CONVENTION DES JEUNES CITOYENS EUROPEENS 2013
Plan d’action pour promouvoir
l’engagement citoyen en Europe
VERSION FRANCAI...
1
REMERCIEMENTS
Nous tenons à remercier l’équipe d’animation pour leur encadrement exemplaire et pour
ces 10 jours intéres...
2
3
TABLE DES MATIERES
REMERCIEMENTS ..........................................................................................
4
5
DU 7 AU 17 JUILLET 2013, LA CONVENTION DES JEUNES CITOYENS
EUROPEENS A RASSEMBLE 33 PARTICIPANTS DE 20 PAYS EUROPEENS ET...
6
7
INTRODUCTION
L’année 2013 est dédiée aux citoyens européens, car elle marque le 20e anniversaire de la
création de la ci...
8
un lien entre les institutions européennes et les citoyens européens, afin de leur permettre
de s’exprimer et surtout de...
9
CADRE INSTITUTIONNEL
L’objectif de notre Convention des Jeunes Citoyens Européens de Cluny était de répondre
aux problèm...
10
- Une liste de services et de documents d’information téléchargeables et liés aux
différentes thématiques abordées par ...
11
FONCTIONS DE NOTRE ASSOCIATION
Comme indiqué dans le chapitre précédent, les fonctions que nous avons fixées pour notre...
12
A cette fin, nous proposons:
- De promouvoir l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge, cette période de la
vie...
13
- Comprendre l’Histoire Européenne : Effets et Conséquences (cours obligatoire) : Un
aperçu de l’histoire européenne et...
14
ACTION 7 : RECOMPENSER LES UNIVERSITES PERMETTANT UNE FORTE
EMPLOYABILITE
A cette fin, nous proposons :
- D’élargir les...
15
- Promouvoir un plan d’action pour une meilleure stimulation de l’emploi envers les
jeunes : Le coût des jeunes employé...
16
ACTION 10 : RENDRE LA CITOYENNETE EUROPEENNE VERITABLEMENT EGALE POUR
TOUS
Nous avons pris conscience de l’importance d...
17
A cette fin, nous proposons :
- De pétitionner le Parlement Européen pour rendre le vote obligatoire.
- De mettre en œu...
18
ACTION 14 : RENFORCER LA VOIX DES CITOYENS EUROPEENS
Afin de s’assurer que l’opinion des citoyens européens soit entend...
19
sous-titré, afin d’éviter une exclusion de certains pays et en même temps faire écouter les
différentes langues téléspe...
20
aux associations locales ou internationales, les ONG, les organisations à but non lucratif, etc.
Celles-ci offriraient ...
21
A cette fin, nous proposons :
- D’améliorer la structure de « Europe direct » : On souhaite allouer plus d’argent à
« E...
22
intérêts culturels européens en accueillant une variété d’évènements. Les projets potentiels
du Centre Culturel Europée...
23
CONCLUSION
L’objectif principal de l’Association est de sensibiliser les jeunes citoyens européens. Nous
voulons réalis...
Plan d’action pour promouvoir l’engagement citoyen en Europe
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Plan d’action pour promouvoir l’engagement citoyen en Europe

761 vues

Publié le

http://www.e-urope.net

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
761
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
45
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Plan d’action pour promouvoir l’engagement citoyen en Europe

  1. 1. CONVENTION DES JEUNES CITOYENS EUROPEENS 2013 Plan d’action pour promouvoir l’engagement citoyen en Europe VERSION FRANCAISE
  2. 2. 1 REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier l’équipe d’animation pour leur encadrement exemplaire et pour ces 10 jours intéressants, instructifs et positifs. Ce stage restera un souvenir magnifique pour nous tous, et c’est en grande partie grâce à une bonne équipe comme la leur. Nous avons beaucoup appris, développé nos propres opinions, échangé nos points de vues. Nous voulons aussi remercier le Centre de Conférences Internationales de Cluny ainsi que l’école des Arts et Métiers Cluny de nous avoir accueilli dans leurs locaux et d’avoir mis leur matériel à notre disposition. Merci beaucoup aux deux co-présidents Christine Chevignard et Aurélien Besnard. Merci à Serge et Mireille pour leur accueil et pour l’organisation de la semaine qui a été irréprochable. Nous tenons également à remercier le maire de Cluny, Jean-Luc Delpeuch, pour son soutien. Merci aux experts qui sont venus partager leurs expériences avec nous : Diana Wallis, Willem Maas, Martine Méheut, Chiara Palieri, Philippe Lamberts et Francesco Marchi. Et finalement, merci à l’équipe de cuisiniers qui nous a concoctés, tous les jours, de très bons repas. Nous sommes vraiment heureux de cette convention et nous pensons que celle-ci nous sera d’une grande aide dans le futur. Nous encourageons d’autres jeunes à y participer car nous pensons que les jeunes peuvent apporter un avenir prometteur à l’Europe. Merci encore. Les participants de la Convention de Cluny.
  3. 3. 2
  4. 4. 3 TABLE DES MATIERES REMERCIEMENTS .......................................................................................................................1 Introduction................................................................................................................................ 7 Cadre institutionnel....................................................................................................................9 Description.............................................................................................................................. 9 Fonctions............................................................................................................................... 10 SOUTIEN FINANCIER..............................................................................................................10 Fonctions de notre association ................................................................................................ 11 Politique de la jeunesse ........................................................................................................11 Education........................................................................................................................... 11 EMPLOI .............................................................................................................................. 13 Les droits des citoyens européens........................................................................................ 15 Communication.....................................................................................................................17 Les médias ......................................................................................................................... 17 Citoyens ............................................................................................................................. 19 Conclusion ................................................................................................................................ 23
  5. 5. 4
  6. 6. 5 DU 7 AU 17 JUILLET 2013, LA CONVENTION DES JEUNES CITOYENS EUROPEENS A RASSEMBLE 33 PARTICIPANTS DE 20 PAYS EUROPEENS ET EXTRA-EUROPEENS. Le thème de cette année, "Europe: le choix citoyen" a donné aux participants l'occasion de s’engager dans des débats intéressants et des discussions fructueuses sur les différentes perspectives de la citoyenneté, non seulement au sein des Etats membres de l'Union Européenne (UE), mais aussi à l'extérieur. Ce groupe dynamique de jeunes citoyens a été rejoint par de nombreux experts des institutions européennes et de l'espace public au cours des dix jours de programme. Grâce à la technique particulière de l '«open space», les participants ont discuté de divers sujets et ont appris à écouter les autres, tout en échangeant des idées différentes et innovatrices. Les participants sont très heureux de vous présenter les résultats de leurs discussions, le projet commun, qui est censé influencer les jeunes dans l'UE : le Plan d'Action pour Promouvoir l'Engagement Citoyen en Europe.
  7. 7. 6
  8. 8. 7 INTRODUCTION L’année 2013 est dédiée aux citoyens européens, car elle marque le 20e anniversaire de la création de la citoyenneté européenne dans le cadre du traité de Maastricht. Les principaux défis énoncés par la Commission européenne sont de rendre les gens plus conscients de leurs droits, de stimuler la participation active des citoyens dans le processus décisionnel européen, et de développer un débat sur l'impact ainsi que le potentiel du droit de circuler librement. Nous, les jeunes habitants de l’Europe, nous sentons le besoin d'exprimer nos idées sur la promotion de la citoyenneté européenne, car nous croyons fermement qu'il s’agit de l'un des projets les plus importants de l’UE. Nous percevons également que le droit de circuler librement est la base de notre évolution commune et de notre avenir uni. Même si nous sommes douloureusement conscients qu'une véritable identité européenne ne s’est pas encore développée, nous sommes convaincus que notre génération représente le début d'une telle identité. Nous nous sentons tous européens à un certain niveau, et un nombre croissant de personnes s'identifie déjà en tant qu'Européens lorsqu’ils voyagent à l'extérieur de notre continent. Le fondement de l'Europe, c'est la solidarité. Cependant, il existe de nombreux facteurs centrifuges à l'œuvre dans et hors de l'Union en ce moment, qui menacent ces principes d'amitié et de coopération. En ces temps difficiles particulièrement, il est de la plus haute importance de ne pas perdre de vue la raison d’être de l'Europe. Ainsi, nous devons aller au-delà du contexte actuel de sanctions et mépris déclenchés par la crise financière, et nous concentrer sur la bonne cause que l'Europe peut nous aider à réaliser ensemble. La citoyenneté est au cœur de l'Union, mais elle doit être renforcée pour contribuer à notre vie quotidienne. À l'heure actuelle, l'Europe est en train de perdre contact avec ses citoyens. Le fossé entre les institutions et les gens est de plus en plus grand. Les citoyens européens doivent s'impliquer et se dédier davantage. Par conséquent, nous vous proposons ce plan d'action pour promouvoir l'engagement citoyen en Europe. Le plan met l'accent sur la sensibilisation, comme principe général crucial. Dans ce cadre, l'Europe doit insister sur son interaction avec le citoyen ordinaire, se présenter d'une manière plus attrayante et faire de la publicité pour les droits des citoyens à une plus grande échelle. Tout en s’intéressant aux différentes manières de s’engager, nous nous sommes concentrés principalement sur la citoyenneté active. Alors, que pouvons-nous faire, individuellement? En raison de l'échec apparent de l'UE de s'engager avec son peuple, les citoyens doivent devenir actifs eux-mêmes. Dans cette perspective, il nous apparaît nécessaire de construire
  9. 9. 8 un lien entre les institutions européennes et les citoyens européens, afin de leur permettre de s’exprimer et surtout de se faire entendre. Notre action principale se compose donc de la création d'une association à but non lucratif des Jeunes Citoyens Européens, immatriculée en Belgique, ouverte à tous les euro- enthousiastes. Elle organisera des événements au niveau local ainsi qu’à l'échelle européenne, centralisera et diffusera l'information. Des réunions auront lieu au moins deux fois par an, et le conseil d'administration doit garder un contact fréquent. Ce plan d'action définit donc les actions principales de notre association qui est focalisée sur l'éducation, les droits des citoyens et la communication. Chacun de ces sujets sont développés successivement.
  10. 10. 9 CADRE INSTITUTIONNEL L’objectif de notre Convention des Jeunes Citoyens Européens de Cluny était de répondre aux problèmes qui empêchent les citoyens Européens de voir l’UE comme un soutient plutôt qu’une entité externe éloignée. Grâce aux interventions des invités lors de la convention, et après avoir synthétisé les différentes contributions, nous sommes arrivés à la conclusion que pour atteindre objectifs de manière efficace et cohérente, le meilleur moyen à notre disposition est de nos créer une association. Sans perdre de vue de l’aspect concret des actions que nous proposons et la taille des défis auxquels nous devons faire face, nous sommes conscients que nous représentons une goutte d’eau dans l’océan. Mais même l’entreprise la plus audacieuse commence par un petit pas. DESCRIPTION L’association proposée sera une “association internationale à but non lucratif”. Elle sera enregistrée à Bruxelles, en raison de sa proximité des institutions européennes et de la souplesse du droit Belge concernant les activités à l’étranger. L’association sera enregistrée pour une durée indéterminée. Le principal objectif de l’association est de créer un lien entre les institutions européennes et les citoyens. Nous voulons répondre à leurs besoins de manière concrète, afin de promouvoir le sentiment d’une Union qui soutient et promeut les droits associés à la citoyenneté. Pour ce faire, l’association se focalisera sur les domaines de l’éducation, de la communication et du droit, qui sont développés dans les chapitres suivants. Le but final de l’association n’est pas encore défini, ce qui rend possible l’ouverture future à d’autres objectifs lorsque l’association sera plus mature. Le statut de membre de l’association sera donné aux fondateurs de l’association, et pourra être donné à toute personne adhérente aux objectifs de l’association et répondant aux critères d’adhésion qui restent à définir. L’association sera gérée par un groupe de jeunes européens enthousiastes, qui se coordonneront principalement par sessions internet et éventuellement se rencontreront pour des sessions plénières pas plus de 2 fois par an, dans le pays de l’un des membres. Pendant ces sessions plénières, l’administration de l’association sera discutée. Pour profiter de ces réunions, l’association organisera aussi une série d’événements pour les habitants des environs, afin de promouvoir et discuter des questions de citoyenneté européenne. L’outil principal de l’association sera une page web sur laquelle les visiteurs pourront trouver :
  11. 11. 10 - Une liste de services et de documents d’information téléchargeables et liés aux différentes thématiques abordées par l’association - Un blog et de courts articles relatifs aux problèmes auxquels l’UE est confrontée - Un service de consultation des droits des citoyens Européen - Un outil de contact FONCTIONS Afin de réaliser ces objectifs, l’association sera chargée des fonctions suivantes (liste non exhaustive) : - Faire une demande de financement auprès de l’UE - Effectuer du lobbying afin de sensibiliser le monde politique - Lancer et soutenir des petitions devant le Parlement Européen - Organiser des événements (locaux/régionaux/internationaux) - S’engager dans des partenariats - Réaliser des tâches liées aux objectifs que nous nous sommes fixés, n’allant pas en contradiction avec la loi. SOUTIEN FINANCIER L’association sera potentiellement soutenue par : - Une adhésion payante à l’association, - Des fonds de l’UE acquis spécifiquement pour certains projets, - Des sponsors privés, - Les dons de citoyens engagés, - Des droits récupérés sur les séminaires proposés.
  12. 12. 11 FONCTIONS DE NOTRE ASSOCIATION Comme indiqué dans le chapitre précédent, les fonctions que nous avons fixées pour notre association sont divisées en trois grands axes qui sont cruciaux pour atteindre nos objectifs. Dans ce chapitre, nous présentons les principales actions que notre association mènera afin de permettre la sensibilisation des citoyens de l'Union Européenne. POLITIQUE DE LA JEUNESSE Le principal objectif de cette section est de promouvoir la diffusion globale d’informations relatives à ce que la citoyenneté européenne offre à ses jeunes citoyens. Nous avons décidé de nous concentrer sur les questions de l’éducation et du chômage en Europe, dans le but d’intégrer un cadre européen dans nos systèmes éducatifs. Selon nous, les programmes d’échanges tels qu’ERASMUS permettent d’acquérir l’expérience internationale nécessaire à la valorisation de l’essence même de la citoyenneté européenne. Nos quatre premières propositions consistent en l’amélioration générale du système éducatif en Europe. Les suivantes sont orientées vers la réalisation d’objectifs plus concrets. EDUCATION ACTION 1 : AMELIORER ERASMUS ET LES AUTRES PROGRAMMES D’ECHANGES Certains aspects devraient être réétudiés et approfondis, afin de développer ce type d’expériences éducatives. A cette fin, nous proposons de pétitionner devant le Parlement Européen pour : - Améliorer la réputation des programmes d’échanges, en promouvant une attitude plus professionnelle. - Corriger la distribution de fonds en octroyant le soutien financier après que la sélection finale de tous les étudiants participant aux échanges a été décidée. - Introduire un système commun de crédits (ECTS) afin d’éviter un prolongement injustifié des études ACTION 2 : AMELIORER LA COOPERATION ENTRE ETATS ET ACCROITRE LA COMMUNICATION Les langues étant à la base de la communication et de la compréhension, nous nous sommes concentrés sur différents aspects de l’apprentissage des langues dans le but d’améliorer la cohésion de l’Union Européenne. Par ailleurs, nous souhaitons mettre l’accent sur des projets contribuant à la compréhension du fonctionnement des institutions européennes et apportant de l’expérience académique aux citoyens européens.
  13. 13. 12 A cette fin, nous proposons: - De promouvoir l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge, cette période de la vie y étant plus favorable. - De soutenir les partenariats entre établissements scolaires, afin d’encourager les programmes d’échange et l’organisation de camps d’été internationaux. - D’organiser de courts séjours dans les villes où siègent les institutions de l’UE - De promouvoir le multilinguisme en Europe, en soutenant les programmes scolaires bilingues. - D’encourager la création de réseaux et forums destinés à la recherche de stages et d’emplois, ainsi que d’étendre le marché de l’emploi aux étudiants en première et deuxième année d’études post-lycée en recherche d’expérience professionnelle. - De soutenir la création d’entreprises grâce à la mise en œuvre de cours d’entreprenariat dans les universités. ACTION 3 : ETENDRE L’ACCES EQUITABLE A L’EDUCATION A cette fin, nous proposons : - De promouvoir la reconnaissance mutuelle des diplômes et qualifications dans chaque Etat membre, ou au moins de clarifier les règles existantes, pour plus de prévisibilité. Il est en effet essentiel que les citoyens puissent savoir à l’avance comment leurs qualifications sont perçues dans les différents Etats membres. ACTION 4 : PROMOUVOIR L’ENSEIGNEMENT DE L’HISTOIRE DE L’UE, DU FONCTIONNEMENT DES INSTITUTIONS ET DE LA CITOYENNETE Nous reconnaissons l’importance de promouvoir la participation sociale et politique des jeunes. A cette fin, nous proposons : - D’introduire des cours obligatoires dans les programmes des écoles primaires, relatifs à l’histoire de l’UE et l’identité européenne. - D’introduire des cours optionnels ouverts aux élèves volontaires, pour lesquels leur participation serait récompensée d’une reconnaissance académique. Ces cours pourraient couvrir des sujets tels que l’économie européenne, le fonctionnement des institutions européennes, la participation des jeunes à la construction européenne ainsi que l’emploi. Les sujets peuvent être détaillés comme suit :
  14. 14. 13 - Comprendre l’Histoire Européenne : Effets et Conséquences (cours obligatoire) : Un aperçu de l’histoire européenne et son impact sur les événements contemporains en Europe. - Identité européenne (cours obligatoire) : Une présentation interactive pour mieux comprendre les différents niveaux d’identités : identité nationale et identité européenne. - Citoyenneté européenne : Concept et Pratique : Beaucoup d’étudiants ne sont pas bien informés sur les droits qu’ils possèdent en tant que citoyens européens. Grâce à ce cours, ils discuteront de leurs droits, partageant et construisant ainsi leur vision pour le futur de l’Europe. - Présentation des Institutions européennes : Ce cours permettrait aux étudiants de mieux comprendre le fonctionnement des institutions de l’UE, ainsi que leur rôle en tant que citoyens dans le processus décisionnel de l’UE. - Participation des jeunes et accès à l’emploi : Ce cours encouragerait les étudiants à engager le dialogue avec les politiciens, à participer à des institutions démocratiques variées, et à s’engager dans autant d’activités que possible. - Introduction à l’économie européenne : En tant que citoyens européens, nous devons être conscients de la situation économique actuelle, afin de comprendre les mesures complexes qui doivent être prises pour relancer l’économie. ACTION 5: CREER UN LIEN ENTRE LES JEUNES EUROPEENS ET LE SENTIMENT D’APPARTENANCE A L’UE L’écart imaginaire entre les institutions et les citoyens se développe de jour en jour, c’est pourquoi nous estimons qu’il est extrêmement important d’utiliser cette opportunité pour rapprocher les citoyens de l’UE, et d’être finalement en contact avec les institutions européennes. A cette fin, nous suggérons : - D’assurer la liaison avec le Comité des Stagiaires de la Commission européenne afin d'organiser d'autres activités sociales et culturelles à Bruxelles. EMPLOI ACTION 6 : RENFORCER LA COOPERATION ENTRE LES UNIVERSITES ET LES ENTREPRISES A cette fin, nous proposons : - De faire pression sur les entreprises afin qu’elles contribuent aux programmes d’échanges et stages (programmes de double diplômes, stages et études supérieures).
  15. 15. 14 ACTION 7 : RECOMPENSER LES UNIVERSITES PERMETTANT UNE FORTE EMPLOYABILITE A cette fin, nous proposons : - D’élargir les competences de l’UE en matière d’éducation, afin de pousser les gouvernements nationaux à distribuer les financements aux universities en function du taux d’emploi de leurs anciens étudiants. ACTION 8 : PROMOUVOIR DES CONCOURS D’ENTREPRENARIAT AU SEIN DE L’UE Depuis le début de la crise économique de 2008, le chômage des jeunes a augmenté dans la majeure partie des pays européens. Les solutions potentielles sont liées à l’entreprenariat, aux projets individuels en quête de financement extérieur, aux mécanismes de rémunération et aux énergies renouvelables - dans lesquelles la jeunesse de chaque État membre pourrait avoir un rôle important. Le but global est de créer de nouveaux emplois dans le domaine des énergies renouvelables, d’améliorer l’indépendance énergétique des pays membres, de développer l’interdépendance des états membres, de développer la recherche et le développement, et d’améliorer la compétitivité de l’Europe face aux USA et aux pays d’Asie. A cette fin, nous proposons: - De créer des concours au niveau local pour les jeunes entrepreneurs avec le soutien des autorités locales et de fonds externes tels que le fonds social européen (ESF). Les participants devront être : des jeunes entrepreneurs fraichement diplômés, résidant dans un pays de l’UE et âgés de 18 à 30 ans, souhaitant lancer leur propre entreprise. La sélection du vainqueur sera faite par une commission locale selon la rentabilité et la compétitivité du projet. - De commencer une initiative citoyenne ou trouver directement des organisations lobbyistes tournées autour des énergies renouvelables/ cleantech: - Partager les connaissances entre les Etats membres: Par exemple entre les ingénieurs finnois et grecs sur l’énergie solaire. - Impliquer les gouvernements mais également les entreprises privées au sein de coentreprises afin de garantir l'efficacité des opérations, de diriger les revenus générés aux Etats membres respectifs (au lieu des flux de revenus sur les Etats membres participants) et pour s’assurer que la législation des travailleurs est appliquée en conséquence. - Les financements de la coentreprise peuvent également venir des fonds pour l’innovation européenne et pour le chômage des jeunes.
  16. 16. 15 - Promouvoir un plan d’action pour une meilleure stimulation de l’emploi envers les jeunes : Le coût des jeunes employés (qui inclus le salaire, l’assurance santé et la sécurité) devrait être partagé entre les employeurs et, soit les autorités locales ou nationales, soit un fonds européen, qui payerait entre 25 et 30% des coûts totaux. Les jeunes employés pourront postuler à l’âge de 18 à 26 ans, après leur première année suivant leur fin d’études. Le soutien sera fourni pendant un an. La durée minimale de cette relation de travail sera de 18 mois, et le travail en question devra être en lien avec leurs études. LES DROITS DES CITOYENS EUROPEENS Notre objectif est d’orienter les actions de l’Union Européenne vers une citoyenneté plus uniforme, tout en protégeant les identités nationales et la diversité. Nous voulons assurer à chaque citoyen l’exercice plein et effectif de ses droits, et de manière égale pour tous. Dans ce but, nous avons identifié plusieurs points qui nécessitent des améliorations. ACTION 9 : SENSIBILISER LES CITOYENS A L’ETENDUE DE LEURS DROITS ET LEUR APPLICATION Afin d’encourager les citoyens européens à participer activement à la vie communautaire, ceux-ci doivent être mieux informés des possibilités découlant de leur citoyenneté européenne. Il est essentiel de leur montrer que chacun a un rôle crucial à jouer, et que leur participation compte. A cette fin, nous proposons : - La création d’un guide pratique sur la citoyenneté : En rassemblant des informations et les présentant de manière accessible et adaptée à un public varié, par exemple sous la forme d’un guide, de posters… La documentation doit être disponible dans chacune des 24 langues officielles de l’UE. Cette documentation pourrait ensuite être utilisée pour des présentations dans des écoles, universités, mairies et autres lieux publics. - La promotion des prochaines élections du Parlement Européen : En organisant des conférences, réunions, présentations dans les communautés locales, autant que possible avec le soutient et la participation de députés européens ou autres représentants. - L’information des citoyens européens sur les actions et projets européens : En organisant au niveau local des conférences publiques régulières, des séminaires, avec la participation des représentants de l’UE et des Etats.
  17. 17. 16 ACTION 10 : RENDRE LA CITOYENNETE EUROPEENNE VERITABLEMENT EGALE POUR TOUS Nous avons pris conscience de l’importance d’une intégration plus approfondie dans plusieurs domaines, afin d’aboutir à une meilleure égalité entre citoyens. En effet, nous avons remarqué que bien que les Etats membres soient liés par un même ensemble de droits fondamentaux (via la Charte des droits fondamentaux, la Convention Européenne des Droits de l’Homme ainsi que des Principes généraux de droit, entre autres), ceux-ci ne sont pas mis en œuvre de la même manière dans tous les Etats membres. Cela conduit à des discriminations entre citoyens. Nous pensons que tous les citoyens européens doivent pouvoir bénéficier des mêmes droits, peu importe leur Etat membre de résidence. A cette fin, nous proposons : - L’harmonisation du système électoral européen pour tous les Etats membres, afin de garantir un accès égal à la démocratie. - La promotion de débats constructifs dans et entre Etats membres, via la création d’événements régionaux et internationaux. ACTION 11 : RENDRE LES ELECTIONS DU PARLEMENT EUROPEEN PLUS EUROPEENNES Le Parlement Européen doit représenter les citoyens européens en tant que tels, plutôt que les citoyens nationaux, afin de parvenir à une véritable identité européenne. La spécificité et complémentarité de la citoyenneté européenne doivent être mises en avant. A cette fin, nous proposons : - Le développement d’une proposition de liste européenne de candidats pour les élections, pour permettre aux citoyens de voter pour un/e candidat/e qui les représente réellement, peu importe sa nationalité. Ceci implique la transmission d’informations à l’échelle européenne, relatives aux candidats et partis, par exemple via la création de documentation adéquate, l’organisation d’événements tels que des visites par les candidats ou leurs représentants dans d’autres Etats membres, ou alternativement, des téléconférences. Pour plus de cohérence, les élections du Parlement Européen devraient donc se tenir au même moment dans chaque Etat membre. ACTION 12 : INTRODUIRE DE NOUVEAUX DROITS ET OBLIGATIONS Afin d’assurer le développement démocratique de l’UE, les citoyens se doivent d’être plus actifs.
  18. 18. 17 A cette fin, nous proposons : - De pétitionner le Parlement Européen pour rendre le vote obligatoire. - De mettre en œuvre une démocratie plus directe, en instaurant l’élection directe par les citoyens des membres de la Commission, et la tenue de référendums plus fréquemment, en ce qui concerne les affaires européennes. - L’instauration d’un contrôle plus effectif de la mise en œuvre des droits fondamentaux par une entité indépendante des Etats. - D’établir un stage obligatoire de 3 mois dans une institution de l’UE ou une administration d’un autre Etat membre, pour les étudiants et autres jeunes citoyens. Ceci permettrait aux prochaines générations de comprendre concrètement les enjeux auxquels l’UE doit faire face, dans divers domaines, et ainsi de se sentir plus proches de l’UE, plus citoyens. Ce stage européen pourrait soit être payé, soit compensé en nature : prise en charge des coûts de logement, nourriture, transport etc. COMMUNICATION Notre but principal est de rapprocher les citoyens européens, les institutions et les officiels de l’UE. Les citoyens doivent être informés, intéressés et actifs. Afin de développer une relation interactive entre ces deux parties, nous exigeons que les médias deviennent plus transparents et qu’ils émettent des critiques constructives, afin de promouvoir les avantages de l’Union européenne. LES MEDIAS ACTION 13 : FOURNIR UNE MANIERE OBJECTIVE D’INFORMER LA POPULATION Principalement, les médias mettent un accent sur les aspects négatifs de l’Union européenne au lieu d’informer la population et de les pousser à une réflexion sur l’Union européenne. Nous tenons à ce que les médias représentent une source d’information objective. A cette fin, nous proposons : - Une campagne visant à instaurer une couverture médiatique plus constructive : les médias devraient exercer une pression sur les politiciens afin de les pousser à des changements d’application. Ceci devrait se faire d’une manière plus journalistique, à travers des reportages proposant des solutions et critiquant les politiciens d’une manière constructive au lieu de leur faire des reproches. Cela aura un impact autant sur les politiciens que sur les citoyens, qui commenceront alors à réfléchir sur des sujets actuels au lieu d’approuver les dénonciations dénuées de substance des médias.
  19. 19. 18 ACTION 14 : RENFORCER LA VOIX DES CITOYENS EUROPEENS Afin de s’assurer que l’opinion des citoyens européens soit entendue par les politiciens, nous proposons une couverture médiatique plus intensive, ainsi que des projets « grassroots » organisés par la société civile. A cette fin, nous proposons : - Un département suivant les activités des citoyens quant aux sujets européens, pour montrer que la population essaye de contribuer au bien-être de l’Europe et d’exécuter les politiques européennes. ACTION 15 : PROMOUVOIR L’IDEE DE L’EUROPE A TRAVERS DES AMBASSADEURS DE MARQUES Notre but est de construire une identification européenne entre la population et les célébrités des différents pays européens. A cette fin, nous proposons : - De trouver et d’encourager des ambassadeurs de marques : des ambassadeurs de marques sont des personnes célèbres qui exercent une influence sur les médias et dont la popularité peut être utilisée pour la promotion des avantages de la citoyenneté européenne. Ils aident aussi à améliorer le sentiment d’unité entre les pays européens. Ces personnes peuvent être des acteurs connus, des leaders, des chanteurs, des politiciens, des sportifs, etc. Les citoyens européens devraient pouvoir s’identifier aux personnes qu’ils admirent et avec lesquels ils partagent des valeurs. Les ambassadeurs devraient servir de modèles honnêtes pour la citoyenneté européenne active et inciter les citoyens européens à réfléchir sur l’Union Européenne. ACTION 16 : RENFORCER LE SENTIMENT D’UNE IDENTITE EUROPEENNE Nous voulons donner un éventail plus large d’informations sur les Etats membres de l’UE, en ce qui concerne la politique, l’économie, mais aussi la culture, qui ne sont pas basées sur des convictions nationales. A cette fin, nous proposons: - Une campagne visant au lancement d’une chaîne européenne, à la manière de la chaîne franco-allemande Arte. Arte télévision est une relation entre divers pays européens. On aimerait transformer cette chaîne en une relation comprenant tous les états membres de l’UE. Chaque pays partagera des informations sur sa culture avec le reste de l’Europe. Chaque programme sera traduit ou
  20. 20. 19 sous-titré, afin d’éviter une exclusion de certains pays et en même temps faire écouter les différentes langues téléspectateurs. Cela les aidera à devenir plus ouverts et intéressés au travail et à la façon de vivre d’autres personnes. La chaîne européenne fixera son attention non seulement sur des sujets européens généraux, ou sur de nouvelles brèves de divers pays, mais aussi sur des sujets politiques et économiques. Différents points de vue seront partagés entre les Etats membres. La chaîne fournira un programme d’informations pour les citoyens européens et non pas pour les « citoyens nationaux ». Elle deviendra porteuse d’idées, de travaux et d’auteurs du mouvement européen. L’UE et les pays membres subventionneront ce programme. Et l’on divisera le temps d’antenne à parts égales entre chaque pays. CITOYENS ACTION 17 : REDUIRE LA DISTANCE ENTRE LES POLITICIENS ET LA POPULATION CIVILE Il est nécessaire de garantir l’interaction entre les politiciens et les citoyens puisque, dû au système démocratique de l’UE, les politiciens sont responsables de leurs actions envers les citoyens qu’ils représentent et qui leur ont donné leur pouvoir. A cette fin, nous proposons : - Une pétition pour faire appel aux politiciens dans le but de faire un pas vers les citoyens : Les politiciens devraient visiter des institutions ainsi que des lieux publics afin d’interagir personnellement avec les citoyens et de partager leurs opinions avec la population civile. Ils devraient écouter les citoyens et prendre leurs idées et propositions en considération. ACTION 18: CONTRER LE DEFICIT DEMOCRATIQUE Puisque le problème du déficit démocratique dans l'UE est une question sensible concernant fortement la citoyenneté européenne, elle devrait être traitée par un renforcement de la représentation des citoyens européens. L’objectif premier n'est pas seulement de modifier la perception d'une Europe élitiste mais également de prendre en considération les citoyens dont les idées pourraient contribuer à notre développement. A cette fin, nous proposons : - La création d'un Forum des Citoyens pour la Démocratie: Le Forum serait un forum international et démocratique pour permettre l'échange d'idées et de projets concernant l'Europe. Il fournirait les conditions d'infrastructure technique ainsi qu'une organisation de lobbying accessible aux organisations indépendantes ou
  21. 21. 20 aux associations locales ou internationales, les ONG, les organisations à but non lucratif, etc. Celles-ci offriraient diverses propositions concernant les problématiques européennes. Le forum serait financé par la Fondation Européenne de la démocratie qui définit ses objectifs comme : « Construire un vaste partenariat avec des organisations transnationales » et « soutenir à l’aide du discours : démocratie et liberté, les droits de l’homme, Etat de droit, l’égalité des sexes, la sécurité, la stabilité et la paix. ACTION 19: SENSIBILISER LE JEUNE PUBLIC A LA CITOYENNETE ET A L’ENGAGEMENT EUROPEENS Le but est d’inciter les jeunes européens à porter un regard critique sur la citoyenneté européenne, sur ses avantages ainsi bien que sur ses points faibles. A cette fin, nous proposons : - D’élargir les voies de distribution du « serious gaming » auprès du grand public (européens de 30-60 ans avec des enfants) et des milieux éducatifs. - Une pétition afin d’assurer une meilleure communication avec le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes au sujet d’insertion de ce genre de support pédagogique dans le programme éducatif. Ceci se fera à travers une démarche ludique grâce aux concepts d’un jeu classique. Au fil de divers épisodes, les différents systèmes comme le programme Erasmus, les élections des députés, la mise en place de l’Euro, la libre circulation, la politique agricole commune, les grands traités et la convention des droits de l’Homme ou l’emploi et les droits des citoyens sont abordés et passés au peigne fin. Cela entraîne une réflexion prospective sur l’identité et l’engagement européen de demain. Sans idéaliser l’UE, la notion de l’européanité devient plus proche de manière simplifiée afin de permettre à l’engagement citoyen européen d’acquérir une manifestation quotidienne plus forte. ACTION 20 : SUBVENTIONNER LES CENTRES DE COMMUNICATION DANS LES DIFFERENTES REGIONS ET DANS LES COMMUNAUTES LOCALES Les acteurs européens savent déjà qu’il y a un trop grand fossé entre leur travail et les citoyens. Aussi, ont-ils décidé de travailler d’une manière plus locale. Afin de répondre à ce problème, l’Europe a créé un réseau de centres d’information, de documentation et des porte-paroles dans chaque pays membre. Toutefois, beaucoup de personnes ne sont pas conscientes de l’existence de ces structures. De nos jours, les acteurs européens sont trop passifs, ils attendent que les gens leur demandent des informations. Nous souhaitons les encourager à être plus actifs dans la société locale grâce à des évènements européens locaux, des jeux ou des concours.
  22. 22. 21 A cette fin, nous proposons : - D’améliorer la structure de « Europe direct » : On souhaite allouer plus d’argent à « Europe direct » pour que ce service d’information ait un impact plus grand dans des lieux locaux. Les acteurs interagiront avec les administrations locales afin de les assister dans leurs projets de discussion sur des sujets européens. ACTION 21 : FAIRE LE PREMIER PAS ENVERS LES CITOYENS EUROPEENS ET GARANTIR L’ECHANGE Nous voulons aller à la rencontre de la population eurosceptique et faciliter l’échange d’idées et d’opinions. Nous voulons également créer une campagne participative qui va directement vers les citoyens européens, dans les villes et villages. A cette fin, nous proposons : - Les « cabanes itinérantes » : La caravane est un espace de rencontre mobile dans lequel les citoyens peuvent s’exprimer et échanger leurs espoirs et craintes par rapport à l’Europe. Les hôtes des cabanes itinérantes, à savoir des jeunes citoyens européens invitent à débattre dans des lieux publics. Ils écoutent les histoires des citoyens afin de comprendre pourquoi l’Europe laisse indifférent tant de personnes. A chaque étape, de nouveaux témoignages seront ajoutés, des idées créatives concernant l’avenir de l’Europe seront partagées. On inclura un maximum de personnes à travers des évènements divers qui seront ouverts à tout le monde et promus par les médias et les réseaux sociaux. La caravane deviendra un symbole pour la mobilité européenne, rassemblant des personnes provenant de différents contextes. ACTION 22 : AMELIORER ET PROFITER DE LA DIVERSITE ET RAPPROCHER L’UNION EUROPEENNE AUX CITOYENS EUROPEENS Notre avenir européen commun dépend de notre capacité à accepter ouvertement et à encourager nos différentes cultures qui rendent l'Union européenne unique et exceptionnelle. Les médias ne donnent qu’une image restreinte des états membres de l’UE, même, ils passent complètement outre quelques pays membres. Les citoyens ne sont plus intéressés et ne se sentent pas liés aux autres pays membres. A cette fin, nous proposons : - De créer des Centres Culturels Européens. Ces centres auront comme vocation d’établir une idée européenne commune basée sur une compréhension et tolérance interculturelle. Ils devront s’établir dans toutes les villes importantes en Europe et devront être facilement accessibles. Les centres devront servir les
  23. 23. 22 intérêts culturels européens en accueillant une variété d’évènements. Les projets potentiels du Centre Culturel Européen comprendront : - Festivals culturels : Chacun aura l’opportunité de célébrer et d’explorer ensemble de nouvelles et excitantes différences culturelles. - Explorer la cuisine européenne : Des séminaires culinaires auxquelles les participants auront la possibilité d’essayer une grande variété d'aliments européens ainsi que d'échanger des recettes et de présenter leurs propres chefs-d'œuvre. - Cafés de langues : Ces ‘café sessions’ offriront une opportunité unique pour un échange linguistique. Les participants échangeront leurs connaissances communes et le dialogue sera animé par une multitude de langues européennes - La Semaine de l’Européanité : Ce projet fédère des initiatives locales, nationales et européennes autour de la dimension européenne, du partage et de l’initiative citoyenne européenne. Organisée sur le principe de la semaine de Francophonie ou de la Semaine du goût, cet événement annuel permet de découvrir les mécanismes du fonctionnement de l’UE, de réfléchir à la notion de l’Européanité et également de se faire une idée plus personnifiée des fonctionnaires des institutions de l’UE. Les activités organisées visent surtout les groupes de jeunes âgés de 12 à 25 ans, mais également les organismes extrascolaires travaillant avec les jeunes (associations, collectivités locales, maisons pour les jeunes, etc.). Elles seront pour la plupart gratuites. Pendant une semaine, de différentes activités et évènements ayant pour but de rapprocher et de faire mieux connaître les institutions européennes ont lieu : portes ouvertes, débats, conférences, concerts, concours, expositions, salons, ateliers et autres animations.
  24. 24. 23 CONCLUSION L’objectif principal de l’Association est de sensibiliser les jeunes citoyens européens. Nous voulons réaliser cet objectif en leur proposant diverses activités. En effet, nous estimons qu’ils sont le futur de l’esprit européen. Nous proposons ces actions dans le but de renforcer la position de l’UE, d’informer la population sur leurs droits, et de manière plus importante, de réduire ce que certains perçoivent comme un fossé qui se creuse entre les institutions européennes et les citoyens. Avec ces propositions, nous espérons donc rapprocher les institutions des citoyens, afin qu’ils aient le sentiment que leur voix est véritablement entendue. Toutes ces actions peuvent être accomplies avec un peu de motivation, en regroupant tous les individus voulant participer à la réalisation de notre projet. Nous voulons créer un espace de dialogue pour les jeunes qui croient aux objectifs européens et qui veulent s’y investir. Ils deviendraient les organisateurs de ces activités au sein de leurs propres Etats, ainsi qu’au niveau européen. L’association déclare fonder ses actions sur les bases de l’équité et l’égalité. Pour les points de nature plus technique, des pétitions au Parlement Européen devraient être faites. Afin de nous aider à concrétiser ce projet, le soutient de toute personne active au sein des affaires européennes ou ayant des pouvoirs décisionnels au niveau local/régional sera fortement apprécié. La citoyenneté européenne est le lien primaire permettant aux citoyens de se sentir part de l’UE. Ainsi, nous faisons appel à nos concitoyens pour prendre l’initiative de créer un meilleure Europe pour nous tous, en particulier pour les générations futures.

×