credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006

453 vues

Publié le

Publié dans : Économie & finance, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
453
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

credit-suisse Letter to shareholders Q1/2006

  1. 1. CREDIT SUISSE GROUP Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/1T Investment Banking • Private Banking • Asset Management
  2. 2. Chers actionnaires, Le premier trimestre 2006 a constitué un excellent environne- ment pour commencer à opérer en tant que banque globale intégrée. L’état d’esprit positif régnant sur les marchés s’est tra- duit par de fortes activités clients pour nos segments Investment Banking, Private Banking et Asset Management, et nous étions bien positionnés pour tirer profit des bonnes conditions de négoce. D’importants revenus ont ainsi pu être générés pour nos secteurs d’activité, ce qui a permis au Credit Suisse Group d’atteindre une hausse de 29% de ses revenus nets par rapport au premier trimestre 2005. Le Groupe a réalisé un bénéfice net record de 2,6 milliards de francs au premier trimestre 2006, soit une hausse de 36% par rapport à la même période de l’année dernière. La rentabilité des fonds propres était de 24,4%, à raison de 27,4% dans le sec- teur bancaire et de 15,0% dans celui de l’assurance. Le béné- Oswald J. Grübel Walter B. Kielholz fice net par action s’élevait à 2,31 francs, ce qui représente une Chief Executive Officer Président du Conseil hausse de 41% par rapport au premier trimestre 2005. d’administration Le Groupe continue de disposer d’une bonne capitalisation et affichait un ratio des fonds propres de base (BRI cat.1) de 10,8% au 31 mars 2006. Les nouveaux capitaux nets – indica- teur clé de notre capacité à générer de futurs revenus dans Pri- vate Banking et Asset Management – totalisaient 31,1 milliards de francs au premier trimestre. Nous présentons nos résultats du premier trimestre 2006 conformément à la nouvelle structure de reporting mise en place à la suite du lancement de la banque globale intégrée le 1er jan- vier 2006. Nos affaires bancaires comprennent désormais trois segments de reporting: Investment Banking, Private Banking et Asset Management. En ce qui concerne nos affaires d’assu- rance, la Winterthur est présentée comme un segment de repor- ting unique à compter du premier trimestre 2006. A l’avenir, nous indiquerons pour nos segments bancaires le résultat des activités poursuivies avant impôts par opposition au bénéfice net. Résultats des segments bancaires Le segment Investment Banking fournit des services en matière de conseil financier, de prêts et de mobilisation de capi- taux ainsi que des prestations de vente et de négoce à destina- tion de clients institutionnels, de sociétés et de gouvernements du monde entier. Investment Banking a réalisé un résultat record au premier tri- mestre 2006. Cette performance reflète un haut niveau des activités clients dans un environnement de marché favorable. Le résultat des activités poursuivies avant impôts s’est accru de 68%, passant à 1,6 milliard de francs, porté par la croissance des revenus dans tous les secteurs d’activité clés. Pour toute information complémentaire veuillez vous reporter à notre rapport du premier trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results.
  3. 3. services et des produits bancaires aux sociétés et aux particu- La performance élevée que nous avons réalisée au cours de ce liers à travers Corporate & Retail Banking. trimestre sur les marchés émergents mérite d’être soulignée. Le Credit Suisse joue un rôle de leader et est un partenaire fiable Notre segment Private Banking a obtenu un excellent résultat sur quelques-uns des marchés émergents les plus importants du au premier trimestre, avec un résultat des activités poursuivies monde, notamment au Brésil, au Mexique, en Russie et en avant impôts de 1,3 milliard de francs, ce qui reflète de Chine. Les distinctions que nous avons reçues au cours de ce très fortes activités clients dans un environnement de marché trimestre, dont celle de «Best Investment Bank in Latin Ame- favorable. Private Banking a développé avec succès des straté- rica», décernée par le magazine «Latin Finance», en sont l’ex- gies de placement pour répondre aux grandes évolutions pression. Prime Services, qui fournit des services aux hedge concernant les produits de base, les marchés émergents, les funds, constitue un autre domaine clé de croissance au sein du infrastructures et la mondialisation, et en mettant en œuvre dans segment Investment Banking. Nous avons été en mesure de ces domaines ses produits financiers et son savoir-faire en développer dans ce secteur une dynamique particulièrement matière de recherche. forte au cours du premier trimestre, les affaires continuant à se situer dans le niveau supérieur des analyses de la branche. Les revenus nets ont augmenté de 22% par rapport au premier trimestre 2005, reflétant principalement la hausse importante Dans un environnement qui connaît un accroissement des volu- des commissions et des frais et démontrant la capacité du seg- mes d’émissions d’actions, les affaires IPO (Initial Public Offe- ment à capitaliser sur le très haut niveau des activités clients et ring) d’Investment Banking – indiquées dans les comptes sur le dynamisme des marchés. Private Banking a en outre comme faisant partie des émissions d’actions – sont restées for- enregistré des dissolutions nettes de provisions sur crédits de tes. Le Credit Suisse a participé à plusieurs transactions impor- 8 millions de francs, ce qui traduit un environnement de crédit tantes au cours de ce trimestre, en particulier dans le cadre de toujours favorable aux prêteurs. l’IPO de QinetiQ Group plc (privatisation d’un fournisseur britan- nique de solutions technologiques de défense et de sécurité). En Le segment Private Banking a connu une augmentation de ses outre, les affaires de conseil d’Investment Banking en matière charges d’exploitation totales au cours du premier trimes- de fusions-acquisitions ont bénéficié de l’activité accrue dans ce tre 2006, principalement en raison du niveau plus élevé des domaine au niveau mondial. Parmi les transactions notables bonifications liées à la performance, des charges de commis- annoncées au cours du premier trimestre 2006, citons l’acquisi- sions et du fait des initiatives de développement international tion par Bayer AG de Schering AG et la vente de Pixar Anima- dans les affaires de Wealth Management. Il convient de souli- tion Studios à la Walt Disney Company. gner que le développement international de Private Banking revêt une importance capitale dans la stratégie d’ensemble du Parallèlement à notre orientation clientèle marquée qui nous a Credit Suisse. Wealth Management a enregistré des nouveaux permis d’obtenir une solide croissance des revenus, nous avons capitaux nets de 14,5 milliards de francs au premier trimestre également réalisé des progrès en termes de coûts. Au cours du 2006, grâce à des rentrées provenant de Suisse, d’Europe et premier trimestre 2006, le rapport coûts/revenus d’Investment d’Amérique du Nord et du Sud. Les actifs gérés par ce segment Banking, qui constitue un indicateur clé de la performance d’ex- totalisaient 882,7 milliards de francs au 31 mars 2006, soit une ploitation dans les affaires d’investment banking, s’est amélioré augmentation de 5,4% depuis le 31 décembre 2005. aussi bien en comparaison avec le premier trimestre 2005 qu’avec le quatrième trimestre 2005. Une productivité plus éle- Notre segment Asset Management réunit l’expertise du vée et l’obtention d’améliorations continues et à long terme du Groupe dans les activités liées aux mandats de gestion de porte- rapport coûts/revenus demeurent une priorité pour Investment feuille et aux capitaux alternatifs. Ses produits sont proposés Banking. Nous avons identifié d’importantes opportunités pour aussi bien à travers des canaux de distribution en compte propre favoriser désormais la croissance des revenus, l’augmentation de et de tiers que par l’intermédiaire d’autres canaux de distribution la productivité et la réduction des charges. Dans le cadre de au sein du Credit Suisse. Ses activités incluent des produits en notre stratégie d’ensemble pour le Credit Suisse, notre objectif actions, à revenu fixe et «multi asset class solutions». Ce qui per- est le développement d’Investment Banking grâce au renforce- met à Asset Management de mettre à la disposition des gouver- ment de notre présence au niveau mondial et au lancement de nements, des clients institutionnels et des clients privés une produits remportant des succès dans le monde entier – en nous gamme équilibrée de produits et de services de portefeuille. concentrant sur les segments de clientèle clés. Asset Management propose en outre des placements alternatifs, notamment dans le domaine du private equity, des hedge funds, Le segment Private Banking propose des prestations de de l’immobilier, des produits indexés et des fonds de fonds. Avec conseil globales et une vaste gamme de produits et de services 124,3 milliards de francs d’actifs alternatifs sous gestion au de placement élaborés sur mesure pour répondre, à travers 31 mars 2006, nous sommes un leader mondial dans le secteur Wealth Management, aux besoins de clients privés fortunés des placements alternatifs. dans le monde entier. En Suisse, Private Banking fournit des Pour toute information complémentaire veuillez vous reporter à notre rapport du premier trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/Q1 1
  4. 4. vies avant impôts se chiffrait à 505 millions de francs, soit une Au cours du premier trimestre 2006, Asset Management a hausse de 21% par rapport à la même période de l’année der- enregistré un résultat des activités poursuivies avant impôts de nière. Les primes brutes ont enregistré une amélioration de 7% 234 millions de francs, ce qui représente une augmentation de et le volume total des affaires une augmentation de 11%, en rai- 13% par rapport au premier trimestre 2005. Les produits nets son principalement du fort développement des affaires de Life & ont progressé de 23% grâce, notamment, à un accroissement Pensions. Dans les affaires Non-Life, le ratio combiné s’est des revenus de l’asset management et des gains de private amélioré de 3,2 points de pourcentage, passant à 93,5%. equity. Les charges d’exploitation totales ont augmenté de 28% en comparaison du premier trimestre 2005, en raison, d’une Le potentiel de la banque intégrée part, d’une hausse des bonifications liées à la performance et Les activités bancaires du Credit Suisse Group ont effectué un des charges de commissions, et d’autre part, des coûts liés au bon démarrage en 2006 et – ce qui est plus important – ont réalignement des affaires d’Asset Management, des coûts commencé à exploiter les opportunités offertes par l’organisation engendrés par le lancement de la nouvelle marque et des coûts intégrée. publicitaires correspondants. Nous sommes convaincus que le Credit Suisse en tant que ban- Asset Management a annoncé 17,0 milliards de francs de nou- que globale intégrée dispose d’un potentiel encore plus impor- veaux capitaux nets au premier trimestre, drainés principalement tant. Afin de maintenir notre rythme de progression actuel, nous par les produits du marché monétaire, à revenu fixe et «multi devons désormais nous concentrer sur la poursuite du dévelop- asset class solutions» ainsi que par les placements alternatifs pement de notre modèle intégré, qui accorde, dans tout ce que provenant essentiellement des Etats-Unis et d’Europe. Au nous entreprenons, la priorité à nos clients et qui exploite l’en- 31 mars 2006, Asset Management disposait de 619,6 milliards semble des possibilités de notre plateforme globale intégrée. de francs d’actifs sous gestion. Notre objectif est d’augmenter nos revenus en créant des syner- gies entre nos affaires bancaires et en élargissant notre pré- Dans le cadre de la stratégie visant à développer notre présence sence au niveau mondial. Nous sommes également en train en Asie, le Credit Suisse a annoncé en avril 2006 la création d’étendre nos opérations sur les marchés de croissance clés d’une joint venture en Corée du Sud avec Woori Asset Manage- dans le monde entier. Nous avons en outre identifié d’importan- ment. Cette initiative créera l’une des plus importantes joint ven- tes possibilités d’amélioration de la productivité et de mise en tures dans le domaine de l’asset management entre une société place d’une structure des coûts plus efficace. C’est en créant sud-coréenne et un prestataire étranger de ce secteur d’activité. une réelle valeur à long terme pour nos clients que nous serons Cette opération permettra d’associer le dense réseau de distri- en mesure de fournir à nos actionnaires une valeur soutenue. bution dont dispose Woori en Corée du Sud avec le savoir-faire et la connaissance des marchés mondiaux du Credit Suisse. Perspectives Il semble que la croissance mondiale se poursuivra jusqu’à fin Asset Management a lancé une série d’initiatives destinées à 2007. Les taux d’intérêt ne devraient pas augmenter considéra- augmenter la rentabilité. Ces initiatives se concentreront sur une blement d’ici à la fin de l’année. Nous prévoyons que le dollar meilleure orientation clientèle, sur la réduction de la base globale US restera stable face aux principales monnaies. des coûts et sur une intervention spécifique sur les régions géo- graphiques dont le rendement est faible. Avec nos meilleures salutations Résultats de la Winterthur La Winterthur, nos affaires d’assurance, est présentée comme un segment de reporting unique à compter du premier trimestre 2006 et fournira le détail des performances de ses trois secteurs d’activité: Life & Pensions, Non-Life et Other Activities. Walter B. Kielholz Oswald J. Grübel La Winterthur a confirmé la solidité de la marche de ses affaires Président du Conseil Chief Executive Officer au cours du premier trimestre 2006. Elle a continué à améliorer d’administration sa performance d’exploitation et a enregistré une croissance significative du volume total des affaires tout en réduisant ses Mai 2006 charges d’exploitation totales. Le résultat des activités poursui- Pour toute information complémentaire veuillez vous reporter à notre rapport du premier trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. 2 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/Q1
  5. 5. Investment Banking Information clé Variation en % sur en mio. CHF, sauf indication contraire 1T 2006 1T 2005 1T 2005 Produits nets 5 757 3 994 44 dont produits des émissions 705 410 72 dont commissions de conseil et autres frais 333 225 48 dont produits de négoce 4 844 3 182 52 Dissolutions nettes de provisions sur crédits (55) (19) 189 Charges d’exploitation 4 248 3 081 38 Résultat des activités poursuivies, avant impôts 1 564 932 68 Marge avant impôts sur le bénéfice 27,2% 23,3% – Rendement avant impôts du capital économique moyen 42,0% 35,8% – Résumé Marge avant impôts sur le bénéfice Le segment Investment Banking a enregistré un résultat record au premier trimes- tre 2006, reflétant le haut niveau des activités clients dans un environnement de en % marché favorable, ainsi que la progression continue dans la mise en place de la 30,0 stratégie consistant à proposer une offre plus ciblée. 25,0 20,0 15,0 Investment Banking a réalisé un résultat des activités poursuivies avant impôts de 10,0 5,0 1564 millions de francs au premier trimestre 2006, soit une augmentation de 68% 0,0 par rapport au premier trimestre 2005. (5,0) (10,0) (15,0) Les revenus nets ont atteint un niveau record de 5757 millions de francs, en (20,0) hausse de 44% par rapport à la même période en 2005. Cette progression reflète 2T 3T 4T 1T 2T 3T 4T 1T 2004 2004 2004 2005 2005 1) 2005 2005 2006 une augmentation de 72% des produits des émissions, de 48% des commissions de conseil et autres frais et de 52% des produits de négoce. Rendement avant impôts du capital Les charges d’exploitation totales se sont accrues de 38% par rapport au premier économique moyen trimestre 2005. Les rémunérations et indemnités ont augmenté de 44%, reflétant en % principalement une hausse des provisions pour rémunérations liées à une améliora- 40,0 tion des résultats. Le ratio frais de personnel/revenus était de 53,5% au premier 35,0 trimestre 2006, contre 55,5% pour toute l’année 2005. Cette amélioration illustre 30,0 25,0 la volonté du segment de réduire progressivement son rapport coûts/revenus. 20,0 15,0 Le rendement avant impôts du capital économique moyen – la valeur servant à 10,0 5,0 mesurer le risque et la performance du capital et publiée à partir du premier trimes- 0,0 tre 2006 – s’est élevé à 42,0% au premier trimestre 2006, contre 35,8% au (5,0) (10,0) premier trimestre 2005. (15,0) (20,0) 2T 3T 4T 1T 2T 3T 4T 1T 2004 2004 2004 2005 2005 1) 2005 2005 2006 1) Sans la charge de 960 millions de francs destinée à augmenter les réserves pour certains litiges privés. Pour toute information complémentaire veuillez vous reporter à notre rapport du premier trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/Q1 3
  6. 6. Private Banking Information clé Variation en % sur en mio. CHF, sauf indication contraire 1T 2006 1T 2005 1T 2005 Produits nets 3 110 2 539 22 Dissolutions nettes de provisions sur crédits (8) (16) (50) Charges d’exploitation 1 810 1 581 14 Résultat des activités poursuivies, avant impôts 1 308 974 34 dont Wealth Management 963 643 50 dont Corporate & Retail Banking 345 331 4 Marge avant impôts sur le bénéfice 42,1% 38,4% – Nouveaux capitaux nets, mrd CHF 14,8 14,1 – Actifs gérés, mrd CHF 882,7 837,6 5,4 1) 1) Au 31 décembre 2005. Résumé Le segment Private Banking a réalisé un résultat des activités poursuivies Marge avant impôts sur le bénéfice avant impôts en hausse de 34% pour atteindre 1308 millions de francs au en % premier trimestre 2006, grâce principalement à l’accroissement des affaires de 45,0 Wealth Management. 40,0 35,0 30,0 Les excellents résultats du segment au premier trimestre reflètent une amélioration 25,0 des revenus nets de 22% par rapport à la même période en 2005, due essentielle- 0,0 2T 3T 4T 1T 2T 3T 4T 1T ment à la hausse des frais et commissions. Cette croissance traduit les actifs gérés 2004 2004 2004 2005 2005 2005 2005 2006 considérablement plus élevés ainsi que l’augmentation des volumes de courtage et des commissions d’émission de produits. Actifs gérés mrd CHF Les charges d’exploitation totales de Private Banking ont augmenté de 14% par 900,0 rapport au premier trimestre 2005, principalement en raison de la hausse des provi- 850,0 sions pour bonifications liées à la performance reflétant les très solides résultats tri- 800,0 750,0 mestriels et de l’accroissement des frais de personnel en rapport avec la croissance 700,0 stratégique continue des affaires de Wealth Management, y compris le recrutement 650,0 au front office. L’augmentation des dépenses reflète également les coûts engen- 600,0 550,0 drés par le lancement de la nouvelle marque et les coûts publicitaires correspon- 500,0 dants ainsi que la hausse des charges de commissions. 0,0 30.06. 30.09. 31.12. 31.03. 30.06. 30.09. 31.12. 31.03. 2004 2004 2004 2005 2005 2005 2005 2006 Au premier trimestre 2006, Private Banking a bénéficié d’un environnement de cré- dit toujours favorable et enregistré des dissolutions nettes de provisions sur crédits de 8 millions de francs. Au premier trimestre 2006, Wealth Management a enregistré de nouveaux capitaux nets de 14,5 milliards de francs, ce qui représente un taux de croissance annualisé de 8,4% et une moyenne glissante de 7,8% sur quatre trimestres. Dans ce sec- teur, la génération d’actifs est due notamment à des rentrées importantes prove- nant de Suisse, d’Europe et d’Amérique du Nord et du Sud. Le rendement avant impôts du capital économique moyen des affaires de Corpo- rate & Retail Banking s’est élevé à 48,4% au premier trimestre 2006, soit une hausse de 6,6 points de pourcentage par rapport au premier trimestre 2005. Pour toute information complémentaire veuillez vous reporter à notre rapport du premier trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. 4 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/Q1
  7. 7. Asset Management Information clé Variation en % sur en mio. CHF, sauf indication contraire 1T 2006 1Q 2005 1T 2005 Produits nets 756 614 23 dont revenues issus de l’activité d’asset management 494 472 5 dont frais et commissions de private equity 56 57 (2) dont gains de private equity 206 85 142 Charges d’exploitation 520 406 28 Résultat des activités poursuivies, avant impôts 234 208 13 Marge avant impôts sur le bénéfice 31,0% 33,9% – Nouveaux capitaux nets, mrd CHF 17,0 3,9 – Actifs gérés, mrd CHF 619,6 589,4 5,1 1) 1) Au 31 décembre, 2005 Résumé Marge avant impôts sur le bénéfice Asset Management a réalisé un résultat des activités poursuivies avant impôts de 234 millions de francs pour le premier trimestre 2006, en hausse de 13% par rap- en % port au premier trimestre 2005. Les revenus nets du segment se sont montés à 55,0 756 millions de francs au premier trimestre 2006, soit une augmentation de 23% 50,0 45,0 en comparaison avec la même période de l’année dernière. Les revenus issus de 40,0 l’activité d’asset management, qui consistent principalement en frais perçus sur la 35,0 30,0 gestion de fortune et sur les services d’administration des fonds pour les clients, ont 25,0 gagné 5% par rapport au premier trimestre 2005, principalement en raison de l’ac- 20,0 croissement des actifs gérés, lequel s’est chiffré à 29%. Ces revenus ont été 15,0 10,0 affectés par une baisse des produits de négoce, qui s’explique par un changement 5,0 dans le calcul de la juste valeur des dérivés sur taux d’intérêt. Les frais et commis- 0,0 2T 3T 4T 1T 2T 3T 4T 1T sions de private equity, qui incluent les frais de gestion des fonds de private equity, 2004 2004 2004 2005 2005 2005 2004 2006 sont restés stables par rapport au premier trimestre 2005. Les gains de private equity, qui englobent les gains d’investissement et l’intéressement à la performance Actifs gérés et qui sont cycliques par nature, se sont élevés à 206 millions de francs, ce qui mrd CHF constitue une hausse de 142% en regard du premier trimestre 2005. 650,0 600,0 Par rapport au premier trimestre 2005, les charges d’exploitation totales ont aug- 550,0 menté de 28%, en raison, d’une part, de la hausse des bonifications liées à la per- 500,0 450,0 formance et des charges de commissions, et d’autre part, des coûts liés au réali- 400,0 gnement des affaires d’Asset Management, des coûts engendrés par le lancement 350,0 0,0 de la nouvelle marque et des coûts publicitaires correspondants. 30.06. 30.09. 31.12. 31.03. 30.06. 30.09. 31.12. 31.03. 2004 2004 2004 2005 2005 2005 2005 2006 Les actifs gérés sont passés de 589,4 milliards de francs au 31 décembre 2005 à 619,6 milliards au 31 mars 2006, reflétant les mouvements sur les marchés et en liaison avec les fluctuations de change de 13,2 milliards de francs ainsi que 17,0 milliards de francs de nouveaux capitaux nets. Ces rentrées ont principalement été drainées par les produits du marché monétaire, à revenu fixe et «multi asset class solutions» ainsi que par les placements alternatifs provenant essentiellement des Etats-Unis et d’Europe. Pour toute information complémentaire veuillez vous reporter à notre rapport du premier trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/Q1 5
  8. 8. Winterthur Information clé Variation en % sur en mio. CHF, sauf indication contraire 1T 2006 1T 2005 1T 2005 Volume total des affaires 12 737 11 450 11 Primes brutes 10 657 9 955 7 Total des charges pour prestations d’assurance et risques de crédit 9 359 7 982 17 Charges d’exploitation 1 051 1 085 (3) Résultat des activités poursuivies avant impôts 505 418 21 Bénéfice net 357 251 42 Rentabilité des fonds propres 15,0% 12,0% – Life & Pensions – Taux de frais 4,2% 5,8% – Non-Life – Ratio combiné 93,5% 96,7% – Résumé La Winterthur a enregistré un résultat des activités poursuivies avant impôts de 505 millions de francs au premier trimestre 2006, soit une augmentation de 21% par rapport au premier trimestre 2005, reflétant la poursuite de l’amélioration opérationnelle. Le volume total des affaires au premier trimestre 2006 a augmenté de 11%, en raison principalement de la hausse de 18% du volume total des affaires de Life & Pensions par rapport au premier trimestre 2005. Ce chiffre reflète la forte croissance des affaires traditionnelles et des produits à caractère de placement. Au premier trimestre 2006, les charges d’exploitation totales ont diminué de 3% par rapport à la même période de 2005. Les frais de souscription et d’acquisition ont diminué de 7%, tandis que les frais d’administration ont augmenté de 2%. La réduction globale des dépenses reflète une gestion stricte des coûts dans le secteur de l’assurance, les améliorations de l’efficience sur les marchés mûrs compensant la hausse des coûts sur les marchés de croissance. Le volume total des affaires ayant progressé et les coûts diminué, Life & Pensions a fait état au premier trimestre 2006 d’un taux de frais de 4,2%, soit 1,6 point de pourcentage de mieux que le taux de 5,8% enregistré au premier trimestre 2005. S’agissant des affaires Non-Life, le ratio combiné s’est amélioré de 3,2 points de pourcentage à 93,5%, en raison d’une évolution globalement favorable des sinistres. Pour toute information complémentaire veuillez vous reporter à notre rapport du premier trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. 6 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/Q1
  9. 9. Compte de résultats consolidé (non vérifié) Variation Variation en % sur en % sur en mio. CHF 1T 2006 4T 2006 1T 2005 4T 2005 1T 2005 Produit des intérêts et des dividendes 12 555 11 560 8 808 9 43 Charges d’intérêts (9 685) (9 132) (5 760) 6 68 Résultat des opérations d’intérêts 2 870 2 428 3 048 18 (6) Résultat des opérations de commissions et des prestations de services 4 271 4 096 3 237 4 32 Résultat des opérations de négoce 4 311 1 814 1 828 138 136 Bénéfice/(perte) réalisé sur immobilisations financières, net 358 261 421 37 (15) Primes d’assurances acquises, net 8 204 4 478 7 596 83 8 Autres produits 1 765 1 061 767 66 130 Produits ne provenant pas des intérêts 18 909 11 710 13 849 61 37 Produits nets 21 779 14 138 16 897 54 29 Pestation d’assurances et participations aux excédents 9 372 4 786 7 984 96 17 Provisions pour risques de crédit (60) (27) (36) 122 67 Total des charges pour prestations d’assurance et risques de crédit 9 312 4 759 7 948 96 17 Charges de souscription et d’administration du secteur de l’asssurance 998 979 1 029 2 (3) Frais de personnel du secteur de la banque 4 472 3 982 3 296 12 36 Autres charges 2 211 2 729 1 791 (19) 23 Charges de restructuration 5 3 0 67 – Charges d’exploitations 7 686 7 693 6 116 0 26 Résultat des activités poursuivies, avant impôts, intérêts minoritaires et effet cumulé du changement de principes due présentation des comptes 4 781 1 686 2 833 184 69 Impôts sur les bénéfices 860 85 627 – 37 Part des minoritaires 1 316 511 301 158 337 Résultat des activités poursuivies et effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 2 605 1 090 1 905 139 37 Bénéfice/(perte) provenant d’activités abondonnées, après impôts 23 13 (9) 77 – Résultat exceptionnel, après impôts (24) 0 0 – – Effet cumulé du changement des prinicpes de présentation des comptes, après impôts 0 0 14 – – Bénéfice net 2 604 1 103 1 910 136 36 1T 2006 4T 2005 1T 2005 Bénéfice net par action Résultat des activités poursuivies et effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 2,31 0,97 1,64 Bénéfice/(perte) provenant d’activités abandonnées, après impôts 0,02 0,01 (0,01) Résultats extraordinaires, après impôts (0,02) 0,00 0,00 Effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes, après impôts 0,00 0,00 0,01 Bénéfice net par action 2,31 0,98 1,64 Bénéfice net dilué par action, en CHF Résultat des activités poursuivies et effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 2,21 0,94 1,63 Bénéfice/(perte) provenant d’activités abandonnées, après impôts 0,02 0,01 (0,01) Résultats extraordinaires, après impôts (0,02) 0,00 0,00 Effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes, après impôts 0,00 0,00 0,01 Bénéfice net par action 2,21 0,95 1,63 Pour toute information complémentaire veuillez vous reporter à notre rapport du premier trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/Q1 7
  10. 10. Bilan consolidé (non vérifié) Variation en % sur en mio. CHF 31.03.06 31.12.05 31.12.05 Actif Liquidités et créances sur les banques 34 789 27 577 26 Dépôts porteurs d’intérêts auprès de banques 6 722 6 143 9 Créances provenants de ventes de fonds auprès de banques centrales, de titres pris en pension et de transactions d’emprunt de titres 344 475 352 281 (2) Titres de reçus en garantie 30 377 23 950 27 Portefeuille de négoce (dont CHF 153 512 mio. et CHF 151 793 mio. grevés) 460 847 435 250 6 Titres de placement (dont CHF 2371 mio. et CHF 2456 mio. grevés 120 931 121 565 (1) Autres immobilisations financières 28 474 20 736 37 Prêts, moins les correctifs de valeur pour pertes de crédits de CHF 2054 mio. et CHF 2241 mio. 215 496 205 671 5 Locaux pour compte propre et biens d’équipement 7 430 7 427 0 Goodwill 12 830 12 932 (1) Autres valeurs incorporelles 3 419 3 091 11 Actifs détenus pour comptes séparés 13 544 11 875 14 Autres actifs (dont CHF 29 418 mio. et CHF 4860 mio. grevés) 154 287 110 554 40 Total Actif 1 433 621 1 339 052 7 Passif et fonds propres Dépôts 383 361 364 238 5 Créances provenant d’achats de fonds auprès de banques centrales, de titres donnés en pension et de transactions de prêt de titres 302 780 309 803 (2) Engagements résultant de titres reçus en garantie 30 377 23 950 27 Engagements liés au portefeuille de négoce 219 523 194 225 13 Emprunts à court terme (dont CHF 2078 mio. portés au bilan à la juste valeur au 31 mars 2006) 20 981 19 472 8 Provisions techniques d’assurance 155 713 148 414 5 Engagements à long terme (dont CHF 40 461 mio. portés au bilan à la juste valeur au 31 mars 2006) 141 509 132 975 6 Passifs détenus pour comptes séparés 13 544 11 875 14 Autres passifs 107 133 84 135 27 Part des minoritaires 16 070 7 847 105 Total engagements 1 390 991 1 296 934 7 Capital actions 624 624 0 Réserve en capital 24 716 24 639 0 Réserve en bénéfice 27 248 24 584 11 Actions propres (valeur d’acquisition) (7 349) (5 823) 26 Variation des fonds propres sans incidence sur le résultat (2 609) (1 906) 37 Total fonds propres 42 630 42 118 1 Total passif 1 433 621 1 339 052 7 Pour toute information complémentaire veuillez vous reporter à notre rapport du premier trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. 8 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/Q1
  11. 11. Informations supplémentaires Déclaration de mise en garde concernant les informations prospectives Pour de plus amples informations sur les résultats du Credit Le présent communiqué de presse contient des informations prospectives. En Suisse Group au premier trimestre veuillez consulter le Rapport outre, nous-mêmes et des tiers en notre nom, pourrions faire ultérieurement des du premier trimestre 2006/T1 du Groupe (en anglais) ainsi que déclarations prospectives. De telles déclarations pourraient notamment inclure des informations quant à nos projets, à nos objectifs ou buts, à nos performances la présentation sur transparents destinée aux analystes et aux économiques futures ou à nos perspectives; elles pourraient faire apparaître médias, disponibles sur Internet à l’adresse: l’incidence potentielle de certains événements sur nos performances futures et www.credit-suisse.com contenir des hypothèses sous-jacentes à ces informations. Des mots tels que «estimer», «anticiper», «s’attendre à», «avoir l’intention de», Le rapport trimestriel (en anglais seulement) peut être «prévoir» ou d’autres termes analogues indiquent le caractère prospectif de certaines informations; toutefois, il existe d’autres moyens de mettre en évidence commandé au: ce caractère. Nous ne prévoyons pas de mettre à jour lesdites informations prospectives, sauf si Credit Suisse elles sont exigées par des prescriptions légales. Les informations prospectives ULLM 23 recèlent par nature des incertitudes et des risques généraux ou particuliers; en Uetlibergstrasse 231 outre, les prédictions, prévisions, projections ou autres types de formulations contenues, explicitement ou implicitement, dans des informations prospectives 8070 Zürich peuvent ne pas se réaliser. Nous vous mettons en garde contre le fait qu’un fax: +41 44 332 7294 certain nombre de facteurs importants pourraient conduire à des résultats s’écartant en substance des projets, objectifs, attentes, estimations et intentions formulés dans le cadre de telles informations. Ces facteurs incluent (1) les fluctuations du marché et des taux d’intérêt; (2) la conjoncture économique mondiale en général et celle, en particulier, des pays dans lesquels nous effectuons nos opérations; (3) la capacité de nos contreparties à honorer leurs engagements envers nous; (4) les effets de politiques fiscales, monétaires, commerciales et de leur modification, ainsi que ceux des fluctuations de change; (5) les événements politiques et sociaux, y compris les guerres, troubles civils ou activités terroristes; (6) le risque de contrôle des changes, d’expropriation, de nationalisation ou de confiscation d’actifs dans des pays dans lesquels nous effectuons nos opérations; (7) l’aptitude à maintenir une liquidité suffisante et à accéder aux marchés des capitaux; (8) des facteurs opérationnels tels que la défaillance de systèmes, l’erreur humaine ou l’incapacité de mettre en œuvre correctement des procédures; (9) les actions entreprises par des organismes de régulation à l’égard de nos activités et pratiques professionnelles dans un ou plusieurs pays où nous effectuons nos opérations; (10) les effets de changements de législation, de règlements ou de normes ou pratiques comptables; (11) la concurrence dans des zones géographiques ou des domaines d’activité dans lesquels nous effectuons nos opérations; (12) la possibilité de retenir et de recruter du personnel qualifié; (13) la capacité de préserver notre réputation et de promouvoir notre marque; (14) l’aptitude à augmenter notre part de marché et à maîtriser les dépenses; (15) les mutations technologiques; (16) le développement opportun de nos produits et services, et leur acceptation par les utilisateurs, ainsi que la valeur globale que ceux-ci reconnaissent à ces produits et services; (17) les acquisitions, y compris l’aptitude à réussir l’intégration des entités acquises, et les cessions, y compris l’aptitude à vendre des actifs secondaires; (18) le règlement de litiges en notre défaveur et l’issue d’autres événements analogues; et, finalement (19), notre réussite dans la gestion des risques inhérents aux éléments précités. Nous vous mettons en garde contre le fait que la liste des facteurs importants ci- dessus n’est pas exhaustive; lors de toute évaluation d’informations prospectives, nous vous conseillons d’examiner avec attention, non seulement les facteurs précités et autres incertitudes ou événements, mais également les risques identifiés dans la plus récente édition du formulaire 20-F et des rapports sur formulaires 6-K du Credit Suisse Group remis à l’US Securities and Exchange Commission. Photographe page de couverture: John Wildgoose Mauriz Lang et Andreas Nedoma, Advisory & Fulfillment, Private Banking, Zürich
  12. 12. 5520170 Français CREDIT SUISSE GROUP Paradeplatz 8 CH-8070 Zurich Suisse www.credit-suisse.com

×