1
M1 LTDT
ABAUZIT Chloé
EGIZIANO Laurie
LAGARDERE Cindy
POEZEVARA Marine
Estudio de un espacio
público de Zaragoza
2
Sommaire
Introduction......................................................................................................
3
Introduction
Saragosse, capitale de l’Aragon, est la cinquième ville d’Espagne par sa population, située au
Nord du pays...
4
1. La revalorisation d’un espace public
A/ Des berges qui ont longtemps été délaissées
Pendant longtemps, Saragosse étai...
5
L'exposition, rassemblant 106 pays, avait pour thème « L'eau et le développement durable ».
Cela a permis aux élus de la...
6

Cette manifestation a donné lieu à 3 400 spectacles dans la ville et a attiré plus de 5,5
millions de visiteurs. Malgr...
7
seuls 27 000 touristes étaient présents à Saragosse2
. On remarque que les touristes ne viennent
pas dans cette ville pl...
8
Grâce à ces nouveaux aménagements, la ville de Saragosse a su développer tout un côté de la
ville. La rive gauche de l’E...
9
Cette rive a subi un aménagement assimilable à celle opposée. En effet, toutes les deux
possèdent le même mobilier urbai...
10
B./ Un espace devenu accessible à tous et pour tous types de transports.
Avant l’Exposition Internationale de 2008, les...
11
Cette passerelle a donc été pensée pour être utilisée toute l’année et non que pour
l’Expo. Nous avons remarqué lors de...
12
zona de la Expo. La han dejado muy bien. Para el verano esta muy bonito con las flores”.
Lorsque nous étions sur cet es...
13
Nous nous sommes aussi aperçues que les personnes se déplaçant avec un moyen de
locomotion sont plus nombreuses en fin ...
14
Généralement, les habitants trouvent que ce lieu est très bien comme il est à 69,4%
(bien entretenu, propre, beau, acce...
15
Conclusion
Pour conclure, nous pouvons dire qu’avant 2004 les berges de l’Ebre étaient
complètement délaissées. En effe...
16
BIBLIOGRAPHIE
 http://www.spain.info/fr_FR/que-quieres/ciudades-pueblos/grandes-
ciudades/zaragoza.html
 Informations...
17
ANNEXES
18
ANNEXE N°1
19
20
ANNEXE N°2
21
22
ANNEXE N°3
23
Le#15/10#
ThèmesDésignationNombreQualitéEntretienAnalyse#sensorielle
Banc56BonneMoyenUniformité
Fontaine2BonneBonReposa...
24
ANNEXE N°4
25
ANNEXE N°5
26
Le#15/10/2014Lieu%/%date
16h30#-#18h
Tot#=#164
FemmeHommeFemmeHommeFemmeHommeFemmeHommeFemmeHomme
2-3#
personnes
Plus#d...
27
Le#16/10/2014Lieu%/%date
11h#+#12h
tot#=#233
FemmeHommeFemmeHommeFemmeHommeFemmeHommeFemmeHomme
2+3#
personnes
Plus#de#...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier saragosse

327 vues

Publié le

Dossier Espaces Publics Touristiques sur la ville de Saragosse

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
327
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier saragosse

  1. 1. 1 M1 LTDT ABAUZIT Chloé EGIZIANO Laurie LAGARDERE Cindy POEZEVARA Marine Estudio de un espacio público de Zaragoza
  2. 2. 2 Sommaire Introduction.........................................................................................................3 1. La revalorisation d’un espace public ........................................................... 4 A/ Des berges qui ont longtemps été délaissées ............................................................4 B/ La volonté d’accueillir une exposition universelle à Saragosse ...............................5 C./ La raison de tels aménagements ...............................................................................7 2. Un espace public réaménagé à partir de 2004 ...........................................8 A./ Une morphologie similaire aux deux rives ..............................................................8 B./ Un espace devenu accessible à tous et pour tous types de transports. ...................10 C./ Un espace gardé entretenu depuis l’Exposition Universelle ..................................11 3. Une circulation d’usagers importante ..............................................................12 A./ Une tendance au passage ......................................................................................12 B./ Une réalité confirmée par les usagers .....................................................................13 Conclusion ...........................................................................................................................15 Bibliographie ......................................................................................................................16 Annexes .................................................................................................................................17
  3. 3. 3 Introduction Saragosse, capitale de l’Aragon, est la cinquième ville d’Espagne par sa population, située au Nord du pays. Cette ville est située sur l'Èbre à mi-chemin entre Madrid et Barcelone. L'Ebre est le plus puissant fleuve espagnol. Il prend sa source dans la communauté autonome de Cantabrie, traverse la Castille-et-Léon, La Rioja, La Navarre, l'Aragon avant de se jeter dans la Méditerranée, en Catalogne. En 2008, Saragosse accueille la première exposition internationale sur le thème de l’eau et du développement durable du 14 juin au 14 septembre. L’Exposition a attiré de nombreux touristes. Il a donc fallu créer de nouveaux aménagements, le long de l’Ebre, comme par exemple sur l’espace public que nous avons étudié.Cet espace se situe sur la rive gauche de l’Ebre, entre le pont d’Almozara et le Parc d’Exposition: l’Avenue des Ranillas. Cet espace public est à environ quinze minutes à pied de la place du Pilar. Cette rive gauche était un espace peu habité et développé. On y trouvait surtout des champs, mais grâce à l’exposition universelle de 2008, cet espace a connu un changement considérable avec l’installation de mobiliers urbains et d’objets artistiques rappelant le thème de l’eau et du développement durable. On peut parler d’espace vert aménagé pour qualifié ce lieu. On peut alors se demander quelles influences les aménagements mis en place pour l’exposition universelle de 2008 ont eu sur cet espace public ? Afin de répondre à cette problématique, nous avons étudié durant deux jours, les 15 et 16 octobre 2014, l’Avenue des Ranillas. Pour cela nous avons commencé par un état des lieux de notre espace. Il était question d’étudier ensuite sa morphologie avec les aménagements et mobiliers mis en place, et de s’intéresser aux conséquences sur la pratique des usagers, c’est à dire quel type de personnes s’y rend, pour quelles raisons et par quels moyens. Pour cela, nous avons analysé cet espace à l’aide de notre grille d’observation morphologique (voir annexe n°). Puis, nous avons réalisé 40 questionnaires auprès des usagers de cet espace public à différents moments de la journée. Nous avons aussi effectué deux entretiens, l’un auprès d’un groupe de jeunes étudiants place du Pilar, et l’autre auprès d’un couple de personnes âgées qui se trouvait sur notre espace d’étude, afin de connaître leurs impressions.
  4. 4. 4 1. La revalorisation d’un espace public A/ Des berges qui ont longtemps été délaissées Pendant longtemps, Saragosse était une ville dominée par son fleuve. Elle devait affronter ses crues. Le méandre jusqu’au début du vingtième siècle était régulièrement inondé. Les deux principales inondations à Saragosse depuis la fin du XIXe siècle ont eu lieu en janvier 1941 et 1961. La ville s’est donc bâtie sur ce phénomène. Il s’agit d’une ville tout en hauteur, afin d’éviter les catastrophes naturelles liées au fleuve. Les berges ont donc souvent été délaissées, privilégiant l’évolution et le dynamisme de la ville. Aucun aménagement n’a été mis en place pour ces lieux jusqu’aux années 2000 où un projet de revalorisation du fleuve a été instauré afin de lui redonner une position centrale. B/ La volonté d’accueillir une exposition universelle à Saragosse En effet, la ville de Saragosse a été choisie par le Bureau International des Expositions le 16 décembre 2004 pour être la ville d’accueil de l’Exposition Universelle de 2008. Parmi les autres villes candidates, nous pouvons citer Thessalonique (Grèce) et Trieste (Italie). Située dans la partie nord-est de la péninsule ibérique, au point de confluence entre le plus grand fleuve d'Espagne, l'Ebre, et deux de ses affluents, Huerva et Gallego, la ville est située dans un désert. Ainsi, elle a toujours dû optimiser sa gestion de l'eau. Cette dernière est un élément très important pour Saragosse, du fait de son climat aride. De plus, des projets mis en place par la ville en matière de développement durable concernant l’eau, ont contribué au fait qu'elle ait été choisie pour accueillir l’Exposition Universelle de 2008. La ville espagnole a vu en cette exposition, un grand moyen de développement, qu’il soit économique ou touristique. Effectivement, cinquième ville du pays de par sa situation démographique, Saragosse n’a pas toujours attiré beaucoup de touristes, qu’ils soient espagnols ou étrangers. Loin du littoral, ce n’est pas un tourisme estival qui touche la ville mais plutôt un tourisme religieux, le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle y passant. L’Expo ouvrait alors de nouveaux horizons au tourisme et à l’économie de cette métropole.
  5. 5. 5 L'exposition, rassemblant 106 pays, avait pour thème « L'eau et le développement durable ». Cela a permis aux élus de la ville de voir une nouvelle porte de développement : l’aménagement du fleuve et de ses berges. Sa situation stratégique, sur les rives de l’Èbre, en fait un croisement de chemins et de rencontre des cultures. L’eau étant une problématique universelle, une centaine de pays est venue participer à cet événement international et unique sur l’eau. L’Expo a modernisé et transformé cette ville en une destination importante et incontournable. De nouveaux bâtiments et mobiliers ont été ainsi installés, tous inspirant le thème de l’eau et du fleuve. La ville a aussi développé son accessibilité afin de pouvoir accueillir les visiteurs. Afin de mettre en place cet événement, la ville a donc créé le long de l'Èbre de nombreux pavillons et édifices en l’espace de trois ans, l’exposition ayant eu lieu entre le 14 juin 2008 et le 14 septembre 2008. Cet espace va renforcer la centralité de la ville à travers un nouvel axe vers l’Ouest. Cela avait pour but de devenir un pôle technologique de services de haut niveau et un espace vert et de loisirs. Parmis ces infrastructures, on peut noter :  La Tour de l‘eau,  Le Pavillon de l’Espagne,  Le Palais des Congrès,  Un pavillon-pont, il relie le site de l'Expo au quartier de la Almozara.  Le pavillon de l'Aragón  L’aquarium fluvial, le plus grand aquarium fluvial d'Europe.  Mais aussi la Passerelle du Voluntariado. Il s'agit d'un pont à haubans qui, à l'aide d'un mât de 75 mètres de haut, relie les deux berges du fleuve sans aucun appui sur le fleuve lui-même.  Le Pont du Troisième Millénaire, qui relie la droite de l'Èbre au site de l'Expo.  Le Pavillon d'Amérique latine  Six places thématiques, où se déroulent des expositions et des spectacles, toujours sur le thème de l'eau.  Et un télécabine reliant la gare de Saragosse (Delicias) au parc de l'Expo.
  6. 6. 6  Cette manifestation a donné lieu à 3 400 spectacles dans la ville et a attiré plus de 5,5 millions de visiteurs. Malgré des chiffres décevant pour la métropole et le pays (qui attendaient quelques dizaines de millions de visiteurs), les responsables municipaux de Saragosse peuvent tout de même être satisfait de la publicité internationale dont a bénéficié Saragosse, sans parler du renouvellement des infrastructures de la ville. Par la suite, Saragosse a dû gérer l'après-Expo 2008. La ville avait bénéficié de 800 millions d'euros d'investissement et hérite désormais de pavillons qui ont été recyclés pour servir de bureaux : l'idée était de développer une nouvelle zone d'affaires, principalement dans le secteur des services. Toutefois, certains habitants de Saragosse estiment que les infrastructures créées en 2008 ne représentent plus de réels investissements : "Pero también gastaron mucho dinero en construir edificios y el teleférico que ahora no se usa, los edificios están vacíos. Pudieron aprovecharlo mucho mas1 .” Effectivement, on remarque que sur la zone de l’Expo, nombreux sont les bâtiments vides. Suite à l’Expo, la capitale de l'Aragon espérait dépasser le million de visiteurs annuel. Cependant les retombées touristiques espérées sont loin d’avoir le succès escompté. En 2013, 1 Cependant, ils ont gaspillé beaucoup d’argent à construire des bâtiments, le téléphérique qu’aujourd’hui personne n’utilise, les bâtiments sont vides. On aurait pu en profiter beaucoup plus.
  7. 7. 7 seuls 27 000 touristes étaient présents à Saragosse2 . On remarque que les touristes ne viennent pas dans cette ville plusieurs années après cette manifestation. C./ La raison de tels aménagements L’Expo a ainsi permis de créer toute une dynamique à la ville mais a aussi de modifier le paysage autour du fleuve. Le fleuve, qui était pendant longtemps laissé à l’abandon, a été intégré dans la perception de la ville elle-même. En effet, les visiteurs de l’Expo devaient emprunter les berges du fleuve afin de se rendre sur le lieu de l’organisation. Afin de mettre en évidence une certaine harmonie, les aménageurs ont décidé d’installer des lieux adaptés à la manifestation et à son thème, qui était, nous le rappelons, “L’eau et le développement durable”. C’est alors tout naturellement que les aménageurs ont réellement compris le potentiel du fleuve quant à l’événement de 2008. Les berges de l’Ebre, que se soit la droite ou la gauche, menaient directement au lieu de l’Expo. Il s’agissait alors de lieu de passage pour les habitants de la ville ainsi que pour les touristes. Afin de refléter au mieux le thème de l’Expo, de nombreuses infrastructures ont été créées. On peut alors noter : des jardins, des fontaines, des aires de jeux pour enfants, des restaurants, etc. Ainsi, le long de l’Ebre, chemin qui menait directement aux lieux de l’Expo, ont été mis en place de nombreux aménagements afin d’y faciliter l’accès. On peut noter des pistes cyclables, des voies pour automobiles et des voies piétonnes ainsi que la restauration de nombreux ponts reliants les deux rives. On peut également ajouter la création d’une passerelle : la Pasarela del Voluntariado. Cette dernière permet de rejoindre la rive droite du fleuve, le quartier de la Almozara, à l'avenue de Ranillas, à côté de l'entrée de l'Expo. Toutes ces modifications des berges ont été aménagées en fonction du fleuve et de ses crues. On remarque donc que les infrastructures sont en hauteur afin de contourner de possibles inondations. Toutefois, du côté gauche de l’Ebre, un passage au contrebas de l’avenue de Ranillas a été créé afin de pouvoir accéder au fleuve. Cet espace agrémenté de sculptures en forme de grenouille permet aux habitants et visiteurs de se rapprocher du lit du fleuve. 2 Source INE
  8. 8. 8 Grâce à ces nouveaux aménagements, la ville de Saragosse a su développer tout un côté de la ville. La rive gauche de l’Ebre est alors aujourd’hui redynamisée. 2. Un espace public réaménagé à partir de 2004 A./ Une morphologie similaire aux deux rives Comme nous l’avons vu précédemment, cet espace public a été restauré et réaménagé en 2004 pour l’Exposition Universelle de 2008. Il se compose de deux promenades, l’une en bord de fleuve en contre bas accessible par des escaliers. L’autre à hauteur de la rive, accessible même en cas de crue (voir schéma annexe n°1). Un restaurant et une aire de jeu ont été mis en place, visibles depuis la route. Ensuite, plusieurs éléments rappellent le thème de l’eau et du fleuve. En effet, les artistes Miguel Angel Arrudi et Fernando Bayo ont réalisé plusieurs éléments artistiques sur ce thème répartis sur cet espace public. L’ensemble de cet œuvre se nomme Ramillas (voir photographies annexe n°2). Elle évoque la faune initialement présente autour du fleuve : des grenouilles dans leur état naturel. La façade est donc décorée avec des grenouilles mises en relief. Une fontaine présentant de gros rochers avec de l’eau jaillissant du sol cachent quelques grenouilles. Elle semble être l’élément important de la place où un effort d’originalité a été fait. Une autre fontaine, située à côté du restaurant, fait sortir l’eau de la bouche d’une vingtaine de grenouilles. Ainsi, les grenouilles prennent une place très importante dans la conception de ces aménagements. Les artistes ont donc choisi de dissimuler de part et d’autres de cet espace de nombreuses allusions à ces amphibiens, afin de rappeler au mieux le fleuve et ses méandres. Mais à part l’apparition de nombreuses grenouilles, d’autres éléments rappellent l’eau. Des galets que l’on trouve généralement au fond des fleuves sont disposés dans des colonnes à l’entrée Est de l’espace public. On trouve également des murs végétaux sur la façade vue de l’autre rive. Ensuite le restaurant présent au centre de cet espace public rappelle lui aussi le thème de l’eau avec sa voile blanche surplombant le parc.
  9. 9. 9 Cette rive a subi un aménagement assimilable à celle opposée. En effet, toutes les deux possèdent le même mobilier urbain en ce qui concerne les lampadaires, les poubelles et les bancs. Cette deuxième rive possède aussi deux types de promenade, une en lit mineur sur un ponton en bois, essayant de garder un aspect naturel. Une autre en lit majeur du même type que la rive gauche. De plus elles font toutes les deux parties de l’annillo verde de Zaragoza (AVZ), ceinture verte de la ville. Cependant la rive opposée semble être plus appropriée par les habitants de Saragosse. En effet, « Art Mozara » (jeu de mot rappelant le nom du pont) est une collectivité ou municipalité ayant personnalisée toute la rive avec des tags laissant un réel message. Des dessins ont été faits depuis le skate parc situé sous le pont d’Almozara jusqu’à la passerelle menant à l’Expo. De plus, une œuvre artistique “El Carro Del Agua” est placée sous le pont, réalisée par l’Atelier Van Lieshout. Elle représente l’effort humain, des hommes qui tirent et poussent un char. Elle a été pensée pour pouvoir résister à l’eau car sa forme est creuse. De plus sa matière est rugueuse pour éviter les dégradations liées aux différentes crues et aux actes humains. Une analyse plus précise des éléments présents sur cet espace a été faite dans la grille d’observation morphologique (voir annexe n°). Celle-ci révèle un nombre d’infrastructures important, tels que les bancs, les lampadaires, les accroches vélos et autre. Tout ceci a été mis en place pour que la place devienne attractive pour l’Expo mais aussi avec la volonté qu’elle le reste après. Photo prise par Cindy Lagardère
  10. 10. 10 B./ Un espace devenu accessible à tous et pour tous types de transports. Avant l’Exposition Internationale de 2008, les deux rives étaient peu reliées. Des aménagements ont donc été faits à ce niveau. Le pont d’Almozara se situe juste après la place de l’Europe. Il a été inaugurée en 1987, suite à l‘entrée de l’Espagne dans l’Union Européenne en 1986. La place de l’Europe représente l’espoir, notamment grâce à un effet de dynamique avec son mobilier, le pont en est sa continuation. L’œuvre, située en début de pont face de la place a été réalisé en 1989. Elle rappelle aussi le mouvement, le fleuve. Le pont est éclairé côté piéton et côté route afin d’assurer la circulation la nuit. Les voies piétonnes et cyclables se trouvent au centre des deux voies et en hauteur, délimitées par des barrières. Elles sont donc bien sécurisées. Il y a deux voies de chaque côté pour les véhicules, et les deux extrémités sont reliées à la ville par des ronds points. Tout est mis en place pour améliorer la circulation et l’accessibilité à l’autre rive (côté Expo). Au niveau morphologique, on retrouve le même mobilier urbain (bancs et lampadaires) sur ce pont. Ensuite, une nouvelle passerelle, la Pasarela del Voluntariado, a été construite et inaugurée en avril 2008 pour l’Expo. Son architecture fait penser à une forme de voile. De plus elle est peinte uniquement en blanc et bleue pour rappeler encore une fois l’eau. Elle a été mise en place pour l’Expo, elle mène directement au site et est disponible uniquement pour les piétons et les vélos. L’accès pour les handicapés a aussi été prévu, aucune marche n’est présente. Une partie latérale a été vitrée pour la protection du vent, très fort en janvier-février à Saragosse. Photo prise par Cindy Lagardère Photo prise par Cindy Lagardère
  11. 11. 11 Cette passerelle a donc été pensée pour être utilisée toute l’année et non que pour l’Expo. Nous avons remarqué lors de notre sortie terrain, qu’elle était très fréquentée quelle que soit l’heure de la journée. Notre observation a été validée lors de l’entretien : “Han quedado muy bonito también la pasarela que hicieron para la expo. Es como un puente, hay muchísima gente que pasa por en cima para ver debajo el rio y eso y sacan fotos »3 . Cet espace public est aussi accessible par bus. En effet, un arrêt se trouve juste en face et donne directement accès aux voies piétonnes. Il est donc relié au reste de la ville par des moyens de transports mis en place par la ville. Ensuite, de nombreux attache-vélos ont été mis dans tout le parc. Peut être ont-ils étaient mis en place pour inciter les habitants et touristes à utiliser des mobilités durables? Ainsi, l’accessibilité de cet espace public a été repensée et développée pour améliorer la circulation vers l’Expo, même avec un nombre important de visiteurs. C./ Un espace gardé entretenu depuis l’Exposition Universelle Comme nous avons pu le voir grâce à la grille morphologique, cet espace est très bien équipé et très bien entretenu. Nous avons pu noter la présence de nombreux matériels urbains tels que des poubelles, des lampadaires, des bancs, des emplacements pour les vélos et des fontaines pour se désaltérer. (Voir la grille morphologique en annexe n°3). Le matériel urbain est en très bon état. Par exemple les poubelles étaient vidées, les bancs ne sont pas taggués. Comme nous pouvons le voir sur ces photos (voir annexe n°4), les différents mobiliers urbains sont tous les mêmes sur cet espace et par les couleurs et matériaux utilisés se fondent dans le paysage. En effet les lampadaires sont de couleur bleu- vert, les bancs et les poubelles sont en bois, un matériel naturel. Les fontaines à eau et les emplacements pour les vélos sont en acier mais sont tout de même très bien intégrés sur ce lieu. Cet espace est composé de zones d’herbes et est arboré. L’herbe, les buissons et les arbres sont bien entretenus. “Es un lugar muy bien, agradable. No sé si habéis visto todo la 3 Traduction : Ils ont gardé la passerelle aussi construite pour l’expo. Elle est très belle et il y a énormément de gens qui y passent pour voir en dessous le fleuve et prendre des photos.
  12. 12. 12 zona de la Expo. La han dejado muy bien. Para el verano esta muy bonito con las flores”. Lorsque nous étions sur cet espace un technicien des espaces verts était en train de tondre l’herbe, ce qui prouve l’entretien régulier de ce lieu. Quelques personnes avec lesquelles nous avons échangé nous on dit que les jeunes venaient très souvent prendre l’apéro sur cet espace (Botellón) et qu’ils laissaient traîner leurs bouteilles vides. Quand nous y étions nous n’avons rien vu traîner ce qui nous a confirmé que cet espace devait être bien entretenu. 3./ Une circulation d’usagers importante A. / Une tendance au passage. Dans un premier temps le rôle de cet espace était de relier pour les piétons le pont de l’Almozara au lieu de l’Exposition Universelle. Il s’agissait d’aménager ce lieu afin de reconquérir ces berges face au fleuve qui étaient antérieurement délaissées. Ainsi on redonne une place au fleuve. Lorsque nous étions sur cet espace nous avons pu nous apercevoir dans un premier temps que les gens ne faisaient que passer. Ils passaient soit en marchant, soit à vélo. Ils passaient aussi en pratiquant une activité récréative telle que du footing ou du vélo. Très peu de personnes profitaient des bancs ou venaient sur cet espace pour rencontrer des gens. Pour mieux nous rendre compte des différentes pratiques nous nous sommes servies de grilles d’observation des usages que nous avons utilisées sur différentes plages horaires. ( voir en annexe n°5) Ce qui ressort de ces grilles c’est qu’il y a un passage continu d’usagers toute la journée mais ce nombre d’usagers n’est pas régulier. La première journée nous avons comptabilisé 131 personnes de 14h30 à 15h et 164 personnes de 16h30 à 18h. Le lendemain nous avons compté 233 personnes de 11h à 12h. De plus ces usagers ne font pas la même chose en fonction des heures. En effet, en ce qui concerne les activités récréatives, on peut voir qu’elles sont davantage pratiquées le matin. Nous avons également pu observer que les personnes âgées pratiquent du sport essentiellement le matin.
  13. 13. 13 Nous nous sommes aussi aperçues que les personnes se déplaçant avec un moyen de locomotion sont plus nombreuses en fin de journée, tandis que les personnes se déplaçant à pied sont plus nombreuses le matin. B./ Une réalité confirmée par les usagers Pour une grande majorité, ce n’est pas la première fois qu’ils viennent sur ce lieu. Ils sont seulement 5% à venir pour la première fois. Ils nous ont répondu qu’ils passaient sur les lieux pour la plupart tous les jours. C’est donc un espace qui accueille des habitués. En effet, la plupart des questionnés habitent dans ce quartier ou dans un quartier voisin (Pilar, Place de l’Europe…). Cet espace apparaît comme facilement accessible comme ont pu en témoigner les personnes que nous avons questionnées. « Los autobuses y el tranvía pasan aquí. Tenemos una muy bonita combinación en la ciudad » 4 . En effet le lieu est accessible par les bus, on a vu que 5,6% des personnes interrogées venaient pas ce moyen de transport. Mais principalement à pied pour 94,4% des enquêtés et notamment grâce à la passerelle construite pour l’Exposition Universelle de 2008. Cette passerelle a permis de faciliter la circulation, piétonne notamment, entre les deux rives. C’est donc un lieu de passage comme nous avons pu le voir grâce au grille d’usage. En effet, on a pu relever que les gens passent sur ce lieu pour aller retrouver des amis, de la famille, pour faire du sport ou encore tout simplement pour aller faire leurs courses. Ce n’est donc pas un lieu où les gens s’arrêtent pour s'asseoir. Il est également ressorti des questionnaires que ce lieu est beau (à 50%), voir même très beau (à 50% également), assez agréable (50%) voir très agréable (47,2%), très accessible (69%), et avec assez d'infrastructures à leur goût (à 42%). De plus, ils nous ont répondu que ce lieu est assez entretenu (à 61%) et les gens s’y sentent en sécurité (à 94%). Certains nous ont appris que certains soirs, des jeunes faisaient la fête, c’est pourquoi ils avaient un peu peur mais à seulement 5,6%. En général, on peut donc voir que c’est un lieu apprécié par les habitants. Cependant, ils nous ont dit que ce lieu est peu fréquenté et peu important pour la ville de Saragosse ( 19% des personnes qui nous ont répondu disant ce lieu est très fréquenté parlaient souvent du Parc d’Exposition tout en nous le montrant). 4 Les bus sont présents (peu mais présents) et le tram aussi. Il y a une très bonne desserte, tout est relié.
  14. 14. 14 Généralement, les habitants trouvent que ce lieu est très bien comme il est à 69,4% (bien entretenu, propre, beau, accessible) mais s’il doit y avoir des améliorations, personne n’est contre. Certains ont suggéré l’installation de toilettes publiques, qui manquent sur ce lieu. On peut également remarquer que ce lieu est agréable pour les habitants, car les 3 adjectifs qui sont ressortis instinctivement pour qualifier ce lieu sont : “ Bonito”, “Tranquilo” y “Naturaleza” . Concernant le profil des personnes interrogées on a remarqué que c’est surtout des retraités ou des femmes au foyer qui passent. Les gens se déplacent à 58% seul. Nous avons réalisé des tableaux explicatifs ainsi que des tableaux croisés dynamiques que nous mettrons en annexe, pour comprendre les résultats des questionnaires. Cependant, tous ces résultats ne sont pas pertinents car nous n’avons interrogé qu’un échantillon de 36 personnes et ceci sur seulement deux jours. De plus, nous n’avons pu interroger que des personnes venues à pied car nous ne voulions pas déranger les sportifs ou les personnes à vélo. On peut donc dire grâce aux résultats des questionnaires, que ce lieu est agréable et beau mais c’est un plus un lieu de passage qu’autre chose.
  15. 15. 15 Conclusion Pour conclure, nous pouvons dire qu’avant 2004 les berges de l’Ebre étaient complètement délaissées. En effet, les crues importantes du fleuve représentaient un élément contraignant dans l’aménagement des rives. Cependant, en 2004, dès lors que la ville de Saragosse a su qu’elle allait être le siège de l’Exposition Universelle de 2008, de nombreux aménagements ont été réalisés. Le fleuve est devenu l’élément central dans tous ces aménagements. Cet espace a donc été totalement réaménagé dans sa morphologie. Il a été pensé pour accueillir un nombre important de visiteurs. Mais aussi, pour que cet espace reste fréquenté après l’évènement. Similaire à l’autre rive, la ville a mis en place des aménagements homogènes sur le thème de l’Exposition Universelle. L’accessibilité a aussi été repensé, d’où l’amélioration de la circulation, notamment pour se rendre à l’Exposition. Cet espace arboré, doté de nombreux équipements et bien entretenu apparaît en réalité comme un lieu de passage. En effet, les gens ne restent pas et ne viennent pas sur cet espace pour son coté reposant. De plus, très peu de personnes étaient assises sur les bancs et admiraient le paysage. Les gens utilisent cependant son côté récréatif lorsqu’ils font du sport, mais comme ce ne sont que des joggers et des cyclistes ils ne font donc que passer sur cet espace. Nous avons aussi pu voir qu’une majorité importante de personnes y passaient pour se rendre sur leur lieu de travail. Par sa situation géographique et son importante accessibilité, cet espace public représente donc un lieu uniquement de passage (en résultat aux grilles et aux questionnaires) pour les habitants de Saragosse. Nous ressortons de cette expérience avec un bon souvenir de la découverte d’une partie de la ville de Saragosse. Cependant nous avons été quelque peu déçu par le nombre de personne. En pleine après-midi, il n’y avait personne. Heureusement, le lendemain matin nous avons eu une quantité plus importante de personne. Néanmoins, certaines personnes ne comprenaient pas pourquoi on étudiait ce lieu sans “intérêt” selon eux, par rapport à d’autres endroits beaucoup plus intéressants comme la place du Pilar.
  16. 16. 16 BIBLIOGRAPHIE  http://www.spain.info/fr_FR/que-quieres/ciudades-pueblos/grandes- ciudades/zaragoza.html  Informations générales sur la ville de Saragosse  http://www.humanite.fr/node/394336  Informations sur l’Exposition de 2008  https://www.google.fr/maps/search/google+earth/@43.2950913,- 0.370797,67908m/data=!3m2!1e3!4b1  Vues aériennes de l’espace  http://www.expozaragoza2008.es/fr/index/index  Informations sur l’Exposition de 2008  Documents distribué en sortie terrain
  17. 17. 17 ANNEXES
  18. 18. 18 ANNEXE N°1
  19. 19. 19
  20. 20. 20 ANNEXE N°2
  21. 21. 21
  22. 22. 22 ANNEXE N°3
  23. 23. 23 Le#15/10# ThèmesDésignationNombreQualitéEntretienAnalyse#sensorielle Banc56BonneMoyenUniformité Fontaine2BonneBonReposant Poubelles7BonneTrès>bonUniformité Statue Objets>artistiques5BonneBon Accroche>Vélo18CorrecteBon Arrêt>de>bus1CorrecteCorrecte Toilletes Kiosque Signalétique,>toponymie6BonneMoyenne jeux>pour>enfants1 Lampadaires89CorrecteCorrecteUniformité Lampes>au>sol Zone>d'herbe4BonneTrès>bonReposant ArbresBonneTrès>bonReposant BuissonBonneTrès>bonReposant Plantes>décoratives Voie>cyclabe2Très>bonneTrès>bon Voie>piétonne3Très>bonneTrès>bon Sentier>piéton5Très>bonneTrès>bon Trottoir Barrière>de>stationnement Aménagement>pour>handicapéAccéssible> Stationnement>véhicule Flux>homogènes>? Flux>hétérogènes>? Flux Circulation Matériel>Végétal Mobilier>urbain Grille#d'observation#morphologique#des#espaces#publics
  24. 24. 24 ANNEXE N°4
  25. 25. 25 ANNEXE N°5
  26. 26. 26 Le#15/10/2014Lieu%/%date 16h30#-#18h Tot#=#164 FemmeHommeFemmeHommeFemmeHommeFemmeHommeFemmeHomme 2-3# personnes Plus#de# personnes A%pied111821 Moyen%de% locomotion 11792342 Promenade134116 Récréative%25302242 Rencontre esthétique%121 Travail% détente Lecture TOTAL12109308336114122 Lieu%de% passage Loisirs Groupe#d'amis Grille%d'observation%des%usages%des%espaces%publics EnfantJeuneAdulte Seul Personnes#agéesAvec#chien FamillesVisiteurs Groupe
  27. 27. 27 Le#16/10/2014Lieu%/%date 11h#+#12h tot#=#233 FemmeHommeFemmeHommeFemmeHommeFemmeHommeFemmeHomme 2+3# personnes Plus#de# personnes A%pied241227936362 Moyen%de% locomotion4781961 Promenade 323151 Récréative% 38264521111 Rencontre 1 esthétique% Travail% 1 détente Lecture TOTAL 91946944294631531 Lieu%de% passage Loisirs Groupe#d'amis Grille%d'observation%des%usages%des%espaces%publics EnfantJeuneAdulte Seul Personnes#agéesAvec#chien FamillesVisiteurs Groupe

×