Fiche - Bâtiments exemplaires - Siège social de La Capitale

513 vues

Publié le

Édifice de bureaux de classe A, le siège social de La Capitale est situé au cœur du quartier historique de Québec qu’est la colline Parlementaire. À proximité, de nombreux services et attraits. Ce bâtiment possède également plusieurs services, dont un centre d’entraînement, des douches et vestiaires, trois terrasses extérieures aménagées et une grande cafétéria. Certifié LEED-NC de niveau or depuis juillet 2014, il fait partie des bâtiments exemplaires de la région de Québec.

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
513
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
76
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fiche - Bâtiments exemplaires - Siège social de La Capitale

  1. 1. SIÈGE SOCIAL DE LA CAPITALE Renseignements généraux Édifice à bureaux de classe A qui a été agrandi pour y rapatrier les employés de La Capitale. Étant situé au coeur du quartier de la colline Parlementaire près de nombreux services et attraits, son emplacement stratégique lui confère un avan-tage marqué sur le marché immobilier. Ce bâtiment possède également plusieurs services, dont un centre d’entraînement, des douches et vestiaires, trois terrasses extérieures aménagées et une grande cafétéria. Emplacement Secteur de la colline Parlementaire du quartier his-torique de Québec, sur la rue Saint-Amable, entre les rues de la Chevrotière et D’Artigny. Construction neuve et agrandissement Capacité • Nombre d’employés qui travaillent dans le bâtiment : près de 1 650 employés Superficie totale construite 30 700 mètres carrés (330 000 pieds carrés) • Superficie allouée aux bureaux : 28 800 mètres carrés (310 000 pieds carrés); • superficie commerciale : 900 mètres carrés (10 000 pieds carrés); • la superficie des étages varie entre 1900 et 3300 mètres carrés (20 000 et 35 000 pieds carrés). Superficie du terrain • 4 700 mètres carrés (51 000 pi2) Nombre d’étages • 10 niveaux hors sol • 5 niveaux sous le sol Hauteur du bâtiment • 492 mètres Structure • Béton Certifications obtenues • LEED-NC de niveau Or depuis juillet 2014 Stationnement souterrain de 5 niveaux • Nombre de cases intérieures : 258 Coût global • 82 millions de dollars Calendrier de conception • 2006 à 2008
  2. 2. Calendrier des travaux • Janvier 2009 à janvier 2013 Renseignements additionnels disponibles en ligne • Fiche technique du bâtiment, mise en ligne par La Capitale : - static.lacapitale.com/pdf/fr/apropos/ parc-immobilier/FicheTech_SiegeSocial.pdf • Visite virtuelle du bâtiment, mise en ligne par La Capitale : - www.lacapitale.com/fr/a-propos/carrieres/ visite-virtuelle • Étude de cas Voir vert : - www.voirvert.ca/projets/projet-etude/ le-nouveau-siege-social-de-la-capitale • Fiche Projets Verts : - projetsverts.voirvert.ca/projets/ siege-social-la-capitale Performances • Réduction de la consommation d’eau potable de 46 % par rapport à un bâtiment similaire conventionnel. • Déchets : plus de 75 % des déchets de construction ont été détournés. • Plus de 20 % du coût total des matériaux utilisés dans le projet sont de provenance régionale. • La chaleur récupérée à partir de la salle des serveurs du bâtiment permet de fournir 86 % de la charge de chauffage de ce dernier. • Énergie (proportion de la réduction sous les normes du CMNEB) : 56 %. • Recyclage et compostage de plus de 90 % des matières résiduelles générées à l’intérieur de l’édifice. • La consommation énergétique du bâtiment est estimée à 8 733 154 kwh/m2/année. Faits saillants • L’édifice se distingue par une architecture originale s’harmonisant bien à son habitat d’accueil. Les trois derniers étages, entièrement vitrés, évoquent la forme de cristaux. Leur conception se veut une réinterprétation des toits en mansarde des édifices historiques des environs. Quant à la tour, elle rappelle les clochers et les flèches, d’autres symboles représentatifs du patrimoine québécois. De plus, l’ensemble des espaces habitables profite d’une luminosité naturelle exceptionnelle et de vues multiples sur l’extérieur tout en permettant aux derniers étages de se fondre visuellement, par la transparence du verre, au décor de l’artère Grande Allée. L’intégration de ce projet sur la colline Parlementaire agrémente l’esthétisme de la Ville par son aspect avant-gardiste et vient bonifier une zone jadis occupée par des stationnements de surface entièrement asphaltés et des édifices non conformes. • Le bâtiment est équipé d’une façade double peau composée de 11 sections vitrées. Celle-ci crée une zone tampon, assurant le confort des occupants des étages supérieurs. La performance thermique de la façade double peau des cristaux permet une ventilation naturelle et la récupération des dégagements de chaleur de la salle des serveurs procure un chauffage quasi complet de l’édifice. • Afin de contrôler et de minimiser le transport des poussières de construction hors du chantier, l’arrosage du site a été utilisé tout au long des travaux de démolition et d’excavation. • L’ensemble des toitures est végétalisé avec des plantes indigènes. Ces aménage-ments retiennent 90 % de l’eau de pluie et agissent ainsi comme filtre naturel. De plus, compte tenu de la densité importante de l’environnement bâti sur la colline Parlementaire, cette composition végétale permet la diminution de l’effet d’îlot de chaleur urbain, qui est un aspect particulièrement important dans ce secteur déjà dense. • Plus de 75 % de l’ameublement de bureaux des anciens locaux occupés par La Capitale a été récupéré. Cette mesure importante a exigé une grande gestion de temps lors des déménagements. • Tout éclairage est à faible contenu en mercure. • L’érection de l’enveloppe, constituée d’un mur-rideau, d’une large fenestration et de murs de pierre, était une première au Québec. • La conception de ce projet a été effectuée en mode conception intégrée. Défis et solutions Conception • Un des principaux défis de conception de ce projet consistait à intégrer le nouveau bâtiment à celui existant. L’objectif était notamment d’assurer un lieu de travail similaire pour tous les employés qui utilisent le complexe, qu’ils soient dans le nouveau bâtiment ou dans la partie existante rénovée. Ainsi, le changement d’un édifice à l’autre à l’intérieur du complexe est peu perceptible. Les planchers sont complètement ouverts et l’aménagement des espaces intérieurs a été créé d’un seul élan. Les matériaux sont les mêmes et l’emplacement des corridors a été repensé pour créer une unité d’un bout à l’autre du quadrilatère occupé par le complexe. • Les concepteurs ont dû user de créativité afin de respecter la réglementation de la Ville de Québec concernant la hauteur du bâtiment, qui limitait le nombre d’étages à sept. C’est notamment pour cette raison que les trois derniers étages sont complètement vitrés. Construction • Comme le bâtiment occupe presque tout le terrain sur lequel il est situé, l’équipe de chantier a dû recourir à des ententes avec la Ville de Québec pour l’utilisation d’une portion de la rue Saint-Amable pour la durée du chantier. Cet
  3. 3. espace temporairement emprunté a servi à installer les échafauds et recevoir, ou entreposer de manière transitoire, des matériaux. De plus, pour pallier ce manque d’espace, les bureaux de chantier ont été aménagés dans les stationnements souterrains à partir d’éléments récupérés des bâtiments démolis sur le site. • Lors de la construction, des massifs et conduits de téléphonie, d’électricité et de gaz naturel ont dû être déplacés avant la construction de l’immeuble. Exploitation • Le déménagement de 1500 employés représentait tout un défi pour La Capitale. D’autant plus que la construction et les rénovations intérieures n’étaient pas terminées à ce moment. Pour ce faire, un travail complexe de gestion et de communication a été effectué. Un échéancier accessible pour tous sur l’intranet a été réalisé pour prévoir les dates de déménagement de chacun des secteurs, en plus d’un centre de foire aux questions pour répondre aux besoins des employés. Il aura fallu plus de 1700 déplacements sur plus de sept mois pour accomplir la tâche. Mesures durables Aménagement écologique du site • Lors de la construction, des bassins de rétention temporaires et des remblais filtrants ont été aménagés sur le site. • Réduction de l’effet d’îlot de chaleur urbain par l’ajout de végétali-sation sur 55 % de la superficie de toiture. La balance est recouverte de granulats blancs, ce qui permet d’augmenter la réflectivité de la surface. • Construction d’un stationnement souterrain de manière à ce que tous les stationnements du bâtiment soient situés sous le sol. • Bassin de rétention des eaux pluviales souterrain. • Installation d’un espace de rangement sécurisé à l’intérieur du bâti-ment qui loge 76 vélos. • Support à vélo extérieur d’une capacité de 18 vélos. • Accès aux services de transport en commun à proximité du site. • Aménagement de douches et vestiaires pour les usagers du bâti-ment qui s’y rendent par le biais d’un mode de transport actif. • Élimination de tous les stationnements de surface existants sur le site et remplacement de ces derniers par des stationnements souterrains. Gestion efficace de l’eau • Installation d’équipements de plomberie performants : - Toilettes : 4,8 litres par chasse; - urinoirs : 1,9 litre par chasse; - lavabos d’eau mitigée avec détecteurs de mouvement : 0,5 litre pas minute. • Tour de refroidissement par évaporation dont la consommation d’eau est inférieure de 40 % par rapport à un équipement conven-tionnel. Énergie et atmosphère • La performance énergétique du bâtiment est en grande partie due à la récupération de chaleur effectuée à partir de la salle des serveurs ayant plus de 2 100 pi2 de superficie. L’énergie thermique de cette salle est directement collectée par le biais de tuyaux d’eau refroidie, qui circulent au travers des étagères de serveurs de manière à capter directement la chaleur de ces derniers. Par la suite, la chaleur est pompée vers une boucle de chauffage grâce à un refroidisseur haute performance d’une capacité nominale de 560 kW. En hiver, l’ensemble des systèmes de récupération per-met de chauffer presque en tout temps l’ensemble de l’immeuble puisqu’ils comblent environ 85 % de la charge de chauffage. • Tous les appareils électriques installés dans le bâtiment sont certi-fiés Energy Star. • Façade double peau qui favorise une ventilation passive des espaces intérieurs. • Aucun des réfrigérants sélectionnés pour les équipements de re-froidissement ne contient de chlorofluorocarbures (CFC) ou de gaz contenant des hydrocarbures halogénés. • Équipements électromécaniques performants : - récupérateur de chaleur à flux inversé; - chaudière à condensation; - 2 refroidisseurs à roulement magnétique et 1 refroidisseur à con-densation; - système de ventilation à volume constant avec des ventilo-convecteurs; - entraînements à vitesse variable sur tous les moteurs; - système de gestion de bâtiment avec plus de 500 000 points de contrôle. Éclairage • Contrôle de l’éclairage à l’aide de détecteurs de présence. • Balayage de fermeture des luminaires et de ventilation selon un horaire quotidien. • Fluorescents de type T-5 avec ballasts électroniques. • Luminaires aux diodes électroluminescentes (DEL). Matériaux et ressources, • Implantation d’un programme de gestion des matières résiduelles incluant le compostage et le recyclage. Un système de collecte pour la redistribution des piles, cartouches d’encre, équipements informatiques et mobiliers permet également le réemploi ou la récupération des matières. • Utilisation de matériaux avec contenus recyclés dans une propor-tion d’au moins 15 %, par rapport au coût total des matériaux. • 70 % du bois utilisé dans le projet était certifié FSC.
  4. 4. Photos : Claude Mathieu de Pub photo Qualité des environnements intérieurs • Installation d’une double façade afin d’assurer un confort thermique et visuel pour les occupants. • 100 % des espaces habitables du bâtiment offrent une vue sur l’extérieur. • Sélection de matériaux ne contenant pas, ou très peu, de composés organiques volatils (COV) : - finis, adhésifs et colles; - tapis; - panneaux de composites agglomérés; - peintures; - programme d’entretien ménager écologique. Équipe de projet • Propriétaire : La Capitale • Gestion de projet : La Capitale immobilière MFQ • Architecture : Consortium composé de Coarchitecture (anciennement Hudon et Julien Associés) et de Lemay, en collaboration avec Dan Hanganu Architectes • Aménagements intérieurs : Régis Côté et associés • Génies électrique et mécanique : BPR • Génie structural et civil : WSP (anciennement Genivar) • Construction et gérance de construction : Verreault • Mise en service évoluée : Therméca • Consultation LEED : Martin Lavergne • Acoustique : Soft db • Ingénieur pour l’aménagement intérieur : LGT Prix et distinctions • 2013 : Lauréat d’un prix aux Mérites d’architecture de la Ville de Québec, dans la catégorie Prix du Public • 2013 : Lauréat d’un prix aux Mérites d’architecture de la Ville de Québec, dans la catégorie Édifices commerciaux et industriels – Construction neuve • 2013 : Lauréat du prix d’excellence Meilleur projet immobilier, décerné par l’Institut de développement urbain (IDU) du Québec. Fiche réalisée en partenariat avec

×