Réseau Curie 5 06 12 ay portnoff

868 vues

Publié le

Intervention le 5 juin 2012 à Limoges. Valoriser la recherche publique est nécessaire.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
868
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Introduction : Evénement annuel du réseau Curie , association dédiée à la valorisation de la recherche publique Commentaire 1 : La valorisation pose la question fondamentale du rayonnement de la recherche publique, au-delà de sa sphère d ’origine Commentaire 2 : Le postulat de cette conférence d ’ouverture c’est de dire que le rayonnement de la recherche provient et se poursuivra grâce à son excellence Commentaire 3 : Ce présupposé est il une vue de l ’esprit ? Une conférence d’ouverture pour illustrer la place de l’excellence dans la recherche , son décloisonnement et son rayonnement dans la sphère économique : Pourquoi la recherche fondamentale intéresse les acteurs économiques  ? L'excellence scientifique favorise t elle les partenariats avec le monde socio-économiques ? Quel contexte et quelles conditions faut-il réunir pour qu ’ émerge un impact durable de cette excellence tant convoitée Et in fine, quel est l ’impact de la recherche collaborative public-privé et de la valorisation des résultats de recherche sur la qualité de la science ? Est-ce qu’un haut niveau de relations avec les entreprises renforce l’excellence scientifique ? Quelles lois ou pratiques vertueuses amènent à l’excellence ? Transition vers les intervenants : Pour introduire des premiers éléments de réponse à ces questions de fond, et lancer le congrès Curie 2012 intitulé « Public, Privé : exploitons nos diversités» qui nous permettra durant ces trois jours d ’échanger sur le décloisonnement de la recherche publique et finalement sur la connaissance de l'autre, nous avons convié trois témoins de renommée internationale qui vont nous aider à lancer les débats sur ces questions cruciales pour l’avenir de la recherche et sa valorisation  10 mn d'exposé liminaire par chacun, puis discussion entre nous 4 puis avec la salle Pour ma part, je serai votre gardien du temps et au service de vos échanges. Je suis fondatrice et directrice générale de la société D&Consultants, travaillant depuis 21 ans au service des stratégies de valorisations, pour les établissements de recherche, pour leurs tutelles ministérielles, et pour l ’industrie dans leur stratégie de transfert et d’open innovation. Nous avons à ce titre publié récemment deux études qui présentent un aperçu du décloisonnement public/privé et de la valorisation de l’excellence de la recherche : l’une pour le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche concernant un panorama des structures communes de recherche public/privé, dressant la cartographie et l’état des lieux de ces structures mixtes; l’autre pour l’ARISS, l’Association pour la Recherche et l’Innovation des Industries de Santé qui rassemble les principaux laboratoires pharmaceutiques français, étude sur la mobilité des chercheurs entre le public et le privé. Ces deux études sur les décloisonnement des structures et des carrières et sur le rayonnement de la recherche, me permettent de passer la parole à notre premier témoin, Bruno Chaudret, personnalité reconnue de notre recherche publique, Directeur de recherche et Président du conseil scientifique, CNRS - Membre de l ’Académie des Sciences, qui va nous livrer son point de vue de chercheur de haut niveau ayant une longue et riche expérience du travail entre recherche publique et sphère économique, et pouvant témoigner de l’approche vertueuse de la liberté d’esprit du chercheur côtoyant étroitement et durablement un autre monde que le sien pour exceller.
  • Fil conducteur de l ’intervention : la recherche d’hier n’existera plus ; si l’on adopte un point de vue prospectif, on se rend compte qu’il faut décloisonner L'innovation n'est pas la recherche, mais la conduite jusqu'à l'exploitation effective d'un concept plus ou moins nouveau, sur la base de connaissances plus  ou moins justes, Le modèle linéaire R-D-I n'a jamais fonctionné spontanément, Le drame européen ce n'est pas création d'entreprises innovantes mais leur non croissance et la frilosité croissante des vieux grds groupes, exemples du Micral valorisation française de recherche US, de Moreno autodidacte valorisant aussi de la R&D US, de nombreuses recherches françaises valorisées aux USA ou ailleurs (Ilog, Axel Kahn, Patrick Couvreur...) Albert Fert- Thalès-IBM : la proximité ne suffit pas Il faudrait des cultures en T (spécialité+ culture générale revalorisée pour communiquer avec les autres spécialistes?), plus d'interdisciplinarité, mais le problème est surtout côté entreprises et financeurs : valeurs, vision, courage d'expérimenter, de prendre des risques, de miser sur les qualités humaines...
  • Réseau Curie 5 06 12 ay portnoff

    1. 1. Conférence d’ouverture : Regard croisé entre excellence scientifique, partenariat public privé et innovation de rupture IntervenantsBruno Chaudret : Directeur de recherche et Président du conseil scientifique, CNRS - Membre de l’ Académie des Sciences Georges Nahon : Directeur Général, Orange Silicon Valley André-Yves Portnoff : Directeur, Observatoire de la révolution de l’intelligence, Futuribles international Modérateur Dominique Carlac’h – Fondatrice et Directrice Générale D&Consultants
    2. 2. André-Yves PortnoffDirecteur de l’Observatoire de la révolution de l’intelligence, Futuribles Int.
    3. 3. L’innovation n’est pas la recherche• L’innovation n’est pas nécessairement: – le résultat d’une recherche, Les Montgolfières, innovation réussie, – de nature technologique, concept erroné – basée sur un concept nouveau et/ou scientifiquement justifié• L’innovation est une solution effectivement opérationnelle, que des utilisateurs considèrent suffisamment utile pour l’adopter.• Les coûts sont objectifs, la valeur est toujours subjective andre-yves.portnoff@wanadoo.fr andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr
    4. 4. L’innovation  :Rencontre de possibilités techniques et sociétales L’idée doit être scientifiquement et Mise en œuvre techniquement applicable effective par int eractions des utilisateurs qui espèrent un Idée Synergies entre savoirs, métiers et avantage projets d’acteurs …et compatible avec la culture, les réglementations, la Condition : écoute force des bienveillante d’acteurs concurrents complémentaires andre-yves.portnoff@wanadoo.fr
    5. 5. Le « modèle linéaire » recherche innovation ne fonctionne qu’exceptionnellement Recherches 2 innovations 1 échec, 1 succès réduit américaines françaises par surdités hexagonales Intel 8008• 1973, 9 ans avant l’IBM-PC, le Micral, • 1974, carte à puce : 1er micro-ordinateur commercialisé au monde Roland Moreno, autodidacte• André Truong (1936-2005) et François Gernelle. ( 1945-2012)• 1982: le 1er compatible PC est un Micral…refusé par Bull «A lépoque, on faisait carrière dans les couloirs, et ce projet venu de nulle part dérangeait » 5 andre-yves.portnoff@wanadoo.fr andre-yves.portnoff@wanadoo.fr
    6. 6. Le « modèle linéaire » recherche > innovation : le contribuable européen finance les USA Recherches Innovations et européenes emploi US – 1988: découverte de la magnétorésistance géante dans un laboratoire CNRS-Thomson – IBM un mois après chez Albert Fert – 1997: IBM applique aux têtes de lecture de disque durs de PC – 2003: 615 millions de têtes/an – 2008: Albert Fert et Peter Grünberg prix Nobel Labo mixte CNRS-Thalès !!!!andre-yves.portnoff@wanadoo.fr la proximité6physique ne suffit pas
    7. 7. Le « modèle linéaire » recherche > innovation : le contribuable français a payé pour IBM 2009 : Rachat par INRIA 1987: ILOG IBMDans tous les secteurs, le contribuable européen finance, d’autres exploitent Informatique, électronique, pharmacie, biologie, matériaux, etc…. Formation de Recherches de Créations de Valorisations chercheurs et ingénieurs qualité PME ailleurs andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr
    8. 8. Puissance et emploi US : grâce à des PME innovantes devenues géants mondiauxcréation société Effectifs 2011 1975 Microsoft 90 000 1976 Apple 60 400 1984 Dell 89 000 (2009) 1984 Cisco 60 000 1995 eBay 15 500 (2009) 1995 Amazon.com 35 000 1998 Google 33 000 andre-yves.portnoff@wanadoo.fr
    9. 9. Europe : déficit d’innovation dû au non renouvellement du tissu industrielThe 2010 EU Industrial 52 R&D Investment Scoreboard: (page 51) – Le déficit de R&D privée est un symptôme plus que la cause du déficit d’innovation européen. – Celui-ci est la conséquence de la difficulté des nouvelles entreprises à accéder aux marchés et donc à grandir assez pour devenir des leaders sur leur marchéQuand créera-t-on un SBA européen? andre-yves.portnoff@laposte
    10. 10. On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soifne plus s’acharner à financer ceux qui ne veulent pas innover Je fais de la croissance externe en Bourse, je n’ai plus besoin de créativité Aidons les synergies entre talents ayant la volonté de construire à long terme andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr 10
    11. 11. Aider la croissance des futurs leaders européens• Plus de communication et collaborations – Entre disciplines – Entre établissements – Entre métiers• Réhabiliter la culture générale – Moyen de compréhension entre spécialistes• Réhabiliter le droit à l’erreur• Penser complexe : plus de fiefs – De la concurrence à l’émulation• Bousculer les procédures chaque fois qu’elles vont contre le sens! andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr
    12. 12. Intelligence collective et différences• Le spécialiste ne joue collectif que s’il comprend les autres – On ne respecte les arguments d’autrui que si on les comprend (un peu) Sommes-nous des T-men et T-women ? La tolérance est une valeur qui crée de la valeur andre-yves.portnoff@lwanadoo.fr
    13. 13. Intelligence collective et différences• Nos organisations valorisent-elles suffisamment les différences à tous les niveaux hiérarchiques?• Exclure la moitié des créatifs = perdre 80% de la créativité. On ne peut plus se le permettre. Herrade de Landsberg (1125 – 1195) miniaturiste, poétesse, encyclopédiste andre-yves.portnoff@wanadoo.fr
    14. 14. La bio de André-Yves Portnoff• Docteur ès sciences physiques (Université Pierre et Marie Curie, Paris 1970, thèse au CEA)• Co-auteur du 1er rapport français sur la Société de l’immatériel (La Révolution de l’intelligence,1983)• Directeur de l’Observatoire de la Révolution de l’intelligence à Futuribles• Membre du système de veille de Futuribles, consultant en innovation technique, organisationnelle et managériale (PME, grands groupes et institutions )• Auteur de rapports pour les ministères français des Affaires étrangères (avenir du Français, nano et biotechnologies…) et de l’Équipement (impact des TIC) et Atout France• Docteur honoris causa de l’Université Ricardo Palma de Lima (Pérou)• Professeur associé au MBA de la Haute Ecole de Gestion de Fribourg (Suisse)• Directeur 1979-1992 du mensuel de prospective Sciences & Technique• Co-auteur avec Hervé Sérieyx "Aux actes, citoyens! De lindignation à laction". Préface de Hugues de Jouvenel. Éditions Maxima L.du Mesnil

    ×