Etude paysagere optimisee

1 638 vues

Publié le

Étude paysagère sur le campus du Collège Notre-Dame

Publié dans : Formation
0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 638
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
44
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude paysagere optimisee

  1. 1. /ÉTUDE PAYSAGÈRE .fllr.1w lï[(.11 11ft [.) 1Arrondi ss eme nt historique et nature l du Mon t- Royal3791, chemin Queen MaryMontréal (Québec) H3V 1ABLatitude . 450 29 38.9"Longitude: -730 31 13.9" ruNDSCAPE ARCHITECTS 7468, rue Dralet Montréal, Oc. H2R 2C4 l 514 .272.6626 f. 514 272.6622 /
  2. 2. TABLE DES MATIÈRESINTRODUCTION»1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES»1.1 PLAN DES CONDITIONS EXISTANTES 5Î .2 ANALYSE VISUELLE 1.20 LOCALISATION DES VUES 7 1.2.1 VUES VER S LE SITE OEPUI S LEXTÉRIEUR RAPPROCHÉ À PARTIR DU CHEMIN CÔTE-DES-NEIGES 8 1.2 .2 VUES VERS LE SITE DEPUI S LEXTÉRIEUR RAPPROCHÉ À PARTIR DE LA RUE JEAN-BRILLANT ET DU 9 CHEMIN CÔTE-DES-NEIGE S 1.23 VUES DEPUIS LE SITE : VERS LE DÔME DE L ORATOIRE SAI NT-JO SEPH DU MON T-ROYAL 10 1.2.4 VUES DEPUIS LE SITE VERS LE XTÉRIEUR 11 1.2.5 VUE S DEPUIS LE SITE: ENTRÉE PRINCIPAL 12 1.2.6 VUES VERS LE SI TE DEPU IS LORATO IRE SAINT-JO SEPH DU MONT-R O AL À TRAVERS LH ISTOIR E Y 1313 USAGES 141.4 qUALITÉS PAYSAGÈRE S RECONNUE S ET qUALITÉS IMMATÉRIELLES 172, SYNTHÈSE DE LHISTOIRE ET DE LA FORMATION DU LIEU»2.1 AVANT 1869 - AVANT COLL ÈGE NOTRE-DAME 202.1 ANNÉES 1869-1880 PREMIÈRE SIN STALLATIONS 202.2 ANNÉE S 1881-1908 DÉFINITION DUN SI TE IN STITUT IONNEL 2123 ANNÉES 1909-1956 CONTINUITÉ 222.4 ANNÉES 1957-2009 MODERNISATION ET SEN SIBILI SAT ION 26 3. ANALYSE DU SITE »10 LOCALISATION DE S SOUS- ENTITÉ S 3111 SOUS-ENTITÉ 1 : TERRAIN DE FDDTBALLl sOCC ER 323.2 SOUS-ENTITÉ 2 : TERRAIN qUEEN-MARY 3433 SOUS-ENTITÉ 3 : JARDIN DU DIRECTEUR 363.4 SOUS-ENTITÉ 4 : COUR DU CENTRE NOTRE-DAME 381 5 SOUS-ENTITÉ 5 STATIONNEMENT 403.6 SO US-ENTITÉ 6 COUR DU 8ÂTIMENT PRINCIPAL 423.7 SO US- ENTITÉ 7 : JARDIN EN FAÇADE 443.8 SOUS -ENTITÉ 8 : PARTERRE NORD 464. CONCLUSION»CONCLU SION" 51 ÉTUDE PAYSAGÈRE OU COLLEGE NOTRE DAME NIPPAYSAGE
  3. 3. INTRODUCTION Le présent document constitue une étude paysagère du secteur du Collège Notre-Dame, réalisée selon le devis standard isé de lArrondissement historique et naturel du Mont- Royal. Plus précisément, cette étude consiste aux trois premières étapes du devis soit : 1 Inventaire et documentation des conditions existantes 2 Synthèse de lhistoire et de la formation du lieu 3 Analyse du site Les étapes 4 et 5 du devis complèteront létude au besoin et dan s une étape ultérieure, en émettant un avis professionnel sur la valeur du paysage et limpact des interventions proposées sur le territoire .photo aérienne 2009 : tirée de google map ÉTLDE D COLLEGE NOTRE DAME NIPPAYSAGE
  4. 4. 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATIONDES CONDITIONS EXISTANTESÉtude paysagère du Collège Notre-DameCette étape a pour but d identifier et de décrire les caractéristiques paysagères dusite d étude. Dans cet objectif, une collecte de données de terrain a été réaliséesystématiquement et synthétisée afin dillustrer les paramètres significatifs des conditionsexistantes par le biais de 4 documents.1 Plan des conditions existantes2 Analyse des éléments visuels significatifs3 Plan des usages4 Qualités paysagères reconnues
  5. 5. 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES 1.1 PLAN DES CONDITIONS EXISTANTES CENTRE HOSPITALIER DE ST.MARY I l "- O U 0 0 o 1 o 1 1 1 1 1 1 T 1 1 J 1 1 • 1 1 [j o .l o o o RUE JEAN-BRILLANT o [ AVILLON D Lt NIVERSITÉ lE Légende MONTRÉAL , , , , , n :I: m -- • limite de propriété ....................., clôture existante z - n 1 bâtiment environnant 1 Q. -i bâtiment du Collège c m Notre-Dame en Z m ëi zone asphaltée m en sentier PAVILLON LEFEBVRE • • - • arbre feuillu * arbre conifère CENTRE HOSPITALIER DE C6TE-DES-NEIGES zone engazonnée BÂTIMENT COMMERCIAL gazon synthétique " haie bassin deau o rocaille estrades CHEMIN QU EEN-MARY o échelle 1 :1500Le plan des conditions existantes décrit les éléments physiques du paysage dans leur mode dimplantation, etarticulation spatiale fonctionnelle, permettant de mettre en relation les principaux éléments de lensemble du site STATISTIQUESen terme dorganisation spatiale. 23% pavée-17 982m2Pour une description détaillée des éléments physiques , voir le plan est divisé en secteurs à létape 3. 15% construit(bâtiments)-11 182m2 62% végétaux(surface absorbante)-48 086m2 éTUDE PAYSAGERE DU COLLEGE NOTRE DAME 5 NIPPAYSAGE
  6. 6. 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES 1.2 ANALYSE VI SU ELLE 120 LOCALISATION DES VUESPLAN DE LOCALISATION photo 2009 : tirée de googleLanalyse photographique vise à relever les éléments déterminants de lexpérience visuelle du site Vues vers le site depuis lextérieur rapprochéen soulevant les vues significatives. Les éléments visuels sont ainsi classifiés selon 5 catégories de 0 - à partir du chemin Queen-Maryvueset localisés sur le plan ci-dessus: . 0 - à partir de la rue Jean-Brillant et du chemin Côte-des-neiges Vues depuis le site 0 - Vers le dôme de loratoire Saint-Joseph du Mont-Royal 0 - Vers les autres éléments significatifs de lextérieur 0 Vues vers le site , depuis loratoire Saint-Joseph du Mont-Royal , à travers lhistoire ÉTJOE PAYSAGÈRE DU COLLÈGE NOTRE DAME 7 NIPPAYSAGE
  7. 7. 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES1.2 ANALYS EVISU ELL E1.2.1 VUE VE RS LESITE D S EPUIS LEXT ÉRIE UR RAPPROCHÉ: À PARTIR DU CH EMIN QU EE N-M ARY NIPpaysage - 2009 , NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 03 • VUE DE LENTRÉE EST DU COLLÈGE NOTRE-DAME 09 · VUE DE LA FAÇADE DU PAVILLON PRINCIPAL 17 • VUE DE LENTRÉE OUEST DU COLLÈGE NOTRE-DAME En marchant sur le chemin Queen-Mary dest en ouest, il est difficile de Les arbres matures devant la façade du bâtiment sur Queen-Mary De par son implantation, le bâtiment du Centre Notre-Dame domine remarquer le bâtiment principal du Collège Notre-Dame. Sur laxe de créent un écran qui quelque fois souvre et cadre des éléments de par rapport au pavillon principal du Collège. Dans cette vue de lentrée lentrée EST donnant accès au stationnement, la canopée des arbres façade. Remarquons les jeunes arbres plantés en bordure du trottoir ouest, on remarque la façade peu fenêstrée du Centre Notre-Dame obstrue complètement la vue du bâtiment principal. Dans la mesure où qui, lorquils prendrons force, ajouterons au couvert feuillu animant sans arbre en devanture, en contraste avec lécran végétal qui domine cette canopée est composée presque exclusivement darbres à feuil- cette façade. de le pavillon principal. lage caduc, lécran est beaucoup plus transparent en saison hivernale. N!Ppaysage - 2009 , N!Ppaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 18 • VUE DE LA FAÇADE DU CENTRE NOTRE-DAME 19 · VUE DU TERRAIN DU COLLÈGE PAR QUEEN-MARY 26 • VUE DU TERRAIN SPORTIF À PARTIR DE QUEEN-MARY La première chose quon remarque en observant cette photo, cest Tout en suivant le chemin Queen-Mary, on remarque la prédominance En regardant de plus près la végétation, on remarque que lalignement limportance de la façade par rapport à la rue. Rien ne cadre ni ne du couvert arboricole devant le jardin du pavillon Lefebvre. Ces arbres darbres longeant le terrain sportif sur Queen-Mary crée un écran partiel défini lentrée. Mis à part les arbres de rue qui sont encore trop jeunes offrent un écran qui sépare le jardin et la rue. Ils voilent totalement la vue à partir de la rue, exposant la clôture à mailles de chaîne. De plus, le pour marquer lentrée, aucun autre élément ne structure lespace. et accentuent leffet de perspective du chemin Queen-Mary. couvert végétal filtre la vue sur le paysage vers louest. On remarque également que le stationnement domine à lavant-plan.NIPPAYSAGE 8 ETLC[ PAYSA"ERE DJ C "LE [N TRE JA1E
  8. 8. 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES 1.2 ANALYSE VISUELLE 12 .2 VUES VER S LE SITE DEPUIS L E É IEUR R XT R APPROCHÉ : À PARTIR DE LA RU EJEAN-BRILLANT ET DU CHEMIN CÔTE-DES-N EIGES NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 200902 • VUE À PARTIR DU CHEMIN C6TE-DES-NEIGES 01 • VUE À LINTERSECTION QUEEN-MARY ET C6TE-DES-NEIGES 12 • VUE À TRAVERS LE STATIONNEMENT PAR JEAN-BRILLANTEn se déplaçant sur le chemin Côte-des-Neiges, on peut apercevoir À lintersection des chemins Queen-Mary et Côte-des-Neiges, on De la rue Jean-Brillant, le Collège Notre-Dame disparaît pour laisserle bâtiment du Collège Notre-Dame à travers louverture que crée le apercoit une des tours du bâtiment principal. Encore une fois, cette vue place à lOratoire Saint-Joseph du Mont-Royal. On voit ici, à lentrée dustationnement de lépicerie Metro. Par contre, cette vue nest en rien nest pas remarquable mais elle permet par contre de situer le Collège stationnement, que le cadre végétal donne sur le dôme de lOratoire,remarquable et elle nagit ni comme point de repère, ni comme point lorsquon entre dans le quartier. point focal qui surplombe la vue du bâtiment principal du Collègefocal . Notre-Dame. NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 ------22 • VUE À PARTIR DU TERRAIN SPORTIF PAR JEAN-BRILLANT 30· VUE À PARTIR DE LEXTRÉMITÉ OUEST DE JEAN-BRILLANT 29 • VUE DENSEMBLE DU COLLÈGE À PARTIR DE JEAN-BRILLANTCe vue prise de lentrée du terrain sportif offre une vue sur le centre Lalignement de feuillus le long de la rue Jean-Brillant filtre la vue sur le Lorsqu on sapproche un peu et quon regarde la vue du haut du talusNotre-Dame et sur le pavillon Lefebvre. Cette vue en contre-plongée Collège Notre-Dame. Leffet conjoint du changement de niveau et du qui longe le terrain sportif, on remarque encore une fois que lOratoireaccentue limportance des bâtiments et met en valeur le point de talus engazonné crée une limite claire entre la rue et le terrain sportif. prédomine sur le paysage. Point de repère important, il surplombe lerepère du dôme de lOratoire Saint-Joseph du Mont-Royal. paysage et surtout lensemble des terrains et bâtiments du Collège Notre-Dame. Ë1JOE PAYSAr,ÈRf DU COLLÈGE NCTRf DAME 9 NIPPAYSAG[
  9. 9. 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES1.2 ANALYSE VISUELLE1.2.3 VUES DEPUIS LE SITE: VERS LE DÔME DE LORATOIRE SAINT-JOSEPH DU MONT-ROYAL NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 15 • VUE À PARTIR DU JARDIN EN FAÇADE 25 • VUE À PARTIR DU TERRAIN SPORTIF VERS aUEEN-MARY 08 • VUE À LA SORTIE DU STATIONNEMENT LOratoire Saint-Joseph du Mont-Royal est sans contredit un bâtiment La végétation le long du chemin aueen-Mary offre une assise au dôme À la sortie du stationnement, on remarque que la végétation cadre le important dans le paysage du COllège Notre-Dame. À partir du chemin de lOratoire Saint-Joseph ,donnant à lobservateur limpression quil dôme de lOratoire, permettant la découverte progressive de celui-ci. aueen-Mary et de partout sur le terrain du Collège, lOratoire est flotte dans le paysage. Celui-ci devient le point focal du point de vue, On remarque également que la forte présence du couvert végétal et de visible . Sur le terrain en façade , la végétation offre plusieurs cadres et peu importe où lon se trouve sur le terrain sportif. la haie séparant le terrain du Collège de la rue très passante quest le perspectives rythmant les vues. chemin aueen-Mary NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 16 • VUE ENTRE LES DEUX PAVILLONS DU COLLÈGE 23 • VUE À PARTIR DU JARDIN DU DIRECTEUR 13 • VUE À PARTIR DU STATIONNEMENT Le pavillon principal du Collège Notre-Dame et le Centre Notre-Dame La végétation longeant le chemin aueen-Mary ainsi que la rocaille La vue sur le dôme de lOratoire à partir du stationnement est offrent un cadre au dôme de lOratoire Saint-Joseph du Mont-Royal. donnent une assise au dôme de lOratoire Saint-Joseph qui surplombe intéressante puisquil est mis en valeur comme objet dominant le Point focal de grand intérêt, on comprend rapidement la relation entre le paysage du jardin du directeur. Celuici devient le point focal du point paysage au dessus de lalignement darbres et du bâtiment principal du les deux institutions. de vue et devient un point de repère lorsquon entre dans le jardin. Collège.NIPPAYSAGE 10 ETUeE JL: LEGE NCTRE DAME
  10. 10. 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES 1.2 ANALYSE VISUELLE 1.2.4 VUES DEPUIS LE SITE VERS LEXTÉRIEUR NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 200928 • VUE VERS LOUEST DE LA VILLE 24 • VUE VERS LOUEST À PARTIR DU TERRAIN SPORnF O.-M . 20 • VUE VERS LOUE$T À PARnR DE LA COUR DU COLLÈGEDu haut du talus à loUest du terrain du Collège, la vue souvre afin de Lorsquon se trouve dans lespace ouvert quest le terrain sportif Les terrasses formées par les différentes cours et terrains sportifsdévoiler un panorama exceptionnel sur le paysage de louest de la ville Oueen-Mary, le champ visuel sétend jusquà lalignement darbres en permettent de dégager une vue vers louest de la ville. Ce point dede Montréal jusquau lac Saint-Louis. Le nivellement du terrain crée un arrière plan. De ce point, on ne perçoit plus la ville qui se cache derrière vue sur lhorizon est quelques fois ponctué darbres et déléments depromontoir qui donne un meilleur accès au panorama. lécran végétal. Nos yeux se portent donc vers lhorizon sans point focal mobilier. particulier. NIPpaysage - 2009 NiPpaysage - 20Ô9 NiPpaysage : 200927 • VUE VERS LE CENTRE HOSPITALIER ST. MARY 07 • VUE SUR LE PAVILLON DE LUNIVERSITÉ DE MONTRÉAL 21 • VUE SUR LA TOUR DE LUNIVERSITÉ DE MONTRÉALLe talus qui longe les terrains sportifs offre une vue sur le Centre On ne peut passer sous silence la présence du pavillon de lUniversité La tour de lUniversité de Montréal est présente à plusieurs reprises surHospitalier St. Mary. Celui-ci domine le paysage sélevant de Montréal sur le terrain du Collège. Celui-ci est surtout présent le site du Collège Notre-Dame. Comme on peut le voir ici, elle se fondprestigieusement au loin. lorsquon emprunte lentrée EST vers le stationnement. Sur cette photo, au paysage mais offre toujours un point de repère visuel par rapport à la végétation de lentrée cadre la vue tandis que celle longeant le la ville. bâtiment offre un filtre à sa base de celui-ci. f AY rr OllÈGE NOTRE DAME Il NIPPAYSAGE
  11. 11. 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES1.2 ANALYSE VISUELLE1.2.5 VUES DEPU IS LE SITE : ENTRÉE PRINCIPALE NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 10 • VUE DU BÂTIMENT PRINCIPAL À PARTIR DE QUE EN-MARY 05 • VUE DE BÂTIMENT PRINCIPAL À PARTIR DE LENTRÉE EST 06 • VUE DU JARDIN EN FAÇADE DU BÂTIMENT PRINCIPAL Lallée darbres conifères en façade du bâtiment crée une perspective Lorsquon emprunte lentrée EST du Collège Notre-Dame, derrière le Lorsquon savance un peu plus loin dans lentrée, on remarque que la vers lune des entrées du paviliion principal. Il est important de noter couvert végétal, le bâtiment principal se dévoile entièrement sous nos végétation ne cadre plus la vue sur le bâtiment. Par contre, limportance que ce fort cadrage est présent même en hiver. yeux. Cette vue remarquable met en valeur la façade du bâtiment et lui est encore donnée à celui-ci. La répétition et lalignement des donne un certain prestige. • lampadaires offrent rythme et structure au jardin en façade. NIPpaysage - 2009 N!Ppaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 11 • VUE VERS LORATOIRE SAINT-JOSEPH DÜ MONT-ROYAL 14 · VUE DU BÂTIMENT PRINCIPAL À PARTIR DE LENTRÉE OUEST 04 • VUE À LA SORTIE DU COLLÈGE VERS QUEEN-MARY En réponse aux commentaires de la photo 10, lallée darbres conifères Lorsquon emprunte lentrée OUEST du Collège Notre-Dame, on Lorsquon emprunte la sortie EST afin de rejoindre le chemin Queen- crée une perspective vers lOratoire Saint-Joseph du Mont-Royal. Ce remarque la prestance du bâtiment principal qui émerge devant nous Mary, la végétation crée une perspective sur le chemin ainsi que sur les dialogue entre les deux institutions est important à souligner. dans son ensemble. La position en contre-bas de lobservateur donne résidences en arrière plan. un effet de grandeur au Collège.NIPPAYSAGE 12 f U AY)A ERE DU C LÈ JE N TRE A:>1E
  12. 12. 1_ INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES 1.2 ANALYSE VISUELLE 1.2.6 VUES VE RS LE SITE DEPUIS LORATOIRE SAINT-JOSEPH DU MONT-ROYAL À LHISTOIRE 1929 - photo tirée de lalbum photo de lOratoire Saint-Joseph du Mont-Royal avant 1929 - photo tirée de lalbum photo du Collége Noire-Dame• VUE À PARTIR DU PARTERRE DE LORATOIRE • VUE SUR LE COLLÈGE À PARTIR DE LORATOIRE • VUE SUR LE COLLÈGEEn regardant ce"e photo historique, on peut remarquer que la En étudiant ce"e vue historique du Collège Notre-Dame, nous En regardant ce"e photo de 1930, on remarque louverture sur levégétation devant le bâtiment principal est très légère ou très jeune. Le remarquons le dialogue entre les deux institutions. Comme on peut panorama vers lOUEST de la ville. Ici, laile OUEST du bâtimentCOllège Notre-Dame prédomine sur le chemin Queen-Mary. Une arche le voir, laménagement du parterre devant lOratoire saligne avec le principal fut alouté. Encore une fois, la végétation devant le bâtiment estmétallique tenue sur des colonnes de pierres cadre lentrée centrale. bâtiment du Collège, allant jusquà suivre le rythme des tours de très légère, laissant toute limportance à la façade. celui-ci. NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 NIPpaysage - 2009 • VUE À PARTIR DU PARTERRE DE LORATOIRE • VUE SUR LE COLLÈGE À PARnR DE LORATOIRE • VUE SUR LE COLLÈGEEn comparaison avec la photo historique ci-haut, on voit que la En comparaison avec la photo historique ci-haut, on remarque que le En comparaison avec la photo historique ci-haut, on remarque quevégétation est maintenant beaucoup plus présente. Par contre, dialogue entre les deux institutions a changé. Premièrement, la forte louverture sur le pànorama vers lOUEST de la ville à disparu pouraucun autre changement majeur nest apparant dans la structure de présence de la végétation devant le bâtiment crée un écran qui parfois laisser place au Centre Notre-Dame. De plus, la végétation, ayantlaménagement. On remarque que larche dentrée est disparue et que obstrue la vue. De plus, lexlention du bâtiment vers lOUEST brise grandie, couvre en grande partie la façade du bâtiment. perdant ainsiles 2 colonnes de pierre sont toujours présentes. lalignement entre laménagment du parterre de lOratoire et la façade ses liens visuels et structuraux avec le parterre de lOratoire. du Collège Notre-Dame. ÉTl:JE PAYSAGÈRE [II COLLÈGE NOTRl DAME 13 NIPPAYSAGE
  13. 13. 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES , 1.3 USAGES Légende / - - • limite de propriété terrain sportif jardin et parterre PAVILLON D stationnement L pE MONTRÉAL Usages ® (IDŒJ détente (ID jeux divers 0 course ®ŒJ jardinage ®ŒJ § pique-nique - - - -- patinage • @ŒJ • soccer BÂTIMENT COMMERCIAL (l) basketball ŒJ volleyball @ football " CHEMIN QUEEN-MARV MAISON FULTON ŒJ stationnement échelle 1:1500 ,.-"---- F I l n + . r=::J r-; --,-----,----,--.....,.....-i 1""1Le plan des usages décrit lutilisation actuelle des différents espaces du sitedétude. STATISTIQUES 62% terrain sportif- 34 343m2- Le Collège Notre-Dame ayant une vocation axée sur le sport , aloue une grande 28% jardin et parterre-15 381 m2superficie aux activités sportives . 10% stationnement- 5 588m 2- Les jardins et parterres sont principalement situés en devanture et représententune proportion considérable .- Les aires de stationnement sont vastes . ÉTUDE PAYSAGÈRE DL -OLLÈGE NlTRE DAME 15 NIPPAYSAGE
  14. 14. / 1. INVENTAIRE ET DOCUMENTATION DES CONDITIONS EXISTANTES 1.4 qU ALITÉS P AGÈR E RECONNU E E qUALITÉS IMMATÉRI ELL E AYS S S T S Légende zone paysagère significative - -. limite de propriété PROSPECTUS 1935 - JOURNAL COLÙGE NOTRf-IIAIU 1930 - CARTE POSTAU 00 FAtAOE - SilE WEB FUCKR 00PAYSAGES RECONNUS QUALITÉS IMMATÉRIELLESLes reconnaissances du paysage désignent un statu particulier attribué à un lieu par une instance Les qualités immatérielles désignent les aspects du lieu qui ont une signification pour lesou une autorité. Elles traitent aussi des perceptions professionnelles posées sur le territoire dans occupants témoignés par des interviews, des documents, publications etc.des documents détudes. Dans le cadre de cette étude, les témoins des qualités immatérielles sont les divers documentsLe site du Collège Notre- Dame ne fait pas lobjet de statu particul ier de protection ou de illustrant le site, incluant le présent document. Ces documents témoignent aussi de l importancereconnaissance au point de vue de sa valeur historique ou paysagère. Le site présente cependant de la vue vers la façade en terme de valeur paysagère. Ils illustrent également bien limportanceune valeur significative du fait quil soit répertorié avec ses bâtiments par le gouvernement du iconographique et la force de ses paysages pour les occupants au travers le temps.Québec comme éléments du patrimoine culturel de la province. De plus, le fait que le site détudefasse partie de lArrondissement historique et naturel du Mont-Royal lui accorde un statu particul ierau point du vue la considération de sa valeur paysagère et historique.le chapitre dArrondissement site « Ce secteur est exceptionnel en raison de la valeur remarquablede ces édifices , notamment celle du Collège Notre-Dame. » mOE PAYSAGÈRE DL COLLÈGE NOTRE lAME 17 NIPPAYSAGE
  15. 15. 12. SYNTHESE DE LHISTOIRE ET DELA fORMATION DU LIEUÉtude paysagère du Collège Notre-DameCette étape a pour but d étudier lhistoire en portant une attention particuliè.re surlévolution du paysage du Collège Notre-Dame.Le contexte historique du Collège Notre-Dame sillustre par un séquençage destranches historiques significatives qui ont été arrimées pour corréler avec létudehistorique des architectes . Ces séquences de lhistoire situent le contexte général duCollège au niveau économique et social en focalisant sur lévolution des élémentspaysagers significatifs. Lanalyse historique permet de mettre en relation lesdifférentes époques par létude de plans et de photographies . Les plans et photosaériennes sont mis en relation avec le soin de faire correspondre les échelles et lesorientations et les photographies sont choisies en fonction de démontrer lévolutiondes éléments paysagers et de ses usages.
  16. 16. 2. SYNTHÈSE DE LHISTOIRE ET DE LA FORMATION DU LIEU2.0 AVANT 1869 AVANT COL LÈ ENO - DAME G TRE 2.1 ANNÉES 1869 - 1880 PREMIÈRES INSTALLATIONSLa formation des lots qui définissent le site d étude prend origine en 1698 lors du partage des terres en concessions. La Cest en 1869 que le Collège Notre-Dame ouvre ses portes dans le vieil hôtel Bellevue, recyclé en établissementdivision se base en choisissant judicieusement un ruisseau comme axe central de la côte qui devient lactuel chemin Côte- denseignement dirigé par les communautés religieuses catholiques . Il est sans doute la première institution d enseignement àdes-Neiges, ce ruisseau arrosait les terrasses de part et d autre de la côte. Au milieu de la côte sinstalle perpendiculairement sinstaller sur le territoire de Notre-Dame-des-Neiges qui en compte aujourdhui plusieurs . Le terrain alors acquis comprenait lele chemin du Roy (actuel chemin Oueen-Mary) . Les terres ont ainsi été concédées aux colons français pour être défrichées et bâtiment de l hôtel , quelques dépendances et un verger.cultivées. Jusqu en 1880, le Collège construit quelques bâtiments de bois d aspect rustique, le terrain est entretenu avec le soinVers la fin du XIXe siècle plusieurs tanneries sont installées le long de la côte et du ruisseau qui se jette dans la rivière aux d aménager un parterre devant la porte. En 1871, le Collège fête son indépendance, il nest plus une annexe du Collège Saint-Prairies et il était alors convenu d appeler Notre-Dame-des-Neiges , le village des tanneurs . Cest à cette époque que lhôtel Laurent, et pour lévénement , il ajoute un étage au bâtiment de lhôtel. Une grande maison en bois est en construction au milieuBellevue occupait le site en bordure du chemin de la Côte-Saint-Luc (actuel chemin Oueen-Mary) et du chemin de la Côte-des- de pommiers et d arbustes, pour larrivée des petites sœurs de la Sainte-Famille , et lancienne remise de lhôtel et lécurie sontNeiges. Le bâtiment était appelé le Bellevue Hotel pour la vue imprenable quil avait sur le col de Côte-des-Neiges. Lhôtel était aménagés pour elles durant la construction.entouré de grands arbres, de pelouses luxuriantes et de fleurs exotiques .___ ..__ - _- jIl ____ , ", ------,--- , - --- ----- - - -- : , T _. - . , ., 1 .. 1 .- :, - - ---ufl,J 1 i i Chemin de la Côte·des·Neiges / ---- -- L JL """... r-r i -, "- , Hôtel Bellevue 1 1698 rr Il . l 1778 MOHTIDL EN - !VOLUTIDN DE 1879 COTE-NOTRE-I1AME-DES-NEIGES PUN 00 BANQ - ENVIRONS DE MDNTIDL VERS 1859 !CHELLl 1:5OOD Chemin de la Côte-Saint-Luc PUN 83191 00 BAHO. CARTE DE rlu DE MDNTIDL DE 1834 PUN 83191 DU BAND - AGRANDISSEMENT DE CARTE DE riLE DE MDNTIDL DE 1834 PHOTO DE rHOTEl 8EllEVUE VERS 1869 • TlR!E DE mSUM 00 COLÙGE NOTRE-DAMENIPPAYSAGE 20 EiE N TRE DAME
  17. 17. 2. SYNTHÈSE DE lHISTOIRE ET DE LA FORMATION OU LIEU 2.2 ANNÉES 1881-1908 DÉFINITION D SITE IN STITUTIONNEL UN La création de boulevards sur la montagne et du tramway qui passe sur le chemin Côte-Saint-Luc devant le collège fait de lemplacement, un lieu de choix, relié au réseau urbain et cest dans ce contexte que le Collège entreprend des constructions denvergure qui vont définir le site institutionnel du Collège Notre-Dame. En 1881 sopère la démolition du vieil hôtel et la construction de la première partie du bâtiment principal. Une première clôture en fil de fer est installée en 1882 le long de Côte-Saint-Luc. De 1888 à 1890 sajoutent deux bâtiments , lun à larrière et perpendiculaire au premier bâtiment et lautre qui est aujourdhui la partie centrale du bâtiment principal actuel. Pour ces constructions, le collège extrait ses pierres dune carrière comprise sur sa propriété. En 1895, un abri est construit pour larrêt de tramway en face du collège et en 1898, la clôture est remplacée par une clôture à claire-voie en bois. Cette clôture sera ensuite remplacée en 1909 par la clôture actuelle, de cinq pieds de hauteur, en fer battu . Le terrain en façade du bâtiment est aménagé dans un ensemble structuré par des allées formelles, souvent plantées qui découpent une série de jardins et parterres aux variétés horticoles luxuriantes soigneusement plantées pour créer des massifs, lUN DU BANQ - TOPOSRAPliICAI. HAPOf lliE HOUNT-ROVAl Of 1898 haies, alignements et éléments dattraits. Statues , bancs , arbres en pots, gloriette etc. contribuent au caractère formel et {CHEllE 1:5000 classique de lensemble paysager. lUN DU BANQ - "lAS Of THE ISUNOANO CITY ANOCITY Of M NTlltllANO lU B O IZARO - lUTE 25 -1901 tCHEllE 1:5000 DU COU!SE NOTRE-CAME VERS 1881BÂTIMENT PRINCIPAL 1881 É J[,E PAYSAGÈRE COLLÈGE NOTRE DAME 21 NIPPAYSAGE
  18. 18. 2. SYNTHÈSE DE L HISTOIRE ET DE LA FORMATION DU LIEU2.3 ANNÉES 1909-1956 CONTINUITÉ PROJET DAMÉNAGEMENTCette tranche de développement du site du Collège Notre-Dame se caractérise par laménagement d un jardin botanique et WEGE HOW opwr cou ca NftGf3 pt LAses équipements dans une vision denseignement scientifique ainsi que laménagement d équipements sportifs et récréatifs. .KT Vf .. "BMUfT .Parallèlement à ces aménagements, du côté sud du chemin Queen-Mary sexécute la construction du dôme de loratoire entre1924 et 1937 qui va changer significativement le contexte paysager du Collège .Le Collège vend une bande de 15 arpents à lOratoire qui va aménager un parvis formel impliquant des travaux jardiniers àgrande échelle en dialogue avec les entrées du collège, le tout malgré le fait que la somme nait jamais été payée au collègequi en a fait finalement don lorsque survint léchéance en 1936.JARDIN BOTANIQUE ET SES ÉQUIPEMENTS :En 1912, une serre est installée sur le terrain où se trouvaient les champs de citrouilles du Frère Ignace qui a vendu seslégumes au profit du collège jusqu en 1924.La construction de la troisième partie du bâtiment principal et laile perpendiculaire qui a été exhaussé d un étage en 1951 sestterminée en 1929. llAN DU PROJn OAHtNAliEHElH VERS 1935 tCHElli: 1:3500Le Jardin Botanique utilise les terres en arrière du Collège au nord et ouest.1949 le collège acquiert des serres qui sont remontées sur le terrain du Collège.En 1934 est complété larboretum, une œuvre de larchitecte paysagiste Henri Nottet construit le long du chemin Queen-Maryet le Frère Adrien Rivard fonde le Cerc le des Jeunes Naturalistes, encouragé par la frère Marie-Victorin. Un kiosque rustiquesurmonte !a rocaille qui occupe !ancienne carrière . AMÉNAGEMENTS DE LARBORETUMNIPPAYSAGE 22 ÉTJDE PAYSAGÈRE DIJ [ LÈJE NOTRE :lAM[
  19. 19. Im-EXPROPRlATlOH -"- SHEET No. 758 ....."- - - - - - - 1 1 J , 1 1 1 J_ Cour pour jeu de balle 5 ( Scolasticat Saint-Joseph • .Cl:......- - Garage lIiI-..!- Cour de la salle Saint-Louis Bâtiment du Collège Notre-Dame S SHEET No. 757 PUN DU 8.I.NQ - INSURANCE PUN OF THE CITY OF MONTRÉAL VOL VII (lHClUOIHG VOL XV) PUNCHE 754 - 1940 1:3500 ÉVOLUTION DE LENTRÉE EST DEVANT LE BÂTIMENT PRINCIPAL PARTERRE NORD ENTRE 1924-19]7 - ALBUM OSJÉVOLUTION DU BÂTIMENT PRINCIPAL 1881 - 1930 BÂTlMEN118B8 AVANT 1929 VERS 1920 VERS 1888 PttOTO DE LA FAHIUf CONSTANT _"CNO ÉTUDE PAYSAGÈRE DL COL ÈGE NOTRE DAME 23 NIPPAYSAGE
  20. 20. 2. SYNTHÈSE DE LHISTOIRE ET DE LA FORMATION DU LIEU2.3 ANNÉES 1909-1956 CONTINUITÉÉQUIPEMENTS SPORTIFS ET RÉCRÉATIFS :Vers les années 30, un terrain de tennis est aménagé du côté est du bâtiment principal , une cour de récréation des grands sesitue al! nord et on aménage des latrines vers 1925. Lhiver, une glissoire du Frère Flavien est aménagée et sélève à 25 piedset on aménagement une patinoire extérieure et Georges Mantha, membre des Canadiens de Montréal, entraîne léquipe ducollège.Ensuite , les années 40 se caractérisent par une série d aménagements récréatifs sur le terrain du collège telle parc Notre-Dame pour les élèves, des tennis, balançoires , losanges pour le baseball. Lhiver, quatre patinoires extérieures éclairées sontaménagées .ÉQUIPEMENTS INSTITUTIONNELS ET RELIGIEUX: - On aménage un préau à louest du bâtiment principal. AMÉNAGEMENTS RÉCRÉATIFS CARTE POSTALE DE U COUR DE U SAUESHOUIS VERS 1930 VUE SUR lES SERRES - AIJI(IM ou RI!RE BARSAlOU - 1946-1941NIPPAYSAGE 24 fT DE PAYSAGERE CJ CO LÉ EN JTRE DAME
  21. 21. )l """Y.J ....u ... .. 1 L _ ........ _ __ J 1 ... u .............. " • • ..... ... -.c." ....... . .. - ;; ... --_°riit_:"t?- . . , ,- , --- (r_ , ..... n ,,,_) , JEAN -flr---.-----.----- .-----. ,0 DAME! - (""& .U RO l l!!" "OT "! . -- , (I/IIEIN sa: SHEn HO. 711· . $ORVET BUREAU UHITED - TORONTOANO HONTRIAL 1$4-2 HO.TRtAL - VOL1 APRIL 955 . , · CARTE OE LA VILU OE HONTM - SEIMCE - 949 CARTE OE LA VILU OE HONTRtAL - SERVICE O1JRBAHISHE -949 CARTE OE LA VILU OE HONTM - SfRVICE -949ÉVOLUTION DU BÂTIMENT PR INCIPAL 193 0- 195 7 VE 1951 RS VERS1951 AP1t!s LIS DEJNIERS r.AVAUX DE COllS11lUCTlON ET JOE PAYSAGÈRE D:.J COL ÈGE NOTRE DAME 25 NIPPAYSAGE
  22. 22. 2. SYNTHÈSE DE LH ISTOIRE ET DE LA FORMATION DU LIEU2.4 ANNÉES 1957-2009 MODERNISATION ET SENSIBILITÉ PATRIMONIALECette période de développement se caractérise par la construction de bâtiments modernes et des aménagements extérieurs ( "·· ..·· •·..·1qui procurent au Collège les équipements reliés au virage sport que li nstitution entreprend ainsi que les laboratoires et Rut J.gn Br ill alliinstallations scientifiques recommandés par le rapport Parent. . _ _ ,/ - "-. 0 ",:::2De 1957 à 1959 est construit le bâtiment du Centre Notre-Dame à lextrémité ouest du site et vers 1965 sajoute le pavillonLefebvre en arrière plan . Ces ajouts ont entraînés la disparition d une partie de larboretum et vers 1969, les laboratoires debiologie ont été installés dans les anciennes serres. En 1970, un jardin est aménagé dans la cour du pavillon Lefebvre après sa / , ,construction avec le bassin et la rocaille en arrière plan . -- - -Entre 1974 et 1975, construction de laréna. oÉQUIPEMENTS SPORTIFS ET RÉCRÉATIFS : - Le terrain de football et piste dathlétisme sont aménagés vers 1960. - En 1964, le terrain sud est nivelé, très plat, pour permettre une utilisation sportive flexible. o o "ÉQUIPEMENTS INSTITUTIONNELS ET RELIGIEUX : o o - Aménagement du jardin du scolasticat, carré de pelouse avec élément circulaire central. - Aménagement du chemin dentrée automobile à lest du bâtiment principal du collège avec une connexion à larrière et intersection en triangle. ,, ...... . VILLE DE MONTREAL 1970 ECHELLE 1 3500JARD IN DU PAVILLON LEFEBVRE ROCAllli flEURS DU CENTRE NOTRE-DAHE· ALB H C N·1912 U OÉQUIPEMENTS SPORTIFS, INSTITUTIONELS ET RELIGIEUX PISTE fT PELOUSE· ALBUH CON COUR OU CENTRE NOTRE oAHE· TRIATHLON -AtBUH C N -1972 · O CENTRE NOTRE·DAHE - 1959 SEIIRfS NOTRE-oAHE - ALBUH CON ·1963 NIVElLEHENT OU TEllRAIN OUEEN-HART· AlBUN CON -1964NIPPAYSAGE 26 ÉTJ[IE PAYSAG E IJJ CCL. ÈG E NOTR E D ER L AME
  23. 23. 2, SYNTHÈSE DE LHISTOIRE ET DE LA FORMATION DU LIEU 2.4 ANNÉES 1957-2009 MODERNI SAT ION ET SENSIBILITÉ PATRIMONIALEAMÉNAGEMENTS RÉCENTS :De 1975 à 1990, peu de changement significatif ont été entrepris .En 1990, on vend le lot du terrain du scolasticat et des bâtiments d imprimerie et on construit le nouveau pavillon de luniversitéde Montréal en bordure.Des travaux mineurs de revêtement d asphalte autour de lintersection en triangle en 1992, incluant lajout d un stationnement.En 2002 , le Collège Notre-Dame entreprend la destruction des hangars pour laménagement d un grand stationnement àproximité de laréna. .En 2008 , des travaux de rénovation et de surfaçage du terrain de football et de la piste d athlétisme furent effectués.PAVILLON DE LUNIVERSITÉ DE MONTRÉAL PARTERRE NORO- AlBUH CON -1992STATIONNEMENT DE LARÉNATERRAIN DE FOOTBALL TERRAIN oe FOOT BAU- - 2009 ÉTUDE PAYSAGÈRE OU Cl EGF N01RE DAME 27 NIPPAYSAGE
  24. 24. 3. ANALYSE DU SITEÉtude paysagè re du Collège Notre-DameCette étape analytique a pour but d identifier les éléments qui participent aucaractère du lieu de manière significative et d analyser les changements survenus àtravers le temps , de façon à déterminer la significatio{l et lintégrité de ses éléments.Le site du Collège Notre-Dame étant considéré comme une entité paysagère, sedivise en sous-entités et lanalyse du site sillustre et sordonne par le plan des sous-entités paysagères. Les sous-entités sont des secteurs identifiés par lhomogénéitéde leur caractère et de leurs composantes paysagères.

×