LA VALORISATION HUMAINE DES DISPOSITIFS DE
MÉDIATION CULTURO-TOURISTIQUES URBAINS.
LE CAS DES SENTIERS NUMÉRIQUES DE LA VI...
SOMMAIRE

ANNEXE 1 – PLAN DE LA VILLE D’ARLES

5

ANNEXE 2 – PLANS DES SN

7

I.
II.

Plan officiel (VIDE)
Plan officieux ...
XVIII.
XIX.
XX.
XXI.
XXII.
XXIII.
XXIV.
XXV.
XXVI.
XXVII.
XXVIII.
XXIX.
XXX.
XXXI.
XXXII.

Entretien 20
Entretien 21
Entre...
ANNEXE 10 – TABLEAUX DE SAISIE RAPIDE DES QUESTIONNAIRES
I.
II.
III.
IV.
V.
VI.

Tableau de saisie rapide connaissance
Tab...
ANNEXE 1 – PLAN DE LA VILLE D’ARLES

Présenté sans légende car ce qui nous intéresse dans ce plan c’est la représentation ...
6
ANNEXE 2 – PLANS DES SN

7
I. PLAN OFFICIEL (VIDE)

II. PLAN OFFICIEUX (THE COOL TOURIST)

8
ANNEXE 3 – RHODOÏDS DES SN

9
T1

T2

T3

T4

Circuit Pixel

T5

T6

10
T7

T8

T9

T10

T11

T12

11
T13

T14

T15

T16

T17

T18

12
T19

T20

T21

T22

T23

T24

13
T25

T26

T27

T28

T29

T30

14
T31

T32

T33

T34

T35

T36

15
T37

T38

T39

T40

16
ANNEXE 4 – CARTE POSTALES DES SN

17
18
19
20
ANNEXE 5 – VISUELS DES APPLICATIONS
SMARTPHONE

21
III. RALLYVISIT, OU COMMENT DÉCOUVRIR ARLES EN JOUANT ?

22
IV. ARLES TOUR (MOBITOUR)

23
24
V. ARLES TRACKER (MONUMENT TRACKER)

25
ANNEXE 6 – OBSERVATIONS

26
I. PROTOCOLE D’OBSERVATION
Dans le but de voir quels usages sont faits des tabaluz et du parcours par le visiteur, j’ai
ob...
II. GRILLES D’OBSERVATION
16h30-17h
Ont-ils vu/lu :

Nbr de
gens

Sexe

Age

Direction

2
2
1
1
1
2
2

H+F
H+F
F
H
H
H+F
H...
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Vu
Non
Non
Non
Non

Non
Non
Pas allé
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Pas allé
Pas ...
Non
Non
Non
Non
Non

2
1
1
2
2

F
F
H
H+F
H+F

Non

3

2H + F

Vu par 1 F

3

2H + F

Vu par 1 F

4

2H + 2F

Non
Non
Non
...
18h15 – 18h45
Ont-ils vu/lu :
T38
T37
Non
Non
Non
Vu
Non
Pas allé
Non
Pas allé
Pas allé
Non
Non
Pas allé
Non
Pas allé
Non
...
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non
Non

2
2
2
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1

H+F
H
H
F
H
H
F
F
H
H
F
H
F

60
60
35
60
3...
ANNEXE 7 – GUIDES D’ENTRETIEN

33
I. GUIDE D’ENTRETIEN VISITEURS : RÉCEPTION ET USAGE DU
DISPOSITIF
Méthode : questionnaire administré par l’enquêteur qui p...
- Avez-vous préparé votre visite ?
- Comment ?
- Avez-vous acheté un pass ?

3. Le parcours
- Avez-vous suivi les SN ?
Si ...
Les textes
- Pensez-vous que les textes soient suffisamment lisibles ?
- Longueur de texte, taille et forme de caractère ?...
II. GUIDE D’ENTRETIEN RELAIS D’INFORMATION : PERCEPTION,
CONNAISSANCE, UTILISATION, RECOMMANDATION
Méthode : entretien
Tem...
2. Le parcours
- Avez-vous suivi les SN ?
Si non :
- Pouvez-vous me dire pourquoi ?
- Pouvez-vous donner un nom ou une thé...
ANNEXE 8 – TABLEAU RÉCAPITULATIF DE
L’ÉCHANTILLON INTERROGÉ

39
N°

H-F

Catégorie

Ville de
résidence

Profession

Né le

3

F

Bijouterie

Nîmes

Commerçante

1972

4

F

Boutique

Sal...
24

F

Plateforme d’information
touristique et culturelle (MP13)

Arles

Agent d’accueil

1990

25

F

Café bar

Arles

Ét...
ANNEXE 9 – RETRANSCRIPTION DES
ENTRETIENS RELAIS D’INFORMATION

42
I. ENTRETIEN 3
Femme
Ville de résidence : Nîmes
Profession : commerçante
Année de naissance : 1972
12/07/2013 - 7 min
Q : ...
Q : D'accord. Plus autonome en fait ?
I3 : C’est ça.
Q : Et pour les habitants d’Arles ?
I3 : (Silence 5 secs) J'en sais r...
II. ENTRETIEN 4
Femme
Ville de résidence : Salon de Provence
Profession : commerçante
Année de naissance : 1962
12/07/2013...
I4 : Euh le musée Réattu par exemple, les Arènes puisque je l’ai vu en passant là devant dans
cette rue-là, ensuite effect...
retournée. Et puis j’ai envie de déambuler dans la ville, de voir des expos. En ce moment c’est
non-stop, je bosse entre m...
Q : Que pensez-vous des couleurs ?
I4 : Les couleurs ? En fait c’est noir c’est ça ? C’est noir et blanc ? (rires).
Q : C'...
route » voilà. Donc je pense que c'est bien, c’est à la fois… ça force la spontanéité en même
temps parce que c'est vrai q...
beaucoup de touristes à l'Isle sur la Sorgue et ces touristes qu'est-ce qu'ils veulent savoir ? Ils
veulent savoir quoi fa...
dans les informations de façon à ce que la personne ne se perde pas dans plein de pages
différentes et puis qu'elle finiss...
I5 : Heu… Innovant, ça c'est clair. Futuriste c'est un peu le même mais ça marche. Et presque
constructif, on a l'impressi...
qui ont des Smartphones de plus en plus jeunes, ils pourraient s’en servir, peut-être même plus
que les adultes... Même le...
l'information est condensée dedans, donc du coup quand je vous dis SN, qu'est-ce que ce nom
vous évoque ?
I6 : Euh sentier...
I6 : Non, non je pense que… oui c'est assez dynamique. Puis de l'innovation dans ce centre
ancien c'est amusant quoi. Je t...
Q : Il y en a aussi sur les... pas les commerces mais par exemple il y en avait un sur la
librairie Actes Sud…
I6 : Oui le...
Q : Du bouche à oreille ? Des commerçants en général ?
I7 : Oui des commerçants, des gens qui sont venus pour les inaugura...
Q : Est-ce que vous pouvez me dire ce que vous pensez de leur emplacement ?
I7 : A priori, il y en a plusieurs vraiment da...
trouve que c'est vachement bien. Alors après moi-même si je fais de l'info et tout ça il y a un
truc que j'ai pas c'est un...
I8 : Heu ben déjà montrer, comme on est une ville d'images, montrer que l'image de la ville
passe par les nouvelles techno...
I8 : Heu... j'ai pas pris le temps de le faire. On est un peu surmené par plein d'activités en
même temps donc j'ai pas eu...
Q : Comment vous en avez entendu parler ?
I9 : En voyant sur les boitiers sur les murs je me suis demandée ce que c'était ...
que les gens ils sont contents, parce que tu les vois avec leurs trucs ils y vont, je les vois faire,
c'est utile.
Q : Est...
Q : Et selon vous, à quoi servent ces couleurs ?
I9 : Je sais pas !
Q : Vous n'avez pas une hypothèse ?
I9 : Non ! Parce q...
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme

8 288 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 288
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les Sentiers Numériques de la ville d'Arles Annexes - Mémoire Master Priscillia Galarme

  1. 1. LA VALORISATION HUMAINE DES DISPOSITIFS DE MÉDIATION CULTURO-TOURISTIQUES URBAINS. LE CAS DES SENTIERS NUMÉRIQUES DE LA VILLE D’ARLES : ACCROÎTRE LA VISIBILITÉ, LA COMPRÉHENSION ET LA FRÉQUENTATION PAR LE RÉSEAU HUMAIN LOCAL. ANNEXES Priscillia Galarme Mémoire de recherche (2ème année), UNIVERSITÉ D’AVIGNON ET DES PAYS septembre 2013 DE VAUCLUSE Master Stratégie du Développement Sous la direction de Cécile Tardy Culturel, mention Médiations de la Et le tutorat d’Éva Sandri Culture et du Patrimoine Année universitaire 2012-2013 1
  2. 2. SOMMAIRE ANNEXE 1 – PLAN DE LA VILLE D’ARLES 5 ANNEXE 2 – PLANS DES SN 7 I. II. Plan officiel (VIDE) Plan officieux (The Cool Toourist) ANNEXE 3 – RHODOÏDS DES SN 8 8 9 ANNEXE 4 – CARTE POSTALES DES SN 17 ANNEXE 5 – VISUELS DES APPLICATIONS SMARTPHONE 21 III. IV. V. Rallyvisit, ou comment découvrir Arles en jouant ? Arles Tour (Mobitour) Arles Tracker (Monument Tracker) ANNEXE 6 – OBSERVATIONS I. 22 23 25 26 27 1.1. 1.2. II. Protocole d’observation 27 27 Le profil du visiteur Usage / comportement face aux tabaluz Grilles d’observation ANNEXE 7 – GUIDES D’ENTRETIEN I. Guide d’entretien visiteurs : réception et usage du dispositif II. Guide d’entretien relais d’information : perception, connaissance, utilisation, recommandation 28 33 34 37 ANNEXE 8 – TABLEAU RÉCAPITULATIF DE L’ÉCHANTILLON INTERROGÉ 39 ANNEXE 9 – RETRANSCRIPTION DES ENTRETIENS RELAIS D’INFORMATION 42 I. II. III. IV. V. VI. VII. VIII. IX. X. XI. XII. XIII. XIV. XV. XVI. XVII. Entretien 3 Entretien 4 Entretien 5 Entretien 6 Entretien 7 Entretien 8 Entretien 9 Entretien 10 Entretien 11 Entretien 12 Entretien 13 Entretien 14 Entretien 15 Entretien 16 Entretien 17 Entretien 18 Entretien 19 43 45 49 53 56 58 61 64 66 69 72 73 75 79 82 84 87 2
  3. 3. XVIII. XIX. XX. XXI. XXII. XXIII. XXIV. XXV. XXVI. XXVII. XXVIII. XXIX. XXX. XXXI. XXXII. Entretien 20 Entretien 21 Entretien 22 Entretien 23 Entretien 24 Entretien 25 Entretien 26 Entretien 27 Entretien 28 Entretien 29 Entretien 30 Entretien 31 Entretien 32 Entretien 33 Entretien 34 89 91 93 95 98 101 103 105 108 111 115 118 120 123 125 ANNEXE 7 – EXEMPLE DE DÉCOUPAGE COLORIMÉTRIQUE D’UN ENTRETIEN EN VUE DE L’ANALYSE 128 ANNEXE 8 – RÉSUMÉS DES ENTRETIENS RELAIS D’INFORMATION 131 I. II. III. IV. V. VI. VII. VIII. IX. X. XI. XII. XIII. XIV. XV. XVI. XVII. XVIII. XIX. XX. XXI. XXII. XXIII. XXIV. XXV. XXVI. XXVII. XXVIII. XXIX. XXX. XXXI. XXXII. I3 : Parcourir différemment la ville sans guide I4 : Le plaisir de participer au mouvement de la ville I5 : Une poétique du QR Code… I6 : Une autre balade autonome dans la ville I7 : Un chemin de découverte de la ville I8 : Une opportunité d’harmoniser la ville I9 : Le bureau de renseignements I10 : Un parcours folklorique tactique I11 : Une information en temps réel I12 : Une vitrine de la ville I13 : Esthétique locale et pratique touristique I14 : À connaître et faire connaître I15 : Connaissance et perspicacité I16 : On ne peut se passer d’humain I17 : Connaître la rentabilité pour juger I18 : Découvrir la richesse de la ville I19 : Optimiste à toute épreuve I20 : Désintérêt mais bonne volonté I21 : Franchir le clivage des quartiers I22 : Guider la visite d’Arles I23 : Inadaptation et décalage I24 : Prendre le temps de faire l’inattendu I25 : Une visite guidée sans guide I26 : Le retour aux Ribandelles ? I27 : Apprendre autrement aux enfants I28 : Connaître un concept flou I29 : De la réalité du terrain au tout visuel I30 : Apprendre autrement aux enfants I31 : Agrémenter la marche I32 : Correspondance et conquête I33 : Amener et chercher l’inattendu I34 : Un superbe aperçu de la ville d'Arles 132 132 133 134 134 135 136 136 137 137 138 138 138 140 140 141 141 142 142 143 143 144 144 145 145 146 147 148 148 149 149 150 3
  4. 4. ANNEXE 10 – TABLEAUX DE SAISIE RAPIDE DES QUESTIONNAIRES I. II. III. IV. V. VI. Tableau de saisie rapide connaissance Tableau de saisie rapide perception des SN 1 Tableau de saisie rapide perception des SN 2 Tableau de saisie rapide perception des tabaluz Tableau de saisie rapide pratique Tableau de saisie rapide prescription ANNEXE 11 – RETRANSCRIPTION DES ENTRETIENS VISITEURS I. II. III. IV. Entretien A Entretien B Entretien C Entretien D 151 152 154 157 161 166 169 171 172 175 178 181 4
  5. 5. ANNEXE 1 – PLAN DE LA VILLE D’ARLES Présenté sans légende car ce qui nous intéresse dans ce plan c’est la représentation 2D des monuments. 5
  6. 6. 6
  7. 7. ANNEXE 2 – PLANS DES SN 7
  8. 8. I. PLAN OFFICIEL (VIDE) II. PLAN OFFICIEUX (THE COOL TOURIST) 8
  9. 9. ANNEXE 3 – RHODOÏDS DES SN 9
  10. 10. T1 T2 T3 T4 Circuit Pixel T5 T6 10
  11. 11. T7 T8 T9 T10 T11 T12 11
  12. 12. T13 T14 T15 T16 T17 T18 12
  13. 13. T19 T20 T21 T22 T23 T24 13
  14. 14. T25 T26 T27 T28 T29 T30 14
  15. 15. T31 T32 T33 T34 T35 T36 15
  16. 16. T37 T38 T39 T40 16
  17. 17. ANNEXE 4 – CARTE POSTALES DES SN 17
  18. 18. 18
  19. 19. 19
  20. 20. 20
  21. 21. ANNEXE 5 – VISUELS DES APPLICATIONS SMARTPHONE 21
  22. 22. III. RALLYVISIT, OU COMMENT DÉCOUVRIR ARLES EN JOUANT ? 22
  23. 23. IV. ARLES TOUR (MOBITOUR) 23
  24. 24. 24
  25. 25. V. ARLES TRACKER (MONUMENT TRACKER) 25
  26. 26. ANNEXE 6 – OBSERVATIONS 26
  27. 27. I. PROTOCOLE D’OBSERVATION Dans le but de voir quels usages sont faits des tabaluz et du parcours par le visiteur, j’ai observé les touristes sur deux journées pour regarder leur attitude quant aux Sentiers Numériques : - Remarquent-ils la tabaluz ? - L’utilisent-ils ? - Comment ? - Quelle est leur utilisation des SN ? La grille d’observation a été pensée en deux temps : le profil du visiteur et son usage des tabaluz. 1.1. Le profil du visiteur Sociabilité Seul En couple conjugal / amical Groupe Sexe Tranche d’âge Possession / utilisation d’objets Appareil photo Guide vert / guide touristique Plan de la ville Plan des SN Smartphone pour se guider Autre 1.2. Usage / comportement face aux tabaluz Les visiteurs la pointent du doigt et la regardent de loin Puis ils vont la voir et lisent Puis ils vont la voir et s’en vont aussitôt Les visiteurs passent devant sans les voir et continuent leur chemin Les visiteurs suivent les tabaluz et les cherchent dans les rues Les visiteurs ont le plan et suivent le parcours Les visiteurs flashent le QR Code Et regardent le contenu multimédia Et continuent leur visite sans le visionner Les visiteurs commentent / s’exclament : 27
  28. 28. II. GRILLES D’OBSERVATION 16h30-17h Ont-ils vu/lu : Nbr de gens Sexe Age Direction 2 2 1 1 1 2 2 H+F H+F F H H H+F H Place du forum Place du forum Place du forum Place du forum Place du forum Place du forum Arènes T1 Non Non Non Non Non Non Non T2 Non Non Non Non Non Non Non Non Non 3 2F + 1H Pas allé Non Non Vu par F Non Non Non Vu Non Non Non Non Vu par F Pas allé Lu Non Non Non Non Pas allé Non Non Non Non Non Non Vu par H Non 1 2 2 2 1 2 2 2 2 1 3 2 2 2 H H+F H H+F F F H+F F F F 2H + 1F F H+F F 60 45 40 60 60 45 30 H 40, F 20 + 35 40 25 40 50 45 25 55 30 + 45 35 + 10 40 50 60 65 20 + 35 2 vus 1 vu / 1 lu 40 17H + 23F 41,3 ans Arènes Arènes Place du forum Arènes Place du forum Arènes Place du forum Place du forum Arènes Arènes Place du forum Arènes Arènes Arènes Arènes 18 vers la Place du forum + 22 vers les Arènes 17h20-17h50 Ont-ils vu/lu : T8 T9 Non Non Vu par tous Vu par tous Non Non Non Non Non Non Nbr de gens Sexe Age Direction 1 4 7 2 1 F 2H + 2F 3H + 4F H+F F 40 45 60 60 40 Arènes Place du forum Arènes Arènes Place du forum 28
  29. 29. Non Non Non Non Non Non Non Non Non Non Vu Non Non Non Non Non Non Pas allé Non Non Non Non Non Non Non Non Pas allé Pas allé Non Non 3 2 2 4 1 1 2 2 2 2 2 1 2 1 4 2H + F H+F H+F 2H + 2F F F H+F H H+F H+F F H H+F H H 40 30 30 25 30 55 40 60 45 45 Non Non 8 4H + 4F Non Pas allé 3 H + 2F Non Non Non Non Non Non Non Pas allé Non Non Non Pas allé Non Non 1 2 1 1 1 2 2 F H+F H H F H+F H+F Non Non 3 2H + F Non Non Non Non 2 1 F F Non Non 4 2H + 2F Non Vu Non Pas allé Vu Non 2 1 2 F H H 30 30 60 20 50 H 4x40, 3x40 + 15 H 40, F 40 + 20 25 40 20 30 30 F 40 + H 15 40 H 40 + 6, F 40 30 25 H 10 + 40, F 40x2 35 40 15 Vus par 3H + 4F = 7 Vus par 3H + 2F = 5 82 43H + 42F 41 ans Place du forum Place du forum Arènes Arènes Arènes Place du forum Arènes Arènes Arènes Arènes Place du forum Arènes Place du forum Place du forum Place du forum Place du forum Arènes Place du forum Arènes Place du forum Place du forum Place du forum Arènes Arènes Place du forum Arènes Place du forum Place du forum Arènes Place du forum Arènes 41 vers la Place du forum + 41 vers les Arènes 17h55 – 18h25 Ont-ils vu/lu : T12 Nbr de gens Sexe Age Direction 29
  30. 30. Non Non Non Non Non 2 1 1 2 2 F F H H+F H+F Non 3 2H + F Vu par 1 F 3 2H + F Vu par 1 F 4 2H + 2F Non Non Non Non Non Non Non Vu par H Vu par H Non Non Non Non Non Non Non Non 2 1 2 1 1 1 2 2 2 2 1 1 2 2 2 1 3 H+F F H+F H F H H+F H+F H+F H H H H+F F H+F F F Vu par 2 F 4 H + 3F Non Non Non Non Non Non Non Non 1 1 3 2 1 1 2 1 F H H + 2F F F F H+F H 22 25 25 65 60 H 30 + 55, F 55 40 H 40 + 10, F 40x2 30 40 50 65 40 60 40 50 35 50 + 30 40 25 60 25 50 30 35 + 3 + 1 H 40, F 60x2 + 40 40 30 35 18 + 20 50 55 50 35 Vus par 4F + 2H = 6 62 27H + 35F 39,5 ans Musée Réattu Musée Réattu Place du Forum Place du Forum Place du Forum Musée Réattu Musée Réattu Place du Forum Musée Réattu Musée Réattu Musée Réattu Place du Forum Place du Forum Musée Réattu Musée Réattu Musée Réattu Musée Réattu Place du Forum Musée Réattu Place du Forum Musée Réattu Musée Réattu Place du Forum Place du Forum Place du Forum Musée Réattu Musée Réattu Musée Réattu Place du Forum Musée Réattu Place du Forum Place du Forum Musée Réattu Musée Réattu 37 vers le Musée Réattu + 25 vers la Place du Forum 30
  31. 31. 18h15 – 18h45 Ont-ils vu/lu : T38 T37 Non Non Non Vu Non Pas allé Non Pas allé Pas allé Non Non Pas allé Non Pas allé Non Pas allé Non Pas allé Non Pas allé Non Pas allé Non Pas allé Non Pas allé Non Non Non Non Non Non Non Non Non Pas allé Non Pas allé Non Pas allé Non Pas allé Non Pas allé Non Non Non Pas allé Non Non Non Pas allé Non Pas allé Vu par H + Vu par F F Vus par 1F + 1H = 2 Vus par 1F + 1H = 2 Nbr de gens Sexe Age Direction 1 2 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 2 2 1 2 1 1 1 3 2 2 1 2 1 1 1 H H H H F F F F F H H H F H+F F H+F H H H H + 2F H F F H+F H H F 40 5 + 30 50 50 60 50 45 20 20 50 30 40 55 30 25 60 40 40 35 40 25 20 50 50 65 50 50 Le fleuve / quais Place P. Doumer MDAA Place P. Doumer Le fleuve / quais Place P. Doumer MDAA MDAA MDAA Place P. Doumer MDAA Place P. Doumer Place P. Doumer MDAA Place P. Doumer Le fleuve / quais Le fleuve / quais Place P. Doumer MDAA Place P. Doumer Place P. Doumer MDAA Place P. Doumer Place P. Doumer MDAA MDAA Place P. Doumer 2 H+F 45 Place P. Doumer 41 ans 22 vers Place P. Doumer, 13 vers le MDAA, 5 vers le fleuve / quais 40 22H + 18F 17h55 – 18h25 Ont-ils vu/lu : T40 et T41 Non Nbr de gens 2 Sexe Age Direction H 17 Le fleuve / quais 31
  32. 32. Non Non Non Non Non Non Non Non Non Non Non Non Non 2 2 2 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 H+F H H F H H F F H H F H F 60 60 35 60 30 30 50 40 25 40 35 60 30 Aucun 18 12H + 6F 39 ans La Roquette Le fleuve / quais La Roquette Le fleuve / quais La Roquette La Roquette La Roquette Le fleuve / quais La Roquette Le fleuve / quais La Roquette Le fleuve / quais Le fleuve / quais 9 vers Le fleuve / quais + 9 vers La Roquette 32
  33. 33. ANNEXE 7 – GUIDES D’ENTRETIEN 33
  34. 34. I. GUIDE D’ENTRETIEN VISITEURS : RÉCEPTION ET USAGE DU DISPOSITIF Méthode : questionnaire administré par l’enquêteur qui pose directement les questions au visiteur. Les données, qui sont enregistrées, sont ensuite retranscrites sur le logiciel Sphinx pour analyse. Temps estimé : 10-15 min Accroche : bonjour, je suis étudiante à l’université d’Avignon. Pour mon mémoire de master, je réalise une enquête sur les visites d’Arles et j’aimerais vous poser quelques questions. Cela ne prendra que quelques minutes. Pour faciliter l’échange, puis-je vous enregistrer ? Cet entretien est anonyme. 1. Le concept - Avez-vous entendu parler des Sentiers Numériques d'Arles ? Si oui : - Comment ? - Est-ce vous pourriez nous dire ce que vous en avez retenu ? (propos général) - De manière générale, qu’évoquent pour vous ces panneaux d’affichage ? - Vous arrive-t-il d’y faire attention ? - Les avez-vous consultés ? - Si non, pour quelles raisons ne l’avez-vous pas consulté ? - Quels sont les deux mots (adjectifs) qui les caractérisent le mieux selon vous ? Si non : Explication des Sentiers Numériques : c’est un parcours patrimonial et culturel qui permet de découvrir et connaître la ville, et de savoir ce qu’il s’y passe. - Qu'est-ce que ce nom vous évoque ? - Vous vous attendriez à quel type d'offre ? - (se placer devant une tabaluz) De manière générale, qu’évoquent pour vous ces panneaux d’affichage ? - Vous est-il arrivé d'y faire attention ? - Les avez-vous consultés ? - Si non, pour quelles raisons ne l’avez-vous pas consulté ? - Quels sont les deux mots (adjectifs) qui les caractérisent le mieux selon vous ? - Pensez-vous que cet équipement est un plus pour la ville d'Arles – et ses habitants ? - Pour caractériser ce projet quels sont les 3 mots qui vous viennent spontanément à l’esprit ? - A première vue, auriez-vous envie d’utiliser ce dispositif pour visiter la ville ? 2. Le cadre de la visite - Êtes-vous venu voir un évènement ou visiter un monument particulier ? - Si oui, lequel ? 34
  35. 35. - Avez-vous préparé votre visite ? - Comment ? - Avez-vous acheté un pass ? 3. Le parcours - Avez-vous suivi les SN ? Si non : - Pouvez-vous me dire pourquoi ? - Qu’avez-vous visité ? - Avez-vous eu ce plan ? Si oui : - Comment vous y êtes-vous pris ? - Pouvez-vous me dire approximativement le chemin que vous avez emprunté ? (montrer le plan et soit dessiner le tracé, soit tendre le crayon au visiteur pour qu’il le fasse) - Qu’avez-vous visité avant ? - Avez-vous eu ce plan ? - Auriez-vous préféré l’avoir ou un support pour vous repérer dans les rues ? - Comment trouvez-vous le parcours ? (relancer sur facilité / difficulté) - Pourquoi ? - Pouvez-vous donner un nom ou une thématique à ce parcours ? 4. L’ergonomie du dispositif Se placer devant une tabaluz Pouvez-vous lire et regarder cet ensemble ? A. Le dispositif dans l’espace - Que pensez-vous de l’emplacement de ces panneaux ? - La hauteur vous parait-elle bonne ? - Pensez-vous qu’ils sont suffisamment visibles par rapport à ce qui les entoure ? - Comment trouvez-vous leur utilisation ? B. L’écran Les couleurs - Vous pouvez constater que les tabaluz sont colorées, les couleurs attirent-elles votre attention ? - Qu’en pensez-vous ? - Selon-vous à quoi servent-elles ? - Pourriez-vous définir une thématique propre à chaque couleur ? Les différents espaces de l’écran : titre, texte, image, flèche, QR Code - Pourriez-vous me décrire les différents éléments qui sont sur ce panneau ? - Si certains éléments n’ont pas été cités : et cet élément quel est son usage ? - Que regardez-vous en premier ? 35
  36. 36. Les textes - Pensez-vous que les textes soient suffisamment lisibles ? - Longueur de texte, taille et forme de caractère ? - Est-ce que vous pouvez me résumer ce qui est écrit ? C. Les QR Codes - Possédez-vous un Smartphone ? - Connaissez-vous ce système ? Si oui : - L’avez-vous déjà utilisé ? - Avez-vous flashé des QR codes des SN ? - Pourquoi ? - Que pensez-vous de ce système ? - Vous semble-t-il approprié dans ce contexte de visite ? - Que vous apporte-t-il ? Si non : Explication : les QR Codes permettent d’avoir accès à un contenu en ligne via son Smartphone : vidéo, quizz, site internet, audio… Auriez-vous envie de flashez les QR Code ? Pourquoi ? - Que pensez-vous de ce système ? - Vous semblerait-il approprié dans ce contexte de visite ? 5. Pratique de visite - Maintenant que vous en savez davantage sur ces SN, avez-vous l’intention de les suivre ? - Pourquoi ? - Utiliseriez-vous ce parcours à la place d’une visite guidée ? D’un guide, comme le guide vert ? D’un dépliant ? - Pourquoi ? - Auriez-vous des suggestions pour améliorer le dispositif ? 6. Profil - Homme / femme - Origine géographique - Nationalité - Profession - Année de naissance Temps : 36
  37. 37. II. GUIDE D’ENTRETIEN RELAIS D’INFORMATION : PERCEPTION, CONNAISSANCE, UTILISATION, RECOMMANDATION Méthode : entretien Temps estimé : 8-10 min Accroche : bonjour, je suis étudiante à l’université d’Avignon et pour mon mémoire de master, je réalise une enquête sur les visites à Arles. J’aimerais vous poser quelques questions, cela ne prendra que quelques minutes. Puis-je également vous enregistrer ? Bien entendu, cet entretien est anonyme. 1. Le concept - Tout d’abord, pouvez-vous me dire si vous avez entendu parler des Sentiers Numériques de la ville d’Arles ? Si oui : - Comment ? - Est-ce vous pourriez nous dire ce que vous en avez retenu ? - Si je vous dis le mot « tabaluz », que cela vous évoque-t-il ? - Savez-vous de manière générale quel est le circuit emprunté par les SN dans la ville ? - Vous arrive-t-il de faire attention à ces tabaluz ou panneaux d’affichage ? - Les avez-vous consultés ? - Si non, pour quelles raisons ne l’avez-vous pas consulté ? Si non : Explication des Sentiers Numériques : c’est un parcours patrimonial et culturel qui permet de découvrir et connaître la ville, et de savoir ce qu’il s’y passe. - Qu'est-ce que ce nom vous évoque ? - Vous vous attendriez à quel type d'offre ? - Avez-vous remarqué des panneaux d’affichage dans les rues ? - Si oui : - Vous est-il arrivé d'y faire attention ? - Les avez-vous consultés ? - Si non, pour quelles raisons ne l’avez-vous pas consulté ? - Pensez-vous que cet équipement est un plus pour la ville d'Arles – et ses habitants ? - À votre avis quelle en serait l’utilisation par les arlésiens ? - Pour caractériser ce projet, quels sont les 3 mots qui vous viennent spontanément à l’esprit ? - Auriez-vous personnellement envie d’utiliser ce dispositif pour revisiter la ville ? - Pourquoi ? - Pensez-vous pouvoir en apprendre davantage sur la ville et son patrimoine avec ces SN ? - Savez-vous qui dirige ce projet dans la ville ? - Savez-vous ou elle se trouve ? 37
  38. 38. 2. Le parcours - Avez-vous suivi les SN ? Si non : - Pouvez-vous me dire pourquoi ? - Pouvez-vous donner un nom ou une thématique à ce parcours ? - Que pensez-vous de l’emplacement de ces panneaux ? - Pensez-vous qu’ils sont suffisamment visibles par rapport à ce qui les entoure ? - Que pensez-vous des couleurs ? - Selon-vous, à quoi servent-elles ? Si oui : - Comment vous y êtes-vous pris ? - L’avez-vous suivi en entier ? - Avez-vous eu ce plan ? - Comment trouvez-vous le parcours ? (relancer sur facilité / difficulté) - Pourquoi ? - Pouvez-vous donner un nom ou une thématique à ce parcours ? Le dispositif - Que pensez-vous de l’emplacement de ces panneaux ? - Pensez-vous qu’ils sont suffisamment visibles par rapport à ce qui les entoure ? - Que pensez-vous des couleurs ? - Selon-vous à quoi servent-elles ? - Avez-vous remarqué un changement au niveau des contenus ? (relance : des évènements qui changent par exemple) - Avez-vous flashé des QR codes des SN ? - Pourquoi ? - Ce système vous semble-t-il approprié dans ce contexte de visite ? 3. Prescription - Auriez-vous envie de le recommander à des amis, des clients, ou visiteurs ? - Pourquoi ? - L’avez-vous déjà fait ? - Avez-vous eu des retours de la part de ces personnes ? - Lesquels ? 4. Profil - Homme / femme - Ville de résidence - Profession - Année de naissance Temps : 38
  39. 39. ANNEXE 8 – TABLEAU RÉCAPITULATIF DE L’ÉCHANTILLON INTERROGÉ 39
  40. 40. N° H-F Catégorie Ville de résidence Profession Né le 3 F Bijouterie Nîmes Commerçante 1972 4 F Boutique Salon-deProvence Commerçante 1962 5 H Magasin Lagnes Galeriste 1960 6 F Boutique (vêtements, décoration) Arles Commerçante 1958 7 H Bijouterie Arles Vendeur 1978 8 H Bar Arles 9 F Restaurant et boutique de souvenirs Fontvieille 10 F Restaurant Arles 11 F Bureau d’accréditations Arles 12 F Maison d’édition et librairie Maussane-lesAlpilles Libraire 1968 13 F Boutique de vêtements Arles Étudiante 1992 14 F Pharmacie Nîmes Préparatrice en pharmacie 1991 15 F Brocante Arles Brocanteur 1959 16 H Fromagerie Arles Fromager 1961 17 H Épicerie boutique Aignan 18 F Épicerie boutique Arles 19 F Hôtel Arles Agriculteur producteur Enseignante retraité et bénévole Réceptionniste 20 H Restaurant Arles Cuisinier 21 F Restaurant Arles 22 F Restaurant Arles 23 F Boutique Arles Enseignant galeriste Retraité et commerçante Guide touristique et serveuse Agent de billetterie Médiatrice de réussite scolaire Vendeuse boulangère Décoratrice 1962 1948 1986 1976 1952 1948 1982 1980 1972 1948 1955 40
  41. 41. 24 F Plateforme d’information touristique et culturelle (MP13) Arles Agent d’accueil 1990 25 F Café bar Arles Étudiante serveuse 1993 26 F Restaurant bio Arles Commerçante 1962 27 F 28 H 29 H 30 F 31 F 32 H Pharmacie Maillane 33 F Boutique Arles 34 F Plateforme d’information touristique et culturelle (OT) Arles Plateforme d’information touristique et culturelle (MP13) Plateforme d’information touristique et culturelle (OT) Galerie boutique Plateforme d’information touristique et culturelle (MP13) Plateforme d’information touristique et culturelle (OT) Arles Arles Arles Arles Arles Conseillère en séjour à MP13 et l’OT d’Arles Conseiller en séjour Galeriste Conseillère en séjour et commerçante Conseillère en séjour Pharmacien Gérante entrepreneuse Conseillère en séjour 1968 1991 1980 1970 1992 1967 1967 1980 41
  42. 42. ANNEXE 9 – RETRANSCRIPTION DES ENTRETIENS RELAIS D’INFORMATION 42
  43. 43. I. ENTRETIEN 3 Femme Ville de résidence : Nîmes Profession : commerçante Année de naissance : 1972 12/07/2013 - 7 min Q : Est-ce que vous avez entendu parler des SN de la ville d’Arles ? I3 : Très très vaguement. Q : Très vaguement. Est-ce que vous pouvez me dire ce que vous en avez retenu ? I3 : Rien. Q : Bon alors je vais vous expliquer. C’est un parcours patrimonial et culturel de la ville qui permet de connaître le patrimoine et ce qui se passe dans la ville. Est-ce que ce nom vous évoque quelque chose maintenant ? SN ? I3 : Ben ouais parce moi que ce que j’avais plus ou moins compris c’est des petits euh machins je ne sais pas comment ça s'appelle… Q : Ceux sont des « tabaluz ». I3 : Voilà qu’on clique dessus, non ? Q : Ah vous voulez parler des signes pixellisés, des QR Codes… En fait vous avez une borne avec des informations et vous avez aussi la possibilité avec votre portable via le QR Code d'avoir d'autres informations. Mais ce n'est pas que le QR Code c'est vraiment toutes ces infos complètes. Donc avec ces infos qu’est-ce que le mot SN vous évoque ? I3 : Rien de spécial. Q : Rien de spécial... Et vous vous attendriez à quel type d’offre ? Quel type de parcours ? I3 : Ben un historique, les monuments des trucs comme ça quoi. Bon ce serait bien aussi que euh qu’il y a tout quoi. Q : Tout ? Dans quel sens ? I3 : Euh ben je ne sais pas, la ville en elle-même la façon de vivre des gens… pas que ça… Q : Pas que patrimonial. I3 : Que les trucs anciens enfin je veux dire par exemple… Non je ne sais pas peut-être c’est ce qu’il explique, enfin par exemple des arlésiennes, des choses comme ça. Q : Tout ce qui est folklore aussi. I3 : C’est sympa aussi de... la façon de, d’avoir... (rire). Q : Non mais vous ne gênez pas du tout. I3 : Non je ne suis pas gênée (rire) c’est juste que j’ai du mal à exprimer ce que... (rire). Mais voilà je trouve c'est sympa aussi les coutumes d’Arles, d'en discuter, pas que les monuments. Q : Est-ce que vous avez remarqué ces panneaux d'affichage dans la rue ? I3 : Non. Q : Non vous n'en avez jamais vu ? I3 : Je n’ai pas fait attention. Q : Vous n’avez pas fait attention. I3 : Je savais qu’il y en avait un pas loin mais pff. Je ne passe pas devant le matin forcément. Q : Donc vous ne les avez jamais consultés, jamais lus ? I3 : Non, non j'ai jamais fait attention. Q : Pensez-vous que ce genre d'équipement peut être un plus pour la ville et ses habitants ? I3 : Oui. Enfin oui pour les touristes plutôt. Q : À quel niveau ? I3 : Ben justement de pas avoir forcément besoin d’un guide ou quelqu'un ou de… C’est assez sympa aussi c’est une autre manière de visiter la ville je pense. 43
  44. 44. Q : D'accord. Plus autonome en fait ? I3 : C’est ça. Q : Et pour les habitants d’Arles ? I3 : (Silence 5 secs) J'en sais rien. Moi je n’en suis pas d'Arles donc euh je sais pas du tout. Q : Et vous pensez pas qu’ils pourraient en avoir une utilité ? I3 : Je pense que ça m'étonnerait que les habitants d'Arles aillent essayer de voir à quoi ça sert. On va pas dire, mais bon… Q : Pour caractériser le projet de ce que je vous en ai dit quels sont les trois mots qui vous viendraient spontanément à l’esprit ? I3 : (Silence 5 secs) Euh je pense que c’est suffisamment bien expliqué... SN, euh connaissance, je sais pas. Q : Vous n’avez pas de mots qui vous viennent à l'esprit comme « innovant » ou ce genre de chose par exemple ? I3 : Ben non parce qu’il y en peut être dans d'autres villes j’en sais rien. Ouais et puis franchement je ne connais pas du tout le produit quoi. Q : Est-ce que personnellement vous auriez envie d'utiliser ce dispositif pour visiter la ville ? I3 : Si j’étais une touriste ben oui parce que sinon je n'ai pas le temps. Q : Vous n’avez pas le temps ? Alors dans l'absolu si vous aviez le temps ? I3 : Oui pourquoi pas. Q : Et pourquoi justement ça vous dirait ? I3 : Ben comme je vous l’ai dit tout à heure, c’est une autre manière de visiter quoi qui est euh interactif. C’est assez sympa quoi ça fait penser à une chasse au trésor (rire). Je trouve ça rigolo quoi. Pour les enfants ou des trucs comme ça c’est plus ludique. Q : « Ludique », voilà un autre mot ! Et est-ce que vous pensez quand même que vous pourriez en apprendre davantage sur la ville et son patrimoine. I3 : Oui, étant donné que je ne suis pas du tout d’Arles donc oui mais bon faut-il en avoir le temps. Q : Est-ce que vous savez qui chapeaute ce projet à ce niveau-là ? I3 : Pff, la chambre de commerce ? Q : Non c’est une boite de design qui a mis au point ce dispositif. Donc vous n’avez pas du tout suivi le parcours ? I3 : Pas du tout. Q : Parce que vous n'avez pas le temps ? I3 : Déjà parce que je n’ai pas le temps euh ben oui je suis sur Arles pour travailler quand j'ai fini mon travail je rentre chez moi. Je ne suis pas de Arles quoi donc euh c’est vrai que étant pas d'Arles c’est plus difficile Q : Est-ce que vous pouvez quand même donne un nom ou une thématique a ce parcours ? I3 : Pas du tout. Q : Est-ce que vous auriez envie de recommander ce parcours à des touristes, des clients, des amis ou même de la famille ? I3 : Ben ouais pourquoi pas, bien sûr. Q : Et dans quel but vous leur recommanderiez ? I3 : Ben dans le but de parcourir déjà d’une autre manière la ville et puis de connaître l'historique d’une ville c’est sympa. Q : Et vous n’aviez jamais fait ça puisque c’était la première fois que vous en entendiez parler ? I3 : Non. 44
  45. 45. II. ENTRETIEN 4 Femme Ville de résidence : Salon de Provence Profession : commerçante Année de naissance : 1962 12/07/2013 - 18 min Q : Ça va être sur les SN de la ville d’Arles est ce que vous avez entendu parler de ce projet ? I4 : Oui tout à fait d'ailleurs c'est déjà un peu installé c'est avec les petits logos. Q : Les QR Codes. I4 : Voilà les QR Codes donc voilà moi je ne suis pas très familière avec ce type de… Q : Mais vous en avez entendu parler ? I4 : Mais j'en ai entendu parler et puis je pense je vais me renseigner parce que il suffit d'avoir l'application sur le portable à ce que j'ai compris. Q : Oui. En fait c'est un petit appareil qui permet de flasher en fait ces fameux code on a du contenu… I4 : Ça c'est super moi je trouve ça je trouve c'est une bonne initiative voilà. Q : Et comment avez-vous entendu parler de ces SN ? I4 : En fait je les ai découverts sur Arles en passant devant parce que quand j'ai ouvert la boutique je me suis un petit peu promené dans la ville et j'ai tout de suite, ça a tout de suite attiré mon attention et j'ai posé la question et puis voilà. Q : Et c'est quoi qui a attiré votre attention. I4 : Ben le logo. Q : Le logo ? I4 : Le logo parce que je me suis dit tiens c'est quelque chose certainement lisible avec le portable ou quelque chose... enfin ça m’a interpellé tout de suite oui voilà j'ai pensé à ça et comme j'avais vu aussi sur des magazines, souvent maintenant on voit ces logos un peu partout je me suis dit « tiens c'est une nouvelle façon de visionner une information, un contenu », donc j'ai trouvé ça sympa. Q : Est-ce que vous pouvez me dire ce que vous avez retenu de ce concept des SN ? I4 : Et bien à découvrir en tout cas parce que quand on se promène et qu’on n’a pas trop le temps de faire les musées, ou on dispose d'un temps limité ou l'intention de revenir sur les lieux c'est quand même un bon moyen d'avoir une idée déjà de ce qui est à voir, de voilà des sites historiques, des expos éventuelles. Donc je pense que c'est un petit peu un moyen d'information aussi à venir qui aura beaucoup de succès et qui sera je pense étendu. Q : D'accord juste pour rajouter 2-3 choses parce que ça vous sera utile pour la suite donc en fait un parcours patrimonial et culturel qui longe la ville et qui permet d'avoir des informations et patrimonial mais aussi sur l’actualité, voir ce qui se passe dans la ville. Concrètement c'est ça. Donc c’est aussi des informations spécifiques les QR Codes c’est une information en plus et à la base vous avez celle du panneau. Donc si je vous dis le mot « tabaluz » est-ce que ça vous parle ? I4 : Pas du tout (rire). Q : La tabaluz c'est cette borne. I4 : Ah d'accord ok. Et ben je le saurai maintenant (rires). Q : Est-ce que vous savez à peu près quel circuit est emprunté par les SN ? I4 : Déjà les circuits historiques c’est-à-dire qui nous amènent soit au musée soit aux Arènes euh pour le peu que j'en ai vu en tout cas c'est ce que j'ai cru comprendre. Q : Donc il passe par les Arènes comme vous dites alors le musée du… 45
  46. 46. I4 : Euh le musée Réattu par exemple, les Arènes puisque je l’ai vu en passant là devant dans cette rue-là, ensuite effectivement je l’ai vu sur la rue l'hôtel de ville donc je suppose que c'est pour nous amener… Je pense que c’est pour nous guider dans la ville, dans les lieux… L’Espace Van Gogh je ne suis pas allé jusque-là bas parce qu’en étant toujours dans la boutique c'est un peu difficile. J'ai pas encore eu le temps de m'y pencher mais c'est vrai que ça vaut le coup de chercher au détour, ça peut peut-être nous guider directement aux endroits à visiter justement. Q : Est-ce que ça vous est arrivé de faire attention justement à ces petites bornes ? I4 : Oui je me suis arrêté j'ai regardé je me suis « ben tiens comment on peut l’utiliser ». Q : Vous l’avez lu du coup ? I4 : Hé du coup non je n’ai pas lu. Honnêtement non parce que, j'étais de passage et que ça a juste retenu mon attention parce que je l’ai vu répétitivement je me suis dit « tiens voilà c'est nouveau », mais je n’ai pas fait plus attention. Q : Est-ce que vous pensez que c'est un équipement qui peut être un plus pour la ville d'Arles et ses habitants ? I4 : Oh oui. Tout à fait je pense. Q : À quel niveau ? I4 : Par contre moi j'aurais aimé savoir est-ce que ça existe déjà ailleurs, est-ce que ça a déjà été mis en place en place par la ville d’Arles ? Dans ce cas-là les touristes connaissent déjà le procédé ou même les français qui sont en vacances ici et ont ce réflexe de lire les bornes. Q : Je répondrais à votre question juste parce que j'ai besoin que je vous ne le sachiez pas pour répondre. I4 : Oui (rires). Q : Est-ce que pour les habitant d’Arles aussi ça vous semblerait un équipement qui serait un plus ? I4 : Euh pour les habitants d'Arles je ne sais pas, certain oui en tout cas, certains qui sont déjà ouverts sur la culture et qui ont l'habitude de se tenir au courant des événements en ville ça c'est certain. Ouais pour ceux-là oui. Q : Juste cette question et après je répondrai à votre question si jamais ça existe ailleurs. Pour caractériser ce projet quel serait les 3 mots spontanément qui vous viendrait à l’esprit. I4 : Moi je dirais ludique, comment dire… futuriste et culturel. Q : D'accord. En fait c'est le premier projet mondial de ce type-là qui vraiment créé un parcours avec du numérique et cette idée de petite information comme ça sur la ville. C'est une avant-première mondiale qui est expérimentée à Arles après il y a peut-être des petites initiatives similaires. Mais le projet en tant que tel, au sein d’une ville dans cette importance avec cette idée et la mise en place qu'il y a… I4 : Et pourquoi Arles, parce que justement le patrimoine on va dire historique est important. Je pense que c'est effectivement un complément certain à l'information papier qui existe déjà sous forme de petits tracts qu’on nous met régulièrement et que je mets moi après devant ma caisse. Il y a des gens qui préfèrent toucher et lire bon voilà et d'autres qui sont au contraire toujours voilà un petit peu à la pointe et qui trouveront cette idée... Je pense que c'est important de pouvoir diversifier justement les moyens de communication et d'information. C'est très important ouais. Q : Euh est ce que personnellement vous auriez envie de suivre ce parcours ? I4 : Oui absolument. Q : Pour quelles raisons du coup ? I4 : Pour toutes les raisons dont je vous parle. Par curiosité déjà et puis parce que j'aime bien les nouveaux systèmes d'information. Déjà ça me parle et puis parce que j'espère avoir du temps pour pouvoir visiter Arles au niveau culturel, d'avoir plus le temps de découvrir Arles. Bon j'ai fait le Musée de l'Arles Antique 2 fois mais bon avec l’exposition de Rodin j’y suis 46
  47. 47. retournée. Et puis j’ai envie de déambuler dans la ville, de voir des expos. En ce moment c’est non-stop, je bosse entre midi et deux donc je ne peux pas me libérer pour les faire. Mais voilà j’espère que quand la saison sera passée, j’aurai plus l’occasion de visiter Arles et dans ce caslà moi je pense utiliser ce type de… Q : D’accord. Est-ce que vous pensez que vous en apprendrez davantage sur la ville ? I4 : Oh oui ça c'est sans problème oui (rires). Q : Du coup est ce que vous savez qui dirige ce projet ? I4 : Non ! Absolument pas ! Q : Alors vous n'avez pas suivi le parcours du coup depuis que vous êtes ici ? I4 : Non non non. Q : C'est parce que vous n'avez pas eu le temps ? I4 : Voilà c'est vraiment la raison principale, j’ai ouvert récemment, début d'année en janvier et donc c'est vrai que je suis nouvellement installée donc voilà je ne suis pas encore dans le mouvement sur Arles. En plus les guides touristiques s’arrêtent ici, 80% de ma clientèle sont des touristes culturels. Avec l’exposition Nuage on avait un petit peu participé avec les vitrines… Voilà ce genre de choses. Mais c’est vrai qu’en tant que commerçant on a envie aussi un petit peu de participer à ce qui se passe sur Arles. Dans tous les sens c’est bénéfique, c’est ludique, c’est intéressant, et puis il se passe toujours quelque chose. Q : Est-ce que vous pouvez donner quand même une thématique à ce parcours ? I4 : Oui le parcours... (5 secs) Q : Parce qu’il n’est pas commercial mais... I4 : Non non non ! Non je ne dirai pas le parcours commercial mais plutôt le parcours culturel. Q : Ah d’accord. Et qu'est-ce que vous pensez de l'emplacement général de ces petits panneaux d’information ? I4 : Et ben ils sont bien placés pour le peu que j'ai vu je pense qu'ils sont bien placés alors là l'angle parfait, là à l'angle de la rue qui mène à la place du Forum et aux Arènes par exemple au Musée Réattu bon place de l'Hôtel de ville etc. Un peu plus haut en montant aux Arènes encore il y en a encore… C'est vrai que ça semble juste judicieusement placé et en continuité c’est-à-dire là par exemple un angle qui est pris et après vous avez des petits rappels enfin d'après ce que j'ai compris. Q : Des petits rappels ? I4 : Enfin ce que je veux dire c'est plus petit que ça… ce n’est pas… il y a des petite bornes un peu partout en fait voilà mais il me semble c'est quelque chose de plus gros non ? Q : Ah non ils font tous la même taille, après si un boitier ERD est plus imposant la borne sera aussi un peu plus grosse que les autres. I4 : Ah d’accord je pensais qu'il y avait une borne mère on va dire pour… enfin assez bien placée c'est à dire au carrefour de plusieurs points et qu’après il y avait des choses par rapport à l’endroit qui était indiqué pré-indiqués… enfin j’avais compris ça ! Il faut vraiment que j’aille voir ! Parce qu’en plus je donne des plans aux touristes. Je fais ça, bon ça fait pas OT mais bon parce que au moins quand les touristes s’arrêtent et sont perdus je peux au moins les guider, bon les 4 points cardinaux ici ! J’adore ! Et les gens sont très contents et sont rassurés. Ils prennent les flyers du comptoir, ça donne une dynamique aussi. Q : Oui de temps en temps aussi je me promène avec des plans de ville au cas où que les touristes soient perdus. C’est toujours utile ! Sinon est-ce que vous pensez que les panneaux sont suffisamment visibles par rapport à ce qui les entoure ? I4 : Oh oui tout à fait d'ailleurs ça interpelle tout de suite « tiens qu’est-ce que c’est ? ». Q : C'est quoi qui vous a interpellé spécifiquement ? I4 : Ben le logo à scanner et comme on l’a vu répété on s'est dit « tiens c'est vraiment quelque chose pour nous guider dans Arles justement donc on va s'y arrêter un petit peu ». Oui je pense qu’ils sont très visibles. 47
  48. 48. Q : Que pensez-vous des couleurs ? I4 : Les couleurs ? En fait c’est noir c’est ça ? C’est noir et blanc ? (rires). Q : C'est tout coloré en fait (rires) regardez celle-là là-bas. I4 : Ah bon ? Je les ai vus noir et blanc. Q : C’est seulement le contour du boîtier qui est noir, vous le voyez de là (on se dirige sur la vitrine pour voir). I4 : C'est très léger comme couleur. Q : En fait si vous y passez la nuit vous verrez que celui-là c'est rose flashy. I4 : Oh oui vous avez raison c'est vrai que c'était lumineux effectivement ! Il y a vert bleu violet... ça y est je m'en souviens oui oui. Justement de nuit au moins ça on peut pas les louper, déjà de jour on les voit bien mais la nuit… Q : Oui ce n’est pas la couleur qui vous a… I4 : Non ce n'est pas la couleur c'est surtout le logo je sais pas pourquoi (rire). Pourtant ce n’est pas grand… Non je pense que c'est à cause des façades ici qui sont très anciennes ici, partout quasiment, et ce logo là sur ces façades avec ces cercles noirs, bon ben c'est la première chose qui m’a frappé. Q : Et vous pensez qu'elles servent à quoi ces couleurs à votre avis ? I4 : Euh… alors est-ce que c’est pour définir le type de chose à visiter ? Est-ce... Q : Une couleur pour les musées ? Ce genre de chose ? I4 : Une couleur pour les musées voilà une couleur voilà par exemple je ne sais pas, pour les expos euh ça dépend il y a combien de couleurs ? Q : A peu près 5 il me semble, plus ou moins, après il y a des variations. I4 : Ouais je pense que ça... Ou ça ou c'est des expositions ou fêtes ou ferias mais ça je trouve pas parce que je trouve que 5 ça fait beaucoup de couleurs… Non je dirais plutôt pour définir des thématiques en fait. Q : Après auriez-vous envie de le recommander à des clients, des amis, des visiteurs ? I4 : Oui d'ailleurs je leur en parle des SN je dis « il y a des systèmes… », bon je ne sais pas si ça marche avec le portable ou si il faut un boîtier spécial j'en sais rien mais en tout cas « il y a un système qui existe, numérique apparemment, qui est à travers la ville », quand les personnes me demandent un dépliant et qui n’est pas là je leur dis « il y a un système numérique dans la ville », voilà se renseigner. Q : C’est bien après ils vont à l’office du tourisme. I4 : Oui tout à fait en tout cas je leur dirai toujours à l’office du tourisme quand je sais pas comme ça je sais que voilà on va les guider là-dessus. Q : Et du coup pourquoi vous recommanderiez ce parcours ? I4 : Parce que moi je l’emprunterai moi-même là parce que je n'ai pas eu le temps si j’avais le temps je le ferais c'est la première chose que je ferais j’irais à l’office du tourisme en disant tiens... Q : Non en recommandant le parcours ? I4 : Ah le parcours, euh vous pouvez répéter la question ? Q : Alors pourquoi vous recommanderiez le parcours aux visiteurs ? Pour quelles raisons ? I4 : Ben parce que je pense que euh sur Arles il y a beaucoup de choses à voir et c'est dommage de passer à côté d’une rue par exemple où il y a un musée intéressant ou voilà ou une expo intéressante et le louper bêtement parce qu’on a pas vu la signalisation, on a pas vu voilà. On est parti avec une idée précise le matin et puis on s’est dit on va faire ça et ça et puis peut être qu’en passant dans la rue en voyant ce système on se dit bien « tiens c'est quoi ça par contre alors je vais vérifier ». Q : Oui il y a la spontanéité... I4 : Oui il y a la spontanéité de dire « ben finalement je vais pas faire dans le plan que j'ai prévu de départ ben euh je vais visiter ça puisque que c'est là et après, je continuerai ma 48
  49. 49. route » voilà. Donc je pense que c'est bien, c’est à la fois… ça force la spontanéité en même temps parce que c'est vrai que les touristes arrivent ils ont un parcours bien défini effectivement mais quand on se balade tout seul et qu'on est touriste, euh on aime bien aussi être un peu guidé par les sentiers. Oui je pense que c'est un très bon système. Q : Et vous avez déjà donc conseillé à des personnes... I4 : Alors je l’ai déjà conseillé à des personnes mais par contre je n'ai pas encore eu de retour. J’ai envie que quelqu'un me dise « oh j'ai essayé les SN c'est génial ! Euh voilà c'est facile j'ai tout trouvé j'ai découvert des choses que j’avais pas… ». Q : Et vous ne l’avez pas proposé à des amis non plus ? I4 : Non j'ai pas encore demandé à des amis. Donc j’ai pas de retours forcément. Mais par contre je penserai à leur poser la question, à leur demander, voir s’ils ont déjà utilisé… III. ENTRETIEN 5 Homme Ville de résidence : Lagnes Profession : galeriste Année de naissance : 1960 12/07/2013 - 20 min Q : Est-ce que vous avez entendu parler des SN de la ville d'Arles. I5 : Oui. Q : Est-ce que vous pouvez me dire ce que vous en avez retenu ? I15 : Heu j'en ai pas entendu parler, disons que je les ai remarqués plutôt qu'entendu parler. Est-ce que ça a un rapport avec ce qu'on voit sur certaines bornes qui sont placées un peu partout, avec un petit QR Code ? Q : Oui. I5 : Donc j'ai remarqué ça j'avais pas entendu en fait. J’ai juste remarqué dans la rue avec les commerçants. Et j'ai flashé dessus pour voir ce que ça donnait, ça m'a pas beaucoup intéressé parce que j'en ai parlé à la ville de L'Isle sur la Sorgue où j'ai ma galerie d'art. Q : D'accord. I5 : Ils ont trouvé ça intéressant sur le fond. En tout cas je leur ai dit. Q : Et comment vous avez su que c'étaient les SN, qui vous a dit... I5 : Je sais pas. J'ai vu le petit texte qui avait un rapport avec l'art en général visiblement, avec un QR Code donc ça veut dire qu'il y avait quelque chose derrière qui se passait, ça vous appelle à flasher pour savoir ce que ça cache. En l'occurrence celui que j'ai flashé c'était une petite vidéo et j'ai trouvé ça intéressant. C'était rue Jouvène je crois. Et ce que j'ai trouvé intéressant, dans ce que j'ai vu, en tout cas la première impression que j'ai eu quand j’ai flashé c'est l'avantage d'avoir une sorte d'affiche en temps réel. C'est-à-dire une sorte d'affiche qui pourrait rester toute l'année, plusieurs années d'ailleurs, et il suffit de flasher pour avoir, bon j'imagine une vidéo, plein de choses possibles, des textes, enfin plein de choses qu'on peut imaginer puisque le QR Code est illimité. Q : C'est un contenu multimédia donc on y met ce qu'on veut derrière. I5 : Voilà. Donc après il y a une gestion au niveau de ce qu'on met derrière c'est sûr. Mais en tout cas ça ouvrait la porte à quelque chose que je n'avais pas imaginé en termes de publicité, enfin de communication. Et je commence à peine à m'en servir même si le problème que j'ai c'est plutôt la rigidité de mon site internet plutôt que le QR Code. Je mets des QR Codes assez souvent dans les textes que je mets qui renvoient sur le sujet dont je parle sur mon site internet. Et j'ai trouvé que le mettre dans la rue ça avait un avantage flagrant parce que j'ai 49
  50. 50. beaucoup de touristes à l'Isle sur la Sorgue et ces touristes qu'est-ce qu'ils veulent savoir ? Ils veulent savoir quoi faire, où aller, ce qu'il y a en ce moment, ils passent plus ou moins de temps dans les OT, parce que parfois ils sont fermés, ils peuvent arriver tard le soir. Trop loin, ou ils ont pas envie pour une raison ou une autre. Et donc pour moi ça permet de donner l'impression, enfin j'ai l'impression pour moi que ça ouvre des choses. Après la difficulté c'est de convaincre les gens de flasher dessus. J'avais lu un article hier ou avant-hier comme quoi apparemment on était pas plus de 35, 40% en France à posséder un Smartphone donc ça veut dire que malheureusement on exclut les pauvres qui en ont pas. Enfin les pauvres... Q : L'avantage aussi des SN, je vais vous expliquer un petit peu le projet comme ça vous saurez répondre aux questions suivantes, en fait c'est un parcours patrimonial et culturel dans toute la ville qui donne des infos sur le patrimoine, sur la ville, mais aussi des actualités. Et vous n'avez pas que le QR Code vous avez aussi un petit texte, deux niveaux un peu autonomes si les gens n'ont pas de Smartphones ils peuvent quand même accéder au contenu. I5 : Oui j’avais vu effectivement. Q : Si je vous dis du coup SN, qu'est-ce que ce nom vous évoque ? I5 : Ben déjà j'aime pas trop le nom. Je trouve pas ça très très beau. Je trouve pas que ce soit représentatif d'ailleurs de ce que ça veut dire réellement. En tout cas dans mon esprit, vous l'appelez comme ça, moi je ne savais même pas que ça s'appelait comme ça d’ailleurs. Je suis pas sûr que ce soit le meilleur terme à trouver. Q : Et quand vous disiez que ça correspondait pas à ce que vous pensiez, qu'est-ce que vous voulez dire par là ? I5 : Je veux dire que pour moi le mot « sentier », l'image immédiate que j'ai à l'esprit c'est plutôt un chemin en forêt, un sous-bois ou quelque chose comme ça. Bon on est quand même loin d'être dans un sous-bois. On est en ville, donc pour moi c'est plutôt un parcours qu'un sentier, ou un chemin, autre chose, j'en sais rien. Mais les sentiers déjà, correspondent pas à l'image d’une ville. Donc déjà, pour moi il y a une différence entre les deux. Et je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Numérique, bien sûr c'est numérique il n'y a pas de doutes làdessus, mais on a l'impression d'avoir affaire à un informaticien. Donc je pense que ça peut être rébarbatif pour des gens qui se sentent peut-être exclus du schéma classique ordinateur, Smartphones, etc. Maintenant sur le principe aucun problème, le nom, non franchement j’aime pas. Q : Et du coup vous vous attendez à quel type d'offre par rapport à ça ? Vous vous attendez à trouver quoi avec ces sentiers ? I5 : C’est difficile à répondre parce que je l'ai découvert comme ça. J'ai pas été chercher en disant c'est un sentier numérique je vais regarder. Je suis passé devant et j'ai vu les QR Codes, un truc intéressant, donc j’ai flashé. Donc difficile pour moi de répondre. Q : Pas de problèmes. Les avez-vous lu sinon ces panneaux ? I5 : Non je les ai plutôt flashés. Q : Et vous en avez flashé plusieurs ? I5 : J'en ai flashés plusieurs mais à vrai dire, c'est vrai que j'étais peut-être dans un moment particulier parce que je faisais une recherche d'endroit donc j'avais pas trop le temps. Pas en tant que touriste je veux dire clairement, donc j'ai plutôt continué à flasher que lire. Peut-être aussi parce que j'ai l'accès. Sinon forcément j'aurais peut-être lu ce qui est écrit. Et au-delà de ça c'est vrai que la difficulté c'est que sur le Smartphone, le problème c'est la taille de l'écran. On se balade pas toujours avec un Ipad, ce qui en plus réduit le nombre de personnes qui en ont, donc on réduit par nature encore plus. On va dire que ça s'applique plus à une petite tablette, peut-être pas un Ipad mais un gros Smartphone. La difficulté de ça c'est qu'il est assez fatiguant en fait de lire des pages ou de voir des vidéos sur un tout petit écran. Donc ça oblige, en tout cas ça vous obligerait, parce que j'imagine que ça va continuer, à être assez concis 50
  51. 51. dans les informations de façon à ce que la personne ne se perde pas dans plein de pages différentes et puis qu'elle finisse par se dire « bon ben voilà ». Q : À chaque QR Code correspond un type de contenu multimédia en ligne qui n’excède pas 2 minutes : un diaporama, une vidéo, des photos, etc. I5 : Et je pense qu'il faut s'arrêter là parce que c’est immédiatement rébarbatif par rapport à la taille de l'écran. Après je ne connais pas le développement qu'il y aura mais on peut imaginer qu'au lieu d'avoir ce texte il y ait plutôt un écran à la place. Et que dans ces cas-là, si vous êtes intéressés en tactile, ou un autre moyen de correspondre avec cet écran, on peut imaginer de voir des choses qui nous intéressent. Par exemple si vous allez sur le QR Code il vous donne déjà une information de base par rapport au lieu où vous êtes. Si après vous voulez recentrer votre recherche, par exemple je recherche des lieux historiques, des expositions... À mon avis la prochaine étape ce sera plutôt de l'interactivité avec ça, de façon à avoir beaucoup de contenus, mais sans qu’on soit abreuvé de contenu qu'on a pas demandé. Mais avec des choses simples. Le Vaucluse vient de faire une application mobile sur des parcours, j’en fais partie d’ailleurs en plus. Et j’ai regardé, c’est difficile, on a besoin de rentrer dedans, longtemps, et là je l'ai fait de mon bureau donc imaginez dans la rue c'est même pas envisageable. Imaginez s’il fait froid, s'il y a du vent, s'il pleut. Donc je pense qu'avec le QR Code il faut qu'on ait la possibilité d'avoir une interactivité, et que cette interactivité on puisse la retrouver sur son téléphone après. Q : Donc ça veut dire que pour vous les QR Codes sont un système approprié mais qui devrait être approfondi. I5 : Qui peut pas rester comme ça. Alors que si on le développe pas pour qu'on cherche dans le QR Code ce qu'on veut, je pense que les gens se lasseront. Q : Est-ce que vous pensez que cet équipement peut être un plus pour la ville d'Arles et ses habitants ? I5 : Oui. Définitivement. Encore une fois, si on développe le projet pour que les gens aient l'habitude et le réflexe surtout de lui donner l’importance que ça a, ben je pense qu'un touriste, ou même pour les habitants d'ailleurs... Moi je serais habitant d'Arles, j’y suis pas, mais si j'ai envie d'aller voir des expos, des spectacles, plutôt que d'essayer à aller trouver l'information dans un site ou de demander, aller voir à l'OT j'en parle même pas, je préfère avoir un accès direct. Donc le QR Code aide à ça. Et l'avantage c'est qu'il n'aide pas que les touristes. Q : Oui, donc vous voyez plus ça comme un regroupement de contenus et après nous on cherche dans le QR Code ce qu'on veut. I5 : Oui. En tout cas il n'est pas du tout adapté à des informations type « où est-ce que je dois m'adresser pour un problème de cadenas », ce genre de choses. Il est pas du tout là pour ça. Il est là pour renseigner le public, qu'il soit arlésien ou non. Pour se déplacer, manger au restaurant, n'importe quoi, plein d'activités possibles. Pour moi ce serait un gros plus, qu'on aille jusqu'au bout des choses. Q : Pour vous quelle en serait l'utilité pour les arlésiens ? Comment ils l'utiliseraient ? I5 : J'habite ici, j'ai un appartement, je sors le soir, j'ai des amis qui viennent, est-ce qu'il y a un spectacle... Q : Je parle à l'état actuel du dispositif. I5 : Ah d’accord. J'ai pas l'impression qu'ils s'en servent en fait. Je pense pas d’ailleurs qu’ils s’en servent. Mais j'en sais rien, peut-être que je me trompe. Il faut que la ville leur donne envie de le flasher pour qu'ils trouvent des informations qu'ils trouveraient difficilement ailleurs. C’est pour ça que je pense comme ce que je disais au début, il faut absolument qu'il y ait une seconde étape. Sinon... à ce stade déjà je pense que ça atteint déjà ses limites. Q : Est-ce que vous auriez 3 mots qui vous viendraient là spontanément à l'esprit pour décrire ce projet ? 51
  52. 52. I5 : Heu… Innovant, ça c'est clair. Futuriste c'est un peu le même mais ça marche. Et presque constructif, on a l'impression qu'il y a des choses qui se passent, qu'on va sur une base nouvelle... Q : Ah donc constructif dans le sens ou ça va évoluer, évolutif peut-être ? I5 : Oui évolutif. On a l'impression que c'est une base en fait, qu'on est parti de quelque chose... L'ironie c'est que vous avez besoin malheureusement de communiquer sur la communication. Vous avez besoin de le dire aux gens « servez-vous de ça », et j'ai pas l'impression que vous le fassiez, en tout cas moi si je l'avais pas fait tout seul, personne ne m'en aurait parlé. Q : Est-ce que personnellement vous auriez envie de suivre le parcours ? I5 : Oui c’est un parcours c’est pas un sentier... Q : C’est parce que je suis étudiante en médiation que j'utilise le mot parcours... Après vous auriez plus utilisé le mot parcours que le mot sentier. I5 : Oui complètement. Oui par exemple on a les Rencontres d'Arles là, moi je trouve que malheureusement pour François Hébel qui fait beaucoup de travail ici, ses plans sont très mauvais je trouve. Le plan a toujours été comme ça. Et le site c'est encore pire ! Vous voyez vous avez un parcours en ce moment, vous pouvez coordonner toutes les boîtes pour dire « 100 mètres plus haut vous avez telle exposition »… Enfin trouver un moyen que les bornes servent à se repérer dans l’espace. Et ça, ça me parait pas compliqué à faire, c'est certainement beaucoup de travail, toujours, mais ça me paraît pas très dur à mettre en place, parce que le système est déjà prêt. Comme on dit c'est ce qu'il y a derrière qui compte, le flash code c'est facile à mettre on peut en mettre 5 millions si vous voulez, mais si vous n'avez rien derrière ça ne sert à rien. Mais c'est dommage qu'il n'y ait pas une association avec les Rencontres, en tout cas cette année il n'y a pas, peut-être que l’année prochaine il y aura, pour que les SN mettent en commun les ressources. On peut imaginer que quelqu'un ait un intérêt uniquement sur les Rencontres et donc le système vous lie en fait à votre parcours sur les Rencontres, on peut adapter ça. Pour la fondation Lima même chose. Il faut qu’on sache où on va. Une personne qui vient spécialement pour ça, qui ne sait pas se repérer dans la ville, voilà « est-ce que j'y vais à pied ? », « est-ce que j'ai envie de visiter le Musée de l’Arles Antique ? » qui est à 30 minutes à pied minimum quand on est à la fondation Lima... voilà, en fait il faut faciliter la vie des gens quand ils se déplacent dans une ville qu’ils connaissent moins bien, et ça en l'occurrence ça peut beaucoup aider. Q : D'accord. Donc du coup vous personnellement ça vous intéresserait d'utiliser ce parcours ? I5 : Ah Oui. Q : Est-ce que vous pensez en apprendre davantage sur la ville et son patrimoine avec ce dispositif ? I5 : Un peu moins. Ca servira éventuellement à dire « je suis devant un bâtiment que je connais pas, qu’est-ce que c’est, je flashe pour savoir ce que c'est ». Mais pas plus que ça, après il y a trop de choses à lire. Mais si ça s’arrête là oui. Q : Est-ce que vous pouvez quand-même donner un nom ou une thématique a ce parcours, du peu que vous en savez ? I5 : Plutôt culturel je dirais. Q : Que pensez-vous en général de l'emplacement de ces panneaux ? I5 : Plutôt pas mal, plutôt visibles. Q : Même au niveau de la hauteur ? I5 : Oui oui. Plutôt pas mal la hauteur. Q : Pas mal ? Qu'est-ce que vous voulez dire ? I5 : Ben parce que ça peut convaincre plein de gens, des petits, un plus grand, s'adapter. Si on est un peu grand on se penche un peu, si on est petit on est juste devant, voir même des ados 52
  53. 53. qui ont des Smartphones de plus en plus jeunes, ils pourraient s’en servir, peut-être même plus que les adultes... Même les handicapés en fauteuil ils sont devant, à peu de choses près. Q : Est-ce que vous avez remarqué les couleurs sur les boitiers ? I5 : La seule chose dont je me souviens, c’est que c’est en noir et blanc. Q : Parce qu'en fait elles sont colorées et on les voit beaucoup plus la nuit. I5 : Ah oui c'est vrai que le soir j'ai vu des roses, des choses comme ça. Q : Vous pensez qu’elles ont une utilité particulière ces couleurs ? I5 : Non, la nuit c’est peut-être pas mal, le jour ça n'a aucun effet. Après ça voudrait dire qu'il y a des couleurs qui correspondraient à quelque chose... Je savais pas qu'il y en avait en tout cas, le problème c'est qu'après si on sait tout en fait on s'en sert pas. J'ai l'impression qu'on tourne en rond si on fait ça, si on sait par exemple qu'une couleur correspond à un tel type d'information ça veut dire qu'on connaît déjà l'information à la limite. Q : Ca dépend par exemple une actualité, ou même une couleur qui correspondrait à la thématique patrimoine, vous êtes quand même obligé de lire pour savoir quelle est l'info. I5 : Je suis pas sûr que la couleur ait un grand intérêt mais bon... Oh c'est intéressant ! (rires) Q : Est-ce que vous auriez envie de recommander ce parcours à des amis, des clients... I5 : Ben j'ai déjà fait. Q : Vous n'avez pas eu de retours ? I5 : Pour l'instant non. Q : Et pourquoi vous conseillez à ces gens d'aller suivre ce parcours ? I5 : Parce que pour moi ce sont des informations qui sont en temps réel en fait, j'ai pas vérifié si elles étaient à jour évidement, mais si ça fonctionne bien en théorie on doit pouvoir trouver des informations en temps réel, des choses à voir en ce moment. Pour quelqu'un qui n'est là que quelques jours il a besoin de savoir où il va au minimum, après si ça l'intéresse pas... IV. ENTRETIEN 6 Femme Lieu de résidence : Arles Profession : commerçante Année de naissance : 1958 12/07/2013 - 10 min Q : Est-ce que vous avez entendu parler des SN de la ville d’Arles ? I6 : Oui. Q : Vous pouvez me dire comment ? I6 : Ben par les clients et puis évidemment ça a été un peu médiatisé à Arles quand même les SN. Q : Médiatisé ? Vous voulez dire dans la presse ? I6 : Dans la presse oui, dans la presse. Q : D'accord. Vous pouvez me dire ce que vous avez retenu du projet ? I6 : Ouais je m'en souviens plus vraiment. Je crois que c'est pour... il me semble, je vais pas dire de bêtises, est-ce que c'est chaque fois qu'il y a un événement sur Arles... il y a des… et puis ça… oh je sais plus en fait. Q : Ben c'est un petit peu l'idée en fait, c'est un parcours patrimonial et culturel dans toute la ville et vous avez des informations autant sur le patrimoine que sur ce qui se passe donc vous avez des actualités, des événements qui sont reliés sur des petites bornes que vous avez peut être vu juste là à l'angle par exemple. Ça s'appelle des tabaluz, ce sont des boîtiers et toute 53
  54. 54. l'information est condensée dedans, donc du coup quand je vous dis SN, qu'est-ce que ce nom vous évoque ? I6 : Euh sentier c'est un parcours déjà, et numérique c'est les nouvelles technologies d’aujourd’hui hui mais bon après ils ont concilié les 2 c'est tout. Q : Vous vous attendez à quel type de dispositif ? I6 : ... (5 secs) Q : Si vous connaissez trop peu y a pas de soucis je passe à la question suivante… I6 : Oui. Q : Donc vous avez remarqué ces panneaux d’affichage ? I6 : Oui oui ils se remarquent parce qu'ils sont fluo, ils sont... on les voit bien. Q : Avec les couleurs ? I6 : Oui ils sont en couleurs et la nuit on les voit très bien, ça fait des points lumineux d'ailleurs donc effectivement ça attire le regard par contre hein. Mais c'est vrai que nous, en tant qu'arlésiens, on sait que ça existe on les regarde pas, je pense que si on était de passage on s'approcherait pour voir de plus près. J'avoue que je les ai même pas... Q : Vous ne les avez pas lus ? I6 : J'en ai lu un une fois y a pas longtemps mais je ne me suis jamais vraiment arrêtée finalement. Q : Et ça vous avait intéressé cette idée, ce qui avait été écrit ? I6 : De toute façon, je crois que toute idée nouvelle est intéressante... Q : Après je veux dire en terme d'information quand vous l'avez lu. I6 : Je ne m’en souviens pas, franchement il faudrait que j'en revoie un, que je regarde un peu mais je pense que l'idée est bonne puisque elle est poursuivie en même temps. Q : Oui du coup vous avez suivi tous les stades de l'expérimentation puisqu’avant il n'y avait que la rue des Arènes et maintenant... I6 : Maintenant il y en a un peu partout en ville ouais. Q : D'ailleurs vous savez à peu près quel est le parcours que suivent ces sentiers ? I6 : Non. Q : Grosso modo je veux dire... I6 : Ils vont... jusqu’à l'IRPA peut être par là non ? Est-ce qu'ils vont jusqu’au bout de La Roquette je crois ? Q : Oui ils vont jusqu’à La Roquette en fait et ils partent des Arènes. I6 : Oui je sais qu'il y a des clientes qui se sont amusées à toutes les photographier, donc elles ont fait, ça leur a donné un petit bout de balade en même temps. Q : Ben oui c'est l'idée ces petites balades... Est-ce que vous pensez que ça peut être un plus en terme d'équipement pour la ville et les habitants ? I6 : ... Pour les habitants je crois pas. Q : Vous pouvez me dire pourquoi ? I6 : Ben parce que Arles d’abord c'est une petite ville et que les gens toute façon... quand on habite dans sa ville forcément on n'est pas au courant de ce qui s'y passe mais en fait par contre pour les touristes je pense que ça peut être sympathique parce que la curiosité va les pousser à aller visiter jusqu'au bout je pense... Je pense que c'est plus un intérêt touristique que local. Q : Est-ce que vous pensez que les habitants d'Arles en auraient une utilisation ? I6 : Non. Franchement je crois pas. Q : Pour caractériser le projet est-ce que vous auriez 3 mots spontanément qui vous viendraient à l'esprit pour le qualifier ce projet ? I6 : ... Ben… (3 secs)… Je trouve que l'idée est bonne donc après... Q : Mais pour caractériser le projet par exemple superflu je vous en dis un petit peu... 54
  55. 55. I6 : Non, non je pense que… oui c'est assez dynamique. Puis de l'innovation dans ce centre ancien c'est amusant quoi. Je trouve que ça fait partie, puisque on a une école de la photo et en même temps Sup-InfoCom, c’est pas eux qui ont fait ça ? Q : Ah non, c'est une société de design qui s'appelle VIDE pour VIbrant_DEsign c'est eux qui sont à l'origine du projet. I6 : Ah, je croyais que c'était en relation avec Sup Info-Com. Q : À ma connaissance non. I6 : Ah c'est marrant, je croyais qu'il y avait un lien. Q : Parce que c'est par rapport aux nouvelles technologies et à la communication que vous avez fait le lien. I6 : D'accord. Non je trouve que l'idée est bonne de toute manière. Q : Et personnellement, vous auriez envie de les suivre ces sentiers pour redécouvrir la ville ? I6 : Je vais peut-être être obligée de les faire maintenant. (rires) Q : Non, non je ne vous force pas... I6 : C'est pas une question de forcer c'est que je me dis un jour il faudrait que je pousse ma curiosité un peu plus loin. Q : Et qu'est-ce qui vous pousse aujourd'hui à ne pas le faire ? I6 : ... Ben peut-être un peu le temps et puis c'est que quand on est du matin au soir à sa boutique après on a pas forcément envie de marcher et faire un circuit quoi. On préfère aller faire le circuit par exemple le week-end au bord de la plage ou à la campagne, quoique faire le tour de la ville... personnellement. Q : Est-ce que vous pensez pouvoir en apprendre davantage sur la ville avec ces sentiers ? Sur le patrimoine ou le folklore ? I6 : En apprendre davantage je pense pas parce que... (3 secs) il existe déjà pas mal de choses sur le patrimoine arlésien. Q : Mais par rapport à votre connaissance à vous, est-ce que vous pensez que les sentiers vous en apprendraient plus ? I6 : Ah sûrement oui ! Sûrement oui, je pense oui. Q : Donc vous n’avez pas du tout suivi le parcours ? I6 : Non. Q : Est-ce que vous pourriez quand même donner une thématique à ce genre de parcours ? Par exemple parcours commercial, parcours... I6 : C'est plutôt monument non ? C'est pas un parcours par rapport aux monuments arlésiens ? Q : Ah, je ne vous dirai qu’après… I6 : Parce que chaque lieu, si j'ai bien compris là, où ils posent leurs bornes c'est qu'il y a quelque chose à l'endroit précis donc... Q : Oui il y en a un à l’hôtel, un au musée Réattu... I6 : Voilà ça veut dire que... en fait non c'est sympa, en même temps ça positionne par rapport aux monuments de la ville... Q : Un parcours sur les monuments ? I6 : Ouais je vois ça plutôt comme ça... les monuments ou les musées etc., les lieux un peu parlants on va dire... Q : Patrimoniaux ? I6 : Oui je sais pas moi... là ou y a la statue Frédéric Mistral on pourrait dire « tiens à cet endroit... » enfin je pense que les bornes sont surtout placées aux monuments je suppose. Q : La plupart oui, mais il y en qui parlent aussi d'actualité, par exemple sur Les Sud, sur les rencontres de la photo, sur des petits événements plus ponctuels, et à La Roquette il y en avait sur la Nuit de La Roquette par exemple, donc ça dépend il y a différentes... I6 : C'est ça il faut qu'il y ait un événement...c'est bien. 55
  56. 56. Q : Il y en a aussi sur les... pas les commerces mais par exemple il y en avait un sur la librairie Actes Sud… I6 : Oui les choses parlantes sur la ville, oui oui Actes Sud ça fait partie du patrimoine on va dire. Non c'est bien, oui parce qu’en fait quand les gens de l'extérieur viennent à Arles ils vont également à Actes Sud... Q : Après est-ce que vous avez regardé un petit peu ces panneaux, est-ce que vous pouvez me dire quelque chose par rapport à son emplacement ? I6 : Je trouve qu'il est bien des fois il est sur les compteurs je trouve ça très bien... ça cache les boîtiers ERDF qui sont pas spécialement jolis et donc du coup je trouve que c'est pas mal d'animer... un petit coin d'un mur qui n'est pas attractif... Moi au début, je croyais que c’était aussi pour cacher ces compteurs. Q : Vous pensez aussi qu'ils sont suffisamment visibles par rapport à ce qui les entoure ? I6 : Ah on les voit bien hein, on peut pas les rater hein ! Franchement on peut pas les rater, on est au bout d'une rue on peut pas les rater parce qu’ils sont très lumineux. Q : Même de jour aussi ? I6 : Ah de jour par contre je pense qu'on les voit moins, mais de nuit on ne voit que ça. Et effectivement dans la journée, je fais pas attention c'est quand on me l'a fait remarquer et puis nous on sait ce que c'est maintenant… Q : Est-ce que vous auriez quand même envie de recommander ce type de parcours à des visiteurs, des clients, de la famille, des amis ? I6 : Oui ça peut faire un jeu de piste pour les enfants je trouve. Q : Et ce serait pour cette raison là que vous le recommanderiez pour que les enfants puissent s'amuser ? I6 : Non pas spécialement pour les enfants mais... oui même pour tout le monde en fait ça peut être sympa. Q : Dans quel but ? I6 : Et ben, être dans une ville et ne pas connaître, avoir tout le temps son guide à la main… d’une manière différente, annoncer tel lieu tel endroit, ben, je trouve c'est pas mal et très intéressant en même temps... je trouve ça bien. Je trouve ça bien… Franchement je trouve que c’est une bonne idée. Q : Vous l'avez déjà fait, recommander à des gens ? I6 : Non, c'est déjà la première fois qu'on me pose déjà une question là-dessus donc... Non non mais c'est vrai qu'on m'a jamais posé la question de me demander par exemple un touriste aurait pu me dire « qu'est-ce c'est que cette borne ? » mais en fait… comme quoi les gens ils sont pas très curieux. V. ENTRETIEN 7 Homme Ville de résidence : Arles Profession : Vendeur Année de naissance : 1978 12/07/2013 - 5,30 min Q : Avez-vous entendu parler des Sentiers Numériques de la ville d’Arles ? I7 : Oui bien sûr. Q : Vous en avez entendu parler comment ? Par quel biais ? I7 : Du bouche à oreille. 56
  57. 57. Q : Du bouche à oreille ? Des commerçants en général ? I7 : Oui des commerçants, des gens qui sont venus pour les inaugurations… enfin pour voir les mises en place, parce qu'on en a un juste à côté, donc voilà. Q : Est-ce vous pourriez nous dire ce que vous avez retenu du concept ? I7 : Bon je ne me suis pas penché dessus plus que ça donc je ne peux pas vous en dire plus que ça. Q : Donc vous savez qu'il y a les sentiers mais concrètement vous n’en savez pas plus. En fait c'est un petit parcours patrimonial et culturel dans la ville qui part des Arènes jusqu’à La Roquette et qui donne des informations patrimoniales et sur l'actualité pour savoir ce qu'est la ville en gros, folklore, patrimoine, et ce qui s’y fait. Donc, tout ce qui est événement, actualité dans la ville. Donc en disant SN qu'est-ce que ça vous évoque ? I7 : C'est un peu faussé parce que je sais déjà ce que ça représente et ce que c'est donc effectivement je savais que c'est un acheminement pour la découverte de certaines choses sur la ville d'Arles. Donc, je savais que ça suivait un cheminement entre les Arènes et La Roquette puisque je l'emprunte au quotidien. Q : Oui du coup vous passez devant. Vous les avez consultées ces bornes ? I7 : Non pas encore. Q : Pour quelles raisons ? I7 : Ben vous voyez au fond c'est ça, manque de temps et je travaille, j’ai pas le temps de me pencher dessus. Q : Est-ce que vous pensez que cet équipement peut être un plus pour la ville d'Arles et ses habitants ? I7 : Pour les habitants je pense pas. Pour les gens qui viennent en découverte de la ville, oui, c'est toujours un intérêt d'avoir quelque chose de nouveau. Q : Et pourquoi vous pensez que pour les habitant ce ne serait pas un plus ? I7 : Parce que quand on habite quelque part, je pense qu'on connaît le plus mal la ville. C'est vrai qu'on prend pas le temps, on vit avec au quotidien et on se penche pas dessus alors quand on a du temps on est touriste, on se ballade on vient pour ça et on prend plus le temps de découvrir ces choses-là. Q : Est-ce que vous auriez 3 mots qui vous viendraient spontanément à l'esprit pour caractériser le projet ? Vous venez d'employer le mot nouveau donc... I7 : Ouais c'est ce que j’aurais dit, nouveau, ludique et après culturel puisque je savais ce que ça représentait Q : Pour vous quel serait le thème de ce parcours ? I7 : Culture. Q : Est-ce que vous auriez personnellement envie d’utiliser ce dispositif pour connaître la ville ou revisiter un petit peu ? I7 : Oui pourquoi pas. Q : Pourquoi vous auriez envie ? I7 : Ben pour justement parce qu'il y a des choses qu’on ne doit pas connaître correctement donc pour découvrir des choses qu'on sait pas encore. Q : Est-ce que vous savez qui est à l'origine de ce projet ? I7 : Pas du tout. Q : Pour information c'est une société qui s'appelle VIDE, VIbrant_DEsign. Donc vous avez pas du tout suivi le parcours ? I7 : Non. Q : Parce que vous aviez pas forcément le temps. I7 : Voilà. Q : Mais vous avez quand même vu les bornes ? I7 : Oui. 57
  58. 58. Q : Est-ce que vous pouvez me dire ce que vous pensez de leur emplacement ? I7 : A priori, il y en a plusieurs vraiment dans le centre-ville piéton donc c'est plutôt intéressant pour la clientèle à laquelle c'est accordé ; je pense que ça correspond bien. Q : Et niveau hauteur, tout ce qui est par rapport à l'environnement vous pensez qu'il est assez visible le dispositif ? I7 : Si c'était un peu plus haut ce serait toujours mieux je pense. Q : Parce que vous êtes grand je crois peut-être (rires). I7 : Oui forcément quand c’est à la hauteur des yeux c’est toujours plus efficace. C’est peutêtre un tout petit peu bas, mais bon comme c’est lumineux quand ça commence à tomber un tout petit peu dans le sombre, cet hiver on pouvait pas les rater. Q : Oui c'est vrai qu'avec la lumière qu'on a, on voit très peu les couleurs, et pour vous les couleurs, elles auraient une utilité spécifique ? I7 : J'ai vu qu'il y avait au moins 3 ou 4 couleurs et j'imaginais qu'elles avaient toutes un thème différent donc il doit y avoir une raison et après comme il y a des chemins culturels qui évoquent différentes choses dans la ville, je me suis dit y a un rapport avec ça… certaines pour la culture, certaines pour les circuits antique, certaines... il y avait peut-être quelque chose mais je sais pas exactement. Q : Est-ce que vous auriez envie de recommander ce parcours à des amis, des clients, de la famille ? I7 : On en a déjà parlé effectivement, mais après vraiment le recommander, je ne sais pas parce que je ne l'ai pas encore visionné, c’est difficile… Q : Mais au vu de ce que je viens de vous dire... I7 : Oui oui vraiment, mais je dois le découvrir avant je pense. VI. ENTRETIEN 8 Homme Ville de résidence : Arles Profession : enseignant et galeriste Année de naissance : 1962 12/07/2013 - 14 min Q : Est-ce que vous avez entendu parler des SN d'Arles ? I8 : Oui bien sûr ouais ! Q : Vous pouvez me dire comment ? Par quel biais ? I8 : L'an dernier... j'en ai pas entendu parler je les ai vus dans la rue des Arènes juste avant le petit escalier qui descend sur l'amphithéâtre. Et j'ai trouvé que l'idée était vachement bien. Q : Et comment vous avez su que c'était les SN ? I8 : Non c’est venu après ça. Non je ne me souviens plus. Après, j'en ai découvert un peu partout ailleurs dans la ville et puis on a suivi leur évolution comme tous les projets de Marseille 2013 et puis voilà. Q : Est-ce que vous pourriez me dire ce que vous avez retenu du projet ? I8 : On se croit à l'école. Le projet pour moi, c'est faire quelque chose d’assez ludique, déjà je trouve qu'il y a un super usage, techniquement, parce voir des boîtes EDF partout, je trouve qu'EDF se moque du monde dans une ville patrimoine, de continuer à traiter les murs comme ça et tout ça, et je trouve que c'est une super idée parce que personne a part des affichages sauvages, donc techniquement et visuellement je trouve que c'est une très bonne idée. Après les informations qu'il y a dessus c'est très bien, ça donne des indications sur le parcours, sur ce qu'il y a à voir dans la ville, sur la proximité d'un monument ou d'un évènement, voilà. Et je 58
  59. 59. trouve que c'est vachement bien. Alors après moi-même si je fais de l'info et tout ça il y a un truc que j'ai pas c'est un téléphone portable et je peux pas utiliser les... Q : Les QR Codes... I8 : Oui c'est ça, j'ai toujours pas compris comment ça marche parce que il suffit de flasher dessus et donc on a des informations supplémentaires. Là c'est juste un résumé en fait. Q : Et vous avez un Smartphone ? I8 : Non non j'ai pas... Non je trouve que c'est une très bonne idée, ça devrait même se multiplier dans la ville et je trouve que c’est presque un substitut de panneau. Parce qu'il y a des panneaux qui ont été posés sous différentes municipalités, qui sont très vilains et tout ça, vous savez les signalétiques, il y en a plein qui sont différents et il n’y a pas d'harmonisation. Je pense qu'il faudrait repenser toute l'harmonisation, bon je sais pas si c'est l'OT qui doit faire ça mais à un moment donné, on est quand même dans une ville historique, les gens sont tout le temps perdus, ils ont un plan minable et je trouve que ça c'est vraiment un truc à développer, dans beaucoup plus de boîtes que ça... Déjà vous en avez pas mal des boîtes. Q : Oui le parcours en lui-même comporte 40 bornes. Et si je vous dis le mot tabaluz, qu'estce que ce nom vous évoque ? I8 : Ah ça me dis quelque chose là... ben c'est ça c'est les boitiers les tabaluz ? Q : Est-ce que vous savez à peu près quel circuit emprunte les SN ? I8 : En gros d'après ce que j'ai compris, ça va de la place Voltaire, de la Cavalerie jusqu'à l'autre bout de la ville. Q : Ca va des Arènes jusqu'au... I8 : MDAA non ? Q : Jusqu'à La Roquette. I8 : Oui donc ça traverse, en fait ça prend un peu en fait rue des Arènes, la rue du 4 Septembre... Q : Par le docteur Fanton... Par les Thermes, et puis La Roquette. I8 : En même temps c'est pas mal parce qu'il y a vraiment une déambulation comme ça c'est par un parcours, parce qu'il y a un parcours qui est plus direct si vous partez de la Cavalerie et vous tirez tout droit. C'est vrai que la rue du 4 Septembre, ce serait vachement bien après de l'intégrer. Parce qu’elle souffre énormément, nous on s'est battus pendant des années pour que ce soit un minimum piéton, donc on a obtenu ce qu'on a obtenu mais par rapport à avant c'était carrément une autoroute la rue du 4 Septembre. Il n'y avait plus un seul commerce, là c'est devenu calme, bon il y a quelques voitures qui passent mais c'est vrai que les SN s'il y en a à la rue du 4 Septembre, c'est une rue qui est vachement empruntée puisque les touristes garent leur voiture à la Cavalerie, devant le parking Monoprix tout ça. Donc ils vont par une entrée de la ville, ils ne rentrent pas que pas le boulevard des Lices et de l'autre côté. Q : Du coup est-ce que vous avez fait attention à ces panneaux ? I8 : Heu ouais, enfin si vous me demandez en détail non. Mais heu oui j'ai lu ceux des Thermes, je trouve qu'il y a un côté ludique c'est marrant. Q : Et vous les avez consultés ? I8 : Non, il y en a quelques-uns où j'ai lu, celui des Arènes en face de l'école de la photo, mais je ne me souviens plus trop. Je pense que c'est une mémoire instantanée, on retient ce qu'il faut retenir pour continuer à visiter la ville et puis après on oublie. Je sais pas celui-là il parle d'eau, de bains... Q : Oui des Thermes. I8 : Oui à travers les bains, l'eau. Ce que j'ai trouvé plaisant, c'est que c'est pas un discours médiato-historique. Q : Est-ce que vous pensez que cet équipement peut être un plus pour la ville ? I8 : Ben évidemment, ça j'en suis persuadé ! Q : À quel niveau ? 59
  60. 60. I8 : Heu ben déjà montrer, comme on est une ville d'images, montrer que l'image de la ville passe par les nouvelles technologies en partie et du coup il y a Sup'InfoCom ici, enfin des IUT d'informatique. Si on dit qu'Arles est une ville d'images ça en fait partie puisque même s'il y a du texte, il y a quand même des images aussi dessus. Je trouve que c'est vachement complémentaire et ça aide… comment dire… c'est une bonne béquille pour des choses qui ne se font pas. Q : Et pour les arlésiens ? I8 : Alors ça je ne vais pas me prononcer parce que je ne sais pas. Je sais pas du tout comment ils le perçoivent. Je sais que les touristes le perçoivent très bien... Q : Et est-ce que vous pensez que ça serait un plus pour eux ? I8 : Ouais ce serait un plus, mais à travers tout un autre, enfin tout un dispositif de sensibilisation. Les gens ici ils ont vraiment du mal, les arlésiens, à regarder leur patrimoine, à en prendre conscience, c'est vachement dur et je pense que ça peut faire partie de tout un dispositif de sensibilisation. Ça j'en suis persuadé. Q : Et du coup après cette sensibilisation, ou peut-être maintenant, comment vous pensez que les arlésiens peuvent utiliser ce dispositif ? I8 : Ben à partir de ce qui est écrit, c'est quelque chose d'informatif, ça va peut-être leur donner le goût d'aller voir un monument ou un autre. Enfin, il me semble. Quand je vois moi, je suis prof dans un collège à Trinquetaille, tous les gamins de la Camargue et des Saintes Maries de la mer je leur parle des Thermes de Constantin et ils ne savent même pas ce que c'est. Ils ne viennent pas à Arles, ils ne traversent pas le pont donc il y a vraiment du boulot. Q : Personnellement vous auriez envie de suivre le parcours pour en savoir davantage sur Arles ? I8 : Ben moi ça fait 15 ans que j'habite ici donc j'en sais plein déjà. Ouais ça pourrait être l'objet de... comment dire... comme à un moment donné ils ont fait des parcours Van Gogh, des parcours Antique, des parcours Renaissance... Et donc ça ouais pourquoi pas. Enfin moi ça me plaît bien que ça existe et que les touristes puissent les utiliser et j'espère que les arlésiens les utiliseront un jour, parce que je suis pas sûr qu'ils l'utilisent beaucoup les arlésiens. Q : Donc vous pensez que par rapport à votre connaissance personnelle, ces tabaluz ne vous en apprendraient pas davantage sur la ville ? I8 : Non parce qu'on est quand même dans la culture, j'en ai lu 2 ou 3 et j'en ai pas appris plus. Je trouve que c'est très concis, c’est très bien fait tout ça. Mais peut-être que dans certains lieux où je vais peu, peut-être que oui j’apprendrais, je tomberais dessus j’apprendrais peutêtre un truc, mais on a quand même vachement vu beaucoup de choses, on est venu en touristes ici pendant des années. On habite ici, on a acheté en 1998 donc depuis on continue à naviguer, à visiter et tout ça. Vous savez bien quand on est touriste, à un moment donné dans une ville, on en sait plus que souvent les résidents. Donc je pense qu'à Arles, on maîtrise assez bien. Q : Et est-ce que vous auriez 3 mots spontanément à l'esprit qui vous viennent pour caractériser le projet ? I8 : Original. Astucieux. Et utile dans le sens joli. Esthétique c'est peut être un grand mot. Il est utile et en même temps des fois ça pourrait être totalement gratuit et ça ne l'est pas. Parce qu'il cache des choses qui sont affreuses de la ville. Nous, on fait partie de groupes qui parfois nous battons sur des fils électriques qu'ils accrochent n'importe où, il faudrait que tout soit enterré, qu'on ait une jolie ville quoi. Je trouve que ça participe à l'embellissement de la ville. Q : Est-ce que vous avez suivi le parcours ? I8 : Non. Q : Pourquoi ? 60
  61. 61. I8 : Heu... j'ai pas pris le temps de le faire. On est un peu surmené par plein d'activités en même temps donc j'ai pas eu le temps de le faire. Si j'avais été touriste, je l'aurais suivi. C'est toujours le même principe. À un moment donné quand on habite quelque part, bon je regarde, mais c'est vrai que... non j'ai pas suivi le parcours. Q : Est-ce que vous pourriez tout de même donner un nom ou une thématique a ce parcours ? I8 : Pour moi c'est un parcours, pas touristique, heu historique... comment dire, artistique. Oui c'est un parcours historique et artistique. Patrimoine… Artistique dans le sens des monuments... Q : Qu'est-ce que vous pensez en général de l'emplacement des boîtiers ? I8 : Ah je vous ai dit ça au début. Je trouve qu'il en faudrait plus. Mais je trouve que là, ils sont un peu disséminés, s'il y en avait un peu plus peut-être on trouverait plus une cohérence. Mais comme je n'ai pas suivi le parcours je ne peux pas me prononcer. Ce que je sais c'est que je traverse souvent de la République ou des Lices, je descends jusqu'ici et je sais qu'il doit y en avoir 4 ou 5 sur le chemin, donc ça va ils sont dans un alignement, c'est tout à fait cohérent. Après je sais par exemple 1 rue de l'Hoste, dans la toute petite rue, là ça m'a surpris d'en voir un là. Je trouve que c'est un peu bizarre d'en voir un ici parce que c'est pas du tout une rue passagère. C'est même pas un passage que les gens prennent puisqu'ils prennent la rue qui rejoint directement derrière l'église des Prêcheurs. Q : Et est-ce que vous pensez qu'ils sont assez visibles ? I8 : Ouais ouais ouais. Q : La hauteur est assez bonne ? I8 : Oui oui c’est bien, c'est assez visible. Q : Que pensez-vous des couleurs aussi ? I8 : Ouais c'est bien. Q : Quelle est leur utilité d'après vous ? I8 : Comme j’ai pas bien regardé les textes, peut-être qu'elles se distinguent, il y a peut-être 2, 3 parcours. Parce qu'il me semble qu'il y a du rose, du jaune, vert. Peut-être qu'elles distinguent un parcours d'un autre mais j'ai pas l'impression. Comme des thématiques. C'est un truc un peu ludique. Q : Est-ce que vous auriez envie de recommander ce parcours à des amis, de la famille ou des visiteurs ? I8 : Oui oui. Q : Pour quelles raisons ? I8 : Ben parce que bien sûr on a des chambres d'hôtes et ça va faire partie des choses à leur montrer et leur indiquer. Q : D'accord. Et vous ne l'avez pas encore fait ? I8 : Heu non pas encore. Mais quand on recevra des touristes après... ouais l'idée est bonne, très très bonne. Mais dès que je les ai vus l'année dernière, dès que j'ai vu le premier aux Arènes, je me suis dit voilà, ça c'est une super idée. VII. ENTRETIEN 9 Femme Ville de résidence : Fontvieille Profession : commerçante Année de naissance : 1948 12/07/2013 - 10 min Q : Est-ce que vous pouvez me dire si vous avez entendu parler des SN de la ville d'Arles ? I9 : Oui. 61
  62. 62. Q : Comment vous en avez entendu parler ? I9 : En voyant sur les boitiers sur les murs je me suis demandée ce que c'était et on m'a dit ce sont les SN. Puis après ils ont été éclairés donc j'ai lu un peu ce qui était écrit parce que ma fille où elle habite il y en a juste au-dessus. Et franchement je saurais pas dire, je crois qu'il faut mettre un Smartphone ou je sais pas quoi pour... J'ai pas cherché du tout. Je suis d'Arles, je travaille beaucoup et je prends pas le temps de m'occuper de ça. Q : Est-ce que vous pouvez quand même me résumer le projet ? I9 : Oh non ! Q : Bon alors je vais vous le résumer pour que vous puissiez répondre à la suite des questions. En fait les SN c'est un parcours patrimonial et culturel d'Arles qui est fait avec ces bornes où il y a du texte et du contenu multimédia via son téléphone et donc vous avez des informations sur le patrimoine, sur le folklore comme par exemple la Reine d'Arles, mais aussi des actualités, sur ce qui se passe à La Roquette, sur Les Rencontres, etc. Donc qu'estce que ce nom, SN, vous évoque ? I9 : Je pense que c'est surtout pour le tourisme, qu'ils sachent où ils sont et où ils veulent aller aussi peut-être, je sais pas… Mais après je pense faut continuer, il y a quelque chose à suivre pour continuer ailleurs... J'ai vu qu'il y en avait un peu de partout, franchement... je me suis jamais renseignée sur ce que c’était. Q : Et vous m'aviez dit les avoir lus... I9 : Oui mais je me rappelle pas. Mais la première fois je me suis dit qu'est-ce que c'est et quand j'ai vu que c'est allumé, le soir on le voit bien, j'ai lu. C'est pas que ça m'intéresse pas mais je me dis je m'en servirais pas quoi, ça c'est sûr. Q : Et pourquoi ? I9 : Ben parce que plus ou moins, moi je pensais que c'était surtout pour les touristes… Q : Est-ce que vous pensez que c'est un plus pour la ville et ses habitants ? I9 : Oh oui, mais pas pour les arlésiens, mais pour le tourisme ! Q : Et à quel niveau vous pensez que c'est bon pour les touristes et pas pour les arlésiens ? I9 : Ben disons qu'on a un tas de trucs qui nous renseigne un peu, s’il y a quelque chose au musée... si... Moi je pensais plutôt que c'était pour les touristes ce truc. Q : Ben en fait ça peut être pour les deux puisqu'il y a des actualités par exemple. I9 : Ben comme j’ai pas lu finalement, il faudrait que je lise un jour, que je passe pour une imbécile. Q : Non non je ne juge pas, le questionnaire est anonyme, ce qui compte c'est ce que vous pensez, quoique vous pensez. I9 : Mais je me suis dit, au moins un argument des gens, tu les vois s'arrêter. Des fois le midi quand il y a moins de monde et que je suis à la porte, je vois pas si les gens sont toujours en train de regarder ça... celle de la rue de l’Hoste. Q : Spontanément, quels seraient les 3 mots que vous utiliseriez pour caractériser le projet ? I9 : Je trouve que c'est une bonne initiative quoi. Je veux dire, ici je suis le bureau de renseignements. Des fois je les accompagne même où il faut. C'est vrai tu es commerçant, on a un resto à côté, des fois le temps qu’ils cherchent l'hôtel le soir ils reviennent manger. Pour me remercier de les avoir renseignés. Alors c’est pour ça je me dis que peut-être que ces trucs, parce qu'il y en a qui se perdent dans ces rues d'Arles c'est normal, si on va à La Roquette on se perd dans plein de petites rues... Là c'est pareil. Les gens se perdent, combien de fois ils cherchent les arènes par-là ? Ou ils cherchent la rivière. Je leur dis déjà c'est un fleuve. C'est un des principaux fleuves de la France... Et c'est à longueur de journée. Q : Et les deux autres mots pour caractériser le projet ? Vous avez déjà dit bonne initiative… I9 : Ben c'est que ça doit être bien fait déjà ! C'est quand même des gens compétents qui ont fait ça. Non ? Bonne initiative, compétence... et ça contente les gens. Moi je suis persuadée 62
  63. 63. que les gens ils sont contents, parce que tu les vois avec leurs trucs ils y vont, je les vois faire, c'est utile. Q : Est-ce que vous pensez que les habitants d'Arles utiliseraient ce dispositif ? I9 : Franchement je sais pas. Moi je pense pas mais bon. Moi je pense pas parce que... je sais pas... je me dis je sais pas exactement finalement ce que ça fait quand on utilise le Smartphone ce que ça dit ou ce que ça dit pas. Q : En fait on a accès à un contenu multimédia sur son téléphone. Et ce sont en général des vidéos, des témoignages, des photos... I9 : Ah c'est pas du tout, ça donne pas du tout le chemin ou autre... Q : Non c'est du contenu en plus. C'est une information supplémentaire plus multimédia : photo, vidéo, une interview de quelqu'un, un extrait de musique comme par exemple les Gipsy Kings pour parler de la Rumba Catalane... ce genre de choses. I9 : Bon déjà j'ai pas de Smartphone donc je sais pas du tout... je ne sais pas. Q : Et est-ce que personnellement vous auriez envie de suivre le parcours si vous auriez le temps ? I9 : Ben pourquoi pas oui. Mais il me faut du temps. Moi le matin 9h je suis là jusqu'à 23h3023h45. Et le soir je reste ouvert tant qu’il y a des gens, et hier soir je suis restée jusqu’à 23h15… Q : Pensez-vous personnellement en apprendre davantage sur la ville avec un tel dispositif ? I9 : Oh ça se peut parce que souvent on me demande des trucs... comme par exemple qui était le Docteur Fanton, moi j’en sais rien ! Q : Et du coup vous n'avez pas suivi les SN ? I9 : Non. Q : Parce que vous n'aviez pas le temps donc... I9 : Oui. Q : Est-ce que vous pouvez quand même lui attribuer un nom ou une thématique à ce parcours ? I9 : Non... Q : Par exemple un parcours commercial... I9 : Je sais pas du tout ! Un jour j'ai entendu parcours numérique je me suis dit « qu'est-ce que c'est ? » Je dis ben non je n'ai pas vu. On m'a dit « mais si regarde » ! Bon au début c'était pas éclairé puis après ça a été éclairé. Le soir quand tu passes c’est éclairé. Dans la journée aussi je pense... Q : Oui... I9 : ... Donc j’ai compris ce que c'était, mais franchement je sais même pas jusqu'où ça va, d'où ça démarre... Franchement non... Q : Vous avez quand même vu quelques bornes... I9 : Oui oui ! Q : Alors qu'est-ce que vous pensez de leur emplacement ? Je veux dire la hauteur, la visibilité, ce genre de choses... I9 : Ah la hauteur ils sont bien. Q : Et vous pensez qu'ils sont suffisamment visibles par rapport à ce qui les entoure ? I9 : Ben je vois que les gens s'arrêtent devant alors je me dis... Q : Et par rapport à vous, votre vue... I9 : Ah oui oui oui ! Moi je trouve ça bien ! C'est une bonne initiative comme je vous ai dit. Et je vois que les gens ils s'y arrêtent, c'est sûr c'est pas un truc que les gens évitent. Ils s'y arrêtent. Q : Et par rapport aux couleurs, qu'est-ce que vous en pensez ? I9 : Ben moi je trouve que c'est bien que le soir c’est vraiment expressif quoi. Comme les rues ne sont guère allumées, il y en a toujours un qui est éteint de lampadaire... 63
  64. 64. Q : Et selon vous, à quoi servent ces couleurs ? I9 : Je sais pas ! Q : Vous n'avez pas une hypothèse ? I9 : Non ! Parce qu'il y a plusieurs couleurs ?! Q : Oui, au moins 5... I9 : Non... je sais pas, franchement j’ai pas vu beaucoup. Q : Est-ce que vous auriez quand même envie de recommander ce parcours à des visiteurs, des clients, de la famille ou des amis... I9 : Ah mais ça c'est sûr ! Q : Et pour quelles raisons ? I9 : Ben parce que c'est un apprentissage des parcours de la ville. Non mais moi je trouve que c'est très bien. Mais c'est sûr que si j'avais une petite fille qui aurait l’âge ou quoi je l’aurais fait. Q : Et vous ne l’avez pas fait ? I9 : Ah non ma petite fille elle a 20 mois. Q : Ou à d'autres gens ? I9 : Non non parce que les gens c'est le seul truc qu'ils me demandent pas. Une fois qu'ils l'ont vu, ça ils comprennent peut-être comment ça marche, ou quand on va à l'OT peut-être qu'on leur dit. Et c'est pas l'OT qui a fait ça ? Q : Non c'est une entreprise de design qui s'appelle vide, pour VIbrant_DEsign. I9 : Et qui est-ce qui paye ça ? Q : Ah je sais pas du tout ! Vous savez moi je fais partie de l'université d'Avignon, c'est mon terrain d'étude, je suis étrangère à ça... I9 : Ben oui mais les sous ils viennent bien de quelque part. Q : Je pense qu'il doit y avoir des subventions de la ville, de la région, de l'état... comme tout projet culturel. Après je ne me suis pas penchée sur la question. I9 : Et vous croyez que ce serait pas normal que vous le sachiez ? Q : Pour mon mémoire la question ne m'intéresse pas. I9 : Ben je pensais que ça dépendait de la ville... parce qu'en plus ils ont mis ça sur les boitiers ERDF de la ville. Un jour ma fille elle est descendue et elle m'a dit « Mon Dieu ils m'ont mis un truc sur mon compteur électrique ». Après elle m'a dit « ça y est c'est les SN ». Et puis c'est là qu'on s'est aperçu que c'était allumé. Mais après je veux dire ils ne demandent pas aux gens s'ils peuvent ou s'ils ne peuvent pas. Bon, les compteurs ne nous appartiennent pas, c'est vrai qu'on les a en location... Q : Je pense qu'ils doivent demander au propriétaire de l'immeuble quand même... VIII. ENTRETIEN 10 Femme Ville de résidence : Arles Profession : guide touristique et serveuse pendant l'été Année de naissance : 1986 12/07/2013 - 9 min Q : Est-ce que vous avez entendu parler des SN d'Arles ? I10 : Euh, oui, j'en ai entendu parler, ce sont les petits panneaux qu’il y a un petit peu partout... Il y en a un en bas de chez moi. Q : Vous en avez entendu parler par quelqu'un en particulier ? I10 : Non, je les ai vus. 64

×