Quel avenir choisissons-nous?

1 503 vues

Publié le

Le 2 02 2012, avant les élections, j'ai présenté au CJD (Centre des jeunes dirigeants) ces deux scénarios, déclin ou renaissance, pour 2012-2017. Où en sommes-nous? Comment inciter nos dirigeants à passer plus vite dans le scénario 2? Aux actes, citoyens! Exigeons des politiques qu'ils deviennent des entrepreneurs de l'avenir que nous voulons et méritons!

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 503
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
206
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • En prospective, on dit souvent que l ’avenir est construit par : des facteurs de nécessité, des facteurs aléatoires, des décisions et actions humaines. Nous sommes donc des acteurs responsables de la construction de notre avenir. Pour aller plus loin : Hugues de Jouvenel, Prospective, acteurs du changement, Paris, Futuribles, 2004.
  • isolants ou les meilleurs conducteurs qui soient, selon la disposition des atomes Crise financière, moins de ressources ? Utilisons-les mieux! L ’ erreur des macro-économistes est de raisonner sur le « combien » Le « comment » sont utilisés les ressources est déterminant Les acteurs de terrain, les entrepreneurs , ont une influence décisive par le choix du style de management des hommes et des stratégies / clients, partenaires…
  • Quel avenir choisissons-nous?

    1. 1. Soirée prestige intersection CJD Lorraine Notre entreprise en 2022 2 février 2012, NancyOsons entreprendre lefutur que nous voulons André-Yves PORTNOFF Directeur de recherches associé, Groupe Futuribles international Professeur associé à Haute École de Gestion, Fribourg 1 Rédacteur de laandre-yves.portnoff@lwanadoo.fr page « Futurs » de Jeunes Dirigeants »
    2. 2. Croissance? • Il ne suffit pas de croasser soudain Made in France, retour à l’industrie… • sans soutenir ceux qui créent de l’emploi et veulent produire ici: – Les PME à capital patientandre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 2
    3. 3. L’emploi, le maintien de laproduction sur notre sol, ne tiennent qu’à un fil• Celui de nos valeurs et de nos volontés andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 3
    4. 4. Une entreprise sauvée parce que le repreneur (CJD) a refusé la proposition de liquider l’activité et de vendre le terrain en centre-villeCorderie Meyer Sansboeuf, Guebwiller • 2006: – 3 millions de dettes – Perte : 1,6 million/an • 2007 refus d’une valorisation immobilière, retour à équilibre (repreneur Benoît Basier : valeurs CJD) • 2010: 47 salariés, CA 5,1 millions • 2011: intéressement, premiers bénéfices – Innovations: marges augmentées par plus de valeur ajoutée pour l’utilisateur final Objectifs clairs pour tous, Relation client final renforcée : réactivité et lisibilité Travail d’équipe et écoute des salariés Formation et polyvalence. polyvalence Capital patient andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 4
    5. 5. Nous sommes des acteurs responsables de la construction de notre avenir ActionsNécessité Hasard humaines Évènement andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 5
    6. 6. Energie, matières premières, Climat, écosystème, prospective Effets systémiques Futurible 1 Futurible 2 Futurible 3 Renaissance Scénario de continuitéPrésent Déclin OPA mafieuses sur Futurible 6 le monde? « Tchernobyl » Futurible 7 Drames sanitaires? Futurible 8 Bifurcations… Intégrismes, néofascismes Futurible n andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 6
    7. 7. La course de 3 tendances L’argent-roi et la loi du plus fort L’humanisme démocratique, L’Etat de droit Intégrismes obscurantismesandre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 7
    8. 8. Deux options, deux scénarios…• Le profit immédiat – L’entreprise est un bien financier – On l’achète, vend, morcèle, détruit pour maximiser le profit à court terme• La construction de l’avenir – L’entreprise est un groupe d’hommes qui créent de la valeur pour eux et la Société. • Jean Mersch, CJD-1938 « l’argent pour [le jeune patron] n’est plus un but mais un moyen. La production ne tire sa valeur que du bien- être qu’elle apporte à la société » et chacun doit avoir sa part de « la réussite, fruit de la collaboration de tous. » • Silvère Seurat « il n’est d’entreprise que d’hommes » . L’entreprise est « un système complexe dont tous les éléments bougent ensemble » andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 8
    9. 9. légèrement en dessous de sa moyenne de un mois et +17,9% en un an).long terme. I - Le scénario de continuité +4 ruRetour du chômage Emploi : le retournement se pr confirmeAujourd’hui,2 mê1catégorie A ont été enregistrés en novembre. 012, Lorraine marqué par une forte baisse (-2 271 postes lesau plus fort de la crise. en un mois). P rapport à novembre 2010, so ar CESL Janvier 2012 mê Tableau de bord n°30 +2 553 V a ra t io n d é c e m b re 2 0 10 e t s e p t e m b re 2 0 11 du secteur marchand es +1 560 ( d o n n é e s U R SSA F) +1,1%) entre décembre +1 086 contrastée : sur 85 sect +835 +707 +474 +317 +276 +257 +209 postes. andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 9 é
    10. 10. Le scénario de continuité 2014, Monde: la crise est de retour Des start-up françaises rachetées par Coréens, Chinois, Japonais Hewlett Packard devient chinois À fo rce de gérer leurs cours en Bourse non l’économie ré et elle, de plus en plu grands groupes s s de ’effondrent.Les États gèrent la pénurie sans s’attaquer aux causes US A, Europe: Sécurité so ciale: chômage re c ord é c o n om andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr ies 10 dr a
    11. 11. Le scénario de continuité 2016, la crise s’aggrave e in Fr an c e » Les m esures « Maden rapporté ont c ou té cher e t r i R ap p or t d « le Crédit e la Cours des co Imp m en cadeau à ôt Recherche , de p te s s ont baissé l de grandes entrepris milliardsNotre recherche publique ne crée en moins.» eur R&D et innovent des qui « les gouve e moinsd’emplois qu’enAsie ! recherche e rnements ont confonLes « Cac 40 » n’osent finance une t innovation, le contr du étrangers in R&D qui pro ibuableplus valoriser novants » fite surtout à desla R&D européenne andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 11
    12. 12. Le scénario de continuité 2016, la crise s’aggrave cupent des nt « Inégalités croissan s Indignés ocs et manifeste de revenusLe tesadm inistration pe : primes aux business kille s toute l’Eur o rs »dan Montée de l’ régionalismeextrême droite et des toute l’Euro s xénophobe p e e t a u x US s dan s A 2017: L’UE impuissante Le sommet de Bruxelles n’ose pas exclure les États de l’Union devenus totalitaires depuis deux ans. Manifestations dans toutes les capitales contre le «nouveau Munich » et les «politiciens pourris» andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 12
    13. 13. Le scénario de continuité «Manque dattractivité et vieillissement2017 inéluctable dune population non renouvelée» La Lorraine justifie le rapport Insee de 2012 Des PME non cotées résistent mais l’effondrement des marchés les bloque Présidentielles : Là e CJD La liberté d’expression appelle au retour nécessaire à la sécurité . l’économie réellepitatisme Catastrophes ca Vital: soutenez le technologiques en patient! série dans les États s totalitaires et Le CJD organise des « grappes » d’allié mafieux andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 13
    14. 14. Le scénario de continuité 2022, crises à répétition hi : u s nous avez tra d iscréditéelibvoté dans le monde L’Europe mbattants de la er o clament les c Niveau et qualité de vie: la chuteLe tourisme encrise à cause de SOS du CJD: créezla peur des d’urgence le SBA Victoire des capitaux pa tientsattentats. européen! Ouest: spéculationsLes régions qui ont Vital: Discrimination positive dans les marchés Asie: des groupesparié sur le e- publics pour rajeunir le familiaux détrônenttourisme s’en tirent tissu économique par lamoins mal croissance des PME Detroit et les majors US du Constat: seules les numérique PME JD en grappes alliés croissent! d’andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 14
    15. 15. II – Mais d’autres scénarios restent à portée de volonté• Choisissons le scénario de notre Renaissance: – Pari sur l’Homme – Mobilisation des talents et des énergies de tous – Juste récompense de chacun – Exploitation des effets Papillons et des synergies positives: « Aux actes, citoyens! » andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 15
    16. 16. Nous sommes tous des papillons!• Complexité petites causes = grands effets – des variations brutales : « crises » – Crise = danger et opportunité Synergies : mise modeste interactions en cascade beaucoup de valeur (+ou-) andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 16
    17. 17. Effets réseaux contradictoires simultanés « Effet Papillon » 1 Une initiative locale peut tout Réactions changer: responsabilité!non linéaires Efficacité selon synergiesLa réactivité Avantage aux petits si alliésdétermine la 2 résilience • Pouvoir de coalition des citoyens-consommateurs Synergies • taille critique selon synergies Web2. 3 Prises de monopoles 0 Le leader creuse l’écart avec les autres Microsoft, Intel, Google… andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 17
    18. 18. On se laisse obséder par les chiffrages. Or c’est le « comment » (les synergies) qui compte Atomes de carbone ou ? Intelligence et volonté collectives ou Nanotubes : isolants ou les médiocrité,… meilleurs conducteurs connus andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 18
    19. 19. La qualité des interactions crée l’intelligence collective• selon la qualité et l’intensité des échanges,• les règles définissant les relations sont déterminantes. Visions, valeurs, volontés et talents Activateur Intelligence collective andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 19
    20. 20. Le travail créateur de valeur a changé 1-Savoir S’informer faire Changements Décrypter continus se former en continu 2-Vouloir Des stratégies du mépris et de la contrainte sont faire contreproductives amis 3-Construire partenaires collègues Interactions entre sphères privées, du lien clients famille professionnelles Le lien humain neandre-yves.portnoff@lwanadoo.fr La Société internautes 20 s’ordonne pas 20
    21. 21. La compétence - ne se réduit pas au savoir - ne se mesure plus au diplôme• Un hyper diplômé • Un personnel de base très incompétent: compétent: – « vous vous plaignez de – « vous êtes inquiète après ce test douloureux, vous votre opération du cancer souffrirez beaucoup plus du sein, regardez-moi, je lors de votre opération du suis passée par là il y a cœur! » trois ans, je vais bien et je – On le garde car « très bon travaille ici! Ayez- chirurgien » ! confiance! » •Réévaluons la notion de compétence. •Valorisons la compétence et l’expérience de terrain 21 andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr
    22. 22. La rupture immatérielleLe travail immatériel:• trois temps de travail: 1. présence (lieu et horaires fixés) 2. disponibilité en ligne (horaires fixés) 3. créativité ( lieu et moments non planifiables) – le travail ne se mesure plus en heures – il envahie la vie privée et se nourrit d’elle – il ne se paye plus en argent seulement Parce que le travail est essentiellement immatériel et interagit avec la vie privée, l’entreprise ne peut plus pour être efficace dans la compétition mondialisée garder une base uniquement financière. Le management doit apprendre à gérer, y compris à distance, le travail immatériel qui se dégrade sous la contrainte andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 22
    23. 23. clients actuels et de demainLe défi de l’entreprise immatérielle: concilier dans le moyen long terme intérêts et projets de vie des 3 co-créateurs principaux de l’entreprise sans sacrifier les autres parties parties prenantes Capital Personnel andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 23
    24. 24. Le scénario de la Renaissance 2014, Monde: la crise est de retour v i l e p a sse d e La société ci à l’action l’ indignation Appel du Europe-Soir votre les initia CJD : maillons quotidien t Les patroives innovantes Manifestations monstre compétit ns «durableme ! dans toutes les capitales coacher ifs» s’offrent à nt La foule aux politiques: devenez des hommes d’État bonne voleurs pairs de ou dégagez! Urgence lonté. enfin le S: « InstaurezCroissance des PME: des De grand BA européen!  éthiques s groupes »collectivités locales ouvrent leurs appuientmarchés aux PME et favorisent les le CJDcapitaux patients et les coopératives andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 24
    25. 25. Le scénario de la Renaissance 2015, L’Europe retrouve la croissance votre quotidienEurope-SoirBruxelles: 3 décisions1- 22% des marchés publicsaux PME Bonnes p2- Ultimatum aux néofascistes recensem ratiques:3- Juges et police européennecontre mafias et corruption sections ent par les nationale, synthèse d’échang , bourse Grandir s e et entraide 2.0 CJD faci ans grossir : le innovatio ns s ociétales d’allianc lite les grappes 1000 on national e La liste des entre PME l’éducati r les groupes es grands a b oostée p ovantes participe citoyens qui n nt. initiatives in ible de cr La s anté au valeur 25 se de la andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr
    26. 26. Le scénario de la Renaissance2017, Élection présidentielle par du «management is Depuis le recul ajorité des FrançaEurope-Soir votre quotidien le mépris» la m ravailler après 65 ans,La Présidente française veulent rester tdes retraites et de lapasse à l’action: les problèmes le sont résolus« l’administration va devenir sécurité sociaun employeur exemplaire,respectueux de la dignité deses salariés, de ses clients etde ses fournisseurs.Exemplaire aussi comme Ecoles-epayeur! »«les expériences des 500 coopntreprises:innovateurs seront protégées exempla érations iresà l’École et dans la santé » Plan d’action exploit« L’École va enseigner le réseaux sociaux pouant lespartenariat et la responsabilitécitoyenne » « transversaliser » r des administrations les silos andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 26
    27. 27. Le scénario de la Renaissance2022, La Renaissance est Lorraine: att ractivité etlà! Europe-Soir votre quotidien croissance !-notre-signature.fr/index.php rraine -lo Les États-Unis d’Europe http://www.la sont proclamés : « Nous voulons être le continent de la liberté, de l’égalité, de la fraternité et de la laïcité, nous tendons la main Les JD L à tous ceux qui revendiquent 30000 emorraine ont créé leur dignité, nous ne plois en 10 ans sacrifierons plus nos valeurs En 5 ans, 20 PME eu pour gagner des marchés. r sont devenus des graopéennes Développons nous ensemble! sociétés leaders mo ndes n 10 grappes de PME é diaux. galement andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 27
    28. 28. Ce scénario est réaliste. Aujourd’hui, des entreprises produisent en France et sont rentables dans tous les secteurs Leurs dirigeants ont compris :1. Respecter la dignité de toutes les parties prenantes2. L’empathie permet d’anticiper3. Vies privées et professionnelles interférent Les valeurs humanistes n’entravent pas la réussite durable, elles la conditionnent ! andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 28
    29. 29. FAVI: la mobilisation de l’intelligence de terrain• fondeur de laiton de 550 salariés• Entreprise familiale - Management par la• Excellente forme financière depuis un confiance, quart de siècle - Délégation maximale,• Jean-François Zobrist : initiatives de la base, – « l’homme est bon » -Mini-usines autonomes – Plus de contrôle taylorien. par client,• « grâce à nos ouvriers, nos prix baissent de 2% -- « travaillez pour le l’an depuis 25 ans » client, pas pour votre• " 70 % de nos gains de productivité viennent chef » dactions librement mises en place par nos - Intéressement non ouvriers"• http://www.favi.com/managf.php hiérarchique," La belle histoire de FAVI " en 2 tomes, www.lulu.com, - Réactivité référence FAVI. "Un petit patron naïf et paresseux" " commerciale : prise de comment un petit patron naïf et paresseux innove » Stratégie et avenir  clubs@strategie-avenir.fr risque encouragée, andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr par le capital patient 29
    30. 30. Lippi : du bon usage des TIC– créé en 1926– 300 employés, CA 41 M €– Clôtures industrielles et grand- public– l’une des dernières entreprises patrimoniales de taille en Charente– Frédéric et Julien Lippi • Initiation au numérique de tout le personnel Management par la • Usages professionnels ou privés confiance • Réactivité accrue (Twitter en interne) TIC au service du projet • Dynamisation du personnel de base stratégique, • Zone de livraison : + 2000 km Le modèle FAVI+TIC… andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr Capital patient 30
    31. 31. Investir dans les hommes : très rentable! Costco face au Sam’s Club (groupe Wal Mart) – CA 70 G$ 2009. 2010 en progression. Mai 2011 +16%/2010 Costco versus Sam’s ClubSalaires horaires moyens +38%Coût annuel santé/employé + 62% « Ce n’est pas deCoût annuel retraite/employé +78% l’altruisme, c’est deSalaires/ventes - 70% la bonneVentes par m2 +54%Profit par employé + 24% gestion » Jim Sinegal « Wall Street veut faire de l’argent entre aujourd’hui et mardi prochain… Mon ambition est bâtir quelque 31 chose qui existera dans 50 ans » Jim Sinedal, fondateur, 75 ans andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr
    32. 32. SAS Institute: Logiciels, entreprise non cotéeFortune 2010 et 2011: n°1 des entreprises où « il faitbon travailler » Une croissance à 2 chiffres depuis 1976 sans interruption1977 :une semaine de 35 heures flexibles 1976 : 138 000 $ USavec intéressement du personnel 1978 : 1,2 million $ US1981 : garderie d’enfants gratuite 1989 : 200 millions $ US6 000 m2 de centre de détente et mise en formepiscine olympique 1999 : un milliard $ US 2003 : 1,34 milliard $ US 2007 : 2 milliards $ US 32 2009 : 2,3 milliards $ US 2010 : 2,43 milliards $ US andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr
    33. 33. SAS Institute Capital patient ! • Jim Goodnight (1943), fondateur, PDG: « 95% de mon capital sort tous les soirs, mon job est de faire qu’il revienne demain matin » • 35h/semaine, – Garderie d’enfants, clinique privée,« l’étonnant n’est – centre de fitness et piscine olympique,pas la générosité deSAS mais le fait que • Turn-over de 2% en 2010 versus 22% dans lades entreprises profession Économieréputées – 1 embauche coûte 1 an de salaire de salairerationnelles nefassent pas de – Entreprise apprenante Expertisemême » – 300 employés depuis >25 ans conservéeJ Goodnight andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 33
    34. 34. Une obsession: organiser plus de synergies pour produire ensemble plus de valeur… pour tous! Avec l’aide du numérique Une recette : empathie et respect de l’autre• Synergie avec le personnel• Synergie entre équipes• Synergies entre éléments de l’offre• Synergies avec les fournisseurs• Synergies avec les clients = co-création• Synergies avec les partenaires = réseaux andre-yves.portnoff@laposte.net 34
    35. 35. La région : plus grande que sa surface La taille efficace de l’entreprise ou du territoire ne se mesure plusen surfaces physiques ou financières mais en étendue et qualité du réseau de synergies Attractivité à distance et intelligence collective par la construction de réseaux d’échanges avec :Région diasporaétendue Étudiants étrangers animation des Touristes, Professionnels acteurs locaux en déplacement renforcement des proximités locales partenaires marchés andre-yves.portnoff@wanadoo.fr 35
    36. 36. 7 questions aux politiqueshttp://www.latribune.fr/opinions/20111109trib000662913/reindustrialiser-questions-de- confiance-.htmlQue faites-vous pour:1.Une école du partenariat, de la créativité, del’entreprenariat?2.Un secteur public employeur et payeur exemplaire?3.Des aides en priorité aux entreprises de long terme àmanagement humaniste?4.Une vision et une politique industrielle?5.Rendre le contexte favorable à la croissance des PME,SBA (% des marchés public réservé à PME-PMI) ?6.Un État de droit fort face à lobbies et copains?7.Justifier et rétablir la confiance des citoyens dans laclasse politique 36 andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr
    37. 37. Moutons ou mutants? De crise Une nouvelle ou en crise Renaissance andre-yves.portnoff@wanadoo.fr hserieyx@libertysurf.fr 37
    38. 38. andre-yves.portnoff@wanadoo.fr hserieyx@libertysurf.fr 38
    39. 39. Pour aller plus loin: http://www.futuribles.com/publica tions.html#6http://www.facebook.com/pages/%C3%A9ditions-Maxima/122022381151088http://fr-fr.facebook.com/pages/Aux-actes-citoyens-De-lindignation-%C3%A0-laction/148153721918299http://www.maxima.fr/index.php?page=search&categorie=titre&ordre=ASChttp://www.herveserieyx.com/le clip : http://youtu.be/hqz38T_qx4U 39 andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr

    ×