Innovations pour une agriculture plus respectueuse de
  l’environnement : ‘business as usual’ ou ruptures ?

Philippe LUCA...
L’agriculture française de l’après guerre: Innover
    pour répondre à la demande alimentaire

   Avant 1950, des systèmes...
L’exemple de la production de blé
                    80                                                   40
            ...
Les innovations ayant contribué à l’évolution
     de la production de blé en France
1850                       1950      ...
Innovation et intensification: logiques
Des variétés de blé plus productives et résistantes à la verse
   Etoile de Choisy...
Des logiques à organiser : le désherbage
« Il faut désherber le blé et cela est facile. Il suffit de
disposer 1° d’un appa...
Des dynamiques convergentes

Qui s’appuient sur une industrie dynamique en émergence : la
chimie
   Industrie des fertilis...
Quelques éléments de l’accompagnement
            des innovations

  La création des Services de la Protection des Végétau...
Changement de contexte, quelles innovations
      pour répondre aux attentes ?

   Un contexte différent : remise en quest...
Quelques voies d’innovation

Stimuler les mécanismes naturels de défense des plantes
Sélectionner des variétés plus économ...
Les stimulateurs de défense naturelle

 Une recherche fondamentale active sur
     identification des éliciteurs
     iden...
Ecologie chimique, biofumigation
Plantes à effets allélopathiques et biofumigation
    crucifères riches en glucosinolates...
Nouvelles technologies d’application et
        protection des cultures
Monitoring et gestion de la
pulvérisation
Détectio...
Organiser les complémentarités

Un contexte favorable
    Le Grenelle de l’Environnement (et la réduction de 50% des pesti...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Innovation pour une agriculture plus respectueuse de l'environnement : "business as usual" ou ruptures ?

2 040 vues

Publié le

Philippe Lucas Directeur de recherche INRA (UMR BiO3P), introduits les Rencontres Q@LI-MEDiterranée par son intervention.

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 040
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Innovation pour une agriculture plus respectueuse de l'environnement : "business as usual" ou ruptures ?

  1. 1. Innovations pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement : ‘business as usual’ ou ruptures ? Philippe LUCAS INRA, UMR BiO3P , 35653 Le Rheu Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  2. 2. L’agriculture française de l’après guerre: Innover pour répondre à la demande alimentaire Avant 1950, des systèmes de culture construits sur un compromis entre augmentation du potentiel de production et minimisation des risques (notamment phytosanitaires) pouvant menacer la réalisation de ce potentiel Une lente amélioration assurant robustesse mais avec un faible niveau de production Après 1950, des innovations majeures principalement issues de la chimie vont révolutionner agronomie, protection des cultures et sélection variétale. Réponse à un contexte urgent de pénuries et de dépendance alimentaire (après guerre) Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  3. 3. L’exemple de la production de blé 80 40 70 35 Rendement (qx/ha) Production (10 t) 60 30 Surfaces (10 ha) 6 6 50 25 40 20 30 15 20 10 10 5 0 0 1850 1900 1950 Années rendement surfaces production Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  4. 4. Les innovations ayant contribué à l’évolution de la production de blé en France 1850 1950 1970 1999 11qx/ha 18qx/ha 37qx/ha 73qx/ha Progrès génétique, variétés Maîtrise fertilisation et mauvaises herbes Maîtrise maladies et ravageurs Mécanisation Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  5. 5. Innovation et intensification: logiques Des variétés de blé plus productives et résistantes à la verse Etoile de Choisy (INRA, 1950) Les premiers herbicides (et insecticides) en agriculture Acide sulfurique, colorants nitrés, phytohormones, …(années 1940) La bonne connaissance des besoins en azote du blé Les travaux de Coïc (1956) et le fractionnement Puis les régulateurs de croissance (fin des années 1970) Les premiers fongicides systémiques et leur application en végétation Dithiocarbamates et BMC (années 70), IBS (années 80), … Une sélection variétale libérée des contraintes phytosanitaires Sélection sur le rendement et sur la qualité de transformation Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  6. 6. Des logiques à organiser : le désherbage « Il faut désherber le blé et cela est facile. Il suffit de disposer 1° d’un appareil, pulvérisateur, poudreuse, voire distributeur d’engrais; 2° de produits herbicides. Malheureusement ceux qui ne possèdent pas d’appareil se sont déjà rendus compte que leurs chances de s’en procurer un sont bien maigres. Quant à ceux qui disposent de l’appareil, c’est une autre histoire. Ils vont chez leurs fournisseurs, commerçants, coopérative ou syndicat. Et là ils s’entendent répondre : Acide sulfurique ….fabriqué à partir de pyrites d’Espagne dont la frontière vient juste d’être rouverte, mélange cyanamide-sylvinite ? Manque. Nitro cuprine ? Manque comme tous les produits à base de cuivre …. » Phytoma, 1948. In « Protection des cultures et travail des hommes, Bain C., Bernard J.L., Fougeroux A., 1995 Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  7. 7. Des dynamiques convergentes Qui s’appuient sur une industrie dynamique en émergence : la chimie Industrie des fertilisants Industrie des produits phytosanitaires Qu’accompagnent des groupes plus petits Industrie de la sélection variétale Avec des relais efficaces Le Club des 100 quintaux Distribution, collecte et conseil aux agriculteurs … Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  8. 8. Quelques éléments de l’accompagnement des innovations La création des Services de la Protection des Végétaux (1941) Et le lancement des avertissements agricoles L’inscription au code rural des Groupements de Défense contre les ennemis des cultures (1945) Lancement de la revue ‘Défense des Végétaux’ (1947) Les opérations « Blé Conseil » (début années 1980) Associant Institut technique et Chambres d’Agriculture Le GIE Club des 5 (années 1980) Une association public-privé pour la sélection du blé Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  9. 9. Changement de contexte, quelles innovations pour répondre aux attentes ? Un contexte différent : remise en question d’un système de production Efficacité technique reconnue Non durabilité et impacts sur l’environnement Des alternatives qui ne sont pas des substituts Des efficacités partielles (comparées aux pesticides) Qu’il sera donc nécessaire de combiner (protection intégrée) Et qui peuvent amener à une remise en cause profonde des systèmes actuels de production (production intégrée) Quelles innovations et comment organiser leurs complémentarités et leur diffusion ? Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  10. 10. Quelques voies d’innovation Stimuler les mécanismes naturels de défense des plantes Sélectionner des variétés plus économes en intrants résistance aux bioagresseurs, tolérance, adaptation aux stress (eau, fertilisants, …) Sélectionner des plantes pour des usages ‘auxiliaires’ biofumigation, réservoir pour insectes utiles, plantes relais, … Développer des technologies permettant des interventions ciblées analyse d’image et reconnaissance de mauvaises herbes, contrôle de la dérive, récupération de produits, capteurs et contrôle optimal de pulvérisation …) Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  11. 11. Les stimulateurs de défense naturelle Une recherche fondamentale active sur identification des éliciteurs identification des récepteurs décryptage des voies de signalisation et cascades d’événements biochimiques Des tentatives d’application et des questions qui demeurent comment répondre au problème de l’efficacité partielle ? quel coût physiologique pour la plante ? quelle variabilité de réponse en fonction du génotype de la plante ? efficacité au champ et facteurs environnementaux ? … Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  12. 12. Ecologie chimique, biofumigation Plantes à effets allélopathiques et biofumigation crucifères riches en glucosinolates production d’isothiocyanates Mécanismes de défense très étudié sur Arabidopsis diversité des glucosinolates produits f(organes), cinétiques génétique (production, régulation, évolution) biochimie (glucosinolate – myrosinase) Des questions qui demeurent pour une mise en pratique efficacité au champ f(épidémiologie des bioagresseurs) mise en place de programmes spécifiques de sélection ? quel idéotype de plante pour culture intermédiaire ? • Allélopathie, biofumigation, piège à nitrate, engrais vert, … • Exigences agronomiques (germination-levée, durée du cycle, …) Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  13. 13. Nouvelles technologies d’application et protection des cultures Monitoring et gestion de la pulvérisation Détection, analyse d’images et applications localisées Systèmes de récupération de produits, anti dérive Matériel de binage avec guidage électronique Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009
  14. 14. Organiser les complémentarités Un contexte favorable Le Grenelle de l’Environnement (et la réduction de 50% des pesticides) Le Plan Ecophyto 2018 (et les 105 fiches actions) Application des principes de la protection intégrée obligatoire à partir de 2014 (directive européenne) Des réseaux existants FARRE, Réseau Agriculture Durable, AB, … GIS Production Intégrée des Cultures légumières (PIClég™) Des synergies nouvelles à mettre en place nécessaires pour répondre à l’ambition des mesures prises comme la réduction de 50% de l’utilisation de pesticides d’ici à 2018 Les rencontres Q@LI-MEDiterranée 2009

×