credit-suisse Letter to shareholders Q2/2006

524 vues

Publié le

Publié dans : Business, Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
524
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

credit-suisse Letter to shareholders Q2/2006

  1. 1. CREDIT SUISSE GROUP Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/2T Investment Banking • Private Banking • Asset Management
  2. 2. Chers actionnaires, Au cours du deuxième trimestre 2006, le Credit Suisse Group a réalisé une bonne performance dans un contexte de marché où prévalaient une volatilité accrue et une prudence croissante des investisseurs. L’amélioration de nos résultats par rapport à la même période de 2005 souligne notre solidité dans un environnement exigeant et montre que nos efforts pour construire une organisation intégrée puissante gagnent de l’élan. Les faits marquants du deuxième trimestre sur le plan financier et stratégique Le Credit Suisse Group a affiché un bénéfice net de 2,2 milliards de francs au deuxième trimestre, alors que celui-ci était de 919 millions de francs au cours de la période correspondante de 2005. Au trimestre sous revue, la rentabilité des fonds propres s’est inscrite à 21,6% pour le Groupe et à 23,4% pour son secteur bancaire. Le bénéfice net par action Oswald J. Grübel Walter B. Kielholz s’élevait à 1,94 franc contre 0,82 franc au deuxième trimestre Chief Executive Officer Président du Conseil 2005. Les nouveaux capitaux nets – indicateur-clé de notre d’administration capacité à générer de futurs revenus dans Private Banking et Asset Management – totalisaient 30,1 milliards de francs au deuxième trimestre 2006. A la suite du lancement réussi de notre banque globale intégrée en janvier 2006, nous avons annoncé deux étapes stratégiques importantes au deuxième trimestre: la vente de la Winterthur et la fusion de nos banques privées, qui aboutira à la création de Clariden Leu. Ces deux décisions permettront de rationaliser la structure du Credit Suisse Group et de renforcer notre stratégie. Nous pensons désormais disposer du cadre organisationnel requis pour tirer profit des avantages de notre organisation intégrée. La vente de la Winterthur à AXA En juin 2006, nous avons annoncé la vente de la Winterthur à l’assureur français AXA. Les secteurs de l’assurance et de la banque ont profondément changé depuis le regroupement du Credit Suisse Group et de la Winterthur en 1997, et les attentes élevées qui avaient été placées dans les synergies potentielles entre ces deux domaines d’activité n’ont pas été complètement réalisées. En 2004, nous avons donc décidé de nous désengager du secteur de l’assurance afin de concentrer nos ressources sur nos affaires bancaires. L’accord définitif de vente de la Winterthur à AXA pour une contrepartie en espèces de 12,3 milliards de francs représente une très bonne solution pour le Credit Suisse Group, car en vendant la Winterthur à sa pleine valeur en une seule transaction, nous réalisons une excellente opération pour nos actionnaires. Nous sommes convaincus qu’en rejoignant AXA, la Winterthur sera idéalement positionnée pour poursuivre sa croissance future. Nous estimons aussi que, sur le long terme, sa clientèle et ses collaborateurs bénéficieront de l’appartenance à une Pour toute information complémentaire, veuillez vous reporter à notre rapport du deuxième trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results.
  3. 3. niveau mondial. Le deuxième trimestre a aussi vu le lancement compagnie d’assurances qui compte au nombre des leaders de notre joint venture avec la société sud-coréenne Woori mondiaux de sa branche et qui jouit d’une haute réputation Asset Management. auprès de ses stakeholders. Performance des segments au deuxième trimestre Clariden Leu – fusion de nos banques privées Notre segment Investment Banking a considérablement indépendantes amélioré sa performance au deuxième trimestre 2006 par Notre seconde étape stratégique importante a été l’annonce de rapport à la même période de 2005. Ses revenus nets ont la fusion de nos quatre banques privées indépendantes en une augmenté de 30% au cours de ce trimestre grâce à une seule, sous le nom de Clariden Leu. En regroupant ces progression sensible des revenus dans tous les secteurs établissements, nous créerons le cinquième plus important d’activité clés. Les résultats obtenus par Investment Banking au gestionnaire de fortune dans les affaires de private banking en deuxième trimestre indiquent clairement que ce segment réalise Suisse et mettrons en place une base solide pour générer une ses projets de croissance, se développe avec dynamisme en croissance rentable continue. Les quatre banques se complètent termes de clientèle et étend sa gamme de produits dans ses de manière idéale tant en ce qui concerne les produits proposés activités de base. Nous avons participé à un nombre important que la présence régionale. Tout en continuant à faire partie de de transactions en actions au deuxième trimestre et avons une notre segment Private Banking, Clariden Leu conservera son fois de plus démontré la qualité de notre savoir-faire dans statut indépendant et sa culture d’établissement traditionnel beaucoup de secteurs et de contextes géographiques. De très suisse de premier ordre dans le domaine de la banque privée. bons résultats ont également été obtenus dans les affaires de conseil, et nous sommes intervenus dans des transactions-clés Croissance et opportunités d’investissement comme l’acquisition d’Arcelor SA par Mittal Steel Company NV, Grâce à ces deux mesures, nous sommes désormais dans une ainsi que dans plusieurs affaires importantes dans le secteur de excellente position pour concentrer nos ressources en capital, en l’énergie. Les produits du négoce ont sensiblement augmenté savoir-faire et en management sur la mise en œuvre de notre par rapport au deuxième trimestre 2005, grâce à une stratégie de banque intégrée. Notre volonté est d’assurer la amélioration des revenus dans de nombreux domaines d’activité croissance du Credit Suisse au niveau mondial en conjuguant travaillant avec les actions et les titres à revenu fixe. nos forces dans les secteurs de l’investment banking, du private banking et de l’asset management. Nous comptons aussi Le segment Private Banking a enregistré son meilleur résultat parvenir à une croissance en recourant à des acquisitions et à historique pour un deuxième trimestre, avec un résultat des des joint ventures sélectionnées. Les recettes provenant de la activités poursuivies avant impôts en augmentation de 21% par vente de la Winterthur nous fourniront la flexibilité financière rapport à la même période de l’année dernière. Private Banking requise pour réaliser ces projets. continue d’investir dans l’expansion de ses activités au niveau mondial, étendant ses prestations de conseil et sa présence Les marchés émergents constituent pour nous d’importantes onshore sur les marchés internationaux. Au cours du deuxième opportunités de croissance organique. C’est pourquoi nous trimestre, nous avons annoncé le lancement d’opérations en poursuivrons le renforcement de notre présence en Asie, au Australie et gagné du terrain au Moyen-Orient, où le Moyen-Orient, en Amérique latine et en Europe de l’Est en Credit Suisse a été le premier établissement financier important ouvrant davantage d’implantations, en recrutant de nouveaux au niveau mondial à recevoir une licence du Qatar Financial collaborateurs, en élargissant notre offre actuelle de produits et Centre. Nous avons également fait progresser la croissance de en développant nos activités onshore. L’un des moyens nos affaires avec la clientèle privée aux Etats-Unis et renforcé d’exploiter le fort potentiel de synergies en faveur de notre notre présence onshore en Europe. Le deuxième trimestre a modèle de banque intégrée sur ces marchés consistera à connu d’autres avancées en termes de développement consolider les activités de Private Banking dans les pays où stratégique dans l’innovation des produits. Depuis le début de notre segment Investment Banking détient déjà une forte 2006, Wealth Management au sein de Private Banking a lancé position. plus de 500 nouvelles offres de produits. La performance élevée du segment a également été mise en évidence par le fort afflux En plus de la croissance organique de nos affaires, nous net de nouveaux capitaux de 16,5 milliards de francs au évaluerons les opportunités d’acquisition d’établissements de deuxième trimestre dans Wealth Management, provenant surtout taille petite ou moyenne, ainsi que de création de joint ventures. d’Europe et des Etats-Unis. Notre règle de base est de n’envisager des acquisitions ciblées que si une telle approche permet de faire avancer notre stratégie La contribution d’Asset Management est essentielle pour le et d’améliorer la performance de certains secteurs d’affaires. A succès de notre stratégie de banque intégrée. Toutefois, ce titre d’exemple, citons la joint venture de 1 milliard de dollars US segment n’est pas encore en mesure de capitaliser pleinement avec General Electric, annoncée au deuxième trimestre et sur les opportunités de croissance existant dans la branche au destinée à l’investissement dans des actifs d’infrastructures au Pour toute information complémentaire, veuillez vous reporter à notre rapport du deuxième trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/2T 1
  4. 4. niveau mondial. Nous avons procédé à un examen stratégique Perspectives d’Asset Management, qui nous a amenés à identifier plusieurs La poursuite de l’expansion économique mondiale constitue un mesures visant à créer une plateforme solide et durable pour la environnement excellent pour la croissance du croissance future de nos affaires. Ces mesures comprennent un Credit Suisse Group. Notre banque intégrée est très bien repositionnement des activités qui passera par la redéfinition de positionnée pour tirer parti de l’augmentation de la création de notre offre de produits, l’amélioration des processus de vente et richesse et de l’activité accrue des entreprises, particulièrement d’investissement, et la réduction de la base globale des coûts. sur les marchés émergents. Les synergies attendues de l’intégration en termes de revenus et au niveau opérationnel, Dans le cadre de la nouvelle stratégie, nous réalignerons les associées à une stricte surveillance des coûts, contribueront affaires d’Asset Management aux Etats-Unis en modifiant notre également à accroître encore la rentabilité. approche en matière de placements pour un certain nombre de stratégies traditionnelles d’asset management. A l’avenir, nos Nous prévoyons que les taux d’intérêt seront stables au cours opérations aux Etats-Unis se concentreront à la fois sur nos des trois prochains mois et pensons que les marchés des positions de force actuelles et sur les opportunités de croissance actions se rétabliront et que ceux des changes resteront calmes. de ce marché essentiel. Nous restons pleinement engagés dans nos affaires d’Asset Management aux Etats-Unis, où nous Avec nos meilleures salutations détenons déjà une position de leader dans les placements alternatifs et dans un certain nombre de stratégies traditionnelles sélectionnées d’asset management. Nous sommes convaincus que ces mesures nous aideront à tirer le meilleur parti possible, au sein de la banque intégrée, du savoir-faire et de la large présence sur le marché de notre segment Asset Management. Au deuxième trimestre, Asset Management a obtenu un résultat Walter B. Kielholz Oswald J. Grübel des activités poursuivies avant impôts de 27 millions de francs, Président du Conseil Chief Executive Officer ce chiffre tenant compte des coûts de 152 millions de francs liés d’administration au réalignement des affaires. Les nouveaux capitaux nets ont totalisé 15,5 milliards de francs, ce qui témoigne de la solidité Août 2006 des affaires concernant certains produits et stratégies hautement performants. Créer de la valeur pour nos clients et pour nos actionnaires La mise en œuvre de la stratégie que nous avons définie a bien progressé au cours du premier semestre 2006. La valeur ajoutée que nous pouvons créer pour nos clients en travaillant tous ensemble de manière étroite à travers nos divisions et nos régions ressort déjà clairement. En outre, l’expansion de l’économie mondiale continue à créer de la richesse et à alimenter de ce fait la demande pour la gamme de produits et de services que nous proposons. Les opportunités de croissance qui existent sur nos marchés sont excellentes et nous disposons désormais de la structure organisationnelle appropriée pour en récolter tous les fruits. Tout en poursuivant notre expansion à l’échelle internationale, nous sommes parfaitement conscients que nous devons également considérer le contrôle efficace des risques et la gestion stricte des coûts comme une priorité si nous voulons protéger la valeur que nous avons créée et générer des revenus accrus pour nos actionnaires. Pour toute information complémentaire, veuillez vous reporter à notre rapport du deuxième trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. 2 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/2T
  5. 5. Investment Banking Chiffres-clés Variation en % sur en mio. CHF, sauf indication contraire 2T 2006 2T 2005 2T 2005 Produits nets 4 436 3 417 30 dont produits des émissions 926 597 55 dont commissions de conseil et autres frais 405 369 10 dont total des produits de négoce 3 085 2 265 36 Provisions pour risques de crédit 16 (1) – Charges d’exploitation totales 3 133 3 976 (21) Bénéfice/(perte) provenant des activités poursuivies, avant impôts 1 287 (558) – Marge avant impôts sur le bénéfice 29,0% (16,3%) – Rendement avant impôts du capital économique moyen 35,3% (15,2%) – Résumé Le segment Investment Banking fournit des services en matière de conseil Marge avant impôts sur le bénéfice financier, de prêts et de mobilisation de capitaux ainsi que des prestations de vente en % et de négoce à destination de clients institutionnels, de sociétés et de 30,0 gouvernements du monde entier. 25,0 20,0 15,0 Les résultats obtenus au deuxième trimestre montrent qu’Investment Banking 10,0 5,0 réalise ses projets de croissance, se développe avec dynamisme en termes de 0,0 clientèle et étend sa gamme de produits dans ses activités de base. (5,0) (10,0) (15,0) Investment Banking a réalisé un résultat des activités poursuivies avant impôts de (20,0) 1287 millions de francs au deuxième trimestre 2006, y compris des versements de 2T 3T 4T 1T 2T 3T 4T 1T 2T 2004 2004 2004 2005 2005 1) 2005 2005 2006 2006 prestations d’assurance pour litiges et frais correspondants d’un montant de 474 millions de francs. Ce résultat est à comparer avec une perte provenant d’activités poursuivies avant impôts de 558 millions de francs au deuxième Rendement avant impôts du capital trimestre 2005, qui incluait une charge de 960 millions de francs destinée à économique moyen accroître les réserves pour certains litiges privés. en % 40,0 Les revenus nets se sont accrus de 30%, passant à 4436 millions de francs au 35,0 deuxième trimestre. Cette augmentation reflète une hausse de 55% des produits 30,0 25,0 des opérations d’émission, de 10% des commissions de conseil et autres frais et 20,0 de 36% du total des produits de négoce. 15,0 10,0 5,0 Les charges d’exploitation totales ont diminué de 21% par rapport au deuxième 0,0 trimestre 2005. Si l’on exclut les versements de prestations d’assurance (5,0) (10,0) mentionnés ci-dessus et la charge pour litiges, les charges d’exploitation totales ont (15,0) augmenté de 19% au deuxième trimestre 2006, principalement en raison du (20,0) 2T 3T 4T 1T 2T 3T 4T 1T 2T relèvement des provisions pour bonifications liées à l’amélioration des résultats. Le 2004 2004 2004 2005 2005 1) 2005 2005 2006 2006 ratio frais de personnel/revenus était de 53,5% au deuxième trimestre 2006, soit 1) Sans la charge de 960 millions de francs destinée à une amélioration de 2,0 points de pourcentage par rapport à la totalité de augmenter les réserves pour certains litiges privés. l’année 2005. Investment Banking a enregistré une marge avant impôts sur le bénéfice de 29,0% au deuxième trimestre 2006, à comparer au résultat négatif de 16,3% du deuxième trimestre 2005. En excluant les versements de prestations d’assurance et la charge pour litiges, la marge avant impôts s’élevait à 18,3%, contre 11,8% au deuxième trimestre 2005. Pour toute information complémentaire, veuillez vous reporter à notre rapport du deuxième trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/2T 3
  6. 6. Private Banking Chiffres-clés Variation en % sur en mio. CHF, sauf indication contraire 2T 2006 2T 2005 2T 2005 Produits nets 2 913 2 524 15 Provisions pour risques de crédit (5) (28) (82) Charges d’exploitation totales 1 795 1 623 11 Résultat des activités poursuivies, avant impôts 1 123 929 21 dont Wealth Management 779 594 31 dont Corporate & Retail Banking 344 336 2 Marge avant impôts sur le bénéfice 38,6% 36,8% – Nouveaux capitaux nets, mrd CHF 16,6 8,6 – Actifs gérés, mrd CHF 859,1 837,6 2,6 1) 1) Au 31 décembre 2005 Résumé Marge avant impôts sur le bénéfice Le segment Private Banking propose des prestations de conseil globales et une vaste gamme de produits et de services de placement élaborés sur mesure pour en % répondre, à travers Wealth Management, aux besoins de clients privés fortunés 45,0 dans le monde entier. En Suisse, Private Banking fournit des services et des 40,0 35,0 produits bancaires aux entreprises et aux particuliers à travers Corporate & Retail 30,0 Banking. 25,0 0,0 2T 3T 4T 1T 2T 3T 4T 1T 2T Private Banking a réalisé un résultat des activités poursuivies avant impôts de 2004 2004 2004 2005 2005 2005 2005 2006 2006 1123 millions de francs au deuxième trimestre 2006, soit une hausse de 21% par rapport au deuxième trimestre 2005. Les revenus nets ont progressé de 15%, reflétant principalement la hausse des rentrées de frais et des commissions Actifs gérés résultant de revenus plus élevés basés sur des actifs ainsi qu’un accroissement des mrd CHF volumes de courtage et des ventes de produits. 900,0 850,0 Par rapport au deuxième trimestre 2005, les charges d’exploitation totales se sont 800,0 750,0 accrues de 11%, en raison essentiellement des projets stratégiques de croissance 700,0 en cours, ainsi que du niveau plus élevé des bonifications liées à la performance et 650,0 se rapportant à l’amélioration des résultats. 600,0 550,0 500,0 La performance élevée du segment a également été mise en évidence par le fort 0,0 30.06. 30.09. 31.12. 31.03. 30.06. 30.09. 31.12. 31.03. 30.06. afflux net de nouveaux capitaux de 16,6 milliards de francs au deuxième trimestre, 2004 2004 2004 2005 2005 2005 2005 2006 2006 provenant surtout d’Europe et des Etats-Unis. Le segment a enregistré une marge avant impôts de 38,6% au deuxième trimestre 2006, soit une augmentation de 1,8 point de pourcentage par rapport au deuxième trimestre 2005. Pour toute information complémentaire, veuillez vous reporter à notre rapport du deuxième trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. 4 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/2T
  7. 7. Asset Management Chiffres-clés Variation en % sur en mio. CHF, sauf indication contraire 2T 2006 2T 2005 2T 2005 Produits nets 675 782 (14) dont revenus issus des activités d’asset management 503 476 6 dont frais et commissions de private equity 57 40 43 dont gains de private equity et autres bénéfices résultant d’investissements 115 266 (57) Charges d’exploitation totales 649 425 53 Résultat des activités poursuivies, avant impôts 27 357 (92) Marge avant impôts sur le bénéfice 4,0% 45,7% – Nouveaux capitaux nets, mrd CHF 15,5 11,4 – Actifs gérés, mrd CHF 615,2 589,4 4,4 1) 1) Au 31 décembre 2005 Résumé Marge avant impôts sur le bénéfice Asset Management regroupe les fonctions liées aux mandats de gestion de portefeuille du Credit Suisse et propose une vaste gamme de placements incluant en % des actions, des titres à revenu fixe, des produits «multi asset class», des 55,0 placements alternatifs dans le domaine immobilier, des hedge funds, du private 50,0 45,0 equity et de la gestion de la volatilité. Asset Management gère des portefeuilles, 40,0 des fonds de placement et d’autres véhicules d’investissement pour des 35,0 30,0 gouvernements, des clients institutionnels et des clients privés. Ces produits sont 25,0 proposés aussi bien à travers des canaux de distribution en compte propre et de 20,0 tiers que par l’intermédiaire d’autres canaux au sein du Credit Suisse. 15,0 10,0 5,0 Asset Management a réalisé un résultat des activités poursuivies avant impôts de 0,0 2T 3T 4T 1T 2T 3T 4T 1T 2T 27 millions de francs au deuxième trimestre 2006, contre 357 millions de francs au 2004 2004 2004 2005 2005 2005 2005 2006 2006 deuxième trimestre 2005. Cette diminution inclut des coûts de 152 millions de francs liés au réalignement d’Asset Management, dont l’impact a surtout concerné les affaires menées aux Etats-Unis. Actifs gérés mrd CHF Les revenus nets du deuxième trimestre 2006 ont reculé de 14% en comparaison 650,0 avec le deuxième trimestre 2005. Les revenus d’Asset Management, qui consistent 600,0 principalement en des commissions générées par la gestion d’actifs et par les 550,0 prestations de services de fonds de placement à destination des clients, ont 500,0 450,0 augmenté de 6% par rapport au deuxième trimestre 2005. Ce résultat traduit la 400,0 croissance des actifs gérés, notamment en ce qui concerne les produits du marché 350,0 0,0 monétaire. Les frais et commissions de private equity, qui incluent les frais de 30.06. 30.09. 31.12. 31.03. 30.06. 30.09. 31.12. 31.03. 30.06. gestion des fonds de private equity, se sont accrus de 43% par rapport au 2004 2004 2004 2005 2005 2005 2005 2006 2006 deuxième trimestre 2005. Les bénéfices réalisés par le segment dans le domaine du private equity et ceux résultant d’autres investissements étaient inférieurs de 57% à ceux du deuxième trimestre 2005. Les charges d’exploitation totales se sont accrues de 53% par rapport au deuxième trimestre 2005, principalement en raison des coûts de réalignement de 152 millions de francs mentionnés ci-dessus. Les actifs gérés sont passés de 619,6 milliards au 31 mars 2006 à 615,2 milliards de francs au 30 juin 2006, les mouvements liés aux marchés et aux devises ayant été supérieurs aux rentrées de 15,5 milliards de francs de nouveaux capitaux nets enregistrées au cours du trimestre sous revue. Pour toute information complémentaire, veuillez vous reporter à notre rapport du deuxième trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/2T 5
  8. 8. Chiffres-clés 6 mois Variation Variation Variation en % sur en % sur en % sur en mio. CHF, sauf indication contraire 2T 2006 1T 2006 2T 2005 1T 2006 2T 2005 2006 2005 2005 Compte de résultats consolidé Produits nets 8 788 10 925 7 417 (20) 18 19 713 14 800 33 Résultat des activités poursuivies avant impôts, intérêts minoritaires, résultats extraordinaires et effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 3 178 4 348 1 403 (27) 127 7 526 3 804 98 Bénéfice net 2 158 2 604 919 (17) 135 4 762 2 829 68 Rentabilité des fonds propres Rentabilité des fonds propres - Groupe 21,6% 24,4% 9,8% – – 23,1% 15,2% – Rentabilité des fonds propres - affaires bancaires 1) 23,4% 27,4% 9,1% – – 25,4% 15,9% – Bénéfice par action Bénéfice net par action, en CHF 1,94 2,31 0,82 – – 4,25 2,49 – Bénéfice net dilué par action, en CHF 1,86 2,21 0,79 – – 4,07 2,41 – Rapport coûts/revenus, reporté 63,7% 60,8% 81,5% – – 62,1% 74,7% – Rapport coûts/revenus 2) 69,4% 68,8% 90,1% – – 69,1% 80,0% – Nouveaux capitaux nets, mrd CHF 30,1 27,4 15,9 – – 57,5 28,7 – Variation Variation en % sur en % sur en mio. CHF, sauf indication contraire 30.06.06 31.03.06 31.12.05 31.03.06 31.12.05 Actifs gérés, mrd CHF 1 370,9 1 396,6 1 333,9 (1,8) 2,8 Compte de résultats consolidé Total du bilan 1 404 562 1 433 621 1 339 052 (2) 5 Fonds propres 38 882 42 630 42 118 (9) (8) Informations sur les fonds propres consolidés (BRI) Actifs pondérés en fonction des risques (BRI) 244 931 248 116 232 891 (1) 5 Ratio des fonds propres de base (BRI cat. 1) 10,6% 10,8% 11,3% – – Ratio des fonds propres BRI 13,4% 13,5% 13,7% – – Effectif du personnel Suisse - affaires bancaires 20 069 20 026 20 194 0 (1) Hors Suisse - affaires bancaires 24 027 23 621 24 370 2 (1) Winterthur 3) 18 944 18 872 18 959 0 0 Effectif du personnel (converti en postes à plein temps) 63 040 62 519 63 523 1 (1) Données de la Bourse des valeurs Cours de l’action nominative, en CHF 68,40 73,15 67,00 (6) 2 Plus haut (cours de clôture) depuis le début de l’année en cours, en CHF 78,90 78,45 68,50 1 15 Plus bas (cours de clôture) depuis le début de l’année en cours, en CHF 62,85 68,25 46,85 (8) 34 Cours de l’American Depositary Share, en USD 55,99 55,86 50,95 0 10 Capitalisation boursière, en mio. CHF 74 393 80 900 75 399 (8) (1) Capitalisation boursière, en mio. USD 60 896 61 778 57 337 (1) 6 Valeur comptable par action, en CHF 35,75 38,55 37,43 (7) (4) Informations sur l’action Actions émises 1 247 893 498 1 247 752 166 1 247 752 166 0 0 Propres actions (160 272 952) (141 809 733) (122 391 983) 13 31 Actions en circulation 1 087 620 546 1 105 942 433 1 125 360 183 (2) (3) 1) Sans les fonds propres ni le résultat net de la Winterthur, y compris les transactions entre la Winterthur et le Groupe. 2) En excluant les revenus sur intérêts minoritaires de 741 millions CHF, 1284 millions CHF, 722 millions CHF, 2025 millions CHF et 997 millions CHF et les dépenses sur intérêts minoritaires de 13 millions CHF, 9 millions CHF, 9 millions CHF, 21 millions CHF et 12 millions CHF, respectivement au 2T 2006, 1T 2006, 2T 2005, 1S 2006 et 1S 2005, de la consolidation de certains fonds de private equity et autres entités dans lesquels l’intérêt économique du Groupe pour de tels revenus et dépenses n’est pas important. 3) En juin 2006, le Groupe a annoncé un accord de vente définitif de la Winterthur. Pour toute information complémentaire, veuillez vous reporter à notre rapport du deuxième trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. 6 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/2T
  9. 9. Compte de résultats consolidé (non vérifié) 6 mois Variation Variation Variation en % sur en % sur en % sur en mio. CHF 2T 2006 1T 2006 2T 2005 1T 2006 2T 2005 2006 2005 2005 Produit des intérêts et des dividendes 13 110 11 317 8 889 16 47 24 427 16 496 48 Charges d’intérêts (11 244) (9 651) (6 794) 17 65 (20 895) (12 511) 67 Résultat des opérations d’intérêts 1 866 1 666 2 095 12 (11) 3 532 3 985 (11) Résultat des opérations de commissions et des prestations de services 4 425 4 234 3 402 5 30 8 659 6 586 31 Résultat des opérations de négoce 1 371 3 408 643 (60) 113 4 779 2 325 106 Autres produits 1 126 1 617 1 277 (30) (12) 2 743 1 904 44 Produits ne provenant pas des intérêts 6 922 9 259 5 322 (25) 30 16 181 10 815 50 Produits nets 8 788 10 925 7 417 (20) 18 19 713 14 800 33 Provisions pour risques de crédit 10 (61) (30) – – (51) (64) (20) Rémunérations et indemnités 3 697 4 473 3 099 (17) 19 8 170 6 395 28 Autres charges 1 903 2 165 2 945 (12) (35) 4 068 4 665 (13) Charges d’exploitation totales 5 600 6 638 6 044 (16) (7) 12 238 11 060 11 Résultat des activités poursuivies, avant impôts, intérêts minoritaires, résultats extraordinaires et effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 3 178 4 348 1 403 (27) 127 7 526 3 804 98 Impôts sur les bénéfices 502 715 28 (30) – 1 217 523 133 Part des minoritaires 804 1 291 692 (38) 16 2 095 968 116 Résultat des activités poursuivies, avant résultats extraordinaires et effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 1 872 2 342 683 (20) 174 4 214 2 313 82 Bénéfice provenant d’activités abandonnées, après impôts 286 286 236 0 21 572 502 14 Résultats extraordinaires, après impôts 0 (24) 0 (100) – (24) 0 – Effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes, après impôts 0 0 0 – – 0 14 (100) Bénéfice net 2 158 2 604 919 (17) 135 4 762 2 829 68 6 mois 2T 2006 1T 2006 2T 2005 2006 2005 Bénéfice non dilué net par action, en CHF Résultat des activités poursuivies, avant effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 1,68 2,08 0,61 3,76 2,04 Bénéfice provenant d’activités abandonnées, après impôts 0,26 0,25 0,21 0,51 0,44 Résultats extraordinaires, après impôts 0,00 (0,02) 0,00 (0,02) 0,00 Effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes, après impôts 0,00 0,00 0,00 0,00 0,01 Bénéfice net par action 1,94 2,31 0,82 4,25 2,49 Bénéfice net dilué par action, en CHF Résultat des activités poursuivies, avant effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes 1,61 1,99 0,59 3,60 1,98 Bénéfice provenant d’activités abandonnées, après impôts 0,25 0,24 0,20 0,49 0,42 Résultats extraordinaires, après impôts 0,00 (0,02) 0,00 (0,02) 0,00 Effet cumulé du changement des principes de présentation des comptes, après impôts 0,00 0,00 0,00 0,00 0,01 Bénéfice net par action 1,86 2,21 0,79 4,07 2,41 Pour toute information complémentaire, veuillez vous reporter à notre rapport du deuxième trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/2T 7
  10. 10. Bilan consolidé (non vérifié) Variation Variation en % sur en % sur en mio. CHF 30.06.06 31.03.06 31.12.05 31.03.06 31.12.05 Actif Liquidités et créances sur les banques 32 879 34 789 27 577 (5) 19 Dépôts porteurs d’intérêts auprès de banques 6 103 6 722 6 143 (9) (1) Créances provenant de ventes de fonds auprès de banques centrales, de titres pris en pension et de transactions d’emprunt de titres 328 155 344 475 352 281 (5) (7) Titres reçus en garantie 29 875 30 377 23 950 (2) 25 Portefeuille de négoce (dont CHF 152 589 mio., CHF 153 512 mio. et CHF 151 793 mio. grevés) 439 119 460 847 435 250 (5) 1 Titres de placement (dont CHF 102 mio., CHF 2371 mio. et CHF 2456 mio. grevés) 21 737 120 931 121 565 (82) (82) Autres immobilisations financières 19 405 28 474 20 736 (32) (6) Prêts, moins les correctifs de valeur pour pertes de crédits de CHF 1736 mio., CHF 2054 mio. et CHF 2241 mio. 198 294 215 496 205 671 (8) (4) Locaux pour compte propre et biens d’équipement 5 706 7 430 7 427 (23) (23) Goodwill 10 977 12 830 12 932 (14) (15) Autres valeurs incorporelles 521 3 419 3 091 (85) (83) Avoirs d’activités abandonnées détenus pour la vente 174 991 1 542 1 378 – – Autres actifs (dont CHF 28 955 mio., CHF 29 418 mio. et CHF 4860 mio. grevés) 136 800 166 289 121 051 (18) 13 Total actif 1 404 562 1 433 621 1 339 052 (2) 5 Passif et fonds propres Dépôts 377 344 383 361 364 238 (2) 4 Créances provenant d’achats de fonds auprès de banques centrales, de titres donnés en pension et de transactions de prêt de titres 282 701 302 780 309 803 (7) (9) Engagements résultant de titres reçus en garantie 29 875 30 377 23 950 (2) 25 Engagements liés au portefeuille de négoce 212 465 219 523 194 225 (3) 9 Emprunts à court terme (dont CHF 2586 mio. portés au bilan à la juste valeur au 31 mars 2006) 21 779 20 981 19 472 4 12 Provisions techniques d’assurance 0 152 164 145 039 (100) (100) Emprunts à long terme (dont CHF 42 906 mio. portés au bilan à la juste valeur au 30 juin 2006) 142 737 141 509 132 975 1 7 Engagements d’activités abandonnées détenus pour la vente 168 058 1 690 1 330 – – Autres passifs 115 995 122 536 98 055 (5) 18 Part des minoritaires 14 726 16 070 7 847 (8) 88 Total engagements 1 365 680 1 390 991 1 296 934 (2) 5 Capital-actions 624 624 624 0 0 Réserve en capital 24 553 24 716 24 639 (1) 0 Réserve en bénéfice 27 080 27 248 24 584 (1) 10 Propres actions (valeur d’acquisition) (9 018) (7 349) (5 823) 23 55 Variation des fonds propres sans incidence sur le résultat (4 357) (2 609) (1 906) 67 129 Total fonds propres 38 882 42 630 42 118 (9) (8) Total passif 1 404 562 1 433 621 1 339 052 (2) 5 Pour toute information complémentaire, veuillez vous reporter à notre rapport du deuxième trimestre 2006, disponible sur notre site Internet à l’adresse: www.credit-suisse.com/results. 8 Credit Suisse Group Lettre aux actionnaires 2006/2T
  11. 11. Informations supplémentaires Déclaration de mise en garde concernant les informations prospectives Pour de plus amples informations sur les résultats du Le présent document contient des informations prospectives. En outre, nous- Credit Suisse Group au deuxième trimestre, veuillez consulter le mêmes et des tiers en notre nom, pourrions faire ultérieurement des déclarations Rapport du deuxième trimestre 2006/2T du Groupe (en anglais) prospectives. De telles déclarations pourraient notamment inclure des informations quant à nos projets, à nos objectifs ou buts, à nos performances économiques ainsi que la présentation sur transparents destinée aux analystes futures ou à nos perspectives; elles pourraient faire apparaître l’incidence et aux médias, disponibles sur Internet à l’adresse: potentielle de certains événements sur nos performances futures et contenir des www.credit-suisse.com hypothèses sous-jacentes à ces informations. Des mots tels que «estimer», «anticiper», «s’attendre à», «avoir l’intention de», Le rapport trimestriel (en anglais seulement) peut être «prévoir» ou d’autres termes analogues indiquent le caractère prospectif de certaines informations; toutefois, il existe d’autres moyens de mettre en évidence commandé au: ce caractère. Nous ne prévoyons pas de mettre à jour lesdites informations prospectives, sauf si elles sont exigées par des prescriptions légales. Credit Suisse Les informations prospectives recèlent par nature des incertitudes et des risques Procurement Non-IT Switzerland, RSCP 1 généraux ou particuliers; en outre, les prédictions, prévisions, projections ou autres Publikationenversand types de formulations contenues, explicitement ou implicitement, dans des informations prospectives peuvent ne pas se réaliser. Nous vous mettons en garde CH-8070 Zurich contre le fait qu’un certain nombre de facteurs importants pourraient conduire à Fax: +41 44 332 7259 des résultats s’écartant en substance des projets, objectifs, attentes, estimations et intentions formulés dans le cadre de telles informations. Ces facteurs incluent (1) les fluctuations du marché et des taux d’intérêt; (2) la conjoncture économique mondiale en général et celle, en particulier, des pays dans lesquels nous effectuons nos opérations; (3) la capacité de nos contreparties à honorer leurs engagements envers nous; (4) les effets de politiques fiscales, monétaires, commerciales et de leur modification, ainsi que ceux des fluctuations de change; (5) les événements politiques et sociaux, y compris les guerres, troubles civils ou activités terroristes; (6) le risque de contrôle des changes, d’expropriation, de nationalisation ou de confiscation d’actifs dans des pays dans lesquels nous effectuons nos opérations; (7) l’aptitude à maintenir une liquidité suffisante et à accéder aux marchés des capitaux; (8) des facteurs opérationnels tels que la défaillance de systèmes, l’erreur humaine ou l’incapacité de mettre en œuvre correctement des procédures; (9) les actions entreprises par des organismes de régulation à l’égard de nos activités et pratiques professionnelles dans un ou plusieurs pays où nous effectuons nos opérations; (10) les effets de changements de législation, de règlements ou de normes ou pratiques comptables; (11) la concurrence dans des zones géographiques ou des domaines d’activité dans lesquels nous effectuons nos opérations; (12) la possibilité de retenir et de recruter du personnel qualifié; (13) la capacité de préserver notre réputation et de promouvoir notre marque; (14) l’aptitude à augmenter notre part de marché et à maîtriser les dépenses; (15) les mutations technologiques; (16) le développement opportun de nos produits et services, et leur acceptation par les utilisateurs, ainsi que la valeur globale que ceux-ci reconnaissent à ces produits et services; (17) les acquisitions, y compris l’aptitude à réussir l’intégration des entités acquises, et les cessions, y compris l’aptitude à vendre des actifs secondaires; (18) le règlement de litiges en notre défaveur et l’issue d’autres événements analogues; et, finalement (19), notre réussite dans la gestion des risques inhérents aux éléments précités. Nous vous mettons en garde contre le fait que la liste des facteurs importants ci- dessus n’est pas exhaustive; lors de toute évaluation d’informations prospectives, nous vous conseillons d’examiner avec attention, non seulement les facteurs précités et autres incertitudes ou événements, mais également les risques identifiés dans la plus récente édition du formulaire 20-F et des rapports sur formulaires 6-K du Credit Suisse Group remis à l’US Securities and Exchange Commission. Photographe page de couverture: John Wildgoose Nicole Nahass, HOLT, Investment Banking, New York
  12. 12. 5520182 Français CREDIT SUISSE GROUP Paradeplatz 8 CH-8070 Zurich Suisse www.credit-suisse.com

×