ETP ET ACCOMPAGNEMENT PATIENT :  QUELLE PLACE POUR L’INDUSTRIE        PHARMACEUTIQUE ?
SOMMAIRE1.   Du parcours de soin au parcours de vie : les nouveaux besoins des patients     chroniques2.   les spécificité...
Industrie                                  pharmaceutique                               Mutuelles                         ...
1re PARTIE   DU PARCOURS DE SOIN AU PARCOURS DE VIE :   LES NOUVEAUX BESOINS DES PATIENTS CHRONIQUES   M.Gérard RAYMOND,  ...
AFD, Acteur de SantéL’élan solidaire de patient à           patient
Le diabète en France   3,5 millions de patients atteints de diabète   2 millions en ALD   15 milliards d’euros de rembo...
L’AFD, une Fédération d’associations unies et solidaires   1 Siège National   105 associations   130 000 membres
AFD, acteur de sante Agir pour tous les diabétiques Ses valeurs : solidarité, engagement, entraide Les 3 missions de l’...
Informer   2ème Campagne Nationale    de prévention contre le    diabète
Défendre Faire reconnaître nos droits Accès à des soins de qualité pour tous Un service social et juridique
Accompagner Education thérapeutique dans le cadre de la loi Hôpital Patient  Santé Territoires Accompagnement de patient...
Accompagner L’accompagnement mené par des Patients Experts AFD Etre un Patient Expert, c’est :   –   Etre bien informé s...
Accompagner   La formation du Patient Expert AFD
Accompagner   La formation du Patient Expert AFD    – Dimension 1        • Acquérir une connaissance de la maladie et por...
Accompagner   La formation du Patient Expert AFD    – Dimension 2        • Spécialisation par techniques d’animation et p...
Depuis 2008   120 bénévoles Patients Experts + 60 en cours de formation   750 groupes de rencontre réalisés   5 000 per...
2e PARTIE   LES SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN CHARGE DU PATIENT   CHRONIQUE : LE POINT DE VUE DU MÉDECIN   Dr. Jeanine-Sophie G...
Education thérapeutique   des patients (ETP)       Janine-Sophie Giraudet                             Rhumatologue        ...
L’expérience de la maladie chronique                20% de la population              Une véritable révolution            ...
INFORMATION          EDUCATION        THERAPEUTIQUE                          MEDICAMENTS  SOINSCHIRURGIE                  ...
Démarche éducative   Démarche médicale classique : «TRAITER»     – « CURE » - démarche centrée sur contenus scientifiques...
Education Thérapeutique des patients (ETP)                            La définition de l’OMS:                             ...
Education Thérapeutique des patients (ETP)                        L’ETP vise à permettre                       au patient ...
Transfert planifié et organisé de « compétences » dusoignant vers le patient               Mobilisation ou activation de  ...
Loi HPST (Hôpitaux Patients Santé Territoires) 21 juillet 2009 (article 22)                 l’ETP inscrite dans le code de...
Une ETP de qualité1.    Centrée sur le patient (pas sur la maladie), consentement préalable2.    Ethique : assurer la Conf...
Education thérapeutique des patients                       Acte thérapeutique             Qui permet de mieux vivre avec u...
Programmes actuels à Cochin   3 programmes en rhumatologie polyarthrite rhumatoïde,    spondylarthrites, sclérodermie    ...
Equipes pluridisciplinaires                 Rhumatologie                                     Orthopédie   P Stunault, inf...
Equipe depuis 1992Sophie Accotiale             André KahanYannick Allanore             Luc JeanneCécile Antigny           ...
MERCI                    Educ.rhumato@cch.aphp.fr01 58 41 30 39 (orthopédie) ou 01 58 41 25 83 (rhumatologie)
3e PARTIE   ACCOMPAGNEMENT PATIENT :   COMMENT UN LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE   PEUT-IL SOUTENIR LES PROFESSIONNELS DE SANT...
Observia… Qui sommes-nous ?    Observia est une société spécialisée dans la conception et le déploiement de      programme...
Observia… Quel contexte ?          La faible observance du                                                                ...
Observia… Qu’est-ce c’est ?    Observia conçoit des programmes e-santé pour les patients ayant une maladie chronique      ...
Observia… Comment ça marche ?Une nouvelle façon d’accompagner le patient au quotidien                                     ...
Quelle place pour les laboratoires ?   Le cadre de la loi HPST :     – Les actions d’accompagnement doivent être élaborée...
Projet Diabète   Projet lancé en novembre 2012 en partenariat avec l’AFD, le service de    diabétologie et d’endocrinolog...
Autres projets   Seniors :     – Objectif : favoriser l’autonomie des seniors (diabète, hypertension, BPCO)     – Début d...
Contactez-nous :VOTRE CONTACT   Geoffroy Vergez   Directeur Général gvergez@observia.fr  Tél : 01 53 10 53 37 www.observia...
4e PARTIE   EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT :   COMMENT UN LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE   PEUT-IL SOUTENIR LES PROFESSION...
Sommaire1.   La place de l’ETP2.   Le rôle des laboratoires pharmaceutique3.   Quelques exemples concrets
L’éducation thérapeutique: un sujet d’actualité                      Nombreux groupes de travail, plans                   ...
ETP: une nécessité née de la chronicité            ¼ Malades            chroniques                                      Pa...
L’éducation, comment la pratiquer ?                 Actions d’éducation ou posture éducative                 Approche éduc...
Un défi pour les professionnels                Education intégrée           Education structurée   Difficultés pour “moti...
Quels rôles possibles pour lelaboratoire pharmaceutique?QUELLES RÉPONSES POURACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS ?
Le Laboratoire et le programme d’ETP                                                                       Les interdits...
3. Quelles réponses pour accompagner les professionnels ?                                                                 ...
Proposer des formations adaptées à chaque problématique                                 Adopter une posture              ...
Déroulé d’une RP   Objectif général     –   Améliorer les compétences des soignants en matière d’information des patients...
Modèle de travail pour l’élaboration d’une RP  1. Groupe de travail          2. Besoins des          3. Conception        ...
Modèle de travail pour l’élaboration d’une RP1.   Enquête de besoins2.   Mise en place d’un groupe de travail comportant d...
L’organisation de symposia, réunions de partage d’expérience     Résultats d’enquêtes     Ateliers interactifs     Écha...
Soutenir l’élaboration d’outils éducatifs                                 Cartes symptômes                              ...
Conclusion   Une offre de service appréciée par les professionnels de santé    – Répond à un projet d’équipe    – Rentre ...
Edusante? & observia & afd   pharma success 2013
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Edusante? & observia & afd pharma success 2013

1 836 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 836
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
354
Actions
Partages
0
Téléchargements
16
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Edusante? & observia & afd pharma success 2013

  1. 1. ETP ET ACCOMPAGNEMENT PATIENT : QUELLE PLACE POUR L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ?
  2. 2. SOMMAIRE1. Du parcours de soin au parcours de vie : les nouveaux besoins des patients chroniques2. les spécificités de prise en charge du patient chronique : le point de vue du médecin3. Comment un laboratoire pharmaceutique peut-il soutenir les professionnels de santé dans l’accompagnement des patients ?4. Comment un laboratoire pharmaceutique peut-il soutenir les professionnels de santé dans leurs activités d’ETP ?5. Conclusion et questions/réponses02/04/2013 2
  3. 3. Industrie pharmaceutique Mutuelles Assurance Professionnels Problématique de santé personnelle Isolement Réseaux Difficultés de soins Diagnostic d’une maladie d’information Difficultés financières chroniqueAssurance observancemaladie Patients Coordination Problématique Associatio professionnelle des soins n de patients Adhésion Problématique thérapeutique entourage Acteurs sociaux
  4. 4. 1re PARTIE DU PARCOURS DE SOIN AU PARCOURS DE VIE : LES NOUVEAUX BESOINS DES PATIENTS CHRONIQUES M.Gérard RAYMOND, Président National de l’Association Française des Diabétiques02/04/2013 4
  5. 5. AFD, Acteur de SantéL’élan solidaire de patient à patient
  6. 6. Le diabète en France 3,5 millions de patients atteints de diabète 2 millions en ALD 15 milliards d’euros de remboursements de soins
  7. 7. L’AFD, une Fédération d’associations unies et solidaires 1 Siège National 105 associations 130 000 membres
  8. 8. AFD, acteur de sante Agir pour tous les diabétiques Ses valeurs : solidarité, engagement, entraide Les 3 missions de l’AFD : Défendre Informer Accompagner
  9. 9. Informer 2ème Campagne Nationale de prévention contre le diabète
  10. 10. Défendre Faire reconnaître nos droits Accès à des soins de qualité pour tous Un service social et juridique
  11. 11. Accompagner Education thérapeutique dans le cadre de la loi Hôpital Patient Santé Territoires Accompagnement de patient à patient Complémentarité avec les professionnels de santé, les programmes d’ETP, et les autres initiatives d’accompagnement telles que Sophia et Observia
  12. 12. Accompagner L’accompagnement mené par des Patients Experts AFD Etre un Patient Expert, c’est : – Etre bien informé sur la maladie – Prendre du recul par rapport à sa maladie – Développer ses qualités d’écoute et d’empathie – Maîtriser des techniques d’accueil et de communication
  13. 13. Accompagner La formation du Patient Expert AFD
  14. 14. Accompagner La formation du Patient Expert AFD – Dimension 1 • Acquérir une connaissance de la maladie et porter un regard sur son parcours de patient 1 • CD Rom Diabète • Journée 2 • « Bénévole actif »
  15. 15. Accompagner La formation du Patient Expert AFD – Dimension 2 • Spécialisation par techniques d’animation et par thèmes • Accueillir et mener un accompagnement 1 • Animer un groupe de rencontre 2
  16. 16. Depuis 2008 120 bénévoles Patients Experts + 60 en cours de formation 750 groupes de rencontre réalisés 5 000 personnes accompagnées + 230 nouveaux bénévoles en cours de formation dimension 1 « connaissance générale de la maladie » A l’issue du cycle d’accompagnement proposé: – 70 % : meilleure perception de leur avenir avec la maladie – 84 % : le dispositif répond à leurs besoins – 50 % : modification du comportement
  17. 17. 2e PARTIE LES SPÉCIFICITÉS DE PRISE EN CHARGE DU PATIENT CHRONIQUE : LE POINT DE VUE DU MÉDECIN Dr. Jeanine-Sophie GIRAUDET, Rhumatologue, Société Française de Rhumatologie02/04/2013 18
  18. 18. Education thérapeutique des patients (ETP) Janine-Sophie Giraudet Rhumatologue CERC Centre d’Education pour les Rhumatismes Chroniques Pôle ostéo-articulaireServices de rhumatologie A - Pr. A Kahan et d’Orthopédie A - Pr. P Anract Hôpital Cochin - Paris
  19. 19. L’expérience de la maladie chronique 20% de la population Une véritable révolution Une vie bouleversée Retentissement physique Retentissement psychologique Retentissement socio-professionnel02/04/2013 20
  20. 20. INFORMATION EDUCATION THERAPEUTIQUE MEDICAMENTS SOINSCHIRURGIE HYGIÈNE DE VIE Eviction des facteurs de risque ACTIVITE PHYSIQUE REGLES APPROCHE DIETETIQUES PSYCHO SOCIALE
  21. 21. Démarche éducative Démarche médicale classique : «TRAITER» – « CURE » - démarche centrée sur contenus scientifiques : Evidence Based Medecine (EBM) – « Convaincre », Démarche éducative : prendre « SOIN » – « CARE » : démarche pédagogique centrée sur le patient : Evidence Based Patient – « Accompagner » dans le soin.02/04/2013 22
  22. 22. Education Thérapeutique des patients (ETP) La définition de l’OMS: “… processus continu, intégré dans les soins et centré sur le patient. Il comprend des activités organisées de sensibilisation, dinformation, apprentissage et d’accompagnement psychosocial concernant la maladie, le traitement prescrit, les soins, l’hospitalisation et les autres institutions de soins concernées, et les comportements de santé et de maladie du patient …”02/04/2013 23
  23. 23. Education Thérapeutique des patients (ETP) L’ETP vise à permettre au patient et ses proches L’acquisition, l’appropriation et le maintien de COMPÉTENCES, afin de pouvoir gérer de manière optimale sa vie avec la maladie en partenariat avec ses soignants.02/04/2013 24
  24. 24. Transfert planifié et organisé de « compétences » dusoignant vers le patient Mobilisation ou activation de savoirs et savoir-faire Compétences d’auto-soin : décisions du patient avec l’intention de modifier l’effet de la maladie sur sa santé (symptômes, auto- surveillance, adaptation des doses, gestes techniques, mode vie, éviter les complications, implication de l’entourage…) Compétences d’adaptation : compétences personnelles et interpersonnelles, cognitives et physiques (compétences psycho- sociales) pour maîtriser et diriger son existence et acquérir la capacité à vivre différemment.02/04/2013 25
  25. 25. Loi HPST (Hôpitaux Patients Santé Territoires) 21 juillet 2009 (article 22) l’ETP inscrite dans le code de la Santé publique fait partie de la prise en charge et du parcours de soin du patient « l’ETP a pour objectif de rendre le patient plus autonome en facilitant son adhésion aux traitements prescrits et en améliorant sa qualité de vie…»02/04/2013 26
  26. 26. Une ETP de qualité1. Centrée sur le patient (pas sur la maladie), consentement préalable2. Ethique : assurer la Confidentialité3. Animée par une équipe : multidisciplinaire, structurée, coordonnée, compétente et formée à l’ETP (40h minimum), dynamique et motivée, avec au moins 2 soignants éducateurs (médecin-infirmière…)!!!4. Participation des associations de patients / patients experts ETP5. Programme scientifiquement fondée, adapté et original6. Respect loi HPST, recommandations HAS7. Outils spécifiques (documents d’information, outils pédagogiques et d’animation, kit- malettes )8. Processus permanent : mise à jour régulière / enrichie par les retours d’expérience des patients et de leurs proches pour le contenu et les ressources éducatives / nouveaux outils,9. Dossier d’ETP (traçabilité/ partage)10. Evaluation : satisfaction- qualité - impact….Etre valorisée et financée!02/04/2013 27
  27. 27. Education thérapeutique des patients Acte thérapeutique Qui permet de mieux vivre avec un rhumatisme chronique et de « changer » afin de mieux se « soigner » Activité tonifiante et créatrice qui « change » les patients, les soignants, qui « change » les relations soignants-patients, les relations entre les équipes d’ETP et les relations avec l’industrie.02/04/2013 28
  28. 28. Programmes actuels à Cochin 3 programmes en rhumatologie polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrites, sclérodermie (autorisation ARS 2010) 1 programme pour les « aidants » (autorisation ARS 2011) Café des aidants (2012) 1 programme en orthopédie (demande ARS en cours)02/04/2013 29
  29. 29. Equipes pluridisciplinaires Rhumatologie Orthopédie P Stunault, infirmière,  M Bequet, infirmière, L Bouffette, sophrologue  MC Bertin, Kinésithérapeute F Mathoret-Philibert, psychologue  P Anract, V Dumaine, chirurgiens N Legoupil, J Avouac, rhumatologues, orthopédistes A Berezne, interniste,  L Eyrolle, anesthésiste, S Ripaux, diététicienne  K Michel, aide soignante C Lecoeur, secrétaire  M Naïli, diététicienne MT Banchi, I Drozd, Cadres de Santé  F Martin, secrétaire  K Michel, aide soignante  F Paquereau, Cadre de Santé Coordination : JS Giraudet, rhumatologue Patients experts ETP - Patients ressources - bénévoles P Helle, M Scheuer, R Guastalli Associations de malades 02/04/2013 Carton-AFLAR, S Rollot- AFPRIC, D Adam-Le Lien, L Schüller-ASF, L 30
  30. 30. Equipe depuis 1992Sophie Accotiale André KahanYannick Allanore Luc JeanneCécile Antigny Luc KerboullXavier Ayral Jean-Paul LamasJerome Avouac Anne LambertAnne Benhamou Odile Le SageMarlène Bermejot-Laquièvre Pierre LucasAdeline Boulon Nadine MartinyLiliane Brière Céline MassonPhilippe Clément Marie-France N’ GuyenJean-Pierre Courpied Véronique PacaultIsabelle Courtin Serge PerrotOlivier Dejean Laetitia PiveteauMaeva Dieu Valérie RepiquetMartine Fougeray Patricia SerreAudrey Feltry Stéphanie TinoccoElisabeth Flipon Laurent VastelFrédéric Gagnerie Marie-Françoise Vigilant02/04/2013 31
  31. 31. MERCI Educ.rhumato@cch.aphp.fr01 58 41 30 39 (orthopédie) ou 01 58 41 25 83 (rhumatologie)
  32. 32. 3e PARTIE ACCOMPAGNEMENT PATIENT : COMMENT UN LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE PEUT-IL SOUTENIR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ ? M. Geoffroy VERGEZ, DG Observia02/04/2013 33
  33. 33. Observia… Qui sommes-nous ? Observia est une société spécialisée dans la conception et le déploiement de programmes d’observance personnalisés pour les patients souffrant de maladies chroniques Nos objectifs: – Etre un relais pour les actions et recommandations des professionnels de santé – Améliorer l’observance – Répondre efficacement aux besoins d’accompagnement des patients chroniques Nos moyens: – Adresser des messages personnalisés directement au patient, sur son téléphone portable par SMS ou message vocal, ou encore par email – Dans un cadre médical strict : le contenu des messages est rédigé et validé par les experts de chaque pathologie – Et dans un cadre réglementaire sécurisé : récépissé CNIL et hébergement agréé pour les données de santé 34
  34. 34. Observia… Quel contexte ? La faible observance du … a de graves répercussions pour… patient chronique … 50% des nouveaux patients chroniques  Les patients, qui ne bénéficient pas abandonnent leur traitement au cours d’une efficacité thérapeutique maximale de la première année. et souffrent de complications. Même dans le cadre de thérapies qui  les professionnels de santé, pour qui le peuvent sauver la vie des patients, le suivi des patients non-observants est taux d’observance ne dépasse pas 60%. compliqué. Les règles hygiéno-diététiques sont peu  la société : la non-observance entraine connues et mal suivies par les patients. des dépenses médicales très élevées Règles hygiéno- ($290 milliards aux US). diététiques Médicaments Suivi médical 35
  35. 35. Observia… Qu’est-ce c’est ? Observia conçoit des programmes e-santé pour les patients ayant une maladie chronique afin de les aider à mieux comprendre et à adhérer au traitement prescrit par leur professionnel de santéObservia, c’est… Une réponse efficace aux besoins des patients vivant avec une maladie chronique Un outil d’accompagnement pour les pharmaciens, les prescripteurs et les autres professionnels de santé Un service personnalisé via les appareils de télécommunication mobile Une solution moins complexe et moins coûteuse que les autres services pour améliorer l’observance Des conseils personnalisés sur le Une assistance pour mieux gérer traitement, les règles hygiéno- Des rappels de prise de les RDV médicaux et le parcours diététiques et la gestion de la médicaments de soins maladie au quotidien Un contenu validé par les professionnels de santé et les associations de patients 36
  36. 36. Observia… Comment ça marche ?Une nouvelle façon d’accompagner le patient au quotidien Modification de la Conseils médicaux Rappels de prise de fréquence, du type personnalisés médicaments et du mode de  Information sur la maladie réception du  Conseils hygiéno- message diététiques  Contact avec les groupes de patients Accès personnalisé à un espace Abonné SMS - Email - Messages vocaux Suivi du traitement  Notification de la disponibilité du médicament  Rappels de Revue du renouvellement de traitement avec un Possibilité de se traitement médecin ou une désabonner à tout  Rappels de RDV infirmière via une moment médicaux plateforme téléphonique 37
  37. 37. Quelle place pour les laboratoires ? Le cadre de la loi HPST : – Les actions d’accompagnement doivent être élaborées et mises en œuvre par des professionnels de santé et des associations de patients – Elles ne peuvent pas être spécifiques à un médicament en particulier Observia permet de faire le lien entre les laboratoires et les professionnels de santé et associations de patients Les laboratoires pharmaceutiques peuvent : – S’associer au financement – Obtenir de la visibilité en tant que soutien du programme – Assurer la présentation du service auprès de leurs médecins via les délégués lors d’une visite institutionnelle – Mettre à disposition des patients de la documentation d’environnement sur le site patient Observia 38
  38. 38. Projet Diabète Projet lancé en novembre 2012 en partenariat avec l’AFD, le service de diabétologie et d’endocrinologie de l’Hôpital Saint-Louis et L’association AXA Prévention Objectif : améliorer le suivi des patients entre les consultations – Dans la prise des traitements – Dans le suivi des règles hygiéno-diététiques – Dans le respect du parcours de soins Le service est proposé par le pharmacien aux patients diabétiques de type 1 et 2 Objectif de recrutement : 10 000 patients sur 2 ans
  39. 39. Autres projets Seniors : – Objectif : favoriser l’autonomie des seniors (diabète, hypertension, BPCO) – Début du projet : avril 2013 HIV : – Objectif : améliorer l’observance thérapeutique pour maximiser la réponse immunitaire – Début du projet : S2, 2013 40
  40. 40. Contactez-nous :VOTRE CONTACT Geoffroy Vergez Directeur Général gvergez@observia.fr Tél : 01 53 10 53 37 www.observia.fr
  41. 41. 4e PARTIE EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT : COMMENT UN LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE PEUT-IL SOUTENIR LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ ? M. Yves MAGAR, DG d’Edusanté02/04/2013 42
  42. 42. Sommaire1. La place de l’ETP2. Le rôle des laboratoires pharmaceutique3. Quelques exemples concrets
  43. 43. L’éducation thérapeutique: un sujet d’actualité Nombreux groupes de travail, plans gouvernementaux, séminaires, rapports, Fin 90’s recommandations… Loi HPST (Hôpital Patients Santé 2009 Territoire)  les professionnels doivent se former et rendre compte de ce qu’ils font Un intérêt grandissant pour l’éducation 2013 thérapeutique pour des raisons épidémiologiques, économiques et sociopolitiques
  44. 44. ETP: une nécessité née de la chronicité ¼ Malades chroniques Pas de guérison Traitements à vie Population Changement de vie française Rupture avec la vie d’avant patient- evidence centered based medicine medicine Prise en charge complexe,Efficacité démontrée : Multiacteursmédical, qualité de vie Partenariat Patient actif médecin/patientet coûts de santé
  45. 45. L’éducation, comment la pratiquer ? Actions d’éducation ou posture éducative Approche éducative intégrée à toutes les étapes de la prise en charge “Elle fait partie intégrante et de façon Permanente de la prise en charge du patient. ” Education structurée “Les programmes d’ETP Répondent à un cahier des charges Soumis à autorisation de l’ARS (valable 4 ans) Concernent les pathologies relevant de l’ALD”
  46. 46. Un défi pour les professionnels Education intégrée Education structurée Difficultés pour “motiver” les  Formation spécifique à l’ETP patients (recommandations mal suivies) indispensable (40heures) Compétences dans le domaine de la  Besoin d’outils éducatifs communication peu développées  Difficultés organisationnelles Manque de supports d’information Manque de coordination avec les  Besoin de faire connaitre le autres professionnels intervenant programme dans le parcours de soins ; Isolement  Besoin de coordination Patients informés parfois résistants
  47. 47. Quels rôles possibles pour lelaboratoire pharmaceutique?QUELLES RÉPONSES POURACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS ?
  48. 48. Le Laboratoire et le programme d’ETP   Les interdits Ce que vous pouvez faire Pas de contact direct Financer (contrat) : labo/patients  Formation à l’ETP ou à la posture éducative (hors DPC) Le laboratoire ne peut ni élaborer  Réunions sur le thèmes de l’ ETP ni mettre en place de programme (DMOS), symposia  RP: “faire connaitre le programme auprès des libéraux ”  Conception d’outils environnement(loi HPST du 21 juillet 2009, article 84……)  Accompagnement d’équipes
  49. 49. 3. Quelles réponses pour accompagner les professionnels ? Rencontres pour favoriser la coordination Proposer un Médiatisation accompagnement méthodologique des initiatives Aider à l’élaboration et à la diffusion d’outils Proposer des éducatifs formations adaptées à Partage chaque d’expérience contexte
  50. 50. Proposer des formations adaptées à chaque problématique  Adopter une posture éducative  Mener un entretien motivationnel  Améliorer l’observance  Faciliter les relations soignants/soignés  Mettre en place une décision partagée
  51. 51. Déroulé d’une RP Objectif général – Améliorer les compétences des soignants en matière d’information des patients Objectifs pédagogiquesA l’issue de l’atelier les participants pourront – adopter une approche interactive de l’information – personnaliser l’information apportée aux patients – Utiliser les outils d’une écoute empathique – S’approprier un guide d’entretien, un chevalet imagier et un livret patient Durée – Une soirée (environ 2 heures) Participants – médecins, infirmiers, aides Invitation et organisation – Le délégué Animation – Intervenant Édusanté
  52. 52. Modèle de travail pour l’élaboration d’une RP 1. Groupe de travail 2. Besoins des 3. Conception 4. Mise en œuvre 5. Evaluation professionnels - objectifs pédagogiques - méthodes d’animation - Animation des RPProfessionnels de santé Entretiens individuels - outils remis aux Déroulement - Evaluation individuelle et Patients, associations Focus participants de la RP de programme Spécialistes ETP - Planification - organisation
  53. 53. Modèle de travail pour l’élaboration d’une RP1. Enquête de besoins2. Mise en place d’un groupe de travail comportant des experts de la pathologie et des spécialistes de la relation médecin- patient3. Conception du programme et des supports de formation pour les RP4. Élaboration des outils remis en fin de RP5. Déploiement des RP6. Suivi et évaluation du programme
  54. 54. L’organisation de symposia, réunions de partage d’expérience  Résultats d’enquêtes  Ateliers interactifs  Échanges  Théâtre forum
  55. 55. Soutenir l’élaboration d’outils éducatifs  Cartes symptômes  Études de cas  Photolangage  Chevalet imagier  Livrets patients  ...
  56. 56. Conclusion Une offre de service appréciée par les professionnels de santé – Répond à un projet d’équipe – Rentre dans l’accréditation des centres hospitaliers – Répond aux besoins de formation des médecins Une possibilité pour les délégués médicaux d’être présents sur les opérations et de nouer des partenariats étroits avec les équipes De la visibilité : Des opérations différenciantes sur une thématique en développement (ETP)

×