Effet des moyens de contrôle sur le bien-être du patient en rééducation : Élaboration d’un outil d’évaluation . Yvan Paque...
Les théories du contrôle <ul><li>Il existe de nombreuses théories en psychologie du contrôle qui correspondent à :   </li>...
Contrôle et santé <ul><li>Les relations entre contrôle et santé ne sont plus à démontrer (Bruchon-Schweitzer, 2000 ou Rasc...
Contrôle et santé Les études sur la relation entre santé émotionnelle et contrôle sont nombreuses et portent sur des popul...
Les moyens de contrôle <ul><li>Steiner (1970) ou encore Averill (1973) identifient trois types de contrôle :  </li></ul><u...
Moyens de contrôle et santé : le contrôle informationnel <ul><li>L’anxiété ressentie par un individu est souvent liée à un...
Moyens de contrôle et santé : le contrôle informationnel <ul><li>Une échelle d’anxiété état a été utilisée pour mesurer la...
Moyens de contrôle et santé : le contrôle comportemental <ul><li>Le troisième groupe de l’expérience d’Anderson (1987) ava...
Moyens de contrôle et santé : le contrôle décisionnel <ul><li>Donner la possibilité d’effectuer des choix et de prendre de...
Moyens de contrôle et santé : le contrôle décisionnel <ul><li>Cette étude montre que les sujets du groupe expérimental enc...
Problématique <ul><li>Créer un outil permettant d’évaluer les moyens de contrôle relatif aux soins en kinésithérapie. </li...
Méthode <ul><li>Un comité composé de deux experts en psychologie et un kinésithérapeute a créé un questionnaire d'évaluati...
Résultats <ul><li>Un modèle hypothétique a pu être établi à partir de la matrice de corrélation : </li></ul>
Conclusion <ul><li>Le modèle hypothétique présenté précédemment permet de montrer que le fait de ne pas disposer suffisamm...
Implications <ul><li>Donner du contrôle par le biais d’informations, de comportements ou encore de décisions à son patient...
Merci de votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

05 Paquet

411 vues

Publié le

conférences retenues JFK2009

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
411
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

05 Paquet

  1. 1. Effet des moyens de contrôle sur le bien-être du patient en rééducation : Élaboration d’un outil d’évaluation . Yvan Paquet, Docteur en STAPS, Université de Reims Evelyn Bellaud , Mkde, Taverny; ILEPS, Cergy-Pontoise Pascal Legrain, Maître de conférences, UFR STAPS Reims
  2. 2. Les théories du contrôle <ul><li>Il existe de nombreuses théories en psychologie du contrôle qui correspondent à : </li></ul><ul><ul><ul><li>La manière dont vous pensez contrôler les événements </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Votre motivation à contrôler les événements </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>La manière dont vous expliquez les événements qui vous arrivent </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Les moyens par lesquels vous désirez avoir du contrôle ou par lesquels vous exercez du contrôle sur les événements </li></ul></ul></ul>
  3. 3. Contrôle et santé <ul><li>Les relations entre contrôle et santé ne sont plus à démontrer (Bruchon-Schweitzer, 2000 ou Rascle et al. 2009 pour revue). Voici un exemple d’études : </li></ul><ul><li>Une étude portant sur 2000 militaires anglais volontaires pour partir en Antarctique indique que les sujets pensant exercer du contrôle sur les événements, et notamment sur leur santé, présentent après 5 à 6 ans moins de problèmes de santé (l’état de santé étant évalué par des examens médicaux). </li></ul><ul><li>En réalité, le fait de penser exercer du contrôle sur sa santé favoriserait l’adoption de comportements sains (exercices, alimentation, soins médicaux…) et des comportements de protection </li></ul>
  4. 4. Contrôle et santé Les études sur la relation entre santé émotionnelle et contrôle sont nombreuses et portent sur des populations très variées. Les facteurs généralement étudiés sont l’anxiété, la dépression, la qualité de vie ou l’estime de soi. <ul><li>Ces études établissent qu’il existerait : </li></ul><ul><li>un lien direct et positif entre contrôle et le bien être émotionnel, </li></ul><ul><li>un lien négatif entre contrôle et la vulnérabilité. </li></ul><ul><li>Le contrôle serait une variable tampon, atténuant les effets négatifs des événements stressant sur la santé émotionnelle. </li></ul>
  5. 5. Les moyens de contrôle <ul><li>Steiner (1970) ou encore Averill (1973) identifient trois types de contrôle : </li></ul><ul><ul><ul><li>le contrôle comportemental  </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>action directe sur l’environnement pour influencer un événement menaçant, </li></ul></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>le contrôle cognitif ou informationnel </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>lié à l’interprétation de l’événement menaçant, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>le contrôle décisionnel   </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><ul><li>lié à l’opportunité de choisir à travers plusieurs actions possibles. </li></ul></ul></ul></ul></ul>
  6. 6. Moyens de contrôle et santé : le contrôle informationnel <ul><li>L’anxiété ressentie par un individu est souvent liée à un manque d’information. Donner des informations contribue en général à réduire l’incertitude, tout en augmentant la perception de contrôle </li></ul><ul><li>Expérience d’Anderson (1987) : </li></ul><ul><li>Trois groupes de 20 sujets masculins souffrant de troubles coronariens ont été constitués. </li></ul><ul><li>Ces sujets devaient subir une intervention en chirurgie cardiaque. </li></ul>Le premier groupe a été amené à discuter d’une manière générale de l’intervention. Le second groupe a reçu des informations précises sur le déroulement de l’opération et sur les sensations normalement ressenties (contrôle informationnel).
  7. 7. Moyens de contrôle et santé : le contrôle informationnel <ul><li>Une échelle d’anxiété état a été utilisée pour mesurer la détresse émotionnelle à trois moments de l’intervention : </li></ul><ul><li>l’admission, la période préopératoire et la période post-opératoire </li></ul>Résultats: L’anxiété est identique au moment de l’admission, mais le groupe ayant reçu un contrôle informationnel est significativement moins anxieux avant et après l’opération. Extension: Des techniques de préparation à l’accouchement utilisant cette méthode de contrôle informationnel (sensations, déroulements, conséquences) aboutissent à des résultats similaires.
  8. 8. Moyens de contrôle et santé : le contrôle comportemental <ul><li>Le troisième groupe de l’expérience d’Anderson (1987) avait quant à lui reçu le même contrôle informationnel que le groupe 2 auquel on a ajouté l’apprentissage de diverses stratégies pour faire face à la situation telles que savoir tousser ou adopter certaines positions pour réduire le niveau d’inconfort. </li></ul><ul><li>Ces stratégies ont permis de créer un contrôle comportemental. </li></ul>Résultats: Les sujets de ce groupe sont également s ignificativement moins anxieux.
  9. 9. Moyens de contrôle et santé : le contrôle décisionnel <ul><li>Donner la possibilité d’effectuer des choix et de prendre des décisions quant aux actions possibles face à une situation renforce le contrôle perçu et peut avoir un effet bénéfique sur l’état de santé ultérieur (Langer & Rodin, 1977). </li></ul>Expérience portant sur une population de personnes âgées en maison de retraite. La mise à la retraite et la diminution des facultés d’adaptation physique et émotionnelle induisent chez ces personnes un sentiment de dépendance. Placée en institution, les personnes âgées se considèrent souvent comme impuissantes. Leur donner des responsabilités, la possibilité de faire des choix relatifs à l’organisation de leur vie quotidienne, contribue à favoriser une perception de contrôle sur l’environnement
  10. 10. Moyens de contrôle et santé : le contrôle décisionnel <ul><li>Cette étude montre que les sujets du groupe expérimental encouragés à prendre des décisions, se sentent plus actifs et plus heureux (évaluation subjective) et sont jugés par les soignants comme étant plus alertes (évaluation objective) que les sujets du groupe témoin. </li></ul>
  11. 11. Problématique <ul><li>Créer un outil permettant d’évaluer les moyens de contrôle relatif aux soins en kinésithérapie. </li></ul><ul><li>Évaluer l’importance de ces moyens de contrôle sur le bien-être du patient </li></ul>
  12. 12. Méthode <ul><li>Un comité composé de deux experts en psychologie et un kinésithérapeute a créé un questionnaire d'évaluation des moyens de contrôle. </li></ul><ul><li>Ce questionnaire a été passé auprès de 40 patients en rééducation au moment de la passation. </li></ul><ul><li>Il était accompagné d'un questionnaire permettant d'évaluer sur une échelle de Likert le contrôle réel, un mesurant la rumination, un mesurant les émotions positives et négatives et un mesurant l'anxiété. </li></ul><ul><li>Un score composite représentant la différence entre le contrôle que souhaite exercer l'individu et celui qu'il exerce réellement a été créé. Ce score a été corrélé aux autres facteurs. </li></ul>
  13. 13. Résultats <ul><li>Un modèle hypothétique a pu être établi à partir de la matrice de corrélation : </li></ul>
  14. 14. Conclusion <ul><li>Le modèle hypothétique présenté précédemment permet de montrer que le fait de ne pas disposer suffisamment d'informations ou de techniques comportementales provoquerait de la rumination chez les patients, induisant de l'anxiété, des émotions négatives et moins d'émotions positives. </li></ul><ul><li>Ceci pourrait avoir un impact sur la qualité de la rééducation du patient. </li></ul><ul><li>Cependant ce modèle est pour le moment exploratoire et mériterait d'être testé sur une population plus importante. </li></ul>
  15. 15. Implications <ul><li>Donner du contrôle par le biais d’informations, de comportements ou encore de décisions à son patient semble important pour le bien être de la personne en rééducation. </li></ul><ul><li>Cependant, tout le monde n’a pas besoin d’avoir le même type de contrôle : </li></ul><ul><li>certains auront besoin d’informations, d’autres non </li></ul><ul><li>et auront peut être besoin davantage de prendre des décisions relatives à leur rééducation. </li></ul><ul><li>Chaque patient est différent et il est indispensable pour une rééducation de qualité de prendre en compte les caractéristiques psychologiques de chacun. </li></ul>
  16. 16. Merci de votre attention

×