1
La messianité etla divinité de Jésusde Nazareth selonl’évangile de Marc
Jean-Marie Hyacinthe QUENUM1
,SJ
L’évangile de M...
2
Destiné aux pagano-chrétiens convertisetpersécutés àRome,l’évangilede Marc porte sansdoute les
traces d’évènements doulo...
3
Jésusde Nazarethestprésenté comme unroi humain,bienfaiteurde l’humanitésouffrante,protecteur
despauvres, desmarginaux, d...
4
Les évangiles,loind’être desbiographiesausensmoderne duterme,s’ingénientcomme genre
littéraire original de bonne nouvell...
5
Cette nouvelle page de l’histoire sainte commence avec l’annoncedumessage joyeux de la
libérationprochainede l’humanitép...
6
complexe. « Voicivenirderrière moi celui qui est pluspuissantquemoi. Je nesuis pasdigne deme
courberà ses piedspourdéfai...
7
établirJésuscomme « Christ» et prophète d’unmonde nouveauhabité enpersonne parle « Filsde
Dieu».
La voix de Dieuse faite...
8
« Aprèsl’arrestation deJean Baptiste,Jésus partit pourla Galilée proclamantla bonnenouvellede
Dieu ; il disait« les temp...
9
Dans sonministère de laParole etdesactesde compassionenGalilée,Jésusattire lesfoulesetsa
réputationde prophète etde mess...
10
Cet homme, Jésus de Nazareth, crucifié et ressuscité d’entre les morts est la manifestation
de l’intérêt que Yahvé port...
11
Jésus est cet homme authentique sur qui repose l’Esprit de Dieu. Il a passé dans l’histoire
humaine en faisant le bien ...
12
Jésus de Nazareth en tant que maître se distingue des autres maîtres du Judaïsme (Marc
9,5 ; 11, 21, 14,45 ; 10, 51).
I...
13
Conclusion :
L’évangile de Marc nous met en présence d’un homme authentique en communion personnelle
avec Dieu à traver...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La messianité et la divinité de Jésus selon l'évangile de Marc

233 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
233
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La messianité et la divinité de Jésus selon l'évangile de Marc

  1. 1. 1 La messianité etla divinité de Jésusde Nazareth selonl’évangile de Marc Jean-Marie Hyacinthe QUENUM1 ,SJ L’évangile de Marcest untémoignage de foi surle mystère ineffable de Dieurévélé àtraverslafigure historique de Jésusde Nazarethreconnucomme Messie,Filsde Dieu,Filsde l’homme,Serviteur souffrantdélivréde lamort,sauveuretlibérateurde l’humanité. Le récitde l’évangélisteMarcest laproclamationde l’heureuse annonce dusalutde l’humanité par l’envoyé spécial de Dieu qui estDieului-mêmeenpersonneet enqui le mal et lamort sont définitivementvaincus àtraverssapassionetson exaltation. Dans un style journalistique, rude etabrupt, l’évangéliste Marcrendcompte de façon simple etdirecte lesparolesetlesactionsde Jésus de Nazareth dansun arrangementnarratif illustrantsathéologiedu salut. Dans un texte profondémentstructuré parlatraditionapostolique, l’évangéliste Marcpuise sa manière originale de raconterl’histoire dusalut du« roi desJuifs » enla personne de Jésusde Nazareth,le Christ, le filsde l’homme souffrantetexaltéaprèssamort humiliante surlacroix. L’histoire dusalutde l’humanitéque raconte Marc comme un porte-parole de latraditionapostolique se situe au premiersiècledanslesannées28à 30. Elle estl’échode la prédicationdesapôtressurlesparoles2 etlesactesde Jésusde Nazarethexpliqués aux communautéschrétiennesnaissantesdanslesannées30à 60 à traversla catéchèse,laliturgie etles manuelsmissionnaires. L’histoire dusalutracontée n’estni une biographiede Jésusni une histoire scientifiquede sesfaitset gestes. Elle estplutôtuneffortpastoral pourtransmettre le message religieux de salutde Jésus de Nazareth aux générationsde chrétiensdanslesannées60à 100. Ce message religieux dusalutestcelui de l’avènementd’unnouveauroi, « le roi des Juifs»qui réalisera lespromessesdivinesde paix,de justice,d’ordre etde bonheur. Plusgrand qu’Auguste César,le « roi desJuifs » estDieuenpersonne précédéde sonmessagerJean Baptiste qui renoue aveclatraditionprophétique aprèsquatre sièclesde silence de DieuenPalestine. 1 Jean-Marie HyacintheQUENUM est docteur en théologie, auteur de nombreux articles sur la théologieafricaine et maître des novices Jésuites à Bafoussamau Cameroun. Il a enseigné la théologie au Tchad, au Kenya et aux États-Unis d’Amérique. Il est l’auteur de trois volumes, Le Dieu de la solidarité qui vient à l’africain, les éditions de l’UCAO, Abidjan,2005, Conciles christologiques et communion fraternelle, dans l’Église, famille de Dieu en Afrique subsaharienne, EDILIVRE, Paris,2016, Le charme de la vie religieuse. La beauté de la vie consacrée, EDILIVRE, Paris, 2016. 2 L’évangile de Marc contient 671 versets. 498 versets rapportent les paroles et actions de Jésus en présence de ses disciples.
  2. 2. 2 Destiné aux pagano-chrétiens convertisetpersécutés àRome,l’évangilede Marc porte sansdoute les traces d’évènements douloureux ettragiquesqui invitaient l’auteur à actualiserl’enseignementde Jésusde Nazareth afinde donnerunsens aux conflits qui secouaientlescommunautéschrétiennes confrontées aux situationsd’opposition et aux rudesépreuves imposéesparNéron. Écrit à Rome danslesannées67 à 70, l’évangilede Marc connudans lesbibleschrétiennescomme le deuxième évangile estle plusancien desévangiles. Son auteurseraituncertainJeansurnommé « Marc 3 » (ActesdesApôtres12,12 ; 13,5 15, 37 ; Colossiens4,10, première épître de Pierre 5,13). L’auteurseraitun écrivaind’origine Juive,dépositairedessouvenirsde l’apôtre Pierre, oucollaborateur de l’apôtre Paul4 . Par son évangile,l’auteurinvente ungenre littéraire nouveauoùJésusle « Christ» et« Filsde Dieu » està lafoisun personnage dupassé dontonraconte le ministère publicetlamort etquelqu’und’actif et de présentaux communautéschrétiennescomme ressuscitéd’entrelesmorts. L’évangile de Marcdonne le cadre à un arrangementnarratif oùle lecteurpeuts’identifieraux disciples de Jésuspourinterpréterde manière progressive sestitresde « Christ» etde « Filsde Dieu ». Le principe intégrateurdurécitde Marc estla présentationmystique de Jésus dontl’identitéest insaisissable etl’objetd’une expérience de longcompagnonnage,d’intuitionsspirituelles etd’inspiration divine. L’évangile de Marcmet envaleur à la fois l’humanitéetladivinité de Jésusde Nazareth. Selonl’évangéliste Marc, Jésusde Nazarethtoutenétant unhomme authentique revendique une intimité divineense désignant ouense faisantproclamercomme « Filsde Dieu ». Les possédés àqui il impose le silence, reconnaissentsesprérogativesdivines(Marc3, 11, 5, 7). Cette intimité singulière de Jésusde Nazareth avecDieudontil ala faveurexceptionnellele désigne comme le « Filsde l’homme5 » selonsamanière habituellede parler. Aprèssa résurrectiond’entrelesmortslesdisciplesparviendrontàla pleine confessionde sadivinité. Jésusde Nazareth estrévélé dansl’évangilede Marc comme unhomme compatissant, aimable et comme un serviteursouffrant qui donne entièrementettotalementsavie pourarracherl’humanité aux forcesdu mal et de la mort. 3 PAPIAS vers 140 et SaintIrénée plus tard reconnaîtront en Jean-Marc l’auteur de l’évangileselon saintMarc. 4 Cet homme qui a déserté Paul et Barnabédurantleur premier voyage missionnairesera plus tard utileà Paul età la communauté chrétienne de Rome. 5 Le titre « Fils de l’homme » apparaîtdans Daniel 7,13 comme un être céleste associéà Yahvéet à son règne.
  3. 3. 3 Jésusde Nazarethestprésenté comme unroi humain,bienfaiteurde l’humanitésouffrante,protecteur despauvres, desmarginaux, despossédés etdesmalades,nourrissantlesfoulesetcombattantles ennemisde lanature humaine :Satan, le péché, l’ignorance,lapeuretlamort. Jésusde Nazareth ne révèle le mystère ineffable de laprésence de Dieuensapersonne qu’àtravers son humanité fragile,vulnérableetcompatissante. Jésusde Nazarethestpourl’évangélisteMarc,l’envoyé spécial de Dieudontl’enseignementetlesactes de puissance établissentle règne de Dieu. Jésusde Nazarethestle messie promis parDieuàIsraël etau monde. Il n’estni un libérateur politique ni un messie nationaliste. Plusqu’unhommeordinaire,Jésusde Nazarethde mille manièresinsinuaque le mystère de Dieuétaitprésentenlui. Ce mystère feral’objetde ladécouverte progressive de sesdisciples qui parviendrontàune foi ultérieure ensadivinité. Le messianismede Jésusde Nazarethestétroitementassociéaurôle duServiteursouffrantd’Isaïe qui donne sa vie pourlamultitude entraversant etenabsorbantlesforcesdumal et de la mort pourles vaincre par sa résurrection. L’identité messianique de Jésusde Nazarethestvoilée jusqu’àsavictoire finale surlesforcesdumal et de la mort. Notre recherche surl’évangile de Marc seraune relecture dutexte néotestamentaire etnonun commentaire exégétique.Il s’articulerasurtroispoints : 1. La révélationprogressivede laprésence dumystère ineffable de Dieudanslapersonne etla missionde Jésusde Nazareth,figureemblématique dumessie souffrantdélivréde lamortpour le salutde l’humanité. 2. La destinéemessianiqueetladivinité de Jésusde Nazareth voilées danssesparolesetactesde puissance qui arrachentl’humanitéaupouvoirdumal etde lamort. 3. Le rôle etla fonction desdisciplesdansle dévoilementde l’ineffable présence dumystère de DieuenJésusde Nazareth « Christ» et« Filsde Dieu » dans l’évangile de Marc. 1. La révélationprogressive de la présence dumystère ineffable de Dieudans la personne et la missionde Jésusde Nazareth, figure emblématique dumessie souffrantdélivré de la mort pour le salut de l’humanité L’activité de Jésusde Nazarethcomme prédicateuritinérantdurègne de Dieuestdécrite dansles évangilesde Marc,Matthieu,Luc etJean6 . 6 Les évangélistes Marc, Matthieu, Luc et Jean inspirés par l’EspritSaintdonnent différentes versions de la bonne nouvelledu saluten Jésus en fonction des besoins deleurs communautés respectives.
  4. 4. 4 Les évangiles,loind’être desbiographiesausensmoderne duterme,s’ingénientcomme genre littéraire original de bonne nouvelle écrite àtémoignerde lanaissance de lafoi enunJuif marginal du Judaïsme dusecondtemple. Cethomme d’origine modeste semblable àsescontemporains ainspiré latraditionapostolique du NouveauTestamentqui voitenlui l’accomplissementdespromessesmessianiques desÉcritures hébraïques. L’importance donnée àJésusde Nazarethparle NouveauTestament estsurprenante quandonsait qu’àla finde son ministère,il futrejeté de façonhumiliante parlesautoritésreligieuses de la Palestine etcondamné parle gouverneurde laprovince romaine de Judéeàla mort par crucifixion. Pourtantle prestige de Jésusde Nazarethaprèssamort violenteethumiliante parcrucifixion et l’admirationque suscitesavie morale etspirituelle sursonfond d’expérience religieuse d’unDieu d’amour de labible hébraïque nousconduisentàexplorerle témoignage de foi de l’évangéliste Marc envue d’une relecture systématiquede cette figure historique emblématiquede la foi chrétienne. Notre recherche surl’évangile de Marc estsituée dansle prolongementdestravaux scientifiquesdu professeurRudolf SCHNACKENBURG7 , de B. STANDAERT8 , de Jean RADERMAKERS9 ,de Camille FOCANT10 etde Paul LAMARCHE11 . Elle vise àfavoriserlalecture spirituelle de ce texte normatif pourlafoi chrétienne. En effet,l’évangile de Marcestun message de salutproposé de lapart de Dieupar Jésusde Nazarethaux Juifsetaux païens. Il appartientaugenre littéraire de labonne nouvelle écritedestinée àl’ensemble de l’humanité. Dans cette bonne nouvelle écrite,Jésusde Nazarethestproclamé comme le propre « Filsde Dieu » et le dernierenvoyé de Dieuàlasuite despatriarches, rois, sageset prophètesd’Israël. L’évangile de Marccontientlesparolesetactesde Jésusde Nazarethaccomplissant de façonvoilée et énigmatique lespromessesde salutcontenuesdanslesÉcritureshébraïques. L’espace organisé danslequel se meutJésusaucoursde sonministère public estlaGalilée,avec dessortieshorsde Galilée,enJudée etenterritoirespaïensetlapassionetrésurrectionàJérusalem (Marc 1. 14-9 ; 1,1-13 ; 7, 24-31 ; 8, 27 ; 8, 10 ; 11-13 ; 14-16). La première phrase de l’évangile de Marc : « Commencementdel’ÉvangiledeJésusChrist,Fils de Dieu » suggère lagenèse d’une nouvelle page de l’histoire sainte. 7 Rudolf SCHNACKENBURG, L’évangile selon Marc, Paris,1973. 8 B. STANDAERT, L’évangile selon Marc, commentaire. Cerf, 1983. 9 Jean RADERMAKERS, La bonne nouvelle de Jésus, Bruxelles,1974. 10 CamilleFOCANT, L’évangile selon Marc. Collection Commentaire biblique,Cerf, 2004. 11 Paul LAMARCHE, Évangile de Marc, GABALDA, 1996.
  5. 5. 5 Cette nouvelle page de l’histoire sainte commence avec l’annoncedumessage joyeux de la libérationprochainede l’humanitéparJésus,prophètede Galilée qui est« Christ»et« Filsde Dieu». Jésus,le prophète de Galilée,est le « Christ».Il estl’homme consacré etenvoyé parDieu pour établirsurla terre,sonrègne12 . En tant que « Filsde Dieu »,Jésusle prophète de Galilée aune relationspéciale etunique avecDieu. L’évangile de Marcest structuré autourdesdeux titres« Christ» et« Filsde Dieu » La première partie dulivre conduirale lecteuràreconnaître avecPierre etlesdisciplesque Jésus,le prophète de Galiléeestle « Christ» (Marc 8, 29). Jésuslui-même approuverade façonévasive ce titre durantson procès devantle Sanhédrin (Marc14, 61-62). La seconde partie dulivre feradécouvriraulecteuràtraversla déclarationducenturionRomainau piedde lacroix que Jésus, le prophète de Galiléeestle « Filsde Dieu ».(Marc 15, 39). Jésus,le prophète de Galilée seraconfirmé « Filsde Dieu » danslesscènesévangéliquesdu baptême etde la transfiguration(Marc1, 11 ; 9, 7). Il sera reconnucomme « Filsde Dieu » par ses disciplesaprèssarésurrectiond’entre lesmorts. La résurrectionde Jésusd’entre lesmortsestun faittranshistoriquequi signale le passage de Jésus de la mort à la vie éternelle. Ce faitde foi estattesté parle tombeauvide de Jésusressuscitéetle messagerdivinqui annonce sonapparitionàsesdisciples enGalilée (Marc16, 1-8). Ainsi l’évangile de Marcannonce la joyeuse nouvelle de lamessianitéetde ladivinitéde Jésussurle fond du scandale etdu paradoxe de lacroix. Avantd’entrerdanslavie publique,Jésusle prophète de Galilée,« Filsde Dieu » apparuenla personne du« Christ» est précédé parJeanBaptiste qui lui prépare laroute selonlespassagesde la bible hébraïque (Exode 23,20 ; Malachie 3, 1, 3, 23 ; Isaïe 40,3). JeanBaptiste toutenétantinférieuràJésusle Christ dansl’ordre de leursmissionsrespectives, a déclenché unmouvementpopulairequi engageaitlesfoulesàune conversiondesmœursàtravers le rite d’immersionducorpsdans l’eauvive de lavallée désertique duJourdain. Les foulesaccédaientaupardonde Dieuà traversle rite de lapurificationproposé parJeanBaptiste qui vivaitenascète comme le prophète Élie (2ROIS 1,8). L’évangéliste MarcdécritJeanBaptiste comme le précurseurde Jésus.Il précèdeJésus,le« Christ», celui qui baptise dansl’EspritSaint etcelui qui accorde le pardonde façondéfinitive etirrévocable. Préparantla venue duMessie,JeanBaptiste estconscientde sonrôle de précurseuretl’admetsans 12 Le peuple d’Israël attendaitun roi idéal qui seraitfidèleà l’alliance.Marc annonceque Jésus de Nazareth est ce messiede la tradition hébraïquequi réaliseraitl’attente du peuple d’Israël au-delà d’une espérance économique, socialeet politique.
  6. 6. 6 complexe. « Voicivenirderrière moi celui qui est pluspuissantquemoi. Je nesuis pasdigne deme courberà ses piedspourdéfairela courroiede ses sandales.Moi,jebaptisedansl’eau ; lui vous baptisera dansl’EspritSaint. » (Marc 1, 7-8). L’évangéliste raconte ensuite unévènementmajeurdanslavie de Jésus :son baptême (Marc1, 9- 11). Il metenscène l’originalitédubaptême de Jésus enutilisantlesimageset lessymboles bibliquesfaisantallusionàl’exodereludanslaperspective d’espérance postexilique duprophète Isaïe. Par son baptême13 ,Jésusestle nouveauMoïse surqui repose l’EspritSaint ;Il est celui qui conduira le peuple de Dieude l’esclavage dupéché àlaterre promise oùDieurègne danslavie despécheurs convertisvivantenfrères,se servantmutuellementdanslacommunionetdanslapaix. Jésusbaptisé estrevêtud’autoritédivine parl’EspritSaintsurSatan,surle péché etsur les pécheurs. Cette autorité cosmique au-delàdesforces d’unhomme ordinaire permettraàJésusde Nazareth d’avoirune maîtrise surnaturellesurlesélémentsde lanature,surlesmaladiesetsurlesmauvais esprits14 .Dieurègne danslesvieshumainesquandJésus,le prophète de Galiléerestreintle champ d’opérationsde Satanenguérissantlesmalades,enlibérantlespossédés,enpardonnantlespéchés et entransformantlespécheursendisciples. L’autorité divine de Jésusde Nazarethestimmense.Jésusde Nazareth possède sansmesure le don de guérisoninstantanée,sansconvalescence, àtravers,laparole, le toucheroul’impositiondes mains. Les guérisonsopéréesparJésusde Nazareth dansplusieurscas, ne sont pas directementliées àla foi du malade,maisàla compassionduprophète de Galilée. Jésusde Nazarethguérittouteslesmaladiesorganiquessansexception.Lesmaladessontguéris totalementetreprennentsansdélai leursactivitésquotidiennes.Aucune maladie ne résiste au pouvoirdivinde Jésusde Nazareth.Le pouvoirdivinde Jésusde Nazarethrecrée etrestaure les corps souffrantsetrétablissentleurvitalité. Durant le « printempsGaliléen »,Jésusde Nazarethabanni la maladie enPalestine. En Jésusbaptisé etremontantdeseaux duJourdain,Dieucommuniqueànouveauaveclaterre. L’espritestdonné àJésus de manière discrète etsansmesure pourlarémissiondespéchés etpour 13 Sur le plan anthropologique,lebaptême de Jésus est un rite de passageoù Jésus assumela responsabilitéde sa mission prophétique,messianiqueet divine.Le don de l’EspritSaintprésideà ce passagede Jésus à sa vocation qui le rend solidairedeses contemporains en assumantun rite populaireet lesépare d’eux par sa tâche nouvellede pasteur rassemblantlepeuple de Dieu pour un nouvel exode. Aussi Marc lecompare t’-il à Moïse. 14 Jésus chasseles mauvais espritsdans quatrescènes évangéliques chez Marc : le possédéde Capharnaüm(Marc 1, 21-28), lepossédé de GÉRASA (Marc 5, 1-20), la fillepossédéed’une Syro-Phénicienne (Marc 7, 24-30) et l’enfant épileptique possédé(Marc 9, 14-29).
  7. 7. 7 établirJésuscomme « Christ» et prophète d’unmonde nouveauhabité enpersonne parle « Filsde Dieu». La voix de Dieuse faitentendre déclarantJésus,le filsunique qu’il aime (Genèse 22,2 ; Isaïe 42, 1). Le baptême de Jésuspeutêtre interprété comme une investiture prophétique et messianique. Jésusestle serviteurdontlesactesde missionsonténoncésdansle poème d’Isaïe (Isaïe 42,6-7).Il ne plonge passon corps dansl’eauvive duJourdainpourêtre purifié maispourêtre officiellement envoyé pourannoncerlaproximité du règne de Dieu. De lalumière de lathéophaniebaptismale,Jésuspoussé parl’EspritSaint,passe aux rudesépreuves du désertde Judapourrevivre l’itinéraire spirituel dupeuplede DieuaudésertduSinaï. Dans sonexpérience dudésert,Jésusvainqueurdesforcesdumal anticipe l’ère messianique prophétiséeparIsaïe (Isaïe 11, 6). Jésusestle messie qui vitenharmonieavecDieuauseind’une créationenfin réconciliée dans sescomposantesantagonistes. Le combatspirituel de Jésusl’a préparé à annoncerle règne de Dieudansla confiance totale àcelui qui l’aenvoyé pourla renaissance de l’humanité dévoyée parlesidolesde la toute puissance etde laviolence meurtrière. A partirde Marc 1, 14, Jésusproclame laproximité durègne de Dieuet endonne lessignesparses parolesetsesactesde compassion. Pourréunirle peuple de Dieuautourde lui,Jésusappellesespremiersdisciples(Marc1, 16-20). Jésusenseigneavecautorité (Marc1, 21-28). Ému de compassion,il opère desguérisons instantanées àlarequête desbénéficiaires oude leurentourage (Marc1, 21-28 ; 40-45). Jésusestaussi présenté durantle « printempsGaliléen » comme unhomme de prière etd’actions de puissance (Marc 1, 35-39). Par la prière,Jésusde Nazarethse soumetàsonPère céleste de qui il reçoitde l’EspritSaintqui repose enlui etsur lui,inspiration,force etorientation. Aussi le lecteurde Marc peut-il deviner que Jésusde Nazarethest nonseulementunhomme de Dieu, ouun ami de Dieu,mais le « Filsde Dieu » de la même essence que le Pèreetl’EspritSaint. L’activité de Jésussuscite descontroversesaveclesscribesetlespharisiens(Marc2, 1-3, 12). Les conflits avecleschefsreligieux naissentàpartirdes actesatypiquesde Jésuscomme le pardon accordé à un paralysé,le repas aveclespécheurspublics, sonattitude face au jeûne, salibertéface aux régulationsdu sabbatetla guérisonde l’homme àlamainparalysée qui suscite l’indignation légaliste (Marc 2, 1-12 ; 2, 13-17 ; 2, 18-22 ; 2, 23-28 ; 3, 1-16). Tous cesactes etparolesde Jésussuggèrentaulecteurde l’évangile de Marcque le prophète de Galilée n’estpasunsimple interprète de laLoi.
  8. 8. 8 « Aprèsl’arrestation deJean Baptiste,Jésus partit pourla Galilée proclamantla bonnenouvellede Dieu ; il disait« les tempssontaccomplis : le règnede Dieu est tout proche.Convertissez-vouset croyezà la bonnenouvelle. » Continuantd’une manière originalel’activité prophétique de JeanBaptiste,Jésusde Nazarethse renddans sa province duNordde la Palestine,terre de missionparexcellence oùvivaientJuifset païensréalisantainsi laprophétied’Isaïe (Isaïe 8,23-9, 1). En Jésus,Dieuvisite sonpeuple etsonrègne estproclamé afin que tousse convertissentetcroientà la bonne nouvelle dusalutqui s’estrapproché. Jésusde Nazareths’étaitengagé dansunministèreporteurde vie etd’accomplissementdes Écritureshébraïques. Il dévoile l’intentionprofonde dessaintesÉcritures enlesarrachantà une interprétationlégaliste.Il metlestextesetlespratiquesreligieusesde sontempsenlienaveclavie concrète de sescontemporains. En s’exprimantlibrement surlatraditionreligieuse de sonpeuple,Jésusde Nazarethse révèle comme l’envoyé de Dieuqui privilégie lesrelationshumainescomme le mode de saisiede son mystère. Le mystère de Jésusestcelui d’unhomme porteurd’uneparole vivante etlibre qui peutêtre entendue danslessituations de vulnérabilité,de manque etde pauvreté existentielle. Jésus,le prophète de Galilée estl’homme endialogueavecDieuetendialogue avecses contemporainspourraconterpar sa vie l’histoire du « Filsde Dieu » qu’il est. Jésusdansl’évangile de Marcest cette parole qui annonce le règne de Dieu.Il estlaParole qui guéritlesmalades etexorcise lesmauvaisesprits.Entantque Parole qui libère descommentaires sclérosésde laLoi et de la traditiondesanciens,Jésus,le prophète de Galilée estcelui qui révèle le senscaché desÉcritureshébraïquesenlesmenantàleuraccomplissementdanssapersonne de « Christ». C’estcette Parole vivante etdérangeante que l’évangéliste Marctransmetdanssa bonne nouvelle écrite. Jésus,le prophète de Galilée estlaParole authentique de Dieu enlutte avecSatan15 dontlavoix se substitue àlavoix de Dieuafinde maintenirleshommesqui l’écoutentdansl’esclavagedumal etde la mort. 15 Satan est la personnification des forces du mal.Dans la perspective biblique,Satan est une créature qui se présente comme un adversairedeDieu (Job 1-2). En luttant contre Satan,Jésus de Nazareth est confronté au mal qui se manifeste dans la viede l’humanitéà travers des désordres physiques,psychologiques etspirituels.
  9. 9. 9 Dans sonministère de laParole etdesactesde compassionenGalilée,Jésusattire lesfoulesetsa réputationde prophète etde messies’établitsurl’autorité de sesactesde compassionetsur l’autorité de sonenseignementnouveauéloigné de lapédagogie desScribesetdesPharisiens (Marc 3, 7-12). CependantJésusde Nazarethdontlapuissance irrésistible durantle « printempsGaliléen » suscite l’étonnement etl’enthousiasme desfoules,lapanique desespritsmauvaisqui le reconnaissent comme « le Saintde Dieu » ou le « Filsde Dieu » impose unsilence absoluàceux qui voudraient dévoilerprématurément sonidentitémessianiqueetdivine(Marc1, 25. 34. 43 ; 3, 11-12 ; 5, 43 ; 7, 36 ; 8, 26-30 ; 9, 9). Par le « secretmessianique » imposéaux « espritsmauvais »,aux foules,aux bénéficiairesde sa compassionetà ses disciples,Jésusde Nazarethrefusaitde s’enfermerdansune conceptiontrop humaine de samessianité. Le messie conçu par lesdiverscourantsduJudaïsme étaitsoit unlibérateurpolitique et nationaliste ousoitunréformateurreligieux qui auraità cœurde défendre lesintérêtsethniques desJuifsenrétablissantlaroyauté de Davidouenrestaurantle culte duDieud’Israël autourde la loi avecun système sacrificiel plusfidèleàlalettre de la loi. Jésusde Nazarethn’étaitpasce type de messie.Il estle nouveauroi de lacréationnouvellequi a pour sujetslespécheursconvertisetpardonnéssoustraitsàladominationde Satangrâce à sa destinée de serviteursouffrantqui meurtcrucifié pourressusciteretvaincre lesforcesdumal etde la mort. 2. La destinée messianique et divine de Jésus de Nazareth voilée dans ses paroles et actes de puissance qui arrachent l’humanité au pouvoir du mal et de la mort Jésus de Nazareth est la présence humaine du mystère ineffable de Dieu dans le monde16 . Avant Jésus de Nazareth, les Juifs pieux adoraient Yahvé, le Dieu unique, transcendant, omnipotent, omniprésent, omniscient, éternel et indicible. Aucun Juif n’était autorisé à reproduire l’image de ce Dieu. Aucun Juif ne pouvait prononcer le nom de ce Dieu qui était sans commune mesure avec la créature. Le miracle de la foi chrétienne est d’avoir reconnu en un homme de sang et de chair la présence humaine du mystère ineffable de Dieu. 16 COUCHOUD P.-L, Le mystère de Jésus, Paris,RIEDER, 1926.
  10. 10. 10 Cet homme, Jésus de Nazareth, crucifié et ressuscité d’entre les morts est la manifestation de l’intérêt que Yahvé porte à sa création. Yahvé sauve Jésus de Nazareth de la mort et lui confère les honneurs divins parce qu’il est de même nature que celui qui est à l’origine de toutes réalités. Les disciples de Jésus de Nazareth reçoivent après la mort et la résurrection de leur maître la révélation extraordinaire que le prophète de Galilée n’est autre que le « Fils de Dieu » en personne qui par condescendance est venu partager la condition humaine comme la parole de Dieu des origines incarnée dans l’histoire humaine. Cette Parole éternelle devient par l’action de l’Esprit Saint le visage humain de Dieu dans l’histoire humaine. Jésus de Nazareth est ainsi le propre « fils de Dieu » offert pour élever l’humanité au partage de la vie divine. Resitué dans le contexte du Judaïsme du second temple, Jésus de Nazareth peut être perçu comme un Juif marginal qui n’était pas engagé dans la libération politique de son peuple. Il n’était pas non plus un réformateur du Judaïsme de son temps. Il est selon l’évangile de Marc, l’homme en qui le mystère ineffable de Dieu est présent comme l’un des membres de l’humanité souffrante victorieuse des forces du mal et de la mort. La vie et la mort de Jésus de Nazareth témoignent de l’intervention gracieuse de Dieu dans l’histoire humaine. Réellement homme et réellement Dieu, Jésus de Nazareth est le prophète eschatologique qui proclame et réalise la délivrance de l’humanité du mal et de la mort. Le mal selon l’évangéliste Marc est cette privation du bien causée par l’emprise de Satan sur le monde. En effet les Actes des Apôtres, 10, 38 résume la présence humaine du mystère ineffable de Dieu en Jésus et avec Jésus : « Jésus de Nazareth, ses débuts en Galilée, après le baptême proclamé par Jean; comment Dieu l’a oint de l’Esprit Saint et de puissance, lui qui a passé en faisant le bien et en guérissant tous ceux qui étaient tombés au pouvoir du diable ; car Dieu était avec lui. »
  11. 11. 11 Jésus est cet homme authentique sur qui repose l’Esprit de Dieu. Il a passé dans l’histoire humaine en faisant le bien et en libérant l’humanité des forces du mal par son enseignement nouveau et par ses actes de compassion. Les Juifs contemporains de Jésus de Nazareth qui étaient de stricts monothéistes ne pouvaient pas admettre sa divinité. Aussi l’accusèrent-ils de blasphème et le firent condamner par crucifixion pour avoir insinué qu’il était le messie promis des Écritures hébraïques. Parce que Dieu était avec lui et en lui de façon mystérieuse Jésus de Nazareth a vaincu la mort et a répandu son Esprit sur toute chair. Les disciples de Jésus attendent son retour glorieux à la fin des temps comme juge universel. Ainsi le mystère ineffable de la présence humaine de Dieu en Jésus de Nazareth ne fut révélé à ses disciples qu’après sa résurrection quand l’Esprit Saint leur fut donné. Ils comprennent alors que Jésus de Nazareth est au sens strict le « Fils de Dieu » (1 Corinthiens 12, 3). Il est aussi le messie de la nouvelle création. L’évangile de Marc est un récit de témoignage religieux sur Jésus de Nazareth confessé comme « Christ » et comme « Fils de Dieu ». Fondée sur le témoignage apostolique, la foi en la messianité et à la divinité de Jésus de Nazareth est le reflet de la conviction fervente de l’Église primitive qui proclame son adhésion et son attachement à la personne divine du prophète assassiné et ressuscité de Galilée. 3. Le rôle et la fonction des disciples dans le dévoilement de l’ineffable présencedu mystère de Dieu en Jésus « Christ » et « Fils de Dieu » dans l’évangile de Marc Le disciple de Jésus de Nazareth appelé à venir à sa suite joue un rôle important dans le dévoilement de l’ineffable présence du mystère de Dieu en son maître. Accompagnant Jésus de Nazareth et uni à lui, le disciple est celui à qui est révélée l’ineffable présence du mystère de Dieu. Le privilège du disciple est de suivre un prédicateur itinérant qui dévoile le mystère du règne de Dieu à travers un enseignement public et des activités thaumaturgiques. Le disciple est celui qui adhère avec docilité à l’enseignement et à la personne de Jésus « Christ » et « Fils de Dieu ».
  12. 12. 12 Jésus de Nazareth en tant que maître se distingue des autres maîtres du Judaïsme (Marc 9,5 ; 11, 21, 14,45 ; 10, 51). Il n’était pas affilié aux deux écoles rivales de HILLEL et de SCHAMMAÏ. Il fondait son enseignement religieux sur l’autorité de sa personne passionnément convaincue d’être la Parole de Dieu. Il était le prophète eschatologique ultime par excellence de l’avènement du règne de Dieu. Il était à l’origine d’une expérience religieuse extraordinaire qui accomplit la loi, les prophètes et les aspirations des psaumes. Jésus de Nazareth fait de la relation maître disciple le centre de la révélation du mystère de la présence de Dieu en lui. Séparé de la foule, le disciple instruit parvient à l’intelligence du règne de Dieu dans la communauté de destin avec le maître. Les conflits du maître avec les autorités religieuses du Judaïsme aboutissent à la définition du disciple de Jésus de Nazareth. Le disciple de Jésus de Nazareth est la personne qui croit à l’évangile, suit le maître qui est la Parole définitive de Dieu et perd sa vie pour la faire passer comme le maître de la mort à la vie éternelle (Marc8, 35). Le disciple de Jésus de Nazareth est celui qui écoute la bonne nouvelle de la plénitude des temps et l’irruption du règne de Dieu dans la personne de son maître qui n’est point un interprète de la loi mais celui qui l’accomplit. Pour le disciple, Jésus de Nazareth est la personne en qui Dieu agit à travers ses paroles et ses actes de puissance. Il est celui qui éduque la foi de ses disciples à reconnaître en lui le sauveur et le libérateur de l’humanité. Jésus de Nazareth est la main victorieuse de Dieu tendue vers l’humanité (Marc 7, 37). Jésus de Nazareth donne à ses disciples l’intelligence de l’avènement du règne de Dieu en sa personne à travers les paraboles et les instructions particulières (Marc 8, 27-30 ; 9, 9- 13, 31, 33-50 ; 10, 13-16, 23-31, 35-45 ; 13). Le disciple participe à la puissance et à la mission de Jésus de Nazareth par sa vie de foi et par son espérance messianique.
  13. 13. 13 Conclusion : L’évangile de Marc nous met en présence d’un homme authentique en communion personnelle avec Dieu à travers le don sans mesure de l’Esprit Saint qui le lie de façon singulière à la réalité ultime, origine de toutes choses. Cet homme authentique, Jésus de Nazareth est le Fils éternel de Dieu qui s’est anéanti, en prenant la condition d’homme et en épousant la destinée tragique du Serviteur souffrant d’Isaïe. Le ministère public de cet homme-Dieu devenu prophète de Galilée manifesta l’amour de Dieu pour l’humanité souffrante qu’il porte jusqu’au calvaire en subissant une mort injuste et infâmante. Le miracle de la foi chrétienne est d’avoir reconnu en cet Homme-Dieu l’intervention gracieuse de Dieu dans l’histoire humaine pour associer l’humanité à la vie même de Dieu. En Jésus de Nazareth mort et ressuscité, l’humanité savoure déjà la promesse de vie éternelle ancrée sur la nouvelle création où il n’y aura plus de mort, de pleurs, de cris et de peines .

×