Survivre au sepsis : l’état des lieux

534 vues

Publié le

Intervention :
Sepsis

Date :
Jeudi le 8 mai 2014

Commanditaires :
•Institut canadien pour la sécurité des patients
•Collboration canadienne des soins intensifsConférenciers :•John C. Marshall, MD FACS, Hôpital Saint Michael’s, Université de TorontoObjectif de l’appel :
Apporter les dernières nouvelles de la campagne Survivre au sepsis

Cliquer ici pour regarder la vidéo http://bit.ly/1pbrzEp

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
534
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
96
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Survivre au sepsis : l’état des lieux

  1. 1. SURVIVRE À LA SEPTICÉMIE : ÉTAT DES LIEUX Jeudi 8 mai 2014
  2. 2. Your Hosts & Presenters Vos hôtes et présentateurs Bruce Harries, animateur Denny Laporta, MD, FRCPC, CSPQ Ardis Eliason, technicienne John C. Marshall, MD, FRCSC, FACS 208/05/2014
  3. 3. Interacting in WebEx: Today’s Tools Interagir dans Webex : outils à utiliser 3 Be prepared to use: - Pointer - Raise hand - CHAT - Text Tool “writing on the slide” - Shape Tools Have you used WebEx before? Avez-vous déjà utilisé WebEx?  YES / OUI NO / NON  Soyez prêts à utiliser les outils : - le pointeur - lever la main - clavardage - outil textuel pour « écrire sur la diapo » - outils de forme08/05/2014 Taper le message et cliquer «send» Sélectionner «send to»
  4. 4. 4 Who’s Online? Qui est en ligne? POINTER 08/05/2014
  5. 5. What professions are represented? Quelles professions sont représentées? Infirmière Médecin Formateur/ professionnel de l’amélioration de la qualité Contrôle des infections Administrateur/ dirigeant Autre POINTER Inhalothérapeute Nutritionniste 508/05/2014
  6. 6. Dr John C. Marshall SURVIVRE À LA SEPTICÉMIE : ÉTAT DES LIEUX
  7. 7. Campagne « Survivre à la septicémie » : État des lieux Hôpital St. Michael’s Université de Toronto John C. Marshall MD FACS Soins de santé plus sécuritaires maintenant! 8 mai 2014
  8. 8. Paris, 1997 …
  9. 9. • Définitions • Diagnostic • Antibiotiques • Support hémodynamique • Élimination de la source • Soins intensifs • Traitements auxiliaires • Nouveaux traitements
  10. 10. Étape 1 Déclaration de Barcelone Étape 2 Directives fondées sur des données probantes Étape 3 Mise en œuvre et évaluation
  11. 11. Programme mondial de réduction de la mortalité causée par la septicémie ESICM, ISF et SCCM Financement partiellement assuré par des bourses sans restrictions de Baxter, Edwards, Philips et Lilly
  12. 12. Organismes parrains • American Association of Critical Care Nurses • American College of Chest Physicians • American College of Emergency Physicians • American Thoracic Society • Australian and New Zealand Intensive Care Society • European Society of Clinical Microbiology and Infectious Diseases • European Society of Intensive Care Medicine • European Respiratory Society • International Sepsis Forum • Society of Critical Care Medicine • Surgical Infection Society
  13. 13. Réunion sur les directives Londres, Angleterre Juin 2003
  14. 14. - Crit Care Med 32:858, 2004
  15. 15. Septicémie : ensembles d’actions • Institute for Healthcare Improvement (IHI) • Activités mesurables qui indiquent le respect des directives
  16. 16. - N Engl J Med 355:1640, 2006
  17. 17. San Francisco, janvier 2006
  18. 18. American Association of Critical-Care Nurses American College of Chest Physicians American College of Emergency Physicians American Thoracic Society Canadian Critical Care Society European Society of Clinical Microbiology and Infectious Diseases European Society of Intensive Care Medicine European Respiratory Society International Sepsis Forum Society of Critical Care Medicine Japanese Association for Acute Medicine Japanese Society of Intensive Care Medicine Surgical Infection Society Participation et soutien du German Sepsis Society et du Latin American Sepsis Institute. Parrains 2006
  19. 19. - Crit Care Med 36:296, 2008
  20. 20. Miami 2010
  21. 21. - Crit Care Med 41:580, 2013
  22. 22. Classification des recommandations Évaluation et élaboration • Force de la preuve • Force de la recommandation
  23. 23. Amélioration du traitement de la septicémie • Reconnaissance • Ressuscitation • Diagnostic et traitement de l’infection • Support psychologique
  24. 24. Amélioration du traitement de la septicémie • Reconnaissance • Ressuscitation • Diagnostic et traitement de l’infection • Support psychologique
  25. 25. Taux de septicémie, É.-U. 1979-2001 - Martin, N Engl J Med 348:1546, 2003
  26. 26. Septicémie à l’Urgence • Changement aigu • Dysfonctonnement organique inexpliqué • Fièvre • Maladies concomitantes
  27. 27. Septicémie dans la chambre du patient • Fièvre, tachycardie • Altération de l’état de conscience • Rétention hydrique • Nouveau dysfonctionnement organique • Souvent difficile à déceler
  28. 28. Septicémie Pensez-y!
  29. 29. Amélioration du traitement de la septicémie • Reconnaissance • Ressuscitation • Diagnostic et traitement de l’infection • Support psychologique
  30. 30. Maximiser le transport d’oxygène aux tissus • Restaurer le volume sanguin circulant • Soutenir la fonction cardiaque • Fournir de l’oxygène • Améliorer la capacité de transport de l’O2
  31. 31. Métabolisme de l’acide lactique Anaérobique Aérobique
  32. 32. Ressuscitation
  33. 33. Initier le traitement précoce ciblé en cas de choc septique Standard Ciblé (N=133) (N=130) MVO2 65,3+11,4 70,4+10,7* APACHE II 15,9+6,4 13,0+6,3* Mortalité 46,5 % 30,5 %* * p<0,02 - Rivers, N Engl J Med 345:1368, 2001
  34. 34. PVC Tension artérielle moyenne > 8 <8 Liquides ScvO2 > 65 <65 Hypertenseurs Buts atteints > 70Transfusion, inotropes
  35. 35. - Angus, N Engl J Med 370:1683, 2014
  36. 36. The SAFE Study Investigators, N Engl J Med 2004;350:2247 Efficacité égale de l’albumine et de la solution physiologique
  37. 37. Les amidons augmentent la mortalité - Zarychanski, JAMA 309:678, 2013
  38. 38. - N Engl J Med 370:1583, 2014
  39. 39. - N Engl J Med 370:1583, 2014
  40. 40. Amélioration du traitement de la septicémie • Reconnaissance • Ressuscitation • Diagnostic et traitement de l’infection • Support psychologique
  41. 41. Diagnostic Antibiotiques Élimination de la source
  42. 42. Risquerelatifapprochédedécès (95%CI) 1 10 100 Temps écoulé depuis le début de l’hypotension (Heures) -Kumar, Crit Care Med 34:1589, 2006 Conséquences de l’administration tardive d’antibiotiques sur les chances de survie
  43. 43. «Nécrosectomie précoce versus nécrosectomie tardive en cas de pancréatite nécrosante» Nombre Mortalité Précoce 25 58 % Tardive 11 27 % - Mier et al Am.J.Surg 173:71, 1997
  44. 44. Amélioration du traitement de la septicémie • Reconnaissance • Ressuscitation • Diagnostic et traitement de l’infection • Support psychologique
  45. 45. Ventilation mécanique avec des volumes courants plus bas comparativement à des volumes courants ordinaires dans les cas de maladie pulmonaire aiguë et de syndrome de détresse respiratoire aiguë Mortalité (%) Ordinaire 39,8 Plus bas 31,0* ARDSNet; NEJM 342:1301, 2000 *P=0,007 Volume
  46. 46. Effets de la stratégie en matière de liquides en cas de SDRA Moins Plus p. (N=503) (N=497) Mortalité à 60 jours 25,5 % 28,4 % 0,30 Jours sans ventilation mécanique 14,6±0,5 12,1±0,5 <0,001 Jours hors des soins intensifs 13,4±0,4 11,2±0,4 <0,001 Dépression du SNC en DF 18,8±0,5 17,2±0,5 0,03 - ARDSNet, N Engl J Med 354:2564, 2006
  47. 47. Survie dans l’étude NICE-SUGAR
  48. 48. Inefficacité de la drotrécogine alfa chez les patients à faible risque… Abraham E N Engl J Med 2005;353:1332
  49. 49. Time to Shock Reversal Survival Sprung et al, N Engl J Med 358:111,2008 Étude CORTICUS N=499
  50. 50. La campagne a-t-elle fait une différence?
  51. 51. • Initiative de changement mondial basée sur des «ensembles d'actions» • 15 022 patients participants • Réducation de la mortalité absolue de la mortalité de 7 %, et de la mortalité relative, de 5,4 % (p<0,001) Campagne «Survivre à la septicémie»
  52. 52. Non modifié Modifié en fonction du risque Objectif de l’emsemble d’actions Population N SO Valeur-p SO 95 % CI Valeur-p Mesurer l’acide lactique Tous 15 022 0,86 <0,0001 0,97 [0,90, 1,05] 0,48 Obtenir des cultures sanguines avant les antibiotiques Tous 15 022 0,70 <0,0001 0,76 [0,70, 0,83] <0,0001 Commencer administration d’antibiotiques à large spectre Tous 15 022 0,78 <0,0001 0,86 [0,79, 0,93] <0,0001 Bien contrôler le glucose Tous 15 022 0,65 <0,0001 0,67 [0,62, 0,71] <0,0001 Administrer la drotrécogine alfa Défaillance de multiples organes 8 733 0,90 0,26 0,84 [0,69, 1,02] 0,07 Administrer la drotrécogine alfa Choc malgré liquides 7 854 0,91 0,30 0,81 [0,68, 0,96] 0,02 Administrer faible dose de stéroïdes Choc malgré liquides 7 854 1,06 0,18 1,06 [0,96, 1,17] 0,24 Vérifier CVP ≥ 8 mm Hg Choc malgré liquides 7 854 1,08 0,10 1,00 [0,89, 1,12] 0,98 Vérifier ScvO2 ≥ 70% Choc malgré liquides 7 854 0,94 0,24 0,98 [0,86, 1,10] 0,69 Atteindre un plateau de tension bas Ventilation mécanique 7 860 0,67 <0,0001 0,70 [0,62, 0,78] <0,0001
  53. 53. - Kaukonen et al JAMA 2014 Amélioration du taux de survie
  54. 54. Conclusions • La campagne a permis de sensibiliser au contrôle de la septicémie et de déterminer les meilleurs soins • Cela a eu pour incidence une amélioration du taux de survie • Cependant, les éléments qui ont permis cette amélioration doivent être davantage étudiés
  55. 55. Merci beaucoup!
  56. 56. DES QUESTIONS? LEVEZ LA MAIN OU CLAVARDEZ AVEC TOUS
  57. 57. 62 a Canadian Critical Care Knowledge Translation Network “aC3KTion Net”
  58. 58. 63 aC3KTion Net • Réseau d’unités des soins intensifs situées partout au Canada • Universitaire • Communautaire • La principale activité sera l’application des connaissances (AC) et l’élaboration de connaissances en matière de produits de synthèse des connaissances (SC) en soins aigus • Pas de la recherche en AC • Mesure de la rétention et des résultats
  59. 59. 64 Activités du réseau • Mesure des pratiques actuelles • Synthèse des connaissances : Élaboration de directives en matière de pratique clinique, de synthèses de preuve et d’études de délimitation de l’étendue de la littérature • Tests des produits de connaissances : Évalués et testés avant leur mise en oeuvre pour en vérifier l’acceptabilité, la capacité d’atteindre les objectifs et les obstacles possibles • Mise en oeuvre des connaissances : Des équipes locales utiliseront les stratégies et outils adaptés aux produits de connaissances – Éducation, protocoles, listes de contrôle, ensembles d’ordonnances, changements organisationnels e systèmes de rappels – Cycles PEEA pour surveiller la mise en oeuvre des activités
  60. 60. 65  Même quand nous sommes motivés à changer notre comportement, nous ne pouvons pas maîtriser ce que nous ne pouvons mesurer.  Le fait de mesurer peut aider à cerner des lacunes dans nos pratiques en vue d’atteindre les meilleures pratiques.  Le fait de mesurer peut éclairer les résultats de nos efforts de mise en oeuvre des meilleures pratiques.  Le fait de mesurer peut guider la direction que prendront les futures recherches. Pourquoi mesurer?
  61. 61. Modèle de participation • Principaux avantages de la participation – Accès aux acitivtés et initiatives d’AC – Accès aux produits de connaissances – Accès à des événements et webinaires de formation – Accès à un répertoire de produits de connaissances, de protocoles, etc. – Occasion de participer à des unités d’essai – Capacité d’influencer les activités du réseau – Rapports de rendement comparés à des pairs nationaux – Moyen de faire avancer l’amélioration de la qualité des soins aigus • En échange, les unités des soins intensifs fournissent périodiquement des données 66
  62. 62. État actuel • Collecte des données de base – A commencé et se poursuit, ainsi que le recrutement • Élaboration obstacles et capacités • Questionnaires – Terminés • Répertoire des outils et produits d’AC – Saisie en cours • Activités d’AC – Prévues pour 2014 67
  63. 63. 68 Questions/Commentaires?
  64. 64. Canadian ICU Collaborative Faculty Paule Bernier, P.Dt., M. Sc, Présidente, Ordre professionnel des diététistes du Québec; Sir MB David Jewish General Hospital (Univeristé McGill), Montréal Paul Boiteau MD, chef de service, Critical Care Medicine, Alberta Health Services; professeur de médecine, Université de Calgary Mike Cass, BSc, IA, MScN, infirmier de pratique avancé, Trillium Health Centre Leanne Couves, Consillère à l’amélioration, Improvement Associates Ltd. Maryanne D’Arpino, Chef, Amélioration de la sécurité des patients, ICSP Bruce Harries, Directeur de la collaboration, Improvement Associates Ltd. Denny Laporta MD, Intensiviste, Department of Adult Critical Care, Jewish General Hospital; faculté de médecine, Unviersité McGill Claudio Martin MD, Intensiviste, London Health Sciences Centre, Critical Care Trauma Centre; Professor of Medicine and Physiology, Université Western Ontario; Chair/Chief of Critical Care Western Cathy Mawdsley, IA, MScN, CNCC; infirmière clinicienne spécialisée – soins critiques, London Health Sciences Centre; John Muscedere MD, Professeur adjoint de médcine, Universtié Queens; Intensiviste, Hôpital Kingston General Yoanna Skrobik MD, Intensiviste, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Montréal; Expert Panel for the new Pain, Sedation and Delirium Guidelines, Society of Critical Care Medline (SCCM) 6908/05/2014
  65. 65. Reminders Rappels  Call is recorded  Slides and links to recordings will be available on Safer Healthcare Now! Communities of Practice  Additional resources are available on the SHN Website and Communities of Practice  L'appel est enregistré  Les diapositives et liens vers les enregistrements seront disponibles sur Des soins de santé plus sécuritaires maintenant! Communautés de pratique  Des ressources supplémentaires sont disponibles sur le site Web SSPSM et Communautés de Pratique 7008/05/2014
  66. 66. THANK YOU MERCI
  67. 67. Cet appel national est rendu possible par : Appuyé par : 72 08/05/2014

×