Compétences et SES diapo 2

808 vues

Publié le

Je précise que j'utilise un logiciel Apple qui s'appelle Keynote. Ce qui est mis sur Slideshare est un format .ppt qui est le résultat de l'"exportation" du format initial. C'est ce qui explique qu'il n'y a pas toutes les animations (et notamment les vidéos intégrées à mon diaporama) et qu'il subsiste quelques problèmes résiduels de conversion.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
808
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
25
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Compétences et SES diapo 2

  1. 1. Compétences et SES-IIOù lon parle (enfin !)des sciences économiques et sociales...DAFPA- Formation continue de lacadémie de VersaillesPhilippe Watrelot - Avril 2013
  2. 2. Quelques rappels etprécisions..(rappel de lépisode précédent)
  3. 3. Définir la compétence« Une compétence est un ensemble de savoirs, de savoir-faire et de savoir être permettant de mobiliser à bonescient des ressources internes ou externes dans le but derépondre de façon appropriée à une situation complexe etinédite. »Vincent Guédé Cahiers Pédagogiques n°476, nov 2009
  4. 4. RessourcesRessourcesinternesinternesRessourcesRessourcesexternesexternesConnaissances CapacitésRessources humainesRessourcesmatériellesAttitudesHabiletésSituationSituationMobilisationIntégration- Complexe-Intégrée-Motivante-SignificativeProductionProduction(évaluation sommative)(évaluation sommative)Apprentissagesponctuels(+évaluationsformatives)Remédiation
  5. 5. La tâche complexe peut êtreutilisée à différents moments...DébutDébut(de la séquence)(de la séquence)Approchepar situations-problèmes(prise de conscience, sensibilisation, ...)MAIS toutes les ressourcesnont pas encore été enseignées ni apprises.FinFin(de la séquence)(de la séquence)Évaluation par tâchecomplexe en projet finalPendantPendant(la séquence)(la séquence) Évaluation formative
  6. 6. Comment graduer ladifficulté ?Taxonomie de Bloom
  7. 7. 1- Mémorisation1- Mémorisation2 - Compréhension2 - Compréhension3 - Application3 - Application4 - Analyse4 - Analyse5 - Synthèse5 - Synthèse6 - Évaluation6 - ÉvaluationB.Bloom(1913-1999)“Taxonomy of educational objectives"Récitation-transposer/reformuler-interprétation-extrapolation-Appliquer-choisir-employer-illustrer-Rassembler-écrire- créer ?- Décomposer-hiérarchiser-comparer-catégoriser- argumenter- justifier-Rassembler-écrire- créer ?StadedelacquisitionStadedelamaîtrise
  8. 8. Niveau de lasituationUn sujet est confronté à une situation qu’il doit absolumentréussirNiveau de lacompétenceLe sujet va mettre en œuvre une série de ressources qu’il va ajustersans cesse tout au long de son traitement de la situationNiveau descapacités :Parmi ces ressources, le sujet va mobiliser une ou plusieurscapacités ; il va en sélectionner quelques-unes (voire une seule) etles articuler entre elles et aux autres ressources retenues pourtraiter la situation à l’aide d’un réseau opératoire de ressourcesNiveau deshabiletésLes capacités retenus activent une série d’éléments à leur tour, dontdes habiletés qui mettent en œuvre des contenus disciplinairesNiveau descontenusdisciplinairesDes contenus disciplinaires vont alimenter les habiletés et lescapacités et faciliter ou inhiber la compétence mise en œuvreSource : fiche de lecture réalisée par Bruno HOSTE sur un ouvrage de Philippe Joanert,« Compétences et socioconstructivisme » éd de Boec k, 2003Autre manière de le dire...
  9. 9. Est-ce que çaremet en causel“esprit des SES” ?Les compétences...
  10. 10. “esprit des SES, es-tu là...?”
  11. 11. Est-ce que cestvraiment si nouveauque ça ?
  12. 12. Objectifs des SESDans un BOEN de 1966, les fondateurs de lenseignement desSES, Marcel Roncayolo et Guy Palmade, affirment que "loriginalitédun tel enseignement est de conduire à la connaissance et àlintelligence des économies et des sociétés daujourdhui etdintégrer cette acquisition à la formation générale des élèves, àleur culture. (...). Il sagit dassurer lapplication correcte dunesprit expérimental à létude des réalités en cause, defournir les premiers éléments dune perception de cesréalités, de développer des habitudes intellectuellespropres à leur analyse. Lentreprise ne va pas sans risques, ellenoffre pas le confort dun enseignement clos sur lui-même".
  13. 13. Objectif général :Acquérir des démarches intellectuelles nécessaires :à la compréhension du monde économique et social qui nousentoure ;à l’élaboration d’un projet personnel (scolaire ou autre) ;à l’exercice de nos responsabilités de citoyen, de producteur et duconsommateurLes objectifs de référence en classe de Seconde (1993) 
  14. 14. Collecter des informations :Se poser des questionsChercher et trouver des informationsUtiliser une documentationPrendre des notesTraiter des informationsExtraire des informations d’un texteExtraire des informations d’un document statistiques ou graphiqueConnaître, utiliser des outils de mesureConnaître, utiliser des outils statistiques ou graphiquesTraduire des informations d’une forme en une autreAcquérir et maîtriser des connaissancesSituer un terme par rapport à d’autresAssocier un concept à des exemples et contre-exemplesDéfinir des termes et des conceptsUtiliser convenablement termes, concepts, des ordres de grandeurConnaître, maîtriser mécanismes et relationsAnalyser et commenter des informationsSéparer l’essentiel de l’accessoireMettre en évidence une relation simpleMettre en évidence des relations complexesExaminer de façon critique des documentsProduire une synthèseClasser des informationsMettre en relation des informationsVérifier la cohérence des relationsExprimer son raisonnementSource : Ministère de l’Education Nationale, Utiliser les objectifs de référence en classe de Seconde, CRDP de Poitou-Charentes, 1993.Objectifs de référence 19931993
  15. 15. 19931993
  16. 16. déjà une compétence ?Le BOEN n°30 du 4 septembre 1997 définit lastructure des épreuves de SES au baccalauréat. L’évaluation finale vise à apprécier les capacités desélèves à répondre à une question de façonstructurée, à argumenter en mobilisant dessavoirs et en utilisant les informations fourniespar un dossier documentaire ainsi qu’àproblématiser.19971997
  17. 17. identifier lescompétences propres àlépreuve du BacAujourdhui !
  18. 18. 4 compétences àconstruire au bac...La dissertation au bac a pour objectif dévaluer quatre grandes compétences :-la capacité à élaborer une problématique permettant de répondre à laquestion posée et à construire un plan adapté, cohérent et équilibré ;-la capacité à mobiliser les connaissances portant sur les faits, concepts, outilset mécanismes économiques et sociaux élémentaires ;-la capacité à conduire un raisonnement rigoureux sappuyant sur uneconfrontation raisonnée des grilles de lecture théorique et des donnéesempiriques ;- la capacité à utiliser les informations documentaires pertinentes par rapportà la problématique choisie. Bulletin officiel spécial n°7 du 6 octobre 2011
  19. 19. DissertationBulletin officiel spécial n°7 du 6 octobre 2011Objectifs de lépreuve : compétences et connaissancesévaluéesIl est demandé au candidat :- de répondre à la question posée par le sujet ;- de construire une argumentation à partir dune problématiquequil devra élaborer ;- de mobiliser des connaissances et des informations pertinentespour traiter le sujet, notamment celles figurant dans le dossier ;- de rédiger, en utilisant le vocabulaire économique et socialspécifique et approprié à la question, en organisant ledéveloppement sous la forme dun plan cohérent qui ménageléquilibre des parties. Il sera tenu compte, dans la notation, de laclarté de lexpression et du soin apporté à la présentation.
  20. 20. Structure de lépreuveCette épreuve est constituée de trois parties :- Partie 1 - Mobilisation des connaissances (6 points)Cette première partie de lépreuve, sans document, est composée de deux questions, notéeschacune sur 3 points, portant sur des champs différents du programme (science économique ;sociologie ; regards croisés).- Partie 2 - Étude dun document (4 points)Cette deuxième partie de lépreuve comporte une question générale et un document de naturestrictement factuelle. Il sagit principalement dun document statistique (graphique ou tableau) de120 données chiffrées au maximum ; il peut aussi sagir dun document texte, de 2 500 signes aumaximum, à condition quil soit lui aussi strictement factuel (extrait dentretien, monographie, récitde vie, compte rendu denquêtes, etc.).- Partie 3 - Raisonnement sappuyant sur un dossier documentaire (10 points)Le libellé du sujet invite le candidat à développer un raisonnement, à rassembler et mettre en ordredes informations pertinentes issues du dossier documentaire et de ses connaissances personnelles.Le dossier documentaire mis à la disposition du candidat ne doit ni borner son horizon (en ledétournant du recours à ses propres connaissances), ni lui servir de prétexte à une paraphrase ou àun commentaire systématique et détaillé. Il comporte 2 ou 3 documents de nature différente(textes, graphiques, tableaux statistiques, schémas, etc.). Chaque texte ne devra pas dépasser 2 500signes et chaque document statistique comporter plus de 120 données chiffrées.
  21. 21. Epreuve composéeBulletin officiel spécial n°7 du 6 octobre 2011Cette épreuve comprend trois parties.1 - Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidatde répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles dans lecadre du programme de lenseignement obligatoire.2 - Pour la partie 2 (Étude dun document), il est demandé au candidat derépondre à la question en adoptant une démarche méthodologique rigoureuse deprésentation du document, de collecte et de traitement de linformation.3 - Pour la partie 3 (Raisonnement sappuyant sur un dossier documentaire),il est demandé au candidat de traiter le sujet :- en développant un raisonnement ;- en exploitant les documents du dossier ;- en faisant appel à ses connaissances personnelles ;- en composant une introduction, un développement, une conclusion.II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de lexpression et du soin apporté àla présentation.
  22. 22. Propositions de Compétenceset repères dévaluation(Académie de Grenoble)• Introduire• Mettre en oeuvre une réponse organisée etacceptable par rapport au sujet.• Mettre en oeuvre des séquencesargumentatives pour répondre au sujet• Mobiliser des connaissances• Mobiliser des informations issues desdocuments• Conclure
  23. 23. Dissertation(Grenoble)
  24. 24. Quelques exemples depratiques dévaluationen SES
  25. 25. Plusieurs compétences appartenant aux objectifs de référencecorrespondent aux compétences du socle commun (devant êtreacquises à la fin de la "scolarité obligatoire", soit à la fin ducollège).En conséquence, on devrait tenir compte de ces compétencessupposées acquises dans la construction des programmesVoici un travail mené dans lacadémie dOrléans...Un lien avec le soclecommun
  26. 26. Objectifs de référence Socle communPrendre des notesCopier un texte sans faute, écrire lisiblement etcorrectement un texte spontanément ou sousla dictéeExprimer son raisonnementRédiger un texte bref, cohérent, construit enparagraphes, correctement ponctué, enrespectant des consignes imposées : récit,description, explication, texte argumentatif,compte rendu, écrits courants (lettres...) ;Connaître, utiliser des outils statistiques ougraphiquesUtiliser et construire des tableaux, desdiagrammes, des graphiquesTraduire des informations d’une forme en uneautreSavoir passer dun mode dexpression à unautre
  27. 27. Quel degré de maîtrisedes concepts ?Travaux dans lacadémie de Grenoble
  28. 28. Si enseigner uneconnaissance s’estpermettre à l’élève de:Maîtriser uneconnaissance nedevient-il pas unecompétence ?
  29. 29. DéfinirDéfinir une notion c’est à direêtre capable de l’expliquer avecses propres motsIllustrerDonner des exemplesDonner des contre-exemples(ne correspondant pas à ladéfinition)DistinguerDistinguer des notions proches(ex : culture et acculturation)Ne pas la confondre avecd’autres notions (ex : VA etprofit)Utiliser (transférer)Sen servir pour comprendre undocumentSavoir l’adapter à un exempledéveloppé dans un document Savoirl’utiliser dans un raisonnement /pour argumenterLa situer dans un contexte : à quoisert-elleSavoir l’utiliser dans des contextesdifférentsTravaux de profs de SES dans lacadémie de Grenoble
  30. 30. Un autre exemple : travaux sur les notions danslacadémie de Créteilhttp://ses.ac-creteil.fr/cms2/spip.php?article173
  31. 31. Un exemplede ficheconcept
  32. 32. Fiche dévaluation et dauto-évaluationJocelyne El Amiri, Vannes, Morbihan
  33. 33. Travaux réalisésdans lacadémiedOrléans-Toursen 2007
  34. 34. LycéeOlympe deGougesNoisy le Sec
  35. 35. ProductiondIPR
  36. 36. Production dIPR en charge des EE (suite)
  37. 37. Travailler par compétences(en SES ou ailleurs)• Connaître ce qui a été évalué en amont (soclecommun)• distinguer ce qui relève des compétencestransversales et des compétences spécifiques• identifier les critères de réussite et les rendreexplicites pour les élèves (“tu auras réussi si...”)• construire un programme dapprentissage et dessituations dévaluation à partir de cette liste.
  38. 38. Pistes de travail• Construire des situations dauto-évaluation• Construire une grille de compétences• Travailler sur les critères de réussite liées àune compétence spécifique (lire un tableau,un graphique, lire un texte, produire untexte argumenté...)• Construire des supports dévaluationpermettant de valider une ou plusieurscompétences clairement identifiées...
  39. 39. Travaux de groupe• élaborer des situations problèmes• élaborer des tâches complexes• ressources et progression desapprentissages en SES• Critères et échelles descriptives pour lessujets sujets de bac.
  40. 40. Au boulot !

×