www.blog.aufeminin.com (2009)                                www.leblogmoto.com (2009)
PLAN DE LA PRESENTATION
INTRODUCTION                                              Les coûts                          Lombalgie             de la  ...
SUJET DE LA REVUE SYSTÉMATIQUE        LA METHODE MCKENZIE,  Une méthode populaire auprès des         physiothérapeutes• 1è...
SUJET DE LA REVUE SYSTÉMATIQUE                                       Pour rappel :CENTRALISATION et PREFERENCE DIRECTIONNE...
SUJET DE LA REVUE SYSTÉMATIQUECENTRALISATION et PREFERENCE DIRECTIONNELLE (2)• chez les lombalgiques chroniques  47 à 52%...
SUJET DE LA REVUE SYSTÉMATIQUE     LES PRINCIPES DE TRAITEMENT•Traitement individualisé•Auto-traitement quotidien•Educatio...
Les outcomes                                                         SÉLECTION DES OUTCOMES                               ...
Question de recherche :                                          OBJECTIF           La méthode McKenzie est-elle          ...
MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE                        METHODOLOGIE  • Base de données:• Pubmed / Web of Science / Cochrane / PE...
3 RCT et un follow-up:                                                                                                 RÉS...
Études            Traitements                                                                  Outcome                    ...
La qualité des études retenues :                                                                        DISCUSSION        ...
La qualité des études retenues :                                                                    DISCUSSION           S...
DISCUSSION            LA DOULEUR CHRONIQUE• La douleur n’est plus un mécanisme de  protection mais est devenue pathologiqu...
DISCUSSION          LE CERCLE VICIEUX DE LA CHRONICITE(Leeuw et al. 2007)
DISCUSSION              EDUCATION THERAPEUTIQUE• Moseley (2002) :  • Essai clinique : est-ce que l’éducation sur la douleu...
DISCUSSION      MANQUE DE RESULTATS A LONG TERME• Seul Petersen et al. (2007) ont fait le follow-up de  Petersen et al. (2...
RÉPONSE À NOTRE QUESTION DE RECHERCHE :            La méthode McKenzie est-elle            efficace pour les lombalgiques...
REMERCIEMENTS                Remerciements• M. Marc Vassant, M. Christophe Richoz, Mme  Virginie Cuvelier et Mme Elisabeth...
www.corpsaccorde-formation.com (2009)
BIBLIOGRAPHIE                                             BIBLIOGRAPHIE• Airaksinen, O., Brox, J.I., Cedraschi, C., Hildeb...
BIBLIOGRAPHIE• Miller, E., Schenk, R., Karnes, J., Rousselle, J. (2005). A comparison of the McKenzie approach to a specif...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Sansonnens jfk2011

1 616 vues

Publié le

Conférence Sansonnens

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 616
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
273
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sansonnens jfk2011

  1. 1. www.blog.aufeminin.com (2009) www.leblogmoto.com (2009)
  2. 2. PLAN DE LA PRESENTATION
  3. 3. INTRODUCTION Les coûts Lombalgie de la chronique non lombalgie spécifique chroniqueLombalgie aigue Coût total estimé en 70% à 85% de la France : 10 population a un épisode dans sa vie milliards d’Euros (Wending & Streit) 3 à 6 % de la population 90% des lombalgies sont non spécifiques totale (Vuillaume, 1999) (Gailly et al. 2007)
  4. 4. SUJET DE LA REVUE SYSTÉMATIQUE LA METHODE MCKENZIE, Une méthode populaire auprès des physiothérapeutes• 1ère méthode employée aux Etats- Unis pour les douleurs rachidiennes http://www.toutatix.org/malaudos/• 26’000 thérapeutes formés dans le mal-au-dos-txt.html monde• Méthode recommandée par la Guideline Européenne pour la PEC de la NSCLBP (Airaksinen et al. 2006).
  5. 5. SUJET DE LA REVUE SYSTÉMATIQUE Pour rappel :CENTRALISATION et PREFERENCE DIRECTIONNELLE (1) Centralisation : diminution de l’intensité de la douleur et de la zone douloureuse  par la répétition de mouvement de Préférence Directionnelle (E/F/I/R)  permet d’individualiser le traitement (McKenzie et May, 2003)www.mckenzie.fr/img/frise.jpg (2009)
  6. 6. SUJET DE LA REVUE SYSTÉMATIQUECENTRALISATION et PREFERENCE DIRECTIONNELLE (2)• chez les lombalgiques chroniques  47 à 52% de centralisation complète ou partielle (Long 1995).• chez des lombalgiques aigus  87% de centralisation rapide (Donelson et al. 1990).• la centralisation est associée à un meilleur pronostic de récupération.• la non centralisation est un signe qui prédit une mauvaise évolution (May et al. 2008).• l’E est la préférence directionnelle la plus fréquente, 40% des lombalgiques chroniques (Donelson 1991).
  7. 7. SUJET DE LA REVUE SYSTÉMATIQUE LES PRINCIPES DE TRAITEMENT•Traitement individualisé•Auto-traitement quotidien•Education thérapeutique avec le Treat Your Own Back Book
  8. 8. Les outcomes SÉLECTION DES OUTCOMES Recommandation pour la recherche : La douleur Fonctionnement physique Utiliser au moins 2Dworkin et « domaines al. (2005) Fonctionnement émotionnel d’outcomes » dans « scorage » par le un contexte de patient douleurs chroniques
  9. 9. Question de recherche : OBJECTIF La méthode McKenzie est-elle efficace pour la lombalgie chronique non-spécifique ?
  10. 10. MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE METHODOLOGIE • Base de données:• Pubmed / Web of Science / Cochrane / PEDro / Google Schoolar •Mots MeSH et mots-clefs : • pain, perception of change, disability, back pain, physiotherapy, physical therapy, manual therapy, musculoskeletal manipulations, McKenzie, chronic• + contact avec auteurs + recherche par nom d’auteurs +pearling• Limite : RCT uniquement• Listing des études retenues  sélection par le titre + abstract élimination des doublons  lecture des articles  PEDro score
  11. 11. 3 RCT et un follow-up: RÉSULTATS• Petersen, T., Kryger, P., Ekdahl, C., Olsen, S., Jacobsen, S. (2002). The effect of McKenzie therapy as compared with that of intensive strengthening training for the treatment of patients with subacute or chronic low back pain. A randomized controlled trial. Spine, 27(16), 1702-1709.• Petersen, T., Larsen, K., Jacobsen, S. (2007). One-year follow-up comparison of the effectiveness of McKenzie treatment and strengthening training for patients with chronic low back pain: outcome and prognostic factors. Spine, 32(26), 2948-56.• Miller, E., Schenk, R., Karnes, J., Rousselle, J. (2005). A comparison of the McKenzie approach to a specific spine stabilization program for chronic low back pain. The Journal of Manual & Manipulative Therapy, 13(2), 103-112.• Sakai, Y., Matsuyama, Y., Nakamura, H., Katayama, Y., Imagama, S., Ito, Z., Okamoto, A., Ishiguro, N. (2008). The effect of muscle relaxant on the paraspinal muscle blood flow: a randomized controlled trial in patients with chronic low back pain. Spine, 33(6), 581- 758.
  12. 12. Études Traitements Outcome Outcomeretenues comparés à Dates des Outcome fonctionnement « Perception la méthode évaluations douleur physique de McKenzie changement »Petersen Exercices de T2: 2 mois + + + renforcement CTet al. dynamique(2002)Miller et Exercices de T2: 6 semaines + + stabilisation CTal. (2005) lombaireSakai et Antalgie T2: 2 semaines + +al. (2008) Relaxant CT musculaire T3: 4 semaines ++ + CT (P< 0.05) + : différence non-significative entre les groupes avec tendance en faveur de la méthode MK - : différence non-significative entre les groupes avec tendance en défaveur de la méthode MK ++ : différence significative en faveur de la méthode McKenzie
  13. 13. La qualité des études retenues : DISCUSSION Petersen et al. 2002 : • PEDro 7/10 • Très bonne méthodologie • Grande population • Manque de clarté dans la présentation des résultats Miller et al. 2005 : • PEDro 5/10 • Bonne méthodologie • Interventions et résultats bien décrits • Petite population et résultats à 6 semaines
  14. 14. La qualité des études retenues : DISCUSSION Sakai et al. 2008 : • Groupe contrôle • PEDro 4/10 • Petit nombre de participants et durée d’intervention courte • Résultats présentés partiellement  Recommandation de Dworkin et al. (2005)  intégrer au moins 2 « domaines d’outcomes »  respectées dans les 3 études  Petit nombre d’études retenues
  15. 15. DISCUSSION LA DOULEUR CHRONIQUE• La douleur n’est plus un mécanisme de protection mais est devenue pathologique (Shacklock 1999).• Les facteurs psychosociaux, les pensées, les émotions, l’attention sélective et certains comportements douloureux interviennent dans les mécanismes centraux de la douleur (Zusman 2002).
  16. 16. DISCUSSION LE CERCLE VICIEUX DE LA CHRONICITE(Leeuw et al. 2007)
  17. 17. DISCUSSION EDUCATION THERAPEUTIQUE• Moseley (2002) : • Essai clinique : est-ce que l’éducation sur la douleur et la physiothérapie réduisent la douleur et les incapacités • Moins de douleur et moins d’incapacités à 1 mois et 1 an• Pas d’évaluation de l’impact de l’éducation thérapeutique.• Pour de futures recherches, évaluer les changements de croyances et de représentations en plus des 4 outcomes selon Dowrkin et al. (2005)  Pain Catastrophizing Scale (Cano et al. 2005)
  18. 18. DISCUSSION MANQUE DE RESULTATS A LONG TERME• Seul Petersen et al. (2007) ont fait le follow-up de Petersen et al. (2002) : • A 4 mois, le McKenzie est plus efficace pour la douleur et d’une efficacité équivalente pour les autres outcomes que le renforcement intensif. • A 14 mois, le McKenzie montre une efficacité équivalente pour tous les outcomes que le renforcement intensif.• Besoin d’autres études pour confirmer ou infirmer ce résultat.
  19. 19. RÉPONSE À NOTRE QUESTION DE RECHERCHE :  La méthode McKenzie est-elle efficace pour les lombalgiques chroniques? OUI http://cgi.ebay.fr/CEINTURE-MAINTIEN-DORSALE-LOMBAIRE-MAL-DE-DOS- SCIATIQUE.com (2009) A court terme, sur tous les outcomes, MAISelle est aussi efficace Son efficacité reste que d’autres encore à démontrer à méthodes validées. long terme.
  20. 20. REMERCIEMENTS Remerciements• M. Marc Vassant, M. Christophe Richoz, Mme Virginie Cuvelier et Mme Elisabeth Bürge pour leurs conseils quant à l’élaboration de cette revue.• M. Gabor Sagi, M. Tom Petersen, M. Daniel Cherkin, M. André Berchtold et M. Jean-Paul Gallice pour avoir répondu à nos questions.
  21. 21. www.corpsaccorde-formation.com (2009)
  22. 22. BIBLIOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE• Airaksinen, O., Brox, J.I., Cedraschi, C., Hildebrandt, J., Klaber-Moffett, J., Kovacs, F., Mannion, A.F., Reis, S., Staal, J.B., Ursin, H., Zanoli, G. (2006). European Guidelines For The Management Of Chronic Non-Specific Low Back Pain European commission research directorate general low back pain:guidelines for its management. Eur Spine J, 15(S2), S192-S300.• Cano, A., Leonard, M. T., Franz, A., 2005, The significant other version of the Pain Catastrophizing Scale (PCS- S): Preliminary validation, Pain, 119(1-3): 26–37.• Donelson, D., Silva, G., Murphy, K. (1990). Centralization phenomenon: Its usefulness in evaluating and treating referred pain. Spine, 15(3), 211-213.• Donelson, D., (1991). Pain response to sagital end-range spinal motion: A prospective, randomized, multicentered trial. Spine, 16(6), S206-S212.• Dworkin, R.H., and al. (2005). Core outcome measures for chronic pain clinical trials : IMMPACT recommendations. Pain, 113, 9-19• Gailly, J., Paulus, D., Nielens, H. (2007). Lombalgie chronique: que dit la littérature EBM? la Revue de la Médecine Générale, 245, 307-309• Leeuw, M., Goossens, M.E., Linton, S.J., Crombez, G., Boersma, K., Vlaeyen, J.W. (2007). The fear-avoidance model of musculoskeletal pain: current state of scientific evidence, J Behav Med., 30(1), 77-94• Long, A.L. (1995). The centralization phenomenon: its usefulness as a predictor of outcome in conservative treatment of chronic low back pain (a pilot study). Spine, 20(23), 2513-2520.• May, S., Donelson, R. (2008). Evidence-informed management of chronic low back pain with the McKenzie method, The Spine Journal, 8, 134–141• McKenzie, R., May, S. (2003). The lumbar spine: mechanical diagnosis and therapy. 2nd ed., Spinal Publications
  23. 23. BIBLIOGRAPHIE• Miller, E., Schenk, R., Karnes, J., Rousselle, J. (2005). A comparison of the McKenzie approach to a specific spine stabilization program for chronic lowI backIpain. The Journal of Manual & Manipulative Therapy, B BL OGRAPHIE 13(2), 103-112.• Moseley, L. (2002a). Combined physiotherapy and education is efficacious for chronic low back pain. Australian Journal of Physiotherapy, 48(4), 297-302.• Petersen, T., Kryger, P., Ekdahl, C., Olsen, S., Jacobsen, S. (2002). The effect of McKenzie therapy as compared with that of intensive strengthening training for the treatment of patients with subacute or chronic low back pain. A randomized controlled trial. Spine, 27(16), 1702-1709.• Petersen, T., Larsen, K., Jacobsen, S. (2007). One-year follow-up comparison of the effectiveness of McKenzie treatment and strengthening training for patients with chronic low back pain: outcome and prognostic factors. Spine, 32(26), 2948-56.• Sakai, Y., Matsuyama, Y., Nakamura, H., Katayama, Y., Imagama, S., Ito, Z., Okamoto, A., Ishiguro, N. (2008). The effect of muscle relaxant on the paraspinal muscle blood flow: a randomized controlled trial in patients with chronic low back pain. Spine, 33(6), 581-758.• Schacklock, M.O., (1999). Central pain mechanisms : A new horizon in manual therapy, Aus J Physiotherapy, 45, 83-92• Vuillaume, D. (1999). La lombalgie commune: données épidémiologiques et questions de santé publique. Ann. Kinésithér., 26(4), 154-164• Wendling , D., Streit, G., Examen clinique du lombalgique stratégies diagnostiques devant la lombalgie aiguë et chronique, Rhumatologie, CHU Besançon• Zusman, M., (2002). Forebrain-mediated sensitization of central pain pathways: “Non-specific” pain & a new image for manual therapy, Manual Therapy, 7(72), 80-88

×