P a g e | 1
Jardin Solidaire 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – JUIN 2014
Page 2 sur 27
Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015
QU’EST-CE QU’UN
« JARDIN SOLIDAIRE ...
Page 3 sur 27
Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015
1.1- L’ Hortithérapie ?
Jardin soli...
Page 4 sur 27
Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015
Source : « Jardins : des espaces de...
Page 5 sur 27
Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015
1.5- SOLIDAIRE ou THERAPEUTIQUE ?
A...
Page 6 sur 27
Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015
POURQUOI UN JARDIN
SOLIDAIRE DANS M...
Page 7 sur 27
Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015
Un projet collectif partagé,
pour l...
Page 8 sur 27
Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015
Une municipalité
dynamique, qui rép...
Page 9 sur 27
Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015
Suite du dossier
2.2 Obligations lé...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Extrait jardins solidaires 84 solid'agri 2015

122 vues

Publié le

Extrait jardins solidaires 84 solid'agri 2015

Publié dans : Services
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
122
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
11
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Extrait jardins solidaires 84 solid'agri 2015

  1. 1. P a g e | 1 Jardin Solidaire 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – JUIN 2014
  2. 2. Page 2 sur 27 Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015 QU’EST-CE QU’UN « JARDIN SOLIDAIRE » ?
  3. 3. Page 3 sur 27 Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015 1.1- L’ Hortithérapie ? Jardin solidaire, jardin ouvrier, partagé, collectif, thérapeutique, prothétique…etc., plusieurs dénominations sont issues d’une seule et même idée : l’hortithérapie. Issu de l’expression anglaise «horticultural therapy», le terme hortithérapie se définit comme l’intégration d’activités d’horticulture et de jardinage dans un processus de soin, d’éducation, de sensibilisation, de lutte contre la maladie ou l’exclusion. Les objectifs thérapeutiques de l’hortithérapie sont souvent de : • Accompagner des personnes souffrantes afin de mieux gérer leur maladie ; Restructurer leur quotidien et leur redonner confiance en eux ; • Restaurer du lien social, intergénérationnel et du dynamisme dans un collectif ; • Aider les personnes en souffrance psychique. 1.2- Les Origines Avant le XVIIIème siècle, le jardin avait une dimension principalement alimentaire, était question de survie pour l’homme. Au XIXème siècle, l’Industrialisation a pris toute son ampleur en Europe, et la pauvreté pousse les paysans à quitter leur campagne pour aller travailler dans les villes. « Le jardin ouvrier » est alors apparu comme la solution à la pauvreté des classes ouvrières. Au fur et à mesure, le terme « jardin familial » remplace celui d’ouvrier pour intégrer l’idée d’une population insérée dans des réseaux de sociabilité. Depuis quelques années, il devient d’utilité publique et est employé comme un « outil d’insertion sociale et de prévention de l’exclusion » et associé à l’hortithérapie par le corps scientifique et médicale. 1.3- Une histoire anglo-saxonne Si l’hortithérapie est une discipline encore adolescente dans notre culture, ses fondements, eux, sont ancestraux, depuis les pyramides. Les premières occurrences se retrouvent en effet dans les pratiques médicales de l’Egypte ancienne, de même chez les taoïstes chinois. Pendant des siècles, les jardins étaient avant tout des lieux clos, jouxtant les maisons, ou établis à l’intérieur des monastères. Quelques occurrences sur ses vertus apparaissent dans la littérature anglaise en 1699, mais il faudra attendre avant de voir émerger et être théorisée une approche thérapeutique du jardinage. Ce n’est qu’à la fin du XVIIIème siècle, qu’aux Etats-Unis et en Angleterre, des progrès furent notés et que l’hortithérapie put commencer à se formaliser dans les institutions et les hôpitaux. Historiquement parlant, tout commence avec un psychiatre américain, cèlèbre pour ses travaux sur l’alcoolisme : Benjamin RUSH (1746- 1813). Connu pour être le père fondateur de l’hortithérapie, il exerçait dans une institution de Philadelphie, où il veilla à intégrer systématiquement des activités de jardinage dans ses pratiques de soins, pour lesquelles, dès 1798, il constate les vertues et les formules : « Creuser le sol a des effets bénéfiques chez les malades mentaux ». De ses premiers travaux, tout un parcours de succès s’est mis en place par rapport à ce type d’accompagnement et nombreuses sont les institutions et hôpitaux aujourd’hui spécialisés sur les pratiques thérapeutiques du jardinage tant aux Etats-Unis qu’en Angleterre.
  4. 4. Page 4 sur 27 Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015 Source : « Jardins : des espaces de vie au service du bien-être des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de leur entourage » Rapport d’étude – janvier 2013 – Fondation Mederic Alzheimer Le Jardin Solidaire Jardin "Passerelle" Le Jardin "Créactivité" Le Jardin "Transmission" Le Jardin "Sens & Mémoire" Le Jardin "Liberté" Le jardin "Vitrine" Selon les porteurs du projet, les objectifs fixés ne seront pas les mêmes, et donc la typologie différente. Néanmoins, initié par une collectivité ou tout du moins porté par la volonté municipale, le programme « Jardin Solidaire » intègre ces différentes typologies dans un seul et même espace afin de répondre au mieux aux besoins de chacun des citoyens. 1.4- Les différents types de jardins Jardin « Vitrine » : embellit le cadre de vie, lieu de promenade et de détente, valorise l’image de la ville, de l’établissement, met en avant les talents artistiques des citoyens Jardin « Liberté » : Libre d’accès, permet l’appropriation du lieu extérieur devenu familier Jardin « Sens et Mémoire » : Permet des expériences sensuelles et sensorielles, et recrée des points d’ancrage pour la mémoire Jardin « Passerelle » : permet la rencontre entre les riverains, écoliers, résidents d’établissements de soins, et favorise les relations familiales et intergénérationnelles Jardin « Créactivité » : il ouvre un large éventail d’activités et permet aux soignés d’être acteur et non passif dans un processus de soins. Il laisse place à l’imagination et représente un support pour diverses formes d’ateliers pédagogiques, et de soins. Jardin « Transmission » : Il favorise les échanges jeunes/séniors, permet à des personnes reconnues handicapées ou atteintes de problématiques psychologiques, neurodégénératives de mettre en pratiques et transmettre leurs connaissances, pour une revalorisation de l’estime de soi.
  5. 5. Page 5 sur 27 Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015 1.5- SOLIDAIRE ou THERAPEUTIQUE ? A l’origine, le terme « thérapeutique » vient du grec « therapon » qui désigne le « serviteur des vieux ». La notion de thérapeutique est intégrée dans le vocabulaire médical du XIXème siècle par Claude Bernard. L’usage de ce terme est exclusivement employé par le corps médical. Toutefois, le champ sémantique s’est élargi ces dernières années. Dans le Larousse, on retrouve : « partie de la médecine qui s’occupe des moyens médicamenteux, chirurgicaux ou autres, propres à guérir ou à soulager les maladies ». Cette notion est à rapprocher de celle de « soignant », définit par Marie-Françoise Collière, personnalité de référence en terme de soin, comme : « soigner, se situer au carrefour de la vie, c’est permettre d’exister, c’est compenser ce qui fait obstacle à la vie, c’est accompagner les grands passages de la vie, les moments difficiles, c’est mobiliser les capacités existantes, aider à naître et renaître, créer au quotidien…etc. » Dès lors, il semble en effet judicieux d’associer la notion de thérapeutie au jardinage Néanmoins, cette notion restreint le jardinage en tant qu’accompagnement aux soins et dans l’esprit général, peut être restrictif, par rapport aux notions de loisirs, de pédagogie ou de partage en famille. C’est pourquoi, il nous semble important de rester sur une notion de « jardin solidaire », où l’on partage un moment, ou un soin, entre soignant et soigné, où l’on apprend aux enfants, ou simplement où l’on prend le temps d’apprécier ce que l’on voit et l’on sent. 1.6- Pourquoi le Programme « Jardins Solidaires 84 » ? SOLID’AGRI est une entreprise sociale et solidaire qui œuvre pour l’intégration socio- professionnelle en milieu ordinaire de personnes fragilisées, souvent isolées et victimes de discrimination. Dans le cadre de son plan d’innovation sociale, elle travaille à la mise en place d’actions innovantes et exemplaires, ainsi qu’à l’essaimage de bonnes pratiques RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Interface entre le monde agricole, l’environnement, les collectivités et les citoyens, elle souhaite encourager les projets collectifs de jardins solidaires sur son territoire, en mettant son expertise au service des porteurs de projets. Pour ce faire, SOLID’AGRI a mis en place le programme « Jardins Solidaires 84 : Cultivons ensemble le champ des possibles » pour accompagner les porteurs de projet, collectivités ou établissements de soins, dans l’élaboration et la réalisation de leur jardin solidaire. Le porteur qui souhaite s’inscrire dans le programme, se verra proposer : - Le label « Jardins Solidaires 84 » et entrera ainsi dans le réseau des Jardins Solidaires 84. Il bénéficiera des échanges, documentations et programmes d’activités proposées au réseau - un accompagnement méthodologique et technique pour la création - un engagement de SOLID’AGRI quant aux prestations d’entretiens et d’animations partagées avec les acteurs impliqués – une reconnaissance dans le cadre du dispositif expérimental porté par le Conseil Régional PACA
  6. 6. Page 6 sur 27 Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015 POURQUOI UN JARDIN SOLIDAIRE DANS MA COMMUNE ?
  7. 7. Page 7 sur 27 Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015 Un projet collectif partagé, pour la commune et ses habitants Ecole, Centre de Loisirs CCAS, EHPAD, Clinique Ville, habitants VILLE •Un outil fédérateur & participatif •Dynamisme, Innovation, au service de ses habitants CCAS - EHPAD, Clinique, Club Seniors •Une politique sociale engagée et proactive •Un outil d'accompagnement aux soins •Une amélioration du quotidien pour les aidés et les aidants •Création de lien social et intergénérationnel ECOLE Centre de Loisirs, Club Jeunes •Un lieu pédagogique + une sensibilisation à l'environnement, et à des habitudes de consommation durables •Création du lien social et intergénérationnel •Sensibilisation au Handicap- "il n'y a pas de handicap, que des situations handicapantes que nous pouvons améliorer" 2.1- Jardin solidaire : un dispositif mobilisateur pour la Mairie
  8. 8. Page 8 sur 27 Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015 Une municipalité dynamique, qui répond aux besoins de ses habitants et les implique dans les projets citoyens Des acteurs médico-sociaux remobilisés et valorisés dans leurs actions Des citoyens dans l'échange et la solidarité, des plus jeunes aux plus fragilisés « Jardins Solidaires 84 » : un outil au service des municipalités aux externalités positives Mise en place des rythmes scolaires, travail collaboratif des équipes pédagogiques, des centres de loisirs, club jeunes/séniors, Sensibilisation des citoyens aux bonnes pratiques environnementales (alimentation locale et de saison, compostage, biodiversité, lutte biologique dans les jardins) Sensibilisation au Handicap Amélioration du lien social et développement des activités intergénérationnelles Valorisation des services du CCAS et organes médico-sociaux Remobilisation des équipes d’aidants par un outil alternatif aux retombées probantes, dans une approche d’analyse des pratiques conviviale et bien souvent inconsciente Cadre de vie et de détente embelli Valorisation de salariés reconnus handicapés Démarche « RSE » de la municipalité
  9. 9. Page 9 sur 27 Jardins Solidaires 84, cultiver ensemble le champ des possibles ! – 2015 Suite du dossier 2.2 Obligations légales & enjeux sociaux/environnementaux/ éducatifs : Fédérer autour d’un projet commun valorisant 3.LE JARDIN SOLIDAIRE : AU SERVICE DE TOUS LES HABITANTS DE LA COMMUNE Education à l’écocitoyenneté Le jardinage dans les projets éducatifs : sciences du vivant, alimentation, environnement Le Jardin solidaire : antidépresseur de l’année ! Un accompagnement aux soins pour les personnes atteintes de maladies neurodégénératives Jardin thérapeutique : une collaboration multidisciplinaire et des résultats probants Jardin thérapeutique : une amélioration du cadre de travail et de la relation d’aide Jardin Solidaire : un lieu de vie et d’échanges avant tout ! 4.JARDIN SOLIDAIRE EN 2014 : ELABORATION DU PROJET Si vous êtes intéressés, contactez-nous Par tel : 04 88 84 52 76 Par mail : s.espitalie@solidagri.com www.solidagri.com

×