Colloque PLURI-L          MSH Angers        21-23 mars 2012   Delphine Guedat-BittighofferQuelles politiques linguistiques...
Plan1. Les politiques linguistiques d’intégration en collège Constats Recueil   de données : observations2.   Les élèv...
1. Les politiques linguistiquesd’intégration en collège : constatsLa majorité des élèves allophones en situation d’échec ...
1. Les politiques linguistiquesd’intégration en collège :observationsObservations  délèves allophones au sein de 4 dispos...
1. Les politiques linguistiquesd’intégration en collège :observationsObservations  délèves allophones au sein de 4 dispos...
1. Les politiques linguistiquesd’intégration en collège :observationsMéthodologie      retenue     pour     ces observati...
2. Les élèves allophones au collège :   méthodologie des entretiens et del’analyse des corpusEntretiens   semi-directifs ...
2. Les élèves allophones au collège :   méthodologie des entretiens et del’analyse des corpusApproches    retenues pour l...
2. Les élèves allophones au collège :   thématiques des entretiens Expression  de leurs expériences  d’apprenant plurilin...
2. Les élèves allophones au collège :   thématiques des entretiensThème 1 «      Français, je ne parle pas bien » (Fadia...
2. Les élèves allophones au collège :   thématiques des entretiens Thème    1 « C’était bizarre parce qu’en primaire, l’...
2. Les élèves allophones au collège :   thématiques des entretiens Thème    1 «  Dans le dispositif, (…) ils sont de n’i...
2. Les élèves allophones au collège :   thématiques des entretiensThème      2 «  Pour moi, le plus dur, c’est l’anglais...
2. Les élèves allophones au collège :   thématiques des entretiensThème      2 «  Dans ma tête, j’arrête pas de parler  ...
3. La poursuite de notre travail derecherche Poursuite de notre travail de recherche précédent  (Guedat-Bittighoffer & Da...
3. La poursuite de notre travail derecherche   Recherche qualitative de données recueillies in situ    : entretiens semi-...
Colloque PLURI-L          MSH Angers        21-23 mars 2012   Delphine Guedat-BittighofferQuelles politiques linguistiques...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Politiques linguistiques pour élèves allophones

1 448 vues

Publié le

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 448
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
443
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Politiques linguistiques pour élèves allophones

  1. 1. Colloque PLURI-L MSH Angers 21-23 mars 2012 Delphine Guedat-BittighofferQuelles politiques linguistiques pour les élèves allophones au collège en France ? : 4 dispositifs d’accueil Université de NANTES CREN EA 2661
  2. 2. Plan1. Les politiques linguistiques d’intégration en collège Constats Recueil de données : observations2. Les élèves allophones au collège Méthodologie des entretiens et de l’analyse des corpus Thématiques des entretiens3.La poursuite de notre travail de recherche 2
  3. 3. 1. Les politiques linguistiquesd’intégration en collège : constatsLa majorité des élèves allophones en situation d’échec Echec au brevet des collèges (examen, niveau équivalent à C1 du CECR, Rançon, 2009 ; Vigner, 2009) Orientation par défaut Surreprésentation en filière professionnelle ; peu d’accès aux études supérieures (Enquête Pisa 2006, Livre vert de la commission européenne, 2008) Non respect de la circulaire de 2002 3
  4. 4. 1. Les politiques linguistiquesd’intégration en collège :observationsObservations délèves allophones au sein de 4 dispositifs d’accueil dans 4 académies Une CLA fermée : Nantes Une CLA semi-ouverte : Créteil Un dispositif à intégration progressive : Toulouse Un dispositif modulaire : Grenoble 4
  5. 5. 1. Les politiques linguistiquesd’intégration en collège :observationsObservations délèves allophones au sein de 4 dispositifs d’accueil dans 4 académies Une CLA fermée : Nantes Une CLA semi-ouverte : Créteil Un dispositif à intégration progressive : Toulouse Un dispositif modulaire : Grenoble 5
  6. 6. 1. Les politiques linguistiquesd’intégration en collège :observationsMéthodologie retenue pour ces observations Observations en classe (cours au sein des dispositifs et en classe ordinaire) Entretiens semi-directifs à usage exploratoire auprès des élèves (consignes + questions de relance) 6
  7. 7. 2. Les élèves allophones au collège : méthodologie des entretiens et del’analyse des corpusEntretiens semi-directifs menés auprès :d’élèves allophones au sein des 4 dispositifs (21)d’Ex-ENAF (6)d’élèves francophones (6)Catégorisation des locuteurs (6 groupes) en fonction de leur degré de présence en CO 7
  8. 8. 2. Les élèves allophones au collège : méthodologie des entretiens et del’analyse des corpusApproches retenues pour l’analyse des corpusAnalyse thématique verticale (Blanchet et Gotman, 2006 ; Bardin, 2007)Analyse thématique horizontale intra- groupe et inter-groupe (Blanchet et Gotman, 2006) 8
  9. 9. 2. Les élèves allophones au collège : thématiques des entretiens Expression de leurs expériences d’apprenant plurilingue du FLE/S, production de discours narratifs (Blanchet et Gotman, 2006) Apparition de thématiques en lien avec  Thème 1 : leurs rapports à la langue cible, leurs perceptions des dispositifs spécifiques d’apprentissage du FLE/S (en particulier la CLA) vs la CO  Thème 2 : leurs rapports à la langue d’origine et aux langues acquises antérieurement ou en cours d’acquisition (langues étrangères autres que le FLE/S) 9
  10. 10. 2. Les élèves allophones au collège : thématiques des entretiensThème 1 « Français, je ne parle pas bien » (Fadia)  Auto-dévalorisation de leurs compétences en cours d’acquisition en tant qu’apprenant du FLE/S en référence à une conscience normative (Dabène, 1994), dévalorisation de soi, sentiment d’échec, processus psychologique de l’impuissance acquise (Tardif, 1997 ; Cyr, 1998)  « Quand tu parles, tu fais une faute, les autres, y rigolent. » (Mohamed)  Intériorisation des règles de fonctionnement en CO : lieu de compétition, « les forts » vs « les faibles » , évaluation chiffrée exclusive, peur de l’erreur 10
  11. 11. 2. Les élèves allophones au collège : thématiques des entretiens Thème 1 « C’était bizarre parce qu’en primaire, l’année dernière, je participais tout le temps mais là, je ne sais pas. Je pense que ça me fait peur de participer. » (Hafsa)  Prise de parole en classe ordinaire : peur de s’exprimer à l’oral, peur du regard des pairs « L’année dernière, quand j’ai allé avec ma classe normale, je comprenais rien, j’avais trop la honte » (Fortiana)  Poids de la normativité en CO ; fantasme d’une non-altérité (Goï, 2012) : recours à l’expression « classe normale », souffrance, acceptation tacite de la norme langagière imposée 11
  12. 12. 2. Les élèves allophones au collège : thématiques des entretiens Thème 1 « Dans le dispositif, (…) ils sont de n’importe quel pays, tu comprends pas bien leur langue (…) » (Samira)  « En CO, on est avec des Français, c’est plus facile d’apprendre. Quand on était en CLA, y avait des gens qui parlaient pas bien donc on pouvait rien apprendre avec eux. Avec des Français, on peut apprendre. » (Angela)  Le mythe de l’immersion naturelle dans ce contexte, dévalorisation des locuteurs « étrangers » ou « non natifs » au sein de la CLA 12
  13. 13. 2. Les élèves allophones au collège : thématiques des entretiensThème 2 « Pour moi, le plus dur, c’est l’anglais et parfois, français parce que je connais déjà 2 langues et c’est plus dur d’apprendre une autre langue. (…) Plus on apprend de langues, plus la mémoire, elle se remplit et on n’arrive plus à retenir les mots. » (Bekir)  Non prise en compte du plurilinguisme en CO : entrave à l’apprentissage, source d’erreurs, synonyme de confusion, de mélange au niveau lexical, un « trop plein » sur le plan cognitif 13
  14. 14. 2. Les élèves allophones au collège : thématiques des entretiensThème 2 « Dans ma tête, j’arrête pas de parler arabe. J’essaye d’arrêter de parler arabe, de parler que français. » (Samira)  Non prise en compte du plurilinguisme en classe ordinaire, comportement face à l’acculturation (Tupin, 2003) : abandon de son identité, de sa langue d’origine 14
  15. 15. 3. La poursuite de notre travail derecherche Poursuite de notre travail de recherche précédent (Guedat-Bittighoffer & Dat, 2009 ; 2010) et actuel Hypothèse centrale de notre travail de recherche à venir : les conditions de scolarisation des élèves allophones aurait un impact sur leur compréhension et leur participation en classe  Présence d’un univers scolaire sécurisant au sein des dispositifs (Dat et Spanghero-Gaillard, 2009) ; mise en place de stratégies d’apprentissage efficaces ; appui et prise en compte des langues d’origine (Cummins, 2001 ; Armand, Sirois et Ababou, 2010 ; Auger, 2005 et 2010)  Situation d’insécurité linguistique en CO, faible tolérance à l’ambiguïté, stratégies d’évitement (Cyr, 1998), stagnation ou régression dans le processus acquisitionnel de la LS (Perdue, 1993) 15
  16. 16. 3. La poursuite de notre travail derecherche Recherche qualitative de données recueillies in situ : entretiens semi-directifs structurés à usage principal (Blanchet et Gotman, 2006) Elèves ciblés : élèves allophones et Ex-ENAF présents en 3ème durant cette année scolaire dans 3 académies (Nantes, Créteil, Toulouse) Analyse thématique et analyse de la subjectivité du discours (Kerbrat-Orecchioni, 2009)Création de portraits idéaux-typiques (Tupin, 2003) Mise à l’épreuve de ces portraits avec des portraits réels d’élèves allophones Identification de variables opérantes dans « la réussite » ou « l’échec » scolaire des élèves allophones en CO de 3ème 16
  17. 17. Colloque PLURI-L MSH Angers 21-23 mars 2012 Delphine Guedat-BittighofferQuelles politiques linguistiques pour les élèves allophones en collège en France ? : 4 dispositifs d’accueil Université de NANTES CREN EA 2661

×