GBMC Presentation - Innovation au Japon - Philippe Huysveld

844 vues

Publié le

Presentation (in French) on "Research & Innovation in Japan",
presentation given at the Kick off Meeting of the "Research & Innovation Week in Val d'Oise Prefecture" (Paris area).

by Philippe Huysveld
GBMC (Global Business & Management Consulting)

If interested in Europe-Japan Business, check our website for more publications/resources at:
http://www.gbmc.biz/GBMC_eBooks.html
http://www.gbmc.biz/GBMC_Publications.html
http://www.gbmc.biz/GBMC_Market_Reports.html

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
844
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
20
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

GBMC Presentation - Innovation au Japon - Philippe Huysveld

  1. 1. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Recherche & Innovation au Japon Philippe Huysveld GBMC www.gbmc.biz
  2. 2. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Table des Matières • Introduction • Le Japon, un pays Innovateur • Un exemple: Maido-kun, un satellite « made in Osaka » • Historique de l’Innovation au Japon • Les Réformes des années 90 • Points forts/faibles du Japon • Les futurs Développements et Défis • Les Facteurs Clés & Conclusion
  3. 3. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Introduction • « Innover » signifie « Introduire quelque chose de nouveau ou de différent », ce qui n’est pas rien. Ceci ne peut être réalisé que par des entrepreneurs (comme Steve Jobs & Apple) prêts à développer et à promouvoir quelque chose qui n’existe pas encore. • De ce fait, l’Innovation est une composante clé de la croissance et du développement économique d’un pays. Avec 18,8 Milliards JPY dépensés en R&D en 2008, soit 3,8% du PNB, le Japon est un pays Innovateur, créateur de tendances en Asie et dans le monde. • Avec son nombre record de brevets, ce pays est à l’origine de percées dans les industries de l’Automobile, l’Electronique, la Communication, l’Automatisation, la Robotique … • Ayant reconnu l’importance de la Science et la Technologie, son gouvernement a renforcé, dans les années 90, son support aux innovations technologiques en soutenant la recherche fondamentale ainsi que des projets clés en recherche appliquée. • Quelles sont les succès et les erreurs de l’exemple nippon ? Quels sont les défis et les facteurs clés ? Quels enseignements peut-on en retirer ?
  4. 4. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Le Japon, un pays Innovateur • Nombre de demandes de brevets par pays en 2010: (Sources: WIPO: World Intellectual Property Organization) Japon 502054 Allemagne 135748 Corée 172342 France 47597 GB 42296 USA 400769 Chine 203481 Japon USA Chine Corée Allemagne France GB
  5. 5. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Le Japon, un pays Innovateur (2) • Nombre de brevets par Mio d’habitants en 2005: (Sources: OCDE & The Economist 2009) Japon 117,21 Pays-Bas 66,94 Allemagne 76,38 France 39,35 GB 27,41 Suisse 107,56 Suède 81,01 Japon Suisse Suède Allemagne Pays-Bas France GB
  6. 6. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Un exemple: Maido-kun, un satellite « made in Osaka » • Higashi-Osaka (partie Est d’Osaka) est dite « la cité de la production » en raison de la multitude de PMEs formant un pôle de pointe de la production japonaise. • En 2001 (récession), le projet SOHLA de création d’un satellite fut lancé en assemblant des technologies d’entreprises locales. Objectif: revitaliser l’économie et transmettre ces technologies aux générations futures. Défis: le financement & le temps (les ingénieurs travaillant en plus de leur charge normale de travail !). • SOHLA=Space Oriented Higashi-Osaka Leading Association (6 PMEs locales). • Maido=petit satellite développé par SOHLA, des universités et l’agence spatiale JAXA. Construction terminée en mars 2008. Lancement réussi de Maido en janvier 2009. • Projet suivant: Maido-kun=10,5 Mio$ investis dans un robot bipèdre supposé marcher sur la lune en 2015.
  7. 7. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Historique de l’Innovation au Japon • Le Concept de « Monozukuri » ou « production de choses » ayant ses racines dans l’artisanat (ex: sabres des samourais) est à la base de la culture nippone de la production industrielle/du « hardware » tangibles, par opposition aux services/au « software » intangibles. • Après-guerre: Innovation technologique à la base de la croissance. Développement & Perfectionnement de Systèmes de Production en JIT, de Cercles de Qualité, de Machine-outils de précision …. • Années 80: avènement du Japon « qui sait dire non » (Akio Morita). Succès industriel de Sony, PANA & Toyota, basé sur l’excellence du «  monozukuri ». • Années 90: éclatement de la « bulle immobilière » et stagnation de l’économie depuis. Retard acquis dans le Numérique. Consensus politique pour des changements radicaux dans le financement et la gestion de la Recherche. • Erreurs du passé: 1) « effet Galapagos »: développer des produits en petite série, uniquement pour le marché japonais, 2) « effet cherry picking »: gaspillage en ne retenant que certains projets et laissant tomber d’autres projets valables > perte de découvertes, 3) dédain pour ce qui n’est pas « hardware ». • 1995: Réformes de l’Innovation et de la Recherche. Objectifs à LT: développer des sources d’énergie durables & résoudre les défis « santé ». 物作り
  8. 8. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Les Réformes des années 90 (1) • 1995: Nouvelle Loi de base sur la Science et la Technologie, s’inspirant du modèle américain: 1. Volonté de création de « start-ups high-tech », notamment dans les domaines IT et biotechnologies, 2. Coopération renforcée entre Industrie, Universités et Gouvernement. 3. Mise sur pied d’un système efficace & rapide de transfert de technologie & connaissance vers l’industrie. 4. Aide renforcée aux jeunes chercheurs: augmentation drastique du nombre de bourses de post-doctorat. 5. Mobilité renforcée des Chercheurs 6. Plus de concurrence pour l’octroi des fonds de recherche. • 2001: Réformes Administratives: 1. Obligation du gouvernement de créer des Plans Quinquennaux pour la Science et la Technologie 2. Création du CSTP (Conseil pour la Politique Scientifique), avec un secrétariat de 100 personnes ,et nomination d’un Ministre. 3. Restructuration/fusion de certains Instituts de Recherche & Universités. Création de JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency).
  9. 9. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Les Réformes des années 90 (2) • 2001: Réformes Administratives (suite): 4. Changement de Statut Légal des Instituts de Recherche et des Universités en Entités Administratives Indépendantes, gérant leur propre budget. >> statut « privé » pour les employés + possibilité de recevoir de l’argent du secteur privé. 5. Mise en concurrence par le CSTP pour l’octroi de crédits de recherche. Ces crédits publics sont désormais accessibles aux chercheurs du privé. 6. Mobilité accrue des chercheurs: fini l’emploi à vie ! Evaluation systématique des performances individuelles des chercheurs. Programmes d’échanges & Collaborations internationales. 7. Objectif de création de 10.000 bourses « post-doc » en 5 ans. 8. Coordination par le CSTP des budgets de recherche de différents Ministères. Lancement de « Clusters »/Pôles d’Excellence Régionaux. Coopération renforcée avec autres universités en Asie. 9. Etablissement de 8 domaines prioritaires: énergie , environnement, IT & communications, nanotechnologie, espace & océans… • 2003: Nouvelle Loi de base sur la Propriété Intellectuelle. (en faveur des universités)
  10. 10. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Points forts/faibles du Japon (SWOT) Les Forces: 1) Système développé de Production & Artisanat 2) Le Hardware 3) L’Innovation, basée sur l’intégration de diverses technologies (><USA). Les Faiblesses: 1) Services 2) Le Software 3) Rigidité du Système 4) Société homogène réprimant l’excentrisme Les Opportunités: Développer en Innovant de nouvelles Industries/ nouveaux Marchés: nanotechnologie, Energie, Environnement, Aérospace, Véhicules hybrides … Les Menaces: 1) Production de la Chine, Taiwan et autres 2) Importance accrue des Services et des Logiciels
  11. 11. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Les futurs Développement et Défis • Rattraper le retard accumulé dans certains domaines: le Software: en dépit de l’importance des jeux vidéos, initialement, peu d’intérêt pour le logiciel d’entreprise. Importantes marges (30%) p/r AV (5%) >> croissance & explosion des demandes de brevets. Entrée des « poids lourds du Hardware ». Défi: financement expert des « start up ». • L’après Fukushima: l’Energie du Soleil et du Vent: Dvt par l’université de Kyushu de « wind lenses »: design livrant une puissance triplée p/r aux parcs existants, en ligne avec les performances du nucléaire Une alternative plutôt qu’un appoint au nucléaire ! Dvt par différentes spin-offs de cellules photovoltaïques organiques et miniatures. • Rebond de l’Innovation suite au Tremblement de terre de 2011: l’Histoire montre qu’une situation difficile (la reconstruction) peut stimuler l’Entrepreneurisme et l’Innovation dans une société averse au risque (notion de devoir à la Nation).
  12. 12. Contenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits rContenu copyright 2012. Global Business & Management Consulting. Tous droits r Les Facteurs Clés & Conclusion • Facteurs Positifs: • la proportion plus élevée des secteurs « high-tech », plus riches en Innovation, dans l’économie d’un pays. • une Approche « Innove ou Disparaît. » • des investissements en R&D relativement plus élevés • un désastre (cataclysmes …) ou une crise peut stimuler un peuple à entreprendre, à prendre des risques et à innover • un vaste capital humain: des masses éduquées et intelligentes • un environnement propice à l’Innovation • une société ouverte (sans restrictions), diverse (démographiquement et d’opinions diverses) & attractive (avec une vision commune). • Facteurs Négatifs: • des acteurs/sociétés trop grandes, se reposant sur leurs lauriers • rigidité du système R&D, de l’administration et du marché du travail. • difficulté du financement des « start-up high-tech ». • Conclusion: L’Industrie japonaise étant sous pression extérieure, elle se doit de se concentrer sur l’Innovation ainsi que les Produits & Services à haute valeur ajoutée, en créant au besoin de Nouvelles Industries.

×