Enquête PAPI CUB - Territoire numérique et formation

753 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
753
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
58
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Enquête PAPI CUB - Territoire numérique et formation

  1. 1. Crédits photo : Juan Francisco Velez Garcia 1
  2. 2. Rapport d’enquête sur les Points d’Accès Publics Directeur de la publication : Didier Paquelin Tous droits réservés. Toute reproduction ou trans-à Internet dans la Communauté Urbaine de mission, même partielle, sous quelque forme queBordeaux éditée par RAUDIN : Recherches Aqui- Coordination : Didier Paquelin et Soufiane Rouissi ce soit, est interdite sans autorisation écrite dutaines sur les Usages pour le Développement des détenteur des droits.dIspositifs Numériques. © 2010 Administration et traitement des enquêtes : étudiants de M1 et M2 du Master «Conception to_ordinateurs_11.jpgDomaine Universitaire Multimédia pour la vulgarisation et l’appropriation33607 Pessac Cedex des savoirs»tél: 05 57 12 62 07 Edition : Camille Devisme et Clément Dussarpshttp://raudin.u-bordeaux3.fr Réalisation graphique : Camille Devisme 2
  3. 3. SOMMAIRE 01 Contexte d’étude 04 Analyse de l’enquête utilisateurs 1.1 Le projet RAUDIN et l’axe 5 p. 4 4.1 Profil p. 13 1.2 Les PAPI p. 5 4.2 Equipement p. 14 4.3 Connaissances et représentations p. 15 4.4 Service de proximité p. 16 02 Méthodologie 4.5 Lieu d’(in)formation, d’accompagnement p. 17 2.1 Objectifs et enquête structure p. 6 2.2 Enquête utilisateurs et administration p. 7 03 Analyse de l’enquête structure 3.1 Labels p. 8 3.2 Accessibilité p. 9 3.3 Equipement p. 10 3.4 Services proposés p. 11 3.5 Publics p. 12 3
  4. 4. 01 Contexte d’étude 1.1 Le projet RAUDIN et l’axe 5 L’axe 5 du projet Le projet RAUDIN La finalité de cet axe du projet RAUDIN est de montrer comment, sur un espace donné, le numérique participe à la construction d’un territoire numérique de la Le projet RAUDIN (Recherches Aquitaines sur les Usages pour le Déve- formation ; autrement dit, comment les différentes utilisations d’outils numériques loppement des dIspositifs Numériques) est un programme de recherche contribuent à la structuration d’une offre de formation, à l’accès à la formation, d’une Européen qui s’inscrit dans l’axe 2 du programme FEDER « Développer les gestion et de la mise en œuvre de parcours de formation. TIC au service de la société de l’information ». Nous cherchons ainsi à analyser comment, via le numérique, sont articulées des ini- Le projet se découpe en 5 axes thématiques qui sont les suivants : tiatives portées par des acteurs différents et des modalités pédagogiques complémen- taires (exemple : en présence et à distance). • Axe 1 : Accès à l’information par des services numériques : dis- cours et pratiques des utilisateurs. Le maillage territorial offert par diverses structures, comme les PAPI dont nous allons • Axe 2 : Atlas numérique de l’Arc Atlantique, un outil de gouver- parler, représente un intérêt évident dans la stratégie d’accès au numérique, notamment nance des territoires sur le web. aux formations en FOAD. • Axe 3 : Indicateurs de déploiement des services numériques de qualité : méthodes, instruments et corpus de l’observation du web. • Axe 4 : Mutations des pratiques et Intégration des dispositifs numériques dans l’agriculture. • Axe 5 : Dispositifs numériques de formation : analyse des pra- tiques sociales de mise en usage. 9 Point d’Accès Public à Internet Zone de non-couverture 0 10 20 Exemple de cartographie : les zones blanches des PAPI en Aquitaine (r=13km) 4
  5. 5. 01 Contexte d’étude 1.2 Les PAPI Contexte d’étude spécifique : les PAPI Un Point d’Accès Public à Internet (PAPI), parfois encore appelé « Espace Public Numérique » (EPN), est un lieu d’accès à Internet et aux technologies de l’information et de la communication, ouvert à tout public. Le PAPI est souvent une structure publique ou une association à but non-lucratif, généralement aidée financièrement par le gouvernement. L’enjeu des PAPI est de réduire la fracture numérique, en permettant à tout public, en particulier les personnes les plus fragilisées (demandeurs d’emploi, jeunes…) et les plus éloignées (publics ruraux) d’être accompagnées dans une démarche d’appro- priation des TIC. Différentes initiatives permettent d’associer un PAPI à une charte, selon différents labels : Point- Cyb (ministère de la jeunesse et des sports), Espaces Cultures Multimédias (ECM – ministère de la culture), Points d’Accès à la Téléformation (P@T – ministère de l’emploi), Cyberbase (Caisse des Dépôts et Consignations), Ateliers Multiservices Informatiques (AMI – uniquement auprès du dé- partement des Landes), etc. L’implantation des PAPI présente un intérêt capital dans le maillage territorial. Le réseautage entre les accès publics à Internet permet non seulement une mise en valeur du territoire par des accès de proximité au numérique, mais aussi un échange entre les structures. Les PAPI offrent un partage dans le but de lutter contre la fracture numérique, permettant ainsi l’accès à Internet pour tous, en particulier aux FOAD. Les PAPI permettent, dans le cadre de cette recherche, une étude des usages, prescrits et réellement faits au sein des structures, ainsi que des attentes des utilisateurs des PAPI. 5
  6. 6. 02 Méthodologie 2.1 Objectifs et enquête structure Objectifs des enquêtes Articulation de l’enquête structure Deux enquêtes ont été réalisées lors de cette étude. La première visait à se ren- L’enquête comporte 99 questions , réparties dans sept catégories : seigner sur le PAPI (« enquête structure »), auprès d’un responsable, et la seconde sur les utilisateurs et leurs attentes. • Informations générales : nom, lieu d’implantation, label (AMI, P@T, Faisant suite à une série d’enquêtes « structures » ayant obtenue 193 réponses Cyber-base…), partenariats éventuels avec des organismes tels que l’AFPA ou le en fin d’année 2009, cette nouvelle étude menée en octobre 2010 visait deux CNAM, coordonnées postales, adresse e-mail, nom d’un responsable, adresse du objectifs principaux : site web… 1. Amener de nouvelles réponses à l’enquête initialement menée en 2009, • Ressources humaines et techniques du point d’accès : nombre afin d’augmenter le taux de représentativité (193 réponses sur un total de 688 d’ordinateurs et équipements périphériques, connexion, moyens mis en œuvre pour PAPI en Aquitaine). l’accessibilité aux handicapés, effectif et formation du personnel… 2. Démarrer l’enquête utilisateurs, et permettre de tester le question- • Fonctionnement du point d’accès : fréquentation du point d’accès, naire proposé sur des PAPI géographiquement proches (Communauté Urbaine de modalités d’accès (gratuit ou payant), domaines d’assistance proposés, activité prin- Bordeaux), servant d’échantillon « test ». cipale du point d’accès. • Formations : quelles formations sont proposées au sein du point d’accès, quels sont les niveaux de qualifications proposés pour chaque formation, quelles sont les modalités (distance, présence ou hybride), quelle est la plateforme utilisée s’il y en a une… • Supports pédagogiques : des supports pédagogiques sont-ils utilisés, par qui sont-ils produits, de quel type de documents s’agit-il… • Public du point d’accès : quelle est la provenance du public (communal, intercommunal…), quels sont les principaux publics, quel usages font-ils au sein du point d’accès public, y a-t-il des personnes handicapés dans le public… • Télétravail : le point d’accès est-il équipé pour accueillir des télétra- vailleurs, en accueille-t-il, sous quelles modalités… Tous ces éléments permettent de catégoriser les points d’accès publics à Internet de diverses manières (par label, activité principale, etc.) et de faire un état des lieux des ressources dont ils disposent. Une mise à jour de la base de données de départ a également pu être effectuée pour les PAPI ayant répondu ou été contactés par téléphone. 6
  7. 7. 02 Méthodologie 2.1 Enquête utilisateur et administration Articulation de l’enquête utilisateur Administration de l’enquête L’enquête réalisée auprès des utilisateurs se subdivisait en deux parties : Cette enquête (en phase de test pour la partie utilisateurs) a été menée sur un échantillon total de 62 PAPI répartis dans la Communauté Urbaine • Une partie administrée à l’oral auprès des utilisateurs, afin de recueillir de Bordeaux (cf carte ci-dessous). Les enquêteurs sont allés sur place auprès des propos spontanés et de ne pas trop guider les réponses des responsables et utilisateurs des PAPI : l’enquête a donc été administrée en présence. • Une partie administrée par écrit et par l’utilisateur lui-même, repre- nant parfois certains propos de l’enquête précédente, mais surtout des éléments Ces enquêtes ont entre autre permis d’établir que 12 lieux n’existent plus ou de profil de l’utilisateur (âge, CSP…) ne proposent plus d’accès public à Internet. Sur les 50 PAPI restant, nous avons obtenus : Les deux enquêtes portent en particulier sur les points suivants : • 34 réponses à l’enquête sur la structure • Connaissances générales sur les PAPI : qu’évoque le terme « point • 103 réponses à l’enquête auprès des utilisateurs d’accès public à Internet » pour les utilisateurs, qu’en connaissent-ils (labels, etc.), que pensent-ils qu’on peut faire dans un tel point… Cela a en outre permis de corriger quelques adresses, e-mail ou noms d’accom- pagnateurs dans notre base de données. • Attentes : pourquoi l’utilisateur interrogé vient-il dans ce PAPI et qu’en attend-il, quels sont les moments où il le fréquente et pour quelles raisons, combien de temps met-il pour y venir et combien de temps est-il prêt à mettre au maximum, quelles formations y fait-il, qu’attend-il des accompagnateurs du lieu… • Profil : quelles sont les connaissances de l’utilisateur dans divers do- maines du numérique et aimerait-il se perfectionner dans ces domaines, de quels équipements dispose-t-il chez lui ou ailleurs, quel est son âge, son sexe, son statut marital, comment vient-il au PAPI (voiture, transports en commun…), quel est son niveau d’études, sa CSP, etc. Le but de cette enquête auprès des utilisateurs était de corréler un profil, des attentes et des prescriptions proposées par les PAPI. 7
  8. 8. 0,8 0,6 0,4 1,0 0,203 0,8 Analyse de l’enquête structure 0,0 0,6 3.1 Labels 0,4 0,2 0,0 Répartition des labels Cyber-base Point-Cyb ECM NetPublic Sans Label La majorité des PAPI (51,2%) n’a pas de label. Ces PAPI sont le Sans Label plus souvent implantés Point-Cyb bibliothèque / médiathèque Cyber-base dans une ECM NetPublic (33,3% des PAPI sans label), et 28,6% de ces PAPI disposent de Bibliothèque/Médiathèque moins de deux ordinateurs, alors que les PAPI labellisés propo- Autre sent tous au moins 3 ordinateurs, ce qui est un lienBibliothèque/Médiathèque logique si Autre Local associatif l’on observe le fait que les chartes signées pour obtenir un label Local associatif Etablissement scolaire demandent un minimum de ressources, notamment techniques. scolaire Etablissement Maison de quartier TOTAL Maison de quartier TOTAL Mairie Mairie Figure 1 - Répartition des structures par label Sans label Les labels les plus représentés sont les Cyber-base (initiative de la Caisse des Dépôts et Consignations) et les Point-Cyb, dédiés 12% 12% NetPublic / EPN (Espace Public Numérique) Sans label aux publics les plus jeunes. A l’évidence, nous n’avons pas trouvé de label « AMI » dans cette enquête, puisque ce label est propre 12% 12% APP - Atelier de Pédagogique Personnalisé au département des Landes. NetPublic / EPN (Espace Public Nu 10% ECM - Espace Culture Multimédia Un PAPI pouvant être multilabellisé, on peut par exemple en ob- 7% 7% server un étant à la fois labellisé Cyber-base Atelier de Pédagogique Per APP - et Point-Cyb ou un 10% Point-Cyb autre ECM et Net Public. Cyber-base ECM - Espace Culture Multimédia 51% 7% 7% Point-Cyb0 10 20 30 40 50 60 Cyber-base 51% Figure 2 - Répartition des labels 8
  9. 9. 03 Analyse de l’enquête structure 3.2 Accessibilité Accessibilité Cyber-base La grande majorité des PAPI sont équipés pour recevoir les per- 100 Mal-voyant sonnes à mobilité réduite : 82,4% ; en revanche, seuls 20,6% 80 sont équipés pour les personnes ayant un handicap visuel. 60 Mobilité réduite Le label ne semble pas jouer un rôle dans le fait d’être ou non Sans label Point-Cyb équipé pour recevoir les personnes à mobilité réduite : en effet, 40 en termes de pourcentage, les Cyber-base et les Point-Cyb sont 20 proportionnellement moins équipés que les PAPI sans label. Concernant le handicap visuel, ce sont les Point-Cyb les plus sou- vent équipés. Rappelons que cet équipement n’est fourni que par 20,6% des PAPI enquêtés. 82% NetPublic / EPN ECM sont équipés APP pour les personnes Figure 3 - Accessibilité par label (en %) à MOBILITE REDUITE 20 16,7 15 9
  10. 10. 80 60 Mobilité réduite Sans label Point-Cyb 40 2003 Analyse de l’enquête structure 3.3 Equipement NetPublic / EPN ECM Equipement Nombre d’ordinateurs Nombre Fréq. La moitié des PAPI sont équipés de APP 5 ordinateurs ou moins. Les chartes de labels peuvent à ce sujet être très précises (la charte des Cyber-base impose 5 postes informatiques au minimum), 1 6 17,6% ou plutôt évasives (citation de la charte des NetPublics : « les espaces labellisés disposent d’ordina- 2 0 0,0% teurs connectés à l’Internet et autres équipements techniques adaptés à leurs activités »). 3 5 14,7% 4 5 14,7% 5 1 2,9% 20 6 4 11,8% 7 2 5,9% 16,7 8 3 8,8% 9 et + 8 23,5% 15 TOTAL CIT. 34 100% 11,2 Tableau 1 - Nombre d’ordinateurs 10 9,7 8,7 Activité principale Nombre Fréq. La répartition du nombre d’ordinateurs par label évolue en fonction de la labellisation ou 7,6 non labellisation des PAPI. On observe notamment réponse PAPI non labellisés 1 Non que les sont les 2,9% 6,2 seuls à posséder 1 seul ordinateur ; les labellisés ont tous au moins 3 ordinateurs, 5,3 Accès libre en totale autonomie 17 50,0% 5 et la majorité des labellisés proposent 9 ordinateurs accompagnement Accès libre avec et plus (40% des PAPI labellisés). 11 32,4% Formations encadrées 5 14,7% Une autre approche consisterait en l’analyse du nombre moyen de postes informatiques 100% TOTAL 34 par label. 0 Les APP apparaissent comme étant les plus équipés (16,67 ordinateurs en ECM b el se e) APP PN t-Cy moyenne), face aux PAPI non labellisés qui se positionnent en dernier avec 5,29 postes s lab enn r-ba c/E Poin en moyenne. moy e San li Cyb Pub Rang 1 Rang 2 AL ( Public Net Concernant leur connectivité, seuls 32,3% des PAPI proposent du Wi-fi, et la moitié TOT Nombre Fréq. Nombre Figure 4 - Moyenne du nombre d’ordinateurs d’entre eux ouvrent leur connexion (parfois sous certaines modalités, comme être inscrit selon le label chez eux). Non réponse 2 5,9% 1 Demandeurs demploi 17 50,0% 7 Salariés 0 0,0% 9 Etudiants 9 26,5% 7 Retraités 6 17,6% 8 10 TOTAL 34 32
  11. 11. Nombre d’ordinateurs Nombre Fréq. 1 6 17,6% 2 0 0,0% 3 5 14,7% 4 5 14,7% 03 5 1 2,9% Analyse de l’enquête structure 6 4 11,8% 3.4 Services proposés 7 2 5,9% 8 3 8,8% 9 et + 8 23,5% TOTAL CIT. 34 100% Services proposés L’activité principale, que nous définissons comme ce que le PAPI propose de manière géné- rale à ses utilisateurs, est majoritairement un « accès libre en totale autonomie » (50%) Activité principale Nombre Fréq. c’est-à-dire des postes informatiques laissés à disposition des utilisateurs sans qu’un accom- Non réponse 1 2,9% pagnement soit possible, sauf éventuellement en cas de panne technique. Accès libre en totale autonomie 17 50,0% Accès libre avec accompagnement 11 32,4% Les PAPI labellisés proposent majoritairement des formations ou initiations (90% Formations encadrées 5 14,7% d’entre eux), contrairement aux non labellisés pour qui la tendance est beaucoup plus nuan- TOTAL 34 100% cée (43% proposant de la formation contre 57% n’en proposant pas). Le fait est que les chartes de labels impliquent la plupart du temps d’être en mesure de pro- Tableau 2 - Activité principale poser des initiations aux utilisateurs. Rang 1 Rang 2 Public Nombre Fréq. Nombre Fréq Non réponse 2 5,9% 1 3,1 Demandeurs demploi 17 50,0% 7 21,9 Salariés 0 0,0% 9 28,1 Cependant, les PAPI proposant des formations ne sont pas 10% Etudiants 9 26,5% 7 21,9 nécessairement ceux qui ont une activité principale de forma- Retraités Non 6 17,6% 8 25,0 43% 41% tion encadrée : en effet, 45% d’entre eux proposent un accès TOTAL 57% 59% 34 32 Oui libre en totale autonomie. Cela démontre que les PAPI pro- 90% posant des initiations ne le font pas forcément la majorité de leur temps, et peuvent être, par exemple, de simples points Labellisé Non labellisé TOTAL de connexion, proposant de temps en temps des interven- tions de formation. Figure 5 - PAPI proposant de la formation (selon la labellisation ou non) Quant aux formations proposées, il s’agit la plupart du temps d’initiations ou d’ateliers (47,1%), en bureautique (80% des PAPI proposant des formations).Cyber-base Retraités 11 Point-Cyb Etudiants
  12. 12. Activité principale Nombre Fréq. Non réponse 1 2,9% Accès libre en totale autonomie 17 50,0%03 Analyse de l’enquête structure 3.5 Publics Accès libre avec accompagnement Formations encadrées TOTAL 11 5 34 32,4% 14,7% 100% Publics Le public le plus présent dans les PAPI est en grande majorité les Rang 1 Rang 2 demandeurs d’emploi, suivis des retraités et des étudiants, Public comme l’indique le tableau ci-contre. Les réponses données sont or- Nombre Fréq. Nombre Fréq. 10% données. En premier, les demandeurs d’emplois sont cités à 50% et les étudiants à 26,5%. 43% 41% Non Non réponse 2 5,9% 1 3,1% 57% 90% 59% Oui Demandeurs demploi 17 50,0% 7 21,9% Le croisement de ces données avec le label permet de mettre en avant Salariés 0 0,0% 9 28,1% le fait que les demandeurs d’emploi fréquentent particulièrement les Etudiants 9 26,5% 7 21,9% Labellisé Non labellisé TOTAL APP et les Cyber-base, les salariés les APP et les retraités les ECM et Retraités 6 17,6% 8 25,0% les NetPublic, lieux de proximité proposés par le gouvernement. TOTAL 34 32 Tableau 3 - Les deux publics principaux Cyber-base Retraités Point-Cyb Etudiants 1. Demandeurs d’emploi ECM Salariés APP NetPublic Demandeurs demploi 2. Retraités Sans label 3. Etudiants TOTAL 0 20 40 60 80 100 Figure 6 - Professions du public par label 12
  13. 13. 04 Analyse de l’enquête utilisateurs 4.1 Profil Profil des utilisateurs Aucune distinction de sexe ne semble prépondérante parmi les utilisateurs des PAPI (54,9% d’hommes et 45,1% de Age Nombre Fréq. femmes). Nous remarquons néanmoins que le célibat et l’absence d’enfant à charge caractérise plus d’1 visiteur sur Moins de 19 ans 22 21,4% Age Nombre Fréq. 2, et que la majorité des utilisateurs a moins de 39 ans, comme le montre le tableau ci-contre. Moins de 19 ans 22 21,4% Entre 20 et 39 ans 37 35,9% Entre 40 et 59 ans 26 25,2% De plus, près de 70% Entre unet 39 ans d’étude inférieur ou égal à un Baccalauréat général et technique et parmi eux, un ont 20 niveau 37 Entre 40 et 59 ans 26 35,9% 25,2% quart n’a aucun diplôme. 60 et 74 ans 17 Entre 60 et 74 ans 17 16,5% Entre 16,5% + de 75 ans 1 1,0% + de 75 ans 1 1,0% Les trois publics les Total représentés103 plus 100,0% parmi les personnes interrogées sont les étudiants (34,3%), les retraités Total 103 100,0% (19,6%) et les personnes sans activité professionnelle (14,7%). Tableau 4 - Age des utilisateurs Etudiants 35 34% Retraités 70% 30 Retraités 35 34% 25 Autres personnes 20% sans activité professionnelle 30 20 Employés ont un niveau 15 15% 25 d’étude <=BAC 11% Professions intermédiaires 10 9% 6% 20 20% 5 4% Agriculteurs exploitants 1% 1% 15 15% 0 Cadres et professions intellectuelles supérieures 11% 10 Artisans, commerçants 9% et chefs d’entreprise 6% Figure 7 - CSP des utilisateurs 5 4% 1% 1% 0 13
  14. 14. 04 Analyse de l’enquête utilisateurs 4.2 Equipement Equipement des usagers Comme l’indique le schéma ci-dessous, dans leur foyer, les utilisateurs des PAPI Le Smartphone reste en marge, avec à peine 9% des utilisateurs qui déclarent en semblent être équipés de manière assez mitigée en matériel numérique, ce au être en possession, contre près du double (16%) en France. regard des chiffres nationaux (source Nombre Labels baromètre annuel TNS Sofre 2010 pour Freq. l’AFOM - 2010). La moitié dispose d’un ordinateur fixe ou portable et un AMI 5 4,9% A première vue, les utilisateurs des PAPI paraissent sous-équipés au regard des peu moins possède une connexion Internet. P@T 1 1,0% tendances nationales, néanmoins la différence n’est pas nécessairement flagrante. Cyber-base 36 35,0% Cependant, l’hypothèse que l’on peut faire quant à un mauvais équipement des Point-Cyb 11 10,7% En France, le cap desECM 2 foyers sur 3 connectés à 14,6% 15 Internet est franchi depuis août utilisateurs comme cause de leur venue dans un PAPI ne peut pas être pour autant 2010, mais ici moins APP foyer sur deux est connecté. d’un 6 5,8% infirmée. NetPublic 11 10,7% Aucun de ces labels 43 41,7% Le téléphone portable est quant à lieu largement1,0% Autre 1 présent, dans près de 73% des cas, contre 82% au niveau national. TOTAL 103 80 70 Ordinateurs xes 1 UTILISATEUR SUR 2 60 Ordinateurs portables 50 40 30 Internet est connecté à Internet 20 Téléphone portable 10 Smartphone 0 Figure 8 - Equipement des utilisateurs (en %) 14 Presse
  15. 15. Ordinateurs portables 50 40 Internet 30 20 Téléphone portable04 10 Analyse de l’enquête utilisateurs 0 Smartphone 4.3 Connaissance et représentation des PAPI Connaissance et représentation des PAPI Labels Nombre Freq. Presse AMI 5 4,9% 63% des utilisateurs interrogés déclarent n’avoir jamais en- P@T 1 1,0% tendu l’expression « Point d’Accès Publics à Internet » ou Cyber-base 36 35,0% Bouche-à-oreille « Espace Public Numérique » et la très grande majorité Point-Cyb 11 10,7% A chage (81,8%) n’est pas en mesure de citer un label. Pour au- ECM 15 14,6% APP 6 5,8% tant, lorsque l’ensemble des labels leur est énuméré, certains NetPublic 11 10,7% Site de la mairie semblent les interpeler, notamment le label Cyberbase, comme Aucun de ces labels 43 41,7% le montre le tableau ci-contre. Autre 1 1,0% Pôle-Emploi TOTAL 103 A la question « Comment avez-vous connu cet accès public Tableau 5 - Labels connus par les utilisateurs Figure 9 - Media de connaissance des PAPI à Internet ? », le bouche-à-oreille semble être le medium privilégié (58,3% des réponses), viennent ensuite l’affichage (17,5%) et Pôle Emploi (10,7%). Les sites de Mairie et la presse arrivent en dernière place, représentant respectivement seule- ment 7,8% et 4,9% des réponses. De prime abord, on pourrait80 pourtant penser que les Mairies seraient les premiers relais d’une information dite publique. 70 Ordinateurs xes 60 L’image ci-contre a été élaborée sur le principe du « nuage Ordinateurs portables 50 de tags », à savoir que la taille des mots est proportionnelle 40 au nombre d’occurences de chacun d’entre eux. L’exemple ci- Internet contre reprend les réponses à la question « Comment 30 quali- Téléphone portable firiez-vous en un mot un Point d’Accès Public à Internet ?20 et » nous pouvons observer que les caractères pratique, utile et 10 gratuit sont les principales évocations des utilisateurs, suivi Smartphone 0 de près d’Internet Figure 10 - Représentations d’un PAPI Presse 15
  16. 16. 30 28% Etre accompagné par les animateurs 25 Retrouver mes amis 22% 22% 20 Me former04 Analyse de l’enquête utilisateurs 4.4 Un service de proximité 15 14% La gratuité Recherche dinformations 10 9% 9% 8% 5 Me perfectionner La proximité Un lieu de proximité 0 Transports en commun (bus, tramway...) 39 utilisateurs viennent à pied, 36 en transports en commun et 13 à vélo : ces chiffres montrent que les utilisateurs voient Deux roues motorisées sans doute dans les PAPI un service de proximité avant tout. Même si la voiture reste le troisième moyen de transport pri- A vélo vilégié, on peut avancer l’hypothèse qu’il reste le véhicule le plus répandu en France et ce même pour les petits trajets. A pied De plus les 73 utilisateurs ayant répondu qu’ils se rendaient Qu’attendez-vous Nombre Freq.En co-voiturage dans un PAPI « pour des raisons de proximité géographique » des animateurs ? viennent confimer l’hypothèse de la proximité, tout comme les De la gentillesse 33 32% 23 répondant « proximité » à la question « Pourquoi venez-vous En voiture dans ce lieu d’accès à Internet ? ». De la disponibilité 48 46,6% Des compétences techniques 44 42,7% D’autre part, comme le montre le tableau ci-dessous, la quasi compétences pédagogiques Des 26 25,2% totalité des utilisateurs, soit 88% d’entre eux, met moins de Figure 11 - Moyens de transport utilisés Rien 10 9,7% 20 min pour venir dans le PAPI et seuls 28% seraient prêts à parcourir un temps de trajet supérieur à cette durée. A no- ter que seulement 6% des répondants estiment être prêts à mettre plus de 40min pour venir. Combien de temps Combien de temps mettez-vous Fréq. êtes-vous prêts Fréq. 9 km pour venir ? à mettre pour venir ? Moins de 7 min. 33,7% Moins de 20 min. 72,4% De 7 à 13 min. 22,4% De 20 à 39 min. 21,8% parcourus De 14 à 20 min. De 21 à 27 min. 31,6% 5,1% De 40 à 59 min. De 60 à 79 min. 3,4% 1,1% en moyenne De 28 à 34 min. 5,1% De 80 à 99 min. 0% pour se rendre 35 min et + 2% 100 min et + 1,1% dans un PAPI Tableau 6 - Temps de trajet 16
  17. 17. 04 Analyse de l’enquête utilisateurs 4.5 Un lieu d’(in)formation, d’accompagnement30 28% Un lieu d’(in)formation, d’accompagnement Etre accompagné par les animateurs25 Pour les utilisateurs, un PAPI n’est pas véritablement synonyme de lieu de mes amis Retrouver for- 22% En effet, seuls 8% perçoivent le PAPI comme un espace pour mation. 22%20 Me former se former et près de la moitié (43%) n’y fait aucune formation. Néanmoins, 30 28% Etre accompagné par les animateurs il est à noter que 14,6% se forment tout de même sur de la bureautique. 2515 14% La gratuité 22% 22% Retrouver mes amis De ce fait, il paraît tout à fait logique que la très grande majorité d’entre 20 Me former10 sur 9% Recherche dinformations eux (73 utilisateurs9% un total de 103) n’utilise pas de plateforme d’au- 8% toformation dans ces PAPI. 15 14% La gratuité 5 Me perfectionner Recherche dinformations 10 9% 9% 8% Comme le montre le schéma ci-contre, la principale raison La proximité de leur venue 5 Me perfectionner 0 dans ce PAPI reste la recherche d’informations (28%), talonnée ex aequo La proximité par la proximité (22%) du lieu et la possiblité de se former (22%). 0 Une dimension sociale est également présente, notamment pour les 14% ayant répondu «retrouver mes amis», tout comme pour les 9% venant pour Figure 12 - Raisons de la venue dans un PAPI être accompagné par les animateurs. Qu’attendez-vous Nombre Freq. des animateurs ? Qu’attendez-vous Nombre Freq. Face aux animateurs du PAPI et comme le 33 De la gentillesse montre le tableau ci-contre, les utili- 32% des animateurs ? sateurs attendentlasurtout de la disponibilité et des compétences techniques, De disponibilité 48 46,6% De la gentillesse 33 32% viennent Des compétencesgentillesse et des compétences pédagogiques. Seuls 10 ensuite de la techniques 44 42,7% De la disponibilité 48 46,6% d’entre Des compétences pédagogiques 26 25,2% eux ont répondu « Rien » à cette question. Cela prouve le rôle fondamental Rien pas un simple gardien des lieux. Il a bel et bien la fonction de l’animateur, qui n’est 10 9,7% Des compétences techniques 44 42,7% de celui qui accompagne les utilisateurs de son PAPI, grâce à une présence active. Des compétences pédagogiques 26 25,2% Combien de temps Combien de temps Rien 10 9,7% mettez-vous Fréq. êtes-vous prêts Fréq. pour venir ? à mettre pour venir ? Tableau 7 - Attentes vis-à-vis des animateurs Moins de 7 min. 33,7% Moins de 20 min. 72,4% Combien de temps Combien de temps De 7 à 13 min. 22,4% De 20 à 39 min. 21,8% mettez-vous Fréq. êtes-vous prêts Fréq. De 14 à 20 min. 31,6% De 40 à 59 min. 3,4% pour venir ? à mettre pour venir ? De 21 à 27 min. 5,1% De 60 à 79 min. 1,1% De 28 à 34 min. 5,1% De 80 à 99 min. 0% 17 35 min et + 2% 100 min et + 1,1% Moins de 7 min. 33,7% Moins de 20 min. 72,4%

×