Compte-rendu rencontre #1
COLLECTIF PERMACULTURE 44
Date: 29 mars 2014, 16h00.
Lieu: Café Flesselles, 3 allée flesselles, ...
collectif intégrant du maraîchage en permaculture. Le groupe a trouvé un lieu sur Fay de Bretagne. Il s’agit d’un ancien
b...
A noter que l’accès à la terre est facilité si vous avez un diplome agricole.
Structures et organisations à connaître :
CA...
Tous les participants acceptent de faire partie du collectif permaculture44 pour impulser une dynamique collaborative.
Cha...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Compte-rendu rencontre #1 Permaculture44

1 620 vues

Publié le

Compte-rendu de la première rencontre et constitution du collectif Permaculture44 sur Nantes

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 620
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
921
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compte-rendu rencontre #1 Permaculture44

  1. 1. Compte-rendu rencontre #1 COLLECTIF PERMACULTURE 44 Date: 29 mars 2014, 16h00. Lieu: Café Flesselles, 3 allée flesselles, Nantes. Présents: William, Yoann, Nicolas, Philippe, Bruno, Claire. Excusées: Danièle, Marie. Ordre du Jour Rencontre découverte des permaculteurs en Loire-Atlantique Echanges et discussions sur les axes de mutualisations possibles via un collectif local 1. Présentations Claire Claire est en tout début de parcours d’initiation à la permaculture. Elle accumule les formations en permaculture (ferme du Bec Hellouin sur www.fermedubec.com/) et sujets associés dont voyage à Barcelone pour découvrir le projet www.valldaura.net. Ele réside en centre-ville et n'a donc pas de terrain pour pratiquer. A la recherche d'un réseau sur Nantes, le constat a été qu'il n'y avait rien de structuré. Du coup, une invitation à cette rencontre a été lancée via les forums de permaculture.fr, brin de paille et via les relais de l’association hen44 pour envisager le montage d’un collectif de permaculture en Loire-Atlantique. Un site web basé sur Wordpress a été mis en place pour communiquer sur la rencontre : www.permaculture44.org Yoann et William Ils ont monté la structure “Les demains dans la terre” et l’association Permapinpin qui a un objectif pédagogique et de promotion de la permaculture en Pays de Retz. Le terrain est constitué de 3 hectares dont 6 000m2 sont utilisés pour le maraîchage bio en permaculture. Ils commencent la semaine prochaine la livraison de 30 paniers hebdomadaires. 15 familles ont déjà été trouvées notamment via le café “Le Chat Noir” pour écouler la production. Pour plus d’informations : http://www.lesdemainsdanslaterre.fr/ William a réalisé sa formation à la ferme Sainte Marthe, basée en Sologne. Pour information, “Sainte Marthe” basé à Angers est le vendeur de semances et ne fait plus partie du projet originel de Sologne dont le site web est: http://www.intelligenceverte.org. La formation à Sainte Marthe est de 2 mois et demi et permet de découvrir le maraîchage bio pour les non initiés. Yoann a son BPREA maraichage bio, a travaillé durant 4 ans sur la ferme familiale et est en formation via la CIAP 44. Martin, le troisième associé a fait la formation de 6 mois à la ferme du Bec Hellouin. L’association Permapinpin a vocation à organiser des stages et activités culturelles liées à la permaculture. Il y a 20 personnes actives autour de l'association et 80 inscrits à la mailing list. Il est possible de s'inscrire à la liste de diffusion en les contactant par mail : lesdemainsdanslaterre@gmail.com Il y a des liens à mettre en place entre les organisations pour une meilleure valorisation des initiatives locales. Bruno Bruno qui s’est formé en permaculture (PDC avec Robin Francis, Stage avec frank Nathié) développe un projet d’habitat
  2. 2. collectif intégrant du maraîchage en permaculture. Le groupe a trouvé un lieu sur Fay de Bretagne. Il s’agit d’un ancien bâtiment d'accueil sur plusieurs hectares. D’autres participants au groupe sont bienvenus. Pour la partie permaculture, il est envisagé une structure d’accueil tremplin en lien avec la CIAP (CAP44). Il s'agit de l'accueil d'un jeune en transition entre sa formation de maraîchage et le lancement dans une activité professionnelle. Bruno anime par ailleurs l’association HEN44 (http://www.hen44.org) dont les formations sur l’habitat et énergies naturelles sont à croiser avec les actions de permaculture. Voir le 6 avril, l’atelier découverte terre crue à Saint-Aignan de Grandlieu, à partir du 25 avril le chantier participatf chaux et chanvre sur la salle commuine des petits moulins à Rezé, le 17 mai les structures végétales en bambou… Bruno a acquis avec une amie un terrain sur Saint-Mars-de- coutais en grande partie boisé pour expérimenter et mettre en pratique en attendant que le projet d’habitat groupé se mette en place.Il est ouvert à ceux qui veulent se faire la main. Perspective d’un chantier four à pain dans les prochains mois. Danièle Daniele n'a pas pu se joindre à nous pour cette rencontre mais a laissé le message suivant: Sur son terrain d'un hectare à Bourgneuf en retz, elle recherche un(e) apiculteur et personne à même d'organiser des formations sur la permaculture. Un bâtiment est à rénover également afin d'envisager des activités collectives. Si des personnes sont intéressées, elles peuvent la contacter via son site: http://jardicultures.icietailleurs.net/. Nicolas précise qu'il possède une ruche en terre dont il ne se sert pas et qu'il est prêt à donner. Le principe de la ruche enterrée : une ruche en forme d'oeuf que l'on retourne pour obtenir un miel sans extracteur et de qualité supérieure. Pour en savoir plus, les articles de Maurice Chaudière parlent de cette pratique: http://www.liberterre.fr/gaiagnostic/z-maurice/apiculture02.html Philippe Phillipe a un jardin de 400m2 sur les Sorinières et commence la culture sur buttes en permaculture. Il recherche des contacts et expériences. Pour son action, les vidéos de Geoff Lawton sur la permaculture urbaine sont pertinentes. http://www.geofflawton.com/ Nicolas Nicolas réside en centre-ville et n'a pas encore de lieu. Il était en cours de montage de projet de gîtes écologiques autonomes mais la Confédération Paysanne lui a conseillé de ne pas partir sur le maraîchage indiquant qu'il y avait plus de demandes que de débouchés sur le territoire. Il n'a donc pas réalisé sa formation de BPREA (brevet professionnel d'exploitation agricole) envisagée. Voir la plaquette suivante de l'installation en maraîchage qui fournit des informations intéressantes pour le démarrage: http://www.bio-normandie.org/wp-content/uploads/2011/06/Plaquette-installation-maraichage-web.pdf 2. Echanges sur le démarrage de projets professionnels 3 statuts sont intéressants pour démarrer Association : permet de démarrer doucement à plusieurs ou soutenu par un réseau. Possibilité par la suite de passer en société pour être reconnus en tant que paysans. SCEA : Société Civile d'exploitation agricole. Il est possible de ne pas se verser de rémunération et d'avoir une activité annexe. Possibilité d’être nombreux dans la société et de rentrer dans le capital de la société même si on est pas paysans. Cotisant Solidaire : Donne accès aux terres sans avoir de lourds frais de démarrage avec possibilité de travailler à côté. On peut y prétendre à partir du moment où la surface sur laquelle l’on s’installe équivaut à moins d’une demi SMI (surface minimum d'installation : 10 ha dans le 44, voir avec la MSA 44 pour plus d’infos). La cotisation est de près de 900€ minimum par an. Il est ainsi possible et conseillé de commencer petit dans son jardin ou petit terrain, puis d'élargir au fur et à mesure sa production afin de pouvoir développer des paniers puis enfin commencer à commercialiser. Pour celles et ceux qui ont un impératif de revenu ou souhaitent rapidement monter leur projet, il y a la possibilité de demander la DJA et d’autres aides à l’installation, avec condition d’obtenir un BPREA au minimum et de remplir d’autres conditions. Pour plus d’infos, : http://www.loire-atlantique.chambagri.fr/installation-transmission/point-info- installation.html
  3. 3. A noter que l’accès à la terre est facilité si vous avez un diplome agricole. Structures et organisations à connaître : CAP44 : aide à trouver des terres CIAP 44 : soutien au portage des petits projets par la confédération paysanne qui permet entre autre de lancer son projet sans créer de structures agricoles tout en pouvant commercialiser (installation progressive sur un an). 3. Echanges sur la rentabilité Le groupe a débattu sur la rentabilité de fermes en mode permaculture. Il serait plus judicieux de préciser « des fermes en mode de transition permacole » car aucune n'est réellement complètement systémique. Jean-Martin Fortier ( http://lejardiniermaraicher.com/tag/jean-martin-fortier/ ) au Canada utilise des pratiques qui sortent parfois des principes de la permaculture. Terre de vent (http://www.terresdevent.fr/) en Mayenne se développe bien et il y a bien l'initiative de la ferme du Bec-Hellouin mais qui n'a pu être mise en place qu'en investissant de lourds montants financiers. D’autres fermes en permaculture, à travers le monde, ont démontré que la permaculture pouvait être “rentable” La permaculture n’est pas pour l’instant assez dévelopée en France pour bénéficier d’exemples concrets de rentabilité (hors Ferme du Bec). Ce n’est pas non plus l’objectif principal des porteurs de projets qui s’axent sur l’abondance et l’autonomie plutôt que la rentabilité économique. Les montages économiques incluent quant à eux des animations et formations complémentaires dans le modèle. Cependant, la permaculture en France en est à ses débuts, et de nombreux petits paysans déjà installés ou en cours d’installation souhaitent démontrer progressivement que la permaculture est un mode de conception, une boite à outils, qui permet de vivre de son activité tout en enrichissant son écosystème. Il ne reste plus qu’à soutenir ou à se lancer dans cette belle aventure ! 4. Echanges sur les actions à mener Pour avancer dans la structuration d’n réseau local et mise en place d’une dynamique autour de la permaculture, il serait intéressant d'identifier les personnes et réseaux en lien avec le sujet sur le département. Une carte est disponible sur www.permaculture44.org, chacun peut laisser un message sur le formulaire pour renseigner sa fiche et apparaître sur la carte. L'objectif de la rencontre est notamment de pouvoir envisager des suites à donner en terme d’actions concrètes. Il serait intéressant d'organiser un roulement mensuel, de rencontres du collectif sur un terrain différent afin de rencontrer les porteurs de projets, échanger, pratiquer sur place et mutualiser les efforts. Yoann, William, Danièle et Bruno seraient prêts à accueillir des rencontres chez eux. Etre un collectif d'un certain nombre de membres permettrait de faire venir et intervenir des personnes de renom qui pourraient se déplacer pour un groupe conséquent. Exemple avec Franck Nathié, spécialiste de la forêt comestible (http://www.foretscomestibles.com) . Des formations sur les greffes sauvages seraient aussi intéressantes. Voir à ce sujet « L'atelier maladroit » qui organise des commandos de greffeurs. Le 30 mars, une action sur la permaculture a lieu à Nort-sur-Erdre mais la description n'a pas pu être trouvée en ligne. Il semblerait qu'il y ait des collectifs actifs déjà sur le terrain (et notamment en Pays de Retz et projets de Yann, Anael, Alexandre, Céline...) il serait intéressant de fédérer toutes ces informations pour les mettre en avant notamment sur le site ww.permaculture44.org Il faudrait une liste de discussion pour pouvoir échanger par email mais également des rencontres physiques ce qui semble indispensable. Des outils tels que Dropbox ou Slideshare permettront d'échanger des dossier plus lourds si besoin.
  4. 4. Tous les participants acceptent de faire partie du collectif permaculture44 pour impulser une dynamique collaborative. Chacun est invité à mettre à disposition ses compétences. Ceux qui veulent contribuer au site internet, graphisme, articles, activités peuvent animer les actions qu'ils souhaitent ! Contacter Claire pour avoir tous les accès. 5. Agenda des prochaines actions A noter dans les agendas: Le samedi 3 mai à partir de 9h30 Rencontre du collectif permaculture 44 à Chauvé sur la ferme “Les Demains dans la Terre” et chantier participatif. Yoann, William et Martin accueilleront les participants pour la découverte du collectif Permaculture 44. Puis, l’équipe des demains dans la terre organisera une visite guidée de leur terrain. Ces échanges en matinée seront suivis par un chantier participatif de paillage ou de buttes. Le déjeuner sur place est offert mais prévoir des collations. Un covoiturage pourra être mis en place depuis Nantes. Le 31 mai Permapinpin organise la « pendaison de crémaillère » du projet avec une journée festive sur le terrain. Une réunion ouverte a lieu le 2 avril au soir pour déterminer quelles actions mener. Il serait possible d'organiser une projection- débat, animer des jeux d'apprentissage de la permaculture (jeu de rôle durant lequel chaque participant représente un élément et envisage les interactions avec les autres), un jeu interactif d'apprentissage de la botanique avec les enfants, jeu de piste... Juin (date à définir) Atelier création d'un four à pain sur le terrain de Bruno A Faire - Création d'une liste de discussion - Mise à jour du site avec l'agenda des prochains évènements - Rencontre le 3 Mai chez les demains dans la terre Post Scriptum : Permaculture44 apparaît désormais dans les relais locaux de Brin de paille et est référent Loire-Atlantique La liste de discussion mutualisée avec Brin de Paille est en cours de création sur le modèle loireatlantique.permaculture.fr

×