Pour la chaume

781 vues

Publié le

présentation à la chaume des veaux ; groupe paysages de l'année

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
781
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pour la chaume

  1. 1. GAZ DANS LE MONDE 1
  2. 2. GAZ resources et réserves World proven reserve of natural gas 6 600 trillion cubic feet World technicaly recoverable gas resources 16 000 trillion cubic feet Shale gas technicaly recoverable 6 600 trillion cubic feet 2
  3. 3. RESOURCE EN EUROPE 3
  4. 4. 4
  5. 5. 5
  6. 6. 6
  7. 7. 7
  8. 8. 8
  9. 9. PRODUCTION / PERMIS (Europe) 9
  10. 10. 10
  11. 11. 11
  12. 12. Titres miniers – France est 12
  13. 13. 13
  14. 14. 14
  15. 15. TECHNOLOGIE 15
  16. 16. Pétrole conventionnel Pétrole de schiste schistes 16
  17. 17. 17
  18. 18. Méthode d’extraction Couche cible (50 à 100m) Forage horizontal Aquifère (0 à 300m) 0m 300 m 2 à 4km Tubage de surface + ciment Tubage + ciment 1- Forage parallèle à la couche pour optimiser la surface de contact avec les argiles > 1km Bruxelles - 14 Avril 2011 18
  19. 19. Fracturation hydraulique Couche cible (50 à 100m) surface Aquifère (0 à 300m) 0m 300 m 2- fracturation de la couche pour favoriser la perméabilité et l’écoulement du gaz Fluides sous pression Augmentation de la pression fluide => rupture de la roche => microséismes autour du forage 50 à 100m 100 à 500m Bruxelles - 14 Avril 2011 19
  20. 20. 0m 300 m Formation de fractures contenues dans la couche = fractures hydrauliques 50 à 100m 100 à 500m Fracturation hydraulique Production de pétrlole +gaz (+ eau + effluents) Source: Zoback & al 2010Bruxelles - 14 Avril 2011 20
  21. 21. Lente migration vers les fissures 21
  22. 22. 22 1 jour 1 an 100 ans 1 000 ans
  23. 23. 23
  24. 24. 24
  25. 25. 25
  26. 26. Déclin très rapide de la production 26
  27. 27. 27
  28. 28. Emprise de 120m x 120m : - Convention signée avec le propriétaire terrien - PAS D EXPROPRIATION - Indemnisations au propriétaire Le sous sol en dessous de 1 mètre en France appartient { l’état. Aucun bénéfice reversé : - Au propriétaire - A la commune concernée - Faible indemnisation à la région et au département (5euros la tonne environ) 28
  29. 29. 29
  30. 30. 30
  31. 31. 31
  32. 32. 32
  33. 33. RISQUES ENVIRONNEMENTAUX 33
  34. 34. 34
  35. 35. RISQUES DE CONTAMINATION 35
  36. 36. EAU 36
  37. 37. Les 3 problèmes liés à l’eau Problème de ressource pour l’eau nécessaire - Forage: lubrifiant et remontée des déblais de forage (±1000m3) - Hydrofracturation: volumes importants nécessaires => conflit d’intérêt (minier / agricole / industrie / consommation) Problème de traitement des eaux récupérées/pollution en surface - stockages des déblais de forages - remontée de fluides d’hydrofracturation - remontées de fluides/éléments chimiques résidents - traitements des fluides récupérés - déversement de liquides contaminés en surface Problème de pollution des eaux en profondeur - défaut de tubage (casing) => fuite dans les couches traversées (dont aquifères) - fracturation mal contrôlée => fuite des fluides dans les couches supérieures - fracturation mal contrôlée => réactivation de failles => drains: fluides vers couches sup. Bruxelles - 14 Avril 2011 37
  38. 38. Une seule fracturation consomme 15000 à 20000 M3 d'eau douce = 6 ou 7 piscines olympiques 38
  39. 39. Ascension des résidus dans les différentes nappes phréatiques 39
  40. 40. Pollution de l’eau  Les polluants  Les fluides de forage :, additifs  Dissolution des couches géologiques, métaux lourds (Pb, As, Mo, Cr, Sr...), hydrocarbures, radioactivité  Les mécanismes  Débordements des bassins,  Pollution des eaux de surface  Percolation dans les aquifères 40
  41. 41. Nature des produits injectés 300 tonnes par fracturation Nature des produits injectés ? Source: IFP 2011 Acide chlorhydrique lubrifiant Anti- microbien Inhibiteur de dépôt Eau (~95%) Sable (~3%) Additifs (~2%) Devenir des produits injectés ? • 10 à 70% du fluide remonte en surface par le forage dans les jours/semaines qui suivent, et doivent être traités • 90 à 30% du fluide reste dans les formations géologiques, où il interagit sur le long terme Source: Institut National de Santé Publique du Québec N. Mousseau 2010 Nombreuses substances chimiques dont plusieurs cancérogènes > 500 produits recensés Hypochlorite de sodium Phosphate de tributyle Isopropanol Diethylbenzène Xylène Acide Nitriloacétique Polyacrylamide Formaldéhyde (formol) Gomme de guar etc… Méthanol 41
  42. 42. Source Institut National de santé Publique du Québec Nature des éléments contenus dans les couches profondes Ces éléments peuvent remonter par le forage, par drains naturels ou induits - pendant la phase de mise en œuvre du forage (quelques semaines) - pendant l’exploitation ( < 10 ans ) - après l’exploitation > 10 ans ? > siècle ? Saumures dans les aquifères profonds - sels: sulfures, chlorures Eléments adsorbés par les argiles qui seront libérés lors de l’exploitation - éléments radioactifs: Plomb-210, Radium-226, Thorium-234,… - des métaux: Plomb, Thallium,… - Arsenic, Sélénium,… Bruxelles - 14 Avril 2011 42
  43. 43. 43
  44. 44. AIR 44
  45. 45. Pollution de l’air les origines : le diesel , les bassins de décantation -Emissions venues de camions et de l’équipement de forage : pompes, foreuse, compresseurs, groupes électrogènes -Emissions de substances chimiques par évaporation depuis les bassins d’eaux usées les polluants : SOx (oxyde de soufre), NOx (oxydes d’azote), COV (composés organiques volatils), ozone, particules BTEX conséquences : asthme, insuffisances respiratoires, cancers, troubles neurologiques 45
  46. 46. Emission de CO2 et d’oxydes d’azote Forages, Fracturation, compresseurs, transport Emission de composés organiques volatiles Ventilation des puits, déshydratation du gaz, fuites de méthane,… => Emission de gaz qui activent la formation d’ozone Pollution de l’air Pollution sonore Stations de pompage, torchères, trafic véhicules, compresseurs.. => 75 db à 2 km du site 46
  47. 47. Noria de camions Par fracturation : 7000 à 9000 rotations = 1camion toutes les 2 minutes 47
  48. 48. 48
  49. 49. Gas wells Oil wells Permitted wells Uinta Basin’s Sea of CH4 2/7/2012 Low wind Flight Track color-coded by CH4 level No other large scale activity besides oil and gas production in the area. Measurements on February 3, 2012 (stronger winds) suggest a leakage rate of 6-12%, compared to the EPA national average of 1.5% and the WRAP regional estimate of flaring and venting of 5.07% on Federal Land [Karion et al., GRL, 2013]. 49
  50. 50. Au bout de 15 ans 50% des puits fermés fuient 50
  51. 51. PAYSAGES 51
  52. 52. Emprise sur le territoire 52
  53. 53. 53
  54. 54. 54
  55. 55. 55
  56. 56. 56
  57. 57. 57 Plaine de Bakken – contraite spatiale il n’est pas possible de dépasser un certain nombre de forages. Une fois ce nombre atteint, le maximum de la production est atteint et celle-ci s’effondre. Pour le Bakken par exemple, qui représente la moitié de la production totale de pétrole de schiste aux US, le pic pourrait être atteint entre 2013 et 2017
  58. 58. 58
  59. 59. SABLE 59
  60. 60. 60 la demande pourrait atteindre 38 à 50 millions de tonnes en 2017 Près de 100 carrières ont été ouvertes à travers les États-Unis en deux ans. Le nombre important de convois routiers abîme les routes, augmente le nombre d’accidents et la pollution. Enfin, les investissements nécessaires pour un transport ferroviaire adéquat vont coûter 148 Milliards de dollars avant 2028 pour remplir les objectifs.
  61. 61. 61 Production 400 000 tonnes /an 100 camions / jour Il faudrait multipliet cette production X10 X100 ?
  62. 62. SEISMES 62
  63. 63. Fracturation et seismes Oklahoma maxi 5.6 Fréquence X 20 Blackpool (GB ) relation démontrée 63
  64. 64. Séismes  le United States Geological Survey a conclu que la pratique de l'injection d'eau dans des formations rocheuses profondes cause des tremblements de terre  Le 5/11/2011 un séisme de magnitude 5,6 a secoué l'Oklahoma et a été ressenti à plus de 1000 Km jusqu'en 'Illinois. l'Oklahoma enregistre environ 50 tremblements de terre par an ; mais en 2010, 1047 séismes ont secoué l'État.  Blackpool (GB) corrélation démontrée entre séisme et fracturation 64
  65. 65. REJETS 65
  66. 66. Une seule fracturation c'est 10000 M3 de boues toxiques à traiter, bassins de décantation puis stations d'épuration OU ? COMMENT ? 66
  67. 67. Bassins Risque de fuites Elimination ? - Rejet des effluents contaminés et très salés - Séchage = déchet toxique décharge / stockage (AMD) - Traitement par STEP ? Non adaptées - Traitement par stations industrielles ? Devenir des fluides récupérés 10 à 70% des fluides injectés Bruxelles - 14 Avril 2011 67
  68. 68. SANTE 68
  69. 69. RISQUES SANITAIRES  Peu évalués : les médecins ne sont pas associés aux études liées aux  Pollutions de l’air  Pollutions de l’eau  Nuisances ( bruit 40 db a 1.5Km lumière, vibrations … ) 69
  70. 70. Effets des additifs Theo Colborn  Plus de 80% des substances identifiées ont des effets sur la peau, les yeux et le système respiratoire  50% peuvent impacter le système nerveux  40% ont des effets négatifs sur le système immunitaire ou l’appareil cardiovasculaire  40% sont des perturbateurs endocriniens  25% sont cancérigènes (formol, acrylamide. 70
  71. 71. Etudes vétérinaires Oswald université de Cornell Etude dans 6 états américains, aux environs des puits fracturés  Mort d’une centaine de vaches exposées aux fluides de fracturation ou ayant bu les eaux usées  Stérilité constatée chez vaches, chèvres, chiens, etc..  Animaux morts-nés ou mal formés 71
  72. 72. Etude épidémiologique de Heinkel-Wolfe en 2011 au texas dans 6 zones a activité de forage intense  Surmortalité par cancer chez la femme :  col utérin ,colon ,rectum, ovaires ,utérus, sein (alors que les chiffres sont en baisse globalement dans le reste des U.S.A.)  Chez l’homme :  cancers de la vessie ,prostate, rectum ,estomac, thyroïde   Connections non prouvées, mais indices forts  (Source NCI cancer mortality maps and graphs) 72
  73. 73. Dosages dans les urines des habitants de Battlement Mesa, au voisinage des puits On trouve dans leurs urines des produits qui témoignent de l’exposition aux BTEX. acide hippurique toluène phénols benzène acide mandélique styrène 73
  74. 74. ACCIDENTS 74
  75. 75. Les risques d’accidents industriels augmentent avec le nombre de forages et Les réglements n’évitent pas les accidents ! 75
  76. 76. 3/11/2011 Bedford (Maryland) Explosion d’une station de pompage Flammes visibles à 50 Km Évacuation des habitants 76
  77. 77. 10/3/2011 Arneguard North Dakota Incendie pendant plus d’une semaine 77
  78. 78. 02/2008 Parachute (Colorado) Un bassin de décantation de liquide de fracturaion surplombant la ville, s’est rompu – 6 millions de litres de liquide toxique , déversés dans la ville et le fleuve Colorado 78
  79. 79. 19/04/2011 Leroy (Pennsylvanie) Explosion lors d’une opération de fracturation 01/2010 Clearfield County (Pennsylvanie) Geyser pendant 16 heures 150 000 litres répandus 79
  80. 80. 7/11//2011 Bismarck (North Dakota) Rupture du tubage pendant l’opération de fracturation hydraulique 400 000 litres de pétrole et de liquide de fracturation Répandus en surface et dans la nappe pendant 2 jours 80
  81. 81. 29/04/2010 Caddo Parish ( louisiane) 16 vaches mortes après avoir bu du liquide de fracturation Dans un autre cas du liquide de fracturation s’est répandu dans un pré, { cause d’une valve défectueuse Tuant 17 bovins 81
  82. 82. Wyoming 27-04-2012 Chesapeak energy 70 personnes évacuées 82
  83. 83. 15/04/2012 Bismarck (North dakota) Explosion sur une plateforme 2 blessés graves 83
  84. 84. 3/11/2011 Bedford (Maryland) Explosion d’une station de pompage Flammes visibles à 50 Km Évacuation des habitants 84
  85. 85. 10/3/2011 Arneguard North Dakota Incendie pendant plus d’une semaine 85
  86. 86. 19/04/2011 Leroy (Pennsylvanie) Explosion lors d’une opération de fracturation 01/2010 Clearfield County (Pennsylvanie) Geyser pendant 16 heures 150 000 litres répandus 86
  87. 87. CLIMAT 87
  88. 88. 88
  89. 89. Vers +2 +4 +6 degrés ? 89
  90. 90. 90
  91. 91. 91
  92. 92. Shale gas pire que le charbon Methane and the greenhouse-gas footprint of natural gas from shale formations RobertW. Howarth · Renee Santoro ·Anthony Ingraffea 92
  93. 93. ECONOMIE 93
  94. 94. 94
  95. 95. 95
  96. 96. 96
  97. 97. Ref : AIEWorle Energy Outlook 2009 et en 2012 étude l’International Association for Energy Economics pour 1000 m 3 de gaz USA=100$ Gazprom=300$ gaz de schistes en pologne= 400$ 97
  98. 98. 98
  99. 99. 99
  100. 100. 100
  101. 101. 480 nouveaux forages / an 101 120 foreuses et installations de fracturation fonctionnant en permanence Consomment par an 9 600 000 m3 d’eau 960 000 tonnes de sable 96 000 tonnes de produits chimiques Nécéssitent le traitement de 5 mill m3 de liquide de fracturation Artificialisent 4000 ha de terres Emploient 4800 personnes
  102. 102. 102
  103. 103. 0 50 100 150 200 250 300 350 400 2000 2010 2020 2030 2040 2050 Finalenergy(EJ/a) Nuclear Coal Natural gas Oil Bio: Algae Bio: Crops Bio: Complementary Fellings Bio: Traditional Bio: Residues & Waste Hydropower Geothermal Heat Geothermal Electricity Solar thermal Concentrated Solar Heat Concentrated Solar Power Photovoltaic Solar Wave & Tidal Wind: Off-shore Wind: On-shore 95% renewable energy worldwide by 2050 is possible The Energy Report - Transition to a fully sustainable global energy system by 2050 Source: Ecofys 103

×