Marseille 5février 2011   khelaf.kerkour   h-ju.ch
Colloque de Hambourg Nachemson/2004   Lombalgie dorigine non-spécifique Dire que lon sait doù provient ladouleur: cest men...
Kerkour k. & al: Journées de Médecine Orthopédique et de Rééducation 2000       (Entretiens de Bichat). Expansion Scientif...
Le matin dimanche 31 mai 2009                                La liberté 8 octobre 2009
Justine Henin                        MadridRobby GinepriRoland Garros 2008
Kenso Kase 1970 (chiropraticien japonais)Introduction du concept Kinesio-TapingDéveloppement d‘un tape élastique
Tape élastiqueMasse adhésive onduléePapier protecteur97 % coton, 3% spandex /acrylateAdapté aux propriétés de lapeau
sans Leukotape® K   avec Leukotape® K
ParticularitésAucun effet secondaireConfort élevé, thérapie sur 24 heuresSe porte jusqu’à une semaineSport, natation, douc...
Utilisation    Une indication et une      technique de posecorrectes sont primordiales !
Techniques de pose1.Musculaire2.Ligamentaire3.Correction4.Aponévrotique5.Lymphatique6.Combinée7.Neurale8.Méridienne
Direction /couleur des bandes     OR            TER                            OR                                         ...
Techniques de coupeLa peau doit être bien préparée:• sèche• exempte de graisse• si possible exempte de poils
« Le diable se cache dans le détail »
Rôle néfaste des influx nociceptifs                           Douleurs                          AtrophieContracture       ...
ANALYSE HISTOLOGIQUEDiminution du nombre Diminution de leur surface     de fibres I           de section et               ...
Application pratique
Application pratique
Application pratique
La théorie: c’est quand onsait tout mais que rien nemarche.  La pratique: c’est quand toutmarche et l’on ne sait paspourqu...
Khelaf Kerkour                h-ju.chPhysiothérapeute-chef, coordinateur rééducation. Hôpital du Jura. Delémont.          ...
Kerkour jfk2011
Kerkour jfk2011
Kerkour jfk2011
Kerkour jfk2011
Kerkour jfk2011
Kerkour jfk2011
Kerkour jfk2011
Kerkour jfk2011
Kerkour jfk2011
Kerkour jfk2011
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Kerkour jfk2011

1 596 vues

Publié le

Atelier Kerkour

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 596
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
105
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Kerkour jfk2011

  1. 1. Marseille 5février 2011 khelaf.kerkour h-ju.ch
  2. 2. Colloque de Hambourg Nachemson/2004 Lombalgie dorigine non-spécifique Dire que lon sait doù provient ladouleur: cest mentir; Dire quon sait la faire passer:cest du charlatanisme; Dire que lon fait de la prévention:cest être mal informé, puisquonne connaît pas la cause.
  3. 3. Kerkour k. & al: Journées de Médecine Orthopédique et de Rééducation 2000 (Entretiens de Bichat). Expansion Scientifique Française 27-30
  4. 4. Le matin dimanche 31 mai 2009 La liberté 8 octobre 2009
  5. 5. Justine Henin MadridRobby GinepriRoland Garros 2008
  6. 6. Kenso Kase 1970 (chiropraticien japonais)Introduction du concept Kinesio-TapingDéveloppement d‘un tape élastique
  7. 7. Tape élastiqueMasse adhésive onduléePapier protecteur97 % coton, 3% spandex /acrylateAdapté aux propriétés de lapeau
  8. 8. sans Leukotape® K avec Leukotape® K
  9. 9. ParticularitésAucun effet secondaireConfort élevé, thérapie sur 24 heuresSe porte jusqu’à une semaineSport, natation, douche et sauna possiblesS’enlève facilement et sans laisser de résidus
  10. 10. Utilisation Une indication et une technique de posecorrectes sont primordiales !
  11. 11. Techniques de pose1.Musculaire2.Ligamentaire3.Correction4.Aponévrotique5.Lymphatique6.Combinée7.Neurale8.Méridienne
  12. 12. Direction /couleur des bandes OR TER OR TER stimulant relaxant Kerkour K. & Meier J.-L: Rev Med Suisse 2009, 5: 1560-3
  13. 13. Techniques de coupeLa peau doit être bien préparée:• sèche• exempte de graisse• si possible exempte de poils
  14. 14. « Le diable se cache dans le détail »
  15. 15. Rôle néfaste des influx nociceptifs Douleurs AtrophieContracture Sidération . KERKOUR K.: Place de l’électromyostimulation dans la lombalgie. Conférence de consensus ANAES en 1998
  16. 16. ANALYSE HISTOLOGIQUEDiminution du nombre Diminution de leur surface de fibres I de section et transformation de leur structure interne sujets sains LBP Fibres I Fibres I Fibres II a Fibres II a Fibres II b Fibres II b tiss. graisseux KERKOUR K.: Les muscles paravertébraux chez le lombalgique . Kinésithérapie Les annales 2001 décembre 2001/ p 16-19
  17. 17. Application pratique
  18. 18. Application pratique
  19. 19. Application pratique
  20. 20. La théorie: c’est quand onsait tout mais que rien nemarche. La pratique: c’est quand toutmarche et l’on ne sait paspourquoi ».
  21. 21. Khelaf Kerkour h-ju.chPhysiothérapeute-chef, coordinateur rééducation. Hôpital du Jura. Delémont. 032 421 27 59

×