Les mécanismes du sommeil 
SSyyllvviiee RRooyyaanntt--PPaarroollaa 
RRéésseeaauu MMoorrpphhééee 
wwwwww..rreesseeaauu--mmo...
A 75 ans 
On a passé 
25 ans à dormir 
et 5 ans à rêver!
Déroulement d'une nuit de 
sommeil (hypnogramme) 
1er cycle 2e cycle 3e cycle 4e cycle 
Temps 
veille 
léger 
Sommeil 
len...
Sommeil et âge
EVOLUTION DU SOMMEIL AVEC L'AGE
Sommeil et âge 
45 
40 
35 
30 
25 
20 
15 
10 
0 5 
10 20 30 40 50 60 70 80 
Age 
Nombre d'éveils après l'endormissement
Evolution de la sieste avec l'âge 
14 
12 
10 
8 
6 
4 
2 
0 
20 30 40 50 60 70 
Nombre moyen de siestes sur une période d...
Un sommeil différent de 
celui de l’homme? 
Des études montrent que les femmes ont un 
sommeil plus efficace avec moins de...
Joëlle Adrien - 2008
Les portes du sommeil 
• La propension au 
sommeil est 
précisée par un 
rythme ultradien 
de 7 mn de 
sommeil et 13 mn 
d...
Les expériences 
hors du temps 
Les expériences 
hors du temps 
• Il existe bien un rythme qui 
persiste 
• Sa rythmicité ...
LLee ccyyccllee lluummiièèrree--oobbssccuurriittéé 
Un rythme de 24h sur lequel 
nos rythmes endogènes 
doivent se caler p...
L’importance de la 
lumière 
Le soleil 
est un médicament 
à user avec discernement 
(U.V.) mais la lumière 
améliore le m...
L’exposition à la lumière 
100 000 lux midi au soleil 
25 000 lux journée nuageuse 
1500 lux usine 
200 – 500 lux bureau /...
La lumière et l’âge 
 La lumière bleue a des effets sur l’horloge biologique : 
présente dans la lumière du jour, elle es...
Cellules ganglionnaires 
Les CG contiennent de la mélanopsine
UNE HORLOGE 
INTERNE Le noyau 
suprachiasmatique reçoit 
les informations 
lumineuses via la rétine. 
L’épiphyse sécrète l...
Effet des écrans LED 
Mélatonine salivaire Somnolence subjective 
Cajochen, J Appl Physiol, 2011
Evolution avec l’âge 
Sécrétion diminuée avec l’âge chez certains 
Zeitzer et coll 1999
LLaa lluummiièèrree!! UUnn eeffffeett ssuurr lleess 
rryytthhmmeess 
Rôle d'une lumière forte le matin : avance de phase 
...
La lumière et la mélatonine 
• Une lumière intense le 
soir décale la sécrétion 
(effet de retard de 
phase) 
• Une lumièr...
Profil de la mélatonine selon 
le chronotype 
Bruno Claustrat 2009
Il n’y a pas que la 
lumière naturelle! 
Evolution de 
l’éclairement de notre 
planète la nuit: 
- en 1970… 
- et 35 ans p...
La révolution internet
Métro- boulot- dodo 
Synchroniseur social 
Alternance jour-nuit 
HHoorrllooggeess hhyyppootthhaallaammiiqquueess 
Rythme d...
Régulation du sommeil 
L’adénosine et les peptides 
de sommeil s’accumulent : 
« pression du sommeil » 
= composante homéo...
La regulation du sommeil 
Lumière 
Temps d’éveil Exercise Vie sociale et 
professionnelle 
Pression du sommeil Horloge bio...
Quand les horloges dysfonctionnent
L’organisation des activités permet 
d’anticiper les fonctions fondamentales de 
l’organisme 
Ramsey, PNAS 2009 Scheer, PN...
REPARTITION MATIN/SOIR 
% 
Un caractère génétique
Les horaires de sommeil 
évoluent avec l’âge 
Roenneberg, Sleep Medicine Reviews, 2007 
Chez l’enfant de moins de 10 
ans ...
Les besoins de sommeil 
Strictement individuels 
• Court dormeur < 6h 
• Long dormeur > 9h 
• Le record : 3h30 de sommeil/...
Un lien avec le poids? 
Moins on dort, plus on est gros! 
Drake et coll., J. Sleep Res 13, suppl. 1,2004
Effet de la privation de sommeil 
Leptine: 
-diminue la prise alimentaire, et augmente la dépense énergétique 
- diminuée ...
Sur les défenses immunitaires 
La privation de sommeil chez l' animal et 
chez l'homme entraine une augmentation 
des mar...
Les expériences de privation de 
sommeil 
Randy Gardner, un étudiant de 
San Diego âgé de 17 ans s’est 
imposé une privati...
Le sommeil est un comportement 
Les besoin et les 
rythmes 
Le travail et la vie de 
famille 
Les loisirs et la vie 
socia...
Et quand on ne dort pas… 
Te regarder dormir… Dégager lentement mon bras 
de toi pour laisser glisser ma main à quelques 
...
Les mécanismes du sommeil du-2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les mécanismes du sommeil du-2014

2 710 vues

Publié le

Cours du DU de la prise en charge du sommeil 2014

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 710
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
850
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • En durée, les évolutions sont plus impressionnantes au début de la vie qu’après 20 ans…par contre le rythme, et l’architecture vont effectivement beaucoup changé.
    Qu’est-ce que l’architecture ?
  • Donc cette rythmicité n’est pas simplement liée à la rotation de la terre autour du soleil.
  • Pourtant, son action n’est pas que bénéfique, la lumière et plus spécifiquement ses rayons UV ont pour effet de casser les liaisons entre les atomes, et donc d’entrainer des dégâts notamment au niveau de l’ADN. Le risque de transformation mutagène est alors important d’où la nécessité aussi de se protéger des rayons du soleil pour se donner un temps de réparation.
  • La lumière agit sur notre cerveau par des voies particulières. Elle arrive sur la rétine où son intensité est perçue par les cellules ganglionnaires de la rétine. De là les fibres nerveuses se rendent directement vers une toute petite région de l’hypothalamus, le noyau supra-chiasmatique, véritable horloge interne de notre organisme.
    Une seconde structure joue un rôle important, l’épiphyse qui secrète la mélatonine. Des voies indirectes partent de noyau supra chiasmatique pour aller à l’épiphyse, via le ganglion cervical supérieur. Ainsi la lumière inhibe la sécrétion de mélatonine.
    Lorsque la mélatonine est libéréeelle agit en retour sur le NSC, et diffuse à tous l’organisme où elle va agir sur les cellules pour entrainer la synchronisation des rythmes.
  • Ainsi une lumière forte le matin a pour effet d’avancer les horaires de sommeil plus précocement, alors qu’une lumière forte le soir aura un effet inverse.
  • Globalement dans notre société et dans les modèles de sociétés industrialisées, on se couche de plus en plus tard, sans obligatoirement se lever beaucoup plus tard, sauf le week-end, et tout comme l’adolescent. De plus en plus s’affirme le désir que tout est possible à tout moment du jour et de la nuit… certains souhaiteraient accéder aux services : achat, loisir, et même service public, sans limitation d’horaires. C’est ce qui se fait en Chine où il n’y a guère qu’aux alentours de 3 heures du matin que l’activité grouillante de la ville diminue. Certaines grandes chaines hôtelières prévoient de faire des chambres sans fenêtres avec des services disponibles 24h/24 où les dormeurs contrôleront eux même la lumière pour être plus proche de leur « temps interne ». Sur le plan professionnel la mondialisation impose aux entreprises une présence partout dans le monde. Cadres, consultants, dirigeants bougent d’un point à l’autre de la planète au rythme des jet lags désynchronisant
  • Important réseau social il a d’abord fasciné les adolescents mais très rapidement a atteint une population qui semblait en retrait, les retraités. Actuellement 60 % des français âgés de 15 à 34 ans utilisent internet tous les jours ou presque dans le cadre de leur temps libre alors que les retraités représentent 7% des utilisateurs quotidiens . Au travers de nos consultations nous voyions peu à peu le comportement de nos patients changer. L’ordinateur remplace ou fait suite au traditionnel film ou émission à la télévision.
    Pratiques Culturelles 2008, Ministère de la Culture et de la Communication 2009
  • Ainsi on sait que la durée de sommeil est variable, spécifique à l’individu, avec des besoins très différents allant de très peu de sommeil – le record est de 3h30 par nuit- à beaucoup de sommeil, définissant des courts dormeurs (moins de 6h) et des long dormeurs (plus de 9h). Ainsi un individu donné est caractérisé par une durée de sommeil optimale au dessous de laquelle il n’est pas bien, mais, ce qui est moins bien connue, au dessus de laquelle il se sent pas bien non plus. Dormir plus que de besoin n’est finalement pas mieux . Ce sommeil trop long se traduit par un réveil le matin de mauvaise qualité avec le sentiment d’être mal réveillé, encore très engourdi. Nous avons tous fait ce genre d’expérience un dimanche matin de grasse matinée où l’on cherche absolument à prolonger son sommeil, sans réaliser qu’on est en fait beaucoup plus mal que lorsqu’on s’était réveillé à l’heure habituelle.
  • Le record en ce domaine a été réalisé en 1964 par Randy Gardner, un étudiant de 17 ans , qui a pu tenir 11 jours et demi dans avec, comme le raconte William Dément, encore de bonnes performances physique et intellectuelles à la fin de la période de privation. Outre le facteur de résistance au sommeil caractéristique individuelle indéniable, des facteurs motivationnels vont jouer un rôle fondamental. En particulier la notion de danger change considérablement les choses. Ainsi en situation de catastrophe ou lors de course en navigation solitaire, l’individu est capable de mobiliser des ressources et une énergie hors du commun pour lutter contre le sommeil car sa survie en dépend.
  • Les mécanismes du sommeil du-2014

    1. 1. Les mécanismes du sommeil SSyyllvviiee RRooyyaanntt--PPaarroollaa RRéésseeaauu MMoorrpphhééee wwwwww..rreesseeaauu--mmoorrpphheeee..ffrr Docteur Sylvie ROYANT-PAROLA www.reseau-morphee.fr Tous droits réservés
    2. 2. A 75 ans On a passé 25 ans à dormir et 5 ans à rêver!
    3. 3. Déroulement d'une nuit de sommeil (hypnogramme) 1er cycle 2e cycle 3e cycle 4e cycle Temps veille léger Sommeil lent profond I II III IV 23 h 0 h 1 h 2 h 3 h 4 h 5 h 6 h 7 h Sommeil paradoxal "REM"
    4. 4. Sommeil et âge
    5. 5. EVOLUTION DU SOMMEIL AVEC L'AGE
    6. 6. Sommeil et âge 45 40 35 30 25 20 15 10 0 5 10 20 30 40 50 60 70 80 Age Nombre d'éveils après l'endormissement
    7. 7. Evolution de la sieste avec l'âge 14 12 10 8 6 4 2 0 20 30 40 50 60 70 Nombre moyen de siestes sur une période de 8 semaines
    8. 8. Un sommeil différent de celui de l’homme? Des études montrent que les femmes ont un sommeil plus efficace avec moins de stade 1, plus de stade 3 et 4, et avec un sommeil moins fractionné. Pourtant les femmes présentent plus souvent des troubles du sommeil que l’homme
    9. 9. Joëlle Adrien - 2008
    10. 10. Les portes du sommeil • La propension au sommeil est précisée par un rythme ultradien de 7 mn de sommeil et 13 mn d ’activté P. Lavie, 1986
    11. 11. Les expériences hors du temps Les expériences hors du temps • Il existe bien un rythme qui persiste • Sa rythmicité est le plus souvent supérieure à 24h • Une remise à l’heure journalière est donc nécessaire
    12. 12. LLee ccyyccllee lluummiièèrree--oobbssccuurriittéé Un rythme de 24h sur lequel nos rythmes endogènes doivent se caler pour respecter la vie sociale
    13. 13. L’importance de la lumière Le soleil est un médicament à user avec discernement (U.V.) mais la lumière améliore le moral! Bain de soleil à Saint- Pétersbourg au bord de la Neva Ou ailleurs!
    14. 14. L’exposition à la lumière 100 000 lux midi au soleil 25 000 lux journée nuageuse 1500 lux usine 200 – 500 lux bureau / cuisine 50 – 200 lux salon 50 lux maison de repos 10 lux 1 bougie à 30 cm 1 lux pleine lune
    15. 15. La lumière et l’âge  La lumière bleue a des effets sur l’horloge biologique : présente dans la lumière du jour, elle est filtrée par les lunettes, les carreaux des fenêtres,…  L’effet de la lumière diminue avec l’âge  10 ans  35 ans  65 ans  95 ans
    16. 16. Cellules ganglionnaires Les CG contiennent de la mélanopsine
    17. 17. UNE HORLOGE INTERNE Le noyau suprachiasmatique reçoit les informations lumineuses via la rétine. L’épiphyse sécrète la mélatonine « hormone donneuse de temps ». Elle agit en retour sur le NSC et à distance, sur les cellules des organes et les horloges relais périphériques
    18. 18. Effet des écrans LED Mélatonine salivaire Somnolence subjective Cajochen, J Appl Physiol, 2011
    19. 19. Evolution avec l’âge Sécrétion diminuée avec l’âge chez certains Zeitzer et coll 1999
    20. 20. LLaa lluummiièèrree!! UUnn eeffffeett ssuurr lleess rryytthhmmeess Rôle d'une lumière forte le matin : avance de phase du sommeil Rôle d'une lumière forte le soir : retard de phase Une activité physique soutenue joue le même rôle
    21. 21. La lumière et la mélatonine • Une lumière intense le soir décale la sécrétion (effet de retard de phase) • Une lumière intense le matin avance la sécrétion • Une lumière intense matin et soir rétrécit la sécrétion Lewy 1980 Claustrat 2009
    22. 22. Profil de la mélatonine selon le chronotype Bruno Claustrat 2009
    23. 23. Il n’y a pas que la lumière naturelle! Evolution de l’éclairement de notre planète la nuit: - en 1970… - et 35 ans plus tard
    24. 24. La révolution internet
    25. 25. Métro- boulot- dodo Synchroniseur social Alternance jour-nuit HHoorrllooggeess hhyyppootthhaallaammiiqquueess Rythme des sécrétions glandulaire Rythme de la température, du cortisol Rythme des divisions cellulaires
    26. 26. Régulation du sommeil L’adénosine et les peptides de sommeil s’accumulent : « pression du sommeil » = composante homéostasique L’envie de dormir varie au cours des 24h comme une sinusoïde = composante circadienne
    27. 27. La regulation du sommeil Lumière Temps d’éveil Exercise Vie sociale et professionnelle Pression du sommeil Horloge biologique Quantité et qualité du sommeil
    28. 28. Quand les horloges dysfonctionnent
    29. 29. L’organisation des activités permet d’anticiper les fonctions fondamentales de l’organisme Ramsey, PNAS 2009 Scheer, PNAS 2009
    30. 30. REPARTITION MATIN/SOIR % Un caractère génétique
    31. 31. Les horaires de sommeil évoluent avec l’âge Roenneberg, Sleep Medicine Reviews, 2007 Chez l’enfant de moins de 10 ans et chez les personnes âgées de plus de 60 ans, la position du milieu du sommeil se situe assez tôt dans la nuit, vers 3h ou 3h30. En revanche chez l’adolescent et l’adulte jeune, le milieu du sommeil est décalé plus tardivement, vers 4h30 ou 5h00.
    32. 32. Les besoins de sommeil Strictement individuels • Court dormeur < 6h • Long dormeur > 9h • Le record : 3h30 de sommeil/nuit Besoins de sommeil = quantité de sommeil dont on a besoin pour être en forme le lendemain. Moyenne: entre 7 et 8h
    33. 33. Un lien avec le poids? Moins on dort, plus on est gros! Drake et coll., J. Sleep Res 13, suppl. 1,2004
    34. 34. Effet de la privation de sommeil Leptine: -diminue la prise alimentaire, et augmente la dépense énergétique - diminuée avec la privation de sommeil Ghréline: - libérée par les cellules de l'estomac, stimule l'appétit - Augmente avec la privation de sommeil Eve Van Cauter, Sleep Medicine 9 Suppl. 1 (2008)
    35. 35. Sur les défenses immunitaires La privation de sommeil chez l' animal et chez l'homme entraine une augmentation des marqueurs de l'inflammation (interleukine et interféron…). Ainsi on commence à penser que le sommeil aurait un rôle dans la résistance à l'infection, à l'inflammation, aux cancers
    36. 36. Les expériences de privation de sommeil Randy Gardner, un étudiant de San Diego âgé de 17 ans s’est imposé une privation de sommeil dans le cadre d’une auto-observation. Il est resté éveillé du 28 décembre 1963 au 8 janvier 1964 soit au total 264 heures. William Dément l’a suivi au cours de cette de expérience.
    37. 37. Le sommeil est un comportement Les besoin et les rythmes Le travail et la vie de famille Les loisirs et la vie sociale Un question de compromis… Ce qu’on doit faire Ce qu’on peut faire Ce qu’on a envie de faire
    38. 38. Et quand on ne dort pas… Te regarder dormir… Dégager lentement mon bras de toi pour laisser glisser ma main à quelques millimètres de ton flanc, sans le toucher. Sourire de ce halo que la lune du dehors fait sur toi en-deçà de la fenêtre: on dirait que la lumière vient de toi et qu'elle se soulève un peu, au rythme confiant de tes respirations d'endormie, pour battre le temps d'une musique que j'entends. Remonter le drap depuis tes cuisses repliées, en faire une cabane pour nous deux et plonger dans la nuit. Kolokani

    ×