Allocation ofi am_mars_2014

335 vues

Publié le

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
335
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Allocation ofi am_mars_2014

  1. 1. Scenario d’allocation d’actifs 2014 : QUE FAIRE APRÈS 5 ANS DE « BULL MARKET » ? MARS 2014 Jean-Marie MERCADAL Directeur Général Délégué en charge des gestions
  2. 2. MARS 2009 / MARS 2014 : 5 ANS DE « RATTRAPAGE BOURSIER »… ● Depuis le point bas de mars 2009, l’indice S&P 500 a plus que triplé (dividendes inclus), les actions européennes ont regagné 144%, les actions émergentes seulement 121 % ! MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 2
  3. 3. MARS 2009 / MARS 2014 : 5 ANS DE « RATTRAPAGE BOURSIER »… MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 3 ● Les valorisations retrouvent des niveaux proches des moyennes historiques (hors bulle de la fin des années 90) : le PER des résultats attendus à 1 ans est désormais supérieur à 15 aux Etats-Unis et de 13,5 en Europe. ● De même, les ratios de prix / valeur d’actifs (PBV) redeviennent « normaux » Sources : OFI AM, Bloomberg Sources : OFI AM, Bloomberg 1Y FORWARD PE ÉVOLUTION DES PBV 0 5 10 15 20 25 30 1995 1997 1999 2001 2003 2005 2007 2009 2011 2013 MSCI Europe MSCI USA MSCI Emerging Markets 0 1 2 3 4 5 6 7 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010 2012 MSCI Europe MSCI USA MSCI Emerging Markets
  4. 4. MARS 2009 / MARS 2014 : 5 ANS DE « RATTRAPAGE BOURSIER »… MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 4 ● Poursuite de la détente des spreads ● Retour vers les niveaux d’avant crise… à l’exception des émergents Source : OFI AM, Bloomberg ÉVOLUTION DES SPREADS DES PÉRIPHÉRIQUES ÉVOLUTION DES SPREADS ÉMERGENTS ÉVOLUTION DES SPREADS DES CRÉDIT IG ÉVOLUTION DES SPREADS DES CRÉDIT HY
  5. 5. MARS 2009 / MARS 2014 : 5 ANS DE « RATTRAPAGE BOURSIER »… MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 5 ● L’action des Banques Centrales a été décisive dans ce mouvement de rattrapage : ▪ Les taux monétaires ont été abaissés à presque 0 ▪ Les divers programmes de soutien aux marchés obligataires ont contribué largement à guider les taux vers le bas, à des niveaux historiques inédits… Source : Thomson Reuters Datastream, Les cahiers verts de l’économie
  6. 6. QUE FAIRE APRÈS 5 ANS DE « BULL MARKET »? D’ABORD, REGARDER L’HISTOIRE BOURSIÈRE ! MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 6
  7. 7. QUE FAIRE APRÈS 5 ANS DE « BULL MARKET »? D’ABORD, REGARDER L’HISTOIRE BOURSIÈRE ! MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 7 DATES P/E À 12 MOIS DU S&P500 CREUX PIC CREUX PIC EXPANSION NOMBRE DE MOIS PERFORMANCE DU MARCHÉ ACTIONS 1 AN PLUS TARD MARS-82 DÉC-83 5,1 8,2 60% 21 FAIBLEMENT POSITIF JUIN-84 JUIL-87 6,3 13,2 111% 37 BEAR MARKET (NÉGATIF) AOÛT-88 DÉC-89 8,8 11,5 31% 16 CORRECTION (NÉGATIF) SEPT-90 DÉC-91 9,5 15 57% 15 FAIBLEMENT POSITIF NOV-94 DÉC-99 11,3 24,3 115% 61 BEAR MARKET (NÉGATIF) SEPT-02 JANV-04 13,8 17,8 29% 16 FAIBLEMENT POSITIF JUIL-06 AVR-07 14,1 15,5 10% 9 BEAR MARKET (NÉGATIF) OCT-08 SEPT-09 10,5 15,5 48% 11 POSITIF AOÛT-10 JANV-11 11,6 13,3 15% 5 CORRECTION (NUL) MOYENNE 10 14,9 48% 21 SEPT-11 DÉC-13 10,6 15,1 43% 27
  8. 8. STATISTIQUES BOURSIÈRES HISTORIQUES : QU’ATTENDRE DU S&P 500 APRÈS UNE PERFORMANCE >25%? ● 2013 est la 12e meilleure performance annuelle depuis 1879 ! ● La progression moyenne du S&P 500 qui suit une année > 25% est de +6,2% ● La dernière année qui semble la plus similaire est 2003, année de sortie de crise ▪ Performance 2004 : +9% ▪ Performance 2005 : +3% ▪ Performance 2006 : +13,6% MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 8 Source : BBSP Partners PERF DE L’ANNÉE PERF DE L’ANNÉE SUIVANTE 1879 42,96% 18,69% 1904 25,57% 15,64% 1908 37,44% 14,06% 1915 28,98% 3,38% 1927 30,91% 37,88% 1928 37,88% -11,91% 1933 44,08% -4,71% 1935 41,37% 27,92% 1936 27,92% -38,59% 1945 30,72% -11,87% 1954 44,98% 26,44% 1955 26,44% 2,62% PERF DE L’ANNÉE PERF DE L’ANNÉE SUIVANTE 1958 38,06% 8,48% 1975 31,55% 19,15% 1980 25,77% -9,73% 1985 26,33% 14,62% 1989 27,25% -6,56% 1991 26,31% 4,46% 1995 34,11% 20,26% 1997 31,01% 26,67% 1998 26,67% 19,53% 2003 26,38% 8,99% 2013 29,60% MOYENNE 6,20%
  9. 9. UNE NOUVELLE PHASE S’OUVRE : ELLE SERA GUIDÉE PAR DES FACTEURS FONDAMENTAUX… MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 9 « market drivers » 3 Les bénéfices des entreprises L’évolution des taux d’intérêt La dynamique de l’économie mondiale
  10. 10. REPRISE GÉNÉRALISÉE MAIS L’INCERTITUDE S’ACCROIT... ● Une croissance mondiale synchronisée attendue en légère amélioration ▪ Les indicateurs sont plutôt orientés à la hausse, sauf aux Etats-Unis récemment mais les statistiques sont perturbées en raison des conditions climatiques exceptionnelles cet hiver. ▪ La croissance mondiale est attendue à 3,6% vs 2,9% en 2013 dont 1% en zone Euro, 2,6% aux US et 5% dans les émergents ● La fiabilité de ces prévisions a baissé avec les incertitudes en Chine ▪ Le cycle des Capex n’a pas vraiment commencé et les entreprises américaines envisagent cette année d’accroitre leurs investissements de 5% ▪ Baisse du chômage aux US et en Europe du Sud ▪ Relative stabilité des matières premières ▪ En revanche, les indicateurs avnacés en Chine sont encore orientés à la baisse… MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 10 Sources : Bloomberg, BNPP AM PMI MANUFACTURING
  11. 11. POLITIQUES MONÉTAIRES : LA TRANSITION BERNANKE / YELLEN S’EST FAITE EN DOUCEUR ! ● Taux courts ▪ Le message de la Fed n’a pas changé avec la prise de fonction de Janet Yellen : la politique sera accommodante, en insistant sur le maintien des taux monétaires très bas, car le chômage est encore trop élevé et l’inflation est loin de la cible de 2%… ▪ En Europe, la BCE va également maintenir les taux directeurs à des niveaux proches de 0, compte tenu de la faible inflation et de l’activité modérée. ▪ Les marchés ont bien compris ces données : les anticipations de remontée des taux directeurs se sont stabilisées et les taux se détendent à nouveau…en anticipation d’un nouveau ralentissement économique? MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 11 Inflation sous-jacente Taux courts zone euro
  12. 12. SPREADS DE CRÉDIT : DE MOINS EN MOINS ATTRACTIF MAIS IL Y A TOUJOURS DES FLUX MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 12 0 100 200 300 400 500 600 700 01.04 09.04 05.05 01.06 09.06 05.07 01.08 09.08 05.09 01.10 09.10 05.11 01.12 09.12 05.13 01.14 BofA Merrill Lynch EMU Corporates BofA Merrill Lynch U.S. Corporates - Master 0 500 1000 1500 2000 2500 01.04 09.04 05.05 01.06 09.06 05.07 01.08 09.08 05.09 01.10 09.10 05.11 01.12 09.12 05.13 01.14 BofA Merrill Lynch Euro High Yield BofA Merrill Lynch U.S. High Yield ● Obligations privées ▪ Les spreads de crédit restent à des niveaux historiquement bas. ▪ La fuite vers la qualité des investisseurs a d’ailleurs profité aux titres de notation élevée (Investment Grade) et nettement moins à ceux de l’univers haut rendement qui pâtissent de leur profil de risque « action ». ▪ Le « risk/reward » du segment « high yield » devient dangereux compte tenu de sa liquidité mondre Spreads High Yield (bp) Spreads Investment Grade (bp)
  13. 13. CONVERGENCE EUROPÉENNE : « L’HISTOIRE » RECOMMENCE…ET POURRAIT SE POURSUIVRE ! MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 13 Source : OFI AM, Bloomberg ÉVOLUTION DES TAUX CORE ET PÉRIPHÉRIQUES -1 0 1 2 3 4 5 6 7 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008 2010 2012 France Italie Espagne CONVERGENCE DIVERGENCE RE-CONVERGENCE ? CRÉATION DE L’EURO
  14. 14. DETTE ÉMERGENTE : EN RÉMISSION… MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 14 ● Dette émergente ▪ Les obligations émergentes se sont stabilisées depuis le début de l’année 2014 ▪ Le profil « risk/reward » est en relatif beaucoup plus attractif que sur les obligations « high yield » à moyen terme, particulièrement sur le segment libellé en devises fortes ▪ Les investisseurs avec un horizon de long terme pourront profiter des conditions actuelles de marché pour construire des positions. Les flux de capitaux internationaux reviendront à terme sur cette classe d’actif désormais incontournable
  15. 15. BÉNÉFICES DES ENTREPRISES ● Depuis les plus bas de 2009, les marchés ont progressé beaucoup plus vite que les bénéfices… ● Les valorisations sont revenues à des niveaux proches des moyennes historiques ● À valorisation constante, la progression des marchés actions sera proportionnelle à celle des bénéfices MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 15
  16. 16. MOMENTUM DES BÉNÉFICES DES ENTREPRISES ● Le consensus attend des béné- fices en hausse de +10% aux US et +18% en Europe en 2014 ● Le momentum des révisions est stable aux US et semble fiable ▪ Stabilisation des marges à leurs plus hauts historiques – elles pourraient baisser si les CAPEX repartent mais seront compensées par une hausse des CA ● Europe : le consensus n’est pas encore positif. Il pourrait le devenir avec l’amélioration conjoncturelle attendue MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 16
  17. 17. DEPUIS 3 ANS, ON ASSISTE À UN DÉCOUPLAGE ENTRE LES ACTIONS OCCIDENTALES ET ÉMERGENTES…DANS UN SENS NON INTUITIF ! MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 17 ● ,,,
  18. 18. SYNTHÈSE / SCÉNARIO MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 18 ● Explosion de la « bulle » crédit en Chine et rechute de la croissance mondiale ● Dégradation grave de la situation géopolitique mondiale ● Changement de politique monétaire intempestive suivie d’une tension des taux de forte ampleur ● Pour l’Europe, risque de hausse significative de l’euro vis-à-vis du dollar et des devises émergentes ● Révisions supplémentaires à la baisse des résultats des entreprises Faible Les capitaux internationaux sont peu exposés à la Chine et le pays a les moyens d’éviter un scénario « Lehman ». Par ailleurs, les capex repartent aux États-Unis, avec un impact plus fort ? Faible L’inflation est trop basse et les investisseurs recherchent du rendement Non négligeable La zone Euro est en excédent commercial et la Fed est plus accommodante Moyenne en zone Euro, faible aux États-Unis Risques Probabilité
  19. 19. SPECTRE DE PERFORMANCES ATTENDUES EN 2014 MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 19
  20. 20. TENDANCES 2014 MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 20 * Horizon de placement recommandé FONDS CORRESPONDANTS  + 31,24% sur 5 ans*  Volatilité 3,35% OFI Palmarès Alpha Drive   Plus de 12 ans de track sur la stratégie  Permet de bénéficier des surenchères actuelles et du retour des M&A en Europe OFI Risk Arb Absolu  L/S crédit couvert du risque de tauxOFI Spread Opportunities  Les comptes gérés comme réponse concrète aux défis de la gestion alternative Partenariat OFI MGA / MAN GROUP RÉPONSES ADAPTÉES Fonds de performance absolue Alternatif PROBLÉMATIQUE TAUX MONÉTAIRES PROCHES DE 0 Fonds d’allocation taux Dette émergente Le haut rendement Les convertibles  Fonds diversifié flexible taux : réponse adaptée aux évolutions structurelles des allocations obligataires institutionnelles OFI Bond Allocation  Fonds “Blend” avec une préférence pour les dettes en devises locales SSP OFI Global Emerging Debt  Approche entrepreneuriale de stock- pickers  Investissement "pur" en convertibles SSP OFI Convertibles Internationales  Pas d’obligations financièresOFI Euro High Yield  Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.
  21. 21. TENDANCES 2014 MARS 2014 - FIN DU "SWEET SPOT" ... "BACK TO BASICS !" 21 PROBLÉMATIQUE DÉSÉQUILIBRE DANS LES ALLOCATIONS STRATÉGIQUES DE LONG TERME RÉPONSES ADAPTÉES FONDS CORRESPONDANTS Les actions  Actions euro « cœur de portefeuille »  Surperformance régulière, faible TE OFI Euro Actions ISR  Blend, toutes capitalisations  38e/236 depuis création** OFI MultiSelect Europe SRI  1er quartile YTD, sur 1 an, 3 ans et depuis création** OFI MultiSelect US Equity    Fonds actions Grande Chine  146% de surperformance depuis création OFI Ming Les actifs non cotés Infrastructures Financement privé Private Equity Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.
  22. 22. Le présent document ne vise que les : - clients professionnels au sens de l'article D. 533-11 du Code monétaire et financier ; - les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) ; - les conseillers en investissements financiers (CIF) au sens de l'article L. 541-1 et suivants du Code monétaire et financier. Il n'est pas destiné à être remis à des clients non professionnels ne possédant pas l'expérience, les connaissances et la compétence nécessaires pour prendre leurs propres décisions d'investissement et évaluer correctement les risques encourus. Les informations contenues dans ce document ne sauraient avoir une quelconque valeur contractuelle. Seuls le prospectus complet de l’OPCVM et ses derniers états financiers font foi. Avant d’envisager toute souscription, il est recommandé de lire attentivement le plus récent prospectus et de consulter le dernier rapport financier publié par l’OPCVM, disponibles sur simple demande auprès d’OFI Asset Management 22 rue Vernier – 75017 Paris ou des entités qui commercialisent l’OPCVM. Aucune exploitation commerciale même partielle des données qui y sont présentées ne pourra être effectuée sans l'accord préalable d’OFI Asset Management ou de ses filiales. OFI Asset Management et ses sociétés filiales déclinent toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite des informations contenues dans le présent document et des conséquences qui pourraient en découler. Toute reproduction ou utilisation non autorisée des ces informations engagera la responsabilité de l’utilisateur et sera susceptible d’entraîner des poursuites judiciaires. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. La société de gestion ne saurait en conséquence être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues dans ce document. Le traitement fiscal propre à l'investissement en parts ou actions d’OPCVM dépend de la situation individuelle de chaque client et est susceptible d'être modifié. OFI ASSET MANAGEMENT - 22 RUE VERNIER 75017 PARIS - TÉL. : + 33 (0) 1 40 68 17 17 - www.ofi-am.fr DOCUMENT D'INFORMATION NON CONTRACTUEL OFI GROUPE OFI MANDATS ● MACIF GESTION ● OFI GESTION PRIVÉE ● PARM ● OFI LUX ● OFI PREMIUM ● OFI INFRAVIA OFI INVESTMENT SOLUTIONS ● ZENCAP ASSET MANAGEMENT ● OFI REIM Le présent document ne vise que les : - clients professionnels au sens de l'article D. 533-11 du Code monétaire et financier ; - les conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) ; - les conseillers en investissements financiers (CIF) au sens de l'article L. 541-1 et suivants du Code monétaire et financier. Il n'est pas destiné à être remis à des clients non professionnels ne possédant pas l'expérience, les connaissances et la compétence nécessaires pour prendre leurs propres décisions d'investissement et évaluer correctement les risques encourus. Les informations contenues dans ce document ne sauraient avoir une quelconque valeur contractuelle. Seuls le prospectus complet de l’OPCVM et ses derniers états financiers font foi. Avant d’envisager toute souscription, il est recommandé de lire attentivement le plus récent prospectus et de consulter le dernier rapport financier publié par l’OPCVM, disponibles sur simple demande auprès d’OFI Asset Management 22 rue Vernier – 75017 Paris ou des entités qui commercialisent l’OPCVM. Aucune exploitation commerciale même partielle des données qui y sont présentées ne pourra être effectuée sans l'accord préalable d’OFI Asset Management ou de ses filiales. OFI Asset Management et ses sociétés filiales déclinent toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite des informations contenues dans le présent document et des conséquences qui pourraient en découler. Toute reproduction ou utilisation non autorisée des ces informations engagera la responsabilité de l’utilisateur et sera susceptible d’entraîner des poursuites judiciaires. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. La société de gestion ne saurait en conséquence être tenue pour responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base des informations contenues dans ce document. Le traitement fiscal propre à l'investissement en parts ou actions d’OPCVM dépend de la situation individuelle de chaque client et est susceptible d'être modifié. OFI ASSET MANAGEMENT - 22 RUE VERNIER 75017 PARIS - TÉL. : + 33 (0) 1 40 68 17 17 - www.ofi-am.fr DOCUMENT D'INFORMATION NON CONTRACTUEL

×