Gobes-tu ÇA? - RDV2 sept 2011

373 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
373
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gobes-tu ÇA? - RDV2 sept 2011

  1. 1. GOBES-TU ÇA?Dénormalisation de la malbouffeDénormalisation de la malbouffe
  2. 2. Gobes‐tu ça? un projet novateurContrer la malbouffe avec une approche non moralisatriceL OMS reconnaît le marketing de la malbouffe comme une des  L’OMS reconnaît le marketing de la malbouffe comme une des principales causes de l’obésitéDeux normes sociales. Il est maintenant normal et acceptable:Deux normes sociales Il est maintenant normal et acceptable: ‐ Que le marketing de la malbouffe soit utilisé de façon irresponsable ‐ De consommer la malbouffe de façon régulièreSensibiliser, éduquer et développer le jugement critique des 13‐17 ans sur les stratégies de marketing des boissons sucréespar le biais d’interventions de contremarketing sur le Web l bi i d’i i d k i l W b Québec en Forme 2
  3. 3. Processus d’implantation RSEQ PROVINCIAL 14 INSTANCES RÉGIONALES 600 ÉCOLES SECONDAIRES• Développement du projet par le RSEQ provincial + comité aviseur pp p j p p• Transfert de connaissances aux instances régionales et suivi : – Journaux de bord – Communauté de pratique – Rencontres et formations• Mise en œuvre dans les écoles par les instances régionales : – Outils promotionnels – CConcours – Présentations  Québec en Forme 3
  4. 4. Outils d’évaluation Acteurs de mise en A t d i Moyen privilégié M i ilé ié Comportement C t t œuvre alimentaire de la clientèle cible•RSEQ provincial Site Moncarburant.ca Jeunes de 13 à 17 ans•Comité aviseur •Concours créatif•Instances régionales g Q •Quiz•Intervenants scolaires •Onglet enseignants Outils de mesure/suivi Outils de mesure/suivi Outils de mesure/suivi•Journaux de bord •Taux de fréquentation •Questionnaires pré•Entrevues téléphonique •Analyse du site –Sec. I à III•Portraits régionaux •Mini-sondage profs –n=10 000 –2 Dimensions •Consommation •Marketing Québec en Forme 4
  5. 5. CONSTATS ETAPPRENTISSAGE Québec en Forme 5
  6. 6. Constats:acteurs de mise en oeuvre Facteurs facilitants F t f ilit t Facteurs limitants Facteurs limitants• Crédibilité du RSEQ • Diversité des milieux (écoles éloignées, accès Web/médias • Gratuité du projet sociaux limité) • Multiplicité des projets en SHV• Intervention Web Intervention Web (manque de temps et priorités autres) (manque de temps et priorités autres) • Contact: Responsable des sports• Intérêt de nombreux  partenaires et acteurs • Financement durée limitée i d é li i é (thème d’actualité) (rétention des employés) • Enjeu des commandites Enjeu des commandites • Mauvais « timing » Québec en Forme 6
  7. 7. Constats techniques q• Fréquentation du site INTERNET via Google analytics:  – 40 377 internautes grâce à un effet viral « Boule de neige » dû à  g g Facebook connect (source de traffic principal) – 62 653 visites dont 43 000 sont des nouvelles visites: environ le tiers  des jeunes sont venus et revenus sur le site pour s’informer plus j p p – 6,51 pages par visite: les jeunes ont cherché à en savoir plus• Participation au concours: 7500 créations• Analyse du site:  9 recommandations (firme externe)• Gagnante du concours utilisée comme porte‐parole Québec en Forme 7
  8. 8. Site « Moncarburant.ca »• Le visuel du site doit plaire aux jeunes• ( La lourdeur du texte = facteur limitant (vidéos))• Le Web est très efficace pour rejoindre les jeunes • a a gab té do t êt e s p e et ap de La navigabilité doit être simple et rapide• Facebook connect contribue fortement à l’aspect  viral• Les concours semblent populaires• Les prix doivent être intéressants et connus d’avance Les prix doivent être intéressants et connus d avance• L’appel à la créativité interpelle les jeunes Québec en Forme 8
  9. 9. Constats sur notre public cible‐ Plus de 10 000 questionnaires complétés Plus de 10 000 questionnaires complétés‐ Résultats à venir à  l’automne 2011 sur le site du RSEQ: ‐ Consommation de malbouffe ‐ Intention de changement de consommation ‐ Conscience de la place importante du marketing de la malbouffe dans  leur quotidien ‐ Reconnaissance des effets du marketing sur la santé Reconnaissance des effets du marketing sur la santé ‐ Conscience de l’influence du marketing sur leurs perceptions attitudes  et comportements à l’égard de la malbouffe ‐ Conscience des pratiques de l’industrie Conscience des pratiques de l industrie ‐ Attitudes face à la dénormalisation du marketing de la malbouffe‐ Écoles intéressées à connaître les résultats Écoles intéressées à connaître les résultats Québec en Forme 9
  10. 10. Ajustements réalisés1. Meilleur « timing » pour implanter: septembre ill i i i l b2. Planification annuelle plutôt que progressive3. Révision du site Internet sur plusieurs niveaux (commentaires de la firme et de notre comité aviseur)4. Meilleur adaptation du concept aux besoins des  responsables des sports (formations, politique)5. Adoption d’une politique de commandites au RSEQ (cohérence avec nos interventions) Québec en Forme 10
  11. 11. Perspectives• Importance d’actionner tous les leviers de la dénormalisation  p ‐ plaidoyer (ex: commandite d’athlètes) ‐ relations publiques (partenaire du CQPP) ‐ lois et règlements (taxe sur les boissons sucrées, étiquetage, zonage malbouffe autour des écoles) ‐ politiques ex: (je performe sans boisson énergisante)• Développement d’une dynamique partenariale plus large que le milieu  scolaire – Appui de la taxe sur les boissons sucrées avec le CQPP – Concertation avec l Association des médecins sportifs du Québec Concertation avec l’Association des médecins sportifs du Québec – Diversification des portes d’entrées dans les écoles et à l’extérieur de l’école (maisons de jeunes, etc.) – Rayonnement extérieur du QC: adaptation du projet en Alberta (stratégie innovation Qc‐Canada)• Notre souhait: l’atteinte de nos objectifs amènera les jeunes à agir en  Notre souhait: l’atteinte de nos objectifs amènera les jeunes à agir en tant que consommateurs avertis et à être favorables à la mise en place  d’actions pour limiter ou encadrer les pratiques de l’industrie de la  malbouffe Québec en Forme 11
  12. 12. Merci ! Québec en Forme 12

×