Automotive Meetings Tangier-Med les 21 et 22 octobre

2 091 vues

Publié le

L’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile organise pour la seconde fois AMT : Automotive Meetings Tangier-Med les 21 et 22 octobre prochain ; un rendezvous attendu des deux côtés de la méditerranée de part les opportunités qu’offre aujourd’hui le Maroc pour les secteurs de la Construction et la Distribution automobile.
Le Président de l’association AMICA, Monsieur Larbi BELARBI nous présente plus en détail cet événement qui ouvre une nouvelle ère de développement économique entre le Royaume du Maroc et les pays européens pour les acteurs de l’automobile.

http://www.relation-presse.ma/10672_automotive-meetings-tangier-med-les-21-et-22-octobre/

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 091
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Automotive Meetings Tangier-Med les 21 et 22 octobre

  1. 1. 21 & 22 Octobre www.btob.ma/amt2010 COMMUNIQUE DE PRESSE AUTOMOTIVE MEETINGS TANGIER : 21 ET 22 OCTOBRE 2010 – LA SECONDE EDITION EST LANCEE L’Association Marocaine pour l’Industrie et le Commerce de l’Automobile organise pour la seconde fois AMT : Automotive Meetings Tangier-Med les 21 et 22 octobre prochain ; un rendez- vous attendu des deux côtés de la méditerranée de part les opportunités qu’offre aujourd’hui le Maroc pour les secteurs de la Construction et la Distribution automobile. Le Président de l’association AMICA, Monsieur Larbi BELARBI nous présente plus en détail cet événement qui ouvre une nouvelle ère de développement économique entre le Royaume du Maroc et les pays européens pour les acteurs de l’automobile. 1- Le Maroc se positionne comme future plateforme de construction automobile au seuil de l’Europe avec entre autre le projet de l’Alliance Renault-Nissan à Tanger. Comment évaluez-vous ce développement à moyen terme pour les équipementiers et la sous- traitance automobile ? Quelles sont en clair les opportunités pour eux demain ? Depuis la confirmation du projet Renault Tanger-Med, l’un des plus importants complexes de construction automobile du bassin méditerranéen avec une capacité de 400 000 voitures par an, les investissements des équipementiers vont bon train. Une dizaine d’équipementiers rang 1 accompagnant ce projet s’installent dans la zone Franche de Tanger. Premier effet d’entrainement, des fournisseurs rang 2 & 3 sont en train de prospecter le nouveau marché de la sous-traitance. Ces installations, qui confirment l’attrait du Maroc en tant que nouvelle plateforme automobile méditerranéenne, ne manqueront pas de densifier et diversifier le tissu industriel local permettant de constituer une filière industrielle solide des équipements automobiles.
  2. 2. Cet attrait est consolidé par l’offre Gouvernementale accordée aux investisseurs dans le secteur, axée sur des solutions associant infrastructure, logistique, ressources humaines et financement : Infrastructure : Aménagement de plateformes industrielle intégrée P2I, spécialement dédiées à l’industrie des composants automobiles. Logistique : Offre compétitive articulée autour des avantages du port Tanger-Med. Ressources humaines : Plan de formation sectoriel articulé autour des besoins de l’industrie : 70 000 nouveaux lauréats prévus (2009 – 2015). * Aide aux opérateurs dans leurs efforts de formation à l’embauche et continue (l’Etat contribue jusqu’à 6000 Euro par salarié). * Création de 4 instituts de formation spécialisés pour les métiers de l’Automobile. Financement : Aide à l’installation à hauteur de 10 à 20% du montant total d’investissement. * Conventions avec les banques locales pour assurer le financement. L’objectif à travers ces mesures est de réunir les conditions nécessaires à la réussite des investissements dans ce secteur dynamique, et permettre aux investisseurs de saisir l’opportunité de se positionner dans un marché de 5 millions de voitures à portée logistique immédiate. 2- Il y a une tendance conjoncturelle et un engouement général pour les voitures dites « low- cost » dans tous les continents. Comment voyez-vous le rôle du Maroc dans cette évolution du marché automobile mondial ? Le redéploiement de Renault Au Maroc, à travers l’acquisition des parts de l’Etat à la SOMACA, visait la production d’un véhicule low cost (Logan) pour conquérir le marché local. Un concept qui s’est vite forgé une place au niveau dudit marché. Les facteurs clés de son succès les doit au consensus qu’il représente entre les besoins et les moyens d’une large population de consommateurs marocains, mais aussi à la compétitivité du site Maroc pour la production de ce type de véhicule. D’où le projet Renault Tanger-Med, d’un Milliard d’Euro d’investissement, en vue de produire 400 000 Véhicules low cost par an à terme, destinés en majorité à l’export. Un projet qui vient confirmer le leadership du Maroc en tant que plateforme de production et d’exportation des voitures low cost au niveau du bassin méditerranéen. Il faut savoir que la SOMACA s’est déjà lancée dans l’exportation de sa gamme Low cost vers plusieurs pays Européens & arabes, entre autres: France, Espagne, Allemagne, Egypte, Tunisie,… Aujourd’hui, le Maroc suscite l’intérêt d’autres constructeurs et donneurs d’ordres internationaux, soucieux d’optimiser leurs coûts de production, ceux-ci s’intéressent à la compétitivité du site Maroc pour y développer leurs sourcing. Il s’agit de PSA, Volkswagen, BMW, … dont certains prennent au sérieux l’idée de s’y installer.
  3. 3. 3- Automotive Meeting Tangier-Med : AMT 2010. Quel est le positionnement de cette manifestation ? Automotive Meeting Tangier-Med, AMT, est un rendez-vous professionnel biennal spécialement dédié aux acteurs de la filière automobile première monte. Constructeurs, équipementiers, fournisseurs et prestataires participent à cet événement qui leur permet de développer leurs relations d’affaires et de partenariat, à travers l’organisation de : Rencontres B to B, avec des agendas qualifiés, entre donneurs d’ordre et fournisseurs, Conférences et tables rondes animées par des experts nationaux et internationaux, Visites de différents sites & installations industrielles : Tanger Free Zone, Port Tanger Med, Automotive city,… De ce fait, AMT est une opportunité pour : Les constructeurs, en vue d'optimiser leurs achats dans les pays du sud de la méditerranée MCC( Most Compétitive Country) à fort potentiel de développement dans l'industrie automobile. Les équipementiers de rang 1, afin de développer leurs achats, consolider des contacts et d'initier des opportunités d'affaires avec les constructeurs dans un nouveau site de production compétitif. Les fournisseurs de rang n+1, pour se positionner dans un marché OEM en pleine émergence et d'entamer de nouvelles opportunités de partenariat. 4- Comment AMT 2010 constitue t-il un carrefour technologique et commercial entre les pays européens et Sud Méditerranéens ? AMT réuni, lors de chaque édition, les principaux acteurs de la filière automobile première monte venant des deux rives de la méditerranée: Constructeurs et Equipementiers de 1er rang, Fournisseurs de rang 2 & 3, ainsi que des Sociétés d’Ingénierie. L’édition 2008 avait connu la participation de 150 acteurs automobiles dont une trentaine de donneurs d’ordres. Pour ces acteurs, AMT est une opportunité pour développer leurs partenariats dans un marché dynamique à fort potentiel, c’est aussi un espace d’échange fructueux et de transfert de technologie entre les participants, et ce pendant les deux jours de cet événement. 5- Qu’attendez-vous de cette édition 2010 et quel message souhaitez-vous passer à la filière automobile européenne ? Le Maroc est entré dans une ère de développement pérenne grâce aux choix clairs et irrévocables de construction d’un Etat de Droit, démocratique et ouvert sur le monde. Plus particulièrement, l’Etat prône une démarche volontariste pour mettre en place un secteur industriel fort et à créer un cercle vertueux de croissance.
  4. 4. A ce niveau, le secteur automobile au Maroc connaît un fort développement sur les deux fronts : équipementiers & constructeurs. Il présente encore des opportunités encore plus importantes. Le projet Renault Tanger-Med pour la production de 400 000 véhicules / an à terme, marque une rupture régionale et confirme l’essor que connaît le marché de la première monte local. L’installation de grands équipementiers conforte cette tendance et consolide l’attrait du site Maroc où différents métiers émergent : ingénierie, emboutissage, mécanique de précision, traitement de surface, plasturgie, textile automobile,… Dans ce contexte, l’édition 2010 d’AMT, prévue les 21 & 22 Octobre, est l’occasion pour s’inscrire dans cette dynamique de développement durable en nouant des partenariats stratégiques. Alors « Participez et rencontrez vos futurs partenaires au Maroc».

×