11CJD BeauvaisMaladrerie de Beauvais11 avril 201311André-Yves PORTNOFFDirecteur de recherches associé,Professeur associé à...
“La guerre économique mondiale”Bernard Esambert, 1991La “Mondialisation”:Des échanges massifs planétaires,Des communic...
La « guerre économique »un vieux concept, dès XVI-XVIIeDans l’optique mercantiliste : conflit entreéconomies concurrentes...
Le commerce, facteur de guerre?Antoine de Montchrestien, 1615:« Les marchands étrangers sont comme despompes qui tirent ...
Le commerce, facteur de paix?Montesquieu :Commerce et Paix vont toujours de pair“c’est presque une règle générale, que p...
Le combat des tricheurs existeLobbyingGuerre des normescorruptionEspionnageDe l’intelligence économique aux pratiques...
Gare au gorille!Les postures guerrières “viriles” font perdreles guerres aux militaires classiquesIndochine, Vietnam, Al...
Sun Tzu 孫子 (544–496 av. J.-C.) a toutexpliquéandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 8Pierre Fayard pmfayard@gmail.comBlog http://w...
Sun Tzu 孫子 (544–496 av. J.-C.) a toutexpliquéAppliquer l’analyse fonctionnelle:la finalité de la guerre est « la paix, l...
L’immatériel est décisif“Guerre psychologique” et non exutoire debrute:« l’attaque par le feu » jamais « sous l’emprised...
La brute qui se fait plaisir échoue« bien traiter ses prisonniers, voire de s’enfaire des alliés »− L’entreprise qui « no...
L’économie de “la gratuité” avant GoogleLao Tseu, 600 av. JC. (Tao Te King )« avant de prendre il faut donner »Sun Tzu...
Le “comment” plus important que le“combien”exploiter son intelligence pour « fairementir les mathématiques.»n’engager ba...
L’éthique, atout de la réussitele stratège doit se montrer vertueux,digne de confiance, soucieux desconditions de ses sol...
Comprendre le changementayons une vision dynamique et non plus statiqueBouddha (né vers -624 av. J.-C."Il nexiste rien d...
Comprendre la complexitéSun Tzu a une approche systémiqueLe Yin, ce qui est en devenir (peu visible ouinvisible),Le Yan...
17Le monde est un systèmecomplexe en mouvement•les propriétés globales ≠ somme despropriétés partielles•La solution global...
Passer de l’obsession du «combien» à la Société du« comment » : construire de meilleures synergies18Atomesdecarboneandre-y...
andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 19La qualité des interactions crée l’intelligencecollective et le développementselon la qu...
Savoir:convaincre collaborer…Désirspassions, valeurs, volontéSavoirSavoir lireConnaître la languecomprendre le contenuDési...
andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 21ActionnairesfinanciersVisionValeursVolonté desdirigeantsCapitalD’intelligencecollectiveCa...
Emploi et qualité de vie tiennent à un fil!andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 22Rencontres du RéseauCJD, 22 mars 2013,interpré...
Corderie Meyer-SansboeufGuebwiller2006:3 millions de dettesPerte : 1,6 million/an2007 refus d’une valorisation immobil...
241976 : 138 000 $ US1978 : 1,2 million $ US1989 : 200 millions $ US1999 : un milliard $ US2003 : 1,34 milliard $ US2007 :...
SAS InstituteJim Goodnight (1943), fondateur,PDG:35h/semaine,Garderie d’enfants, clinique privée,centre de fitness et ...
andre-26Costco face au Sam’s Club (Wal Mart)CA 55 G € 2009. 69 G€ en 2011.Investir dans les hommes : très rentable!Costco...
27FAVI: la mobilisation de l’intelligence de terrainfondeur de laiton de 550 salariésEntreprise familialeExcellente for...
L’interaction vies privée et professionnelle :la démonstration Lippi (Angoulême)rachetée et refondée en 1963250 employés...
L’innovation managériale,gisement majeur de valeurThomas PhilipponLe Capitalisme d’héritiers. Paris : Seuil (La Républiq...
Investir dans les hommes est rentable àlong terme pour le capitalperformance boursière des "100 Best Companies toWork For...
L’entrepreneur d’avenir écoute et a de l’empathieandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 31“le vrai pouvoir,c’est le serviceAndré-Y...
andre-yves.portnoff@wanadoo.fr32Synergies externes:Synerga38 cabinets d’audit et expertise comptable indépendants66 impl...
andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 33Synergies externes:Les groupements d’employeursDes sociétés emploient à temps partiel de...
Favoriser les entreprises durablementcréatrices de valeurLes entreprises familiales se développentmieux parce qu’elles on...
Deux optionsLe profit immédiatL’entreprise est un bien financierOn l’achète, vend, morcèle, détruit pourmaximiser le pr...
andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 36Oser se poser 6 questions prospectives pouranticiperQuestions1.Quels leviers de notre s...
Moutons ou mutants?andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 37De criseen criseUne nouvelleRenaissanceou
Economie de l’immatériel et réindustrialisation de l’Europe :«Le capital immatériel est plus mal géré que jamais par la ...
andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 39http://www.facebook.com/pages/%C3%A9ditions-Maxima/122022381151088http://fr-fr.facebook.c...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cjd beauvais guerre économique11 avril 2013 ay portnoff

1 536 vues

Publié le

Comment se fait-il que Sun Tzeu ait compris il y a deux millénaires et demi les ressorts de la guerre psychologique que tant de nos stratégies perdants n'ont toujours pas assimilés? Des préceptes qui éclairent parfaitement la compétition dans l'économie de l'immatériel et les stratégies gagnantes. Que depuis des décennies ne comprennent pas la majorité des dirigeants politiques, économiques, les experts macro-économistes qui donnent des explications savantes à la crise, démenties régulièrement...Merci au CJD de Beauvais de m'avoir donné l'occasion le 11 avril d'évoquer ce sujet dans une superbe maladrerie médiévale. Une maladrerie, endroit pertinent pour parler du monde actuel...

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 536
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • isolants ou les meilleurs conducteurs qui soient, selon la disposition des atomes Crise financière, moins de ressources ? Utilisons-les mieux! L ’erreur des macro-économistes est de raisonner sur le « combien » Le « comment » sont utilisés les ressources est déterminant Les acteurs de terrain, les entrepreneurs , ont une influence décisive par le choix du style de management des hommes et des stratégies / clients, partenaires…
  • Cjd beauvais guerre économique11 avril 2013 ay portnoff

    1. 1. 11CJD BeauvaisMaladrerie de Beauvais11 avril 201311André-Yves PORTNOFFDirecteur de recherches associé,Professeur associé à Haute Ecolede Gestion, Fribourgandre-yves.portnoff@wanadoo.frVincent de Beauvais:léproserie.
    2. 2. “La guerre économique mondiale”Bernard Esambert, 1991La “Mondialisation”:Des échanges massifs planétaires,Des communications massives en temps réel,Une explosion d’interactions généralisées− Certitude: monde= système de + en + complexeDemain:− Continuité?− Régionalisations?− Relocalisations? Moins de déplacements physiques?andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 2
    3. 3. La « guerre économique »un vieux concept, dès XVI-XVIIeDans l’optique mercantiliste : conflit entreéconomies concurrentes dans le jeu deséchanges internationaux,un gagnant et un perdant.actions militaires à finalité économiquesConflits France Angleterre Canada, IndeGuerre d’Irak de Bush (AlQaida-pétrôle)andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 3
    4. 4. Le commerce, facteur de guerre?Antoine de Montchrestien, 1615:« Les marchands étrangers sont comme despompes qui tirent hors du royaume […] la puresubstance de nos peuples […] ;ce sont des sangsues qui s’attachent à cegrand corps de la France, tirent son meilleursang et s’en gorgent »Colbert:« Les compagnies de commerce sont lesarmées du roi, et les manufactures sont sesréserves » andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 4
    5. 5. Le commerce, facteur de paix?Montesquieu :Commerce et Paix vont toujours de pair“c’est presque une règle générale, que partout où il y adu commerce, il y a des mœurs douces ; et que partoutoù il y a des mœurs douces, il y a du commerce.”“L’effet naturel du commerce est de porter à la paix.Deux nations qui négocient ensemble se rendentréciproquement dépendantes; si l’une a intérêt àacheter, l’autre a intérêt de vendre ; et toutes les unionssont fondées sur des besoins mutuels. »Jean-Baptiste Say, Keynes, libéraux:la prospérité des uns fait la prospérité des autresandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 5
    6. 6. Le combat des tricheurs existeLobbyingGuerre des normescorruptionEspionnageDe l’intelligence économique aux pratiquesfrauduleuses…Réseau Echelon: les oreilles de la National Security AgencyPatriot Act…DésinformationCyber-attaques.andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 6
    7. 7. Gare au gorille!Les postures guerrières “viriles” font perdreles guerres aux militaires classiquesIndochine, Vietnam, Algérie, Afghanistan (Russes,Occidentaux…), Irak…« l’échec cuisant de toutes les guerres conventionnellesmenées ces dernières décennies », Geneviève Schméder etgénéral Klaus Reinhardt, Futuribles, n° 349, février 2009Loi de la jungle mais pas de vie sans synergiesUn biosystème est un èquilibre dynamique entreorganismes vivants, végétaux, animaux…Les singes : des comportements sadiques et desdévouements “humains”andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 7
    8. 8. Sun Tzu 孫子 (544–496 av. J.-C.) a toutexpliquéandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 8Pierre Fayard pmfayard@gmail.comBlog http://www.comprendreetappliquersuntzu.com/
    9. 9. Sun Tzu 孫子 (544–496 av. J.-C.) a toutexpliquéAppliquer l’analyse fonctionnelle:la finalité de la guerre est « la paix, la sécurité etl’exploitation des résultats, pas le combatéternel »n’user des armes « instruments de mauvaisaugure, qu’en dernier recours »L’économie des moyens,« un succès obtenu à grands frais peut serévéler désastreux à long terme ».andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 9
    10. 10. L’immatériel est décisif“Guerre psychologique” et non exutoire debrute:« l’attaque par le feu » jamais « sous l’emprisede la rancune ou de la colère »« le théâtre d’opérations le plus économique etle plus décisif est l’esprit de l’adversaire »« la pire des tares stratégiques » estl’ignorancelire et influencer l’esprit adverse: exploiter lerenseignement, la désinformation, les qualités etdéfauts de l’autreandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 10
    11. 11. La brute qui se fait plaisir échoue« bien traiter ses prisonniers, voire de s’enfaire des alliés »− L’entreprise qui « normalise » la start-up qu’elleabsorbe détruit sa valeur créativeéviter de ravager le territoire que l’on convoite Lyautey (cité par Pierre Fayard) :« on ne prend pas une place de n’importe quellemanière si on désire y ouvrir un marché lelendemain »« une colonisation réussie est une administrationqui marche » andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 11
    12. 12. L’économie de “la gratuité” avant GoogleLao Tseu, 600 av. JC. (Tao Te King )« avant de prendre il faut donner »Sun Tzuabandonnez « une brique pour ramasserdu jade »andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 12
    13. 13. Le “comment” plus important que le“combien”exploiter son intelligence pour « fairementir les mathématiques.»n’engager bataille qu’avec une supérioritéde moyens ou d’effectifs,obtenir localement un avantageamener l’adversaire plus puissant à diviserses forcesvictoire peu couteuseandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 13
    14. 14. L’éthique, atout de la réussitele stratège doit se montrer vertueux,digne de confiance, soucieux desconditions de ses soldats« le lien moral fait la solidité et lacohésion » des organisations.Traduction:un management efficace des entreprisesimplique de "renforcer lharmonie" au traversde consignes cohérentes, compréhensiblespar des collaborateurs motivésandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 14
    15. 15. Comprendre le changementayons une vision dynamique et non plus statiqueBouddha (né vers -624 av. J.-C."Il nexiste rien de constant si ce n’est lechangement"Héraclite d’Ephèse (né vers 544-541 av. J.-C.)Le temps est irréversible.« la seule constante dans le réel est lechangement et le futur n’est pas écrit » P Fayard)− selon les grands classiques de la philosophiechinoise, le Yi Kung « Traité canonique desmutations » (771-256 av JC). le plus ancien traitéchinois et le Tao Tö King (600 av. J.-C. Lao Tseu),andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 15
    16. 16. Comprendre la complexitéSun Tzu a une approche systémiqueLe Yin, ce qui est en devenir (peu visible ouinvisible),Le Yang, principe de ce qui est manifeste,extériorisé et stable, du moins en apparence,Cette opposition est une nécessairecomplémentarité.le sens nait de l’ensemble : interactions, bouclesrécursivesLes qualités du soldat dépendent de la situation− La compétence s’exprime selon le contexteandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 16
    17. 17. 17Le monde est un systèmecomplexe en mouvement•les propriétés globales ≠ somme despropriétés partielles•La solution globale ≠ somme des solutionspartielles•La valeurvaleur dépend de la nature et de laqualité des interactions entre parties =synergiessynergies•le comment est plus déterminant que lecombien•Un petit changement = conséquencesimportantes17andre-yves.portnoff@wanadoo.frLe Dôme de Florence :1418-1434la plus grande coupole construitesans cintres ni échafaudagesUne structure autoportante grâce àla disposition en arrêtes depoisson imaginée par Brunelleschi,1377-1446.http://www.youtube.com/watch?v=WBSXijjW6BsUn monde complexe
    18. 18. Passer de l’obsession du «combien» à la Société du« comment » : construire de meilleures synergies18Atomesdecarboneandre-yves.portnoff@wanadoo.frNanotube : un isolant ou lemeilleur des conducteursou ?Intelligence et volontécollectivesOumédiocrité, etc…18
    19. 19. andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 19La qualité des interactions crée l’intelligencecollective et le développementselon la qualité et l’intensité des échanges,les règles définissant les relations sont déterminantes.Agissons-nousen révélateurs etorchestrateursdes talents duterritoire?favorisons-nousune culture desynergies à tousniveaux?Activateur
    20. 20. Savoir:convaincre collaborer…Désirspassions, valeurs, volontéSavoirSavoir lireConnaître la languecomprendre le contenuDésir de connaître,Consacrer du temps, Avoir unprojetLecteurpotentielTransactioneffective que siCommunicationConfianceÉmotionRémunération del’offre :Plaisir, profitpour l’auteurRémunération duclient: Plaisir, profitpour le lecteurLivreAuteurpotentielandre-yves.portnoff@wanadoo.frConstruction du lienSavoir-faire Savoir-faireVouloir-faire Vouloir-faire20la valeur créée dépend de savoirs,vouloirs et du lien humain
    21. 21. andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 21ActionnairesfinanciersVisionValeursVolonté desdirigeantsCapitalD’intelligencecollectiveCapitalrelationnelCapitalorganisationnelrèglesCapital financier, stocksMatériels, infrastructuresPotentielsindividuelsFournisseursCompétiteursClients SociétéNotre capital se construit et se détruit à chaqueinstant (méthode V3, Futuribles)Personnel, fournisseurs et clients ne sont pas la propriété de lentreprise.Son capital est construit sur un système dynamique de relations, il estconstitué de flux et non de stocksLe catalyseur des ressources : vision, valeurs, volonté des dirigeants
    22. 22. Emploi et qualité de vie tiennent à un fil!andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 22Rencontres du RéseauCJD, 22 mars 2013,interprétation en tempsréel du dessinateur LOïcSchvartz,http://schvartzenblog.blogspot.fr
    23. 23. Corderie Meyer-SansboeufGuebwiller2006:3 millions de dettesPerte : 1,6 million/an2007 refus d’une valorisation immobilière, retour à équilibre(repreneur Benoît Basier : valeurs CJD)2010: 47 salariés, CA 5,1 millions2011: intéressement, premiers bénéficesInnovations par l’écoute des ouvriers:marges augmentées par plus de valeur ajoutée pourl’utilisateur finalManagement par le sens, au quotidien23andre-yves.portnoff@wanadoo.frObjectifs clairs pour tous,Objectifs clairs pour tous,Relation client final renforcée : réactivité et lisibilitéRelation client final renforcée : réactivité et lisibilitéTravail dTravail d’’équipe et écoute des salariéséquipe et écoute des salariésFormation et polyvalenceFormation et polyvalence.Capital patientCapital patient
    24. 24. 241976 : 138 000 $ US1978 : 1,2 million $ US1989 : 200 millions $ US1999 : un milliard $ US2003 : 1,34 milliard $ US2007 : 2 milliards $ US2009 : 2,3 milliards $ US2010 : 2,43 milliards $ USSAS Institute:Logiciels, entreprise non cotée1977 :une semaine de 35 heures flexiblesavec intéressement du personnel1981 : garderie d’enfants gratuite6 000 m2de centre de détente et mise en formepiscine olympiqueFortune 2010 et 2011: n°1 des entreprises où «il faitbon travailler»Une croissance à 2 chiffres depuis 1976 sans interruptionandre-yves.portnoff@wanadoo.fr
    25. 25. SAS InstituteJim Goodnight (1943), fondateur,PDG:35h/semaine,Garderie d’enfants, clinique privée,centre de fitness et piscine olympique,Turn-over de 2% en 2010 versus 22% dans laprofession1 embauche coûte 1 an de salaireEntreprise apprenante300 employés depuis >25 ansandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 25« 95% de mon capital sorttous les soirs, mon job estde faire qu’il reviennedemain matin »« l’étonnant n’est pasla générosité de SASmais le fait que desentreprises réputéesrationnelles ne fassentpas de même » J GCapital patient !Capital patient !Économiede salaireExpertiseconservée
    26. 26. andre-26Costco face au Sam’s Club (Wal Mart)CA 55 G € 2009. 69 G€ en 2011.Investir dans les hommes : très rentable!Costco versus Sam’s ClubSalaires horaires moyens +38%Coût annuel santé/employé + 62%Coût annuel retraite/employé +78%Salaires/ventes - 70%Ventes par m2+54%Profit par employé + 24%« Wall Street veut faire de l’argententre aujourd’hui et mardiprochain…Mon ambition est bâtir quelquechose qui existera dans 50 ans »« Ce n’est pas del’altruisme, c’est dela bonnegestion » JimSinegalRésultat net, millions €
    27. 27. 27FAVI: la mobilisation de l’intelligence de terrainfondeur de laiton de 550 salariésEntreprise familialeExcellente forme financière depuis unquart de siècleJean-François Zobrist :« l’homme est bon »Plus de contrôle taylorien.« grâce à nos ouvriers, nos prix baissent de2% l’an depuis 25 ans »" 70 % de nos gains de productivité viennentdactions librement mises en place par nosouvriers"http://www.favi.com/managf.php" La belle histoire de FAVI " en 2 tomes, www.lulu.com,référence FAVI. "Un petit patron naïf et paresseux" "comment un petit patron naïf et paresseux innove »Stratégie et avenir  clubs@strategie-avenir.frandre-yves.portnoff@wanadoo.fr- Management par la- Management par laconfiance,confiance,- Délégation maximale,- Délégation maximale,initiatives de la base,initiatives de la base,-Mini-usines autonomesMini-usines autonomespar client,par client,-- « travaillez pour le- « travaillez pour leclient, pas pour votreclient, pas pour votrechef »chef »- Intéressement non- Intéressement nonhiérarchique,hiérarchique,- Réactivité- Réactivitécommerciale : prise decommerciale : prise derisque encouragée,risque encouragée,par lepar le capital patientcapital patient
    28. 28. L’interaction vies privée et professionnelle :la démonstration Lippi (Angoulême)rachetée et refondée en 1963250 employés, CA 41 M €Clôtures industrielles et grand-publicl’une des dernières gr entreprises patrimoniales en CharenteFrédéric et Julien Lippi− Initiation de tout le personnelau numérique en autorisant des usages professionnelsou privésAu designÀ la valeur perçue par le client− Construction collective de « ce que nous voulonsd’ici 2017 »− Réactivité accrue (Twitter en interne)− Dynamisation du personnel de baseDes salariés résolvent des problèmes privés, leur efficacité professionnelleaugmenteDes ouvriers accroissent la compétitivité par des initiatives simples de leurseule initiative− Zone de livraison : + 2000 km andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 28
    29. 29. L’innovation managériale,gisement majeur de valeurThomas PhilipponLe Capitalisme d’héritiers. Paris : Seuil (La Républiquedes idées), 2007.« la mauvaise qualité des relations de travailconstitue le frein le plus massif au dynamismede l’économie française.D’un point de vue statistique, les relationssociales semblent expliquer la quasi-totalité desmauvaises performances françaises.»World Value Survey:en Europe, la France dernière pour la "liberté de prendre des décisions dans sontravail", avant-dernière pour la "satisfaction dans son travail".andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 29« La France souffre de son incapacité à engendrer des entreprises où il fait bon travailler. »Et le coût de la souffrance au travail
    30. 30. Investir dans les hommes est rentable àlong terme pour le capitalperformance boursière des "100 Best Companies toWork For in America" (Fortune):période 1984-2009 :+ 2 à 3 % en moyenne chaque année et au dessus desprévisions des analystesAlex Edmans, professeur à la Wharton Schoolhttp://ssrn.com/abstract=985735andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 30Compétitivité et emploi passent par lerecul du management taylorienSoutenons en priorité les entreprisesrespectueuses de l’Homme
    31. 31. L’entrepreneur d’avenir écoute et a de l’empathieandre-yves.portnoff@wanadoo.fr 31“le vrai pouvoir,c’est le serviceAndré-Yves l’a dit avant moi!”On croit vendre de latechnique, un objet, un produit.Le «client» achète du service,du plaisir, notre qualitéd’écoute.Les techniques changent vite, le « patron agile » définitson métier par ce qui est stable: les attentes humaines.
    32. 32. andre-yves.portnoff@wanadoo.fr32Synergies externes:Synerga38 cabinets d’audit et expertise comptable indépendants66 implantationsUne marque commune: visibilité et partage d’expérienceGroupe TVI (depuis 1999)83 professionnels réparateurs de camions =1200 salariésMutualisation d’expérience ( technique +managemnt) et co-formationStandard de prestation aux clients routiers et utilisateurs de véhicules industriels,Effet de taille :achat des pièces détachées au même prix que des concurrents totalisant autant de salariés àeux-seuls que tous partenaires membres de TVI réuniesReliance7 consultants en marketing et stratégie (5 CJD)Compétences et expériences différentesCréation d’une marque et d’une sarl sans employésCompétence collective supérieure, valeurs partagéesVisibilité et accès à chantiers plus importants
    33. 33. andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 33Synergies externes:Les groupements d’employeursDes sociétés emploient à temps partiel dessalariésAccès à des compétences ne justifiant pas un tempspleinCes salariés travaillent dans plusieursentreprisesAcquisition plus rapide d’expérience et mutualisationC’est de la flexi-sécurité
    34. 34. Favoriser les entreprises durablementcréatrices de valeurLes entreprises familiales se développentmieux parce qu’elles ont généralementVisions et ambitions de long termeLe soucis de l’humain (Ernst&Young 2013)andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 34
    35. 35. Deux optionsLe profit immédiatL’entreprise est un bien financierOn l’achète, vend, morcèle, détruit pourmaximiser le profit à court termeLa construction de l’avenirL’entreprise est un groupe d’hommes qui créentde la valeur pour eux et la Société.− Jean Mersch, CJD-1938 « l’argent pour [le jeune patron] n’estplus un but mais un moyen. La production ne tire sa valeur que du bien-être qu’elle apporte à la société » et chacun doit avoir sa part de « laréussite, fruit de la collaboration de tous. »− Silvère Seurat « il n’est d’entreprise que d’hommes » . L’entrepriseest « un système complexe dont tous les éléments bougent ensemble »andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 35
    36. 36. andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 36Oser se poser 6 questions prospectives pouranticiperQuestions1.Quels leviers de notre succès passé risquent nous mettre en déclin?2 Dressons le portrait robot de notre assassin potentiel (il ne nous ressemble pas)3.Avec notre savoir-faire, quel nouveau service puis-je proposer?4 Comment construire plus de synergies internes pour créer plus de valeur avecmoins d’investissements et de risques?–Synergies entre :Habitants-citoyens-administrations-élus-entreprises-associations…5. Quelles connaissances et attitudes nouvelles sont-elles nécessaires pour gardernos ressources ?6. Comment construire plus de synergies externes pour créer plus de valeur avecmoins d’investissements et de risques?– Pouvons-nous produire plus de valeur avec nos partenaires extérieurs, pour renforcer nosconnaissances, savoir-faire, attractivité, les amener à devenir nos prescripteurs, nos propagandistes ?- quels partenaires actuels importants risquent de nous manquer demain?- De quel(s) partenaire(s) avons-nous besoin pour aller plus vite plus loin?
    37. 37. Moutons ou mutants?andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 37De criseen criseUne nouvelleRenaissanceou
    38. 38. Economie de l’immatériel et réindustrialisation de l’Europe :«Le capital immatériel est plus mal géré que jamais par la majoritédes grands groupes occidentaux et des administrations» http://www.heg-fr.ch/files/emba/120302_entreprise_romande.pdfLe Monde : La clé de la compétitivité est à lintérieur des entreprises. Le bien-être des salariés doit cesser dêtre négligé http://www.heg-fr.ch/files/emba/120425_leMonde.pdfLaTribune : http://www.latribune.fr/opinions/20111109trib000662913/reindustrialiser-questions-de-confiance-.htmlL’Expansion : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-grosses-entreprises-en-france-empechent-la-croissance-des-pme_264749.htmlQuelques ouvrages bilingues téléchargeables gratuitement sur le site de Futuribles (http://www.futuribles.com/) :« Sentiers dinnovation / Pathways to Innovation », PORTNOFF André-Yves , 2003, p. 65-65. http://www.futuribles.com/fr/viewer/pdf/1766/« Le Pari de lintelligence. Des puces, des souris et des hommes / Betting on Intelligence. Of Chips, Mice and Men », 2004, p. 79-79. PORTNOFF André-Yves ,http://www.futuribles.com/en/viewer/pdf/1767/« Repenser les biotechnologies / Rethinking the Biotechnologies », 2007, p. 109-109. THOMAS Daniel et PORTNOFF André-Yves,http://www.futuribles.com/en/viewer/pdf/1768/« Clefs pour le nanomonde / Keys to the Nanoworld », 2008, p. 110-110. PORTNOFF André-Yves : http://www.futuribles.com/en/viewer/pdf/1769/Un rapport fait pour le Medef en 2006: Impact des TIC, guide d’évaluation, avec Xavier Dalloz, MEDEF .http://www.dalloz.com/Analyses/Vision/Rapport%20Eco%20Num.pdfLa nature du travail (en italien et anglais), Mappa del lavoro-The Map Of Work : http://cms.itcgr.net/NR/rdonlyres/56F83B9F-28B1-4A21-AB80-92DFBBC88E3C/0/Global.pdfL’avenir des territoires passe par des musées 2.0 http://www.planete-plus-intelligente.lemonde.fr/villes/l-avenir-des-territoires-passe-par-des-musees-2-0_a-13-186.htmlMéthode V3: évaluer le capital immatériel http://ayportnoff.wordpress.com/2012/05/26/le-capital-immateriel-comment-levaluer/Vient de paraître Un livre collectif: Valeur(s) et management http://www.editions-ems.fr/ouvrage359-valeur-s-management-des-methodes-pour-plus-de-valeur-s-dans-le-management.htmlChantez!: http://www.dailymotion.com/video/xjetbe_aux-actes-citoyens_newsBlog :http://ayportnoff.wordpress.com/http://fr-fr.facebook.com/pages/Aux-actes-citoyens-De-lindignation-à-laction/14815372191829 et http://www.facebook.com/profile.php?id=719057033&ref=tn_tnmn Aux actes, citoyens! De l’indignation à l’action. écrit avec Hervé Sérieyx, http://livre.fnac.com/a3480148/Herve-Serieyx-Aux-actes-citoyensLa Radio suisse, 31 décembre 2012 : http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/le-12h30/4530753-quel-futur-souhaitable-1-5-un-capitalisme-humaniste-31-12-2012.htmlRadio Notre-Dame, "Et Dieu dans tout cela", 12 et 19 janvier : débat sur économie, société et éthique entre Thierry Saussez, François Asselin etA-Y Portnoff. http://radionotredame.net/wp-content/uploads/podcasts/et-dieu-dans-tout-ca/et-dieu-dans-tout-ca-12-01-2013.mp3 ethttp://radionotredame.net/player/http://radionotredame.net/wp-content/uploads/podcasts/et-dieu-dans-tout-ca/et-dieu-dans-tout-ca-19-01-2013.mp3 andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 38Quelques lectures, gratuitesen majorité…
    39. 39. andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 39http://www.facebook.com/pages/%C3%A9ditions-Maxima/122022381151088http://fr-fr.facebook.com/pages/Aux-actes-citoyens-De-lindignation-%C3%A0-laction/148153721918299http://www.maxima.fr/index.php?page=search&categorie=titre&ordre=ASChttp://www.maxima.fr/index.php?page=search&categorie=titre&ordre=ASCFuturibles N°372, mars 2011, les entreprises au défi de l’ubiquité.http://www.futuribles-revue.com/index.php?option=com_toc&url=/articles/futur/abs/2011/03/contents/contents.htmlFuturibles N°mai 2011, "Revitaliser le tissu productif, la Révolution de lintelligenceen pratique":http://www.futuribles-revue.com/index.php?option=com_toc&url=/articles/futur/abs/2011/05/contents/contents.htmlhttp://www.futuribles.com/pdf/Pari.pdfEditions Maxima Laurent du Mesnil.http://www.maxima.fr/index.php?page=fiche&id=430TIC et tourisme culturel :http://www.atout-france.fr/publication/visite-culturelle-ticPour ensavoir plus

    ×