L’évaluation des élèves,Lévaluation des enseignants          Mêmes enjeux ?   Stage SGEN-CFDT Provence-Alpes      (Ph.Watr...
3 casquettes...                                         Professeur de Sciences                                        Écon...
• réfléchir sur les différentes  dimensions de lévaluation• sinterroger sur les intérêts et les  limites de lhomologie  év...
Il y a 3 niveaux dévaluation           Enseignant                                     Élève                               ...
Représentations sur      lévaluation• Paroles de parents...• Paroles d’élèves...• ce que disent et font les profs...
Paroles de Parents                Un dossier de                  la Croix du             2 juin 2004 se faisait           ...
Paroles de ParentsPlus dun tiers des parents (35%) reconnaît prononcerla phrase rituelle «Quelles notes as-tu eues ?»tous ...
Paroles de Parents
LAfev (Ass. Française des Étudiants pour la Ville) a faitréaliser en mars 2011 une étude par linstitut Audirep,par télépho...
PhosphoreAvril 2006pp. 10-19.
Paroles délèvesCamille 2nde : « Cest bizarre, pour un même devoir de mathsréalisé avec une copine, on a eu des notes diffé...
Ce que disent    et font les profs...On dispose de quelques enquêtes sur lespratiques d’évaluation des enseignants.On peut...
Les fonctions de  lévaluation
Tout seul... Les trois quarts des enseignants indiquent fixer eux-mêmes le calendrier des évaluations au rythme de leur pr...
Ce que disentet font les profs...         Les      derniers       Dossiers         Evaluations et Statistiques         (ME...
Une activité un peu moins solitaire
Une activité chronophage
Une activité chronophage
Variations autour de     lévaluation     (définitions)
Évaluer...       (dans le dictionnaire)Mesure à laide de critères déterminés des acquisdun élève, de la valeur dun enseign...
Définition de         J-M. DE KETELE• Évaluer signifie...• recueillir un ensemble d’informations  suffisamment pertinentes...
Évaluation ≠ notation Mesurer les progrès, repérer les difficultés d’apprentissage, l’acquisition de compétences,… peut se...
Évaluation ≠ contrôle  Contrôle : Référent stable, procédure finie  Évaluation : ajustement, processus continuLe contrôle ...
Évaluation / jugementLévaluation comporte une dimension importante dejugement (référence à une norme et à des critères)Mai...
Dominique OdryPour comprendre lévaluationSceren-CRDP Amiens 2008       30 mots pour mieux        définir lévaluation      ...
Evaluation diagnostique                         (ou pronostique)  3 formes dévaluation            Evaluation formative    ...
Quand évaluer ?Avant la     Évaluationformation    diagnostique orienter l’actionPendant la   Évaluation    réguler lesfor...
En évaluant ses élèves, lenseignant  ne sévalue t-il pas lui même ?
Évaluation normative                (Référence aux autres)Finalités delévaluation               Évaluation critériée      ...
Petite histoire delévaluation et de la       notation
Questions pour un...      De quand date la création      du baccalauréat ?     1808       De quand date la note chiffrée ?...
le Bac...décret du 17 mars 180821 bacheliers en 1808(1ère femme en 1861)Pas de système de notationDes boules rouges blanch...
De quand datent les notes?Pendant la 1ère moitié du XIXe siècle, il ny adonc pas de note au Baccalauréat...Bac = entretien...
Petite histoire de         lévaluation• Le classement précède la note• le système dévaluation français est  construit pour...
Au XXe siècleLe colloque dAmiens en mars 1968 (donc avantmai !) propose de supprimer les notes chiffréespour “lutter contr...
Les années 70Le ministre de lÉducation nationale de lépoqueEdgar Faure décrète dans cette circulaire que «la notation chif...
Depuis...Passage à une notation par lettres (A, B, C, D, E,...).Cest  en juillet 1971 dans un arrêté que  les notessur 20 ...
Logique du classement                      (Sélection, certification)              (question de lobjectivité de la mesure)...
Les dimensions de la         note...• Un moyen de communication...• Une manifestation de l’autorité (du pouvoir  ?)...• L’...
Lévaluation a plusieurs   sens et plusieurs     dimensions...
L’évaluation est une pratique sociale et doncsoumise à des normes (culture détablissement, de ladiscipline, de la générati...
Une pratique chronophage et qui peutêtre vidée de son sens.Évaluationnite ou taylorisme pédagogiqueLe contrôle occupe une ...
Noter pour se dispenser dévaluer les acquis ?« Mais il est bon de rappeler que l’évaluation, qui est uneévaluation de la p...
Mieux évaluer...• Donner plus de sens à lévaluation pour lélève et  pour mieux évaluer• Aller vers une pédagogie plus expl...
Travailler parcompétences    Une piste ...
Quest-ce quune                compétence ?"Alors que la tradition encyclopédique accumule lessavoirs sans trop se demander...
Compétence = savoirs en actionPas de compétences sans savoirs
Définir la compétenceLa compétence est la possibilité, pour un individu,de mobiliser de manière intériorisée unensemble in...
Définir la compétence« Une compétence est un ensemble de savoirs, de savoir-faire et de savoir être permettant de mobilise...
savoirs                 savoirs-faire   Habiletés"Ressources"    savoir-être                 stratégies
Habiletés                                                         Ressources humainesConnaissances     Capacités   Attitud...
3 phases dans la construction des compétences   Réussir une               Expliciter la               Adapter la     actio...
Les dérives
Les       compétencessont-elles une formede parcellisation destâches ?     Le taylorisme appliqué à léducation            ?
Philippe Meirieu dans un entretien avec le journaliste                                   Luc Cédelle “Un pédagogue dans la...
Faire de lévaluation un    réel outil pour     lapprentissage
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013

959 vues

Publié le

Je précise que j'utilise un logiciel Apple qui s'appelle Keynote. Ce qui est mis sur Slideshare est un format .ppt qui est le résultat de l'"exportation" du format initial. C'est ce qui explique qu'il n'y a pas toutes les animations et qu'il subsiste quelques problèmes résiduels de conversion.

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
959
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
32
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ÉValuation-I-sgen provence-alpes -avril 2013

  1. 1. L’évaluation des élèves,Lévaluation des enseignants Mêmes enjeux ? Stage SGEN-CFDT Provence-Alpes (Ph.Watrelot) 11 Avril 2013 1
  2. 2. 3 casquettes... Professeur de Sciences Économiques et Sociales (depuis 1981) Professeur en temps partagé à lIUFM (depuis 2006) Président du CRAP-Cahiersexpert en rien, spécialiste en tout Pédagogiques (ou linverse...) (depuis 2008) http://philippe-watrelot.blogspot.fr https://www.facebook.com/philippe.watrelot @phwatrelot
  3. 3. • réfléchir sur les différentes dimensions de lévaluation• sinterroger sur les intérêts et les limites de lhomologie évaluation enseignants/évaluation élèves.
  4. 4. Il y a 3 niveaux dévaluation Enseignant Élève Enseignement Apprentissage Acquisitions Contexte denseignementDaprès Suchaut, 2007 Politique éducative Cadre institutionnel, ressources, moyens
  5. 5. Représentations sur lévaluation• Paroles de parents...• Paroles d’élèves...• ce que disent et font les profs...
  6. 6. Paroles de Parents Un dossier de la Croix du 2 juin 2004 se faisait l’écho d’un sondage auprès de parents d’élèves
  7. 7. Paroles de ParentsPlus dun tiers des parents (35%) reconnaît prononcerla phrase rituelle «Quelles notes as-tu eues ?»tous lesjours
  8. 8. Paroles de Parents
  9. 9. LAfev (Ass. Française des Étudiants pour la Ville) a faitréaliser en mars 2011 une étude par linstitut Audirep,par téléphone auprès dun échantillon national de 1000individus représentatifs de la population française âgésde 15 ans et plus.
  10. 10. PhosphoreAvril 2006pp. 10-19.
  11. 11. Paroles délèvesCamille 2nde : « Cest bizarre, pour un même devoir de mathsréalisé avec une copine, on a eu des notes différentes...»Grégoire, 1ere L : « La notation, c’est une échelle qui permet de sesituer par rapport au reste de la classe. C’est un bon système. ».Charles, Tle S : « Pour entrer en prépa, ce sont les notes quicomptent alors qu’elles ne sont pas représentatives.»Bertille et Mélissa, 1ere L : « Les profs nous cataloguent etensuite, ils nous mettent toujours les mêmes notes ».François, 1ere S : « Certains profs distribuent les notes à la tête duclient. »Karim, 1ere S : «Une note, c’est toujours un peu lié à lapersonnalité de l’élève. »Jeanne, 1ere L : « Une note ne dit pas tout et surtout pas lesprogrès qu’on a faits ». Phosphore Avril 2006 pp. 10-19.
  12. 12. Ce que disent et font les profs...On dispose de quelques enquêtes sur lespratiques d’évaluation des enseignants.On peut citer une enquête de la DEP « Lespratiques d’évaluation des enseignants au collège »et paru en 2004 qui offre l’avantage de s’appuyersur un travail important d’enquête statistiqueauprès de 3561 enseignants dans 597 collèges.Des entretiens qualitatifs ont complété cetteétude.
  13. 13. Les fonctions de lévaluation
  14. 14. Tout seul... Les trois quarts des enseignants indiquent fixer eux-mêmes le calendrier des évaluations au rythme de leur progression90 % des enseignants interrogés déclarent élaborerseuls leurs évaluations Un travail solitaire
  15. 15. Ce que disentet font les profs... Les derniers Dossiers Evaluations et Statistiques (MEN) doctobre 2009 sont consacrés au thème :  Enseigner en collège et lycée en 20 . On y trouvera les résultats dune enquête réalisée en 2008 auprès de 1200 enseignants. 
  16. 16. Une activité un peu moins solitaire
  17. 17. Une activité chronophage
  18. 18. Une activité chronophage
  19. 19. Variations autour de lévaluation (définitions)
  20. 20. Évaluer... (dans le dictionnaire)Mesure à laide de critères déterminés des acquisdun élève, de la valeur dun enseignement, etc.Le Petit Larousse illustré 1999 29
  21. 21. Définition de J-M. DE KETELE• Évaluer signifie...• recueillir un ensemble d’informations suffisamment pertinentes, valides et fiables• et examiner le degré d’adéquation entre cet ensemble d’informations et un ensemble de critères adéquats aux objectifs fixés au départ ou ajustés en cours de route,• en vue de prendre une décision.
  22. 22. Évaluation ≠ notation Mesurer les progrès, repérer les difficultés d’apprentissage, l’acquisition de compétences,… peut se traduire autrement que par une note (chiffrée).La note sur dix à l’école et sur vingt au lycée, qui nousest si familière, est en fait une spécialité bien française... 30
  23. 23. Évaluation ≠ contrôle Contrôle : Référent stable, procédure finie Évaluation : ajustement, processus continuLe contrôle final nest quun des aspects de lévaluation.
  24. 24. Évaluation / jugementLévaluation comporte une dimension importante dejugement (référence à une norme et à des critères)Mais on ne peut réduire lévaluation à cette seuledimension. Évaluer est aussi une régulation et un"arrangement" (P. Merle)
  25. 25. Dominique OdryPour comprendre lévaluationSceren-CRDP Amiens 2008 30 mots pour mieux définir lévaluation sous ses différents aspects
  26. 26. Evaluation diagnostique (ou pronostique) 3 formes dévaluation Evaluation formative Evaluation Sommative(Bloom 1971) 34
  27. 27. Quand évaluer ?Avant la Évaluationformation diagnostique orienter l’actionPendant la Évaluation réguler lesformation formative apprentissagesAprès la Evaluation Vérifierformation sommative certifier 38
  28. 28. En évaluant ses élèves, lenseignant ne sévalue t-il pas lui même ?
  29. 29. Évaluation normative (Référence aux autres)Finalités delévaluation Évaluation critériée (Référence à des critères de performance)
  30. 30. Petite histoire delévaluation et de la notation
  31. 31. Questions pour un... De quand date la création du baccalauréat ? 1808 De quand date la note chiffrée ? 1890
  32. 32. le Bac...décret du 17 mars 180821 bacheliers en 1808(1ère femme en 1861)Pas de système de notationDes boules rouges blanches et noires pourexprimer lavis des professeurs
  33. 33. De quand datent les notes?Pendant la 1ère moitié du XIXe siècle, il ny adonc pas de note au Baccalauréat...Bac = entretien oral (reçu ou non reçu...)basé sur le principe jésuite de lémulation (individuelleet collective)2ème moitié du XIXe : Cest la nécessité dunclassement liée au développement des concours quiaboutit au développement de la notation sur 20. En 1890, il était établi par un arrêté du 5 juin que « dans les compositions, chaque copie aura sa note chiffrée de 0 à 20 »
  34. 34. Petite histoire de lévaluation• Le classement précède la note• le système dévaluation français est construit pour sélectionner et pour créer de lémulation• "La France est un pays de concours" (Claude Lelièvre)
  35. 35. Au XXe siècleLe colloque dAmiens en mars 1968 (donc avantmai !) propose de supprimer les notes chiffréespour “lutter contre un système élitiste”. Cetteréforme est appuyée par Alain Peyrefitte.En 1969, la circulaire du 6 janvier évoque larelativité de la note et lillusion de sa précision« les études docimologiques dont lorigine est antérieureà 1930 et qui se sont multipliés dans les 20 dernièresannées ne laissent aucun doute sur le caractère illusoiredun tel raffinement dans la précision de la note et duclassement obtenu »
  36. 36. Les années 70Le ministre de lÉducation nationale de lépoqueEdgar Faure décrète dans cette circulaire que «la notation chiffrée peut être abandonnée sansregrets »."Une échelle convenue dappréciation, libérée duneminutie excessive, sera moins prétentieuse. Enindiquant la zone dans laquelle lélève se situe, oncerne déjà la réalité dassez près, on évite de multipliersystématiquement des différences qui ne seraient pasconfirmées par dautres correcteurs, ni par le mêmecorrecteur à une autre époque."
  37. 37. Depuis...Passage à une notation par lettres (A, B, C, D, E,...).Cest  en juillet 1971 dans un arrêté que  les notessur 20 sont à nouveau prônées dans les classes quicomportent un examen (3ème, terminale).  Mais disparition du classement...Cest le 9 juillet 1971 (circulaire 71-228) que  lesnotes sur 20 sont à nouveau prônées dans les classesqui comportent un examen (3ème, terminale).  
  38. 38. Logique du classement (Sélection, certification) (question de lobjectivité de la mesure)Évaluation Logique de la régulation ouvrir "la boîte noire" (comprendre le processus dapprentissage pour mieux aider à apprendre)
  39. 39. Les dimensions de la note...• Un moyen de communication...• Une manifestation de l’autorité (du pouvoir ?)...• L’expression d’un système de valeurs personnel• un “arrangement”• Une norme sociale propre à un groupe
  40. 40. Lévaluation a plusieurs sens et plusieurs dimensions...
  41. 41. L’évaluation est une pratique sociale et doncsoumise à des normes (culture détablissement, de ladiscipline, de la génération,...) et sous-tendue par desvaleurs.L’évaluation renvoie donc chacun à sa propreconception de la justice et à ses représentations dutravail, du niveau, des apprentissages, du pouvoir, …C’est aussi ce qui la rend si difficile à faire évoluer carelle s’appuie sur notre propre échelle de valeurs...
  42. 42. Une pratique chronophage et qui peutêtre vidée de son sens.Évaluationnite ou taylorisme pédagogiqueLe contrôle occupe une large part du tempsd’enseignement : il en reste d’autant moins pourpenser au changement. Les élèves travaillent pourla note, la moyenne ou la promotion, ce quidéveloppe un "rapport utilitariste au savoir"Pour quelle efficacité ?
  43. 43. Noter pour se dispenser dévaluer les acquis ?« Mais il est bon de rappeler que l’évaluation, qui est uneévaluation de la partie, ne doit pas faire oublier le tout, lelong chemin de culture où l’école a la responsabilité deconduire chaque personne à un moment de sa vie ; quel’évaluation, qui produit des signes sociaux nécessaires telsque les notes ou les diplômes, doit être au service desacquis, pour aider à les mesurer, pour leur donnervisibilité, et pas le contraire. » r Rapport de l’IGEN « Les acquis des élèves, pierre de touche de la valeur de l’école » (juillet 2005)
  44. 44. Mieux évaluer...• Donner plus de sens à lévaluation pour lélève et pour mieux évaluer• Aller vers une pédagogie plus explicite (compétences)• Aller vers une pédagogie plus cohérente et lisible en travaillant davantage avec ses collègues• Mieux évaluer cest mieux communiquer et adapter sa communication aux différents destinataires
  45. 45. Travailler parcompétences Une piste ...
  46. 46. Quest-ce quune compétence ?"Alors que la tradition encyclopédique accumule lessavoirs sans trop se demander quand, où et pourquoiles élèves pourront s’en servir, l’approche parcompétences estime :1. que les savoirs sont des outils pour l’action ;2.que leur usage s’apprend, comme le reste."Philippe Perrenoud in Le socle commun… mais comment faire ? N° spécial desCahiers Pédagogiques Novembre 2007(Article paru dans le N°408 Savoir, c’est pouvoir transférer ? de novembre2002)
  47. 47. Compétence = savoirs en actionPas de compétences sans savoirs
  48. 48. Définir la compétenceLa compétence est la possibilité, pour un individu,de mobiliser de manière intériorisée unensemble intégré de ressources en vue derésoudre une famille de situations problèmes. Roegiers (2000) cité par Scallon
  49. 49. Définir la compétence« Une compétence est un ensemble de savoirs, de savoir-faire et de savoir être permettant de mobiliser à bonescient des ressources internes ou externes dans le but derépondre de façon appropriée à une situation complexe etinédite. »Vincent Guédé Cahiers Pédagogiques n°476, nov 2009 Tâche complexe
  50. 50. savoirs savoirs-faire Habiletés"Ressources" savoir-être stratégies
  51. 51. Habiletés Ressources humainesConnaissances Capacités Attitudes Ressources matériellesApprentissages Intégration ponctuels Ressources Ressources (+évaluations internes externes formatives) Mobilisation - Complexe - Intégrée Situation - Motivante - Significative - Inédite Production Remédiation (évaluation sommative)
  52. 52. 3 phases dans la construction des compétences Réussir une Expliciter la Adapter la action compétence compétence traitement mise en mots de Utilisation de cette compétent dans ce qui a permis compétence pour une une action cette réussite nouvelle situation❝Être compétent ne consiste pas à rajouter un savoir-faire et un savoir-être à des savoirs mais de savoir ce que lon sait, comment on le sait,avec quel pouvoir dagir pour faire face à des situations nouvelles.❞Françoise Clerc
  53. 53. Les dérives
  54. 54. Les compétencessont-elles une formede parcellisation destâches ? Le taylorisme appliqué à léducation ?
  55. 55. Philippe Meirieu dans un entretien avec le journaliste Luc Cédelle “Un pédagogue dans la cité”Vos récentes positions sur les compétences ont été attaquées par certains de vos amispédagogues qui y ont vu une sorte de trahison, tandis que vos adversaires, parmi les plusvirulents comme Jean-Paul Brighelli, ont volé à votre secours, ou fait mine de le faire, enaffirmant qu’ « il faut sauver le soldat Meirieu ». Comment avez-vous vécu une tellesituation à front renversé ?Tristement. Il est toujours difficile d’être considéré comme un traître par certains de ceux et cellesavec qui l’on se sent solidaire et défendu par ceux et celles qui, de manière particulièrementcondescendante et méprisante, viennent vous féliciter de les avoir ralliés. […] La situation actuelledans laquelle je me trouve, sur cette question des compétences, est d’autant plus étrange que c’estun point sur lequel mes analyses ont très peu varié. J’ai toujours dit que la notion de compétenceavait deux avantages : d’une part, s’opposer à l’ « idéologie des dons » par son caractère volontariste(les dons, on les a, mais les compétences, on peut les acquérir) et, d’autre part, attirer notreattention sur la question du transfert des connaissances, c’est-à-dire de la possibilité d’utiliser dessavoirs en dehors du contexte de leur acquisition.Mais je me suis aussi toujours méfié de la totémisation des compétences et, a fortiori, de leurhégémonie, pour plusieurs raisons fondamentales. D’abord, parce que le pilotage de l’enseignementou de la formation par les référentiels de compétences me paraît porter en lui la dérive del’atomisation des savoirs en une multitude de « comportements observables ». Dès lors, en effet, quel’on veut absolument vérifier l’acquisition des compétences de manière « parfaitement objective », onest  amené à découper cette acquisition en unités sur lesquelles aucune hésitation ne sera possible età propos desquelles on pourra dire sans hésitation « acquis » ou « non acquis ».
  56. 56. Faire de lévaluation un réel outil pour lapprentissage

×