Economie monétaire et
financière
3ème Année – 1er Semestre
Paul Angles
Année 2015-2016Séance 2
Séance 2 – Mesures statistiques de la
monnaie
Année 2015-2016 2Séance 2
Plan
1. Retour sur les formes de monnaie utilisées aujourd’hui
1. La monnaie au sens strict: l’agrégat M1
2. Les instrumen...
Retour sur les formes de monnaie utilisées
aujourd’hui
• Quelques définitions:
• Masse monétaire: mesure de la quantité de...
Retour sur les formes de monnaie utilisées
aujourd’hui
• Les statistiques de la monnaie sont calculées par la BCE en coopé...
Retour sur les formes de monnaie utilisées
aujourd’hui
Année 2015-2016 6Séance 2
• On remarque une faible part des especes...
Retour sur les formes de monnaie utilisées
aujourd’hui
• Les instruments de circulation de la monnaie scripturale:
• La mo...
Retour sur les formes de monnaie utilisées
aujourd’hui
3. Ordre de virement: Le client donne l’ordre a sa banque de virer ...
Retour sur les formes de monnaie utilisées
aujourd’hui
• Les instruments de circulation ne sont pas de la monnaie:
• Perme...
Retour sur les formes de monnaie utilisées
aujourd’hui
• Les instruments de circulation les plus utilisés:
Séance 2 Année ...
Actifs monétaires et actifs non-monétaires
• Distinction actif/passif:
• Actif = tout ce que l’individu/la société possede...
Actifs monétaires et actifs non-monétaires
• Actifs non monétaires: Ces actifs ne sont pas directement
utilisables, il fau...
Définition de la monnaie au sens large: les
agrégats M2 et M3
• Ce n’est pas de la vrai monnaie, on parle de quasi-monnaie...
Définition de la monnaie au sens large: les
agrégats M2 et M3
• M3 = M2 + instruments négociables (principalement des entr...
Ou va la richesse? Comment interpréter
l’évolution des agrégats monétaires?
• Logique d’emboitement des agrégats: on les c...
Ou va la richesse? Comment interpréter
l’évolution des agrégats monétaires?
• Si l’on veut seulement les autres dépots mon...
Ou va la richesse? Comment interpréter
l’évolution des agrégats monétaires?
• Pourquoi préferer la liquidité? L’arbitrage ...
Ou va la richesse? Comment interpréter
l’évolution des agrégats monétaires?
• Déterminant des arbitrages a l’intérieur de ...
Ou va la richesse? Comment interpréter
l’évolution des agrégats monétaires?
• Pourquoi préférer les agents financiers? L’a...
L’introduction de l’Euro en 1999-2002
• Douze pays concernés par le passage a l’euro et l’abandon de leur
monnaie national...
L’introduction de l’Euro en 1999-2002
• Rythme normal de croissance de la monnaie fiduciaire: +5% par mois
pour les pieces...
L’introduction de l’Euro en 1999-2002
Séance 2 Année 2015-2016 22
• En 2006, on retrouve un niveau normal des agrégats, co...
Elements a retenir
Séance 2 Année 2015-2016 23
• La définition des agrégats monétaires et leur logique de construction
• C...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mesures statistiques de la monnaie

538 vues

Publié le

Les agrégats monétaires

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
538
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
16
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mesures statistiques de la monnaie

  1. 1. Economie monétaire et financière 3ème Année – 1er Semestre Paul Angles Année 2015-2016Séance 2
  2. 2. Séance 2 – Mesures statistiques de la monnaie Année 2015-2016 2Séance 2
  3. 3. Plan 1. Retour sur les formes de monnaie utilisées aujourd’hui 1. La monnaie au sens strict: l’agrégat M1 2. Les instruments de circulation de la monnaie scripturale 2. Actifs monétaires et actifs non-monétaires 1. Criteres de distinction 2. Définition de la monnaie au sens large: les agrégats M2 et M3 3. Ou va la richesse? Interprétation de l’évolution des agrégats monnétaires 1. La logique d’emboitement des agrégats 2. Pourquoi préférer la liquidité? L’arbitrage a l’intérieur de M3 3. Pourquoi préférer les agents financiers? L’arbitrage entre M3 et les agents financiers 4. L’introduction de l’euro 1999-2002 Année 2015-2016 3Séance 2
  4. 4. Retour sur les formes de monnaie utilisées aujourd’hui • Quelques définitions: • Masse monétaire: mesure de la quantité de monnaie dans un pays ou dans une zone économique. Ensemble des valeurs susceptibles d’etre converties en liquidité. La masse monétaire regroupe: la monnaie fiduciaire, les depots bancaires et les titres de créances négociables • Agrégats monétaires: composants de la masse monétaire. Indicateur statistique regroupant dans des ensembles homogenes les moyens de paiement détenus par les agents d’un territoire donné. On distingue trois agrégats monétaires: M1, M2 et M3 • Agents mon financiers: ensemble regroupant les ménages, les administrations publiques et les sociétés non financieres • Agents financiers: ensemble regroupant les établissements financiers. Fonction d’intermédiaire entre les agents non financiers Année 2015-2016 4Séance 2
  5. 5. Retour sur les formes de monnaie utilisées aujourd’hui • Les statistiques de la monnaie sont calculées par la BCE en coopération avec les banques centrales nationales de chaque pays de la zone euro. • La zone euro est un ensemble de pays, différent de l’UE, qui partage la meme monnaie. Aujourd’hui, 19 pays de l’UE font partie de la zone euro • La monnaie au sens strict: l’agrégat M1 • L’agrégat M1 regroupe l’ensemble de la monnaie liquide en circulation. C’est-a-dire la monnaie fiduciaire (pieces et billets) ainsi qu’une partie de la monnaie scripturale, les DAV (Dépots a Vue) = comptes bancaires courants sans rémunération • M1= pieces + billets + DAV = monnaie fiduciaire + DAV Année 2015-2016 5Séance 2
  6. 6. Retour sur les formes de monnaie utilisées aujourd’hui Année 2015-2016 6Séance 2 • On remarque une faible part des especes comparativement a la monnaie détenue sur les DAV • En moyenne, un individu détenant 100 euros possede: • 1 euro en pieces • 15 euros en billets • 84 euros sur son compte en banque
  7. 7. Retour sur les formes de monnaie utilisées aujourd’hui • Les instruments de circulation de la monnaie scripturale: • La monnaie fiduciaire circule d’elle-meme, la monnaie scripturale non. Forme de monnaie intangible. Existence d’instruments de circulation de la monnaie scripturale: 1. La carte bancaire: instrument qui permet d’effectuer des reglements qui se traduisent par un débit sur le compte de l’acheteur et un crédit sur celui du vendeur. Elle donne un ordre de virement. Elle permet aussi de transformer de la monnaie scripturale en monnaie fiduciaire (retrait d’argent liquide) 2. Le cheque: il sert a donner l’ordre a la banque de prélever une somme sur un compte pour l’inscrire sur celui du bénéficiaire. 3 personnes en jeu: le bénéficiaire, le tireur (celui qui paie par cheque) et le tiré (la banque) Séance 2 Année 2015-2016 7
  8. 8. Retour sur les formes de monnaie utilisées aujourd’hui 3. Ordre de virement: Le client donne l’ordre a sa banque de virer une certaine somme de son compte a celui d’un tiers. Orde en format papier existe toujours mais de plus en plus électronique 4. Titre Interbancaire de Paiement (TIP): Sur le TIP est mentionné le numéro de compte sur lequel le client autorise le créancier a réclamer la somme due a la banque. La banque excécute le virement. Instrument de paiement généralement utilisé pour régler les factures 5. Prélevement automatique: Le client signe un avis qui autorise de facon permanente la banque a faire des prélevements sur son compte pour le comptes de ses créanciers Séance 2 Année 2015-2016 8
  9. 9. Retour sur les formes de monnaie utilisées aujourd’hui • Les instruments de circulation ne sont pas de la monnaie: • Permettent le transfert de la monnaie d’un compte a l’autre. La monnaie ne sort jamais des comptes en banque. Lors d’un paiement par carte bancaire, la carte envoie l’ordre de transférer une somme d’un compte a l’autre. La monnaie ne circule jamais sur un autre support que les comptes en banque. Les cartes bancaires n’ont pas de valeur intrinseque. • Les banquiers appellent les instruments de circulation de la monnaie des moyens de paiement en monnaie scripturale Séance 2 Année 2015-2016 9
  10. 10. Retour sur les formes de monnaie utilisées aujourd’hui • Les instruments de circulation les plus utilisés: Séance 2 Année 2015-2016 10
  11. 11. Actifs monétaires et actifs non-monétaires • Distinction actif/passif: • Actif = tout ce que l’individu/la société possede, c’est la mesure du patrimoine • Passif = toutes les ressources qui permettent d’acquerir des actifs. Ex: crédit immobilier, dette aupres d’une banque que le contractant doit rembourser • On distingue 3 types d’actifs: • Actifs monétaires: inscrit a l’actif des ANF et au passif des Institutions Financieres et Monétaires (principalement les banques). Forte liquidité => moyen de paiement directement utilisable ou rapidement utilisable sans risques et sans couts Séance 2 Année 2015-2016 11
  12. 12. Actifs monétaires et actifs non-monétaires • Actifs non monétaires: Ces actifs ne sont pas directement utilisables, il faut d’abord les transformer en monnaie. • Financiers: actions/obligations. On peut les transformer rapidement en monnaie mais pas sans risque (prix des actifs financiers tres variables). De plus, la transformation est couteuse: frais bancaires • Réels (physique): Ex: l’immobilier. Transformer un actif non monétaire réel en monnaie prend du temps et peu aussi etre couteux. Séance 2 Année 2015-2016 12
  13. 13. Définition de la monnaie au sens large: les agrégats M2 et M3 • Ce n’est pas de la vrai monnaie, on parle de quasi-monnaie. Cependant, caractéristiques proche de la monnaie donc les Banques Centrales les integrent dans les statistiques. • M2 = M1 + les autres dépots monétaires • Exemples d’autres dépots monétaires que les DAV: livret A, livret jeune, placement d’épargne logement,… • On assimile ces dépots a de la monnaie car: • Rapidement disponible = liquidité • Tres peu de risques: placements rémunérés • Tres peu de couts pour transformer ces dépots en monnaie Séance 2 Année 2015-2016 13
  14. 14. Définition de la monnaie au sens large: les agrégats M2 et M3 • M3 = M2 + instruments négociables (principalement des entreprises) • Instruments négociables: instruments bloqués en général pendant une certaine durée => moins liquide que le reste 1. Dépots a terme 2. Titres de créance = prets de courte durée (moins de 2 ans) 3. OPCVM (Organismes de placements collectifs en valeurs mobilieres) monétaires = porte-feuille de placement s investis dans des titres de court terme • M3 représente la masse monétaire au sens large tandis qu’on appelle M2 l’agrégat intermédiaire Séance 2 Année 2015-2016 14
  15. 15. Ou va la richesse? Comment interpréter l’évolution des agrégats monétaires? • Logique d’emboitement des agrégats: on les classe du plus liquide au moins liquide Séance 2 Année 2015-2016 15
  16. 16. Ou va la richesse? Comment interpréter l’évolution des agrégats monétaires? • Si l’on veut seulement les autres dépots monétaires: M2 – M1 • Autres dépots + instruments négociables: M3 – M1 • M1 est l’agrégat le plus liquide, M3 – M2 la composante la moins liquide Séance 2 Année 2015-2016 16
  17. 17. Ou va la richesse? Comment interpréter l’évolution des agrégats monétaires? • Pourquoi préferer la liquidité? L’arbitrage a l’intérieur de M3 • M1 ne rapporte rien mais les agents ont tendance a préferer détenir des actifs qui ne rapporte rien plutot que M3 – M1 qui sont des dépots presque aussi liquides mais rémunérés => these de la préference pour la liquidité développée par J. M. Keynes • Préférence pour la liquidité: ensemble des raisons économiques et psychologiques qui poussent les agents a garder de la monnaie plutot que des placements rémunérés (principe de précaution). En période de chomage, on remarque généralement que M1 a tendance a augmenter et M3 – M1 a diminuer => illustration du principe de précaution Séance 2 Année 2015-2016 17
  18. 18. Ou va la richesse? Comment interpréter l’évolution des agrégats monétaires? • Déterminant des arbitrages a l’intérieur de M3: 1. La préférence pour la liquidité => la part de M2 augmente et celle de M3 – M1 diminue 2. Les taux d’intérets a court terme augmentent => la part de M3 – M1 augmente et la part de M1 diminue Séance 2 Année 2015-2016 18
  19. 19. Ou va la richesse? Comment interpréter l’évolution des agrégats monétaires? • Pourquoi préférer les agents financiers? L’arbitrage entre M3 et les agents financiers • L’augmentation ou la diminution de M3 (masse monétaire) dépend des agents financiers (établissements bancaires) • Agents financiers rémunérés en fonction des taux d’intérets de long terme • Ex: Bons du trésor. Un AF achete un bon du trésor a 10 ans pour 1000euros => crédit de 1000euros a l’Etat. Dans 10 ans, l’etat remboursera le capital (les 1000euros) a l’AF. Cependant, il y a un taux d’intéret, 5% par exemple pour rémunérer l’AF. Chaque année, l’AF touche 5% de 1000euros = 50euros. • Ainsi, si le taux d’intéret a long terme augmente il est profitable de placer en agents financiers => obligations (placements a long terme) augmentent et M3 diminue Séance 2 Année 2015-2016 19
  20. 20. L’introduction de l’Euro en 1999-2002 • Douze pays concernés par le passage a l’euro et l’abandon de leur monnaie nationale • 01/01/1999: les DAV sont libellés en euros • Monnaie fiduciaire: transition plus compliquée. Du 01/01/2002 au 17/02/2002, en France le franc et l’euro avaient cours libre => situation particuliere ou les deux monnaies étaient en circulation et acceptées. Apres le 17/02/2002, seul l’euro a cours libre en France et dans les pays de la zone euro. Séance 2 Année 2015-2016 20
  21. 21. L’introduction de l’Euro en 1999-2002 • Rythme normal de croissance de la monnaie fiduciaire: +5% par mois pour les pieces et +10% par mois pour les billets • Graphique illustrant l’evolution de l’agrégat M1 au moment du passage a l’euro: Séance 2 Année 2015-2016 21
  22. 22. L’introduction de l’Euro en 1999-2002 Séance 2 Année 2015-2016 22 • En 2006, on retrouve un niveau normal des agrégats, comparable a celui de 2001, avant l’introduction de l’euro
  23. 23. Elements a retenir Séance 2 Année 2015-2016 23 • La définition des agrégats monétaires et leur logique de construction • Comment interpréter l’évolution des agrégats • La distinction entre monnaie scripturale et instrument de circulation

×