera loin. Elle couvrira donc une zone plus grande (donc atteindre plus d’abonnés avec un même nombre d’antennes). Elles ont également une très bonne propagation (donc rentre mieux à l’intérieur des bâtiments)  Les fréquences plus élevées sont moins chères, ainsi les opérateurs ont acquis une largeur de bande plus importante pour pouvoir répondre à une utilisation intensive du réseau (cas des villes). Cette bande plus large engendre donc de meilleurs performances…
    4. 4. Les apports de la 4G  Le cloud computing : depuis quelques années, on assiste à une migration des données et des activités du offline vers le online. On fait de plus en plus de choses sur des serveurs et non plus en local. Grâce à la 4G, les mobiles deviennent de véritables outils de travail  Elle rend possible des téléchargements plus rapides, une navigation Internet plus fluide et avec moins d'attente.  La vidéo en HD de mobile à mobile, le cloud gaming n’importe où, sur n’importe quel appareil.
    5. 5. Mais qui a le meilleur réseau 4G en France ?  Bien évidemment, l’opérateur historique domine la concurrence que ce soit en nombre d’antennes ou en zone de couverture  SFR est très en retard par rapport à ses concurrents sur la 4G (alors qu’il était le « pionnier » en la matière)  SFR n’est plus un challenger technologique sur le marché mobile. La qualité réseau SFR n’est plus à la hauteur Au 1er juin 2015 800 Mhz 2,6 Ghz 1 800 Mhz Total Orange 4373 5438 0 9811 Numéricable-SFR 3234 936 0 4170 Bouygues 1680 1054 6071 8805 Free 0 3678 0 3678
    6. 6. Et la consommation Data, ça donne quoi ?  Les opérateurs affirment que la consommation data est multipliée par 5 avec le passage de la 3G à la 4G, ce qui peut avoir un impact sur le budget data (mise en place d’option avec un fair-use plus important donc plus chère)  En réalité, cette différence s’explique uniquement par le changement de comportement des consommateurs dû à la rapidité de la 4G car à utilisation identique vous aurez exactement la même consommation  Exemple de lecture d’un mail en 3G et 4G (beaucoup plus rapide en 4G pour la même consommation)
    7. 7. Conclusion  Au final, pas de panique a avoir sur nos budgets car pour une utilisation professionnelle, seul les VIP seront concernés par cette utilisation intensive  Prochaines étapes pour les opérateurs :  Attribution des fréquences de la bande 700 Mhz aussi appelée la bande en or (jusqu’ici utilisées par la télévision numérique terrestre. Des milliards d’euros seront dépensés par les opérateurs pour son attribution)  Mise en place de la technologie VoLTE. Actuellement, la voix ne passe pas sur la 4G. La prise en charge des appels vocaux sur IP de bout en bout permettra de réduire par 10 le temps d’établissement de la connexion avec le correspondant. De plus, la qualité du son (HD) sera meilleure et vous pourrez télécharger des fichiers pendant votre appel  La 4G continue de se déployer à grande vitesse en France, en attendant la 5G pour 2020 et son lot d’innovations …
    8. 8. Pascal LENCHANT PDG +33 (0)4 92 90 45 02 pascal.lenchant@neoditel.com www.neoditel.com Concentrez-vous sur votre cœur de métier, Neoditel s’occupe de vos télécoms. Merci pour votre attention !

    ×