Callimedia pharmasucces 2013

1 418 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 418
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
354
Actions
Partages
0
Téléchargements
23
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Callimedia pharmasucces 2013

  1. 1. Pharmasuccess 2013Table ronde dédiée à la mobilité21 mars 2013
  2. 2. Programme de la matinéeLa mobilité : état des lieuxLionel Reichardt, directeur de développement, Conseil Media Santé• Etat des lieux de la révolution mobile• Les différents systèmes d’exploitations et les stores• Les applications dédiées à la santé• L’usage de la mobilité par les professionnels de santé• Le digital et la pharma• L’iPad en visite médicale
  3. 3. Gérard Peccoux, Président Directeur Général CallimediaChristophe Fabre, Directeur Général Callimedia• eLearning sur PC/MAC et tablettes et smartphones• eConferencing, restitution sut iPad• eMarketing, eAdv sur iPad• eAnatomy, mise en place d’une banque d’Programme de la matinéeLa mobilité : études de cas clients au travers dueMarketing, eLearning,eConferencing, eAnatomy
  4. 4. 30 personnes• Marketing-Ventes• Administratif• Production et développement : Chefs de projets Infographistes, intégrateurs multimédia, illustrateurs médicaux Ingénieurs de développement informatique• Rédaction et expertise médicale : Médecins, pharmaciens Rédacteurs médicaux, ingénieurs pédagogues Comité scientifique dédié à l’anatomieNotre équipe
  5. 5. eMarketingLogiciels médicauxinnovants(widgets, calculatrices,géolocalisation, suivi dupatient) et applicationsdigitalessur tous supports(IOS, Androïd)4 domaines d’activités stratégiqueseConferencingWebinars et restitutionsde congrès, colloques,symposiums en direct ou endifféréeAnatomyEdition de logiciels d’anatomie(Natom®), banque d’images médicales,animations 2D ou 3DeLearningCréation doutils de formation etdévaluationpour délégués médicaux,professionnels de santé et patients
  6. 6. La mobilitéLionel ReichardtDirecteur de développementCMS Santé
  7. 7. 7Qui suis-je?ONLINEMarketingEtudes de marchéService clientService clientSupply chainCommercialService clientSupply chainCommercialForces de ventes externesPHARMAGEEK12 REVUES DIGITALES> 7 000 VUES MOISDirecteur du développementOFFLINE
  8. 8. Groupe CMS : générateur de contacts
  9. 9. La révolution mobile
  10. 10. Une adoption ultra rapide• 14 ans pour atteindre 150 millionsd’utilisateursSource : Mobile factbook 2012
  11. 11. Et en 2,5 ans
  12. 12. 6 milliards soit 87% de la population mondialeCombien de mobiles dans le monde ?Source : The International Telecommunication Union + Mobile Factbook 2012
  13. 13. Un mobile par humain à partir de 2014Quelle est la pénétration du mobile ?Source : Mobile factbook 2012
  14. 14. Des mobiles sont des smartphonesTaux de pénétration des smartphones ?Source : http://blogs.strategyanalytics.com
  15. 15. Aux USA, les smartphones sont majoritairesTaux de pénétration des smartphones aux USA
  16. 16. Un accroissement des ventesVentes de smartphone ?Source : Mobile Factbook 2012
  17. 17. D’ici 2015 : près de la moitié des téléphones vendusseront des smartphonesVentes de smartphone ?Source : Mobile factbook 2012
  18. 18. = 1 milliard d’utilisateurs de smartphonesProchain milliard prévu : en 2015Taux de pénétration des smartphones ?Source : http://blogs.strategyanalytics.com Wireless Smartphone Strategies (WSS)
  19. 19. En 2012 : près de 30 milliards d’applications seronttéléchargéesTéléchargement d’applications ?Source : Mobile factbook 2012
  20. 20. 7,8 trillions de SMS envoyés en 2011Combien de sms ?Source : Mobile factbook 2012
  21. 21. La mobilité…un vieux rêve…
  22. 22. …Devenu réalité !
  23. 23. En quelques années seulement
  24. 24. En marquant nos vies
  25. 25. SMSMONOCROMEMICRO ECRANWAPAvant
  26. 26. AprèsGigabytesG.P.SMemoryCard AppsVoixEcrancouleursCaméraJava
  27. 27. "...the first microprocessor only had 22 hundred transistors. We arelooking at something a million times that complex in the next generations- a billion transistors. What that gives us in the way of flexibility to designproducts is phenomenal." Gordon E. MooreMoore l’avait predit…
  28. 28. Une révolution…
  29. 29. Avec ses gourousJANVIER 2007
  30. 30. Ses mouvements de foule
  31. 31. Ses fanatiques
  32. 32. Ses opposantsNovembre 2007
  33. 33. JANVIER 2010Ses récidives
  34. 34. A star is born…
  35. 35. Androïd prend le leadLes OsSource :
  36. 36. IOS leader mais plus pour longtempsLes Os FranceSource :
  37. 37. Blackberry et Symbian disparaissentLes OsSource :
  38. 38. Windows phone apparaît à peineLes OsSource :
  39. 39. Même IOS est mis à malLes OsSource :
  40. 40. Juillet 2008 : lancement de l’Applestore
  41. 41. Mars 2012 : Apple atteint 25 milliards detéléchargements
  42. 42. Mars 2012 : Apple atteint 25 milliards detéléchargements
  43. 43. Google aussi…
  44. 44. Windows store officially opens with more than7,873 apps
  45. 45. 124 appstoresSource :
  46. 46. Plus dun million dapplications recensées2011 : année faste pour les stores dapplicationsmobilesSource :
  47. 47. Plus dun million dapplications recensées2011 : année faste pour les stores dapplicationsmobilesSource :
  48. 48. Plus dun million dapplications recensées2011 : année faste pour les stores dapplicationsmobilesSource :
  49. 49. En moyenne un utilisateur possède 28applications sur son smartphone 85% sont des applications gratuites 15% sont des applications payantesLes applications : quelques statistiquesSource :
  50. 50. • Un mobinaute utilise en moyenne 3,1 applications par jour. 10% ne sont jamais lancées 25% sont utilisées 1 seule fois 25% sont utilisées plus de 10 fois 60% sont abandonnées au bout de 1 mois 90% sont abandonnées au bout de 3 moisLes applications : quelques statistiquesSource :
  51. 51. Audience mobile80%20%APPLICATION MOBILE SITE MOBILESource : Mobile Metrix 2,0
  52. 52. Les applications mobiles cannibalisentle trafic internetAudience mobileSource : AT INTERNET
  53. 53. Les applications mobiles cannibalisentle trafic internetQuelles sont les applications les plus utilisées ?Source : FLURRY
  54. 54. 23 000 applications santé *500 Millions d’utilisateurs en 2015**Les applications santé* Mobilehealthnewsreport**research2guidance
  55. 55. Happique aus USAApplisante.com /Medappcare en FranceDes stores dédiés et des comparateursapparaissent
  56. 56. Environ 400 Apps de laboratoires
  57. 57. La FDA accrédite l’iPhone/iPad comme lecteurradiologiqueLa NHS recense 500 applications qu’elle encourage àutiliser par les médecins et les patientsLes autorités de santé se positionnent
  58. 58. Et le potentiel est énormeECHOGRAPHIEECGSUIVIS (sommeil, poids, tension,..)GLYCEMIEAnalyse salive ou urine
  59. 59. Les patients sont les moteurs55% de patients déclarent que le fait d’utiliser leursmartphone pour leur santé leur donne le sentimentd’être plus« en contrôle »Cybercitizen Health° U.S. 2012
  60. 60. Avec des usages différents selon les supports
  61. 61. Et des conséquences différentes
  62. 62. Modifiant la relation médecin/patientEtude PWC sur 10 pays concernant la M-HealthLes patients très demandeursLes médecins dubitatifs*PwcGlobal Healthcare Emerging mHealth : paths for growth » Juin2012
  63. 63. Mais le mobile ce sera aussi…PaiementDMPTélémédecineLes objets connectésLe E-learningLes E-events
  64. 64. Les médecins n’y échappent pasPlusieurs études de référence :• US : Taking the pulse / Manhattan Research• F : Barometre Vidal• F : Cessim
  65. 65. Taking the Pulse 2012Taux d’équipement :• 85% possèdent un smartphone• 62% possèdent une tablettes50% dentre eux reconnaissentaller consulter de linformation on-linePENDANT la consultation50% recommandent à leurs patientsdes sites à consulter ou des applicationsSource : Manhattan Research
  66. 66. Et en France?Des professionnels de santé équipés à près de 60%de smartphonesSource : Cessim
  67. 67. Avec 94% pour un usage professionnel81% l’utilisent pour gérer leur agenda.37% utilisent la fonction dictaphone** l’Observatoire des usages numériques en santé** Source 4ème baromètre sur l’utilisation professionnelle des supports numériques par le corps médical – Cessim – Juin 2011
  68. 68. Y compris en applications53% des médecins utilisateurs ont téléchargé desapplications médicales pour l’information sur lesmédicaments• 68% concernent les bases de données médicamenteuses• 65% les interactions médicamenteuses** l’Observatoire des usages numériques en santé** Source 4ème baromètre sur l’utilisation professionnelle des supports numériques par le corps médical – Cessim – Juin 2011
  69. 69. « On voit bien sur l’ensemble des résultats de cettepremière enquête les bénéfices que les technologiesmobiles apportent concrètement pour faciliter lesexercices des médecins, ce qui est plus que jamaisnécessaire »Jacques Lucas, Vice-président du CNOM, Déléguégénéral aux Technologies de l’Information etde la Communication (TIC) en santéJacques Lucas - Citation
  70. 70. Apparte : les DigitariLes "Digirati" se caractérisent par des investissementssignificatifs en formation et communication pour fairepartager leur vision dans le numérique. Elles adaptentleur gouvernance aux spécificités du numérique,développent les compétences internes dans cedomaine et favorisent les relations entre les équipesmétiers et les équipes technologiques. Elles sedistinguent aussi par une démarche fondée surquelques priorités clairement identifiées.Source : "The Digital Advantage : How digital leaders outperform their peers in every industry« CAPGEMINI/MIT
  71. 71. 72Le digital et la pharma
  72. 72. Le digital et la pharma : FranceSource : CSD PromotionMedia Investments2006 20112 859 921 K€ 3 119 764 K€
  73. 73. Stratégie mobile : quelques conceptsMobinaute = « ATAWAD »Le multi-screens/multi-tasking s’impose aussi chez lesprofessionnels de santéLe SOLOMOANYTIMEANYWHEREANY DEVICE
  74. 74. Les attentes digitales des professionnels de santéLes visites sur tablettesen hausse chez tous lesprofessionnels de santéLes e-events appréciésmais encore peu utilisésLe e-learning plébiscitéLe e-detailing doit encorefaire ses preuvesSource : CESSIM 5eme Barometre sur l’utilisation professionnelle des supports numériques par le corps médical
  75. 75. Mobilité en entrepriseEviter l’effet de modeDéfinir la politique globale d’entreprise sur lamobilité et les usagesLa question du BYODEt les DSI alors ?Wifi/ 3G / localDu contenu…encore et toujours du contenu
  76. 76. Un premier usage : la formation en interneUne obligation règlementaireCoût et complexité des formations « In Situ »La nécessité de contrôle
  77. 77. E-learning / E-trainingLe support digital offre énormément de possibilités :vidéo, interactivité, jeux, quizz, schema…C’est une solution « Atawad »De très grande qualité…moins coûteux…et axédéveloppement durable
  78. 78. L’iPad en visite médicaleCiblageUsageSource : CESSIM 5eme Barometre sur l’utilisation professionnelle des supports numériques par le corps médical
  79. 79. L’iPad en visite médicaleAux USA même tendance :65% des HCP ont eu une visite médicale sur iPadLe contenu demandé :• Démo d’applications• E-events – Vidéo KOL• E-learningSource : Manhattan Research35% déclarent qu’ils sontplus susceptibles dedemander un échantillon29% déclarent vouloirprescrire plus le produit
  80. 80. Stratégie mobilePenser aussi aux sites WebSeules deux des plus grosses entreprisespharmaceutiques ont des sites corporateoptimisés pour mobiles*L’optimisation augmente de 30% le nombre depages vues**• Source : web effectiveness firm’s sixth annual website benchmarking study• ** Source : IAB
  81. 81. Enfin penser « client »Temps de la visite en baisseDémographie médicale qui changeUn contexte réglementaire qui évolue=> D’un marketing produit à un marketing clientLes professionnels de santé veulent de l’information/formation« A la demande »Ils sont de plus en plus familiarisés avec le digital et sontexigeants sur la qualité du contenu.
  82. 82. EN CONCLUSIONLe marketing n’est plus de pousser un message vers lesclients par un moyen unique pour promouvoir unemarqueLe digital est le moyen d’apporter une nouvelleexpérience à nos clients et de répondre à leur demandeMais c’est aussi un formidable moyen de gagner enefficacité en interne avec des conséquence sur laperformance commerciale et financière de l’entrepriseLa mobilité fait partie de la stratégie multicanal del’entreprise.
  83. 83. Etudes de casGérard PeccouxChristophe Fabre
  84. 84. Restitution d’un congrès de vaccinologieECDC
  85. 85. Contexte :• L’ECDC (European Centre for Disease Prevention andControl) organise depuis 2009 des congrès portant sur lesmaladies infectieuses.ECDC : organisation d’un congrès de vaccinologie
  86. 86. Contraintes• Congrès basé à Stockolm sur une journée• 15 orateurs,15 présentations intéressant un public international• Baisse des budgets marketingSolution : restitution en direct du congrès• Avant l’événement : Site d’inscription aux couleurs de la société savante Exports des inscrits Envoi d’un email d’invitation RelancesECDC : organisation d’un congrès de vaccinologie
  87. 87. • Pendant l’événement Restitution en direct des conférences Accessibilité iPhone/iPad Intégration applet facebook et twitter• Après l’événement Questionnaire de satisfaction Edition d’un certificat Hébergement VOD 1 anECDC : organisation d’un congrès de vaccinologie
  88. 88. Résultat• En 2012 plus de 1000 connexions (Europe et Amérique)pour 300 personnes en salleECDC : organisation d’un congrès de vaccinologie2010 163 connexions en direct2011 450 connexions en direct2012 1104 connexions en directQuelques chiffres :
  89. 89. eLearning et mobilité
  90. 90. Contexte :• L’accès à la formation évolue : les visiteurs médicaux doiventpouvoir se former juste à temps, juste ce qu’il faut• Un nouvel apprentissage voit le jour : le mobile learningMobilité : eLearning
  91. 91. Cours en ligne et administration :• Gestion des formations et des apprenants• Accès à des synthèses détaillées de consultation• Délivrance d’un certificat en fin de parcoursMobilité : eLearning
  92. 92. Cours en ligneMobilité : eLearning
  93. 93. Mobilité : eLearningModules de eLearning sur iPad
  94. 94. Modules de eLearning sur iPad en mode déconnectéMobilité : eLearning
  95. 95. Solutions : modules de formation format eBookMobilité : eLearning
  96. 96. Solutions : quizz sur tablettes et smartphonesMobilité : eLearning
  97. 97. eADV iPadSysmex
  98. 98. Contexte• Sysmex propose des produits haut de gamme à destinationdes laboratoires d’analyse (analyseurs pour l’hématologie)• Son objectif est de développer un eADV sur iPad destinéà sa force de venteSysmex – eADV iPad
  99. 99. Contraintes• Application en mode déconnectéSolution : processus d’entretien commercial sur iPad• Création de fiche client• Questionnaire électronique : prise en compte des besoins• Configuration au fur et à mesure des automates (simulations 3D)• Définition des solutions adéquates et conservation des données• Documents de synthèses des informations à remettre au clientSysmex – eADV iPadSimplification desprocess papier
  100. 100. Sysmex – eADV iPad
  101. 101. Suivi du patientFondation pour la Dermatite atopiqueScorad et PoScorad
  102. 102. Contexte• La Fondation pour la Dermatite atopique souhaite mettre àdisposition de ses patients et des professionnels de santé un outild’évaluation de la dermatite atopique.Fondation pour la Dermatite atopique – Scorad et PoScorad
  103. 103. Solutions : Scorad et Po-Scorad• Création d’un outil d’évaluation de l’eczéma une version médecin, uneversion patient• Calcul d’un score « Scorad » évaluant l’intensité de l’eczéma et courbeévolutive de la maladie• Possibilité de transmettre au médecin• Visualisation illustrée des différents stades et ergonomie de l’interfaceFondation pour la Dermatite atopique – Scorad et PoScoradScorad (médecin) Po-Scorad (patient)
  104. 104. Résultats• Premier succès auprès des médecins : En France : 2 000 CD médecins remis, 4 000 CD patients Disponible en téléchargement sur le site de la Fondation• Aujourd’hui, application européenne : Traduction de l’application en six langues : italien, anglais, allemand,portugais, danois, néerlandaisFondation pour la Dermatite atopique – Scorad et PoScorad
  105. 105. CallimediaNatom Images
  106. 106. Contexte• Callimedia lance une banque d’images anatomiques en mars 2013• Une collection unique dillustrations anatomiques et physiologiques• Des milliers d’illustrations anatomiques en 11 langues Validées Homogènes Indexées Mises à jour• UNIQUE au mondeNatomImageswww.natomimages.com
  107. 107. Contraintes :• Toucher le plus grand nombreSolution:• Création d’un Natom Vieweren version gratuite• Système de mise à jour viala banque d’images• Vidéos de démonstration• Réseaux sociaux• NewsletterNatomimages
  108. 108. Faire le BuzzApplication Natom® Viewer
  109. 109. Résultats• Mise en ligne d’une version gratuite sur l’Applestore• Plus de 25 000 téléchargementsApplication Natom® Viewer
  110. 110. Merci pour votre attentionParc de Bellegarde Bât A, 1, chemin de Borie, 34170 Castelnau le Lez, FranceTel : +33 (0) 4 67 02 10 00, Fax : +33 (0) 4 67 02 87 24www.callimedia.fr

×