GESTION DE L’ALTERNANCE :

                 MOTIVATIONS ET PRATIQUES D’ENTREPRISES



                         Etude réali...
SOMMAIRE

CONTEXTE ET OBJECTIF...............................................................................................
CONTEXTE ET OBJECTIF DE L’ETUDE

Cette étude a été réalisée par le Département Emploi - Compétences de la Délégation Forma...
TYPOLOGIE DES ENTREPRISES
Fonction des répondants :                               20%




                                ...
RESULTATS DE L’ETUDE DES MOTIVATIONS ET PRATIQUES

                            EN MATIERE DE GESTION DE L’ALTERNANCE




C...
Qui forme les apprentis ?
Toutes tailles confondues, près de 18% des entreprises ayant répondu à cette question complètent...
Obligation légale (3% d’alternants pour les plus de 250 salariés) : le seuil est-il atteint ?

70% des entreprises réponda...
Pourquoi recourir à l’alternance ?
En moyenne, 75% des entreprises déclarent recourir à l'alternance uniquement pour recru...
Quels sont les critères des entreprises pour choisir entre apprentissage et professionnalisation ?
Les entreprises recruta...
Qui sélectionne les apprentis ?

Quasiment 100% des entreprises de plus de 500 salariés sélectionnent, avec ou sans le CFA...
Les entreprises utilisent-elles un référentiel ou une description de poste pour recruter ?
Si pratiquement toutes les entr...
Les entreprises disposent-elles des référentiels (de diplômes ou de titres) et des programmes de
       formation de leurs...
Les entreprises choisissent-elles leur CFA ?
En moyenne, 50% des entreprises choisissent les CFA avec lesquels elles trava...
Les entreprises établissent-elles des conventions de partenariat avec les CFA ?




                                      ...
Quels items apparaissent le plus souvent dans les conventions de partenariat avec les CFA ?
Lorsque des conventions de par...
Quelles actions les entreprises mettent-elles en place pour leurs maîtres d’apprentissage ou
       tuteurs ?

Au total, c...
Les entreprises veillent-elles à la formation de leurs maîtres d’apprentissage ou tuteurs ?
En moyenne 48,2% des entrepris...
Par quel moyen les entreprises valorisent-elles leurs maîtres d’apprentissage ou tuteurs ?
En moyenne, 45% des entreprises...
Les entreprises mettent-elles en place des promotions dédiées d’apprentis ?

Un peu plus d'un quart (26,5%) des entreprise...
La gestion de l’alternance et celle de la taxe d’apprentissage sont-elles liées dans les entreprises ?
Globalement, plus d...
EN RESUME
   L’alternance : plus qu’une obligation, un outil de recrutement
   - Près de 70% des entreprises de plus de 25...
POUR CONCLURE

La Délégation formation & compétences (DFC) de la CCIP tient à remercier toutes les entreprises qui ont par...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude Ccip 2009 Gestion De l'alternance

1 345 vues

Publié le

GESTION DE L’ALTERNANCE :
MOTIVATIONS ET PRATIQUES D’ENTREPRISES
Etude réalisée du 9 février au 6 mars 2009

Retrouver l'article complet : http://bit.ly/bNpq1x

Publié dans : Business, Technologie
1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 345
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
52
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude Ccip 2009 Gestion De l'alternance

  1. 1. GESTION DE L’ALTERNANCE : MOTIVATIONS ET PRATIQUES D’ENTREPRISES Etude réalisée du 9 février au 6 mars 2009 CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 1/22
  2. 2. SOMMAIRE CONTEXTE ET OBJECTIF........................................................................................................................................................................ 3 TYPOLOGIE DES ENTREPRISES ............................................................................................................................................................ 4 RESULTATS - Qui forme les apprentis ? ...................................................................................................................................................................... 6 - Obligation légale : le seuil est-il atteint ? ............................................................................................................................................... 7 - Pourquoi recourir à l’alternance ? ......................................................................................................................................................... 8 - Quels sont les critères des entreprises pour choisir entre apprentissage et professionnalisation ?...................................................... 9 - Qui sélectionne les apprentis ? ........................................................................................................................................................... 10 - Les entreprises utilisent-elles un référentiel ou une description de poste pour recruter ?................................................................... 11 - Les entreprises disposent-elles des référentiels et des programmes de formation de leurs apprentis ? ............................................ 12 - Les entreprises choisissent-elles leur CFA ? ...................................................................................................................................... 13 - Les entreprises établissent-elles des conventions de partenariat avec les CFA ? .............................................................................. 14 - Quels items apparaissent le plus souvent dans les conventions de partenariat avec les CFA ? ........................................................ 15 - Quelles actions les entreprises mettent-elles en place pour leurs maîtres d’apprentissage ou tuteurs ?............................................ 16 - Les entreprises veillent-elles à la formation de leurs maîtres d’apprentissage ou tuteurs ?................................................................ 17 - Par quel moyen les entreprises valorisent-elles leurs maitres d’apprentissage ou tuteurs ?............................................................... 18 - Les entreprises mettent-elles en place des promotions dédiées d’apprentis ? ................................................................................... 19 - La gestion de l’alternance et celle de la taxe d’apprentissage sont-elles liées dans les entreprises ?................................................ 20 EN RESUME ............................................................................................................................................................................................ 21 POUR CONCLURE.................................................................................................................................................................................. 22 CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 2/22
  3. 3. CONTEXTE ET OBJECTIF DE L’ETUDE Cette étude a été réalisée par le Département Emploi - Compétences de la Délégation Formation & Compétences de la CCIP. Elle a deux objectifs : - révéler des pratiques d’entreprises en matière de gestion de l’alternance dans ses aspects principalement qualitatifs, - prendre la mesure des nouvelles prestations, tant de conseil que d’accompagnement, à proposer aux responsables RH et alternance des entreprises qui nous sollicitent. L’étude a été conduite au cours des mois de février et mars 2009. Nous avons interrogé, par questionnaire, les professionnels des entreprises avec lesquelles nous travaillons régulièrement : Rendez-vous de la Formation et des Compétences, missions d’accompagnement de leurs stratégies de développement de l’alternance ou projets pilotes de management des compétences. Nous avons recueilli et exploité 146 questionnaires nous permettant de mener cette étude représentative des motivations et pratiques d’entreprises en matière de gestion de l’alternance. En règle générale, les résultats sont présentés quelle que soit la taille de l’entreprise. Néanmoins, lorsque les pratiques sont contrastées, les résultats sont affinés en fonction de la taille, parfois croisés avec d’autres questions, et précisés dans les commentaires (« Focus »). Les questionnaires ont été réalisés avec l’appui technique du CROCIS (Centre Régional de l’Observation du Commerce, de l’Industrie et des Services de la CCIP). CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 3/22
  4. 4. TYPOLOGIE DES ENTREPRISES Fonction des répondants : 20% DRH ou RRH Chargé RH ou Assistant RH 59% Autres fonctions (Directeur, Responsable 21% administratif, pédagogique ou comptable…) Taille et secteur des entreprises répondantes : 6,9% 4,1% Services (dont services à l'industrie) 34,9% 8,9% Commerce, hôtellerie, restauration 37,7% Finance, banque, assurance Moins de 500 salariés 49,3% Entre 500 et 1000 salariés 9,6% Entreprise publique, institution, collectivité territoriale Plus de 1000 salariés Industrie Bâtiment 15,1% Autre 17,8% 15,7% Profil type du répondant : DRH ou RRH d’une entreprise de moins de 500 salariés dans le secteur des services. CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 4/22
  5. 5. RESULTATS DE L’ETUDE DES MOTIVATIONS ET PRATIQUES EN MATIERE DE GESTION DE L’ALTERNANCE CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 5/22
  6. 6. Qui forme les apprentis ? Toutes tailles confondues, près de 18% des entreprises ayant répondu à cette question complètent la formation de l'apprenti au CFA par une formation interne. Parmi elles, seulement 18% demandent au CFA d'aménager leurs contenus de formation au regard de la formation réalisée au centre de formation interne. 17,5% Exclusivement le CFA Le CFA et le centre de formation de l'entreprise 82,5% Focus : Plus de 87% des entreprises de plus de 500 salariés forment leurs apprentis exclusivement au CFA, tandis que près d'1/4 (23,6%) des entreprises de moins de 500 salariés déclarent faire bénéficier leurs apprentis de leur centre de formation en complément des enseignements du CFA. CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 6/22
  7. 7. Obligation légale (3% d’alternants pour les plus de 250 salariés) : le seuil est-il atteint ? 70% des entreprises répondantes déclarent être concernées par cette obligation légale. 15,8% Oui Si 69,5% d’entre elles atteignent le seuil, près de 16% ne savent pas si elles l’atteignent ou non. 14,7% Non Ne sait pas 69,5% Focus : Environ 20% des entreprises de plus de 500 salariés n'atteignent pas le seuil de 3% d'alternants dans leurs effectifs et sont donc pénalisées. 75% des entreprises de 250 à 500 salariés atteignent le seuil légal. CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 7/22
  8. 8. Pourquoi recourir à l’alternance ? En moyenne, 75% des entreprises déclarent recourir à l'alternance uniquement pour recruter leurs futurs salariés. 23% y recourent pour recruter mais aussi pour respecter l'obligation légale. Seulement un peu plus de 2% y recourent exclusivement pour respecter l'obligation. 23% Pour recruter 2,2% Pour respecter l'obligation légale A la fois pour recruter et respecter l'obligation légale 74,8% Focus : 87% des entreprises de moins de 500 salariés y recourent uniquement pour recruter ou se constituer un vivier de recrutement contre 64% pour les entreprises de plus de 500 salariés. CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 8/22
  9. 9. Quels sont les critères des entreprises pour choisir entre apprentissage et professionnalisation ? Les entreprises recrutant des alternants formalisent leurs embauches par la signature d'un contrat de professionnalisation ou d'un contrat d'apprentissage. Pour la majorité d'entre elles (45% toutes tailles confondues), le premier choix entre les deux contrats est principalement dicté par leurs engagements financiers ou les obligations fixées par la branche professionnelle dont elles relèvent. Le deuxième critère de choix évoqué par 23,3% de l'ensemble des entreprises correspond à la recherche 45,1% d’une formation sanctionnée ou non par un diplôme ou un titre inscrit au RNCP. Ce critère est retenu par 29% des entreprises de plus de 1000 salariés et environ 20% pour les autres. Plus de 23% des entreprises effectuent un choix 23,3% 23,3% multicritères, principalement pour déterminer ponctuellement le contrat à utiliser en fonction de leurs besoins et des opportunités. 7,5% Si en moyenne 7,5% des entreprises déclarent faire leur 0,8% choix uniquement en fonction des candidatures reçues, cela concerne seulement 2% des plus de 1000 salariés Coûts et Diplôme ou Critères Profil du Exclusivement contre 10% pour les autres qui préfèrent adapter le obligations titre multiples candidat apprentissage contrat au cas par cas en fonction des candidatures. Focus : 0,8% des entreprises déclarent recourir uniquement au contrat d'apprentissage, « moins lourd » à gérer que le contrat de professionnalisation. CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 9/22
  10. 10. Qui sélectionne les apprentis ? Quasiment 100% des entreprises de plus de 500 salariés sélectionnent, avec ou sans le CFA, leurs apprentis, contre un peu plus de 82% pour les autres. 2% 17,9% 98% Le CFA seul 82,1% L'entreprise pour tout ou partie Moins de 500 salariés Plus de 500 salariés CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 10/22
  11. 11. Les entreprises utilisent-elles un référentiel ou une description de poste pour recruter ? Si pratiquement toutes les entreprises (98,4%) veillent à l'adéquation de leurs métiers avec le profil des apprentis, seulement 52% d'entre elles s’appuient sur des référentiels de compétences ou des descriptions de postes : 60% des plus de 500 salariés utilisent de tels outils contre 42% pour les autres. 40% 58% Non Oui 60% 42% Moins de 500 salariés Plus de 500 salariés Focus : 18% des entreprises de moins de 500 salariés ne participent pas directement à la sélection des candidats, mais 50% d'entre elles établissent néanmoins un descriptif de poste ou un référentiel de compétences. CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 11/22
  12. 12. Les entreprises disposent-elles des référentiels (de diplômes ou de titres) et des programmes de formation de leurs apprentis ? En moyenne, seulement 74,6% des entreprises disposent systématiquement des programmes de formation de leurs apprentis en CFA, mais seulement 50% des entreprises déclarent être en possession des référentiels de diplômes ou de titres. Elles disposent : 2,9% 16,0% du programme et du référentiel uniquement du programme de formation 42,8% 6,5% uniquement du référentiel du diplôme ou du titre préparé jamais du référentiel ni du programme très rarement du programme et/ou du référentiel 31,9% Focus : Si, en moyenne, 16% des entreprises ne disposent ni des programmes ni des référentiels, c'est le cas pour 21,5% des entreprises de moins de 500 salariés. CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 12/22
  13. 13. Les entreprises choisissent-elles leur CFA ? En moyenne, 50% des entreprises choisissent les CFA avec lesquels elles travaillent. 36% des entreprises ne prédéterminent pas de CFA partenaires et attendent d'être sollicitées par des apprentis ou directement par les CFA. Pour un peu plus de 7% des entreprises, la notion de choix d'un CFA est très restreinte. Cela s’explique quand les métiers ou les secteurs d’activités sont très spécialisés et que, de ce fait, très peu de CFA proposent des formations appropriées. 6,6% 7,4% Oui Non, elles attendent d'être sollicitées par l'apprenti ou le CFA 50% Pas de choix réel 36% Oui, parfois CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 13/22
  14. 14. Les entreprises établissent-elles des conventions de partenariat avec les CFA ? 44,9% 60,9% 56,5% Non, pas toujours Oui, systématiquement 55,1% 39,1% 43,5% Moins de 500 De 500 à 1000 Plus de 1000 salariés salariés salariés Plus de 55% des entreprises de plus de 1000 salariés signent toujours des conventions de partenariat avec les CFA, contre 43,5% pour celles de 500 à 1000 salariés et 39,1% de celles de moins de 500 salariés. CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 14/22
  15. 15. Quels items apparaissent le plus souvent dans les conventions de partenariat avec les CFA ? Lorsque des conventions de partenariat sont signées, les aspects plus souvent spécifiés sont les modalités financières pour 84,6% des entreprises, la durée de la formation (83,1%) et les dates de démarrage et de fin de la formation (81,5%). 84,6% 83,1% 81,5% Modalités financières 64,6% Durée de la formation 58,5% Date de début et de fin de la formation Planning 40% 36,9% Modalités du tutorat Aménagement du contenu de formation du CFA 16,9% Evaluation des acquis Process de sélection CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 15/22
  16. 16. Quelles actions les entreprises mettent-elles en place pour leurs maîtres d’apprentissage ou tuteurs ? Au total, ce sont près de 61% des entreprises qui agissent en faveur de leurs maîtres d'apprentissage ou tuteurs, soit par la valorisation de leurs compétences au sein de l'entreprise, soit par la formation, ou encore par ces deux moyens. 13,2% Aucune action 39,4% 15,3% Formation et valorisation Formation uniquement Valorisation uniquement 32,1% CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 16/22
  17. 17. Les entreprises veillent-elles à la formation de leurs maîtres d’apprentissage ou tuteurs ? En moyenne 48,2% des entreprises forment leurs maîtres d'apprentissage ou tuteurs. Plus l'entreprise est grande, plus l'effort de formation au tutorat est important : 39,1% des entreprises de moins de 500 salariés forment leurs maîtres d'apprentissage ou tuteurs, contre 43,5% de celles de 500 à 1000 salariés et 62% de celles de plus de 1000. 38% 60,9% 56,5% Non Oui 62% 39,1% 43,5% Moins de 500 Entre 500 et Plus de 1000 salariés 1000 salariés salariés CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 17/22
  18. 18. Par quel moyen les entreprises valorisent-elles leurs maîtres d’apprentissage ou tuteurs ? En moyenne, 45% des entreprises valorisent leurs maîtres d'apprentissage ou tuteurs. Elles le font essentiellement par la prise en compte de cette compétence dans les évolutions de carrière de leurs collaborateurs 71,2%, 18,2% leur octroient une prime et 10,6% recourent à la certification de leurs maîtres d'apprentissage ou tuteurs. 71,2% Prise en compte de cette compétence dans l'évolution de carrière Prime 18,2% 10,6% Délivrance d'un Certificat de compétences ou d'un Titre CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 18/22
  19. 19. Les entreprises mettent-elles en place des promotions dédiées d’apprentis ? Un peu plus d'un quart (26,5%) des entreprises de plus de 1000 salariés déclarent mettre en place des promotions d'apprentis dédiées, contre une moyenne de 11,9% pour les autres. Parmi les entreprises qui mettent en place des promotions dédiées : 11,9% 26,5% - 82% recourent à l'alternance exclusivement pour recruter, - 100% sélectionnent seules ou avec les CFA leurs apprentis, Oui - 78,3% veillent à l’adéquation entre le profil de 88,1% Non l’apprenti et les métiers de leur entreprise grâce à 73,5% des référentiels de compétences ou des descriptions de poste, - 69,6% établissent des conventions de partenariat avec le CFA, - 34,8% demandent au CFA un aménagement des contenus de formation. Moins de 1000 salariés Plus de 1000 salariées CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 19/22
  20. 20. La gestion de l’alternance et celle de la taxe d’apprentissage sont-elles liées dans les entreprises ? Globalement, plus de 90% des entreprises rapprochent gestion de la taxe d'apprentissage et gestion de l'alternance, mais leur organisation (un seul et même service ou deux différents) et leurs pratiques diffèrent en fonction de leur taille : - Pour 43,8% des entreprises de moins de 1000 salariés, c'est la même personne ou le même service qui gère la taxe d'apprentissage et l'alternance, contre 34,7% pour les entreprises de plus de 1000 salariés. - 65,3% des entreprises de plus de 1000 salariés disposent de deux services distincts pour gérer la taxe d'apprentissage et l'alternance et dans 3,1% les deux services ne collaborent pas. - 56,2% des entreprises de moins de 1000 salariés disposent de deux services distincts et 24% d'entre elles déclarent que les deux services ne collaborent pas. 2% 13,5% 2 services 42,7% 63,3% Aucune relation entre les deux services Collaboration entre les deux services C'est le même service 1 43,8% service 34,7% Moins de 1000 salariés Plus de 1000 salariés CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 20/22
  21. 21. EN RESUME L’alternance : plus qu’une obligation, un outil de recrutement - Près de 70% des entreprises de plus de 250 salariés atteignent le seuil légal de 3% d’alternants. Les trois quarts des entreprises déclarent recourir à l’alternance uniquement pour recruter leurs futurs salariés. Cette tendance est plus forte pour les entreprises de moins de 500 salariés qui se constituent ainsi un vivier de recrutement. - Seulement 2% des entreprises recourent à l’alternance uniquement pour respecter l’obligation légale. - Pour 45% des entreprises répondantes, les critères principaux pour choisir entre l’apprentissage et la professionnalisation sont les engagements financiers ou les obligations fixées par la branche professionnelle dont elles relèvent. - Près d’une entreprise sur deux dispose d’un descriptif de poste et/ou d’un référentiel pour recruter un alternant. - Plus d’un quart des entreprises de plus de 1000 salariés investissent dans l’alternance et mettent en place des promotions dédiées essentiellement pour recruter. Des relations privilégiées avec le CFA - Pour plus de 80% des entreprises, toutes tailles confondues, ce sont exclusivement les CFA qui forment les apprentis. - Les trois quarts des entreprises disposent systématiquement des programmes de formation de leurs apprentis en CFA mais seulement une sur deux dispose des référentiels de diplômes ou de titres. - En moyenne, près 40% des entreprises ont établi des conventions de partenariat avec des CFA. Cette tendance est plus forte pour les entreprises de plus de 1000 salariés. - Les principaux items cités dans les conventions sont les modalités financières (84,6%), la durée de la formation (83,1%), et les dates de démarrage et de fin de formation (81,5%). La valorisation des tuteurs et des maîtres d’apprentissage - Près de 61% des entreprises mettent en place des actions pour leurs maîtres d’apprentissage et leurs tuteurs (formation et/ou valorisation). - Une entreprise sur deux forme ses maîtres d’apprentissage ou tuteurs. Cette tendance est plus forte pour les entreprises de plus de 1000 salariés. - Les trois quarts des entreprises reconnaissent la compétence tutorale de leurs collaborateurs, soit en la prenant en compte dans les évolutions de carrière (71%), soit par l’octroi d’une prime (18%) ou encore en ayant recours à la certification (11%). CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 21/22
  22. 22. POUR CONCLURE La Délégation formation & compétences (DFC) de la CCIP tient à remercier toutes les entreprises qui ont participé à cette étude. Cette analyse met particulièrement en valeur l’importance portée par la plupart des entreprises à la qualité de la relation avec les CFA ou centres de formation, la nécessité de contractualiser tant sur les contenus que sur les modalités pédagogiques, l’enjeu d’un tutorat réussi, la sélection des apprentis. La CCIP–DFC conseille et accompagne les DRH et RRH dans la mise en œuvre de stratégie alternance : étude des besoins, sélection des futurs alternants, aide au choix des partenaires pédagogiques, appui au pilotage des dispositifs, formation des tuteurs. Les interventions proposées s’inscrivent dans une logique de GPEC, de partage de pratiques et de partenariat. Pour plus d’informations : www.dfc.ccip.fr 01 55 65 67 01 / 68 12 CCIP – Délégation formation & compétences Octobre 2009 Page 22/22

×