Fiche - Bâtiments exemplaires - Caisse Desjardins de Lévis

315 vues

Publié le

Le projet du siège social de la Caisse Desjardins à Lévis consiste en la réalisation d’un bâtiment neuf de quatre étages visant une certification LEED argent. Ce nouveau siège social se veut une vitrine du Mouvement Desjardins, présentant la caisse de demain tout en mettant en valeur son passé historique.

Publié dans : Immobilier
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
315
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
57
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fiche - Bâtiments exemplaires - Caisse Desjardins de Lévis

  1. 1. SIÈGESOCIALDELACAISSE DESJARDINSDELÉVIS RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX IMMEUBLE DE BUREAUX EMPLACEMENT Le bâtiment est situé à Lévis, sur la cité Desjardins de la coopération au 995, boulevard Alphonse-Desjardins, Lévis (Québec), G6V 0M5 CONSTRUCTION NEUVE SUPERFICIE TOTALE DU BÂTIMENT • 8100 m2 avec le sous-sol, 6160 m2 sans le sous-sol STATIONNEMENT • Nombre de cases à l’intérieur : 93 NOMBRE D’ÉTAGES • Nombre de niveaux hors sol : 4 • Nombre de niveaux sous le sol : 1 STRUCTURE • Béton pour le sous-sol et les bureaux sur le boulevard de la Rive-Sud (section recouverte de zinc), acier pour la section atrium (vers le parc) avec pontage de bois CERTIFICATION VISÉE • LEED-NC niveau Argent COÛT GLOBAL 23 millions de dollars CALENDRIER DE CONCEPTION • 2011-2012 CALENDRIER DES TRAVAUX • 2012-2013 RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS DISPONIBLES EN LIGNE • Voir vert (www.voirvert.ca) : - http://www.voirvert.ca/projets/projet-etude/ le-siege-social-la-caisse-desjardins-levis - http://projetsverts.voirvert.ca/projets/siege- social-la-caisse-desjardins-levis
  2. 2. PERFORMANCES • Eau (% de réduction par rapport aux critères LEED) : 31 % • Énergie (% sous le CMNEB) : 41 % FAITS SAILLANTS • Le projet du siège social de la Caisse Desjardins à Lévis consiste en la réalisation d’un bâtiment neuf de quatre étages visant une certification LEED argent. Ce nouveau siège social se veut une vitrine du Mouvement Desjardins, présentant la caisse de demain tout en mettant en valeur son passé historique. Présentant des stratégies nouvelles d’aménagement de bureaux et d’organisation des fonctions, le plan permet d’articuler le RDC qui se veut multifonctionnel, abritant notamment un vaste foyer déployé vers le parc. L’aménagement des aires de travail à aires ouvertes, concept nouveau dans le secteur financier, permet de redonner aux employés et aux clients des espaces communs et de démocratiser la lumière, maintenant accessible à tous. • Lumière naturelle accessible à tous. • Dans ce bâtiment, la mécanique a été conçue de manière à privilégier avant tout le confort des occupants, de même que l’efficacité énergétique. • Premier établissement à utiliser un refroidisseur à trois modules Multistack (VME II). Cet appareil offre une efficacité importante en mi-saison, de même qu’un maximum de flexibilité en récupération de chaleur et en climatisation. • Plusieurs espaces intérieurs sont dédiés au travail collaboratif. • Dans la salle du Conseil, la vue est orientée vers le Vieux-Lévis, lieu de l’ancienne demeure d’Alphonse Desjardins, qui symbolise en quelque sorte les racines de Desjardins. Si l’on regarde à l’opposé, on a aussi accès à une vue sur la nouvelle tour du Mouvement Desjardins, avec son mur intérieur végétalisé, symbole de ce qu’est devenue l’institution au fil des ans. • Le bâtiment conçu préserve la majeure partie des aires vertes et des arbres matures. La présence sur rue de l’institution est assurée par un volume principal de fort gabarit sur le boulevard Alphonse-Desjardins, conséquent avec l’environnement bâti, tandis qu’un volume plus bas longe le boulevard Alphonse-Desjardins. MATÉRIAUX, PRODUITS ET/OU TECHNOLOGIES FOURNIS PAR DES ENTREPRISES DE LA RÉGION DE QUÉBEC • Le mobilier intérieur est de provenance régionale. • Plus de 35 % de matériaux régionaux (bois, pierre, mur-rideau, composition de toiture, etc.). DÉFIS ET SOLUTIONS • Au moment de la réception des soumissions pour la construction en 2012, le prix pour faire installer des diodes électroluminescentes (DEL) dans tout le bâtiment représentait un surcoût de 150 000 dollars par rapport aux tubes fluorescents. On a donc choisi d’installer des DEL dans les salles de réunion et les espaces communs, puis de compléter avec des tubes fluorescents T5 pour la balance des besoins en éclairage. • Le bâtiment est largement couvert par des vitrages, notamment sous forme de murs-rideaux. Sur la façade nord, le vitrage triple atteint une hauteur de 4,5 mètres pour une largeur de 1,9 mètre. C’est l’une des premières fois en Amérique du Nord qu’on produit un vitrage isolant d’une telle dimension. Le fabricant Prelco dont le siège social est à Rivière- du-Loup a dû agrandir leur usine de fabrication et adapter leur ligne de production pour pouvoir livrer des verres isolants d’une telle dimension. • Pour les autres façades, les concepteurs ont installé un mur-rideau en aluminium à vitrage structural en silicone sur les 4 côtés avec un verre double et une barrière thermique remplie d’argon. Le système utilisé est également efficace, car aucun composant du mur-rideau n’est exposé aux différentes variations de température. Le verre est supporté par une garniture d’aluminium fixée dans le meneau et qui permet le transfert de chaleur du meneau jusqu’au verre. • Orientation du bâtiment : les concepteurs ont orienté le bâtiment sur l’axe longitudinal est-ouest afin de réduire les coûts d’énergie et de bénéficier de l’énergie solaire passive dans les espaces de travail. Pour éviter l’éblouissement et les gains solaires sur la façade sud-ouest, ils ont installé un pare-soleil en tôle perforée devant la fenestration. Le pourcentage de perforation du filtre a été établi en fonction de la quantité désirée de transmission et réflexion lumineuse dans la pièce. Le filtre est à la fois un élément efficace contre l’éblouissement, esthétique et à moindre coût contrairement aux systèmes de brise-soleil en aluminium.
  3. 3. MESURES DURABLES AMÉNAGEMENT ÉCOLOGIQUE DU SITE • Sélection de l’emplacement pour faciliter le transport collectif et actif. • Densité de développement et lien avec la communauté. • Aménagement du site afin de maximiser les espaces verts. • Préservation de la majeure partie des espaces verts et des arbres matures lors de l’implantation et la construction du bâtiment. • Rangement intérieur sécurisé pour au moins 25 vélos. • Support à vélos à l’extérieur. • Stationnement souterrain pouvant accueillir 93 véhicules dont 2 munis de dispositifs pour les voitures électriques. • Douches et vestiaires pour les usagers du transport actif. • Cases de stationnement dédiées aux véhicules à faibles émissions. • Toiture blanche. • Utilisation de plantations indigènes demandant peu ou pas d’irrigation. GESTION EFFICACE DE L’EAU • Appareils de plomberie efficaces : - Lavabos : 1,9 litre par minute (L/min.) - Douches : 5,7 litres par minute (L/min.) - Toilettes double chasse : 4,8 litres par chasse (L/chasse) - Urinoirs : 1,9 litre par chasse (L/chasse) - Éviers de cuisine : 5,7 litres par minute (L/min.) ÉNERGIE ET ATMOSPHÈRE • Système de géothermie qui comble environ 60 % de la charge de climatisation du bâtiment couplé à un refroidisseur à trois modules Multistack (VME II), d’une capacité de 464 kW. • Le champ géothermique est composé de 21 puits verticaux profonds de 183 mètres. • Vitrage triple pour le mur fenestré de la façade nord-ouest. • Différents types et positionnement de pellicule LOW-E afin de contrôler les gains solaires. • Une étude exhaustive portant sur l’effet des vitrages sur toutes les façades a été effectuée. • Roue thermique enthalpique (70 % d’efficacité). • Distribution de l’air frais par le biais de poutres froides. • Éclairage efficace : diodes électroluminescentes et tubes fluorescents T5. MATÉRIAUX ET RESSOURCES • Certains murs, planchers, plafonds, mobilier et escaliers intérieurs sont finis de bois torréfié huilé. • Matériaux à faibles émissions : adhésifs, produits d’étanchéité, peinture, enduits, revêtements de sol, produits de bois composite. • Matériaux à contenu recyclé : structure d’acier, armature d’acier et béton, revêtement de zinc, plafond suspendu, tapis, céramique, mur-rideau. • Matériaux régionaux : mobilier intérieur, plus de 35 % de matériaux régionaux (bois, pierre, mur-rideau, composition de toiture, etc.). • Bois certifié FSC. • Implantation d’un système de compostage. • Utilisation de matériaux régionaux (frêne torréfié, pierre calcaire, etc.). • Le mobilier intérieur est entièrement composé de matériaux régionaux. QUALITÉ DES ENVIRONNEMENTS INTÉRIEURS • Luminosité naturelle abondante à 96 % des espaces régulièrement occupés profitent de vue (crédit 8.2). • Espace commun de repos sur la plupart de ceux-ci. • Panneaux de zinc perforé permettant de couper le rayonnement solaire pour prévenir la surchauffe et l’éblouissement. Installation de pare-soleil verticaux et profondeur de la façade jouant aussi le rôle de pare-soleil. Installation de toiles à endos métallisé pour réflexion de l’énergie solaire. Contrôlées par les usagers. • Produits d’entretien écologique.
  4. 4. ÉQUIPE DE PROJET • Propriétaire : Desjardins Sécurité Financière • Architecture et consultation LEED : Consortium ABCP architecture et Anne Carrier architecte • Génie électromécanique : Cima+ • Génie mécanique : Roche • Génie civil et structural : BPR • Mise en service améliorée : Therméca • Construction : Dutran • Consultant en ergonomie : Entrac • Consultation LEED, design d’intérieur et architecture du paysage : ABCP architecture + Anne Carrier architecte FICHE RÉALISÉE EN PARTENARIAT AVEC Photos : Stéphane Groleau

×